Catégorie : Autres

Gros-Morne : la ville dévoile son nouveau visage

Le vendredi 9 décembre 2022 à 9 h, Place de l’hôtel de ville.

Le maire de la ville du Gros-Morne, Gilbert Couturier et CAID Patrimoine vous convient au dévoilement du nouveau visage de l’hôtel de ville, le vendredi 9 décembre 2022 à 9 h, Place de l’hôtel de ville.

Pour information, depuis 2018, sur le territoire du Gros-Morne est conduit un atelier chantier d’insertion (ACI) « Carreleur-mosaïste » encadré par CAID Patrimoine. Cet ACI avait pour finalité de réhabiliter l’hôtel de ville par la pose de 30 fresques en mosaïque. Formés à l’art de la mosaïque puis accompagnés par Marie-Anick Toula, tutrice de formation, designer et plasticienne, les salariés ont réalisé les fresques représentant des thèmes chers aux Gros-Mornais tels que la faune, la flore, de scènes de vies, de personnalités publiques… Le 9 décembre prochain aura lieu le dévoilement des façades de la mairie actuellement couvertes.

La trentaine de fresques en mosaïque – faites à partir de carreaux – ont été réalisées par 32 travailleurs en insertion dans le cadre de l’atelier-chantier d’insertion (ACI) carreleur-mosaïste organisé par CAID Patrimoine depuis 2018.

→   Lire Plus

Ce qui change en décembre 2022

Modification de votre crédit d’impôt ou correction de votre déclaration 2022 : c’est possible jusqu’au 14 décembre. Bouclier tarifaire sur le prix du gaz jusqu’à fin décembre. Aide de 600 € maximum pour les locataires d’un HLM à partir du 12 décembre. Remise à la pompe de 10 centimes d’euro et bonus vélo pour l’achat de tous types de vélos jusqu’au 31 décembre…

Impôts

Jusqu’au 14 décembre, vous pouvez encore modifier votre crédit d’impôt ou effectuer des modifications sur votre déclaration 2022 sur vos revenus 2021.

Crédits d’impôt : comment modifier votre avance ?

Impôt sur le revenu : puis-je corriger une erreur ou un oubli dans ma déclaration ?

Logement

Les tarifs réglementés du gaz sont bloqués jusqu’au 31 décembre 2022 au niveau des tarifs du mois d’octobre 2021. Le bouclier tarifaire sur le gaz a été prolongé jusqu’au 31 décembre pour les habitats collectifs (copropriétés, logements sociaux, logements raccordés à un réseau de chaleur, etc.). À partir du 12 décembre, une aide maximum de 600 euros pour les locataires d’un logement social, distribuée par l’association Soli’AL avec l’appui des bailleurs sociaux et d’Action Logement pour faire face à la hausse des coûts de l’énergie.

→   Lire Plus

Le prix Albert Londres de la presse écrite revient à Margaux Benn, journaliste au « Figaro »

Les journalistes Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova ont reçu le prix de l’audiovisuel, tandis que Victor Castanet a été distingué pour « Les Fossoyeurs », son livre-enquête sur le scandale Orpea.

La journaliste a été récompensée pour ses reportages sur la guerre en Ukraine. Le 38e Prix de l’audiovisuel est revenu à Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova pour le documentaire de 80 minutes « Wagner, l’armée de l’ombre de Poutine ». Et le 6e Prix du livre a été attribué à Victor Castanet pour « Les fossoyeurs », le livre-enquête qui a fait imploser Orpea.

Le 84e Prix Albert Londres, le plus prestigieux du journalisme francophone, a été remis ce lundi à Riga à la journaliste franco-canadienne Margaux Benn pour ses reportages sur la guerre en Ukraine publiés dans le quotidien Le Figaro.

A l’occasion du 90e anniversaire de la mort d’Albert Londres, le jury a délibéré dans la capitale lettone, « souhaitant rendre hommage à tous les journalistes qui œuvrent pour rendre compte de la guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine ». La « plume singulière » de Margaux Benn, grand reporter au service « Étranger » du Figaro, déjà présélectionnée à deux reprises, a été récompensée cette année.

