Catégorie : Musiques

Big In Jazz Festival, suite et fin de la 19ème édition!

Du 24 septembre au 2 octobre 2022

Après 2 ans d’absence, le Big In Jazz Festival revient pour une 19ème édition haute en couleur. Une programmation portée par la volonté de faire vivre un moment culturel exceptionnel et inoubliable.

En août 2020, Biguine Jazz devient BIG IN JAZZ, une nouvelle ère pour le 1er festival mondial de jazz Afro-Caribéen. Inauguré par le projet ambitieux du Big In Jazz Collective, le festival martiniquais renforce son attractivité tant au niveau local qu’au niveau national et international. Une évolution dans le nom mais aussi dans l’identité d’un festival qui se veut et devient progressivement l’une des principales scènes mondiales de l’Afro-Jazz !

Pour cette 19ème édition, le Big In Jazz Festival veut affirmer à nouveau les valeurs qui ont fait son succès durant ces dernières années. Entre enracinement et universel, les artistes de cette édition, issus des régions créolophones et caribéennes pour la plupart, proposeront un voyage musical et culturel exaltant !

Malika Tirolien, Arnaud Dolmen, Yilian, Canizares, Akoda, Dowdelin, Célia Wa, Ivy Jalta, Abraham Family, Maher

Beauroy – James Germain et bien d’autres !

→   Lire Plus

L’éphéméride du 18 septembre

Il y a 11 ans déjà disparaissait Patrick Saint-Éloi le 18 septembre 2010

Patrick Saint-Éloi, né le 20 octobre 1958 à Pointe-à-Pitre et mort le 18 septembre 2010 (à 51 ans) au Moule, est un chanteur Guadeloupéen . Son nom reste associé au groupe Kassav’.

Patrick Saint-Éloi est le pionnier du Zouk Love et l’un des piliers du Zouk dans la Caraïbe. Il est l’auteur et l’interprète du titre West Indies, le premier tube de Zouk Love sorti en 1982 sur son 1er album solo Mizik Sé Lanmou (« la musique c’est de l’amour »).

Biographie
À l’âge de 17 ans, il quitte la Guadeloupe pour se rendre à Paris, afin de tenter sa chance dans la chanson. Des cours de chant lui permettront d’atteindre une maîtrise vocale certaine et une rencontre avec le bassiste Georges Décimus sera capitale pour son avenir. Il intègre le groupe Venus One dont il devient le chanteur attitré.

En 1982, il rejoint une formation qui deviendra plus tard le fameux groupe Kassav’. Il l’intègre tout d’abord en qualité de choriste. S’ensuivra une série de concerts marqués par le succès de ce groupe.

→   Lire Plus

Contes et Théâtre au jardin

Samedi 17 Septembre 2022 à 18h Le Lamentin

« CONTES ET THÉÂTRE AU JARDIN« 

Public: Adultes et à partir de 15 ans

Lieu: 60 impasse des Lauriers – Bois Carré – Le Lamentin

Concert avec Bambouman (Laurent Phénis) & Théâtre « Les yeux dorés de Rose » avec Jean l’OcéanCie Car’Avan

Avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Martinique

Apportez chaise, ti-banc, coussin,…

Entrée: Adultes : 10€ – Moins de 18 ans : 5€

Sur réservation au 06 96 40 35 46

*****

Bambouman

Né à Paris d’une mère métropolitaine et d’un Père Martiniquais Laurent Phenis est métis . Déjà tout petit bercé par le jazz le blues la soul il aime la musique.

Artiste Autodidacte complètement éclectique il prend plaisir à jouer tous styles de musiques.Multi instrumentiste, il commence par la batterie jouant dans divers groupes de rock puis suivent la guitare et la basse Très jeune il compose ses premières chansons et part à l’aventure sur sa route de musicien.

Très jeune il compose ses premières chansons et part à l’aventure sur sa route de musicien.

→   Lire Plus

L’éphéméride du 11 septembre

Création à Paris de l’opéra-rock Starmania le 11 septembre 1979

Starmania est un opéra rock cyberpunk de Michel Berger sur un livret de Luc Plamondon. Créée le 10 avril 1979 au Palais des Congrès de Paris, l’œuvre est devenue, au fil des productions et des enregistrements, l’un des spectacles les plus joués et les airs, parmi les plus célèbres du répertoire francophone.

