Catégorie : Manifestations culturelles

« Frantz Fanon, une pensée et une pratique de la désaliénation », conférence de Felwine Sarr

★ Mercredi 7 décembre – 18h30 – Tropiques-Atrium (Salle La Terrasse)
Modérateur : Adams Kwateh

Dans le cadre de sa venue en Martinique pour présenter et jouer « Liberté, j’aurai habité ton rêve jusqu’au dernier soir »,  la pièce de théâtre, dont il est l’auteur, Felwine Sarr, l’homme aux multiples facettes propose une conférence sur le thème « Frantz Fanon, une pensée et une pratique de la désaliénation ». À ne pas manquer!

Felwine Sarr, né en 1972 à Niodior dans le Sine Saloum, est un écrivain, économiste, universitaire et musicien sénégalais.

Biographie
Il est le fils d’une mère sérère et d’un militaire qui participe à l’opération Fodé Kaba en Gambie en 1980. La famille compte 8 enfants dont plusieurs artistes comme la musicienne et poète Ngnima Sarr. Il grandit à Strasbourg, Kaolack, Tambacounda et Dakar. Après des études primaires et secondaires au Sénégal, il poursuit ses études supérieures à l’université d’Orléans, où il obtient un doctorat en économie en 2006.

Il est père d’un garçon de 21 ans et d’une fille de 16 ans (en 2018).

Lire aussi : la belle présentation de Felwine Sarr sur Étonnants Voyageurs

Enseignements
Agrégé des universités et professeur titulaire du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur, il enseigne pendant 13 ans, de 2007 à 2020, à l’université Gaston-Berger (UGB) de Saint-Louis au Sénégal.

→   Lire Plus

Appel à candidatures : résidence d’écriture croisée Guadeloupe/Guyane/Martinique – Québec

Le Jamais Lu, en partenariat avec Textes en Paroles et le Conseil des arts et des lettres du Québec, propose à un·e auteur·trice de théâtre de Guadeloupe / Guyane / Martinique une résidence d’écriture au Québec, et plus précisément à Montréal, durant deux mois, entre mars et mai 2023.

Un laboratoire public ou une lecture publique est prévue dans le cadre du 22e Festival du Jamais Lu à Montréal, selon l’étape de travail où est rendu l’auteur·trice en résidence.

Dans ce cadre, l’auteur·trice travaillera 20 heures avec un·e metteur·seuse en scène et des comédien·ne·s québécois·e·s.

L’objectif est de favoriser les échanges artistiques entre Guadeloupe / Guyane / Martinique et le Québec et d’inviter un·e auteur·trice issu·e de ces territoires à une immersion afin de développer son projet d’écriture.

Billet aller-retour, hébergement/espace de travail, ainsi qu’une bourse sont fournis par le programme de résidence (cf. détails dans les Conditions générales du programme).

Résidences croisées

→   Lire Plus

Ti punch littéraire autour de « Destination Guadeloupe »

À Paris : Vendredi 25 novembre 2022 de 18 h 30 à 20 h

Ti punch littéraire autour de l’ouvrage collectif DESTINATION GUADELOUPE (recueil de nouvelles)
en présence de Michel Batrel, Evelyne Chicout, Suzanne Dracius, François-Xavier Guillerm (à qui vient d’être décernée la Mention spéciale du Prix Fetkann pour son roman LA VESTE JAUNE), Daniel Illemay
Présentation : Jean-Jacques Seymour
au restaurant LA CRÉOLE, 122, boulevard du Montparnasse, Paris 14e (Métro Vavin)
Vente & dédicaces
Entrée libre – Gratuit et ouvert à tous.

Samedi 26 novembre à partir de 15 h
à l’Auditorium de l’HÔTEL DE VILLE de PARIS
5, rue Lobau – 75004 Paris (Métro : Hôtel de Ville)
« LA PLUME ANTILLAISE ET D’AILLEURS 2022 »
forum littéraire dédié à la découverte des œuvres d’écrivains antillais et d’ailleurs, organisé par l’Association APTOM (Association du personnel de La Poste et d’Orange originaire des départements d’Outre-Mer) présidée par Micheline Lezin.
Invitation gratuite, inscription obligatoire par SMS au 06 71 04 88 30 ou mail à aptom.dom@gmail.com
Programme de la 18e édition :
Présentation : Jean-Jacques Seymour, journaliste éditorialiste
LES BIENFAITS DE LA LECTURE
LES ROUAGES DE L’ÉDITION
« POÉSIES EN MUSIQUES »
Show live de Fred Louisor et son groupe « MAROWNAJ »
ESPACE VENTE & DÉDICACES
COCKTAIL.

