Catégorie : Arts de la scène

« Entre chiens et loups » de Bérékia Yergeau

— Par Roland Sabra —

Si Christiane Jatahy reprenait l’expression au singulier en transposant au théâtre le « Dogville » de Lars von Trier, Berekia Yergeau  la pluralise en construisant une suite de tableaux abstraits autour de quatre espaces dramaturgiques dont elle brise la continuité linéaire du récit pour interroger sous diverses facettes notre rapport à la violence. Le prologue dans une brume envahissante évoque des chemins de vies qui, solitudes dans la multitude, se meuvent, se croisent, se décroisent sans jamais faire rencontre, noyés dans l’anonymat qui les mine et qui les cerne et dont ils ne sortiront, de façon hégélienne qu’en s’opposant. Certes, par ce non qui les constitue, qui leur permet de se donner un nom, ils se découvriront sujets, mais sujets assujettis dans le processus de reconnaissance de l’autre. Le pouvoir (et sa « violence légitime ») est à la fois créateur et oppresseur du sujet, comme l’explique si bien Judith Butler.

« Entre chiens et loups » se construit de deux parties

La première s’articule autour de quatre récits de sujets qui se construisent dans les luttes militantes traversées par le thème de la violence subie (le chien domestiqué) ou générée (le loup sauvage).

→   Lire Plus

1870, Femmes au Conseil de Guerre

Création le 30 septembre 2022 à 19h à Tivoli

Dans le cadre du Mois du Matrimoine de l’association féministe martiniquaise  Culture Egalité, la pièce « 1870, Femmes au conseil de guerre » sera enfin créée le vendredi 30 septembre 2022 à Tivoli.
Cette pièce a été écrite, en collaboration, par une militante de CE, Huguette Emmanuel Bellemare, et Hervé Deluge, d’après les recherches de l’historien Gilbert Pago. Elle sera mise en scène par Hervé Deluge et interprétée par des comédiennes amatrices de CE et des comédien.nes professionnel.les de la Compagnie Ile Aimée.
Elle avait été mise en lecture en septembre 2019, toujours par Hervé Deluge et avait obtenu un grand succès. Des spectatrices nous ont fait part des réactions, sentiments et réflexions que cette première représentation leur a inspiré.

« 1870, femmes au Conseil de Guerre »
Le 30 septembre 2020, nous avons vécu un moment de notre histoire émouvant, la salle était pleine malgré les restrictions et on avait du mal à raisonner le public qui voulait absolument découvrir cette lecture théâtralisée intitulée : 1870, femmes au conseil de guerre.

→   Lire Plus

Le film « Woman King », crucial pour l’avenir des femmes noires au cinéma, selon Viola Davis

Toronto (Canada) – A quelques jours de la sortie du long-métrage « The Woman King », sa tête d’affiche Viola Davis y voit un baptême du feu pour l’avenir des films à gros budget hollywoodiens réalisés par des femmes noires.

Dans un entretien avec l’AFP mercredi, l’actrice oscarisée a dit ressentir une pression considérable, estimant que cette oeuvre sera jugée différemment des films avec des réalisateurs et acteurs blancs. 

« Avant tout, le film doit rapporter de l’argent. Et je suis divisée vis-à-vis de cela (…) S’il ne rapporte pas d’argent, ça veut dire quoi? Que des femmes noires, des femmes à la peau foncée ne peuvent pas être en tête du box-office mondial?« , a lancé la star de la série « Murder« . 

« Après, ils auront des statistiques, disant que +Woman King+ a fait ça, ça ou ça. Et c’est ce qui me pose problème« , a confié Viola Davis. 

« Parce que c’est tout simplement faux. On ne fait pas ça avec des films blancs. Quand un film échoue, vous en faites un autre, et encore un autre« , a-t-elle ajouté. 

→   Lire Plus

Big In Jazz Festival, suite et fin de la 19ème édition!

Du 24 septembre au 2 octobre 2022

Après 2 ans d’absence, le Big In Jazz Festival revient pour une 19ème édition haute en couleur. Une programmation portée par la volonté de faire vivre un moment culturel exceptionnel et inoubliable.

