520 search results for "jaz"

Le Biguine Jazz Festival au Lamentin avec Sly Johnson

Mercredi 14 août 2019  à partir de 19h au Kinky Mango, Haut de Californie, Le Lamentin

Sly Johnson est un caméléon, auteur – compositeur, chanteur époustouflant et surtout maître du beat box Sly est aussi un DJ reconnu pour des sessions de DJ set hors du commun! Venez découvrir cet artiste aux multiples facettes en avant première dans l’agréable et branché club du Kinky Mongo en Martinique !

Lire aussi : Sly Johnson, la quintessence du chant— Par Fara C. —

Sly Johnson, anciennement Sly the Mic Buddah, de son vrai nom Silvère Johnson, né le 26 juin 1974 à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, est un rappeur, chanteur français, ancien membre du collectif de rap français Saïan Supa Crew1 et Simple Spirit.

Biographie
Sly est né le 26 juin 1974 à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, au sud de Paris. Il est le frère ainé de l’acteur Loup-Denis Elion, qui interprète Cédric dans la série télévisée Scènes de ménages. Sly commence sa carrière musicale en 1997, au sein du collectif Saïan Supa Crew, avec lequel il participe à trois albums en tant que rappeur sous le nom de Sly the Mic Buddah3.

Lire Plus =>

Biguine Jazz Festival : une 2ème étape sous le signe des femmes, en force, finesse et subtilité.

— Par Roland Sabra —

D’abord il y eut cette heureuse imprévue, Luan Pommier, présentée par celle qui fût sa professeur au lycée en Guadeloupe avant qu’elle n’intègre directement en 2éme année l’école Américaine de Musique à Paris, pas pour longtemps, elle sera dès la rentrée, dans cette même école mais à Berkeley aux États-Unis tant son talent est évident. Privée de vue, elle a développé une sensibilité musicale hors paire qu’elle lance comme un pavé, aux oreilles du public dès son deuxième morceau, une reprise émouvante, bouleversante de ce monument de la chanson française qu’est « L’hymne à l’amour » d’Edith Piaf. Il fallait oser. Celles et ceux qui, avant elle l’on fait , de Johnny Halliday(!) à Céline Dion en passant par Mireille Mathieu en font la démonstration à leur dépens : qui s’y frotte s’y pique. Et bien cette très jeune femme a pris, toute en sensibilité, en pudeur retenue, la vague de cet hymne à l’amour pour l’emmener sur les rivages de la soul et du jazz faisant entendre au-delà des notes et des mots, entre le blanc et noir des touches du clavier qu’elle porte en elle et sur elle, une déchirure maîtrisée, apaisée par sa mise en musique.

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival à Schœlcher

Mardi 13 août 2019 à partir de 20h Arobase (Casino Batelière)

Yusan (Héritage en coréen)
Biguine Jam Session

Pour la seconde fois, la célèbre salle de concert du Casino Batelière recevra le Biguine Jazz Feqtival pour une soirée originale et conviviale! Au programme, concert en exclusivité d’un des groupes les plus prometteurs de la scène parisienne suivi d’une Jam Session déjà incroyable!

L’histoire de ce groupe a un lien très étroit avec le Festival Biguine Jazz. En effet, « Yusan » est tout simplement une transformation du backing Band de Erik Pédurand appelé « The Keeys » qui en 2015, au travers d’un résidence organisée par le Biguine Jazz, à réalisé l’EP « Tribute to Mona ». Forte de ces expériences passées, une partie des musiciens de the Keeys ( Ralph Lavital, Gwen Ladeux, Mathieu Edward,) Décide de créer leur propre musique et de suivre leur propre chemin. Ils intègrent trois autres musiciens à la formation , Kevin Jubert au Clavier, Nkia Asong au Chant, et Romain Cuoq au saxophone ténor.

Lire Plus =>

Très belle soirée d’ouverture du Biguine Jazz Festival : entre tradition et innovation

— Par Roland Sabra —

La salle était pleine à craquer, rarement une soirée d’ouverture du Biguine Jazz Festival a réuni autant de monde. Déjà sur la route, il était possible de se rendre compte de l’affluence : plus d’une heure pour faire le trajet entre Fort-de-France et la Pointe du Bout. Il ne fallait pas avoir raté la navette de 19h !

C’est Chris Combette qui ouvre la soirée après avoir rendu un hommage appuyé au fondateur du Festival, Christian Boutant dont il rappelle le soutien déterminant dans l’attribution du Prix de la Sacem en 1996 pour sa chanson Lè Siel Si Ba qui marquera un tournant important dans sa carrière.

