Catégorie : Education Formation

Changer le nom du Lycée Schoelcher de Fort-de-France

Vive le Lycée Cyrille Bissette

— Par Sylvère Farraudière (*)

Le Lycée Schoelcher, qui est en chantier, rouvrirait ses portes aux élèves, à la rentrée de 2022. Mais, quel sera le nom de réouverture de l’établissement, compte tenu de l’importance du lycée historique de la Martinique et de la mise en cause spectaculaire par la jeunesse, de la surreprésentation de Victor Schoelcher dans l’espace public ? Cette réflexion peut-elle éluder l’action propre de l’élite compradore ? Etant entendu que cette action propre ne doit pas constituer l’angle mort, le non-dit de notre histoire.

Il y a deux raisons majeures de renommer le Lycée Schoelcher

1.    Victor Schoelcher est victime du schoelchérisme et des schœlcheristes.

Le schoelchérisme est cette idéologie par laquelle l’élite veut imposer à la population le culte déifiant qu’elle voue, elle-même, à Victor Schoelcher (1804-1893). Il a été contesté de la manière la plus nette, d’abord, par la relativisation du rôle joué par Victor Schoelcher dans la libération des nègres esclavagisés. Ceux-ci ont lutté jusqu’au dernier jour pour leur liberté, qui, de ce fait, ne leur a pas été octroyée par Victor Schoelcher, à partir d’un décret.

→   Lire Plus

Le Pass’Sport est étendu et prolongé jusqu’à fin février 2022

Votre enfant veut faire partie du club de natation mais l’adhésion est trop chère ? Vous êtes bénéficiaire de l’Allocation de rentrée scolaire (ARS), de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou de l’allocation adulte handicapé (AAH) ? L’aide de 50 € pour une inscription dans un club sportif est prolongée jusqu’au 28 février 2022 pour permettre aux adeptes de sports d’hiver d’en bénéficier. Le Pass’Sport se renouvelle pour être plus inclusif et pour faciliter l’accès à la pratique du sport.

Un décret publié au Journal officiel du 26 décembre 2021 prolonge la durée du dispositif « Pass’Sport » jusqu’au 28 février 2022 et en étend le bénéfice aux personnes âgées de 16 à 30 ans révolus au 30 juin 2021 et bénéficiant, pour l’année 2021, de l’allocation aux adultes handicapé.

De quoi s’agit il ?

Le Pass’Sport est une une aide forfaitaire (allocation sportive) versée par l’État pour la prise d’une licence auprès d’un club sportif par un jeune de 6 à 17 ans bénéficiant de l’allocation de rentrée scolaire ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

→   Lire Plus

Illettrisme en Martinique

L’illettrisme constitue une forme d’exclusion sociale, au-delà d’une méconnaissance des savoirs de base. Parmi les premières conséquences de l’illettrisme : des difficultés à s’insérer professionnellement, un manque d’appropriation de l’information, mais aussi la restriction de l’accès à certains services de la vie quotidienne.
Le pilotage des actions de lutte et de prévention contre l’illettrisme suppose, pour être mené avec efficacité, une analyse préalable de l’existant qui puisse permettre aux pouvoirs publics de mieux connaître les niveaux de compétences des adultes, puis d’évaluer l’influence des niveaux de compétences les plus faibles sur leur vie professionnelle et personnelle, au regard du contexte socio-économique régional.
Dans le but d’apporter un premier niveau de réponse à cette problématique, le dispositif d’enquête « Information et Vie Quotidienne » a été développé dans les années 2000. Destiné à quantifier la répartition des adultes par niveaux de compétences, il tient également compte de la segmentation des performances en matière d’écriture, de calcul et de compréhension orale.
Après la réalisation en 2006 d’une extension locale de l’enquête IVQ sur le territoire de Martinique, la démarche est reconduite en 2014, dans le cadre du Troisième Plan régional pour la Prévention et la lutte contre l’illettrisme.

