Catégorie : Religions

« Il y a comme une impuissance notoire de la part de nos autorités… », dénonce le cardinal Chibly Langlois

— Par Robenson Geffrard —

Tel un « Wake-up-call », l’Église catholique a mis toute la population debout contre l’insécurité et le kidnapping le jeudi 15 avril. Même le secteur privé des affaires qui, pendant longtemps s’était enfermé dans un silence assourdissant, est monté au créneau pour dénoncer ce mal commun. «…le peuple  est totalement fatigué avec les actes de kidnapping. Nous n’en pouvons plus vraiment. C’en est trop ! Il y a comme une impuissance notoire de la part de nos autorités…  », a fulminé le cardinal Chibly Langlois dans une interview exclusive accordée au Nouvelliste et à l’AFP.

La journée du jeudi 15 avril dernier est allée au-delà de la décision de l’Eglise catholique d’observer un arrêt de travail. C’est tout le pays qui était à l’arrêt pour dénoncer l’insécurité et le kidnapping. « Ce support exprime que cette manière pour l’Église catholique de protester contre le kidnapping est partagée par tous ces secteurs. Ceux-ci s’y retrouvent et en profitent, sachant que l’union fait la force », a affirmé le cardinal Chibly Langlois.

Cette décision de l’Église catholique d’observer cet arrêt de travail, selon l’évêque des Cayes, est arrivée au moment où « tout le peuple est totalement fatigué avec les actes de kidnapping.

→   Lire Plus

Pakistan: la récitation coranique, un art et une discipline de fer

Islamabad – Pour devenir un maître dans l’art de la récitation coranique, le Pakistanais Hassan Ali Kasi, 21 ans, a dû s’asteindre à une stricte discipline, passant des heures à faire des vocalises, pratiquant le yoga et suivant un régime alimentaire adapté.

Son acharnement a payé. Il a récemment été sacré champion d’une compétition internationale, disputée en ligne, qui l’opposait à des hommes venus de 25 autres pays. 

Révérés au Pakistan, les « Qaris« , les récitateurs du Coran, sont chargés de mener la prière dans les mosquées ou d’enseigner le texte sacré aux étudiants des madrassas, les écoles coraniques. 

Ils sont particulièrement demandés pendant le mois de jeûne du ramadan, qui vient de commencer. 

« Cette charge revenait aux prophètes« , déclare Hassan Ali Kasi à l’AFP dans la capitale Islamabad. « L’un des tout premiers éléments du prêche, c’était la récitation. C’est aussi vieux que l’islam. » 

Les « Qaris » doivent prononcer à la perfection l’arabe, un savoir parfois difficile à maîtriser pour un locuteur pakistanais, dont la langue nationale est l’ourdou. 

La finesse du rythme et de l’intonation produit la mélodie lente distinctive de l' »adhan« , l’appel à la prière, lancé cinq fois par jour au moyen de hauts-parleurs. 

→   Lire Plus

Sept religieux catholiques, dont deux Français, enlevés à Haïti

Port-au-Prince – Sept religieux catholiques, cinq Haïtiens et deux Français, ont été enlevés dimanche à Haïti, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la Conférence des évêques de ce pays pauvre des Caraïbes en proie à une forte insécurité.

Le groupe, composé de cinq Haïtiens et de deux Français, a été kidnappé dans la matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors qu’il « se rendait à l’installation d’un nouveau curé« , a expliqué le père Loudger Mazile.  

Les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon, a-t-il précisé.  

Outre les deux Français, une religieuse et un prêtre, le groupe comprend quatre prêtres et une religieuse haïtiens.  

La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé « 400 Mawozo« , d’être à l’origine de cet enlèvement, selon une source dans ses rangs. 

Contactée par l’AFP, l’ambassade de France n’a pas commenté dans l’immédiat.  

Les enlèvements contre rançon ont connu une recrudescence ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province, témoignant de l’emprise grandissante des gangs armés sur le territoire haïtien. 

« C’en est trop.