Il est solidement soutenu par une guitare solo ( Eric Bonheur), une basse (Patrick Plénet), une batterie (Eric Valérius) et une percussion (Georges Mac). Très vite le public va constater les limites de l’acoustique de la tente posée dans les jardins de l’hôtel Bakoua. Mais cela, somme toute, a peu d’importance tant l’enthousiasme de Chris Combette et l’énergie déployée sur le podium sont communicatifs.

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival au CDST, le 11 août à partir de 15h

The Ting Bang, Selkies, Max Mona, Mae Defays & Clelya Abraham

The Ting Bang

The Ting Bang inscrit son univers musical dans une lignée ancestrale, là où d’autres voient une opposition entre modernité et tradition. Ce groupe de trois artistes Martiniquais, fait figure d’ovni, tant par sa formation atypique que son positionnement. Ils livrent au monde dans un langage contemporain, ce que la Martinique a à offrir de plus authentique, singulier et profond : Le Bèlè. Tantôt outils de résistance, témoin du réel ou expression libératrice, The Ting Bang marche dans les traces porteuses d’espoir de cet héritage. The Ting Bang est surtout une approche artistique naturelle et audacieuse du Bèlè à travers l’alchimie chirurgicale de ces trois artistes et musiciens talentueux, la chanteuse et envoûtante Maleïka Pennont au chant, le prodigieux tambouyé Johan Lebon et le compositeur, beatmaker et tambouyé Dj Noss! Le Biguine Jazz Festival se réjouit de proposer à son public, ce groupe innovant à découvrir sur la scène du CDST à Saint-Pierre !

Selkies

Né en 2015, Selkies est la rencontre de trois chanteuses musiciennes à la recherche d’un nouveau son vocal.

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival à l’hôtel Bakoua aux Trois-Îlets

Chris Combette, Erik Pédurant & Mario Canonge le 9 août à partir de 20h.

Chris Combette:

Chris Combette, né en 1957 à Cayenne, est un chanteur originaire de la Guyane. Souvent qualifiées de caribéennes, ses compositions sont pétries de toutes les sonorités qui forgent le répertoire créole : biguine, mazurka, zouk, salsa, calypso, reggae ou bossa nova…

Chris Combette passera les six premières années de sa vie au Havre, avant de partir vers Fort-de-France, en Martinique. C’est lors de son adolescence dans les Caraïbes qu’il découvrira sa passion pour la musique.

Au début des années 1970, il fonde, avec son frère Charles et Yvon et Jean-Claude, deux de ses cousins, son premier groupe : Les Agils. Il est à la basse. Les Agils sont surtout inspirés par le Rico Jazz, un orchestre de bal. C’est d’ailleurs dans ce style que Chris Combette commencera sa carrière.

En 1975, il quitte la Martinique pour aller poursuivre à Montpellier, et plus tard à Paris, des études scientifiques. Lors de ce voyage, il écrit sa première chanson, Pas ça.

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival au François

Jeudi 15 août 2019

Appaloos’arena, Le Francois

Nouveau lieu, nouvelle envergure, le Biguine Jazz Festival se positionne de manière significative vers l’international avec des artistes venus des quatre coins du monde. Entre enracinement et universel, les artistes de cette édition 2019, issus pour la plupart de nos régions créolophones et caribéennes, nous vous proposerons un voyage musical inédit et époustouflant !

15h 30
Xavier Belin – Pitakpi
16h 45
Soft
18h 15
Etienne Charles
19h 45
Somi
21h 15
Sly Johnson

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival au Lamentin

Mercredi 14 août 2019
Kinky Mango, Le Lamentin

Nouveau lieu tendance de la nuit Martiniquaise, le Kinky Mango recevra en avant-première, l’une des têtes d’affiches du BJF dans une ambiance DJ set aux accents Hip-Hop, Soul-Jazz…

21h
Sly Johnson dj set

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival à Schœlcher

Mardi 13 août 2019
Arobase (Casino Batelière),  Batelière

Pour la seconde fois, la célèbre salle de concert du Casino Batelière recevra le BJF pour une soirée originale et conviviale ! Au programme, concert en exclusivité d’un des groupes les plus prometteurs de la scène parisienne suivi d’une Jam Session déjà incroyable!