Joué à différents endroits dans le monde, il a fait l’objet de multiples adaptations tant en anglais qu’en français. L’album studio original de 1978 s’est vendu à plus de 2,2 millions d’exemplaires rien qu’en France, se positionnant ainsi à la septième place des meilleures ventes d’albums au niveau national1. Starmania fut l’un des tout premiers opéras-rock francophones entièrement chantés2.

Le projet initial de Michel Berger, Angélina Dumas, qui date de 1974, est une réflexion autour du syndrome de Stockholm et de l’histoire de l’enlèvement de Patricia Hearst, qui en 1975, s’est finalement ralliée à la cause de ses ravisseurs. La Bande à Baader est aussi une référence de Starmania pour Plamondon et Balavoine3,4. De par ses thèmes et le monde dépeint, Starmania rejoint le mouvement cyberpunk (terme cependant jamais utilisé par ses créateurs).

→   Lire Plus

L’éphéméride du 7 septembre

Naissance à New York de Sonny Rollins le 7 septembre 1930

Sonny Rollins, né Theodore Walter Rollins, est un saxophoniste ténor et compositeur de jazz. Il est largement reconnu comme l’un des musiciens de jazz les plus importants et influents de l’ère post-bebop.

La longue et prolifique carrière de Sonny Rollins au saxophone ténor commence vers l’âge de 16 ans. Certaines de ses compositions comme St. Thomas, Oleo, Doxy et Airegin sont devenues des standards de jazz. Ses soixante-cinq ans de carrière lui donnent aujourd’hui le statut de dernier géant en activité. Improvisateur, croisant les genres, poussant à leurs limites le son et le phrasé, Sonny Rollins incarne l’esprit de quête inlassable du jazz. Sonny Rollins est toujours en tournée en 2013 après avoir survécu à la plupart de ses contemporains en compagnie desquels il enregistra, tels John Coltrane, Miles Davis, Max Roach et Art Blakey.

Biographie
Les premières années
Bien que Sonny Rollins soit né à New York, pas très loin des temples de la musique noire new-yorkaise comme Le Savoy ou l’Apollo, ses parents sont originaires des Îles Vierges américaines2.

→   Lire Plus

La première grande révélation du Big In Jazz Festival 2022

— Par Dubsensei & M’A —

Pour beaucoup de spectateurs il aura été la très belle découverte de la soirée. Il s’était déjà produit en Martinique l’an dernier en juillet à l’invitation de Tropique-Atrium, puis cette année le mois dernier dans le cadre du Festival Culturel de Fort-de-France. C’est l’oreille perspicace de Thomas Boutant le directeur artistique du Big in Jazz Festival qui l’a remarqué. Il à la trentaine, se passionne pour la musique, sous toutes ses formes depuis l’âge de 7 ans, s’est exilé, est revenu au pays il n’y a pas si longtemps et nous dit depuis, en créole, en anglais, en français ce qu’il en est de ce retour et ce qu’il génère d’interrogations. Il refuse les assignations, l’enfermement dans un genre musical, la spécialisation instrumentiste. Il se veut libre, mêle à sa façon le jazz, le Rnb, le hip hop, la soul, le reggae. La ligne mélodique se développe, se brise, renaît semblable et différente, sous une forme imprévue, et captive, de ce fait, l’attention. Ses textes sont drôles, plein d’humour et engagés, percutants et distanciés. Multi-instrumentiste, donc, il s’entoure de musiciens à son image.

→   Lire Plus

Le Biguine Jazz Collective de retour en Martinique !

Dimanche 21 Août dès 16h30 au Parc des Floralies aux Trois-Ilets.

Après son récent triomphe à Jazz à Vienne, le Big In Jazz Collective est de retour en Martinique pour un concert exceptionnel Dimanche 21 Août au Parc des Floralies aux 3 ilets.

Le Big In Jazz Collective est un ensemble innovant et exceptionnel de 8 musiciens-créateurs originaires de la Martinique, de la Guadeloupe et d’Haïti : Maher Beauroy, Tilo Bertholo, Stéphane Castry, Ludovic Louis, Ralph Lavital, Jowee Omicil, Yann Négrit et Sonny Troupé.