→   Lire Plus

De la Classe à la Scène : le parcours initiatique aux arts vivants

« Ne pas se rendre au théâtre, c’est comme faire sa toilette sans miroir.

  Arthur Schoepenhauer

À Ducos
4 écoles primaires – 4 jours de représentation
Une journée pas comme les autres…

8h00 : Dans la classe, le décor est planté…Un carré de scène…
L’artiste Laurence Couzinet, seule sur le plateau, attend…… « C’est Man Gisèle !!! »…. Chuchotent les enfants.
Ils rentrent dans la classe, découvrent sous un jour nouveau leur espace quotidien et s’installent pour : Être spectateur, regarder et écouter

8h35 : La pièce se termine sous les applaudissements et dans une ambiance chargée de l’émotion que l’artiste aura pu éveiller en chaque enfant.

L’échange, entre interprète, metteur en scène, élèves et enseignant peut commencer : chacun peut s’exprimer, s’interroger pour comprendre, analyser et développer son sens critique.
Après une pause récréation, la classe se retrouve en ½ groupe pour aborder la pratique théâtrale… Approcher cet art vivant en tant qu’acteur.
Le metteur en scène et la comédienne animent chacun un atelier, mettant les enfants en situation de jeu.
La journée se termine par la présentation d’une saynète interprétée par les élèves devant une autre classe de l’école.

→   Lire Plus

“C’est le bazar”: les directeurs d’école face au casse-tête de la rentrée

Paris – Enseignants absents, élèves malades ou cas contact, classes fermées… Au lendemain de la rentrée scolaire, les directeurs d’école doivent déjà faire face au casse-tête du variant Omicron dans leurs établissements et d’un protocole sanitaire qui multiplie les tests.

J’ai eu une rentrée particulièrement complexe hier avec l’absence de trois enseignants qui n’étaient pas remplacés. Il a fallu que je renvoie à peu près 80 élèves chez eux“, témoigne David Planche, directeur d’une école élémentaire à Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine. 

Dans la journée, l’inspection m’a envoyé deux remplaçants, et donc j’ai rappelé les parents“, poursuit-il. “Puis un enfant qui était présent hier a été testé positif le soir, et donc il a fallu demander à tous les élèves d’aller se faire tester (…) Cerise sur le gâteau aujourd’hui, un certain nombre d’animateurs sont touchés par le Covid, donc il n’y a pas eu de cantine. Il a fallu aussi écrire aux parents“. 

J’ai l’impression d’avoir fait trois semaines de travail, et pourtant on a fait une journée et demie !“, résume ce responsable départemental du syndicat SE-Unsa. 

→   Lire Plus

Histoire de l’école en Martinique

Échec scolaire ou archaïsmes coloniaux de Sylvère Farraudière

— Par Térèz Léotin

L’auteur, inspecteur d’Académie honoraire, agrégé de sciences physiques, diplômé de sciences de l’éducation, dédie cet ouvrage « à la jeunesse pour qu’elle ne reproduise pas nos errements ». Puisse-t-elle s’en tenir informée.

Nous sommes à la Martinique, et « le débat sur l’esclavage colonial, ses ravages dans la société et son enseignement est tabou. En société « On lui préfère d’interminables développements sur l’identité et le colonialisme dans ces discours répétitifs et faussement rassembleurs. » L’injustice sociale est flagrante.

Tout au long de son ouvrage Sylvère Farraudière nous fera une analyse, de la société martiniquaise de la période post esclavagiste à nos jours. Cette analyse s’appuie sur un travail minutieux d’historien qui prend en compte dans toute sa complexité la réalité des faits et la grande ligne directrice : « Les droits et devoirs des individus qui s’égalisent sous la bannière républicaine ». Les mots Liberté Égalité Fraternité, commencent à prendre sens et s’étendent désormais à « l’esclavagé » qui a maintenant des droits tels le droit à l’instruction et à l’alphabétisation puisqu’il fait lui aussi partie des gens libres.