En août 2020, Biguine Jazz devient BIG IN JAZZ, une nouvelle ère pour le 1er festival mondial de jazz Afro-Caribéen. Inauguré par le projet ambitieux du Big In Jazz Collective, le festival martiniquais renforce son attractivité tant au niveau local qu’au niveau national et international. Une évolution dans le nom mais aussi dans l’identité d’un festival qui se veut et devient progressivement l’une des principales scènes mondiales de l’Afro-Jazz !

Pour cette 19ème édition, le Big In Jazz Festival veut affirmer à nouveau les valeurs qui ont fait son succès durant ces dernières années. Entre enracinement et universel, les artistes de cette édition, issus des régions créolophones et caribéennes pour la plupart, proposeront un voyage musical et culturel exaltant !

Malika Tirolien, Arnaud Dolmen, Yilian, Canizares, Akoda, Dowdelin, Célia Wa, Ivy Jalta, Abraham Family, Maher

Beauroy – James Germain et bien d’autres !

→   Lire Plus

« Jours de joie » d’Arne Lygre, m.e.s. Stéphane Braunschweig

Jours de joie est la cinquième œuvre d’Arne Lygre que Stephane Braunschweig met en scène. On se souvient de la précédente, Je disparais, montée au théâtre de la Colline en 2011. La première n’est pas sans rapport avec la seconde puisqu’ici aussi il s’agit d’une disparition. Néanmoins, dans cette nouvelle pièce écrite en pleine crise du Covid, Arne Lygre projette de se déployer dans le registre de la comédie, sinon du comique. Mais il faut avouer que quand on y rit, très peu en fin de compte, c’est d’un rire jaune et grinçant, à l’occasion de telle ou telle vacherie proférée par une mère plutôt indigne quoique réjouissante !

Alors de quoi s’agit-il ? C’est assez difficile à résumer, à l’instar du théâtre de Tchekhov, ou plutôt, si on le résume, on risque d’en perdre la substance. En bref, il s’agit de la rencontre dans deux lieux successifs de la même bande de personnages, d’abord sur un banc en pleine campagne, ensuite dans le salon de l’un d’entre eux. Entre les deux actes, s’est écoulé un certain laps de temps, pendant lequel l’un d’entre eux , Aksle a disparu.

→   Lire Plus

Des films à voir en septembre 2022

La programmation

 À Madiana

* Dimanche 25 septembre à 11h Leila et ses frères / 19h30 As bestas

* Lundi 26 septembre à 19h30 Les enfants des autres

* Mardi 27 septembre à 14h Dédales / 19h30 Leila et ses frères

* Mercredi 28 septembre à 19h30 Chroniques d’une liaison passagère

* Jeudi 29 septembre à 14h Leila et ses frères/ 19h30  Dédales 

* Vendredi 30 septembre à 14h Chroniques d’une liaison passagère / 19h30 :  Dédales 

* Dimanche 2 octobre à 11h La nuit des 12 / 19h30 : Chroniques d’une liaison passagère

 

Télécharger la brochure Septembre 2022

→   Lire Plus

Portes ouvertes à La Maison Rouge le 24/09/2022

La Maison Rouge – Maison des Arts, vous invite à ses portes ouvertes le 24 septembre de 9h à 13h
Présentation
La Maison Rouge : Maison des Arts est une association loi 1901 fondée en juillet 2011 par la chorégraphe Christiane Emmanuel. La maison familiale où elle a grandi et esquissé ses premiers pas de danse a été transformée en un espace de rencontres et d’échanges ouvert à tous, amateurs et professionnels. Depuis sa création, la Maison Rouge : Maison des Arts s’est développée pour devenir un véritable tiers-lieu social et culturel au cœur du quartier des Terres Sainville. Lieu d’inclusion, de cohésion sociale et de ressource pour la pratique artistique. L’association propose des cours de danse, chant, musique et arts plastiques aux jeunes de 2 à 18 ans dispensés par des professeurs diplômés d’Etat et des artistes professionnels pédagogues. Depuis 2011, la Maison Rouge : Maison des Arts, accueille de jeunes compagnies en résidences de création, des chorégraphes et danseurs interprètes venus des quatre coins du monde. Elle propose également des stages, des masterclasses, des ateliers, des rencontres artistiques et soutient également la formation et la professionnalisation des artistes.