Pour rappel, le Big In Jazz Festival, le 1er festival mondial de Jazz Afro-Caribéen a fondé le Big In Jazz Collective en 2020 lors de la pandémie (annulation du festival oblige !). Il a pour vocation de devenir la principale vitrine du festival, du Jazz Caribéen et de la musique Afro-Caribéenne à travers le monde.

Thomas Boutant, Directeur artistique du BJF et du BJC précise : « La mission principale de ce collectif est de faire rayonner la culture caribéenne à l’international. Pour ce faire, le collectif a pour mission de valoriser une partie du large répertoire musical, des compositeurs marquants de Martinique et de Guadeloupe.

→   Lire Plus

Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans

(AFP) – La superstar américaine Beyonce s’est propulsée au sommet des ventes aux Etats-Unis avec un titre tiré de l’album « Renaissance », une première pour l’artiste depuis près de 15 ans.

C’est son single « Break My Soul » qui s’est hissé lundi tout en haut du palmarès Billboard Hot 100. Le titre « Single Ladies » avait fait aussi bien fin 2008.

Le disque « Renaissance » sorti le 29 juillet est aussi en tête du palmarès Billboard pour les albums. Deuxième meilleur résultat de l’année, derrière Harry Styles et son « Harry’s House ».

Ce nouveau triomphe de l’artiste de bientôt 41 ans a été légèrement terni par une polémique la semaine dernière sur les réseaux sociaux: Beyonce va devoir réenregistrer le titre « Heated » après des critiques sur un mot d’argot considéré comme une insulte à l’égard de personnes souffrant de handicaps moteurs.

La « reine » Beyonce y chante « Spazzin’ on that ass, spazz on that ass ».

Le terme « spaz » en anglais, dérivé de l’adjectif « spastic » (« spastique »), peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d’une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes « crétin », « dérangé » ou encore « empoté ».

→   Lire Plus

L’auteur-compositeur Lamont Dozier, géant de la soul, est mort à 81 ans

Avec les frères Holland, il est l’auteur de tubes comme Where Did Our Love Go et Stop! In The Name of Love pour The Supremes.

Illustration :Lament Dozier entouré des frères Holland en 2015, la dream team du label Motown – Belga

Lamont Dozier, l’un des plus grands chanteurs et auteurs- compositeurs de soul du label Motown, qui a écrit pour The Supremes, Marvin Gaye et The Isley Brothers, est mort à l’âge de 81 ans, a annoncé son fils mardi. «Repose en paix céleste, papa !» a écrit sur Instagram le fils de Dozier sans dévoiler les causes du décès de l’artiste américain.

Né le 16 juin 1941, élevé dans une famille de Detroit entièrement tournée vers la musique, Dozier triomphe dans les années 1960 en s’associant au sein de Motown Records aux frères Brian et Eddie Holland. Ils y écrivent des tubes comme Where Did Our Love Go et Stop! In The Name of Love pour The Supremes. Le trio enchaîne les succès pour les groupes The Miracles, The Four Tops ou encore Marvin Gaye.

«C’était comme si on gagnait au loto à chaque fois», s’était amusé Dozier dans son autobiographie parue en 2019.

→   Lire Plus

Polobi & the Gwo Ka Masters

Gwada les 23 & 24 juillet

avec Moïse Polobi, Klod Kiavué, Christian Laviso, Eric Danquin + Nadjib Ben Bella

Résidence de création au Moule: Juillet 2022

EN CONCERT: SAMEDI 23 JUILLET, Salle Robert Loyson, LE MOULE, 20h / 10€

DIMANCHE 24 JUILLET, Palais des Sports Laura Flessel, PETIT-BOURG, 19h / Gratuit

ÉCOUTEZ: https://s.disco.ac/clpredyhmzth

En septembre 2020, au cours de la première accalmie d’un confinement planétaire, Polobi chante chez un de ses voisins qui a organisé un coup de tambour auquel sont conviés quelques amis et complices. Ce soir là, Moïse Polobi livre son répertoire de chroniques mystiques du quotidien d’un homme simple, profondément ancré dans son environnement, comme autant d’hymnes à son quartier de Grande Savane, au Petit Bourg à quelques tours de roues de sa mobylette, mais surtout aux bois de Tanbou et Duquerry tout proche qui dominent ce petit monde, à la rivière Moustique, à celle de La Lézarde où il va tendre ses nasses de bambou pour taquiner le ouassou.