à partir de 20h
Yusan
Biguine Jam Session

 

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival à Saint-Pierre

Dimanche 11 août 2019 : au  CDST de Saint-Pierre

Incontestable QG des « Aficionados » du BJF, l’amphithéâtre à ciel ouvert du CDST est le lieu de rencontre et de découverte d’artistes époustouflants depuis tant d’années. Cette 17e édition vous réserve un cru particulièrement savoureux et effervescent dans la chaleureuse ville d’art et d’histoire de Saint-Pierre!

16h 30
Mae Defays Feat Clelya Abraham
17h 45
The Ting Bang
19h
Selkies
20h 30
Max Mona

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival 2019

Du 9 au 15 août 2019 en Martinique

— Présentation par Christian Boutant, directeur du festival —

L’équipe du Biguine Jazz Festival est une fois de plus très heureuse de proposer une programmation innovante portée par la volonté de vous faire vivre et partager des moments exceptionnels de grandes musiques.

Voir le programme ci-après

Cette 17e édition va donc confirmer les valeurs qui ont fait notre succès sans cesse croissant durant ces dernières années.Biguine Jazz est le premier festival consacré prioritairement à ce qu’il est convenu de découvrir sous les vocables jazz créole ou de jazz afro-caribéen.

Ainsi tout en étant ouvert à la grande famille du jazz international, notre festival constitue une scène, un espace d’un jazz nouveau, enraciné dans des expressions rythmiques et culturelles issues du métissage.

Entre enracinement et universel, les artistes de cette édition 2019, majoritairement issus des espaces créolophones et caribéens, vous proposeront des voyages musicaux exaltants et des performances scéniques époustouflantes.

Venez rencontrer des artistes de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Réunion, de Trinidad, de l’Afrique et des Etats-Unis!Cette

Lire Plus =>

La 9ème Jazz Night de Foyal entre passion et mélancolie

— Par Roland Sabra —

La pluie n’est venue jouer sa partition qu’au troisième set et sur un mode mineur. Spirit House, le groupe fondé il y a cinq ans autour de Jean-Claude Montredon et Jon Handelsman deux copains de plus de vingt ans, inaugurait la soirée. Autour d’eux il y a Jobic Le Masson, Raymond Dombé et Mark Sims. C’est à Paris, bien sûr qu’ils opèrent le plus souvent. De l’historique Caveau de la Huchette à l’alternatif New Morning en passant par le mythique Sunset-Sunside de la rue des Lombards sans oublier l’ancien Petit Journal Montparnasse rebaptisé Jazz Café Montparnasse et bien d’autres encore,  la ville qui fut la capitale du jazz au siècle dernier a encore de beaux restes. Le registre de Spirit House est à une incitation au voyage entre balade urbaine, déambulation nocturne, course accélérée, vol suspendu et accélération vertigineuse. A la batterie Jean-Claude Montredon, l’enfant du pays était à l’honneur, dans un joli dialogue avec le leader du groupe Jon Handelsman au saxo ténor et à la flûte traversière.

Lire Plus =>

Le Biguine Jazz Festival au Trois-Îlets

Vendredi 9 Août 2019
Hôtel Bakoua, Les Trois-Îlets

Pour la toute première fois, le Biguine Jazz Festival posera ses valises dans l’un des plus charmants hôtels de la Martinique, le BAKOUA aux Trois-Ilets. Dans une ambiance feutrée et chic, cette soirée d’inauguration de cette 17e édition du BJF promet à coup sûr des moments inoubliables en musique !

20h 45
Chris Combette
22h
Erik Perdurant & Mario Canonge

Lire Plus =>

La 9ème Jazz Night de Fort-de-France

Samedi 27 juillet  2019  à 19h au Parc Culturel Aimé Césaire

Abdullal Ibrahim & Ekaya

Le mythique pianiste sud-africain appartient au club très restreint des légendes vivantes du jazz. Tout indiqué pour donner le cap de cette 35ème édition.

Bientôt soixante-dix ans que le pianiste natif du Cap fait résonner ses blue notes. Ses compositions au fort pouvoir mélodique furent aussi des titres engagés dans la lutte contre l’Apartheid, au point que c’est lui que Nelson Mandela demanda pour son investiture présidentielle. Abdullah Ibrahim créa, il ya 35 ans, Ekaya, “home” ou “terre natale” en zulu, une formation qui puise dans la musique de ses racines, le jive et le chant choral des townships dont l’élégance et la spiritualité ont façonné le singulier style de cet héritier revendiqué de Duke Ellington.