→   Lire Plus

4ème édition du festival de la parentalité cette année en full digital

Le dimanche 19 décembre 2021 de 09h à 18h00

– Lieu pour le staff : Le village by CA (accélérateur de start up à FdF centre ville)

LA COULEUR (thématique du festival) :

Être parent c’est avant tout passer par toutes les couleurs des émotions.

C’est tout naturellement que nous avons choisi de décliner cette thématique pour cette quatrième édition. La couleur se décline au sens propre comme au sens figuré, au travers de nos conférences, des activités proposées et des expériences via les marques présentes.

Nous explorerons les couleurs des émotions à travers nos activités et conférences.

Les saveurs du goûter de Tipi nous feront déguster des mets tout en couleurs.

Tipi Community Association de loi 1901 / Erika erika@tipicommunity.com 0767326312 //

Chantal chantal@tipicommunity.com 0696768524 // Klarys 0772064367

LE PROGRAMME :

5 webinaires : Nos intervenants sont des spécialistes venus distiller leur science mais sans jugement. Notre priorité lors des conférences: faire la part belle à l’échange, clé de l’enrichissement mutuel.

. Troubles apprentissage, précocité – Laurie PERSIA Neuropsychologue et Docteure en psychologie

. Compréhension des émotions ? – Maïté PEQUEUR Psychopraticienne et Clothilde Marciano

.

→   Lire Plus

Signature de 2 accords de financements : l’AFD accompagne l’investissement de la CTM en 2021

— Communiqué de presse de l’AFD —

L’Agence Française de Développement (AFD) accompagne la Collectivité territoriale de Martinique (CTM) depuis sa création en 2016. Cette année encore, l’AFD met à disposition de la plus importante collectivité de l’île un volume de 66 millions d’euros à taux bonifiés, afin de permettre la réalisation de projets d’envergure et de favoriser la relance.

Avec une population estimée à 368 783 habitants, la Martinique connaît une évolution démographique marquée par la décroissance et le vieillissement. Par ailleurs, le taux de pauvreté de l’île atteint 29,8% et le taux de chômage 23,3% en 2018. Les inégalités sont fortes : les 10 % les plus aisés gagnent au moins 4,2 fois plus que le plafond des 10 % les plus modestes. Dans ce contexte, la puissance publique a un rôle majeur à jouer pour préserver les équilibres économiques et sociaux et impulser un nouveau modèle de développement territorial porteur d’un avenir durable pour la Martinique.

Le programme d’investissement de la CTM couvre l’ensemble du champ de ses compétences : enseignement, aménagement du territoire, économie, transports, solidarité, sports et culture.

→   Lire Plus

L’éphéméride du 6 décembre

Acte de naissance du futur Lycée Victor-Schœlcher le 6 décembre 1880.

Décès de Frantz Fanon le 06 décembre 1961

Mort de Malik Oussekine le 06 décembre 1986

Un arrêté crée à Saint-Pierre un établissement d’enseignement secondaire. Il porte dans un premier temps le nom de Collège national. Premier lycée de Martinique il portera à partir de 1902 le nom de l’abolitionniste français.

 Illustration : Ruines du Lycée Schoelcher à Saint-Pierre?

En septembre 1902, après la destruction du lycée Victor-Schœlcher de Saint-Pierre par l’éruption de la montagne Pelée du 8 mai 1902, l’enseignement secondaire est transféré dans les locaux de l’externat colonial, à la caserne Bouillé à Fort-de-France. En 1919, une commission choisit d’établir le nouveau lycée Victor-Schœlcher sur une partie de l’ancien domaine de Bellevue à Fort-de-France, à l’emplacement de l’ancienne maison du Gouverneur. Initialement prévue pour le tricentenaire de la colonie en 1935, l’ouverture du nouveau lycée a lieu à l’issue des travaux en 1937.

Le bâtiment a été construit par les architectes Jean et Joseph Soupre et l’ingénieur Honoré Donat.