Prenant à partie ses pairs, invoquant les ancêtres, s’adressant au monde dans une langue créole qui n’appartient qu’à lui, son chant grave, tissé d’onomatopées et d’improvisations vocales, l’entraîne irrésistiblement vers la transe.

→   Lire Plus

Le virtuose de la kora, Ali Boulo Santo Cissoko, en Martinique du 18 au 30 juin!

Ali Boulo Santo Cissoko, de son vrai nom Dieourou Cissoko, est un musicien sénégalais virtuose de la kora, né griot.

Initié dès son plus jeune âge à l’art de la kora traditionnelle, dans les années 1990, il est le premier à introduire une pédale d’effet sur la kora wah-wah (puis delay, flanger) pour entraîner son instrument vers un univers musical contemporain.

Il développe l’Afrobeat mandingue : kora, basse, batterie, guitare, mixant tradition et des touches rock et ragga.

Biographie
Dieourou Cissoko alias Ali Boulo Santo né à Thiès en 1974, a vécu à Dakar. Il est héritier d’une grande lignée de griots mandingues joueurs de kora. Petit fils de Soundioulou Cissokho le « Roi de la Kora ». L’aïeul avait pressenti le talent de son petit-fils qui semblait son héritier favori mais c’était sans compter sur le caractère rebelle du jeune homme qui prend le pseudonyme d’Ali Boulo Santo laissant à ses frères et cousins le soin de conserver le nom Sissoko et donc de s’inscrire dans un héritage traditionnel prestigieux. Lui se démarque en trouvant sa propre voie.

En 1986 alors âgé de 13 ans, il participe, programmé comme ses célèbres aînés Youssou Ndour, Johnny Clegg et Mory Kanté, au 1er Festival contre l’apartheid, en soutien à Nelson Mandela, sur l’île de Gorée.

→   Lire Plus

Clavier d’un retour au pays natal. Acte 2.

Du 16 au 18 juin 2022 à Tropiques-Atrium

En décembre 2020, pour pallier l’absence du Martinique Jazz Festival, à cause des contraintes organisationnelles liées à la pandémie, Tropiques Atrium a initié ce rendez-vous autour du piano jazz créole. Une manifestation qui a connu une adhésion du public et proposé des concerts de grande qualité, avec en point d’orgue le grand retour de Chyko Jéhelmann après 10 ans de silence.
Clavier d’un retour au pays natal – Acte 2 sera la déclinaison du piano jazz par des musiciens martiniquais de la diaspora, dans leur diversité d’expressions.
Un rendez-vous intergénérationnel qui fera résonner le piano en solo, trio,quartet ou quintet. Il s’ouvre à la Guadeloupe en accueillant la benjamine Clélya Abraham. Issue d’une famille de musiciens, à moins de 30 ans elle est en pleine ascension et présentera son premier album.
Les notes de Mario Canonge ou Grégory Privat sublimeront le piano solo, nouvelle étape pour Grégory Privat avec son album Yonn qui reçoit un bel accueil.
Nous retrouverons Gilles Rosine, de retour au pays, ainsi que Frédéric Lamour, talentueux pianiste qui durant 30 ans a travaillé à New-York aux côtés d’artistes majeurs.

→   Lire Plus

Baudelaire jazz !

Avec Patrick Chamoiseau (texte et voix), Raphaël Imbert (saxophones, clarinettes, voix), Yasmina Ho-You-Fat (voix), Pierre-François Blanchard (piano), Celia Kameni (chant), Sonny Troupé (percussions, tambour ka), Nadir, (slam et danse), Solann (chant), Mbaé Tahamida Soly, (slam, poésie)

Patrick Chamoiseau et le saxophoniste Raphaël Imbert ont en commun le goût de la poésie et du jazz. C’est à l’occasion d’une résidence au musée d’Orsay à Paris, que l’auteur martiniquais, l’un des écrivains majeurs du monde contemporain, s’est plongé dans l’œuvre de Baudelaire dont il est certain que la liberté a nourri celle de Césaire, Glissant ou Fanon. La liaison entre la structure rythmique des mots du poète du XIXe siècle et celle du jazz a jailli comme une évidence pour ces deux grands artistes qui n’aiment rien tant qu’aller puiser aux racines d’une œuvre pour mieux
en faire surgir la modernité (on se souvient du merveilleux album Bach Coltrane de Raphaël Imbert).

