Politiques

Elections 2017, êtes-vous bien inscrit(e) sur les listes électorales pour pouvoir voter ?

Etes-vous inscrit(e) sur les listes électorales ? Pensez-y avant les vacances de Noël car les inscriptions sont closes le 31 décembre sauf si vous avec 18 ans, déménagez, devenez Français(e).

En 2017, auront lieu trois élections :

– celle du président de la République dite « présidentielle », le 23 avril pour le premier tour et le 7 mai pour le second tour,

– celle des députés dite législatives, les 11 et 18 juin,

– celle d’une partie des sénateurs (sénatoriales) puisque 170 sièges sont à renouveler, le 24 septembre.

Les électeurs ne sont concernés que par les deux premières puisque ce sont les grands électeurs qui élisent les sénateurs. http://www.senat.fr/role/colleg.html

Plusieurs questions se posent auxquelles nous répondons.

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal : sa vie est en danger

— Par Rodolf Etienne —

Alors que l’Amérique a choisi d’élire Donald Trump, le candidat républicain à la présidence, le cas Mumia Abu Jamal[1] prend certainement plus de valeur encore. Après 35 ans derrière les barreaux, dont 30 dans les couloirs de la mort, le prisonnier politique le plus fameux des Etats-Unis, poursuit son engagement et réclame sa libération.
En 1968, tandis qu’il participe à une marche contre le candidat pro-ségrégationniste George Wallace, candidat démocrate à la présidentielle, Mumia Abu Jamal, jeune journaliste, membre des Black Panther de Philadelphie, est arrêté. Journaliste, animateur radio, Mumia Abu Jamal, était chargé de l’information à la section de Philadelphie. Convaincu, Mumia Abu Jamal, poursuivra son engagement personnel avec plus de fougue encore, dénonçant, dans ses billets, les aberrations policières quotidiennes et notamment contre le groupe radical noir MOVE, dont neuf membres étaient arrêtés en 1972, suite à la mort d’un policier blanc lors d’une perquisition à leur local. Ces prises de position en faveur des membres du groupe MOVE, en particulier, lui vaudront son licenciement à la station de radio.

Lire Plus =>

Haïti a-t-elle choisi son nouveau président ?

— Par Stéphane Louis-Gustave, Martiniquais ami d’Haïti —
A première vue, tout porte à le croire et, après plus d’un an de crise électorale et de blocage institutionnel, cela ressemble à une bonne nouvelle.
Cet extrait du « Monde » du 29 novembre 2016, dont tous les points sont avérés et incontestables, tendrait à le confirmer.
« En Haïti, Jovenel Moïse remporte la présidentielle au premier tour. Le candidat choisi par l’ancien chef de l’Etat Michel Martelly recueille 55,67%, selon les résultats officiels dévoilés lundi soir. Selon les observateurs nationaux et internationaux, les opérations de vote se sont déroulées dans des conditions satisfaisantes. Beaucoup mieux que le scrutin du 25 octobre 2015 qui avait été annulé à la suite d’une commission d’enquête faisant état de « fraudes massives » . Epuisée par une crise qui n’a cessé de s’aggraver et découragée par un processus démocratique chaotique et sans résultat concret, la population a largement boudé les urnes. La participation n’a été que de 21,69% » .
Les faits sont là, et a priori tout est dit!

Lire Plus =>

Lettre ouverte au Maire de Schœlcher

 — Par l’A3C —

schoelcher_en_panne

Monsieur le Maire,
Il ne fait pas de doute que la ville de Schœlcher dispose de nombreuses écoles, dans l’ensemble non seulement bien gérées par chaque directeur et son équipe pédagogique, mais dont le fonctionnement administratif et notamment le service de restauration ainsi que les services annexes de garderie et de TAP sont plutôt mieux gérés qu’ailleurs.
Malgré ces éléments force est de constater que la gestion du paiement des repas et des activités est un sujet de fort mécontentement.
Depuis plusieurs mois le site de la mairie de Schœlcher est en panne et nombreux sont les parents en colère. En effet, il faut faire des queues sans fin pour pouvoir acquitter le repas de ses enfants pour le mois suivant. Est-il scandaleux, au XXIème siècle, de demander à pouvoir gérer le repas et les activités de ses enfants par internet ? Est-il scandaleux de demander à ce que le choix des jours de cantine et les formes d’activités TAP soient effectués par internet et qu’on puisse alors payer le tout par carte bancaire ?

