Catégorie : Sciences Sociales

Le pluralisme sélectif de Marinique la 1ère

On trouvera ci dessous un échange de lettres entre Philippe Pierre-Charles, tête de liste de la section Fort de France de la liste R.ESP.É et Philippe Sans, Rédacteur en chef Télévision et Radio Martinique, à propos de la place respective accordée aux différentes listes candidates aux élections territoriales. Y aurait-il donc des « petites listes », moins légitimes que d’autres?

L’ordre règne à la tour Lumina!

Lettre ouverte à Martinique la première, de Philippe Pierre-Charles, tête de liste de la section Fort de France de la liste R.ESP.É

Monsieur le rédacteur en chef de Martinique la première,

Mesdames et Messieurs les responsables de cette station .

La place très particulière occupée dans le paysage audiovisuel de la Martinique par votre média, est sensée vous imposer une impartialité rigoureuse en particulier lors des échéances électorales comme celle dont nous sommes aujourd’hui à quelques jours. Nous nous permettons à ce titre de vous interpeller sur le traitement que vous continuez à réserver à la liste RÈSPÉ conduite par MARCEL SELLAYE.

Contrairement à beaucoup d’autres, notre liste n’a jamais pu bénéficier de la couverture d’une seule de ses réunions publiques.

→   Lire Plus

Élections territoriales de 2021, où sont les femmes ?

Les femmes, éti yo ?

— Par les miltantes de Culture Égalité —

Pas besoin d’être un.e expert.e en statistiques pour constater que les femmes ne sont pas à la veille d’être têtes de liste dans nos élections.

Regardons, constatons : pour ces élections territoriales de 2021, on ne compte que 2 femmes têtes de listes sur 14 en compétition. Au niveau des têtes de section, aucune liste n’a quatre femmes sur quatre, ni même trois ; cinq listes présentent deux femmes et deux listes nous ignorent totalement ! Comment expliquer ces chiffres ?

La sous-représentation des femmes aux élections est due à de multiples facteurs. D’abord, les hommes rechignent à laisser leur place et les partis, particulièrement les grands partis, manquent de volonté politique pour les y contraindre. Ils sont en effet conduits par des hommes qui ne semblent pas avoir accepté l’idée que, dans une démocratie, les femmes ont la capacité et le droit de participer à la chose publique.

Comparons les listes d’aujourd’hui avec celles des dernières élections. En 2015, il y avait 2 femmes pour 9 listes, soit à peu près ¼ (au lieu de 1/7 aujourd’hui).

→   Lire Plus

Bokantaj CTM 2021 Premier tour

— Par Laurent Cypria —

Le 18 Juin 2021 (oui c’est aussi un appel)

Le 10 Mai 2021, le FTJM (Forum Territorial de la Jeunesse Martiniquaise) a publié une lettre ouverte à l’ensemble des candidats tête de liste pour l’élection à la CTM (Collectivité de Martinique) 2021.

Cette lettre ouverte intitulée « Dans le regard de ceux qui partent » faisait un triste état de la situation de la jeunesse martiniquaise et des perspectives d’avenir et d’emploi qui leur étaient offerte. Nous avons été ravis d’apprendre que la grande majorité des candidats l’avait lu.

De nombreuses manifestations spontanées de soutien sont venues féliciter cette initiative, mais aussi la questionner. Alors, au cours de cette période de campagne qui touche à sa fin, du moins pour le premier tour, nous sommes allés à la rencontre des candidats qui étaient ouverts à notre démarche et qui ont dans l’ensemble pris le temps de nous recevoir et de nous écouter.

Sur les 14 listes officiellement en lice pour cette élection, les signataires sont les suivants :

  • Philippe JOCK de la liste DECLIC Démarche Citoyenne Pour l’Emergence d’Initiatives Collectives
    Nous tenons à préciser que Philippe JOCK fut le premier à signer la Charte et nous l’en remercions sincèrement.

