À propos du  Biguine Jazz Festival 2020

Avec retard Madinin’Art publie ci-dessous le début d’un article de CaribCreoleNews consacré au Big ‘In Jazz Festival qui s’est tenu dans les conditions particulières créées par la pandémie. Ce  texte dont le titre est “Martinique. Le Big’in Jazz Collective : Un nouveau concept et de nombreux talents !” est signé Deborah Vey.

Fort-de-France. Jeudi 3 septembre 2020. CCN. Comme chaque année, la Martinique se prépare à son Biguine Jazz Festival, évènement incontournable du Jazz afro-caribéen. Mais comme chacun sait, cette année la Covid 19, défait tous les plans, et oblige les uns et les autres à se réinventer. Se réinventer dites-vous ? C’est peu ou mal connaitre cette équipe qui fête ses 18 ans cette année ! Il n’est absolument pas question de faire l’impasse. Ils feront autrement ! Dès le 21 juin, ils annoncent la couleur en réunissant 8 merveilleux musiciens pour nous mettre en haleine. Ralph Lavital, Yann Négrit, Maher Beauroy , Sonny Troupé, Tilo Bertholo, Stéphane Castry, Ludovic Louis et Jowee Omicil nous interprètent « Mi bel jouné ». Au menu de ce new concept « Big’In Jazz Collective », il y a eu un confinement sous dizaine en résidence Chanteclerc peu surveillée, servi sur un parterre d’œuvres musicales de compositeurs émérites martiniquais, guadeloupéens, et en guest une œuvre internationale. Ces dernières seront remodelées, valorisées et arrangées au goût et selon la justesse définie par cette brochette d’artistes contemporains et modernes. Au dessert, une restitution « démasquée » prévu le 25 août au soir à 20h, dans un lieu à peine voilé : les Jardins de l’Appaloosa.

La palette d’artistes est alléchante. Ils ont tous participé au moins une fois au Biguine Jazz Festival par le passé, et chacun excelle dans son art. Ils sont jeunes et ont un parcours incroyable ! Sans aucun doute ils sont doués. Qu’ils soient autodidactes ou bardés de diplômes, deux choses les réunissent : L’amour et la passion pour la musique !

Mais qui sont-ils exactement ?

Lire la Suite & Plus sur CaribCreoleNews