Arts de la scène

À la découverte du cimetière de la baie de Saint-Pierre

Jeudi 6 août à 22 h 40 sur Martinique la 1ère

Ce soir, à 22 h 40, Martinique la 1ère nous propose de partir à la découverte d’un extraordinaire cimetière marin avec le documentaire Martinique, sur les traces de la baie de Saint-Pierre, réalisé en 2016.

Une catastrophe humaine

Au pied de la montagne Pelée, volcan actif situé dans le Nord de la Martinique, se trouve le plus grand cimetière maritime du monde. Entre épaves, ruines et témoignages, le documentaire d’Anthony Binst fait revivre la ville flamboyante de Saint-Pierre, avant l’éruption de 1902. Le film revient sur les évènements du 8 mai de cette terrible année. Au matin, sur la montagne Pelée, une éruption d’une puissance dix fois supérieure à la bombe atomique larguée à Hiroshima, dévaste la baie de Saint-Pierre en Martinique. 30 000 Pierrotains sont emportés par une nuée ardente (800°C) qui dévale les pentes du volcan à plus de 400km/h…

Vestiges du passé

Les ruines observables aujourd’hui sont les stigmates de la catastrophe d’hier. Cependant, en 1974, c’est bien dans les eaux de la baie que Michel Météry, plongeur émérite et ancien de l’équipage du commandant Cousteau sur la Calypso, allait faire une découverte époustouflante.

Lire Plus =>

Côté Culture, côté Ciné  : « Lands of murders », un film de Christian Alvart

Programmation restreinte et en VF 👿  à partir du Vendredi 7 août 2020  à Madiana

Avec Trystan Pütter, Felix Kramer, Nora von Waldstätten

Nationalité Allemand
 / 2h 09min / Thriller
Le film de Christian Alvart, scénariste et réalisateur allemand, est sorti ce 22 juillet sur les écrans de France

Synopsis : Dans une région reculée de l’Allemagne tout juste réunifiée, deux inspecteurs enquêtent sur la disparition inquiétante de deux adolescentes. L’un a des méthodes modernes d’investigation, tandis que l’autre n’hésite pas à user de pratiques moins orthodoxes. Leur recherche les met sur la piste d’une affaire de bien plus grande envergure. Au cœur d’un climat post-RDA sous tension, ils vont devoir mettre de côté leurs divergences pour faire avancer l’enquête.

La presse en parle :

La Septième Obsession (Maryline Alligier) : Lands of Murders est cependant avant tout un film sur l’incertitude, et son écriture cherche et réussit à lui donner forme.

Le Figaro (Éric Neuhoff) : Le mur de Berlin est tombé ; les préjugés restent debout. On voit qu’il y a des pays, des époques, où il n’est pas toujours facile de manier le droit et la justice… Ce remake réussi de «La Isla minima» offre une plongée saisissante dans l’Allemagne tout juste réunifiée.

Lire Plus =>

Sortie du film « White Riot » de Rubika Shah

De Rubika Shah
Nationalité Britannique
5 août 2020 / 1h 20min / Documentaire, Musical

Synopsis :
Royaume-Uni, fin des années 70, en pleine explosion punk : face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, un groupe de militants choisit la musique comme arme. C’est l’aventure de Rock Against Racism qui, avec The Clash en première ligne, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise.

« White Riot » a été primé dans la catégorie documentaire lors du dernier BFI London film Festival. Il a également été sélectionné lors de la 70ème Berlinale en 2020.

La presse en parle :

Ouest France par Cédric Page
White Riot ressuscite avec fièvre les rêves et combats d’une jeunesse idéaliste.

Culturebox – France Télévisions par Pierre-Yves Grenu
Ce court et beau documentaire, qui tire son nom de l’hymne des Clash, a la couleur de l’époque, avec ses archives édifiantes, les collages des fanzines, les concerts improvisés et l’envie d’en découdre.

Le Journal du Dimanche par L.P.