→   Lire Plus

Du (beau) cirque pour ouvrir la saison 2022-2023 de Tropiques-Atrium

–– Par Selim Lander ––
Ouverture en beauté et tout autant en force de cette nouvelle saison avec deux spectacles de cirque dans une salle Césaire pleine à craquer et débordante… d’enthousiasme. Le cirque – le cirque contemporain tout particulièrement – a de quoi séduire tous les spectateurs puisque, au-delà de l’admiration, voire de la stupeur devant des performances physiques inaccessibles au commun des mortels, il se révèle – puisqu’il est aussi un art – capable de nous transporter dans un monde chargé de sensations, d’émotions bien éloignées de nos préoccupations quotidiennes. Il s’apparente ainsi à la musique interprétée par un virtuose dont nous admirerions autant la technique que la sensibilité, le cirque demeurant néanmoins plus accessible que la musique puisque l’on ne saurait vraiment juger de la qualité d’un virtuose sans un long apprentissage.

Au menu de cette soirée inaugurale, deux pièces présentées par deux compagnies différentes mais alliées et dont les distributions se recoupaient partiellement.

Via de la compagnie Les Mélangeurs

Via est centrée sur Ode Rosset, une spécialiste du mât chinois, mais fait également appel, conformément à l’intitulé « Les Mélangeurs », à un musicien, Jérôme Cury (par ailleurs le directeur de cette compagnie du Pas-de-Calais) et une chanteuse, Fatima El Hassouni, auxquels s’ajoutent pour la circonstance deux acrobates de la compagnie Sencirk.

→   Lire Plus

L’éphéméride du 18 septembre

Il y a 11 ans déjà disparaissait Patrick Saint-Éloi le 18 septembre 2010

Patrick Saint-Éloi, né le 20 octobre 1958 à Pointe-à-Pitre et mort le 18 septembre 2010 (à 51 ans) au Moule, est un chanteur Guadeloupéen . Son nom reste associé au groupe Kassav’.

Patrick Saint-Éloi est le pionnier du Zouk Love et l’un des piliers du Zouk dans la Caraïbe. Il est l’auteur et l’interprète du titre West Indies, le premier tube de Zouk Love sorti en 1982 sur son 1er album solo Mizik Sé Lanmou (« la musique c’est de l’amour »).

Biographie
À l’âge de 17 ans, il quitte la Guadeloupe pour se rendre à Paris, afin de tenter sa chance dans la chanson. Des cours de chant lui permettront d’atteindre une maîtrise vocale certaine et une rencontre avec le bassiste Georges Décimus sera capitale pour son avenir. Il intègre le groupe Venus One dont il devient le chanteur attitré.

En 1982, il rejoint une formation qui deviendra plus tard le fameux groupe Kassav’. Il l’intègre tout d’abord en qualité de choriste. S’ensuivra une série de concerts marqués par le succès de ce groupe.

→   Lire Plus

Cinéma. Jean-Luc Godard, en huit films emblématiques

— Par Michaël Mélinard —

Jean Seberg et Jean Paul Belmondo dans « À bout de souffle » (1960). © Collection Christophel Productions Georges de Beauregard / AFPLa filmographie de Jean-Luc Godard c’est plus de cent films sur quelques soixante années de carrière. Voici une sélection des huit oeuvres qui représentent l’esprit et l’esthétique du réalisateur, souffle du septième art français. 