Lire Plus =>

Le renoncement de Hollande ou la fin d’un cycle économique et politique !

— Par Jean-Marie Nol, économiste financier. —

terre_flecheFrançois Hollande a annoncé, jeudi 1er décembre en direct de l’Elysée, qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle en 2017. Dès le départ, il y avait un vice de forme. L’élection de François Hollande devait assurer la convergence des gauches, elle sera une machine à produire de la divergence !

La course à la succession de François Hollande s’annonce d’ores et déjà destructrice pour un parti socialiste et une gauche aux fractures désormais béantes .Une fracture sociale s’est progressivement traduite par une fracture politique, qui concerne aujourd’hui la France. Il existe donc maintenant à l’évidence en France une fracture politique doublée d’une fracture sociale et culturelle. Cette situation nouvelle nous interpelle à plus d’un titre etIl y a trois questions à se poser: Où en sommes-nous dans le cycle économique actuel ? Quel type de ralentissement allons-nous avoir ? Et, enfin, quel est le pronostic vital pour le modèle social dont François Hollande dans sa dernière allocution télévisée estime que  » le projet que porte François Fillon met en cause notre modèle social et nos services publics sans aucun bénéfice, au contraire, pour notre économie et avec un risque d’aggravation des inégalités. 

Lire Plus =>

Bicéphalisme de gouvernance incomplet : l’arbre qui cache la forêt.

— Par Pierre Alex Marie-Anne —

ctm_bicephaleCroire qu’une réforme ,qualifiée par l’intéressé lui-même de mineure ,consistant à doter l’Assemblée Territoriale et son Président de moyens matériels ,humains et financiers suffirait à rétablir les conditions d’un fonctionnement démocratique à la CTM ( il ne le serait donc pas contrairement à ce que laisserait entendre la teneur dithyrambique de cet article !) ,est pure vue de l’esprit pour ne pas dire  aveuglement volontaire poussé au paroxysme.
Pour que l’Assemblée Territoriale puisse effectivement , comme la loi du 27-07-2011 le prévoit, délibérer souverainement et contrôler l’Exécutif, il faudrait tout simplement qu’elle en soit réellement indépendante , ce qui n’est évidemment pas le cas.
Le mode de scrutin à la Proportionnelle affublé d’une Prime majoritaire exorbitante de 20% , et assortie d’un seuil rédhibitoire de 5% excluant toute représentation des petites listes, notamment citoyennes garantit aux têtes de listes principales , appelées à devenir les futurs Exécutifs ,le contrôle absolu sur la la confection et donc la liberté d’action de la future majorité de l’Assemblée Territoriale .

Lire Plus =>

2017: à Mayotte, les chefs religieux musulmans prient… pour la victoire du FN

La présidente du Front national termine aujourd’hui sa visite dans les territoires d’outre-mer entamée dimanche.

Du pain bénit pour le Front national. Marine Le Pen, en visite à Mayotte, a été adoubée jeudi par des chefs religieux musulmans de l’île, dont le Grand Cadi qui a formé des prières pour qu’elle devienne présidente de la République en 2017.
Dans le cadre de sa campagne pour la présidentielle, Marine Le Pen avait souhaité rencontrer les cadis, ces responsables religieux musulmans qui jouent un grand rôle dans la société mahoraise, comme elle avait rencontré deux jours plus tôt l’évêque de La Réunion, lors de son déplacement dans l’île.
Le Grand Cadi, Dieu et Marine Le Pen
Le Grand Cadi et six autres cadis ont demandé à la leader frontiste, par l’intermédiaire d’un traducteur (les cadis parlent la langue locale, le shimaoré), que « leur rôle dans la lutte contre le fondamentalisme soit préservé ». Il a également dit « implorer Dieu » pour que la présidente du FN devienne cheffe de l’Etat en 2017.