→   Lire Plus

Des moines du Sénégal rendent grâce à Dieu au son de la kora

Keur Moussa (Sénégal) – Lorsque les bras se tendent vers le ciel et que s’élèvent les chants liturgiques, les moines de l’abbaye de Keur Moussa, au Sénégal, ont l’habitude de faire vibrer les cordes de leurs koras, une harpe africaine dont ils ont contribué à asseoir la notoriété internationale.

C’est l’heure de la none, l’office de l’après-midi dans ce havre de 25 hectares, à l’est de la capitale Dakar, où poussent arbres fruitiers et plantes médicinales.

Quelques dizaines de moines célèbrent l’office dans leur église bâtie au milieu des années 1960, au sein d’un monastère fondé peu avant par l’abbaye bénédictine de Solesmes, en France. 

Comme ils le font sept fois par jour, sous des peintures murales de la Nativité et de la Passion où le Christ et ses compagnons sont représentés en Africains noirs, ils rendent grâce à Dieu accompagnés de deux koras, harpe-luth de la tradition mandingue de l’Afrique de l’Ouest. 

« C’est un instrument qui permet à la parole de Dieu de s’épanouir. Ce n’est pas un instrument qui écrase, c’est un instrument qui aide à la prière« , dit à l’AFP Olivier-Marie Sarr, la quarantaine souriante, élu abbé de l’abbaye bénédictine en janvier 2019. 

→   Lire Plus

L’actualité de l’Outremer du 19 juin 2021

156 ans après, un jour férié pour marquer la fin de l’esclavage aux Etats-Unis

Washington – Le président américain Joe Biden a promulgué jeudi une loi créant un nouveau jour férié fédéral, le « Juneteenth« , pour commémorer l’émancipation des derniers esclaves au Texas il y a 156 ans, le 19 juin 1865.

« Juneteenth symbolise à la fois la longue et difficile nuit de l’esclavage et de la soumission, et la promesse d’un jour meilleur« , a-t-il dit lors de la cérémonie à la Maison Blanche aux côtés de sa vice-présidente Kamala Harris, qui est d’origine indienne et jamaïcaine.

L’esclavage, officiellement aboli en décembre 1865 après près de 250 ans d’existence, est une « tache morale » et « le péché originel de l’Amérique« , a rappelé le président démocrate.

Dans un rare moment d’unité politique, le Sénat avait approuvé à l’unanimité mardi le texte de loi consacrant la « Journée nationale de l’indépendance du Juneteenth« , contraction de « juin » et « 19 » en anglais, puis la Chambre des représentants l’avait adopté à une majorité écrasante, seuls 14 élus républicains votant contre.

Le 19 juin 1865, l’armée de l’Union, victorieuse de la guerre de Sécession (1861-1865), avait annoncé aux esclaves de la ville texane de Galveston qu’ils étaient libres, plus de deux ans après la Proclamation d’émancipation signée par le président Abraham Lincoln le 1er janvier 1863.

→   Lire Plus

Le rappeur Moha La Squale mis en examen pour agression sexuelle et violences

— Par Jeanne Bulant avec AFP —

Le rappeur Moha La Squale a été mis en examen mercredi pour « agression sexuelle » et « violences » par conjoint ainsi que pour « séquestration » après les accusations de plusieurs femmes, a indiqué à l’AFP une source judiciaire, confirmant une information du Monde.

Objet d’une enquête préliminaire depuis septembre, Moha La Squale, 26 ans, de son vrai nom Mohamed Bellahmed, a été placé en garde à vue lundi, selon Le Monde. Au cours de sa garde à vue, selon une source proche du dossier, au moins une confrontation a été organisée avec l’une des plaignantes.

Six plaintes déposées

Mercredi, le rappeur a été présenté à un magistrat dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris.

« Il a été mis en examen notamment des chefs de violences par conjoint, agression sexuelle par conjoint, menaces de mort par conjoint et séquestrations sur différences victimes », et placé sous contrôle judiciaire, a indiqué la source judiciaire.

Moha La Squale a fait l’objet de six plaintes, selon une source proche du dossier, pour la plupart révélées en septembre 2020.