Icon TitreÀ bout de souffle (1960)

C’est l’emblème de la nouvelle vague, avec un Jean-Paul Belmondo en voyou sans morale traqué par les flics et Jean Seberg en jeune Américaine qui vend le New York Herald Tribune sur les Champs-Élysées. Sur un scénario de François Truffaut, Godard y fait fi des règles classiques du récit cinématographique. Un pseudo-thriller au montage heurté, avec des travellings véloces, de nombreux faux raccords et des plans-séquences hardis d’où ressort l’amour du cinéma américain. Extrait


Icon TitrePierrot le Fou (1965)

Marianne (Anna Karina) et Ferdinand-Pierrot (Belmondo) vivent un périple fou. Godard crée un défilé d’images sublimes. Audaces stylistiques, changements de gammes chromatiques, décalage dans la bande-son, nombreuses citations, collages et références cinématographiques. L’œuvre exhale le souffle de liberté du cinéaste filmant comme bon lui semble. Extrait


Icon TitreLe Mépris (1963)

Adapté du roman d’Alberto Moravia, le Mépris réunit, sous le soleil de Capri, le duo Brigitte Bardot-Michel Piccoli.

→   Lire Plus

Contes et Théâtre au jardin

Samedi 17 Septembre 2022 à 18h Le Lamentin

« CONTES ET THÉÂTRE AU JARDIN« 

Public: Adultes et à partir de 15 ans

Lieu: 60 impasse des Lauriers – Bois Carré – Le Lamentin

Concert avec Bambouman (Laurent Phénis) & Théâtre « Les yeux dorés de Rose » avec Jean l’OcéanCie Car’Avan

Avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Martinique

Apportez chaise, ti-banc, coussin,…

Entrée: Adultes : 10€ – Moins de 18 ans : 5€

Sur réservation au 06 96 40 35 46

*****

Bambouman

Né à Paris d’une mère métropolitaine et d’un Père Martiniquais Laurent Phenis est métis . Déjà tout petit bercé par le jazz le blues la soul il aime la musique.

Artiste Autodidacte complètement éclectique il prend plaisir à jouer tous styles de musiques.Multi instrumentiste, il commence par la batterie jouant dans divers groupes de rock puis suivent la guitare et la basse Très jeune il compose ses premières chansons et part à l’aventure sur sa route de musicien.

Très jeune il compose ses premières chansons et part à l’aventure sur sa route de musicien.

→   Lire Plus

Cate Blanchett, actrice féministe deux fois sacrée à Venise

Paris – Cate Blanchett, actrice et militante féministe habituée des jurys et des palmarès, est une interprète polymorphe, capable de jouer aussi bien une princesse elfe, Bob Dylan qu’une célébrissime cheffe d’orchestre, rôle qui lui vaut un deuxième prix d’interprétation à Venise.

A 53 ans, l’actrice australienne a reçu samedi soir sur le Lido sa deuxième Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine en personnage ivre de pouvoir dans « Tár« , de Todd Field. 

Cette grande blonde, au visage diaphane, livre une performance marmoréenne dans ce drame qui évoque les questionnements sur l’identité ou la « cancel culture« . Elle y joue une cheffe d’orchestre ultra-célèbre, en couple avec une violoniste de son orchestre, qui va être rattrapée par son passé. 

Un rôle qui porte un regard complexe sur la dénonciation du harcèlement ou l’abus de pouvoir par des femmes sur leurs subordonnées, et fait écho aux engagements de l’artiste. 

Quinze ans avant ce rôle d’artiste, elle avait déjà remporté le prix à Venise pour « I’m not There » de Todd Haynes, où elle incarnait, franchissant la frontière du genre, un autre musicien, Bob Dylan. 

→   Lire Plus

Francis Huster et son Molière

— Par Selim Lander —

Francis Huster a Molière pour passion. N’a-t-il pas publié quatre ouvrages entièrement consacrés à son idole, dont, récemment, un Dictionnaire amoureux ? Il tourne par ailleurs avec un spectacle à intention pédagogique, Molière étant victime, selon lui, de trop de contre-vérités ou d’approximations qu’il importe de redresser. Si nul ne conteste que la vie de Molière demeure à bien des égards mystérieuse, tenter de rétablir la vérité est pour cette raison un exercice délicat. Nulle hésitation, pas le moindre doute, pourtant, dans l’exposé de F. Huster.