→   Lire Plus

Rencontres Littéraires Chimères en Martinique

Du 14 au 20 novembre 2022

Au programme :

Estelle-Sarah Bulle
Jean D’Amérique
Dimitry Elias Léger
Richard Malka
Touhfat Mouhtare
Wilfried N’Sondé
Véronique Olmi
Gisèle Pineau
Maria Pourchet
Yann Queffélec
Léonor de Récondo
Michael Roch
Journalistes – auteurs :
Marijosé Alie
Nicolas Carreau
Alexandra Schwartzbrod

Voir le programme ci-dessous

Festival !

Le mot déjà sonne comme une promesse. Et il l’est, en même temps qu’une profession de foi.
Le Festival en Pays Rêvé est fondé sur la volonté de contribuer à élargir le lectorat auprès de toutes les populations de la Martinique, d’agir pour que la littérature devienne, à l’instar de la musique, un espace de réjouissance plein de promesses.
L’organisation des deux éditions martiniquaises du Festival Écritures des Amériques a fait naître le désir de doter notre pays d’une grande fête de la littérature, qui attirerait les écrivains de toutes les latitudes dans ce « centre du monde », où tant de talents se sont croisés au fil des siècles et d’où tant de plumes sont issues.
La première édition du Festival en Pays Rêvé, dont le titre s’est imposé avec l’évidence du sortilège perpétuel qu’exerce Édouard Glissant sur nos psychismes, sera portée par un aéropage d’autrices et d’auteurs aux imaginaires très divers, dans des domaines d’expressions aussi variés que le roman, le polar, la science-fiction, la poésie ou l’essai.

→   Lire Plus

Vive l’édition indépendante

Les 4, 5 et 6 novembre 2022

L’association L’Autre Livre a pour but la défense et la promotion de l’édition indépendante notamment par l’organisation d’un Salon international de l’Autre Livre ainsi que toute autre initiative pouvant contribuer à la diffusion du livre, de la culture et de tous les objets s’y rapportant.
Les 4, 5 et 6 novembre 2022
Halle des blancs manteaux
Le rendez-vous de l’édition indépendante revient à la Halle des Blancs Manteaux
vendredi 4 14 h – 20 h
samedi 5 11 h – 20 h
dimanche 6 11 h – 19 h
novembre 2022
48 rue Vieille du Temple
75004 Paris
Vous pouvez retrouver vos éditeurs préférés à l’espace de l’autre Livre
l’autre Livre
13 rue de l’École polytechnique, 75005
www.lautrelivre.fr
09 54 38 21 65
Métros :

Saint-Paul
Chemin Vert
Rambuteau

→   Lire Plus

Église catholique en Martinique, entre esclavage et décolonisation

Vendredi 21 octobre à 18 h Hôtel de la Batelière

Dans le cadre du programme Vérité & Conciliation lancé en mars 2021 par Tous Créoles, ce sont quatre conférenciers de talent qui interviendront vendredi 21 octobre 2022 sur le thème sensible du rôle de l’église catholique dans l’esclavage aux Antilles-Guyane.

Inscription gratuite ici

Église catholique en Martinique, entre esclavage et décolonisation

Conférenciers : Père Jean-Michel MONCONTHOUR, Père Benjamin FRANCOIS-HAUGRIN, Père Pierre HENDERSON et Annick FRANCOIS-HAUGRIN

Vous êtes invités à participer gratuitement à cette rencontre qui se déroulera à l’hôtel de la Batelière à Schoelcher, vendredi 21 octobre à 18hInscription obligatoire en ligne.

Rappelons l’objectif du cycle des conférences Vérité & Conciliation : ouvrir l’échange et la conversation autour du délicat sujet des relations entre les différentes composantes de la société martiniquaise, et sur les perspectives du vivre-ensemble.

La conférence sera suivie d’un échange avec le public. Les places étant limitées, seuls les inscrits pourront participer.

Nous vous attendons nombreux vendredi 21 octobre. N’hésitez pas à transmettre cette invitation à vos amis, et à en parler autour de vous.

→   Lire Plus

Les #JEP2022 n’attendent que vous

Les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, profitez des événements organisés pour la 39ème édition des Journées Européennes du patrimoine.