→   Lire Plus

Suspension des expulsion vers Haïti depuis la Martinique

Vertières : anniversaire 18 novembre 1803 – 18 novembre 2022
Chasses aux migrants et expulsions en République Dominicaine

Ce 18 novembre est le jour anniversaire de la bataille de Vertières, qui vit en 1803 la défaite de l’armée française napoléonienne devant l’armée haïtienne menée par Jean Jacques Dessalines, donnant naissance à la nation haïtienne et mettant fin à l’esclavage en terre d’Haïti.

Cet anniversaire rend encore plus scandaleuses et inacceptables, les images dramatiques, diffusées sur les réseaux sociaux et à la télévision, d’expulsions massives et de chasses aux migrant.e.s haïtien.ne.s en République Dominicaine.

ESA Caraïbes rappelle la terrible situation sécuritaire et humanitaire que subit Haïti depuis de longs mois, privant la population et particulièrement les enfants des droits humains les plus élémentaires à la sécurité, la santé et l’éducation, et appelle la population martiniquaise à manifester sa solidarité et à apporter son soutien aux nombreuses associations, à la Martinique notamment, qui agissent en faveur d’Haïti.

ESA Caraïbes, qui s’associe à l’appel du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits Humains « à tous les pays de la région, (…) à mettre fin à l’expulsion d’Haïtien.ne.s 

→   Lire Plus

Jean-Marie Straub, cinéaste anticonformiste, est mort

L’œuvre de Jean-Marie Straub, réalisée avec son ancienne compagne Danièle Huillet, disparue en 2006, a remis en cause les schémas narratifs et esthétiques traditionnels. Le cinéaste, né à Metz, le 8 janvier 1933, est décédé ce dimanche matin à son domicile de Rolle, en Suisse.

Biographie
Jeune homme, Jean-Marie Straub anime des ciné-clubs à Metz. Il fait une hypokhâgne au lycée Fustel-de-Coulanges de Strasbourg puis obtient une licence à l’université de Nancy. En 1954, il retrouve à Paris plusieurs futurs auteurs de la Nouvelle Vague, comme Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, François Truffaut4 et Claude Chabrol.

Il rencontre Danièle Huillet au lycée Voltaire ; élève en classe préparatoire à l’Institut des hautes études cinématographiques, il en est renvoyé après trois semaines. Ensemble, ils préparent plusieurs projets. En 1954, ils proposent le scénario de Chronique d’Anna Magdalena Bach à Robert Bresson, qui leur répond : « Mes amis, c’est votre sujet, c’est vous qui devez faire le film. » En 1956, Straub travaille comme assistant de Jacques Rivette sur le court métrage Le Coup du berger.

Appelé à se battre en Algérie, Jean-Marie Straub déserte en 1958 par solidarité avec les indépendantistes algériens et quitte la France.

→   Lire Plus

Esprit fort de la Figuration narrative, l’artiste peintre d’origine haïtienne Hervé Télémaque est mort

Hervé Télémaque, né le 5 novembre 1937 à Port-au-Prince (Haïti) et mort le 10 novembre 2022 à Paris, est un artiste peintre français d’origine haïtienne, associé aux courants du surréalisme et de la figuration narrative(*). À partir de 1961, il vit et travaille à Paris.

Biographie
Il naît en 1937 à Port-au-Prince dans une famille bourgeoise, francophone et artistique (un oncle poète, une tante musicienne, une mère passionnée de littérature). À la suite d’un problème de santé, il doit abandonner ses espoirs de compétition sportive. En 1957, lors de l’arrivée au pouvoir de Duvalier, il quitte Haïti pour New York et s’inscrit à l’Art Student’s League jusqu’en 1960, où son professeur, le peintre Julian Levi, encourage sa vocation artistique. Durant son séjour aux États-Unis, où il fréquente les musées, il se nourrit de l’expressionnisme abstrait, puis du surréalisme, tels qu’ils ont été exploités et réinterprétés par les artistes américains (De Kooning, Lam, etc.), et il est en particulier sensible à l’influence d’Arshile Gorky. Dès 1959, sa peinture intitulée Sirène (Musée Sainte-Croix) marque son originalité. Hervé Télémaque veut s’ancrer dans la réalité et échapper à l’abstraction: même le titre se réfère à son quotidien, évoquant les sirènes des bateaux qu’il entend depuis sa chambre de « Brooklyn Heights ».