Lire Plus =>

Le « Festival Martinique Merveille du Monde »

Samedi 8 août 2020

Grand’Riviè Vini wè nou

De 10h à 18h, le Parc Naturel de Martinique et la Ville de Grand’Rivière vous convient dans cet authentique village de pécheur situé au pied de la Montagne pelée. Pour l’occasion de nombreuses activités, pour petits et grands, seront proposées au bourg de la commune.

• Randonnée Prêcheur /Grand’ Rivière

Le Parc naturel de Martinique vous invite à une randonnée sportive entre Grand’ Rivière et Prêcheur, la mythique… Ce sentier emprunte l’ancien chemin départemental qui reliait les habitations du Prêcheur et de Grand’ Rivière. Il permet la découverte des différents types de forêt sèche à humide de la côte Nord Caraïbe.

De Fond Moulin à Anse Couleuvre : traversée de cours d’eau, arbres majestueux aux racines spectaculaires, une faune et une flore encore préservées, des paysages et des points de vue remarquables. Ce parcours permet une immersion totale au coeur du Bien candidat au classement UNESCO.

5h00 Rendez Vous : au siège du Parc à TARTENSON – 97200 fort de France

Randonneurs Confirmés – 6 heureS

Encadrements : Guides Accompagnateurs en moyenne montagne et secouristes

Équipements recommandés : Chaussures de randonnée, eau, vêtement de rechanges, apports énergétiques

– Présentation de tenues traditionnelles : des scènes de vie sous forme de tableaux (au marché, auprès des lavandières, des matadors, des affranchies, etc.)

Lire Plus =>

Cinédiles Caribbean VOD : une plateforme pour voir des films de notre région

— par Évelyne Chaville —

Le mercredi 8 juillet dernier, l’Association pour le Développement du Cinéma d’Art et d’essai en Guadeloupe (APCAG) inaugurait Cinédiles Caribbean VOD. Cette nouvelle plateforme propose de visionner des films de la Caraïbe et de la Guyane française. Une cinquantaine de films sont déjà disponibles.

Depuis un mois, une première sélection de 50 films (courts-métrages, longs-métrages et documentaires) de la Caraïbe et de la Guyane françaises, classés dans plusieurs catégories, sont disponibles sur Cinédiles Caribbean VOD pour le plus grand plaisir des cinéphiles. Prochainement, des films venus de la Caraïbe anglophone en version originale (VO) et en version originale sous-titrée (VOST) seront intégrés à cette nouvelle plateforme cinématographique. Notons que certains films en français sont déjà sous-titrés en anglais.

Véritable outil de promotion du cinéma caribéen sur le Net, Cinédiles Caribbean VOD est accessible du monde entier. Les tarifs de location pour une durée de 48h varient entre 1 euro et 5 euros mais certains films sont gratuits à la demande des réalisateurs.

Un début timide

Ce projet, qui a pu voir le jour grâce à la collaboration des réalisateurs et des sociétés de production, est soutenu financièrement par le Conseil Régional de la Guadeloupe et la Direction des Affaires Culturelles (DAC).

Lire Plus =>

« Dawson City : le temps suspendu », documentaire exceptionnel sur l’histoire d’une ville entre ruée vers l’or et débuts du cinéma

— Par Jacky Bornet —

Genre : Documentaire
Réalisateur : Bill Morrison
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h21
Sortie : 5 août
Distributeur : Théâtre du Temple

Synopsis : 1978, Canada. À 560 kilomètres au sud du cercle polaire arctique se trouve Dawson City, petite ville. canadienne. En 1978, lors de travaux destinés à construire un centre de loisirs, le conducteur d’une pelleteuse fait surgir de terre des centaines de bobines de films miraculeusement conservées. Combinant films muets, films d’actualités, images d’archives, interviews et photographies historiques, et accompagné par une bande-son envoûtante d’Alex Somers, Dawson City: Le temps suspendu dépeint l’histoire de la ruée vers l’or d’une petite ville canadienne tout en relatant le cycle de vie d’une collection de films singulière à travers son exil, son enterrement, sa redécouverte et son salut.

Des images déterrées, découvertes lors d’un chantier dans une ville perdue du nord-ouest canadien qui connût sa grande époque lors de la ruée vers l’or en 1896. Une mine !