En 1938 l’établissement offre un internat aux élèves et devient mixte en 1973.

→   Lire Plus

Le SINAbécédaire de Sinaray

— Par Térèz Léotin —

Le SINAbécédaire que l’on pourrait littéralement nommer l’abécédaire de Sinamal, (Sinaray dans ses caricatures), vient de paraitre. Comme son nom l’indique, il est le fruit de l’imagination au service de la plume de feu Raymond Sinamal. Cet artiste caricaturiste a conçu la matière première si l’on peut dire, mais, trop tôt disparu, il n’a pas vu naitre l’ouvrage.

Page après page avec des mots choisis, Raymond Sinamal a illustré son œuvre, avec des objets dont le nom comporte le son dont on veut indiquer la graphie.

Il a construit ainsi un tapuscrit d’alphabétisation au service de la vulgarisation du créole martiniquais. Il s’agit ici de la graphie dite Standard GEREC 2, la plus exploitée.

L’homme explique l’orthographe des mots créoles, il avance avec la minutie de l’artiste qui se montre un très bon militant de la cause, ce dont nul n’en doute. Son approche pédagogique est méticuleuse et cette qualité l’aidera à vaincre les plus obtus détracteurs du créole écrit.

C’est grâce à la volonté et surtout la ténacité de Daniel Boukman que cet ouvrage qui aurait pu s’intituler aussi : Sinabésédè a pu voir le jour, sous l’égide de Krey Matjè Kréyol Matinik (Association d’Écrivains Martiniquais en langue créole).

→   Lire Plus

4ème édition du festival de la parentalité

À RETENIR :

– 4ème édition du festival de la parentalité cette année en full digital
– Date : le dimanche 19 décembre 2021 de 09h à 18h00
– Lieu : Le village by CA (accélérateur de start up à FdF centre ville)

LA COULEUR (thématique du festival) :

Être parent c’est avant tout passer par toutes les couleurs des émotions.

C’est tout naturellement que nous avons choisi de décliner cette thématique pour cette quatrième édition. La couleur se décline au sens propre comme au sens figuré, au travers de nos conférences, des activités proposées et des expériences via les marques présentes.

Nous explorerons les couleurs des émotions à travers nos activités et conférences.
Les saveurs du goûter de Tipi nous feront déguster des mets tout en couleurs.

LE PROGRAMME :

5 webinaires : Nos intervenants sont des spécialistes venus distiller leur science mais sans jugement. Notre priorité lors des conférences: faire la part belle à l’échange, clé de l’enrichissement mutuel.

. Troubles apprentissage, précocité
. Compréhension des émotions ?
. Les enfants face au deuil
. Les violences à l’école
.

→   Lire Plus

“Histoire de l’école en Martinique. Nos maîtres d’école.” de Yvette Farraudière

— Par Térèz Léotin —

À travers son ouvrage, l’auteure Yvette FARRAUDIÈRE nous relate l’histoire de l’école à la Martinique. Cette institution qui a formé à la lecture, l’écriture et au calcul, les citoyens que nos ancêtres et nous sommes devenus. L’histoire de l’école, en Martinique nous est ici retransmise, sous l’angle de ceux qui « font l’école », comme on aimait à le dire, comprendre le maitre d’école.

Si une chanson connue, reprend à son compte une tradition qui persiste à nous faire croire que Charlemagne aurait inventé l’école, il n’en est rien, pas plus en France qu’en Martinique.

Souvenons-nous, avec l’auteure du contexte particulier, ce contexte colonial où seuls les Blancs disposaient de la liberté d’instruire leurs enfants et dans lequel nos ancêtres étaient esclavagés.

Les premiers maitres d’école des enfants de colons, souvent étaient des particuliers arrivés de la métropole vers les colonies et qui ne possédaient pas toujours les compétences requises pour enseigner, d’où la décision en 1684 « du gouverneur Blénac, d’exercer un contrôle par l’intermédiaire des jésuites et des curés » sur l’enseignement divulgué.