→   Lire Plus

Le Ramadan du mardi 13 avril au mercredi 12 mai 2021

ramadan

L’islam apparaît en Martinique à la fin des années soixante-dix. Les musulmans sont pour une bonne part d’origine étrangère, certains étant cependant installés dans l’île depuis plusieurs générations. Il faut y ajouter un nombre non négligeable de Martiniquais convertis. Le premier regroupement de ces musulmans a eu lieu sous l’impulsion d’un marabout charismatique. Dès les débuts, l’érection d’une mosquée a constitué un projet prioritaire. En 2021, ce bâtiment est en voie d’achèvement sans être encore fonctionnel.

L’histoire de ce lieu est un bon analyseur du fonctionnement du groupe, des tensions et clivages qui sont nés en son sein, des questions d’héritage et de leadership qui s’y sont posées. Par ailleurs, les multiples tractations avec les autorités administratives pour l’érection de cette mosquée, les opinions exprimées à son propos dans la population martiniquaise montrent le statut complexe d’une religion minoritaire encore peu connue dans une île multiculturelle régie par la laïcité.

→   Lire Plus

Pakistan: les arts martiaux au secours des femmes hazaras

Quetta (Pakistan) – Elles enchaînent coups de pied et coups de coude. Des centaines de femmes d’ethnie hazara apprennent à maîtriser ces techniques caractéristiques du karaté, un sport devenu très populaire au sein de cette communauté marginalisée au Pakistan.

Dans la ville de Quetta (ouest), les Hazaras, de confession majoritairement chiite, sont contraints de se terrer dans deux enclaves placées sous haute sécurité. 

Aisément repérables à leurs traits asiatiques marqués, qui font d’eux des cibles faciles pour des extrémistes sunnites les considérant comme des hérétiques, ils ont subi des dizaines d’attaques depuis 2001 au Pakistan comme en Afghanistan voisin. 

Les femmes sont aussi souvent l’objet de harcèlement sexuel, un phénomène banal dans les marchés et les transports publics. 

« Nous ne pouvons pas empêcher les explosions de bombes avec le karaté, mais avec les techniques d’autodéfense j’ai appris à me sentir en confiance« , avoue à l’AFP Nargis Batool, 20 ans. 

« Tout le monde ici sait que je vais au club. Personne n’ose me dire quoi que ce soit, pendant que je suis dehors« , ajoute-t-elle. 

– Compétitions –

Quelque 4.000 personnes pratiquent le karaté au sein de 25 clubs dans la province du Baloutchistan, dont Quetta est la capitale, selon Ishaq Ali, le chef de la fédération provinciale de Wushu Kung Fu, qui chapeaute ce sport. 

→   Lire Plus

Le pape célèbre la messe avec des prisonniers et des réfugiés

Rome – Le pape François a quitté dimanche le Vatican pour célébrer une messe dans une église voisine en compagnie de prisonniers, de réfugiés et de personnels de santé à l’occasion de la fête de la Divine Miséricorde.

La messe s’est déroulée dans l’église Santo Spirito in Sassia, à deux pas du Vatican, devant une assemblée réduite comptant environ 80 personnes en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus. 

L’an dernier, le pape y avait célébré une messe sans fidèles à l’occasion de cette fête instituée en 2000 par le pape Jean Paul II. 

Cette année dans l’assemblée figuraient des détenus de deux prisons de Rome ainsi que d’un centre de détention pour jeunes, des réfugiés venus de Syrie, du Nigéria et d’Egypte et également du personnel infirmier d’un hôpital voisin dont des religieuses. 

Dans son homélie, le chef spirituel du 1,3 milliard de catholiques dans le monde a souligné l’importance pour les chrétiens de ne pas rester indifférents à ceux qui les entourent. 

« Soeur, frère, tu veux une preuve que Dieu a touché ta vie? Vérifie si tu te penches sur les blessures des autres« , a dit le pape. 

