Parutions

"Les maîtres de la Guadeloupe"

Propriétaires d’esclaves

1635- 1848

de Frédéric Régent

Si les sociétés coloniales des Antilles françaises sont bien connues à travers l’histoire des esclaves, celle de leurs propriétaires restait à faire. Et pour cause : c’est la chronique honteuse de dominants engagés dans une épouvantable entreprise d’exploitation de femmes, d’hommes et d’enfants.

Frédéric Régent suit le parcours de quatre familles sur huit générations et reconstitue leur installation sur l’île, à partir de 1635. C’est le temps de la culture du tabac, il faut mettre en valeur les terres : ces premiers colons font appel à des engagés, des Européens, qui sous un contrat de servitude subissent de terribles conditions de travail qui préfigurent celles que subiront les esclaves. Par la suite, certains de ces engagés deviennent eux-mêmes des maîtres. Puis avec le développement de la production de sucre, les esclaves sont de plus en plus nombreux à être importés d’Afrique.

La production de sucre fait la richesse de ces propriétaires. À travers leurs habitations, ils mettent en place des entreprises mobilisant d’énormes capitaux en s’intégrant à une économie connectée au monde.

Lire Plus =>

 

Politiques

Des descendants d’esclaves définitivement déboutés de leur demande de réparation

Des descendants d’esclaves ont été définitivement déboutés de leur demande d’action en réparation en France, après le rejet de leur pourvoi mercredi par la Cour de cassation, qui a jugé cette action prescrite.

En 2005, des descendants d’esclaves avaient assigné l’État français devant le tribunal de grande instance de Fort-de-France (capitale de l’île française de la Martinique) afin d’obtenir une expertise pour évaluer le préjudice subi par le peuple martiniquais et une provision destinée à une future fondation. Après avoir été déboutés, ils avaient fait appel. Mais en décembre 2017, la cour d’appel a refusé de reconnaître l’existence d’un préjudice direct et personnel subi par les demandeurs, «près de deux siècles après l’abolition définitive de l’esclavage» par la France en 1848. Elle a déclaré irrecevable car prescrite l’action en réparation qu’ils avaient formée

Lire Plus =>

 

Politiques

« Maduro nous a renvoyés au Moyen Age » : au Venezuela, une vie de pénuries

— Par Claire Gatinois —

Dans le pays, chercher à boire ou à manger est devenu un travail à plein temps. Un sport de combat qui étouffe les velléités de rébellion.

Elle s’est d’abord excusée de ne pouvoir nous recevoir chez elle, « à cause du rat ». Après deux semaines sans eau, les canalisations ont séché, et un rongeur y a fait son nid, privant Geraldine Montero de sommeil. La mère de 34 ans, webdesigner, qui refuse de révéler son vrai nom, de peur de s’attirer des représailles du gouvernement, habite sur les hauteurs de Caracas, dans le quartier de Catia, à l’ouest de la ville. « Je n’ai pas pu mettre de la mort-aux-rats, si jamais l’eau revenait tout serait contaminé ! », raconte-t-elle, encore effrayée.

 

Lire Plus =>

 

Conférences

À Paris Michelle Obama galvanise son public

— Par Annick Cojean —

Entre leçons de vie et humour décapant, l’ancienne première dame des Etats-Unis a ranimé mardi soir cette petite « flamme » qui l’a menée d’une banlieue modeste aux dorures de la Maison Blanche.

Elle a du chien, Michelle Obama. Et du charisme. Une spontanéité décoiffante. Mais l’ex-première dame américaine a bien plus que cela. Il fallait entendre les réactions passionnées des jeunes femmes venues l’écouter mardi 16 avril, dans la vaste salle de l’Accorhotels Arena à Paris, pour comprendre l’impact de ses propos et l’importance de son rôle de mentor et de modèle. « On a tous vibré à “Yes we can”, disait Dzaelea, 32 ans, assistante de gestion, venue avec ses deux sœurs et sa mère originaire du Congo. 