Les histoires de cinéma sont souvent romanesques. Quand elles concernent les premiers temps du 7e art, elles se teintent d’histoire tout court, et ici d’archéologie.

Lire Plus =>

À la Martinique, un Festival original

— par Janine Bailly —

Du dimanche 2 au samedi 8 août, la plage des Raisiniers, à Trinité, accueille le premier Festival de Sculpture sur Sable, intitulé « Miroir de sable ». Une œuvre sera réalisée dans ce cadre afin de soutenir la candidature de la yole de Martinique à l’Unesco.

La manifestation (annoncée dans le Journal France Antilles)

Le coup d’envoi de ce festival  a été donné dimanche  par la pose des premières bases.

Organisé par la ville de Trinité et le Copil de la yole à l’Unseco (comité de pilotage), ce festival a pour objectif de soutenir l’initiative d’Édouard Tinaugus. C’est en 2006 que ce Robertin, passionné de yole, décide de faire reconnaître la yole à l’Unesco. Au fil des années, le dossier prend forme et finit par être reconnu au Patrimoine culturel immatériel de la France, catégorie « Savoir-faire ». Dès lors, des manifestations inédites autour de la yole, pour mieux faire connaître cette pratique, se mettent en place. Actuellement et parallèlement au Festival de Sculpture sur Sable, une exposition de photographies est proposée sur les grilles de la préfecture, à Fort-de-France, jusqu’à la fin du mois d’août.

Lire Plus =>

Gwendoline Absalon : « Le créole est pour moi une poétique et une langue sacrée »

— Par Michel Bampély —

Dans ce portrait qui lui est consacré, l’une des figures montantes de la scène des musiques du monde, évoque son parcours mené de luttes contre le déterminisme familial et son émancipation par la créolité.

Parce qu’« un bon cœur soulage toujours un cœur en peine », la voix apaisante et l’élan poétique intense de Gwendoline Absalon, remplit mon salon dans lequel défilent sur la platine, une à une, les chansons de son dernier album Vangasay. « J’ai toujours aimé faire des concerts dans des structures hospitalières, avec des gens à handicap très lourd. J’accompagne les gens dans un cheminement parfois difficile ». Et l’on se sent bien après l’écoute du disque, comme emporté par la voix bienveillante et le chant initiatique de cette jeune passeuse native de Saint-Denis de l’île de la Réunion. Les arrangements du pianiste Hervé Celcal, entre pop, jazz, et world feront le reste. Ils créeront en moi cette sensation de mieux-être telle une plante tropicale aux vertus thérapeutiques. « Il est important d’être à l’écoute des autres et de mon propre corps » ajoute la chanteuse.

Lire Plus =>

« Partez en vacances en Martinique » et en musique!

Du 1er au 30 août, de nombreux concerts gratuits auront lieu dans différents hôtels de la Martinique. Une opération programmée par le Comité Martiniquais du Tourisme afin de soutenir deux secteurs particulièrement impactés par la crise sanitaire : le tourisme et l’événementiel. L’épidémie de Covid-19 sévissant toujours, les normes sanitaires et la limitation du nombre de participants resteront bien évidemment en vigueur.  Il faut réserver sa soirée auprès des hôtels concernés.

Ainsi, durant tout ce mois d’août, une trentaine d’artistes se produiront dans 12 hôtels de la Martinique.

Les concerts offrent un accès gratuit grâce à un partenariat entre la Collectivité Territoriale de Martinique via le Comité Martiniquais du Tourisme et l’Etat, via la Direction des Affaires Culturelles (DAC).