Lire Plus =>

La Révolution cubaine à ses débuts et l’opinion publique en Martinique

— Par Gilbert Pago —
cuba_revolutionEn 1958, quelques enjeux politiques tant intérieurs (autonomisme, indépendance, construction fédéraliste) que caribéens (émergence politique d’afro-descendants à la direction d’états en pleine décolonisation), se font jour.
Tant le le Parti Communiste Martiniquais (P.C.M), que le Parti Progressiste Martiniquais (P.P.M) de Césaire rejettent la politique de départementalisation et revendiquent leur anticolonialisme. C’est aussi le cas du Groupe de la Gauche Socialiste (futur P.S.U).
Les autres membres des élites politiques et administratives de l’île pour des raisons différentes et contradictoires ont un œil ouvert sur ce qui se passe dans le bassin Caribéen et ses abords continentaux. Ce milieu restreint suit depuis longtemps les travaux de la Commission des Caraïbes. L’Information, deux à trois fois par semaine, suit quelques actualités des îles mais surtout argumente avec permanence sur la construction de la Fédération des Antilles Anglaises, prélude à l’indépendance de cette nouvelle nation avec des dirigeants comme Grantley Adams, Norman Manley et Eric Williams.
Les planteurs martiniquais vont piocher dans les petites îles voisines, la main d’œuvre agricole à très bon marché pour leurs champs de canne à sucre.

Lire Plus =>

Colonisation et esclavage : pour François Fillon, un « partage de culture »

— Par Claude Ribbe, écrivain et réalisateur, auteur d’Une Autre Histoire (2016, le cherche midi éditeur) .—
esclavage_en_partageLe dimanche 28 août 2016, à Sablé-sur-Sarthe, dans le parc du château, François Fillon, candidat à la primaire de la droite et du centre pour l’élection présidentielle de 2017, a choisi de réviser la définition communément admise de la colonisation et de dégager la responsabilité de la France dans la pratique de l’esclavage d’État, déclarant à l’emporte-pièce : « Non, la France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord ! Non, la France n’a pas inventé l’esclavage ! »
Cette saillie de François Fillon n’était par tout à fait conforme à l’héritage de son mentor, Philippe Seguin, qui avait demandé en juin 2002 au conseil de Paris de remettre en place la statue, place du général-Catroux, d’un ancien esclave, le général Dumas. Elle marquait également un certain décalage par rapport aux valeurs léguées par Joël Le Theule, ministre de l’outre-mer, auquel Fillon doit sa carrière.

Lire Plus =>

La mort de Fidel Castro : des réactions et des commentaires…

castro_mortCommuniqué du Groupe Révolution Socialiste

Décès de Fidel Castro

« Ils ont internationalisé le blocus, nous avons internationalisé la guérilla »

Avec la mort de Fidel Castro, c’est d’abord le rappel de l’épopée héroïque des jeunes révolutionnaires de l’équipe « Rebelde », pour le renversement du pouvoir mafieux, pro-américain, sanguinaire et corrompu de Fulgencio Batista. C’est le retour sur tout un pan de l’histoire des peuples dominés, marquée par une flambée de luttes sans merci contre le capitalisme et l’impérialisme étasunien. C’est l’évocation des héros légendaires, tel Ernesto Che Guevara et de ses guérilleros, faisant la démonstration jusqu’à l’ultime sacrifice, que la solidarité internationaliste et anti-impérialiste n’est pas qu’une parole de propagande.

À l’heure où le capitalisme renforce sa domination et où la terrible crise mondiale bouleverse les repères de la lutte de classes, l’irréductible engagement politique de Fidel Castro constitue pour l’ensemble des progressistes et révolutionnaires du monde entier, un renvoi incontournable.

Pour condamnables que soient l’alignement du régime castriste sur la politique de l’État soviétique, ainsi que sa conception et sa pratique de la démocratie socialiste, la mort du « comandante » Fidel Castro sera un handicap supplémentaire pour une révolution cubaine en grande difficulté depuis l’implosion de l’URSS.

Lire Plus =>

La mort de Castro : la réaction du PCM

castro_mortDécès de Fidel Castro : Déclaration du Parti communiste martiniquais
Le Parti communiste martiniquais salue la mémoire d’une des plus grandes figures de la lutte pour l’émancipation des peuples.
C’est avec douleur et consternation que les responsables du parti communiste martiniquais ainsi que beaucoup de leurs compatriotes ont appris le décès, à 90 ans, de Fidel Castro.
Principal artisan de la Révolution cubaine, Fidel Castro s’était lancé très jeune dans le combat pour la libération de son pays de la dictature sanglante de Batista, de la corruption et de la domination imposées par l’impérialisme américain qui l’avait transformé en un vaste casino.
Sa lutte pour la libération de son pays qui avait commencé avec l’assaut, le 26 juillet 1953, de la caserne de Moncada et qui s’était achevée le 8 janvier 1959 avec son entrée triomphale dans La Havane devait marquer le début d’une ère nouvelle pour Cuba  ainsi que le réveil de l’ensemble des peuples de l’Amérique latine contre la domination de l’impérialisme américain.
La mise en échec de la tentative de débarquement de la Baie des Cochons en 1961 avait démontré la volonté farouche de Fidel Castro et de ses compagnons de défendre leur révolution.