→   Lire Plus

Sortir de ces blocages, sortir de cette crise

Crise sociale en Martinique

Notre île est touchée depuis une semaine, par une crise sociale d’une ampleur inouïe, qui met en évidence, un profond malaise d’une partie de sa jeunesse.

Ces jeunes, qui prennent rues et ronds-points pour s’exprimer, ont malheureusement recours à une violence et des actes de vandalisme inadmissibles, qu’il faut bien évidemment condamner.

Mais, des réponses, à la hauteur des attentes de l’ensemble de notre jeunesse, ainsi que des propositions d’emploi à la hauteur de leurs diplômes, doivent être très vite apportées, afin que calme et sérénité, reviennent.

Le SNUEP-FSU Martinique, rappelle que les personnels de l’Education Nationale concernés par l’obligation vaccinale, et qui refusent la vaccination, doivent se voir TOUS proposer, une offre HONNÊTE de reclassement.

Et comme nous l’avons toujours affirmé, nous serons aux côtés de ces personnels, -nos collègues de toujours-, entre autres, les infirmières scolaires et les Psy-EN, et nous les défendrons bec et ongle.

Nous n’accepterons jamais qu’ils soient affectés par des suspensions de salaire et nous ferons tout, pour que l’Etat prenne toutes ses responsabilités, encore plus quand éhontément, il y a quelques mois, il leur a mentis, en jurant que jamais ils ne seraient concernés par l’obligation vaccinale.

→   Lire Plus

Wopso : une nouvelle offre pour 2021-2022

— Communiqué de presse —

Projet ambitieux, porté par Mélanie Pain une jeune maman Martiniquaise soucieuse du « bien grandir des enfants », Wopso continue.
En plein centre de la Martinique, à Fort-de-France, dans un cadre agréable et verdoyant, une habitation transformée en écosystème ludique accueille les enfants (et leurs parents) de 0 à 14 ans.
Salles thématiques, jeux, ateliers, activités extérieures…tout est mis en place pour que petits et grands s’amusent de découvertes et acquièrent de nouvelles compétences à travers le jeu.
Pensé pour l’épanouissement de la famille, Wopso propose aussi des ateliers et services réservés aux parents et dispensés par des professionnels tels que maïeuticien, kinésithérapeute, psychoéducateur….
Ouvert au public toute l’année, Wopso dispose par ailleurs d’un espace forum/conférence, d’une boutique spécialisée, et d’un petit restaurant niché sous un carbet, à découvrir…
Cerise sur le gâteau (d’anniversaire), pour que toute la famille profite pleinement du moment présent, nous organisons pour vous et selon la formule choisie, l’anniversaire de vos chers bambins.

Wopso propose sa nouvelle offre !

A partir du 27 novembre, les samedis, de 9h à 22h, Wopso vous propose une offre de garde halte jeux.

→   Lire Plus

L’Unesco appelle à « un nouveau contrat en faveur de l’éducation »

Si 95 % des habitants de la planète sont allés à l’école, les discriminations demeurent dans les pays pauvres. L’institution de l’ONU appelle aussi à revoir les évaluations à l’école et à relativiser les classements internationaux.

C’est un paradoxe. Jamais l’éducation n’a concerné autant de personnes : « Aujourd’hui, plus ​de 95 % des 8 milliards d’habitants que compte la planète ont été scolarisés », indique l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ; ils n’étaient que 45 % sur 2,4 milliards en 1948, année où la Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée. L’Unesco observe une hausse constante des taux d’alphabétisation des jeunes et des adultes ​depuis 1990.

out n’est pas rose pour autant. Dans les pays à revenu faible, notamment en Afrique subsaharienne, un jeune sur quatre et plus de deux femmes sur cinq ne sont toujours pas alphabétisées. Plus largement, un enfant sur cinq dans les pays à revenu faible et un enfant sur dix dans le monde, soit quelque 250 millions d’enfants, ne sont toujours pas scolarisés dans le primaire​.