→   Lire Plus

Dépasser l’esclavage !

— Par Pierre Alex Marie-Anne —

Jour après jour, matin, midi et soir, les martiniquais sont soumis à un lavage de cerveau intensif concernant la période de l’esclavage et de la traite négrière; le pays baigne littéralement dans l’ évocation obsessionnelle de ce passé révolu. Cette opération de “zombification”de la population, parfaitement orchestrée par l’intelligentsia de gauche politique et médiatique, s’inscrit dans un vaste mouvement ( “la pensée décoloniale”), parti des universités américaines (woke culture des éveillés) pour se répandre ensuite en Europe puis en France. Il s’agit d’analyser et de réinterpréter les faits historiques, économiques et sociaux à travers le prisme de la race ( noirs, minorités ethniques), du genre (féminisme-LGBT) et de la catégorie (roms, musulmans handicapés…). Cette déconstruction-reconstruction dite “décoloniale” peut prendre plusieurs formes : celle du panafricanisme illustré chez nous par l’action des activistes «rouge-vert-noir» qui cherchent à faire disparaître de la mémoire collective et de l’espace public tous les signes et symboles évocateurs de visages d’hommes ( ou de femmes) blancs, y compris de ceux à l’esprit éclairé, ayant contribué par leur engagement sans faille à mettre fin à l’abomination esclavagiste, ou celle de l’islamo-gauchisme, complaisant à l’égard de l’islamisme radical,visant à remplacer les démocraties traditionnelles construites sur la tradition judéo-chrétienne par le règne du Califat et de la Charia ( les graffitis et profanations, touchant épisodiquement les monuments et édifices religieux et les attaques répétées contre la liberté de consciencence et la laîcité, en sont les manifestations les plus visibles).Ce

→   Lire Plus

Inauguration du sentier pédagogique en faveur de la biodiversité

Samedi 19 juin 2021 de 8h à 12h, à l’Écolieu de Tivoli,– Association CCPYPM

Chemin de Desbrosse la Vallée, Fort-de-France.

Dans le cadre de notre projet Life 4 Best

* en faveur de la biodiversité, la ville de Fort-de-France nous a donné l’autorisation d’aménager les berges de la rivière Madame jouxtant le terrain municipal où nous développons l’écolieu de Tivoli (chemin Desbrosses – La Vallée).

Le samedi 19 juin 2021 de 8h à 12h nous inaugurerons ce sentier

18 panneaux pédagogiques le long des berges permettront de mettre en valeur la biodiversité urbaine et les enjeux de sa préservation. Ces panneaux présentent les différentes espèces animales et végétales, indigènes ou exotiques. Trois d’entre eux présentent les enjeux liés à la ressource en eau (cycle de l’eau, pollution et pressions sur les milieux aquatiques) et les gestes que nous pouvons faire au quotidien pour préserver l’environnement.

Les berges ont également été aménagées pour rendre le chemin accessible et agréable pour les visiteurs (aménagement en bambous, élargissement du chemin).

Des experts seront présents afin de sensibiliser les visiteurs :

→   Lire Plus

Drépaction : 19 juin, journée mondiale de lutte contre la drépanocytose

Drépaction 2021

Programme de sensibilisation nationale massive à la drépanocytose
#JeDisStopALaDrépanocytose

La drépanocytose : la maladie génétique la plus transmise en France est toujours invisible !Un fléau qu’on ne peut plus ignorer !
« Maman, j’ai mal comme si on me casse les os avec un marteau piqueur !!! ».
« C’est comme un cyclone, un tremblement de terre dans mon ventre ».
« Je veux rentrer à la maison, car ici à l’hôpital, ils disent que je suis drogué à la morphine, que je fais semblant d’avoir mal alors que tout mon corps est une planche de douleurs, maman… »
« La drépanocytose c’est le diable, il me suce tout mon sang ».
« Maman tue-moi ou guéris-moi, j’ai trop mal, si tu me tues, tu me sauves ».
« Si tu m’aimes, coupe-moi les 2 mains et les 2 jambes ».
« Je veux mourir, tu m’appelles « mon ange », mais au ciel les anges n’ont pas mal, je vais aller au ciel »

Les mots d’un petit garçon de 5 ans.