Janysett Mc Pherson

Influencée par la grande école des pianistes cubains Ernesto Lecuona, Bola De Nieve et Chucho Valdes, Janysett McPherson commence sa carrière à Cuba récompensée par le Prix Adolfo Guzmán (en) (équivalent d’une Victoire de la musique). Elle collabore sur scène et en studio avec, entre autres, l’Orchestra Anacaona, Manolito Simonet, Tata Guines, Miles Peña, Omara Portuondo et l’Orchestre Buena Vista Social Club4, etc.

Lire Plus =>

La 9ème Jazz Night de Fort-de-France

Samedi 27 juillet  2019  à 19h au Parc Culturel Aimé Césaire

Abdullal Ibrahim & Ekaya

Le mythique pianiste sud-africain appartient au club très restreint des légendes vivantes du jazz. Tout indiqué pour donner le cap de cette 9ème Jazz Night.

Bientôt soixante-dix ans que le pianiste natif du Cap fait résonner ses blue notes. Ses compositions au fort pouvoir mélodique furent aussi des titres engagés dans la lutte contre l’Apartheid, au point que c’est lui que Nelson Mandela demanda pour son investiture présidentielle. Abdullah Ibrahim créa, il y a 35 ans, Ekaya, “home” ou “terre natale” en zulu, une formation qui puise dans la musique de ses racines, le jive et le chant choral des townships dont l’élégance et la spiritualité ont façonné le singulier style de cet héritier revendiqué de Duke Ellington.

Janysett Mc Pherson

Influencée par la grande école des pianistes cubains Ernesto Lecuona, Bola De Nieve et Chucho Valdes, Janysett McPherson commence sa carrière à Cuba récompensée par le Prix Adolfo Guzmán (en) (équivalent d’une Victoire de la musique).

Lire Plus =>

Avignon 2019. « Désaxé » de et avec Hakim Djaziri, m.e.s. de Quentin Defalt

À voir de toute urgence !

— Par Roland Sabra —

Combien sont-ils ? Mille ? Deux mille ? Partis de France en Syrie rejoindre les rangs des islamistes ils ont quitté les banlieues, abandonné leurs familles, délaissés leurs amis après une « radicalisation express ». Certains, survivants sont revenus poursuivre le djihad. Hakim Djaziri l’auteur, metteur en scène et comédien a fait à leur côté une partie du chemin. Dans les années 90 du siècle dernier les horreurs de la guerre civile algérienne qui opposait les islamistes à l’armée a fait fuir son père, haut fonctionnaire et sa mère psychologue engagée dans la cause des femmes de son pays. La famille échoue à Aulnay-sous-Bois. Le père est réduit à vendre des légumes, la mère à faire des ménages. Hakim entre au collège. Stupeur : pas un seul blanc dans la classe. Que des « renoi », que des « rebeu » Comme il a déjà hérité d’une partie du capital culturel de ses parents il est immédiatement catalogué comme «  suceur » comme on dit en Martinique des premiers de classe et à ce titre est victime de brimades.

Lire Plus =>

« La fin de saison approche pour Jazz à la Pointe ! »

 — Communiqué de presse —
Il ne faudra pas manquer les trois dernières dates de Jazz à la Pointe – édition 2019. Pour clôturer une saison riche en émotions et en rencontres musicales, Art Power, qui organise ce festival permanent et entièrement gratuit de janvier à août, invite les spectateurs à venir découvrir les artistes qui occuperont la scène de la plage de laPointe Faula au Vauclin, les 13 et 27 juillet, ainsi que le 24 août.
Nicolas Lossen, artiste et programmateur du festival depuis 2013, propose dès ce samedi 13 juillet, le duo guadeloupéen zen et envoutant Evaïana avec leur musique caribéenne métissée autour d’instruments inédits comme les flûtes amérindiennes, le Chapman stick ou encore le sifflement délicat de la chanteuse Noëmie. A découvrir sur : https://www.instagram.com/evaiana_music
Samedi 24 juillet, c’est l’artiste Skanky qui prendra possession du son pour présenter son nouvel album « Que dire ? ».

Lire Plus =>

Mario Canonge au Montreuil Festival Jazz

Les quatorzièmes Caribéennes avec Mario Canonge au Baiser salé, le Montreuil Jazz Festival, et Cyrille Aimée bientôt au Festival de jazz Django Reinhardt après son succès au Jazz à Saint-Germain-des-Prés : les coups de cœur de notre chroniqueuse.