Lire Plus =>

La mort de Fidel Castro

— Par Roger Grévoul, Président Fondateur de Cuba Coopération France —

castro_mortComme le peuple cubain, comme beaucoup de personnes dans le monde, nous sommes tristes et affectés par la disparition de Fidel Castro.

Notre association qui intervient depuis plus de vingt ans dans le domaine de la coopération avec l’Ile a pu se rendre compte sur place du respect et de l’estime dont il jouit auprès du peuple cubain. Il représente pour les peuples latino américains et plus largement du monde entier celui qui a lutté victorieusement pour l’indépendance de son pays, qui a résisté pendant plus d’un demi-siècle à la guerre menée contre Cuba par son grand voisin les Etats-Unis. Il a permis à son petit pays de devenir majeur et de se hisser au premier plan en matière de santé, d’éducation. Petit pays, il en a fait un pays particulièrement solidaire des peuples qui souffrent dans le monde.

Fidel Castro était un grand ami de la France. Un amoureux de sa culture, son histoire, de ses luttes. Notre révolution disait-il est héritière de vos conquêtes : 1789, la Commune de Paris, la lutte de Libération…

Les enseignements que nous laisse ce Géant de l’histoire mondiale, sur les problèmes d’environnement, sur la lutte pour la Paix, sur un monde solidaire, sont et seront vivants et nous sont utiles dans nos combats d’aujourd’hui et de demain.

Lire Plus =>

Ce cancer du « makrélaj » globalisé qui ronge la société.

— Par Robert Saé —

fausse_nouvelleUne question de dignité humaine

Le sieur Willy Lynch, qui avait élaboré une méthode destinée à semer la division entre les esclaves de sa plantation, était allé enseigner celle-là aux propriétaires étasuniens, leur expliquant que « la méfiance, le manque de confiance en soi, est plus efficace que le respect ou l’admiration. L’esclave noir, après avoir reçu ce lavage de cerveau, disait-il, perpétuera de lui-même et développera ces sentiments qui influenceront son comportement pendant des centaines voire des milliers d’années, sans que nous n’ayons plus besoin d’intervenir. » 

Le psychiatre révolutionnaire, Frantz FANON, lui, a scientifiquement décortiqué le mécanisme de violence circulaire que génère l’oppression coloniale au sein des peuples soumis. Plus généralement, les travaux de la psychiatrie et de la psychologie ont largement montré comment, les violences, les désordres mentaux ou les dérèglements dans les relations humaines prennent souvent naissance dans les dysfonctionnements de la société.

C’est à travers ce prisme là qu’il faut lire de nombreux événements qui ont touché notre pays ces derniers temps et dont se délecte encore une partie de l’opinion publique.

Lire Plus =>

14 juillet 1953, 17 octobre 1961, 8 février 1962 : ici la police tue les manifestants

les_balles_du14-07-1953-aRencontre avec Daniel Kupferstein qui, avec ses trois films « les balles du 14 juillet », «17 octobre 1961. Dissimulation d’un massacre », et « Mourir à Charonne, pourquoi ? », fouille les entrailles de la sombre histoire coloniale de la France au XXe siècle. Le réalisateur a retrouvé des témoins, fait parler les historiens afin de reconstituer au mieux le déroulement de ces massacres occultés où le nom de Maurice Papon n’est jamais loin, et de comprendre comment le mensonge d’Etat a si bien fonctionné.

Le 14 juillet 1953, en plein Paris, la police parisienne charge un cortège de manifestants algériens. En quelques minutes, sept personnes (6 Algériens et un Français) ont été tuées et plus de quarante blessés par balles.
Les 17 et 18 octobre 1961, lors d’une manifestation non-violente contre le couvre-feu qui leur était imposé, des dizaines d’Algériens étaient assassinés à Paris par des fonctionnaires de police aux ordres de leurs supérieurs, sous couvert du préfet de police Maurice Papon. Pendant quarante ans, ce crime a été occulté.