À cette occasion, les plus beaux lieux de patrimoine de Martinique ouvriront leurs portes pour célébrer le patrimoine durable.

De Saint-Pierre à Sainte-Anne en passant par Fort-de-France vous pourrez profiter d’une riche programmation à côté de chez vous.

Vous aimez le patrimoine, vous aimez marcher, déambuler, visiter, regarder, écouter, créer, apprendre, questionner, admirer ?… alors allez-y,

les #JEP2022 n’attendent que vous

C’est en réinterrogeant les pratiques, les enseignements tirés des traditions, la continuité des savoir-faire, que les acteurs du patrimoine (monuments historiques publics et privés, sites archéologiques, musées, services d’archives, détenteurs de pratiques reconnues comme patrimoine culturel immatériel…) préparent le patrimoine de demain pour un avenir plus durable.

C’est en poursuivant les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de l’ONU que, par exemple, les professionnels du patrimoine privilégient les restaurations qui tiennent compte des réemplois et des matériaux naturels, au plus près des exigences environnementales et que les monuments historiques impressionnent par leur résilience énergétique.

→   Lire Plus

Quelle politique mémorielle de l’esclavage?

Conférence aavec Serge Romana le 17 septembre à la Batelière

Dans le cadre de son AG annuelle, l’association Tous Créoles organise une conférence exceptionnelle avec Serge Romana, samedi 17 septembre à 11h, à l’hôtel La Batelière.

Serge Romana sera présent en Martinique pendant 24h, le samedi 17 septembre.

 Infatigable défenseur de la mémoires des victimes de l’esclavage, Serge Romana milite depuis des années à la création d’un mémorial national aux 200.000 esclaves de la France, affranchis et nommés après l’abolition de 1848.

Cette nomination de masse, qui se déroula d’août 1848 à la fin de 1867, fut consignée dans les registres des nouveaux libres ou registres d’individualité. Ces noms sont ceux de la majorité des Antillais d’aujourd’hui.

Afin d’honorer la mémoire des victimes de l’esclavage, le Comité marche du 23 mai 1998 (CM98) et l’AMARHISFA les mirent en lumière en inscrivant, à partir des registres, leurs prénoms, matricules et noms sur des livres, un mémorial itinérant, des monuments et un site Internet (anchoukaj.org).

C’est pour amplifier ce travail que le président de la République a accepté d’ériger un Mémorial national des victimes de l’esclavage dans le jardin des Tuileries.

→   Lire Plus

« Le Lamentin Solidaire & Résilient »

Fête patronale du 6 au 14 août 2022

Le Maire de la Ville du Lamentin et le Conseil Municipal vous invitent à participer nombreux aux différentes manifestations de la fête patronale du samedi 6 au dimanche 14 août 2022 sur le thème « Le Lamentin Solidaire & Résilient». Attention !!! Ce programme est donné à titre indicatif et est susceptible d’être modifié.

Au programme :

* MARDI 9 AOUT

PLACE ANDRE ALIKER

19h30 à 21h30 : Prestation musicale du groupe Wouspel Ba Tanbou A avec Sissi Percussions, Xavier Zobda, Patrick Lafrontière, Franck Patrice, Daniel Badol, Daniel  Loutoby, Jocelyn Victoire, Nathalie Ecanvil, Suzelle Retour, Raphaël Bompart, Jean-Baptiste Close, Miguel Pavadé, Jean-Luc Dalmazie, Romuald Croyan, Nadine Pastel et Marc-André Germany.

Invités : Brigitte Zabarel et Teddy Pélissier de la Guadeloupe

* MERCREDI 10 AOUT

PLACE ANDRE ALIKER

9h à 12h : Bourse aux manuels scolaires d’occasion. Une solution pensée pour vendre tes livres scolaires… En présence de La Mutuelle des Étudiants (LMDE). Inscription : 0596-666883

 EGLISE de SAINT LAURENT

18h : Messe en l’honneur de Saint Laurent

HÔTEL DE VILLE

18h à 20h : Conférence-débat « Face au choc de la crise sanitaire : Résilience & Solidarité ! 

→   Lire Plus

Le Cénacle du 51éme Festival culturel de Fort-de-France

Du 19 au 26 juillet en bord de baie à Fort-de-France

Connaissez-vous Le cénacle- bord de baie ? Il se tient dans l’une des plus belles baies du monde, la baie de la française, ex baie des flamands.

Le Lieu est magique. Il est très prisé et réclamé par les festivaliers.