Se présenter, ainsi qu’il le fait, comme seul détenteur de la vérité, prendre à partie sans arrêt le public, lui asséner qu’il n’a appris que des fariboles et que les enseignants racontent donc n’importe quoi, pourrait passer à l’extrême rigueur si ses conclusions s’appuyaient sur des démonstrations, ce qui est loin d’être le cas. Comment affirmer sans aucune réserve, par exemple, que Molière est mort empoisonné à l’arsenic ou que sa tombe au Père Lachaise est vide, son cadavre ayant été jeté aux chiens ? Car si ce scénario a bien circulé, c’est sans la moindre preuve.

→   Lire Plus

L’éphéméride du 11 septembre

Création à Paris de l’opéra-rock Starmania le 11 septembre 1979

Starmania est un opéra rock cyberpunk de Michel Berger sur un livret de Luc Plamondon. Créée le 10 avril 1979 au Palais des Congrès de Paris, l’œuvre est devenue, au fil des productions et des enregistrements, l’un des spectacles les plus joués et les airs, parmi les plus célèbres du répertoire francophone.

Joué à différents endroits dans le monde, il a fait l’objet de multiples adaptations tant en anglais qu’en français. L’album studio original de 1978 s’est vendu à plus de 2,2 millions d’exemplaires rien qu’en France, se positionnant ainsi à la septième place des meilleures ventes d’albums au niveau national1. Starmania fut l’un des tout premiers opéras-rock francophones entièrement chantés2.

Le projet initial de Michel Berger, Angélina Dumas, qui date de 1974, est une réflexion autour du syndrome de Stockholm et de l’histoire de l’enlèvement de Patricia Hearst, qui en 1975, s’est finalement ralliée à la cause de ses ravisseurs. La Bande à Baader est aussi une référence de Starmania pour Plamondon et Balavoine3,4. De par ses thèmes et le monde dépeint, Starmania rejoint le mouvement cyberpunk (terme cependant jamais utilisé par ses créateurs).

→   Lire Plus

Tropiques Atrium : le programme

★ Cinéma à Madiana ★

 

Mercredi 21 : Leila et ses frères (19h30)

Jeudi 22 : La nuit des 12 (14h) / Les enfants des autres (19h30)

Vendredi 23 : As Bestas (14h) / La nuit des 12 (19h30)

Dimanche 18 : Leila et ses frères (11h) / As Bestas (19h30)

Musique ★ Jeudi 22 Septembre – 19h30

Eric Ildefonse

Mystères Nuits

(Salle Frantz Fanon)

 

 

Musique ★ Samedi 24 Septembre – 19h30

Saïna Manotte / Chris Combette

(Salle Aimé Césaire)

Billetterie

  • Horaires : du mardi au vendredi : 9h – 19h
    Samedi : 9h – 13h
  • Tél. : 0596 70 79 29

Voir aussi la programmation  cinéma en V.O. déportée à Madiana

Plus de détails sur le site de la scène nationale

Contact presse

0596 70 79 34 / 0696 53 32 33 – Frédéric Thaly

0596 70 79 41 / 0696 98 10 37 – Mary-Klod Marie-Nelly

 

*

 

→   Lire Plus

L’éphéméride du 7 septembre

Naissance à New York de Sonny Rollins le 7 septembre 1930

Sonny Rollins, né Theodore Walter Rollins, est un saxophoniste ténor et compositeur de jazz. Il est largement reconnu comme l’un des musiciens de jazz les plus importants et influents de l’ère post-bebop.

La longue et prolifique carrière de Sonny Rollins au saxophone ténor commence vers l’âge de 16 ans. Certaines de ses compositions comme St. Thomas, Oleo, Doxy et Airegin sont devenues des standards de jazz. Ses soixante-cinq ans de carrière lui donnent aujourd’hui le statut de dernier géant en activité. Improvisateur, croisant les genres, poussant à leurs limites le son et le phrasé, Sonny Rollins incarne l’esprit de quête inlassable du jazz. Sonny Rollins est toujours en tournée en 2013 après avoir survécu à la plupart de ses contemporains en compagnie desquels il enregistra, tels John Coltrane, Miles Davis, Max Roach et Art Blakey.

Biographie
Les premières années
Bien que Sonny Rollins soit né à New York, pas très loin des temples de la musique noire new-yorkaise comme Le Savoy ou l’Apollo, ses parents sont originaires des Îles Vierges américaines2.