Lire Plus =>

Affiches de prévention du sida : Touraine « saisit la justice » après la « censure » de maires

sida_prevention1Plusieurs villes dirigées par des élus Les Républicains ont pris des arrêtés d’interdiction des affiches, notamment à Aulnay-sous-Bois.

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a annoncé mardi « saisir la justice » après la « censure » par « certains maires » d’une campagne de prévention contre le sida montrant des couples homosexuels, les élus jugeant les affiches contraires « aux bonnes mœurs » ou « provocantes ». La campagne, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, met en avant des couples d’hommes ou de femmes avec des messages tels que « Aimer, s’éclater, s’oublier. Les situations varient. Les modes de protection aussi ».

Des arrêtés d’interdiction. « Pour la santé publique et contre l’homophobie, je saisis la justice après la censure par certains maires de la campagne de prévention du VIH », a écrit la ministre sur le réseau social Twitter, en réaction notamment à un arrêté d’interdiction pris par la municipalité d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, dirigée par un maire Les Républicains (LR). Celui-ci considère que ces affiches sont « contraires aux bonnes mœurs et à la moralité » et « portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ».

Lire Plus =>

François Fillon : Quel projet? Quels risques pour les Gaudeloupéens et Martiniquais?

— Par Jean-Marie Nol, économiste financier —
fillon_tatcherQuel projet porte François Fillon et qui risque de mettre à mal les Guadeloupéens et Martiniquais ?
Aux Antilles , que ce soit en Guadeloupe et encore plus en Martinique , nous évoluons désormais dans un environnement entouré par l’incertitude :
la réflexion n’a plus alors aucun point d’appui et rien ne peut même être pensé à l’avance. On ne peut que constater a posteriori ce qui s’est passé.
Faut-il alors renoncer à toute anticipation et se contenter de vivre au jour le jour comme on peut ou on aime tant à le faire aux Antilles ? Faut-il s’abandonner aux forces instantanées pour en tirer parti ? Où va-t-on ? On verra bien, on ira là où on pourra avec le programme de François Fillon s’il est élu à la prochaine présidentielle , avec toutefois ,selon moi , une certitude : Une croissance zéro  en Guadeloupe et une probable récession en Martinique.Quel impact sur la Guadeloupe et la Martinique peut avoir une croissance zéro du fait de la réduction des dotations et d’une contraction de la dépense publique de 110 milliards , ainsi que de la chute attendue de la consommation voire encore plus du tarissement de l’investissement qui s’en suivra avec la mise en oeuvre du programme de François Fillon ?

Lire Plus =>

A propos d’une fausse nouvelle

— Communiqué de Philippe Pierre-Charles pour le GRS —

fausse_nouvellePendant quelques heures les responsables du GRS, les proches de Gilbert PAGO ainsi que lui-même, n’ont pu rien faire d’autre que de répondre aux innombrables personnes cherchant à vérifier la fausse nouvelle du soi-disant décès de notre très estimé camarade. Le brutalité du choc n’a d’égal que le sentiment de dépit que l’on éprouve devant la fragilité de notre société. Certes, ce n’est ni la première fois, ni le premier pays où de tels faits se produisent, les conséquences étant toutefois amplifiées et aggravées par notre microsociété où les liens personnels sont si denses/intenses.

Bien entendu, la recherche de l’origine d’un tel bruit ne peut nous conduire qu’à une authentique ordure. Mais comment appeler des journalistes relayant une information de cette nature, sans la plus élémentaire et pourtant si aisée opération de vérification? Comment désigner ceux qui rectifient leur propre faute sans la moindre excuse, en dépit des évidents dégâts réels et possibles ? Ne pensent-ils pas qu’un démenti devrait s’accompagner d’au moins une once de regrets ?

Lire Plus =>

Sarkozy prend la majorité des voix en Outre-mer

sarko_outremerLes Outre-mer ont choisi majoritairement Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite en nombre de voix, grâce surtout aux nombreux votants de la Réunion, mais les résultats, pas encore définitifs, sont très contrastés entre territoires.

En nombre de voix, François Fillon, en tête au niveau national, est seulement en troisième position sur l’ensemble des Outre-mer. En nombre de territoires ultramarins remportés, Alain Juppé est gagnant, puisqu’il est en tête en Guadeloupe, Martinique, Guyane, Polynésie, Wallis et Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon, tandis que Nicolas Sarkozy obtient La Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint-Martin.