Accompagnés par plusieurs artistes, évoluant dans des univers musicaux différents (jazz, rap…) , Patrick Chamoiseau et Raphaël Imbert convoquent, deux cents ans après sa naissance, un Baudelaire inattendu qui, à l’instar du blues, fait surgir la beauté du mal.

→   Lire Plus

Flavia Coelho en concert

Vendredi 3 et samedi 4 juin, à 20 heures, au restaurant La Terrasse, Fort-de-France

Flavia Coelho est une chanteuse brésilienne née le 26 juillet 1980 à Rio de Janeiro.

Installée en France depuis 2006, elle remporte le tremplin musical Génération Réservoir et est signée par le label indépendant Discograph. Son premier album, Bossa Muffin, sort en 2011.

La chanteuse, dont les parents sont originaires de la région du Nordeste, naît à Rio de Janeiro. Durant deux ans, la famille réside sur l’île de São Luís, dans l’État de Maranhão. Sa mère est maquilleuse-coiffeuse dans les cabarets.

Engagée par un groupe de variétés, Flavia Coelho monte sur scène dès l’âge de 14 ans. En 2002, elle se produit en Europe au sein d’une troupe de carnaval. Elle revient s’installer à Paris en 2006. Elle chante dans le métro et dans un bar de Saint-Ouen, où elle fait la connaissance du musicien camerounais Pierre Bika Bika4. Ils commencent à composer et enregistrent un album grâce au producteur Victor Vagh. Le disque n’intéresse pas les maisons de disques, mais la chanteuse continue de se produire sur scène.

→   Lire Plus

Procès des rappeurs à La Havane : « Le régime cubain est impitoyable avec les Noirs »

— Par Axel Gyldén —

Les auteurs du titre « Patria y Vida », récompensé aux Grammy Awards, sont jugés lundi et mardi à La Havane. Ils risquent dix ans de prison ! Leur crime ? Ils s’expriment en chanson.

En novembre dernier à Las Vegas, le rappeur Maykel Osorbo et l’artiste-performeur Luis Manuel Otero Alcantara reçoivent deux Latin Grammy Awards pour leur morceau Patria y Vida sacré « meilleure chanson de l’année ». Pendant ce temps-là à Cuba, où ces deux Afro-Cubains sont emprisonnés depuis un an, le gouvernement leur réserve un tout autre genre de… « récompense ». Jugés à partir de lundi 30 mai et jusqu’au lendemain pour diffamation contre l’Etat, ils risquent jusqu’à… dix ans de goulag tropical. Comme tous les procès politiques à sur l’île communiste, la procédure n’aura rien d’équitable. 

Le crime de « Maykel » et de « Luis Manuel » ? Avoir composé une chanson qui détourne le slogan révolutionnaire Patria o Muerte (la patrie ou la mort) pour parler d’un avenir meilleur. Plus grave: leur hymne à la liberté est vite devenu un hit.

→   Lire Plus

Fragments – Être composite — La drive sensorielle

26 & 27 mai 2022 17 sur les berges de la Lézarde au Gros Morne

Restitution de résidence artistique

Le spectacle vivant au service de notre mémoire

Les 26 & 27 mai 2022 à 17h

Ouvert au public

Sur les berges de la rivière Lézarde au Gros-Morne

Maison pour tous de Rivière Lézarde

Une femme et un homme, deux danseurs/performeurs Rita Ravier et Dominique Linise, à un endroit où le langage des corps est essentiel. Les itinéraires sont parallèles, elle et lui et se croisent sans se voir pour au final se retrouver dans une histoire commune, celle d’un peuple, celle de chacun d’entre nous, une histoire derrière l’Histoire.

L’esthétique du morcellement et de la reconstitution sera prédominante, avec la volonté de de mettre en valeur les lieux. La nature est omniprésente.