→   Lire Plus

Jerry Lee Lewis, légende du rock’n’roll, connu pour le titre « Great Balls of Fire », est mort à 87 ans

Jerry Lee Lewis, né le 29 septembre 1935 à Ferriday (Louisiane) et mort le 28 octobre 2022 dans le comté de DeSoto (Mississippi), est un chanteur-pianiste américain de rock ‘n’ roll, rockabilly, gospel, honky tonk, blues et de country.

Pionnier du rock ’n’ roll, Jerry Lee Lewis est surnommé « The Killer » (« le tueur ») ; il impose un style rapide et énergique, tant au piano qu’au chant, livrant des prestations scéniques électriques et n’hésitant pas à frapper le clavier avec ses poings ou ses talons, ou même à jouer debout. Volontairement provocateur et outrancier, il va jusqu’à mettre le feu à son piano à la fin d’un concert, ce qui forge sa réputation de « bad boy » (« mauvais garçon ») du rock ’n’ roll.

Plusieurs de ses titres sont devenus des classiques, comme Great Balls of Fire, Whole Lotta Shakin’ Goin’ On, High School Confidential, Breathless, It’ll Be Me ou sa version de What’d I Say.

Sa vie, parsemée d’excès en tous genres et sa carrière décisive dans l’histoire du rock ont fait l’objet d’une adaptation au cinéma avec le film Great Balls of Fire!

→   Lire Plus

La mort de Jean-Claude Idée

Jean-Claude Idée, nom de scène de Jean-Claude Duquesne, né le 27 novembre 1951 à Ixelles et mort le 26 août 2022 à Auderghem, est un metteur en scène, auteur, directeur de deux ASBL de théâtre (le Magasin d’écriture théâtrale et les Universités populaires du théâtre) et dramaturge franco-belge.
Sommaire

Biographie

Jean-Claude Idée est né le 27 novembre 1951. Très tôt attiré par le théâtre, il est admis au Conservatoire royal de Bruxelles en 1968.
En cinquante ans de carrière au service du théâtre, il a signé plus de cent mises en scène en Belgique et en France, tant pour le circuit privé que public.
Parallèlement, il a codirigé avec succès le Théâtre du Résidence Palace à Bruxelles pendant trois ans et le Royal Festival de Spa durant six ans.
En 1989, il crée le Magasin d’Écriture Théâtrale, dans le but de promouvoir l’écriture théâtrale contemporaine. En tant qu’auteur, il a écrit, entre autres, La Maison des dieux morts et La Folie Van der Goes (éditions Le Cri, 1982). Il a également signé de nombreuses adaptations pour le théâtre parmi lesquelles : Don Quichotte de Cervantès, Crime et châtiment de Dostoïevski au Théâtre Mouffetard, ou encore L’Allée du roi de Françoise Chandernagor créée au Théâtre Montparnasse, (édition Gallimard – collection Le Manteau d’Arlequin), qui est nommée à quatre reprises aux Molières en 1995 et jouée 850 fois.

→   Lire Plus

Le dessinateur Jean-Jacques Sempé est mort

Jean-Jacques Sempé, dit Sempé, né le 17 août 1932 à Pessac (France), près de Bordeaux et mort le 11 août 2022, est un dessinateur humoristique français. Ses dessins humoristiques ont été publiés entre autres dans Sud Ouest, L’Express, Le Figaro, Le Nouvel Observateur, Télérama, The New Yorker, Le Moustique, Le Rire, Noir et Blanc, Ici Paris, Paris Match et bien d’autres.

« Il m’est arrivé de devenir, par moments, raisonnable mais jamais adulte. » C’est avec cette idée qu’il deviendra l’illustrateur des aventures du Petit Nicolas dont l’auteur est René Goscinny.