L’éloquence des chiffres :

→   Lire Plus

Guadeloupe et Martinique.Dans les Antilles, un archipel de candidats

Dans le dossier Elections dans les Outre-mer du journal Le Monde

Les électeurs auront le choix entre 14 listes à la Martinique et 12 à la Guadeloupe

Fort-de-France – correspondance de Jean-Michel Hauteville

« Nous ne pouvons plus nous résigner à voir nos jeunes partir par milliers chaque année » martèle, lors d’un meeting de campagne, vendredi 4 juin, Jean-Philippe Nilor, tête de la liste régionaliste martiniquaise Ansanm pou péyi-nou (Ensemble pour notre pays), en lice pour les élections territoriales. « C’est un discours mortifère » , tonne le tribun. Dans la halle du marché du Lamentin, la deuxième ville de l’île, en dépit de l’heure tardive et des trois heures d’allocutions qui ont précédé cette intervention, l’audience approuve avec un enthousiasme fervent.

L’émigration des forces vives – étudiants, demandeurs d’emploi, jeunes actifs diplômés ou non – loin des rivages de leur île est un des thèmes majeurs de cette campagne. La société martiniquaise est hantée par le spectre d’un dépeuplement amorcé il y a une décennie : après avoir culminé à 396 000 habitants lors du recensement de 2009, la population de la Martinique a reculé de 7 %, pour tomber à 369 400 habitants en 2018.

→   Lire Plus

Bac 2021 : une épreuve d’économie digne d’un tract du Medef

L’éco pour les nuls ?

— Par Jack Dion —

Coup dur pour les candidats libres lors de l’épreuve de sciences économiques et sociales du bac. On leur a proposé un sujet qu’on aurait cru rédigé par un ponte du patronat.

Les élèves qui ont passé l’épreuve de sciences économiques et sociales (SES) en candidats libres, le 7 juin dernier, ont eu droit à deux sujets. L’un était formulé de la manière suivante : « À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que des politiques de flexibilisation du marché du travail permettent de lutter contre le chômage structurel. » Tel que.

On appréciera l’absence totale de parti pris idéologique de la problématique, la neutralité absolue du propos, dénué de toute velléité partisane, ainsi que la volonté affichée de ne pas pousser le candidat dans un a priori manichéen. C’est digne d’un éditorial non engagé de Dominique Seux dans la matinale de France Inter, d’une foucade de Nicolas Beytout dans L’Opinion, ou d’une analyse de Jean Tirole, prix Nobel d’économie et modèle de prêt-à-penser néolibéral.

On en a une preuve supplémentaire avec le dossier documentaire fourni aux candidats, aussi caricatural que la question soumise à leur cogitation.

→   Lire Plus

Centre de Ressources d’Education et de Promotion de la Santé Sexuelle (CREPSS) –10/06/2021–

Information 

Le 21 juin prochain se tiendra l’Assemblée Générale Ordinaire du CREPSS afin d’approuver les comptes de l’exercice 2020 de l’association.
Compte-tenu des conditions sanitaires cette assemblée délibérera en visio-conférence.
Appel à projet ARS juin 2021 – Les 1000 premiers jours : initiative en faveur de la santé du jeune enfant et de l’accompagnement des parents. Date limite de dépôt des dossiers : 09 juillet 2021

Appel à projet FNPEIS – actions locales – santé sexuelle – date limite de dépôt des dossiers : 25 juin 2021

En savoir plus

19 juin : journée internationale de l’élimination de la violence sexuelle.
 Cette date a été choisie pour commémorer l’adoption décisive, le 19 juin 2008, de la résolution S/RES/1820(2008), dans laquelle le Conseil de sécurité a condamné l’utilisation de la violence sexuelle comme une arme de guerre pouvant faire obstacle à la consolidation de la paix.
Education
Notre programme auprès des jeunes en situation de vulnérabilité
Nous avons opté pour une approche populationnelle afin de repérer les situations de vulnérabilité grâce à des signaux individuels, communautaires ou contextuels pour identifier des situations à risques d’exposition à des problématiques sexuelles.