Mais en nombre de voix, selon un décompte provisoire effectué par l’AFP lundi à midi, Nicolas Sarkozy obtient plus de 22 800 voix dans l’ensemble des territoires ultramarins, devant Alain Juppé (18 800) et François Fillon (9 700).

La Réunion : Nicolas Sarkozy est arrivé en tête grâce à l’appui de Didier Robert, président LR du conseil régional. Sur 25 635 votants (74 bureaux dépouillés sur 79), il a recueilli 44,8% des voix, devant Alain Juppé (33%) et François Fillon (16,2%).

Lire Plus =>

Après les premières nominations de Trump, l’ « alt-right » jubile

— Par Christophe Deroubaix —

donald_trumpUn sénateur sudiste opposé au mouvement des droits civiques à la Justice, un « faucon » à la CIA et un « islamophobe » comme conseiller à la sécurité nationale : la présidence Trump débute sous le signe de la revanche nationaliste blanche.
Il n’y a certainement pas symbolique plus forte que celle-ci : à la tête du département de la Justice, un sénateur sudiste blanc opposé au mouvement des droits civiques va remplacer Loretta Lynch, la première femme noire ayant occupée cette fonction. La nomination de Jeff Sessions comme « attorney general » par Donald Trump signe l’arrivée de la droite extrême au pouvoir. Deux autres choix, effectués ce week-end, confirment cette stratégie. A la tête de la CIA, il a remplacé un technicien, Mike Brennan, par un élu. Et pas n’importe lequel, évidemment : Mike Pompeo, représentant du Kansas, un conservateur pur sucre (anti-impôts, anti-avortement), proche des frères milliardaires Charles et David Kock et surtout, véritable « faucon ». Opposé à l’accord nucléaire avec l’Iran, il a estimé que le lanceur d’alerte Edward Snowden méritait la peine de mort pour trahison.

Lire Plus =>

Prosélytisme religieux dans l’espace public en Martinique

ldh_martiniqueLa section Fort de France de la Ligue des Droits de l’Homme constate avec inquiétude que dans certaines communes de Martinique (Fort-de-France, Schœlcher, Robert…) des groupes religieux militants s’adonnent à des actes de prosélytisme religieux très agressif. Basés principalement aux arrêts de bus, ces individus s’appuient matériellement sur des présentoirs sur roulettes qui proposent des publications à caractère dogmatique…

Dans cette période de tensions particulièrement exacerbées, la Ligue tient à rappeler l’un des principes essentiels de la laïcité, inscrit dans notre constitution : la neutralité de l’espace collectif public, dont nul ne peut se prévaloir pour son intérêt personnel et surtout pas pour y faire de la propagande religieuse…

Il en va de la protection des consciences de chaque citoyen mais aussi de l’égal traitement que la République a l’obligation de réserver à l’ensemble des croyances et pratiques cultuelles…

Car il faut donc bien distinguer la liberté de croire de celle de l’expression des croyances. Si la liberté de croire ne peut aucunement être limitée, la liberté d’expression des appartenances religieuses peut, elle, être restreinte dans les conditions définies par la Loi, et de fait, les règles de la vie commune qui régissent actuellement notre pays en interdisent toute manifestation publique.

Lire Plus =>

Sarkozy congédié ou la revanche des électeurs

— Par François Bonnet —

sarko_degageC’est une défaite et une humiliation. Renvoyé par son propre électorat, Nicolas Sarkozy voit toute sa stratégie taillée en pièces. Elle tenait du village Potemkine. Dans cet exercice inédit de démocratie, c’est une droite dure et conservatrice incarnée par François Fillon qui reprend le flambeau.

C’est une exécution en place publique. L’élimination de Nicolas Sarkozy dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 20 novembre, est bien plus qu’une défaite électorale. Voilà l’ex-chef de l’État brutalement congédié, non pas dans le cadre d’un traditionnel affrontement droite-gauche, mais par son propre camp, par un électorat de droite qui, depuis près de quinze ans, l’avait chaque fois placé en tête de ses dirigeants ! C’est donc bien une lettre de licenciement – peut-être une lettre de cachet – que la droite a adressée à celui qui prétendait en toute impunité retrouver la présidence perdue en 2012.