La magie du lieu est rendue par la liberté de chacun d’accueillir les embruns de la mer, d’écouter les conférenciers tout en mangeant ses pistaches et cacahuètes, d’être bercé.e par le doux clapotis des vagues et de s’évader grâce au bel habillage artistique lumineux du lieu.

Tant les interventions et les questions des auditeurs se déroulent dans le respect des opinions de chacun

Lydie Bétis

=> Le programme du Festival Culturel de Fort-de-France 2022

Gratuit

Dimanche 24 juillet 18h30 : ÊTRE DEUX

Thème : Retracer l’histoire du jazz (New-Orleans, swing, Be-bop, jazz modal…) jusqu’aux courants d’aujourd’hui

→   Lire Plus

Sarah Camille & Célia Wa

17 juillet au Parc Aimé Césaire

Filé : Bikutsi 3000 – Sarah Camille
Le 17 juillet 2022 à 18h30
Grand Carbet Du Parc Floral /À partir de 10.00 €
Sarah Camille vit à Oslo depuis les années 80. Elle a remporté l’année dernière le prix Spellemann dans la catégorie des disques pour enfants.
Des thèmes tels que le mouvement, la proximité, la distance et l’appartenance ne sont que quelques-unes des choses que Sarah Camille aborde au cours de l’excursion d’une heure dans laquelle elle nous emmène. Musicalement, Sarah Camille appartient à un pays frontalier où se mêlent chant folk, folk, musiques du monde et jazz, à partir duquel qu’elle crée son propre univers.

 

Célia Wa
Le 17 juillet 2022 à 22h00
Parc Aimé Césaire /À partir de 10.00 €
Née à Paris, Célia Wa a grandi en Guadeloupe et va être très vite initiée aux musiques traditionnelles afro-caribéennes comme le gwo-ka et le kaladja en intégrant l’école Marcel Lollia du célèbre professeur et musicien Georges Troupé. Elle trouve rapidement son instrument de prédilection, la flûte traversière, qu’elle ne délaissera jamais depuis sa première scène à l’âge de 12 ans.

→   Lire Plus

Le Festival Culturel de Fort-de-France 2022

Le Festival Culturel de Fort-de-France revient pour sa 51e édition qui a lieu du 3 au 30 Juillet 2022.La 51éme édition a préféré retenir une dédicace plutôt qu’un thème en rendant hommage Renaud Jouye de Grandmaison qui a pris l’initiative en 1971 de la création d’une semaine culturelle.

Au programme du Festival Culturel de Fort-de-France 2022, de nombreuses activités issues de plusieurs domaines comme des concerts, des spectacles et aussi des pièces de théâtre.

Le programme ci-dessous :

Infos réservation :

Billets en vente
Au Grand carbet du Parc Aimé CÉSAIRE de 8h30 à 19h du lundi au samedi et le dimanche de 9h à 13h à compter du 1er juillet 2022
A l’Atrium de 8h30 à 16h du lundi au samedi du 1er juillet au 16 juillet 2022
Sur datacaraibes.com
Une heure avant tous les spectacles les billets restants seront en vente.

Tous les artistes de Festival Culturel de Fort de France 2022

Virsky Ensemble National D’ukraineRavi ColtraneTanbou Bo Kannal • Mc Janick • La Perfecta • Uwi Arts Steel • Arewhana Gang • Jahlys • Maarcolme • Paille • Ozmoz Dance Crew • Dj Dav • Stonekilla • Célia Wa • Compagnie Zion B-boyz • Hiphop Bokay • Princess Lover • Asna • David Obadja • Malik Duranty • Lévity • Bikutsi 3000 • Sarah Camille • Qovop • Kolo Barst • Max Cilla • Wapwabap • Majokann • Jean-philippe Fanfan • Latin-jazz • Nu Look • Jet Live • Koézyon • Leïla Brédent • Spirituals • La Dorsale De L’iguane • Syto Cave • Daniel Marcelin •

→   Lire Plus

Rendez-vous aux jardins 3-5 juin 2022

Les jardins face au changement climatique

L’évolution du climat peut avoir des effets parfois désastreux sur les parcs et jardins. Les phénomènes climatiques extrêmes sont de plus en plus fréquents : sécheresse persistante, jours et nuits de canicule (plus de 25 C°) en augmentation, tempêtes et pluies torrentielles récurrentes provoquant la mort des arbres les moins bien adaptés à leur station, la chute de grosses branches ainsi que le ravinement des talus et des chemins.