Biographie
Enfance
« Mon enfance n’a pas été follement gaie. Elle était même lugubre et un peu tragique », confie Sempé dans un entretien avec Marc Lecarpentier3. Enfant naturel, son « père adoptif », « Monsieur Sempé », est représentant de commerce. Quand celui-ci, à bicyclette, réussit à vendre dans les épiceries de sa ville natale ses boîtes de pâté, thon, sardines, anchois ou bocaux de cornichons, il va « fêter ça au bistrot du coin »4. Lorsqu’il rentre, de terribles scènes s’enclenchent entre son père et sa mère, « ils cassent tout, encore une fois, les assiettes, les verres… » et sa demi-sœur et son demi-frère ont des « crises de nerfs ».

→   Lire Plus

L’auteur-compositeur Lamont Dozier, géant de la soul, est mort à 81 ans

Avec les frères Holland, il est l’auteur de tubes comme Where Did Our Love Go et Stop! In The Name of Love pour The Supremes.

Illustration :Lament Dozier entouré des frères Holland en 2015, la dream team du label Motown – Belga

Lamont Dozier, l’un des plus grands chanteurs et auteurs- compositeurs de soul du label Motown, qui a écrit pour The Supremes, Marvin Gaye et The Isley Brothers, est mort à l’âge de 81 ans, a annoncé son fils mardi. «Repose en paix céleste, papa !» a écrit sur Instagram le fils de Dozier sans dévoiler les causes du décès de l’artiste américain.

Né le 16 juin 1941, élevé dans une famille de Detroit entièrement tournée vers la musique, Dozier triomphe dans les années 1960 en s’associant au sein de Motown Records aux frères Brian et Eddie Holland. Ils y écrivent des tubes comme Where Did Our Love Go et Stop! In The Name of Love pour The Supremes. Le trio enchaîne les succès pour les groupes The Miracles, The Four Tops ou encore Marvin Gaye.

«C’était comme si on gagnait au loto à chaque fois», s’était amusé Dozier dans son autobiographie parue en 2019.

→   Lire Plus

Issey Miyake, le rescapé d’Hiroshima qui a fait dialoguer le style japonais et l’Occident

Le couturier japonais est décédé à l’âge de 84 ans. Il avait fait rayonner son style en utilisant des matériaux jamais vus dans la mode jusqu’alors.

C’est un grand nom de la mode qui s’est éteint. Le créateur japonais Issey Miyake, dont la carrière s’est étendue sur plus d’un demi-siècle, est décédé à l’âge de 84 ans, a annoncé, mardi 9 août, à l’Agence France-Presse une employée de son bureau à Tokyo. « Il est mort dans la soirée du 5 août », a-t-elle dit au téléphone, refusant d’être nommée et sans donner plus de détails sur son décès. La chaîne de télévision publique japonaise a également annoncé sa mort.

Né le 22 avril 1938 à Hiroshima, Issey Miyake avait sept ans le 6 août 1945 quand les États-Unis ont largué la première bombe atomique de l’Histoire sur sa ville natale, faisant 140 000 morts et traumatisant à vie les rescapés. Il avait survécu, mais sa mère était morte trois ans plus tard des suites des radiations. À peine diplômé de l’université des beaux-arts Tama à Tokyo, il s’était installé à Paris en 1965 et avait étudié à l’école de la Chambre syndicale de la couture parisienne.

→   Lire Plus

Mayotte perd une Chatouilleuse

Mama Bolé Latifa, l’une des dernières combattantes de Mayotte française nous a quitté ce lundi 25 avril. L’enterrement aura lieu mardi 26 avril à Tsararano à 10 h.

C’est avec une grande émotion que les Mahorais ont appris la disparition de l’une des Chatouilleuses de Mayotte, Latifa M’zé connue sous le nom de Mama Bolé ce lundi 25 avril. 