→   Lire Plus

L’hôpital de Trinité a besoin de nous tous, Martiniquais !

— Par Yvon Joseph-Henri, président de A3C —

L’Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe, a participé indirectement à une entrevue avec le syndicat UGTM Santé, en grève depuis septembre 2020 pour revendiquer des moyens lutter contre la montée rapide d’un désert de santé en Martinique.

Il va de soi que l’Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe soutient totalement cette lutte et profite par la voix de son président, ancien syndicaliste de l’Education Nationale, pour saluer la qualité du combat mené par le syndicat UGTM de la Santé à Trinité. Nous sommes aussi admiratifs de leur opiniâtreté pour une cause juste.

Nous appelons donc l’ensemble de la Martinique a soutenir leur revendication par tous les moyens.

En effet, le Nord est déjà suffisamment déshérité et se meurt économiquement. Nous ne pouvons laisser une population dont le moyenne d’âge se situe autour de 61 ans s’en aller faute des soins indispensables pour les aider à affronter la vieillesse : ce ne sont en effet pas moins de 17 médecins qui font défaut à l’hôpital de Trinité… et nous ne parlons ni des infirmier(e)s, ni des technicien(ne)s, ni des aides-soignants(tes), etc…, etc… !

→   Lire Plus

Yo tout pou « L’économie sociale et solidaire »!?

Le journal « Révolution socialiste », du G.R.S., nous parvient aussi en version texte maintenant. Voici le n° 206 du 14 juin 2021.

Ah la nouvelle tarte à la crème ! Sauf que cette tarte là est purement verbale. Et vivent les élections qui nous permettent de développer des idées en rapport avec au moins des palliatifs aux misères du monde. Et d’inciter d’autres à reprendre les mots, sinon la substance de ces remédiations minimum !

Sous ce vocable d’économie sociale et solidaire, on met souvent des associations dont les responsables se comportent avec autant de rapacité que le patronat le plus extrémiste. Ces associations sont souvent secouées par des grèves dures. Mais ce vocable couvre aussi les SCOP (sociétés coopératives ouvrieres de production) où les travailleurs et travailleuses sont des associéEs qui décident ensemble de tout sur la base de : une personne, une voix ! Le mouvement social et singulièrement la CDMT a souvent fait la proposition de transformer en SCOP (ou en SCIC qui associent aux salariéEs une ou des collectivités publiques et même du privé mais en gardant le même principe démocratique) des entreprises vouées à la liquidation parce que les actionnaires préfèrent investir des marchés plus juteux.

→   Lire Plus

Est-ce qu’on peut être une femme noire et ne pas aimer Beyoncé ?

Tous les épisodes sur France Culture

Épisode 1 : « Une si longue lettre », livre pionnier du féminisme africain

Le féminisme africain raconté par celles qui l’ont vécu.

Épisode 2 : Tu seras féministe, ma fille

Elles s’inscrivent dans l’histoire et l’héritage des femmes ayant œuvré pour leur émancipation, leur libération et poursuivent la construction de la pensée…

Épisode 3 : Une noire peut en cacher une autre

Pourquoi avons-nous plus de facilité à citer des féministes noires américaines et pas des féministes noires francophones ?

Épisode 4 : Je suis noire et je n’aime pas Beyoncé

Est-ce qu’on peut être une femme noire et ne pas aimer Beyoncé ?

En 2017, à l’occasion du festival européen NYANSAPO, le terme afroféministe fait une apparition remarquée dans l’espace médiatique français. Et comme souvent, lorsqu’il s’agit d’un terme en rapport avec des personnes noires, et particulièrement des femmes noires, une généralité n’a pas tardé à être de mise. Partageant la même complexion, toutes les femmes noires se retrouvaient d’office étiquetées afroféministes. Mais à bien y réfléchir, toutes les femmes noires sont-elles féministes et toutes les féministes noires sont-elles afro féministes ? 