Les diagnostics phytosanitaires dans les parcs et jardins montrent que les anomalies constatées au niveau des températures saisonnières ont des effets directs sur les végétaux, comme le débourrement (éclosion des bourgeons) trop précoce ou le blocage du développement à cause de gel tardif. Stressées, les plantes deviennent plus vulnérables aux attaques d’agents pathogènes : chenille processionnaire du pin, papillon palmivore, pyrale du buis, scolytes, hanneton forestier, etc.

Compte tenu de l’évolution du climat, les professionnels des jardins et de l’horticulture modifient substantiellement leurs pratiques : tontes plus fréquentes, régénération des pelouses, adaptation des fleurissements, recharge des allées, élimination des branches tombées au sol après des vents violents, abattage des arbres morts à la suite de canicules récurrentes, etc.

→   Lire Plus

Hello les Stationautes ! Un mois de Juin chargé 

Une exposition, une table-ronde des visites guidées et des ateliers créatifs  à la Station Culturelle !!

Exposition

Eclosion:Fasciné par le monde du vivant et ses problématiques ; les productions de Kévin Jérémie alias JKing sont composées de formes organiques et poétiques faisant référence à ses sujets favoris. Il a donc envahi la salle d’exposition de la Station Culturelle en couvrant les murs de son univers afin que les visiteurs partent à la découverte des créatures, réelles et chimériques qui peuplent cet imaginaire.

Kévin Jéremie travaille sur l’anthropocène et la nature dans un soucis de sensibilisation à l’écologie et à la préservation des ressources et de la biodiversité. Sa réflexion artistique est donc influencée par la science, les curiosités mais également par la poésie de la nature.

Cette diversité protéiforme grandi et s’épanoui: c’est ainsi que, de la plus petite particule à l’existence la plus longue, dans les cieux les plus vides et les eaux les plus sombre une éclosion de vie apparaît et se déploie.

Vernissage

→   Lire Plus

La culture et la mission de l’artiste chez Jacques Stephen Alexis

Conférence à la BU Schoelcher vendredi 27 mai – 16h à 18h

À l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain haïtien Jacques Stephen Alexis (1922-1961), la BU du campus de Schœlcher accueillera vendredi 27 mai, de 16h à 18h, une conférence d’Odonel Pierre-Louis intitulée :

 « La culture et la mission de l’artiste chez Jacques Stephen Alexis »

Odonel Pierre-Louis est docteur en philosophie et enseignant-chercheur à l’Université d’État d’Haïti (UEH). Il est aussi responsable du Département de Philosophie de l’ENS de l’UEH et membre du laboratoire Langages, Discours et REPrésentations (LADIREP).

« La culture trouve une importance capitale aux yeux de Jacques Stephen Alexis. Il la définit, dans « Du réalisme merveilleux des Haïtiens », comme une communauté de psychisme et historiquement formée, « une communauté résultant d’un héritage psychique et s’extériorisant par des œuvres de beauté et de raison ». Elle serait donc un fait social total, pour parler à la manière de Mauss, en ce sens qu’aucune dimension de la vie d’un peuple — « pris dans sa masse, source de toute culture vivante » — ne saurait y échapper.

→   Lire Plus

Qui suis-je si je suis Noire ?

Conférences de Maboula Soumahoro Mercredi 25 mai – 19h CDST – Saint-Pierre / Vendredi 27 mai – 19h Salle Frantz Fanon

—Par Pauline Vermeren —

Avec Le triangle et l’Hexagone, Maboula Soumahoro prend part à une réflexion qui aborde, depuis les années 2000, l’identité à travers le prisme de l’histoire coloniale française, et plus spécifiquement « l’identité noire ». Le titre met en exergue l’interdépendance de l’histoire française hexagonale, c’est-à-dire continentale et européenne, et de l’histoire transatlantique, par l’intermédiaire de cette autre figure géométrique qu’est le triangle représentant les déplacements liés au commerce et à la traite entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques, depuis le XVe siècle.


Maboula Soumahoro, Le triangle et l’Hexagone. Réflexions sur une identité noire. La Découverte, 160 p., 16 €  Mention Spéciale du Jury – Prix littéraire FETKANN ! Maryse Condé 2020


Dans ces Réflexions sur une identité noire, Maboula Soumahoro souhaite témoigner des effets contemporains de l’ancrage de la race dans les corps. Une race aujourd’hui sans races qui, dans les sociétés postcoloniales du Nord au Sud, continue de déterminer les rapports sociaux, politiques et économiques.