Cette expérience artistique se déroulera à l’issue de la résidence de création porté par SeizeMètresCarrés depuis Janvier 2022 au Gros-Morne.

Une expérience sensorielle sera proposée au public durant deux représentations.

En plein air, ils seront invités à suivre et découvrir ce travail de création pensé par l’artiste Laura De Souza porté par la danse, les arts visuels et la musique.

→   Lire Plus

Égypte: le zar, quand l’exorcisme se met en scène

Le Caire – Une salle de spectacle, des musiciens, un public… Un concert ordinaire? Non, car sur cette scène du Caire, les esprits côtoient l’audience et sous les lumières tamisées, Oum Sameh chante pour guérir les malades de leurs démons.

Le zar, arrivé il y a plusieurs siècles d’Ethiopie et du Soudan, s’est répandu dans toute l’Afrique du Nord. Les noms et les instruments varient mais le but est le même: exorciser les victimes des djinns, des esprits malfaisants. 

Traditionnellement, le rituel dure plusieurs jours et nécessite des sacrifices d’animaux. Mais à Makan, dans le centre populaire du Caire, pas de sang versé, les musiciens présentent une version adoucie qui émerveille Egyptiens curieux et touristes avides d’exotisme. 

Envoûté par la voix d’Oum Sameh et captivé par son regard souligné de khôl, le public balance la tête en rythme. 

– Mépris –

« Le zar est un rituel très ancien, rattaché à la guérison, c’est une sorte de traitement médical« , explique à l’AFP Ahmed el-Maghraby, fondateur de Mazaher, dernier groupe selon lui à pratiquer le zar en public.  

En 2000, il inaugure Makan « pour conserver ce patrimoine et archiver la musique populaire égyptienne« , explique l’homme aux cheveux gris. 

→   Lire Plus

En Bolivie, les débuts d’Alwa, première rappeuse aymara

El Alto (Bolivie) – A 26 ans, Alwa, une jeune Bolivienne, revendique d’être la première rappeuse aymara de son pays, avec l’espoir un jour « de vivre du rap ».

Vêtue de la « pollera« , l’ample jupe traditionnelle bolivienne, et portant le chapeau melon typique sur ses tresses noires, Alwa n’en propose pas moins une « musique rebelle« .  

Celle dont le prénom signifie « aube » en langue aymara fait tout juste ses débuts sur scène et a donné récemment son deuxième concert dans l’atrium de la principale université publique de La Paz. Un premier disque doit sortir mi-2022, explique-t-elle à l’AFP. 

Née à El Alto, ville jouxtant la capitale La Paz, elle est la première Amérindienne à s’adonner à ce genre musical peu connu dans la société aymara, où prédominent les rythmes mélancoliques. 

« Je me fiche que les gens s’enthousiasment pour ma musique / Dis juste à ma mère que la peur ne m’arrêtera pas / Elle ne pourra pas me vaincre / Dis-lui aussi que je vivrai du rap« , dit-elle dans un couplet de sa première chanson. 

→   Lire Plus

Arno, fin de bazar

Par Lionel Decottignies —

DISPARITION. Le chanteur est mort des suites d’une longue maladie. Iconoclaste et attachant, il a marqué la musique européenne par sa pudeur et son sens de l’absurdeOstende affiche toujours ses larges bancs de sable fin et ses longues digues où aiment se promener les badauds. L’Angleterre en ligne de mire et l’afflux constant de Britanniques valent à la cité flamande le surnom de « ville la plus anglaise de Belgique » Le port qui a fait sa renommée poursuit ses activités. Toutefois, le front de mer est aujourd’hui défiguré par les gratte-ciel et les immeubles dits de standing pour contenter le tourisme de masse. Autrefois, quand les plus grands allaient au Casino admirer les vedettes, l’enfant facétieux pouvait jouer en périphérie à se cacher dans les dunes. À L’âge des premiers calembours viendra celui des premiers flirts puis encore la découverte des premiers excès. De cette période d’avant les promoteurs, Arno a gardé toute sa vie durant la malice et les douces provocations de ce temps révolu.

Le prénom d’un fleuve, il deviendra torrent

Arnold Charles Ernest Hintjens dit Arno naît le 21 mai 1949.