Coco Latifa nous a quittés. C’est une femme de conviction, une Grande Chatouilleuse qui jusqu’à son dernier souffle a…

Publiée par Caribou Pamandzi sur Lundi 25 avril 2022

Dans un communiqué, le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni fait part de sa grande tristesse à l’annonce du décès de Mama Bolé Latifa :

Mayotte pleure une de ses Chatouilleuses. Elle fait à jamais partie de ces figures qui ont fait de Mayotte ce qu’elle est. Son combat et son engagement forcent notre respect

Ben Issa Ousseni

Les Mahorais pourront lui rendre un dernier hommage lors de son enterrement ce mardi 26 avril à Tsararano.

Les chatouilleuses, surnommées sorodats wa Maore (« soldats de Mayotte » en mahorais)1, sont des femmes de Mayotte qui se sont battues, dans les années 1960 et 1970, pour réduire l’influence des autres îles de l’archipel des Comores sur Mayotte et arrimer cette dernière à la République française.

→   Lire Plus

Mort de l’acteur et réalisateur Jacques Perrin

Jacques Perrin est un acteur, réalisateur de documentaires et producteur français, né le 13 juillet 1941 à Paris et mort le 21 avril 2022 dans la même ville.

Biographie
De son vrai nom Jacques-André Perrin-Simonet cet « enfant de la balle » est le fils d’Alexandre Simonet, régisseur à la Comédie-Française puis souffleur au TNP de Jean Vilar, et de la comédienne Marie Perrin4 (dont il adoptera le patronyme comme nom de scène). Dès quinze ans, il paraît à la scène puis entre avec une de ses sœurs, Pierrette dite Eva Simonet au Conservatoire d’art dramatique dans la classe de Jean Yonnel, qu’il quitte rapidement pour monter sur les planches.

Claudia Cardinale et Jacques Perrin dans La Fille à la valise, 1961.
Si, dès 1958, on l’entrevoit sur une Vespa dans Les Tricheurs de Marcel Carné, il obtient son premier rôle important au cinéma dans La Fille à la valise de Valerio Zurlini (1960), puis enchaîne des rôles variés dans des films de Henri-Georges Clouzot (La Vérité en 1960), Mauro Bolognini (La Corruption en 1963), Costa-Gavras (Compartiment tueurs) . Il joue des rôles de premier plan dans quatre films de Pierre Schoendoerffer : La 317e Section (1965), Le Crabe-Tambour (1977), L’Honneur d’un capitaine (1982), et Là-haut, un roi au-dessus des nuages (2004).

→   Lire Plus

Le comédien Michel Bouquet, géant du théâtre et du cinéma, est mort à l’âge de 96 ans

Michel Bouquet, l’anarchiste du théâtre

C’est un monstre sacré qui disparaît, l’un des derniers grands noms du théâtre et du cinéma. Michel Bouquet était un comédien singulier, un amoureux des mots et des beaux textes. Il restera l’inoubliable interprète de « L’avare » de Molière et de « Le roi se meurt » de Ionesco.
***
Dans un livre d’entretiens avec Gabriel Dufay, l’acteur de 91 ans évite toute langue de bois.

[…]il est assez plaisant d’entendre, dans la bouche sans lèvres d’un acteur nonagénaire, des propos que ses jeunes camarades n’oseraient jamais tenir. Michel Bouquet, lui, n’a que faire des modes et il n’a plus le souci de son avenir artistique. La langue de bois, il ne connaît pas. Et les metteurs en scène, ces nouveaux maîtres du théâtre dont les noms, sur les affiches, éclipsent désormais ceux de Shakespeare, Molière ou Tchekhov, il s’offre le plaisir de les remettre sèchement à leur place: 

J’ai toujours pensé que le point de vue de l’acteur doit primer, que le metteur en scène n’a pas à se mêler de ce que je ressens et de ce que je pense.

→   Lire Plus

Kimoun ki té Elie Romuald yo kriyé Lafimé?