Lire Plus =>

 

Architecture

Centième anniversaire du Bauhauss

À la fois école des arts et école de pensée, le Bauhaus a été fondé par l’architecte Walter Gropius il y a exactement 100 ans à Weimar, en Allemagne, réunissant de nombreux artistes et designers parmi les plus brillants d’Europe dans le but de former une nouvelle génération de créateurs à réinventer. le monde. Le Doodle animé d’aujourd’hui célèbre l’héritage de cette institution et le mouvement mondial qu’elle a créé, qui a transformé les arts en appliquant le principe «la forme suit la fonction».

Gropius a imaginé le Bauhaus – dont le nom signifie «maison de construction» – comme une fusion de l’artisanat, des «beaux-arts» et de la technologie moderne. Son bâtiment emblématique du Bauhaus à Dessau était un précurseur du «Style international» influent, mais l’impact des idées et des pratiques du Bauhaus a dépassé de loin l’architecture

Lire Plus =>

 

Aimé Césaire

Aimé Césaire, un penseur éruptif

Max Pierre-Fanfan, Journaliste/Écrivain  —

L’hommage rendu mercredi 10 avril 2019 au Panthéon à l’homme politique et poète martiniquais Aimé Césaire (décédé le 17 avril 2008) à l’occasion de la publication de ses écrits politiques (sous la direction d’Édouard de Lépine et de René Hénane) a ravivé sa pensée plus éruptive et présente que jamais.
Sa mémoire ne se réduit pas à l’évocation voire à l’invocation d’un simple passé. La pire faute qui puisse être commise serait de considérer ce passé comme oublié, oblitéré;;;Quelque chose de ces moments ou de ces évènements historiques, nous sont aujourd’hui transmis. Ces derniers aussi loin soient-ils de nous dans l’espace et dans le temps nous concernent tous .ils constituent notre présent réminiscent dans une histoire toujours à requestionner. Citer le passé n’a que très peu de sens autre qu’antiquaire ou nostalgique si l’on ne s’acquitte pas du souci de le citer à comparaître, de le citer au procès toujours ouvert de notre histoire présente.

Lire Plus =>

 

Disparitions

 

Architecture

Notre-Dame de Paris, muse du cinéma, de la littérature, du théâtre et du jeu vidéo

La cathédrale en partie ravagée lundi par un vaste incendie avait inspiré Victor Hugo. Son roman a donné lieu à dix adaptations au cinéma, dont Le Bossu de Notre-Dame en 1996, et cinq à la télévision. Opéra, ballet et même le jeu vidéo Assassin’s Creed Unity n’ont cessé de rendre hommage au monument au fil des époques.

● Littérature

En plus du célèbre roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (1831), Gérard de Nerval a lui aussi chanté Notre-Dame dans une de ses «Odelettes». «Notre-Dame est bien vieille: on la verra peut-être enterrer cependant Paris qu’elle a vu naître», écrit le poète. Dans Ma conversion (1913), Paul Claudel raconte que c’est dans cette cathédrale qu’il fut frappé d’une «révélation ineffable»: «en un instant mon cœur fut touché et je crus». Le poète et écrivain Louis Aragon a également salué le monument dans son fameux roman Aurélien (1944) et dans Paris 42.

Lire Plus =>

 

Poésies

Notre-Dame, notre drame

— Par Suzanne Dracius —

Tout soudain, en flammes, Notre Dame,
Notre Dame de Paris, notre drame
du tout monde,
au lendemain du quiet dimanche des Rameaux.
Voici que le feu torture les Mânes de Victor Hugo,
Meurtrit le corps déjeté de Quasimodo,
Et voici que l’incendie, cruel chorège,
Tourmente la grâce farouche de la superbe Esmeralda,
Violente sa danse sur le parvis,
Et la gothique magnificence des bâtisseurs de cathédrales,
De la colossale dentelle de pierre
Et de la séculaire forêt de charpente de chêne.
Puissent nos flots de sanglots et les eaux de la Seine éteindre l’incendie !

Lire Plus =>

 

Poésies

  • Kann — Par Daniel M. Berté —

Consommation, Education Formation

Bourse de lycée : c’est le moment de faire votre demande en ligne

Vous avez un enfant collégien qui intègre un lycée à la prochaine rentrée ou bien un lycéen qui n’est pas encore boursier et vous avez besoin d’une aide financière ? La campagne des demandes de bourse de lycée pour l’année scolaire 2019-2020 est ouverte et se terminera le jeudi 4 juillet 2019.