→   Lire Plus

Bourse des collèges : quelles sont les dates de versement ?

La bourse des collèges est attribuée sous conditions de ressources aux familles dont les revenus n’excèdent pas un certain plafond, défini en fonction du nombre d’enfants à charge. Cette aide est versée aux responsables d’un enfant inscrit au collège ou au Centre national d’enseignement à distance (Cned). Les revenus pris en compte pour en bénéficier sont ceux figurant sur l’avis d’imposition 2021 concernant les revenus de 2020. Vous avez encore jusqu’au 31 octobre pour déposer votre demande si votre enfant est inscrit au Cned. Service-Public.fr vous informe sur les montants et les dates de versement de la bourse des collèges.

Quels sont les montants annuels ?

La bourse des collèges permet d’aider les familles qui disposent de revenus modestes en réduisant les frais de cantine ou les dépenses relatives à l’achat de fournitures ou manuels scolaires. Les demandes doivent être formulées dès le début d’année scolaire et avant fin octobre. Les montants de la bourse des collèges sont de :

  • 35 € pour l’échelon 1 ;
  • 98 € pour l’échelon 2 ;
  • 153 € pour l’échelon 3.

→   Lire Plus

Jeunes : une aide de 200 euros pour passer le Bafa

Une aide de 200 € sera versée en 2022 à 20 000 jeunes pour financer en partie leur formation aux métiers de l’animation, qui souffrent d’un manque de main-d’œuvre, a annoncé le 25 octobre 2021 le secrétariat d’État à la Jeunesse et l’engagement.

Qui est concerné ?

Tout jeune qui souhaite passer le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD). Ces brevets sont indispensables pour travailler dans un centre de loisirs ou une colonie de vacances.

A noter : Plus de 5 000 postes dans les métiers de l’animation seraient à pourvoir.

Qu’est-ce que le BAFA ?

Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) sont deux diplômes qui permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs. Pour décrocher le BAFA, il est nécessaire de suivre une formation, composée de 2 sessions et d’un stage pratique. Les jeunes qui envisagent de s’inscrire doivent avoir au moins 17 ans.

A noter : En 2011, ce brevet était attribué à 53 000 personnes.

→   Lire Plus

Université : lancement d’un plan d’action contre les violences sexuelles et sexistes

Un plan national d’action contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche a été lancé le 15 octobre 2021 pour que « la peur change de camp », a indiqué la ministre de l’Enseignement supérieur. Plan de formation massif, renforcement des dispositifs de signalement, communication renforcée, valorisation de l’engagement des étudiants et des personnels, Service-Public.fr vous dévoile les grands axes de ce plan national d’action.

Le plan national d’action contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche comporte 21 mesures articulées autour de 4 grands axes :

  • Un plan de formation et de sensibilisation massif, pour toute la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • Un renforcement des dispositifs de signalement et de leur fonctionnement.
  • Une communication renforcée : prévenir, se sentir concerné, mieux connaître.
  • La valorisation de l’engagement des étudiantes et des étudiants, ainsi que des personnels.

→   Lire Plus

Covid-19 à l’école : les députés autorisent les chefs d’établissements à accéder au statut vaccinal de leurs élèves

L’amendement gouvernemental a été voté mercredi soir à l’Assemblée nationale, lors du débat sur le projet de loi sur la «vigilance sanitaire».

Le secret médical pourrait-il être levé à l’école ? L’Assemblée nationale a fait un premier pas en ce sens dans la nuit de mercredi à jeudi, en votant en faveur d’un amendement gouvernemental au projet de loi sur la «vigilance sanitaire», proposé par le gouvernement. Il vise à autoriser les directeurs d’école, de collège et de lycée, à accéder aux informations concernant le «statut virologique des élèves»«l’existence de contacts avec les personnes contaminées» ou encore «leur statut vaccinal» – pour les élèves de plus de 12 ans.