→   Lire Plus

Guadeloupe : l’avenir du Centre des arts, occupé, en question

Pointe-à-Pitre – Longtemps, le Centre des arts de Pointe-à-Pitre (CAC) a été l’emblème de la culture guadeloupéenne.

Resté vide pendant treize ans après l’arrêt de travaux de réfection, il est aujourd’hui occupé par un collectif d’artistes qui exigent sa rénovation urgente. 

Cet imposant bâtiment de 6 étages et 4.000 mètres carrés qui se dresse en plein centre-ville « était le coeur, le fleuron de la culture en Guadeloupe pendant trois décennies, des années 1970 aux années 1990« , se souvient Laurence Maquiaba, membre du Kolèktif Awtis Rézistans (collectif des artistes en résistance). 

Avec une trentaine d’autres, cette quadragénaire organisatrice de spectacles occupe les lieux depuis le 5 juillet 2021 pour « faire bouger les lignes« . Le chantier de la rénovation et de l’agrandissement du CAC était alors à l’arrêt « après des faillites d’entreprises« . 

Depuis, les murs de béton brut ont pris des couleurs, le silence de l’abandon a laissé place à la musique de la création.  

« On y a dormi pendant huit mois« , explique Laurence Maquiaba. Ateliers créatifs, spectacles de danse, théâtre, concerts, oeuvres picturales, sculptures, au total « 300 artistes environ, venus de différents pays, ont participé« , raconte l’artiste. 

→   Lire Plus

« Molière », texte & jeu de Francis Huster

Le 10/09/22 à 19h 30 (Complet) & le 11/09/22 à 9h (Brunch avec l’auteur) au Théâtre Aimé Césaire (T.A.C.)

Séances scolaires (étudiants) : le 09/09/22 à 14h & le 12/09/22 à 9h

La pièce

Avec sa passion et son engagement Francis Huster nous fait revivre la plus incroyable vie, du rire aux larmes, de la légende à la déchéance, de la révolte à la trahison, de l’amour à la haine, du triomphe à la ruine, de la passion à l’abandon, de la victoire à l’échec, de la lumière à la mort du plus grand de tous les héros français : Molière.

De 1622 à 1673 en un demi-siècle Jean-Baptiste Poquelin est entré dans l’histoire parce qu’au-delà de l’artiste il aura été un homme libre. Qui a osé défier tous les pouvoirs, qui n’a jamais trahi ses valeurs de dignité et de tendresse humaine, qui a sublimé son art de comédien qui fut tout simplement un homme de parole, de vérité et d’amour.

Molière, l’homme

Molière, c’est la parole qu’il faut absolument faire entendre à l’heure du 400ème anniversaire de sa naissance.

→   Lire Plus

L’éphéméride du 1er septembre

Sortie en France du premier film de science-fiction, Le Voyage dans la Lune, de Georges Méliès le 1er septembre 1902

Le Voyage dans la Lune est un film de science-fiction français écrit, produit et réalisé par Georges Méliès, et sorti en 1902.

Le film donna naissance à un genre populaire : la science-fiction.

Le projet du film a sans doute été motivé par le succès outre-Atlantique de l’attraction foraine A Trip to the Moon (en). Il est inspiré des romans De la Terre à la Lune de Jules Verne (1865) et Les Premiers Hommes dans la Lune de H. G. Wells (The First Men in the Moon, 1901).

Lors d’un congrès du Club des Astronomes, le professeur Barbenfouillis, président de ce club, surprend l’auditoire en faisant part de son projet de voyage dans la Lune. Il organise ensuite pour ses confrères la visite de l’atelier où l’obus spatial est en chantier. Il sera propulsé en direction de la Lune au moyen d’un canon géant de 300 mètres de long, embarquant à son bord six savants astronomes, dont Barbenfouillis.

Après le lancement réussi de leur fusée-obus, les six savants découvrent l’environnement lunaire et assistent à un lever de Terre.