→   Lire Plus

Odyssi, eaux troubles

 — Guy Flandrina —

L’homme court vers les places élevées comme l’eau coule vers le bas

Proverbe chinois

La sécheresse et les coupures d’eau ont révélé la richesse des affaires juteuses pour certains cadres d’Odyssi et des élus qui baignent dans l’opulence de cet organisme.

La structure est mise à sac tandis que les gens de la Martinique sont à sec.

Ces faits ont aussi mis en évidence l’incapacité de certains de nos élus à défendre les intérêts de la Martinique, face à de puissantes sociétés. Les usagers de l’eau ont payé Odyssi et les entreprises privées pour que des canalisations soient entretenues et remplacées. Mais les opérateurs ont empoché l’argent et sont partis, sans faire le travail, avec la bienveillante complicité d’élus martiniquais.

La Martinique compte 161 rivières dont 70 principales et 43 ravines, 126 sources, 8 sites renfermant des eaux souterraines.

94% de l’eau potable est produite à partir des eaux de rivières, le solde provenant des eaux souterraines.

Dans ce pays, l’alimentation en eau potable de la population nécessite le prélèvement de 100.000 M3/jour.

Pour satisfaire les besoins des particuliers et des acteurs économiques ce sont, au total : 42.735.000 M3 qui sont prélevés en une année (2018).

→   Lire Plus

Martinique 2021 : L’ancien et le nouveau, l’élection de la dernière chance

— Par Jean-Pierre Maurice —

Qui va gagner ? A une semaine du scrutin pour le renouvellement de la Collectivité Territoriale de la Martinique, jusqu’ici tout est possible.
D’un côté deux grands partis, forts de leurs supporters déjà convaincus et de leurs certitudes. De l’autre 2, 3 ou peut-être 4 outsiders pouvant prétendre à figurer dans le peloton de têtes des 5 ou 6 premiers à l’issue du 1er tour. Et entre les deux une multitude de « petites listes », témoins de la nécessaire expression de la démocratie..
La raison voudrait que se réalise ici et maintenant un changement d’hommes, mais aussi de méthodes. Car les Martiniquais doutent chaque jour davantage de l’efficacité du système actuel qui les laisse insatisfaits et souvent sans réponse à leurs besoins essentiels. Ils observent que cette élection est sans doute la dernière chance de voir changer les choses.
Mais beaucoup se demandent également si il est sage de s’en remettre à de « nouveaux » élus moins ou même pas du tout familiarisés avec l’exercice des responsabilités visées. Entre Charybde et Scylla, ils hésitent à comme on dit chez nous, à « sòti en sann, tonbé en difé ».

→   Lire Plus

Philippe Sahagian, précurseur de la permaculture en Guadeloupe

— Par Marion Lecas ( texte et photo) —

Ils redonnent le sourire. Philippe Sahagian a quitté une vie mouvementée dans les quartiers sensibles de Marseille pour créer, dans les années 2000, l’un des premiers jardins en permaculture de Guadeloupe.

Il est midi, le thermomètre affiche 36 °C. Le soleil grille la Guadeloupe, l’air est lourd, il fait chaud, trop chaud, partout… Excepté dans le jardin de Philippe Sahagian. « C’est grâce à mes arbres. C’est pour ça que l’agroforesterie reste ma première passion », sourit le quinquagénaire.

Dans son bien nommé jardin « extraBIOrdinaire », 8 000 m2 de terrain situé sur le littoral ouest de l’île, Philippe cultive un tas de plantes médicinales, d’aromates, d’arbres fruitiers et de légumes. Il s’agit, depuis 2008, de l’une des plus importantes cultures naturelles de Guadeloupe. Là-bas, en effet, le label « bio » existe à peine, et la plupart des sols sont toujours gorgés de chlordécone.