Parmi les artistes inscrits dans une programmation musicale très éclectique, on peut citer : Harry Diboula, Kali, Godzom, Pipo Gertrude, Guy-Marc Vadeleux, Max Telephe, Joël Lutbert, Victor O, Roro Kaliko…

Lire Plus =>

Le Windies, bar éphémère de l’hôtel La Batelière. Semaine du 4 au 10 août

Le rendez-vous incontournable de grandes vacances inédites

Du Mardi au Samedi  :

16h/18h Thé Pays ((Dégustation de thé, café, pâtisseries et mignardises) – Playlist by TETZ – Une ambiance unique pour vos rendez-vous d’affaires – Un moment gourmand à partager en famille ou entre amis

Vendredi 7 Août

À partir de 18h : OBYO Live Session de Victor Ô reçoit Tanya St VAL
Design musical assuré by TETZ
Formule payante – uniquement sur réservation – Places limitées

22h30/00h : Dj Tosh (Collectif TAG LIFE)

Samedi 8 Août  

Sur la WINDIES TV en direct d’INSTAGRAM @windies_concept
18h : Windies Live Box avec Yannick Milon et Nanou – Artiste invité : Alison HINDS (en direct de BARBADE)
16h/20h30 : Mix By TETZ WINDIES TEA JAZZ 
Joël LUTBERT en live / Entrée libre, réservation conseillée
21h : ROOTS AND GROOVE By RAYMONIA MOCO reçoit Claudine PENNONT :
– Entrée libre (consommations obligatoires), uniquement sur réservation –
22h30/00h : Dj ACE (Collectif TAG LIFE)

Lire Plus =>

Découvrir le « matrimoine musical », un site répertorie les œuvres de plus de 700 compositrices

Baptisée « Demandez à Clara », en référence à Clara Schumann, cette base de données lancée en juin rassemble 4 662 œuvres, de 1618 à 2020.

De Francesca Caccini au XVIIe siècle à Camille Pépin au XXIe : une plateforme numérique répertorie les œuvres de plus de 700 compositrices pour faire découvrir des artistes longtemps éclipsées. Baptisée Demandez à Clara, en référence à Clara Schumann (brillante pianiste, compositrice et épouse du célèbre compositeur) cette base de données gratuite a été lancée en juin par une équipe dirigée par Claire Bodin, directrice du festival Présences féminines consacré aux compositrices du passé et du présent.

« Depuis notre tendre enfance, on n’entend pas de musique de compositrices, ou si rarement qu’on n’en garde pas la mémoire« , affirme Claire Bodin à l’AFP. « A nous musiciens et musiciennes, aucun ‘matrimoine’ n’a été transmis ; on a été biberonné à l’idée du génie du grand compositeur, toujours un homme, sans jamais s’interroger sur le répertoire des compositrices« .

Cet outil, financé par l’action culturelle de la Sacem, a répertorié pas moins de 4 662 oeuvres de 770 compositrices de 60 nationalités, de 1618 à 2020.

Lire Plus =>

JazZ à la PoiNTe ! de retour à la Pointe Faula

Jazz à la Pointe redémarre dès le mois Août pour 3 journées de festival à la Pointe Faula, Vauclin, Martinique. 

*JazZ à la PoiNTeLe Dimanche 2 Aout : Raymonia Moco et R’Nold nous embarqueront dans leur SOUL TRAIN!

Raymonia Moco chanteuse et choriste aux multiples influences : gospel, soul, jazzy, zouk, traditionnel antillais et bien d autres. évolue en qualité de choriste sur les scènes aux côtés d artistes renommés, mais s impose et est reconnue comme chanteuse lead
R’Nold , « la voix qui fait vibrer les cordes sensibles », ,est un chanteur et Compositeur- Interprète Martiniquais de Black and Pop Music…

*Festival Sé Ta NOU! Le Samedi 29 Août, pour la première fois sur notre scène, straight from Gwada : Missié SADIK!

Lire Plus =>

Apprendre le Beatbox, avec l’artiste martiniquais VEN

L’artiste VEN, Human Beatboxer, sera en résidence au Domaine de Tivoli tout le mois d’août. Il sera accueilli par l’association « Terre d’Arts » en partenariat avec Tropiques Atrium, dans le cadre du programme « TRANSAT » (voir ci-dessous).

Venez à sa rencontre, ou participez aux ateliers qui auront lieu tous les mercredis du mois : 5, 12 19 et 26 août !