— Communiqué de presse de la direction nationale de L’UPLG —

Kanmarad Lafimé sété on moun Twarivyè. I té ka rété a Schoelcher. Lanné la sa téka ba’y 95 lanné. Sété on gran spòwtif, sa I té enmé sété bisiklèt.
Sété on kowdonyé an tan moun té ka fè soulyé an Gwadloup. On tan i té ni transpò an komen. I kyenbé osi on konmès. Sété osi on travayè adan batiman. I travay onlo lanné avè lantrèpriz Bibrak.
Sété piplis on gran militan antikolonyalis. Angajman a’y koumansé adan lè GONG. Sé yonn dé prèmyé moun ki rijwenn lè GONG lè yo koumansé enstalé òwganizasyon la sa an Gwadloup an lanné 63 é i pwan pa a’y adan konba a 1967. Lè lé kanmarad Sony é Jan touvé yo an klandèstinité, an mawonnaj, kaz a’y sété yonn adan lé koté yo té ka rété. I menné onlo kanmarad adan GONG é apwé adan UPLG. I té ka milité touléjou. Dipi i té sòti travay i té ka pati adan tout sèksyon Twarivyè pou kontré jenn é monté sèksyon a GONG. Sété on gran patwon adan lalit lè yo téka konstui mouvman patriyotik la.

→   Lire Plus

Mort de Betty Davis, pionnière de la soul et du funk, à 77 ans

La chanteuse américaine, seconde épouse de la légende du jazz Miles Davis, est décédée ce mercredi 9 février.

— Par Olivier Nuc et AFP agence —

Une voix sensuelle et grave, un groove qui rappelle étrangement ceux de Jimi Hendrix et de Santana, la chanteuse américaine Betty Davis, pionnière du funk et de la soul, icône inspiratrice pour des générations d’artistes malgré une carrière trop brève, est décédée mercredi 9 février à 77 ans. «C’est avec une grande tristesse que je partage la nouvelle du décès de Betty Davis, influenceuse musicale aux multiples talents et pionnière du rock, chanteuse, auteur-compositeur et figure de la mode», a annoncé une amie de longue date de Betty Davis, Constance Portis, sur le site internet de l’artiste.

» LIRE AUSSI – Betty Davis, sauvageonne du funk

La seconde épouse de la légende du jazz Miles Davis aura été une des figures de la scène musicale new-yorkaise des années 1960. Elle a enregistré la quasi-totalité de son œuvre entre 1964 et 1975, notamment sa chanson Get Ready for Betty. Elle a connu un grand succès, car parmi les premières elle a su inventer un lyrisme érotisant, qui deviendra une référence plus tard pour des stars de la magnitude de Prince et Madonna.

→   Lire Plus

Pour Patrick Womba

— Par Jean-Marc Terrine —

CALYPSO

Dans la nuit j’entends le chant de l’angélus des mornes
les coups de conque m’annoncent ton départ
j’entends déjà l’assemblée des conteurs
leurs pas
dans le cercle de la vie
ils se préparent
pour chanter des calypsos
chants de veillée pour apaiser ton âme
passage
nous sommes là pour t’accompagner
famille parents amis et alliés
là avec nos pensées pour répondre aux yé kric

→   Lire Plus

Décès de Pierre Petit

— Comuniqué de presse de Renaissance Martinique —

C’est la loi de la vie, mais la loi est dure. J’apprends la mort de Pierre PETIT et c’est une immense tristesse qui m’envahit à titre personnel et aussi comme porte-parole de RENAISSANCE MARTINIQUE.

Car la Martinique perd un de ses grands acteurs politiques. C’était un humaniste, et un homme attentif à l’autre quel qu’il fût. C’est à ce titre d’abord qu’il va nous manquer.

Mais il fut aussi un témoin et un acteur attentif et agissant de la vie politique de la Martinique qui restera comme un des grands par sa rigueur, la pertinence de ses analyses et son attachement au pays dans une rigueur que tous n’ont pas toujours eu malheureusement.

A titre personnel, à mes débuts de syndicaliste, nous nous étions croisés sur le parking de Martinique 1ère où il était attendu pour une émission de télévision. Nous nous sommes croisés et nous avons longuement échangé avec un plaisir immense de ma part. Pierrot Petit était attentif à l’autre et il a répondu au journaliste venu le presser, « j’ai pris le temps de parler de mon professeur » – mon père au lycée Schoelcher an tan lontan -.