→   Lire Plus

La mort de Jean-Claude Idée

Jean-Claude Idée, nom de scène de Jean-Claude Duquesne, né le 27 novembre 1951 à Ixelles et mort le 26 août 2022 à Auderghem, est un metteur en scène, auteur, directeur de deux ASBL de théâtre (le Magasin d’écriture théâtrale et les Universités populaires du théâtre) et dramaturge franco-belge.
Sommaire

Biographie

Jean-Claude Idée est né le 27 novembre 1951. Très tôt attiré par le théâtre, il est admis au Conservatoire royal de Bruxelles en 1968.
En cinquante ans de carrière au service du théâtre, il a signé plus de cent mises en scène en Belgique et en France, tant pour le circuit privé que public.
Parallèlement, il a codirigé avec succès le Théâtre du Résidence Palace à Bruxelles pendant trois ans et le Royal Festival de Spa durant six ans.
En 1989, il crée le Magasin d’Écriture Théâtrale, dans le but de promouvoir l’écriture théâtrale contemporaine. En tant qu’auteur, il a écrit, entre autres, La Maison des dieux morts et La Folie Van der Goes (éditions Le Cri, 1982). Il a également signé de nombreuses adaptations pour le théâtre parmi lesquelles : Don Quichotte de Cervantès, Crime et châtiment de Dostoïevski au Théâtre Mouffetard, ou encore L’Allée du roi de Françoise Chandernagor créée au Théâtre Montparnasse, (édition Gallimard – collection Le Manteau d’Arlequin), qui est nommée à quatre reprises aux Molières en 1995 et jouée 850 fois.

→   Lire Plus

Rouler l’écho de mon grand rire sur les flots de mon abîme

Jeudi 25 août 2022 à  18h 30 à la Médiathèque Alfred Melon-Degras

BALISAILLE organise une résidence de recherche en vue de l’adaptation scénique du texte de Faubert BOLIVAR, « Lettre à tu et à toi » (Anibwe, Paris, 2014). A cet effet, l’association a le plaisir d’accueillir en Martinique le pianiste montréalais David BONTEMPS pour en composer la musique.

La restitution des travaux de cette résidence, prévue le jeudi 25 août 2022 à la Médiathèque Alfred MELON-DEGRAS (18h30), se fera également avec la complicité du percussionniste Daniel AJOUP ainsi que du koriste Nicolas PIERREL, avec la participation exceptionnelle de Vladimir DELVA qui apporte un regard extérieur à la mise en scène.

Lire aussi : La poétique du Mystère dans la composition dramatique et la prose poétique de Faubert Bolivar. Lecture de La Flambeau et de Sainte Dérivée des trottoirs par Jean-Durosier Desrivières

BALISAILLE en profite pour renouveler ses remerciements à la DAC Martinique et à la Ville du Saint-Esprit pour leur soutien à cette activité à laquelle vous êtes toustes convié.e.s.

Lire aussi : Faubert Bolivar, un nouveau surréaliste par Michel Herland

Texte, adaptation et interprétation : Faubert Bolivar
Musique original et piano : David Bontemps
Percussions Daniel Ajoup
Kora : Nicolas Pierrel

Fait au Lamentin, le 18 août 2022

→   Lire Plus

La première grande révélation du Big In Jazz Festival 2022

— Par Dubsensei & M’A —

Pour beaucoup de spectateurs il aura été la très belle découverte de la soirée. Il s’était déjà produit en Martinique l’an dernier en juillet à l’invitation de Tropique-Atrium, puis cette année le mois dernier dans le cadre du Festival Culturel de Fort-de-France. C’est l’oreille perspicace de Thomas Boutant le directeur artistique du Big in Jazz Festival qui l’a remarqué. Il à la trentaine, se passionne pour la musique, sous toutes ses formes depuis l’âge de 7 ans, s’est exilé, est revenu au pays il n’y a pas si longtemps et nous dit depuis, en créole, en anglais, en français ce qu’il en est de ce retour et ce qu’il génère d’interrogations. Il refuse les assignations, l’enfermement dans un genre musical, la spécialisation instrumentiste. Il se veut libre, mêle à sa façon le jazz, le Rnb, le hip hop, la soul, le reggae. La ligne mélodique se développe, se brise, renaît semblable et différente, sous une forme imprévue, et captive, de ce fait, l’attention. Ses textes sont drôles, plein d’humour et engagés, percutants et distanciés. Multi-instrumentiste, donc, il s’entoure de musiciens à son image.