Les Caribéennes, flamboyantes

Au Baiser salé, vivier des musiques créoles, les 14es Caribéennes braque les feux sur l’inventivité et l’humanité flamboyantes portées par cette culture. On s’est déjà régalé avec le chant sensible de Kareen Guiock, la chevronnée chanteuse Viviane Ginapé, le félin bassiste Thierry Fanfant (en compagnie de son tout aussi magistral frangin Jean-Philippe Fanfant à la batterie et du frère de cœur David Fackeure au piano), sans oublier le jazz éminemment subtil du batteur Jeff Ludovicus.

Le 13 juin, place à l’universel maître tambour Roger Raspail. Les 13 et 14 juin, en clôture, l’astre du piano, Mario Canonge se produira au sein du fameux quartet Kann’.

Vidéo. Solo de Jeff Ludovicus Au Bataclan avec Asa

Lire Plus =>

Le musicien de jazz américain Leon Redbone est mort à l’âge de 69 ans

Le chanteur et compositeur de jazz Leon Redbone est mort ce jeudi 30 mai, à l’âge de 69 ans. L’Américain était connu pour arranger à sa sauce des morceaux d’avant-guerre

Leon Redbone, de son vrai nom Dickran Gobalian, musicien de jazz particulièrement populaire dans les années 1970, est mort ce jeudi 30 mai, à l’âge de 69 ans. Le musicien américain Leon Redbone était connu pour son interprétation des morceaux d’avant-guerre, dans le style du théâtre de vaudeville qui était très populaires dans les années 1920-1930. Ce sont ses proches qui ont annoncé son décès sur internet.
Chapeau l’artiste !

« C’est le cœur lourd que nous annonçons que tôt ce matin, Leon Redbone a traversé le delta vers cette rive magnifique, à l’âge de 127 ans », pouvait-on lire sur son site officiel, dans un hommage en forme de clin d’œil à un musicien qui entretenait volontiers le mystère sur sa personne.

« Il a quitté notre monde avec sa guitare, son fidèle compagnon Rover, en saluant d’un coup de chapeau », ajoutait ce communiqué, rédigé de façon si badine que certains y ont vu la plume du musicien lui-même.

Lire Plus =>

Clôture du Martinique Jazz Festival 2018

— Par Selim Lander—

Le festival 2018 aura vraiment apporté le jazz au public martiniquais, avec des concerts gratuits sur l’esplanade de l’Atrium mais également à Trois-Îlets, au Lamentin, à Rivière-Salée, au Prêcheur suivis par une assistance nombreuse et souvent passionnée, une vingtaine de concerts en tout, étalés sur une grosse semaine. Les amateurs de la musique classique aimeraient bénéficier d’une aussi riche programmation ! Mais ne crachons pas dans la soupe et félicitons-nous plutôt de l’existence de ce festival, en attendant les « Petites Formes » théâtrales en janvier et les RCM en mars.

La dernière soirée « de prestige », dans la grande salle de l’Atrium, a fait place successivement au pianiste martiniquais Ronald Tulle et à la chanteuse américaine Lisa Simone, deux prestations de qualité quoique dans des genres très différents. Ronald Tulle s’était en effet adjoint pour la circonstance, à côté d’un batteur et d’un percussionniste martiniquais, le bassiste Michel Alibo et le chanteur Tony Chasseur, bien connu chez nous, tous deux emblématiques d’une certaine musique antillaise revigorée par des accents jazzy. Lisa Simone et sa musique groove pour sa part accompagnée par un trio éclectique parmi lesquels on notait la présence d’un batteur d’origine guadeloupéenne. 

Lire Plus =>

Martinique Jazz Festival 2018 : le programme et les dates

Dimanche 2 décembre 2018 – 16h

 Le Prêcheur
 Espace Samboura
 Yosuke Onuma – Japon
 Franck Nicolas – Guadeloupe

*****

Yosuke Onuma a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 14 ans sous l’influence de son père. Aujourd’hui, il est un guitariste de jazz de premier plan au Japon et se produit régulièrement au Tokyo Jazz Festival. Avec neuf sorties à succès et des performances live dans des lieux aussi divers que Hong Kong, l’Indonésie, les États-Unis et l’Italie, il se fait rapidement connaître dans le monde entier. Récemment, ses arrangements pour guitare solo ont été publiés dans un livre, « Hop Step Jazz ».