En Guadeloupe, la défiance des habitants « chlordéconés »

Philippe accueille les compliments avec modestie. Il a une voix chaude et rocailleuse, une casquette toujours vissée sur la tête.

→   Lire Plus

Sciences sociales: nouveautés du 13 juin 2021

L’histoire des sciences sociales débute avec le siècle des Lumières, autours de 1650, lorsqu’une révolution au sein de la philosophie naturelle a changé le cadre de référence avec lequel les individus jaugeaient de la scientificité. Les sciences sociales sont issues de l’éthique de cette époque et ont été influencées par le long XIXe siècle ( la révolution industrielle et la révolution française, notamment). Les sciences sociales se sont développées à partir des sciences (expérimentales et appliquées), de savoirs existants, de pratiques normatives, et ce, dans un élan et une vision de progrès social lié à des groupes sociaux donnés.

Le terme de science sociale apparaît pour la première fois en 1824 dans l’ouvrage de William Thompson (1775-1833), An Inquiry into the Principles of the Distribution of Wealth Most Conducive to Human Happiness; applied to the Newly Proposed System of Voluntary Equality of Wealth.

Les débuts des sciences sociales au 18e siècle se reflètent dans la grande encyclopédie de Diderot, avec des articles de Jean-Jacques Rousseau et d’autres pionniers. L’émergence des sciences sociales se reflète également dans d’autres encyclopédies spécialisées. La période moderne a vu la science sociale être utilisée pour la première fois comme un champ conceptuel distinct.

→   Lire Plus

Pendant la pandémie, la planète a produit un peu moins de plastique

Paris – Pour la troisième fois seulement depuis le début du 20e siècle et de l’ère industrielle, la production annuelle mondiale de plastique a reculé en 2020, en raison de l’impact de la crise sanitaire.

L’an passé, la planète a produit un million de tonnes de plastique de moins qu’en 2019: 367 millions de tonnes contre 368 l’année précédente, selon l’association européenne des producteurs de plastique PlasticsEurope.

« Il s’agit de la troisième baisse mondiale depuis l’après-guerre, après celle intervenue en 1973 au moment du premier choc pétrolier, et celle de 2008, lors de la crise financière des subprimes« , selon Eric Quenet, directeur-général de Plastics Europe.

En Europe, où 55 millions de tonnes de plastiques neufs sont sortis des usines, le recul atteint 5,1%, et le phénomène de baisse est encore plus accentué en France, où la production a chuté de 11% en 2020 à 4,5 millions de tonnes, selon une estimation de PlasticsEurope.

Dans l’hexagone, la consommation globale de plastique vierge a chuté de 7,5%, plus fortement que la moyenne européenne (-4,7%) et qu’en Allemagne (-6,5%).

Le secteur automobile, troisième consommateur sur le vieux continent, derrière l’emballage et le bâtiment, a enregistré les plus fortes baisses, avec une chute de 28% de sa consommation de plastique en France l’an dernier (-18,1% en Europe, soit 900.000 tonnes de moins), selon l’association.

→   Lire Plus

Fonction publique territoriale : les règles de formation et de titularisation sont adaptées

En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, les règles de formation et de titularisation de certains fonctionnaires territoriaux stagiaires qui n’avaient pas pu être titularisés au cours de leur année de stage ont été adaptées. Un décret paru au Journal officiel le 2 juin 2021 prolonge ces règles jusqu’au 30 juin 2022. Ces mesures prises en août 2020 devaient initialement prendre fin le 30 juin 2021. Le point avec Service-Public.fr.

Lorsque la titularisation d’un fonctionnaire stagiaire intervient au plus tard le 31 octobre 2021, il n’y a pas nécessairement lieu de respecter l’obligation de formation d’intégration, si cette dernière n’a pu se dérouler, en tout ou partie, avant le 31 octobre 2021. Dans ce cas, la formation d’intégration est réalisée avant le 30 juin 2022.

Quels sont les agents concernés ?

Cette mesure dérogatoire concerne les agents de différentes catégories.