→   Lire Plus

Le pape: faire cesser « le fracas des armes », partager les vaccins

Cité du Vatican – Le pape a jugé « scandaleux » dimanche, dans son traditionnel message de Pâques, la poursuite des guerres et de la course à l’armement dans le contexte de la pandémie, et exhorté la communauté internationale à partager les vaccins contre le Covid-19 avec les pays les plus pauvres.

François a consacré son allocution pascale, précédant la bénédiction Urbi et Orbi (à la ville de Rome et au reste du monde), aux plus vulnérables, les malades souffrant du Covid-19, les migrants, les personnes précipitées dans la précarité par la pandémie, et les populations victimes des guerres en Syrie, au Yémen, en Libye et en Afrique. 

« La pandémie est encore en cours; la crise sociale et économique est très lourde, en particulier pour les plus pauvres; malgré cela – et c’est scandaleux – les conflits armés ne cessent pas et les arsenaux militaires se renforcent« , a-t-il fustigé. 

Le souverain pontife a appelé à faire « cesser le fracas des armes dans la bien-aimée et martyrisée Syrie, où des millions de personnes vivent désormais dans des conditions inhumaines, ainsi qu’au Yémen dont les événements sont entourés d’un silence assourdissant et scandaleux, et en Libye où l’on entrevoit enfin la sortie d’une décennie de disputes et d’affrontements sanglants« . 

→   Lire Plus

Israël dévoile un manuscrit biblique vieux de 2.000 ans

Jérusalem – Israël a dévoilé mardi des fragments d’un parchemin biblique vieux de 2.000 ans découverts dans le désert de Judée, qualifiant cette découverte d' »historique » et d’une des plus importantes depuis celle des mythiques manuscrits de la mer Morte.

Les morceaux du manuscrit, rédigé en grec mais où le mot « Seigneur » est écrit en hébreu ancien, ont permis, selon les chercheurs israéliens, de reconstituer des passages des livres de Zacharie et de Nahum, issus du livre des douze petits prophètes de la Bible. 

C’est la première fois depuis environ 60 ans que des fouilles mettent au jour des morceaux d’un parchemin biblique, selon l’Autorité israélienne des antiquités (AIA). 

Ils ont été retrouvés dans une caverne à flanc de falaise dans la réserve naturelle de Nahal Hever, dans le cadre d’une opération nationale visant à lutter contre le pillage du patrimoine. 

De premiers fragments avaient été découverts par des bédouins dans les années 1950 et 1960 dans cette « caverne des horreurs« , appelée ainsi pour les nombreux squelettes qui y ont été retrouvés, explique Oren Ableman, de l’AIA. 

→   Lire Plus

Le voile et l’invention d’une sexualité musulmane

— Par Bruno Nassim Aboudrar —

Le voile sur la tête des femmes, sur leur visage à plus forte raison, n’est pas une prescription coranique. Le verset qui recommande aux femmes de rabattre une étoffe sur leur poitrine (non sur leur face) en présence d’hommes étrangers au cercle familial, n’en est pas moins révélé dans une visée plus générale de maîtrise des pulsions libidinales, et tout particulièrement des regards de concupiscence. Rappelons pour mémoire la sourate XXIV – La Lumière – où se trouve cette fameuse recommandation, dans la traduction assez crue qu’en offre Jacques Berque : « 30 – Dis aux croyants de baisser les yeux et de contenir leur sexe : ce sera de leur part plus net. Dieu est de leurs pratiques Informé. 31 – Dis aux croyantes de baisser les yeux et de contenir leur sexe ; de ne pas faire montre de leurs agréments sauf en ce qui en émerge, de rabattre leur fichu sur les échancrures de leur vêtement[1] »

La teneur érotique du contexte qui impose cette recommandation ne fait aucun doute. En effet, avant ces versets, dans cette même sourate, fornicateurs et fornicatrices ont d’abord été condamnés au fouet ; puis ceux qui calomnient une femme et, vraisemblablement, l’accusent à tort de fornication ; enfin, à des peines moindres toutefois, les indiscrets qui entrent à l’improviste, sournoisement, dans l’intimité des maisons.

→   Lire Plus