Les Ateliers

Pour les enfants à partir de 7 ans : Atelier « Découverte du BeatBox »
De 11h à 12h – tous les mercredis du mois d’août

Pour les adolescents et adultes : Atelier « Sensibilisation à la création musicale »
De 14h à 17h – tous les mercredis du mois d’août

Nombre maximum de participants : 10. Merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse suivante : venicebeatbox@gmail.com

Retrouvez Ven – Human Beatboxer :

— sur facebook

— sur madinin’art

— sur instagram

Qu’est-ce que le programme « Transat »  ? 

Le projet de l’artiste VEN, en lien avec Tropiques Atrium et Terre d’Arts, a été sélectionné pour la Martinique dans le cadre de ce programme.

Lire Plus =>

Stage Intensif de DanseS+Atelier Bèlè » (SID+AB) 8ème édition

Robert Régina présente « Le Stage Intensif de DanseS+Atelier Bèlè » (SID+AB) 8ème édition qui se déroulera cette année
du 3 au 15 août 2020 inclus !!! Soit deux semaines de cours à des prix toujours aussi imbattables !!!!!! Le SID+AB vous propose plus de 80 cours, pas moins de 115 heures de cours en deux semaines !!! De plus, les cours du SID+AB sont ouverts à tous les niveaux !! Alors venez vous amuser, vous détendre, transpirer, découvrir ou poursuivre une pratique et surtout DANSER.
Le Stage Intensif de DanseS+Atelier Bèlè se décline en plus d’une quinzaine de disciplines:
• Gwo Ka/Swé o ka : Mario COCO
• Samba : Patricia FRANÇOIS-EUDOXIE-SANON
• Danse Indienne : Jayanti aka Noémie CARUGE
• Danse contemporaine : Anissa ZAPATA
• Dance Hall Girl/Afrobashment : Stéphanie DELYON
• Danse classique : Valérie VROUST
• Bèlè/Gym bèlè/Jazz : Robert RÉGINA
• Dance Hall/Afrobea : Ruddy SCARON
• Bimavhat fit (biguine, mazurka, valse, haute taille dans une dynamique sportive) : Robert REGINA
Et bien d’autres encore…
Pour les inscriptions et renseignements, contacter :
Robert Régina : 0696 94 05 05
Daniella Marie-Rose : 0696 27 31 58
ou par mail à stageintensifdedanses972@gmail.com

Lire Plus =>

« Le Nabab de Saint Pierre », par Ina Césaire et Nady Nelzi.

Vendredi 31 juillet 2020 à 19h au Théâtre de Saint-Pierre

La troupe « Comédie à l’Antillaise », donnera deux représentations, vendredi 31 juillet à 19 heures et samedi 15 août  2020 à 18 heures, dans les ruines du théâtre de Saint-Pierre.
Lien de téléchargement :

La troupe amateur « Comédie à l’Antillaise » a été créée en avril 2016, et succède à « C’est nous-mêmes Théâtre » (2005 à 2016). La pièce « Le Nabab de Saint Pierre » a été créée en 2008, et présentée à l’Atrium, en salle Frantz Fanon, en 2010. 

Le Nabab de Saint Pierre est l’adaptation de Angelo, tyran de Padoue, une pièce de Victor Hugo, un drame en prose représenté pour la première fois au Théâtre Français, le 28 avril 1835.

Lire : Angelo, un tyran pas doux pour un moment de pur plaisir ! —Par Roland Sabra—

Une adaptation théâtrale

Les deux dramaturges, Nady Nelzi et Ina Césaire, ont expliqué la genèse de leur projet, et notamment le pourquoi de leur choix : 

« Le théâtre de la ville de Fort-de-France présentait… Angelo, Tyran de Padoue, drame de Victor Hugo mis en scène par Didier Person, avec dans le rôle-titre le grand comédien français Pierre Santini.

Lire Plus =>

Intermittents du spectacle: l' »année blanche » actée au Journal officiel

— Par AFP —

Paris – La prolongation des droits d’indemnisation des intermittents du spectacle jusqu’à fin août 2021 a été actée par un arrêté du ministère du Travail publié dimanche au Journal officiel.

Cette « année blanche » avait été annoncée le 6 mai par Emmanuel Macron aux intermittents, durement touchés par les conséquences de la crise sanitaire sur la vie culturelle. 