La bourse de lycée est une aide financière accordée sous conditions de ressources pour permettre aux parents éligibles d’assumer les frais liés à la scolarité de leur enfant (fournitures, manuels scolaires, etc.). Elle se décline en 6 échelons qui déterminent le montant qui sera alloué selon le nombre d’enfants à charge composant le foyer et les revenus des parents.

Quels sont les critères ?

Lire Plus =>

 

Arts de la scène, Politiques

A propos de la future École Martiniquaise des Enseignements Artistiques (EMEA)

—Communiqué de Daniel Marie-Sainte, conseiller exécutif & porte-parole de la CTM —

L’EMEA est l’École Martiniquaise des Enseignements Artistiques (Musique-Danse- Théâtre).
Ce projet figure en toutes lettres dans le programme du Gran Sanblé pour faire réussir la Martinique publié lors de la campagne électorale de 2015.

Une fois élu, le Président Alfred MARIE-JEANNE a confié à deux élues (Marie-Hélène LEOTIN, conseillère Exécutive chargée de la culture et Christiane EMMANUEL, Président de la commission culture) la mission de réaliser cet engagement électoral.

Au terme de nombreuses concertations avec les milieux concernés, un projet a été retenu. Il se fonde sur des structures existantes et ne nécessite pas, dans l’immédiat, la construction de nouveaux bâtiments.

Lire Plus =>

 

Politiques, Sociologie

L’ Action cœur des villes : une fausse bonne idée ?

— Par Claude Gelbras —

Votée en octobre 2018, mise en œuvre par le ministère de la Cohésion et des Relations avec les collectivités des territoires pour faciliter la revitalisation des centres-villes, la loi crée un nouveau contrat intégrateur unique, l’opération de revitalisation de territoire (ORT). Portée par la commune centre, l’intercommunalité dont elle est membre et éventuellement d’autres communes de l’EPCI, l’ORT repose sur un projet global, qui permet d’intervenir de manière concertée et transversale sur l’habitat, l’urbanisme, le commerce, l’économie, les politiques sociales, etc. L’ORT s’accompagne de mesures favorisant la rénovation de l’habitat, l’instauration d’un droit de préemption urbain renforcé, ainsi que des dispositions favorisant l’implantation de grandes surfaces commerciales en centre-ville et la suspension des autorisations d’implantation en périphérie.

Lire Plus =>

 

Parutions

"La merveilleuse histoire de l’Europe" de Jean-Louis de Valmigère

Comment aimer l’Europe sans connaître son histoire ? Comment la juger sans la comprendre ?

En l’expliquant simplement, on se rend compte que ce n’est pas plus compliqué que l’organisation d’un État. En la racontant depuis ses origines lointaines, on peut même se laisser émerveiller par cette histoire où la culture, l’humanisme et la beauté arrivent à étouffer le bruit des guerres.

Volontairement optimiste La Merveilleuse Histoire de l’Europe veut revenir aux racines de l’institution et remettre les idéaux originels au coeur du sujet.

Sous la direction de Jean-Louis de Valmigère, avec la collaboration d’universitaires et spécialistes, celle des Jeunes Européens et des illustrateurs de l’Hear (Haute École des Arts du Rhin), cet ouvrage raconte l’Europe depuis ses origines – celle de l’Empire romain, voire de la mythologie – jusqu’à aujourd’hui.

Lire Plus =>

 

Parutions

 

Expositions

Prisca Toulon-Marie-Claire : «  Reflet d’esentiel », l’expérience imaginaire

Du 08 avril au 18 mai 2019 Tropiques-Atrium

— Par Christian Antourel —

L’imaginaire dessine des horizons certains en combinant l’effort individuel d’élévation créative pour tenter de mener sur les toiles, une vie des anges qui ouvre les portes d’un monde subtil.