Dans la catégorie A :

  • cadre d’emplois des attachés territoriaux ;
  • cadre d’emplois des attachés territoriaux de conservation du patrimoine ;
  • cadre d’emplois des bibliothécaires territoriaux ;
  • cadre d’emplois des directeurs d’établissements territoriaux d’enseignement artistique ;

→   Lire Plus

« Enquête de Ieshua alias Jésus », un livre de René Marchand

Est-il possible de retrouver, derrière les interprétations et ajouts multiples que les Églises n’ont cessé de faire subir aux textes de base de leur foi, la personnalité de Jésus et son enseignement? Une lecture critique et sans préjugés de ces textes suscite constamment des interrogations. L’ouvrage fait cheminer le lecteur entre de nombreuses remarques, questions et hypothèses. Passionnant à chaque page, souvent surprenant, toujours rationnel, documenté et d’expression modérée, il interpelle non seulement les croyants, mais aussi tous les curieux de vérité historique, et, d’abord, les Français, Européens Occidentaux, dont la civilisation a été formatée pendant des siècles par une religion dont il apparait aujourd’hui que ses fondements sont encore largement à découvrir.

Entretien avec René Marchand, auteur d’En quête de Ieshua alias Jésus, éditions Dualpha

René Marchand a fait l’essentiel de sa vie professionnelle dans l’audiovisuel, comme journaliste, producteur, cadre supérieur. Ancien élève de l’École nationale des langues orientales vivantes, licencié de langue et littérature arabe (Sorbonne), il a écrit, depuis une vingtaine d’années, plusieurs livres et de nombreux articles sur la poussée actuelle de l’Islam en Europe.

→   Lire Plus

Alfred Marie-Jeanne – Miguel Laventure, les faux ennemis de toujours

— Par Yves-Léopold Monthieux —

La Martinique politique ne s’est pas réveillée ce jeudi matin 10 juin 2021 avec l’image de Miguel Laventure représentant Alfred Marie-Jeanne à une émission organisée la veille par Martinique la 1ère. En effet, on a souvent vu ces deux hommes travailler ensemble. Pourtant l’évènement n’était pas anodin et l’image a pu choquer les « puristes ». L’hypothèse de l’absence du président sortant de l’exécutif au débat électoral télévisé avait été envisagée par la plupart des observateurs. Son éventuel remplacement faisait l’objet de toutes les supputations. Des noms ont été avancés, mais personne n’avait pensé à Miguel Laventure, le meilleur représentant de l’attachement de la Martinique à la France, l’inverse de ce qu’est censé représenter la figure tutélaire de l’indépendance, Alfred Marie-Jeanne.

Ainsi donc, on serait parvenu à l’acmé d’un phénomène que la classe politique, en panne d’arguments électoraux, résume habituellement par l’expression « alliance contre nature ». La chose est claire, c’est bien Miguel Laventure qui s’est rapproché d’Alfred Marie-Jeanne en figurant sur la liste conduite par ce dernier. Cependant Miguel Laventure a-t-il été acquis aux thèses indépendantistes ?

→   Lire Plus

Voyages à l’étranger : quelles modalités depuis le 9 juin ?

Depuis le 9 juin 2021, les flux des voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts. Les modalités prévues pour voyager varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs. Les pays sont classés en zone verte, jaune ou rouge mais attention ce classement est évolutif. Quelles sont les conditions pour voyager lors de vos prochaines vacances ? Service-Public.fr vous explique les règles qui s’appliquent à chaque catégorie.

À partir du 9 juin 2021, les restrictions de voyage adoptées dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus sont assouplies pour les personnes complètement vaccinées ou immunisées. Les pays sont classés en zone verte, jaune ou rouge en fonction de la gravité de la situation sanitaire, et les mesures de contrôle de l’épidémie sont adaptées à ce classement.

Les pays « vert » : faible circulation du virus, pas de variants préoccupants recensés.

Au 8 juin 2021, les pays classés en zone « verte » sont ceux de l’Espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) ainsi que l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande et Singapour.

→   Lire Plus