→   Lire Plus

Rézistans’ du 22 au 27 mai 2022

Tropiques-Atrium Scène nationale propose « Rézistans’ ». 

Conférences

Mercredi 25 mai – 19h
CDST – Saint-Pierre

Entrée libre

Vendredi 27 mai – 19h

Salle Frantz Fanon
Entrée libre

MABOULA SOUMAHORO
LE TRIANGLE ET L’HEXAGONE
RÉFLEXIONS SUR UNE IDENTITÉ NOIRE

Mention Spéciale du Jury – Prix littéraire FETKANN ! Maryse Condé 2020

Maboula Soumahoro est docteure en civilisations du monde anglophone et spécialiste en études africaines-américaines et de la diaspora noire/africaine. Elle est maîtresse de conférences à l’université de Tours et présidente de l’association Black History Month, dédiée à la célébration de l’histoire et des cultures noires.

Le Triangle et l’Hexagone
Réflexions sur une identité noire
Maboula Soumahoro
Le Triangle et l’Hexagone est un ouvrage hybride : le récit autobiographique d’une chercheuse. Au gré de multiples va-et-vient, l’autrice converse avec la grande et les petites histoires, mais également avec la tradition intellectuelle, artistique et politique de la diaspora noire/africaine. Quels sens et significations donner au corps, à l’histoire, aux arts, à la politique ?
À travers une écriture lumineuse, Maboula Soumahoro pose son regard sur sa vie, ses pérégrinations transatlantiques entre la Côte d’Ivoire des origines, la France et les États-Unis, et ses expériences les plus révélatrices afin de réfléchir à son identité de femme noire en ce début de XXIe siècle.

→   Lire Plus

Avec le festival « Dakar fait sa comedy », le Sénégal veut devenir une « plaque tournante » du rire en Afrique

La troisième édition verra défiler des humoristes sénégalais, mais aussi français, ivoiriens, congolais ou d’autres pays de la sous-région.

— Par Théa Ollivier(Dakar, correspondance) —

Samba Kanté voit grand. « L’objectif, c’est que Dakar devienne la plaque tournante et le rendez-vous de l’humour africain », affirme le producteur du festival Dakar fait sa comedy qui se tient samedi 14 mai au grand théâtre de la capitale sénégalaise. La troisième édition de l’événement, organisé après trois années d’arrêt lié au Covid-19, verra défiler des humoristes sénégalais, mais aussi français, ivoiriens, congolais ou d’autres pays de la sous-région, devant un public de 1 800 spectateurs.

« Les sketchs seront en français, en wolof ou en peul, ce sera un véritable cocktail d’humour pour représenter l’Afrique et parler à tout le monde », souligne Samba Kanté. Le rêve du producteur, basé en France et qui a notamment collaboré avec l’humoriste français Ahmed Sylla, est de rayonner jusqu’aux Etats-Unis, et pourquoi pas d’attirer à Dakar des stars comme Eddie Murphy. « Il est important de faire évoluer l’humour sénégalais qui est parfois un peu fermé avec la langue locale, le wolof.

→   Lire Plus

Nuit Européenne des Musées

Samedi 14 mai 2022: : la CTM ouvre ses 6 musées

Le ministère de la Culture donne rendez-vous à toutes et tous, dans la soirée du samedi 14 mai 2022, pour découvrir gratuitement une programmation spéciale dans plus de 3 000 musées, partout en France et en Europe. Pour cette édition 2022 de la Nuit européenne des musées, un programme décalé et festif attend le public, dès la tombée de la nuit et jusqu’à minuit.

Pour la 18ème édition de la Nuit européenne des musées, les Outre-mer ne sont pas en reste. De la Réunion à Tahiti en passant par la Guadeloupe, les artistes, comme les musées s’investissent pour rendre cette édition exceptionnelle. Que vous soyez aventurier avec la visite d’un vrai faux volcan ou que vous préfériez découvrir des paysages exotiques à l’aide d’œuvres poétiques, il existe forcément un événement qui saura vous émerveiller !

Les Antilles ont vu naître de nombreux grands auteurs comme Aimé Césaire ou encore Marie-Sœurette Mathieu. L’écomusée de Marie-Galante en Guadeloupe vous invite de son côté à découvrir le poète et romancier Max Rippon.