Ces images de mutation ne définissent-elles pas l’être vivant en tant qu’il est créateur d’images, de peinture? L’art n’est-il pas la métamorphose suprême, la jouissance immédiate ?Oser envisager cette résonnance de paysages intérieurs. Oser faire abstraction du faux éclat. Faire place à l’audace des couleurs saturées. Là en quelques toiles, quel art ! rapidité de la narration, variation des paysages, et des décors . L’importance apportée à la peinture qui produit des effets d’excitation directe Une science du voyeurisme et de la peinture, une discipline qui dénonce toute passivité.  Les rêves se reproduisent par leurs images. L’œuvre de Prisca est d’autant plus remarquable qu’elle nous conduit avec une réelle maitrise de l’évidence à la complexité la plus raffinée par les images foisonnantes qui l’expriment .

Lire Plus =>

 

Guide Tao pour voyager autrement

 

  Technologies

Comment mettre La Lettre de Madinin’Art en liste blanche

Même si vous êtes abonné à La Lettre de Madinin’Art, elle peut souvent arriver par erreur dans le dossier spam de votre messagerie ! Afin d’éviter cela, vous devez placer l’adresse de l’expéditeur dans votre liste blanche. La procédure diffère légèrement selon le programme ou service de messagerie que vous utilisez.

Lire Plus => 

 

 Madinin'Art
est mis à jour continûment www.madinin-art.net

 

 
______
Cinéma

Le palmarès du Festival des Révoltés du Monde 2019

Le Prix du Public est revenu à « Au Nom du Père, du fils et des Esprits » réalisé par Dorothée Tromparent et Emmanuel Desbouige.

Un an après les Accords de Matignon, Jean-Marie Tjibaou était assassiné à Ouvéa.
Emmanuel est l’un des fils de Jean-Marie Tjibaou, figure politique du nationalisme kanak en Nouvelle-Calédonie. Il est parti sur les traces de son père, en quête d’informations sur cet homme qu’il a si peu connu. Emmanuel a interrogé ceux qui ont côtoyé ce leader d’exception, comparé par certains à Martin Luther King ou à Nelson Mandela. Un portrait qui prend une résonance particulière à quelques jours du référendum d’autodétermination....

Le Prix Jeunesse ​​​​​​ à « Sauvages, au cœur des zoos humains » réalisé par Bruno Victor-Pujebet et Pascal Blanchard.

Lire Plus =>

 

A l'affiche, Théâtre

« Le sac de Litha » : Bal(l)lade enchantée du côté de Corée-en-Caraïbes

Vendredi 26 avril 2019 à 20 h. Tropiques-Atrium 

Partie sur les chemins de l’errance pour échapper à son rôle de femme « Potomitan » – sorte de mère courage caribéenne – Litha ne s’attend pas à l’étrange rencontre qu’elle va faire. Bazil, représentant de la mort dans la culture caribéenne, apparaît sous les traits d’un jeune homme séduisant qui l’invite à danser avec lui la dernière danse.

Lire la critique (Avignon 2018) de Roland Sabra sur Madinin’Art

A ce pressant appel, elle répond avec des armes poétiques pour repousser sans cesse l’heure fatidique. Litha fait appel à Édouard Glissant et Aimé Césaire, représentants respectifs du Chaos-Monde et de la Négritude, pour démontrer que la mort n’est pas finitude mais ouvre un cycle nouveau.

Cette pièce fait se rencontrer la Guadeloupe et la Corée du Sud autour du conte, du chant et des musiques traditionnelles dans une proposition esthétique contemporaine qui célèbre la diversité linguistique, culturelle
et artistique.

« Le sac de Litha »

Voir la captation vidéo de FranceTV

Lire Plus =>

 

A l'affiche, Théâtre

"Mea culpa"

texte Deluge & Desrivières, m.e.s. Deluge

Vendredi 26 avril 2019 à 20h Centre Culturel Marcé à St-Joseph

Le metteur en scène et comédien Hervé Deluge, nous propose avec Mea Culpa, un spectacle en partie autobiographique qui met en lumière les désarrois d’un artiste et ses difficultés à survivre dans notre société martiniquaise en ce qui concerne l’expression culturelle.

Lire :

«Mea culpa»: l’exorcisme des passions tristes — — Par Christian Antourel & Ysa de Saint-Auret —

«Mea culpa» ou plaidoyer pro domo? — Par Selim Lander —

«Mea Culpa», de la vraie vie à la scène— par Janine Bailly —

Si le dérapage de l’Atrium et la solidarité de nombreux artistes sont révélateurs du mal-être artistique, et social du pays, deux ans après jour pour jour il est bon de faire jouer la catharsis, d’évacuer et de purger les passions et il est aussi nécessaire de parler au public.