Actuellement, les protocoles mis en place dans les écoles reposent sur de «l’auto-déclaration de la part des élèves et des parents d’élèves auprès du corps enseignant, ce qui rend le dispositif fragile», a justifié Olivier Véran devant les députés lors de la présentation de l’amendement.

→   Lire Plus

Offre de Mission de Service civique au sein de CCPYPM !

Au CCPYPM -Centre de culture populaire Ypiranga de Pastinha Martinique-, être Service civique c’est intégrer une équipe rayonnant sur la Martinique et être sur le terrain pour changer le paysage !

Recrutement en cours, mission de 8 mois. Tu as entre 18 et 25 ans ou 30 ans en situation de handicap, viens participer à un projet en plein air : jardinage, animations, expérimentation, une équipe soudée et des mois qui vont te marquer !

Sous le tutorat d’un employé de l’association, tu participeras à toutes les actions de CCPYPM, avec des objectifs de cohésion sociale, de sensibilisation à l’environnement et à des pratiques agricoles respectueuses du vivant.

Le service civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 18-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap.

Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé.

→   Lire Plus

Portable à l’école : que dit la loi ?

Depuis 2018, l’utilisation du portable est interdite à l’école.

École maternelle, primaire et collège :

Un élève n’a pas le droit d’utiliser son téléphone portable dans l’établissement pendant les cours et en dehors des cours (notamment pendant les récréations).

L’utilisation du téléphone est également interdite pendant les activités liées à l’enseignement qui se déroulent à l’extérieur de l’établissement (notamment au gymnase).

Un élève ne peut donc pas utiliser son téléphone en remplacement de sa calculatrice ou pour connaître l’heure. Il peut l’utiliser dans les circonstances et les lieux prévus par le règlement intérieur, notamment pour un usage pédagogique.

Le personnel de direction, d’enseignement, d’éducation ou de surveillance peut confisquer le téléphone portable d’un élève en cas d’utilisation non autorisée. Le règlement intérieur de l’établissement fixe les règles de confiscation et de restitution du téléphone.

  A noter : un élève présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant peut utiliser des équipements connectés si son état de santé le nécessite.

Lycée :

L’usage du téléphone peut être autorisé, limité ou interdit selon les lieux et les circonstances. Les règles d’utilisation sont fixées dans le règlement intérieur.

→   Lire Plus

Hommage rendu à Samuel Paty le 15 octobre dans les établissements scolaires

Assassiné le 16 octobre 2020 par un islamiste, l’enseignant Samuel Paty sera honoré dans les écoles primaires, collèges et lycées le 15 octobre prochain. Cet hommage sera une journée d’«échanges» et de «recueillement» entre élèves et professeurs.

Quasiment un an jour pour jour après le tragique assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty le 16 octobre 2020, un hommage lui sera rendu le 15 octobre 2021, dans tous les établissements scolaires. Selon RMC, des «actions en sa mémoire vont avoir lieu», avec une journée «d’échanges» entre élèves et professeurs. Néanmoins les enseignants risquent d’être livrés à eux-mêmes puisque, d’après la radio, l’Education nationale n’a prévu pour l’instant aucun cadre, les professeurs ayant «la liberté de choisir la formule qu’ils préfèrent pour débattre en classe».

Pour Le Parisien, il s’agira de discuter «sur les thèmes de la liberté d’expression et de l’esprit critique». Cette journée et ces débats devraient concerner toutes les classes à partir du CM1.

La forme de l’hommage sera décidée en fonction des professeurs et de l’âge des élèves

La plateforme Eduscol – pouvant fournir des contenus pédagogiques aux enseignants – écrit sur son site le 7 octobre : «Les écoles et établissements pourront notamment organiser une minute de silence en mémoire de Samuel Paty, et consacrer une heure de cours à un temps d’hommage et d’échanges, dont le contenu sera laissé au choix des équipes en fonction de leur situation respective.»