→   Lire Plus

Après des années d’oubli, le musée des Oscars réhabilite les films afro-américains dans l’histoire du cinéma

Bien avant Denzel Washington ou Spike Lee, des générations de réalisateurs noirs pionniers et révolutionnaires ont façonné le cinéma américain et cherché à lutter contre les stéréotypes. C’est le sujet d’une exposition du musée des Oscars qui s’ouvre dimanche à Los Angeles.

L’exposition Regeneration: Black Cinema 1898-1971 revient sur les moments clés de l’histoire méconnue du cinéma noir américain au musée des Oscars. Elle porte notamment sur les centaines de longs-métrages indépendants réalisés jusqu’aux années 1960 avec des acteurs afro-américains pour un public afro-américain, appelés « race films », au moment où la ségrégation raciale était encore en vigueur dans les salles.

L’Oscar de Sidney Poitier, les claquettes des Nicholas Brothers…

« Êtes-vous prêts à entendre ce secret ? Que nous, les Noirs, avons toujours été présents dans le cinéma américain, depuis le départ », lance la réalisatrice Ava DuVernay, lors d’une conférence de presse dédiée à l’exposition. « Présents non pas comme des caricatures ou des stéréotypes mais en tant que créateurs, producteurs, pionniers et spectateurs enthousiastes », ajoute-t-elle. « Nous aurions dû montrer cela bien avant. 

→   Lire Plus

Le Biguine Jazz Collective de retour en Martinique !

Dimanche 21 Août dès 16h30 au Parc des Floralies aux Trois-Ilets.

Après son récent triomphe à Jazz à Vienne, le Big In Jazz Collective est de retour en Martinique pour un concert exceptionnel Dimanche 21 Août au Parc des Floralies aux 3 ilets.

Le Big In Jazz Collective est un ensemble innovant et exceptionnel de 8 musiciens-créateurs originaires de la Martinique, de la Guadeloupe et d’Haïti : Maher Beauroy, Tilo Bertholo, Stéphane Castry, Ludovic Louis, Ralph Lavital, Jowee Omicil, Yann Négrit et Sonny Troupé.

Pour rappel, le Big In Jazz Festival, le 1er festival mondial de Jazz Afro-Caribéen a fondé le Big In Jazz Collective en 2020 lors de la pandémie (annulation du festival oblige !). Il a pour vocation de devenir la principale vitrine du festival, du Jazz Caribéen et de la musique Afro-Caribéenne à travers le monde.

Thomas Boutant, Directeur artistique du BJF et du BJC précise : « La mission principale de ce collectif est de faire rayonner la culture caribéenne à l’international. Pour ce faire, le collectif a pour mission de valoriser une partie du large répertoire musical, des compositeurs marquants de Martinique et de Guadeloupe.

→   Lire Plus

Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans

(AFP) – La superstar américaine Beyonce s’est propulsée au sommet des ventes aux Etats-Unis avec un titre tiré de l’album « Renaissance », une première pour l’artiste depuis près de 15 ans.

C’est son single « Break My Soul » qui s’est hissé lundi tout en haut du palmarès Billboard Hot 100. Le titre « Single Ladies » avait fait aussi bien fin 2008.

Le disque « Renaissance » sorti le 29 juillet est aussi en tête du palmarès Billboard pour les albums. Deuxième meilleur résultat de l’année, derrière Harry Styles et son « Harry’s House ».

Ce nouveau triomphe de l’artiste de bientôt 41 ans a été légèrement terni par une polémique la semaine dernière sur les réseaux sociaux: Beyonce va devoir réenregistrer le titre « Heated » après des critiques sur un mot d’argot considéré comme une insulte à l’égard de personnes souffrant de handicaps moteurs.

La « reine » Beyonce y chante « Spazzin’ on that ass, spazz on that ass ».

Le terme « spaz » en anglais, dérivé de l’adjectif « spastic » (« spastique »), peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d’une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes « crétin », « dérangé » ou encore « empoté ».

→   Lire Plus