Vidéo ci-dessous : Yosuke Onuma “ Ti Punch ” en concert à Sunset, Paris

En 2001, Yosuke Onuma sort son premier album, « Nu Jazz », par le biais de Sony Music Japan. Après trois albums de jazz groove, il publie un quatrième album novateur en 2004, « Three Primary Colours », enregistré à New York en trio avec Richard Bona (basse) et Ari Hoenig (batterie).

Lire Plus =>

Prélude au Martinique Jazz Festival 2018

Mercredi 21 Novembre à 19h30

Withney

 Kevin Mac Donald – USA – 2018- 2h00

Synopsis :

Elle a vendu 200 millions d’albums. Elle détient le record du plus grand nombre de numéros 1 consécutifs. Sa chanson « I Will Always Love You » est le single le plus vendu par une chanteuse. Derrière les records, les rumeurs, les scandales, les secrets et la gloire, voici la vraie Whitney Houston .

 La presse en parle :
L’Express par Antoine Le Fur
Riche d’archives rares et de témoignages de ses proches, le film apporte un éclairage inédit sur la carrière d’une star dont le destin tragique semblait inévitable. Étonnant et bouleversant.

Lire Plus =>

Jazz in Marciac, le festival des festivals

La saxophoniste Sophie Alour en duo avec le pianiste Alain Jean-Marie, à Marciac, le 10 août. LABAT CASTAING / DALLE APRF

— Par Francis Marmande envoyé spécial à Marciac (Gers) —

Sous le chapiteau ou dans la petite salle de L’Astrada, Sophie Alour, Emile Parisien et Pierrick Pédron ont enchanté.

Vendredi 10 août, 22 h 30, petite salle précieuse de L’Astrada, à Marciac (Gers). Physique de cinéma, mais elle s’en fiche, Sophie Alour, saxophoniste ténor de 43 ans, envoie à la perfection The Sidewinder de Lee Morgan. Phrasé, mise en place, élégance du timbre, la perfection. Elle vient d’inviter le pianiste Alain Jean-Marie en duo. De Chet Baker au Who’s who du jazz et des chanteuses, Alain Jean-Marie (Pointe-à-Pitre, 1945), met à tout ce qu’il fait une discrétion aussi aiguë que scrupuleuse. Tous les musiciens l’aiment. Sophie Alour ne se trompe pas. Cependant à deux pas, sous le chapiteau au 6 000 places, Stacey Kent et l’orchestre des conservatoires de la région Occitanie (direction Jean-Pierre Peyrebelle) cèdent la scène à Lizz Wright.

Lire Plus =>

Biguine Jazz Festival 2018

Le Biguine jazz Festival se positionne comme le festival de référence de Jazz Créole, en terme de révélations et de découvertes des régions d’Outre-Mer. Cette année il se tient sur trois jours, les 11, 12 et 15 août, à Schoelcher, Saint-Pierre et aux Trois Îlets en Martinique. Organisé par l’association Biguine Jazz et La Collectivité Territoriale de Martinique, le festival célèbre cette année 16 ans de vibrations, de swing, de découvertes et de révélations. Connaissant un succès croissant, le Biguine Jazz Festival  attend cette année près de de 2000 mélomanes et passionnés de cultures.

Voir le programme 2018

Lire Plus =>

Le jazz français discrimine-t-il les musiciens antillais ?

— Par Eric Delhaye —

En situation financière alarmante, le trompettiste Franck Nicolas a entamé une grève de la faim pour dénoncer la discrimination dont souffrent, selon lui, les musiciens d’origine antillaise. D’autres jazzmen de premier plan, comme Jacques Schwarz-Bart ou Magic Malik, témoignent des mêmes difficultés. Mardi 24 avril, le jazzman Franck Nicolas a publié sur Facebook une photo où il pose assis par terre, dans une rue, en tenant sa trompette comme on agrippe une bouée. Alors que son regard fixe le sol, une inscription le surplombe : « En grève de la faim. » Partagée en cascade sur les réseaux sociaux, l’image éclaire sur la détresse d’un musicien qui souffre de vivre péniblement de son art, alors que sa discographie compte une douzaine de références et qu’il enseigne la trompette depuis trente ans dans une école montpelliéraine.

Le Guadeloupéen est doublement abattu. Financièrement accablé par un redressement lié au renforcement des contrôles régissant son statut, il dénonce également la « discrimination » dont souffrent les musiciens antillais : « D’un côté, l’administration invalide mes cachets parce que je joue dans des restos, des troquets ou des fêtes privées.

Lire Plus =>