→   Lire Plus

Protection de l’enfance : « La présidence d’Emmanuel Macron reste pour l’instant un quinquennat raté »

— Collectif —

Plus de cinq cents professionnelles et professionnels de la protection de l’enfance, avocats, médecins, artistes et activistes féministes, parmi lesquels Caroline De Haas, Isabelle Carré, Danièle Obono ou Alexandra Lamy, regrettent, dans une tribune au « Monde », le report du projet de loi sur la protection de l’enfance, qui devait être examiné au Sénat le 20 octobre.

Depuis le début de l’année, l’inceste et la façon dont nous protégeons (ou non) les enfants des violences ont fait irruption sur la scène publique, faisant passer le mur du son à des millions de voix jusque-là souvent banalisées ou niées. En France, des millions d’enfants sont victimes de maltraitances verbales, physiques ou sexuelles.

Cette semaine encore, le rapport Sauvé a montré l’étendue de ces violences au sein de l’Église catholique. Nous voyons depuis quelques mois une société qui, médusée, prend enfin conscience de l’ampleur des violences sexuelles que subissent des enfants, le plus souvent de la part d’un père, beau-père, frère, oncle ou grand-père.

Or, nous avons appris le report de l’examen au Sénat du projet de loi du gouvernement sur la protection de l’enfance.

→   Lire Plus

Parents d’élèves : n’oubliez pas de voter à l’élection de vos représentants !

Dans les écoles, collèges et lycées, des élections sont organisées chaque année pour élire des représentants de parents d’élèves. Pour l’année scolaire 2021-2022, elles se déroulent le vendredi 8 octobre 2021 ou le samedi 9 octobre 2021, ainsi que l’indique le Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 1er juillet 2021

À quoi ça sert ?

Les conseils d’école et les conseils d’administration des établissements scolaires sont des instances dans lesquelles les représentants des parents d’élèves peuvent s’impliquer dans la vie de l’établissement, en lien avec les autres membres de la communauté éducative.

Les élections de ces représentants sont donc un temps fort de l’année scolaire car elles permettent d’installer un véritable lien entre les familles et l’école afin de construire une relation de confiance.

Quelles sont les dates des élections ?

Elles ont lieu tous les ans avant la fin de la 7e semaine de l’année scolaire dans chaque établissement scolaire : école primaire, collège et lycée. En 2021, le scrutin est fixé :

  • au vendredi 8 octobre 2021 ou au samedi 9 octobre 2021 ;
  • au vendredi 1er octobre 2021 ou au samedi 2 octobre 2021 à Mayotte et à La Réunion, compte tenu du calendrier scolaire de ces départements.

→   Lire Plus

Retour progressif des élèves à l’école à partir du 27 septembre 2021

— Communiqué de presse: Académie de Martinique / Préfecture de Martinique —

Au regard de l’évolution favorable des indicateurs de la situation sanitaire en Martinique et à l’issue de larges concertations, la reprise progressive de l’accueil des élèves dans les écoles et établissements scolaires se poursuit suivant le protocole de niveau 4 défini par l’Éducation

nationale à compter du lundi 27 septembre 2021.

Le protocole de niveau 4 entend maintenir une stratégie privilégiant l’enseignement en présence, pour la réussite et le bien-être des élèves, tout en limitant la circulation du virus au sein des écoles et établissements scolaires. Celui-ci prévoit :

Les cours en présentiel et en classe entière à l’école maternelle et élémentaire ;

Les cours en présentiel et en classe entière pour les élèves de 6ème et 5ème ;

Les cours en présentiel pour les élèves de 4ème et 3ème avec une jauge à 50% ;

Les cours en présentiel au lycée avec une jauge à 50% ;

L’accès aux services de restauration avec limitation très stricte du brassage ;

Les activités physiques et sportives autorisées uniquement en extérieur et dans le respect d’une distanciation de 2 mètres ; fermeture des vestiaires ou contrôle du port du masque et petits effectifs ;

→   Lire Plus