Cette prolongation concerne les intermittents arrivant en fin de droits entre le 1er mars 2020 et le 31 août 2021. 

Par ailleurs, un projet de décret, qui doit être prochainement publié, prévoit les conditions spécifiques dans lesquelles les droits à réadmission seront examinés à l’issue de cette prolongation au 31 août 2021.

Lire Plus =>

Sarah Malléon : “Tous mes films se passent en Martinique ou mettent en scène des Antillais”

À l’origine de certains épisodes de séries télévisées  françaises comme Mongeville, Sam, ou Tropiques Criminels, se trouve une jeune femme martiniquaise, Sarah Malléon, scénariste diplômée. Reçue au concours sélectif du Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle (CEEA), à Paris, elle  a suivi une formation de deux ans, au terme de laquelle elle est sortie de l’école, en 2015, « avec une bible de fiction-télé et une bible de fiction-animation ». Quelques mois après, elle trouvait un agent et entrait dans la vie active, au sein du monde de la télévision et du cinéma français.

À la différence de certains cinéastes qui se dirigent vers les industries cinématographiques africaines ou canadiennes, son travail de scénariste, c’est en France qu’elle veut le faire. Et ce en dépit des difficultés rencontrées, voire des oppositions auxquelles elle peut se heurter, car « partir, c’est laisser les autres gagner ». Elle ne veut pas, dit-elle, « laisser l’entre-soi hexagonal gagner ». Mais pense que « c’est encore possible », qu’il faut garder espoir.

Si elle refuse d’être « mise dans une case » en ce qui concerne le cinéma — son talentueux Doubout lui seul en est une preuve — elle reconnaît qu’elle l’est déjà pour la télévision.

Lire Plus =>

Olivia de Havilland, la Melanie d’”Autant en emporte le vent”, décède à Paris à l’âge de 104 ans

Olivia de Havilland, l’inoubliable Melanie dans « Autant en emporte le vent » décédée dimanche à 104 ans à Paris, où elle résidait, était la doyenne d’Hollywood dont elle incarnait l’âge d’or des années 1930-1940.

Près de 80 ans plus tard, la lauréate de deux Oscars de la meilleure actrice – pour “A chacun son destin” (Mitchell Leisen, 1946) et “L’héritière” (William Wyle, 1949) – reste indissociable du film de Victor Fleming, aux côtés de Clark Gable et Vivien Leigh.

“Autant en emporte le vent”, sorti en 1939, a été récemment temporairement retiré de la plate-forme de streaming HBO Max en raison de sa présentation édulcorée de l’esclavage. A Paris, le cinéma Grand Rex a annulé en juin une projection du classique à la demande du studio américain Warner, en raison de la polémique.

Lauréat de dix Oscars dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur (1939), ce film mythique, un des plus grands succès commerciaux de l’histoire du cinéma, a valu à Olivia de Havilland une nomination pour le meilleur second rôle.

Lire Plus =>

Jocelyne Béroard en concert

Dimanche 26 juillet 2020 à 19h au parc culturel Aimé Césaire

Une belle personne, une femme de caractère, une voix qui n’appartient qu’à elle et qu’elle offre en partage pour le bonheur de tous avec un souci de vérité, de sincérité et de générosité.

Lire : Jocelyne Béroard au lycée Schoelcher

  Jocelyne Béroard, dans la vie comme sur la scène ne triche pas. Profondément humaniste elle refuse tout communautarisme et se donne comme mot d’ordre : Avancer!

La Présidente du SERMAC :« C’est une artiste de dimension internationale qui est profondément enracinée dans sa culture créole. Il était nécessaire qu’elle vienne enflammer le cœur des Martiniquais. C’était naturel que ce soit elle. Ce sera un très grand moment de notre festival ».

Dans l’ouvrage « Les apparences dépouillées », une suite d’entretiens menés par Laurent Laviolette Jocelyne Béroard déclare page 172 :

J’ai vécu vingt-six ans en France métropolitaine, et depuis les années 2000, je vis en Martinique. Je connais donc bien les coulisses du show-business français. L’industrie du disque signait principalement avec des courants musicaux à la mode, parce que c’était rentable d’un point de vue économique.