→   Lire Plus

Caraip’-hop : 9ème édition

23 et 24 Avril 2022 au Carbet

Le plus grand festival hip-hop de la Caraïbe revient les 23 et 24 Avril 2022.

Une programmation exceptionnelle et éclectique, avec 60 artistes venus des quatre coins du monde : Japon, Corée, Kazakhstan, Russie, Togo, Cameroun, Sénégal, Zimbabwé, Danemark, Angleterre, Maroc, Portugal, Hollande, La Réunion, Suisse, France, Brésil, Uruguay, République Dominicaine, Guadeloupe, Martinique…

Au programme : 

BATTLE INTERNATIONAL : 2 vs 2

– Corée du Sud (Jinjo Crew – Véro & Comet)

– Maroc (El Mouahidine – LilZoo & Cri6)

– Japon (Body Carnival – Kazuki Rock & Toa)

– Russie (Style Power – Bumblebee & Nord Diamond)

– Kazakhstan (Simple System – Killa-Kolya & Fishskeee)

– Angleterre / Danemark (StankFace – Sunni & Zoopreme)

– Togo (No Limit – D.Fo & Matie)

– Cameroun (Sniper Crew – Bohika & Benito)

– La Réunion (Mighty / Force of Nature – Erwan & Flitpto)

– Guadeloupe / France (Surprise Effect – Wallee &Ness)

– Martinique / Zimbabwé (MD Crew – Kiky & Kidtribe)

– Martinique / France (Keep it Real – Taureb & Pépito)

– France (Melting Force – Damani & b.girl

→   Lire Plus

Mort de Miguel Angel Estrella, pianiste et humaniste

— Par Emmanuelle Giuliani,

Admiré par ses pairs pour la délicatesse de son jeu inspiré, le musicien argentin connut la prison et la torture, expérience qu’il mit au service des autres.

Si le décès de Miguel Angel Estrella touche les mélomanes mais aussi bien au-delà, c’est qu’en lui le musicien et l’humaniste ne faisaient qu’un, au service d’une conception noble, courageuse et généreuse de l’art. D’une épreuve terrible – l’exil, la prison, la torture –, le pianiste argentin avait fait une force, pour lui sans doute mais, avant tout, pour autrui.

Né le 4 juillet 1940 à Tucuman dans le nord de l’Argentine, il était fils d’un poète d’origine libanaise dont les parents avaient émigré en Bolivie et d’une institutrice argentine aux origines amérindiennes. Dès sa prime adolescence, il découvre le piano et, aussi doué que fasciné, entre au Conservatoire à Buenos Aires lorsqu’il a 18 ans. Il obtient une bourse d’étude qui lui permet de se perfectionner à Londres et à Paris. Là, il rencontre et suit l’enseignement de la pianiste Marguerite Long, mais surtout de la grande pédagogue Nadia Boulanger qui salue en lui un « musicien né » à la « puissance contenue ».

→   Lire Plus

Résonances Classiques

Du 1er au 15 Avril Salle Frantz Fanon & Salle mobile au Saint-Esprit

Salle Frantz Fanon à 19h :

Vendredi 8 avril : Atahualpa Ferly & Valéry Scholastique (Guitare)
Samedi 9 avril :  Loïc Lafontaine et Yolanda Suarez (Piano)

Tropiques Atrium propose un focus sur la musique classique avec 5 soirées dont une à la Salle mobile au Saint-Esprit.
Ce rendez-vous mettra en lumière des artistes de Martinique (Anne-Estelle Médouze, Loïc Lafontaine, Valéry Scholastique), Guadeloupe (Atahualpa Ferly) et Cuba (Yolanda Suarez) qui mènent une carrière internationale comme instrumentiste et enseignant.
Le Paris Urban Quartet, composé de solistes de l’Orchestre national d’Ile-de-France, démystifie la vision élitiste de la musique classique, en jouant et menant des actions de sensibilisation dans toute cette région.
Un travail mené ici aussi par le groupe QCM (Quatuor Classique Martinique) qui se produit dans des établissements scolaires ou de santé, voire des restaurants !
Cette dimension de transmission et de vulgarisation de ce genre musical se traduira par des concerts pour les scolaires et notre décentralisation dans notre salle mobile au Saint-Esprit.
Et de rappeler que la Martinique a offert au monde de grands talents de la musique classique tels que : Frédéric Lodéon, Georges Rabol, Christiane Eda-Pierre, Fabrice Di Falco…

→   Lire Plus

Le jazzman Jon Batiste et la révélation Olivia Rodrigo primés aux Grammy Awards 2022

Les deux artistes ont confirmé leur statut de favoris lors de la 64e édition des Grammy Awards, déplacée de Los Angeles à Las Vegas pour cause de pandémie.