→   Lire Plus

« Imaginaires jumelés » : Gérald Bloncourt parmi nous avec Jean-Durosier Desrivières

Vendredi 20 mai 2022 – 18h30 – Espace Lucien Laroche – Le Robert

En compagnie d’Adélaïde Corinus, Adama Kouaté, Widad Amra
Notes musicales Renaud Saé
Rue Vincent Allègre 97231 Le Robert
Contact 0696 77 28 92 / 0696 34 98 95

À lire :

Hommage à Gérald Bloncourt, par Widad Amra, poétesse.

Appel solennel de Gérald Bloncourt aux étudiants de Jacmel et de Port-au-Prince

La mort de Gérald Bloncourt, photographe, peintre, graveur et écrivain

*******

Gérald Bloncourt, né le 4 novembre 1926 à Bainet (Haïti) et mort le 29 octobre 2018 à Paris, est un peintre, un poète et un photographe haïtien, installé en France à la fin des années 1940.

Né à Bainet d’une mère native de France métropolitaine et d’un père guadeloupéen, Gérald Bloncourt passe son enfance à Jacmel, dans le sud d’Haïti. À la suite d’un terrible ouragan qui ruine la région, la famille déménage à Port-au-Prince en 1936.

En 1944, Gérald Bloncourt participe à la fondation du Centre d’art haïtien. Aux côtés de Jacques Stephen Alexis, René Depestre et Gerard Lafontant , il est l’un des principaux leaders des « Cinq Glorieuses », journées révolutionnaires qui entraînent la chute du gouvernement Lescot en 1946 Condamné à mort, il est sauvé grâce à la mobilisation de plusieurs personnalités dont le conseiller culturel à l’ambassade de France à Port-au-Prince.

→   Lire Plus

2ème édition des Journées du Patrimoine Culturel Immatériel Antilles-Guyane

Du 11 au 15 mai 2022

L’association Lasotè organise la 2ème édition des Journées du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) du 11 au 15 mai 2022. Le thème de l’événement : « Solidarités ». Pendant 5 jours, une centaine d’acteurs du patrimoine venus de Martinique, de France hexagonale, de la Caraïbe, de Guyane et de la Réunion échangeront sur la nécessaire transmission du patrimoine immatériel dans nos territoires.

Une thématique plurielle : les Solidarités

Cette année, la thématique retenue, Solidarités, est multiple et déclinée en 3 axes : la solidarité sociale, portée par l’association Lasotè, structure d’insertion ; la solidarité territoriale, rappelant l’indispensable collaboration entre les territoires pour faire vivre le PCI ; la solidarité internationale, enfin, puisque le PCI, institué par l’UNESCO en 2003, concerne l’ensemble des pays du monde. L’événement aura lieu dans le Nord Caraïbe, territoire réputé pour la sauvegarde de son authenticité culturelle.

5 jours de partage et de réflexion

Tables rondes, ateliers, conférences ponctueront les 5 journées articulées autour de 3 thématiques : « pratiques culturelles de soins », « pratiques culturelles de travail collectif » et « faire sosiété ».

→   Lire Plus

Afrique du Sud: réouverture du musée de l’Apartheid après deux ans de fermeture

— Par Romain Chanson correspondant à Johannesburg de Rfi

Réouverture du musée de l’Apartheid en Afrique du Sud. Il était fermé, depuis deux ans. Situé à Johannesburg, c’est l’un des musées les plus importants du pays. Ouvert en 2001, il retrace l’histoire du régime ségrégationniste et des luttes qui ont conduit à sa chute.

La réouverture du musée symbolise un début de retour à la vie normale en Afrique du Sud où de nombreux musées sont restés fermés pendant la pandémie de Covid-19 et qui sont aujourd’hui fragilisés. Ce sont les touristes étrangers qui se sont présentés les premiers à la réouverture du musée de l’Apartheid.

Lianne Williams ne voulait surtout pas rater la réouverture du musée. Cette australienne qui fait le tour du monde, doit pourtant prendre un avion pour la Croatie dans quelques heures: « Je suis ici depuis une semaine et j’étais extrêmement déçue d’apprendre que le musée était fermé. Je prévois de revenir en Afrique du Sud dans quelques mois mais au cas où je ne revienne pas, au moins j’aurais vu ce que je voulais vraiment, mais alors vraiment voir.

→   Lire Plus

Fatou Diome aux Lectures d’Aliou

Mardi 29 mars 2022 à 18h à la Case à Vent

Fatou Diome, née en 1968 à Niodior au Sénégal, est une femme de lettres franco-sénégalaise.