Lire Plus =>

« Je ne sais pas si c’est tout le monde », un film de Vincent Delerm 

Dimanche 26 juillet 2020  19h à Madiana V.O.

/ 0h 59min / Documentaire
De Vincent Delerm
Avec Jean Rochefort, Aloïse Sauvage, Alain Souchon
Nationalité Français

Synopsis :
Pour son premier film, Vincent Delerm prolonge son travail ultrasensible sur l’intime, la mémoire et le rapport aux autres. Qu’est-ce qui nous construit ? Que ressentent les gens autour de nous ? Nos émotions et sensations n’appartiennent-elles qu’à nous ?
Chaque personnage, célèbre ou anonyme, livre à Vincent Delerm quelque chose de lui, définissant sa sensibilité et sa manière de voir l’existence.
Témoignages qui font sourire parfois, serrent le coeur souvent, conjuguent l’intime et l’universel.
En filigrane, les propres émotions de l’auteur se dessinent le long d’un film musical, photographique, dont la narration est comme un fil invisible.

La presse en parle :

Télérama par Valérie Lehoux
Album audacieux, Panorama, et premier film poignant, Je ne sais pas si c’est tout le monde… Une plongée douce dans les souvenirs dont l’artiste a le secret.

Le Nouvel Observateur par Grégoire Leménager
Le principe : des gens célèbres (Alain Souchon, Vincent Dedienne, Emmanuel Noblet…) et anonymes (un petit garçon, une jeune femme, un ouvrier proche de la retraite…) confient tour à tour un souvenir, un rêve ou une émotion très personnelle.

Lire Plus =>

À Fort-de-France, création  de la Commission « Mémoire et Transmission »

Dans le cadre du Festival Culturel, ouverture du Cénacle sur le thème « Dialogue entre Histoire et Mémoire dans l’espace public »

France Antilles : Pour débattre de ces questions d’actualité : Karfa Sira Diallo, fondateur et président de l’Association Internationale Mémoires et Partages basée à Bordeaux et Dakar ; Sandrine Lemaire, agrégée et docteure en Histoire de l’Institut Universitaire Européen de Florence (Italie), la Martiniquaise Jeanne Wiltord, psychiatre et psychanalyste à Paris, Robert Philomé, présentateur des Matinales de France 24 ; mais aussi Danielle Marcelline, avocate, Keycia Virapin-Arnaud, étudiante au Campus Caribéen des Arts et membre du MIR, ou encore Alexane Ozier Lafontaine, qui intervenait à titre personnel.

Ce Cénacle se poursuit ce soir, vendredi 24 juillet, à 18h30, au Kiosque Guédon, sur le front de mer de Fort-de-France. Au programme notamment, le dialogue dans l’espace public.

Soirée du 23 juillet : 

Après un « débat » public qui, faisant suite aux prises de parole officielles, a par instants frisé la caricature, deux des spectateurs debout s’affrontant comme dans un combat de coqs, Danielle Marcelline, l’une des modératrices de la séance, a su faire preuve d’un bel esprit d’à propos, reprenant la demande de Karfa Sira Diallo à davantage « d’humilité », terme que d’aucuns contesteront sans doute, mais les humains de bonne volonté auront compris qu’il s’agissait là de montrer un peu plus de modestie et  moins d’orgueil, de reconnaître que nous sommes l’aboutissement d’une lignée de générations responsables, qu’en aucune façon il ne s’agissait de nous tenir humbles ni de subir ni de courber la tête !

Lire Plus =>

« Lucky Strike », un film de Yong-hoon Kim

Jeudi 23 juillet 2020 à 22h Madiana V.O. 😀 

Avec Jeon Do-Yeon, Woo-Sung Jung, Seong-woo Bae
Nationalité Sud-Coréen

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans
Un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n’auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

La presse en parle :
Dernières Nouvelles d’Alsace par Nathalie Chifflet
Polar poisseux, sombre, sanglant, à la maîtrise scénaristique imparable, sans formalisme écrasant, « Lucky Strike » oscille entre film noir, satire sociale et farce grand-guignol, dans un registre cocasse et absurde.