Lire Plus =>

 

Expositions

L’exposition Toutânkhamon accusée de racisme !

Grande Halle de La Villette : 23 mars – 15 septembre 2019

— Par Paul Sugy —

Quelques militants demandent la fermeture de l’exposition Toutânkhamon à Paris, accusant ses organisateurs de dissimuler l’origine africaine du roi égyptien. Laurent Bouvet dénonce depuis longtemps déjà les dérives de ces «activistes identitaires» qui, sous couvert d’antiracisme, s’en prennent à la culture et à l’histoire.

Laurent Bouvet est professeur de science politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il a notamment publié L’Insécurité culturelle chez Fayard en 2015. Son dernier essai, La nouvelle question laïque, est paru chez Flammarion en janvier 2019.

Lire Plus =>

 

Politiques

Pétition contre une fresque célébrant l’abolition de l’esclavage à l’Assemblée nationale

— Par Thomas Hermans —

Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau estiment que l’œuvre très pop d’Hervé di Rosa, commandée en 1991, reprend des codes racistes et colonialistes. Ils demandent le décrochage de la toile. L’artiste dénonce une opération de censure.

Deux têtes. Elles sont noires avec de grands yeux bleus, une large rangée de dents encadrées par d’énormes lèvres rouges. Elles regardent en souriant une chaîne qui, l’instant d’avant, les contraignaient, et qui explose sous un choc violent. Cette libération, c’est l’abolition de l’esclavage, décidée par l’Assemblée nationale en 1794, en pleine période révolutionnaire. Cette fresque sur toile a été réalisée par Hervé di Rosa en 1991. Commandée par la RATP, elle trouve sa place dans un couloir du Palais bourbon, qui abrite l’Assemblée nationale. À travers douze représentations, les œuvres illustrent les dates marquantes de l’histoire législative française.

Lire Plus =>

 

Arts de la scène

Ariane Mnouchkine : “Les happenings identitaires passeront, pas le théâtre”

— Propos recueillis par Nedjma Van Egmond —

La fondatrice du Théâtre du Soleil défend bec et ongles la liberté artistique et appelle à la résistance.

Marianne : Comment avez-vous réagi à l’appel au boycott de la pièce les Suppliantes à la Sorbonne, quelques mois après la polémique autour de Kanata, de Robert Lepage, au Théâtre du Soleil, qui retrace l’histoire du Canada ?
Ariane Mnouchkine : Il faut distinguer ce qui s’est passé autour de ces deux pièces. Kanata a suscité des débats très virulents, et de la part de quelques-uns des violences verbales, mais ni menaces ni violences physiques. Ce sont les réseaux sociaux qui se sont enflammés. Les autochtones, eux, n’ont jamais vraiment demandé l’interdiction de la pièce. Ils réclamaient juste quelque chose d’impossible : que de vrais autochtones jouent le rôle des autochtones au Théâtre du Soleil. Ce fut un débat pénible, éprouvant, mais absolument pas la violence inacceptable que la Sorbonne a pu connaître.

Les mêmes mécanismes de pensée ont conduit à ces deux événements…

Évidemment, c’est la même idéologie.

Lire Plus =>

 

Théâtre

 
Expositions

 

 

Cinéma

Cannes 2019 : la sélection officielle

— Présentation par Thierry Frémaux, Délégué Général —

Quelle est la mission du Festival de Cannes ?
Pour durer, le Festival a dû rester fidèle à sa vocation fondatrice qui était de révéler et mettre en valeur des œuvres de qualité pour servir l’évolution du cinéma, favoriser le développement de l’industrie du film dans le monde et célébrer le 7ème art à l’international. Aujourd’hui encore, cette profession de foi constitue le premier article du règlement du Festival.