Après la parution d’un recueil de nouvelles, La Préférence nationale, en 2001, le roman Le Ventre de l’Atlantique lui vaut une notoriété internationale. Son œuvre explore notamment les thèmes de l’immigration en France et de la relation entre la France et le continent africain.

Biographie

Fatou Diome est née en 1968 sur la petite île de Niodior, dans le delta du Saloum, en pays sérère, au sud-ouest du Sénégal. Fille naturelle — ses parents ne sont alors pas mariés — elle est élevée par sa grand-mère, Aminata. Son nom vient du Sine Saloum, où les Diome sont des Niominka.

Contrairement à ce qu’exigent les traditions de sa terre natale, elle côtoie les hommes plutôt que d’aller aider les femmes à préparer les repas et assurer les tâches ménagères. Toujours en décalage avec le microcosme de l’île, elle décide d’aller à l’école et apprend le français. Sa grand-mère met un certain temps à accepter le fait qu’elle puisse être éduquée : la jeune Fatou Diome doit aller à l’école en cachette, jusqu’à ce que son instituteur parvienne à convaincre son aïeule de la laisser poursuivre.

→   Lire Plus

La culture, ce lieu névralgique de rencontre de nos imaginaires

— Entretien exclusif de l’Agence Dekart avec Coline-Lee Toumson-Venite, Directrice déléguée de l’Institut français du Bénin —

« C’est un grand honneur de travailler au Bénin à la direction déléguée de l’Institut Français ». Coline-Lee Toumson-Venite, est la toute nouvelle Directrice déléguée de l’Institut français du Bénin. Française d’origine caribéenne, cette femme au parcours culturel riche, s’exprime sur sa nouvelle mission au Bénin. Elle parle de ses défis et son intérêt pour la création artistique et de son souhait de pouvoir contribuer, au sein de l’Institut Français du Bénin, au dialogue des cultures, des expressions artistiques, des générations, dans tous les champs de la création.

Vous êtes la deuxième femme et la première ultramarine, la première caribéenne à occuper au Bénin le poste de Directrice déléguée de l‘Institut Français. Aussi, vous suscitez beaucoup de curiosités.
Je suis heureuse de rejoindre l’équipe de l’Institut Français du Bénin et d’embrasser sa mission de “faire vivre les Cultures” et son mot d’ordre d’“Allier les talents”!

Nous avons une mission noble et importante. En effet le soutien à la création, la promotion de lecture publique, la valorisation de la diversité linguistique et de la Francophonie, l’innovation culturelle s’appuyant sur le numérique et le développement des industries culturelles et créatives, l’accompagnement des étudiants dans leur cycle d’enseignement supérieur en France (Outre-mers compris!).

→   Lire Plus

Psychiatrie de la race : visioconférence le 25 mars 2022

— Par Joël Des Rosiers, psychiatre et psychanalyste —

Présentation : La race n’est pas, comme le prétendent les nationalistes raciaux, une particularité immédiate, une donnée naturelle. Il s’agit plutôt d’une régression vers la nature comme pure violence, vers le particularisme caché qui, dans l’ordre existant, constitue précisément l’universel. « La race est aujourd’hui l’affirmation de soi de l’individu, intégré dans le collectif barbare.» (Horkeimer et Adorno : 1944). Au cours des deux premières décades du XXIe siècle, une floraison d’études historiques sur la race a été publiée. Pourtant, le silence collectif des psychiatres et des psychanalystes sur cette réalité sociétale limite notre capacité à explorer, enseigner et traiter les effets, tant interpersonnels qu’intrapsychiques des traumatismes racialisés, des préjugés implicites et des privilèges.

Dès le XVIIIe siècle, parallèlement au développement d’un savoir médical sur les corps noirs devenus objets d’études pour des raisons économiques, politiques et sanitaires, se développe sur un mode plus ambigu un savoir psychiatrique sur les mêmes objets dépréciés dont la souffrance psychique n’est reconnue que sur le mode du désaveu et de la dénégation. Proposée par Michel Foucault (1979), la biopolitique décrit « la manière dont on a essayé, depuis le XVIIIe siècle, de rationaliser les problèmes posés à la pratique gouvernementale par les phénomènes propres à un ensemble de vivants constitués en population : santé, hygiène, natalité, longévité, races…» Nous chercherons à démêler comment le discours de la race s’autorise du discours médical.

→   Lire Plus