→   Lire Plus

Misié Arman

(Ba Armand Nicolas)

— Par Daniel M. Berté —
Chapo-ba Misié Arman
Papa 22 Mé Matnik
Woulo baw Misié Arman
Djoubatè listwa Matinik
Lonnè baw Misié Arman
Rézistan kont lé kolonialis
Rèspé baw Misié Arman
Militan pou la koz Matinitjèz

Chapo-ba Misié Arman
Révélatè Sèptanm 70
Woulo baw Misié Arman
Mèt-a-mannyok PC Matnitjé
Lonnè baw Misié Arman
Fowmatè pèp Matnik
Respé baw Misié Arman
Konbatan pou la koz Matinitjèz

Daniel M. Berté 60315

→   Lire Plus

Décès d’Armand Nicolas un historien inestimable

—Communiqué de Renaissance Martinique —

Renaissance Martinique apporte sa voix aux éloges unanimes qui s’élèvent à l’annonce du décès de l’historien Armand Nicolas. Qu’il s’agisse d’anciens collègues, et d’anciens élèves tous reconnaissent la qualité du professeur et la profondeur de ses analyses. Armand Nicolas a contribué à exhumer l’histoire de la Martinique, permettant à tous ceux qui se cherchaient des racines de les trouver et de poursuivre la voie qu’il avait contribué à creuser.

Au moment des réécritures fallacieuses de notre histoire, pour la faire coller à des idéologies dangereuses pour la démocratie, son absence nous fait cruellement défaut.

A sa fille qui fut à son tour professeur au lycée Schoelcher, à toute sa famille, nous adressons nos sincères condoléances.

Pointe Savane, le 29 janvier 2022

Pour Renaissance Martinique

Yvon Joseph Henri

 

→   Lire Plus

Le décès de Lubin Ogoli

— Communiqué de l’UPLG —

L’UPLG a appris avec tristesse le décès de Lubin OGOLI, membre de l’organisation, membre du Conseil National Élargi de l’UPLG.

L’UPLG adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

La Guadeloupe perd un de ses dignes fils, un éminent patriote, un grand passionné du sport, ancien président de l’Etoile de Morne-À-L’eau et ancien membre dirigeant de la ligue guadeloupéenne de football où il a œuvré aux côtés du président feu Jack Rugard à l’adhésion de la Guadeloupe à la CONCACAF. Un homme d’engagement, il militait encore activement au sein de la Ligue contre le cancer.

Militant déterminé, il a continué à apporter sa réflexion à la réalité du pays et du monde, partout où on le sollicitait ainsi qu’au sein de son organisation jusqu’au bout.

L’UPLG demande à ses militants à rendre à ce grand Patriote guadeloupéen l’hommage qui sera à la hauteur de son engagement pour la Guadeloupe aux côtés de sa famille.

Fos pou timoun a Lubin, pou madanm a’y, pou fwè é sè a’y é tout fanmi a’y. Nou avè Zot.

→   Lire Plus

Covid-19: Jacob Desvarieux, cofondateur du groupe antillais Kassav’, est mort à l’âge de 65 ans

Le guitariste guadeloupéen Jacob Desvarieux, mort vendredi à 65 ans des suites du Covid-19, était l’un des fondateurs du groupe Kassav’, monument aux Antilles qui a connu un énorme succès dans les années 80 en mélangeant des musiques locales pour créer un style, le zouk. De santé fragile depuis une greffe rénale, le musicien avait été hospitalisé le 12 juillet à Pointe-à-Pitre après avoir été contaminé par le coronavirus. Parmi les nombreuses réactions à son décès, celle du judoka guadeloupéen Teddy Riner, qui a rendu hommage à « une immense voix des Antilles », tandis que l’ancienne ministre Christiane Taubira, originaire de Guyane, disait sa tristesse, se remémorant « sa voix, sa dégaine, son talent, sa joie, ce sourire, cette inclinaison de la tête et même sa salopette des débuts ». « Les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands Ambassadeurs. Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami », a tweeté le chanteur sénégalais Youssou Ndour. – Interroger les origines – « Au départ, c’était un laboratoire: nous cherchions à trouver une bande-son qui fasse la synthèse de toutes les traditions et sons antérieurs, mais qui soit exportable partout », avait raconté le musicien au journal Libération en 2016.