C’est quoi la « Sélection officielle » ?
Sous cette appellation, c’est toute la diversité de la création cinématographique qui est mise en valeur à travers différentes sélections qui ont chacune leur identité. Les films qui illustrent le « cinéma d’auteur grand public» sont présentés en Compétition tandis qu’Un Certain Regard met l’accent sur des œuvres originales dans leur propos et leur esthétique qui assurent sur les écrans mondiaux une présence discrète mais forte. Mais la Sélection officielle repose aussi sur les films présentés Hors Compétition, les Séances Spéciales, les Séances de minuit, les films du patrimoine présentés à Cannes Classics et la sélection de films d’écoles de la Cinéfondation.

Lire Plus =>

 

Études créoles

Consommation

Des bus aux pneus crevés !

— Par Manuéla Amable-Potiron, présidente de l’AUTM —

Plus de quatre mois d’attente, de souffrance et d’exaspération sans transport pour finalement trouver une issue à cette agonie sociale,

Pourtant des personnes mal intentionnées ont vandalisé des bus.
Quel intérêt de laisser une partie des usagers sans transport ?
9% de la population ce n’est pas rien.

Quel intérêt à ne pas mettre en place le service minimum ?
Pourquoi pénaliser les usagers une nouvelle fois alors que tout était prêt pour retrouver un transport minimum sur le réseau de la Cacem.

Le transport est un lien social de notre économie.
AUTM déplore ce nouvel incident.
AUTM dénonce toute forme de violence qui nous prive de transports.

Ce conflit à sérieusement pénalisé les usagers entrainant des surcouts inacceptables.
Ces perturbations incessantes rendent la vie des usagers insupportable.
La confiance sera t-elle au rendez-vous, seuls les usagers pourront le dire. Un premier pas doit être fait.

Lire Plus =>

 

Politiques, Sociologie

Appel des peuples indigènes : « Depuis l’élection de Jair Bolsonaro, nous vivons les prémices d’une apocalypse »

— Tribune —

Dans une tribune au « Monde », quatorze représentants de peuples indigènes de différents continents, dont ceux de l’Amazonie brésilienne, lancent un appel à protéger le caractère « sacré » de la nature et à s’opposer aux projets du président du Brésil.

Tribune. Nous, gardiens et enfants de la Terre Mère, peuples indigènes et alliés, nos prophéties, notre sagesse et nos savoirs nous ont permis de constater que la vie sur la Terre Mère est en danger et que l’heure d’une grande transformation est arrivée.

Lire Plus =>

 

Politiques

Bonne nouvelle pour Munia?

Larry Krasner, Procureur de Philadelphie, renonce à contester la décision du juge Leon Tucker ouvrant le droit à Mumia Abu-Jamal de faire appel de sa condamnation. Outre la reconnaissance de la partialité judiciaire dont Mumia a été victime depuis 37 ans, le retrait du recours du Procureur signifie que sa défense peut désormais saisir la justice de Pennsylvanie en révision pour défendre son innocence, ce qui lui a toujours été refusé. Nul doute que ce retournement de situation est le résultat des initiatives multiples de mobilisation des soutiens à Mumia aux Etats-Unis durant la dernière période, à l’exemple du grand meeting qui s’est tenu en Californie avec la participation notamment d’Angela Davis et de Judith Ritter, l’avocate principale de Mumia.

Lire Plus =>

 

Politiques


Théâtre

Voir le programme du T.A.C.

 

Théâtre

Enquête sur la communication du Théâtre Aimé Césaire (T.A.C.)

Cher(e) Adhérent(e), Cher(e) Spectateur(trice),

Pour mieux vous informer du contenu du programme de notre saison théâtrale, nous vous proposons une enquête portant sur les supports de communication utilisés par le Théâtre Aimé CESAIRE afin de mieux cibler ceux qui vous conviennent le mieux.
En répondant à notre questionnaire, vous acceptez de participer à un tirage au sort qui vous permettra de gagner :
Ø        Une inscription gratuite à l’Atelier théâtre du SERMAC
Ø        Deux places gratuites pour la pièce de votre choix programmée dans la nouvelle saison.
Une fois votre questionnaire rempli, déposez-le dans l’urne prévu à cet effet.
L’équipe du Théâtre Aimé CESAIRE vous remercie de votre parti

Lire Plus =>

 

Arts de la scène

Télécharger le programme de la saison 2018-2019

 

 La Lettre de Madinin'Art
est publiée le
1er, le 10 & le 20
de chaque mois

 

     Gestion des abonnements