Ouest France par Thierry Chèze
Avec un puzzle scénaristique ludique et emballant, voici une nouvelle pépite du polar coréen signé Kim Yong-hoon. Un premier film incontournable.

Lire Plus =>

« Aux Francophonies, la générosité ne sera pas sous masque » 

« Les Francophonies – Des écritures à la scène » : si la crise actuelle compromet la venue de certains spectacles de la prochaine édition – 23 septembre / 3 octobre 2020 –, elle n’atteint en rien le désir de partage et de rencontres de son directeur. 

Écoutons le directeur du Festival, Hassane Kassi Kouyaté, dans « Interviews » du site culturel “Sceneweb, l’actualité du spectacle vivant” :

« Avec les Zébrures d’Automne, les Zébrures de Printemps, qui devaient avoir lieu du 20 au 29 mars, constituent « Les Francophonies – Des écritures à la scène », que j’ai rebaptisées ainsi afin de mettre en avant l’ensemble du processus de création. Comme « Les Nouvelles Zébrures » dans le cadre des « Francophonies en Limousin », cette manifestation est centrée sur les nouvelles écritures francophones et leurs auteurs. Mais cela à l’échelle d’un festival, sous des formes diverses et dans différents lieux de la ville. Il est donc hélas impossible de reporter sa première édition, annulée du fait de la crise sanitaire.

Lire Plus =>

Dernières Infos Ciné, en Martinique et Guadeloupe

Le cinéma reprend des couleurs ! En dépit de nos visages par obligation masqués, et malgré la nécessité de laisser vide un siège entre les autres et nous-même, lentement mais sûrement nous retrouvons le chemin des salles obscures, et le bonheur du grand format à partager entre spectateurs ! Oh, le plaisir d’échanger au sortir d’une projection, de confronter avec passion nos accords et nos désaccords !

Alors qu’à Fort-de-France, sur les écrans de la Salle Frantz Fanon et sur ceux du complexe cinématographique de Madiana, la saison proposée par Tropiques Atrium Scène Nationale se termine en beauté, grâce à la programmation éclectique et toujours éclairée de Steve Zébina notre « découvreur », notre « passeur de films », ne manquez pas les informations concernant le « Cinémartinique festival » (autrement connu sous le sigle RCM, « Rencontres Cinéma Martinique »), ni celles venues de « Mission Cinéma Caraïbe » en Guadeloupe —  une Mission qui semblerait prendre le relais du FÉMI, le bien connu Festival Régional et International du Cinéma, créé d’abord en 1992 sous le nom de festival « Femmes et Cinéma », par Felly Sédécias et Patricia Lavidange.

Lire Plus =>

Sélection Semaine de la critique Cannes

Mercredi 22 juillet 2020  à partir de 19h(*) à Madiana V.O.

Une sélection issue des Courts métrages de la Semaine de la critique 2019 : les horaires ne nous sont connus que depuis 13h ce jour.

Dia de festa Party day | Jour de fête

de Sofia Bost
Sélection 2019
PORTUGAL 2019 17′ VO PORTUGAIS
PREMIÈRE MONDIALE Compétition Court métrage
Mena vit seule avec sa fille Clara qui fête ses 7 ans. Malgré leur situation précaire, elle parvient tout de même à lui organiser une fête d’anniversaire. Mais un coup de fil de sa mère vient bouleverser sa journée.

Ikki illa meint | Sans mauvaise intention

de Andrias Høgenni
Sélection 2019
DANEMARK / ÎLES FÉROÉ 2019 21′ VO FÉROÏEN / DANOIS
PREMIÈRE INTERNATIONALE Compétition Court métrage
Elinborg tombe par hasard sur son amie Marita au supermarché. Elles restent courtoises mais quelque peu gênées car Elinborg a oublié l’anniversaire de Marita. Cependant quelque chose d’autre taraude Marita ; elle décide de mettre son amie au pied du mur et demande à Elinborg si elle l’a bloquée sur Facebook.

Lire Plus =>