L’éclectique jazzman Jon Batiste et la jeune sensation pop Olivia Rodrigo ont confirmé dimanche 3 avril leur statut de favoris lors de la 64e édition des Grammy Awards, équivalent des Oscars pour la musique américaine. La cérémonie, déplacée de Los Angeles à Las Vegas pour cause de pandémie, s’est ouverte en début de soirée avec une performance toute en énergie du groupe Silk Sonic.

Fine moustache pour Bruno Mars, déconcertante perruque au bol rappelant Mireille Mathieu pour Anderson .Paak, les deux hommes au cœur de ce projet rétro sont revenus sur scène un peu plus tard pour recevoir le prix convoité de la « chanson de l’année ». Le Grammy décerné au titre « Leave the Door Open » était leur troisième de la journée après deux victoires dans la catégorie R & B.

Ils ont coiffé sur le poteau Olivia Rodrigo, privée ainsi de sa chance de rééditer l’exploit de Billie Eilish, enfant chérie des Grammy Awards qui avait raflé en 2020 les prix dans les quatre catégories majeures.

→   Lire Plus

L’amapiano, des townships d’Afrique du Sud au succès planétaire

Johannesburg – De la star de foot Paul Pogba à la chanteuse Janet Jackson ou la légende de la NBA Shaquille O’Neal, ils ont tous succombé au son de l’amapiano, musique électro dérivée de la house, née dans les townships d’Afrique du Sud.

Un titre connu dans le monde entier et qui fait danser entre autres le joueur français de Manchester United dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, a été vu dix milliards de fois rien que sur TikTok. « Ameno« , chanson française new-age réinterprétée par le rappeur nigérian Goya Menor avec ses paroles virales « You want to bamba« , puis remixée par un producteur ghanéen aux États-Unis, reprend des sons entendus depuis déjà une décennie dans les clubs sud-africains.  

« Les pianos » en zoulou, est un genre reconnaissable entre mille, un beat au ralenti, de longues intros avec des nappes synthétiques et une basse qui reste coincée dans la tête. En Afrique du Sud, ce rythme est partout, échappant des voitures, dans la rue, les magasins, et a envahi les ondes. 

Le son des tambours en bois traditionnels est la base du style: « C’est vraiment toute l’âme de la musique amapiano, une basse qui pompe et qui frappe« , explique à l’AFP Yuvir Pillay, chargé des contenus musicaux pour TikTok en Afrique, plus connu sous son pseudo de DJ, Sketchy Bongo. 

→   Lire Plus

Pour la chanteuse brésilienne Anitta le succès résulte d’un « travail de fourmi »

Rio de Janeiro – Anitta, première chanteuse brésilienne à se hisser au top du hit parade de Spotify, a confié à l’AFP que le succès de son reggaeton sensuel « Envolver » était le fruit d’un « travail de fourmi » pour lancer sa carrière internationale.

Ce titre chanté en espagnol a explosé grâce à son clip à forte charge sexuelle, où on la voit se déhancher avec un partenaire, souvent en position allongée.

Une chorégraphie imitée à foison sur Tik Tok, avec 1,4 million de vidéos, publiées par des célébrités, mais aussi de jeunes enfants ou des personnes âgées, dans des cadres parfois insolites, sous l’eau ou en pleine rue. 

« Envolver« , qui a également atteint la cinquième position du classement mondial de Billboard, avait dépassé les 100 millions d’écoutes sur Spotify mercredi. 

« Notre culture attire de plus en plus l’attention. Les femmes latino-américaines sont aussi capables d’atteindre des sommets« , a déclaré à l’AFP la pop star de 29 ans dans un entretien par courriel, entre deux répétitions pour le festival de Coachella, en Californie, où elle se produira en avril. 

→   Lire Plus