→   Lire Plus

La mort du père du Concombre masqué

Nikita Mandryka, dit Mandryka (pseudonyme Kalkus à ses débuts), né le 20 octobre 1940 à Bizerte et mort le 13 juin 2021 à Genève[1], est un auteur de bande dessinée français d’ascendance russe.

Nikita Mandryka est le petit-fils d’un officier de marine russe resté fidèle au tsarisme, Alexandre Manstein. Lors des dernières convulsions de la Révolution russe la flotte de la Mer Noire, ralliée au baron Wrangel, appareille d’Odessa à destination de la Méditerranée, une odyssée qui prend vite des allures de débandade et se termine par l’internement de la « Flotte de l’Armée Blanche » à Bizerte en Tunisie, alors sous mandat colonial français en décembre 1920. Une véritable colonie russe « blanche » s’établit dans ce port et une des figures marquantes en est Anastasia Manstein-Chirinsky, tante de Nikita Mandryka et fille d’Alexandre Manstein, qui commandait le torpilleur Jarky, parvenu de justesse et en piteux état à Bizerte.

Nikita Mandryka passe son enfance en Tunisie française avant de faire ses études secondaires en France, en particulier à l’Institut des hautes études cinématographiques. Il commence à publier ses premières bandes dessinées chez Vaillant, le journal de Pif : Les aventures potagères du Concombre masqué et Les Minuscules.

→   Lire Plus

La mort de Stella Walters

Martinique la 1ère nous apprenait le 24 mai le décès, la veille, d’une crise cardiaque, de la créatrice de bijoux Stella Walters à l’âge de 67 ans. « Elle travaillait les bois de son pays notamment l’arbre à pain. Opérée d’un cancer du sein en 2020, elle s’accrochait à la vie avec le soutien de ses proches. »

Tropiques-Atrium lui rend hommage par l’intermédiaire de son directeur Manuel Césaire.

Son sourire radieux, ses yeux pétillants, son altruisme inaltérable, son ingéniosité artistique nous manqueront.

Les équipes, la Direction et le Conseil d’administration de Tropiques Atrium Scène nationale expriment leur vive émotion suite au départ de Mme Stella Walters, artiste aux multiples talents et combattante de la vie. Enracinée dans son environnement, elle n’a eu cesse de créer avec la complicité de Dame Nature, donnant une deuxième vie artistique aux matières végétales les plus diverses. Sa sensibilité et son regard artistiques l’ont amenée à évoluer dans les métiers de la scénographie, de l’audiovisuel, de la mode et des accessoires, écrivant sa propre page du bijou.

→   Lire Plus

La mort de Jean Maran

« Jean Maran : une vie d’engagement »

— Par Miguel Laventure, Secrétaire général des Forces Martiniquaises de Progrès

Je veux rendre hommage à Jean MARAN qui nous quitte au terme d’une vie d’engagement, de fidélité à ses choix, et surtout de service à travers ses responsabilités comme élu des Martiniquais et dirigeant politique.

Je veux saluer sa mémoire, ses qualités, et son action fondée sur les valeurs que nous avons partagées pendant tant d’années d’abord à l’UDF-MARTINIQUE puis au sein des « FORCES MARTINIQUAISES DE PROGRÈS » que nous avons ensemble et avec bien d’autres créées et fait vivre depuis 1998.

Je présente à sa famille et aux très nombreux amis, mes très sincères condoléances.

Miguel LAVENTURE
Secrétaire Général des FORCES MARTINIQUAISES DE PROGRÈS

REPERES
1920 : naissance le 8 mai à Riivère-Pilote de Jean Maran

1943/1944 : mobilisé sur le front

1945 : Instituteur puis professeur de collèges

1964 : conseiller général de Sainte-Luce. L’année suivante, il est élu maire de la localité. Il le restera jusque en 1990.

1977 : Président de l’Association des maires

1986 : Député de la Martinique au sein du groupe UDF (Union pour la démocratie française).

→   Lire Plus