Si l’adage veut qu’on ne meurt jamais en politique, l’humiliation et le coup porté sont d’une telle ampleur qu’on imagine mal Nicolas Sarkozy en mesure de reconstruire un jour une marche conquérante.

Lire Plus =>

La mobilisation s’amplifie contre l’atteinte à la mémoire de l’esclavage

institut_tout-monde_logo370 signataires à la pétition « Stop au bricolage législatif sur la mémoire de l’esclavage : retrait de l’amendement 132 »

Relevé du 20.11.2016, INSTITUT DU TOUT-MONDE / CHANGE.ORG

Le 9 octobre dernier, suite à l’appel lancé deux jours auparavant sur Mediapart et relayé par Madinin’art, l’ITM suscitait une pétition sur la plate-forme Change.org : « Stop au bricolage législatif sur la mémoire de l’esclavage : retrait de l’amendement 132 », demandant le retrait de cet amendement au projet de loi sur l’Égalité réelle outre mer, portant gravement atteinte à l’équilibre trouvé en 2006 et dans l’inspiration de la loi Taubira de 2001, autour de la mémoire de l’esclavage. Depuis sa mise en ligne, la pétition a recueilli plus de 370 signatures. Aujourd’hui, nous mettons en ligne un rapport d’étape de cette pétition, concernant les signataires de cette mobilisation. On trouvera ici la liste sélective des signataires prenant en compte les intellectuels, universitaires, écrivains et artistes ; sur le site de l’ITM, vous pourrez consulter en complément une liste générale de l’ensemble des signataires ainsi qu’un relevé des commentaires laissés par quelques-uns des signataires, sur la plateforme Change.org,

Lire Plus =>

Dans un discours lunaire, Kanye West annonce qu’il soutient Donald Trump…

kanye_westKanye West vient enfin de se prononcer sur la présidentielle américaine, une semaine après l’annonce de l’élection de Trump. A l’occasion d’un concert donné jeudi soir à San José en Californie, le rappeur de Chicago – qui a sorti un peu plus tôt cette année son 7ème album The Life Of Pablo – a déclaré ne pas avoir voté pour les élections, mais que si ça avait été le cas, il aurait préféré voter pour le candidat républicain Donald Trump. Une vidéo d’un fan a immortalisé ce moment de malaise. La foule se met à le huer en grand majorité (seuls certains applaudissement semblent l’encourager) comme vous pouvez le constater ci-dessous :

Lire Plus =>

Un appel à diffuser les textes d’Asli Erdoğan

asli_erdoganLes procureurs d’Istanbul en Turquie réclament la réclusion à perpétuité pour Aslı Erdoğan. La romancière a rédigé et adressé une lettre depuis la prison où elle est retenue. Nous l’avons mise en voix.

— Par Laurence Mauriaucourt —

Les écrivains français Tieri Briet et Ricardo Montserrat commencent à rassembler des textes signés de la romancière emprisonnée à Istanbul. Pour exiger sa libération, ces écrits ont vocation à être diffusés de toutes les manières possibles.

« C’est donc la prison à vie qu’ont réclamé, jeudi 10 novembre 2016, les procureurs d’Istanbul contre Aslı Erdoğan ! Et l’emprisonnement d’une romancière jusqu’à sa mort, c’est l’assassinat prémédité d’une littérature qui entend rester libre ! », s’exclament les écrivains français Tieri Briet et Ricardo Montserrat qui diffusent et appellent à diffuser une lettre et des textes de la romancière emprisonnée à Istanbul. « Lisons partout les textes d’Asli Erdogan à voix haute, partageons leur beauté face à un Etat devenu assassin. Jusqu’à la libération d’Aslı Erdoğan ! », lancent-ils. Des textes commencent à être rassemblés et à circuler sur internet.

Lire Plus =>

Ziad Takieddine: « J’ai remis trois valises d’argent libyen à Guéant et Sarkozy » : 5 millions d’euros.

ziad_takieddineZiad Takieddine, l’homme qui a introduit Nicolas Sarkozy auprès de Mouammar Kadhafi, avoue avoir apporté au ministère de l’intérieur, fin 2006 et début 2007, plusieurs valises d’argent liquide préparées par le régime libyen, pour un montant total de 5 millions d’euros. « J’ai découvert des choses qui ne méritent plus d’être cachées », déclare-t-il, en annonçant son intention de « raconter exactement les faits à la justice ».
Tourné le 12 novembre 2016, à Paris. Voir la vidéo ci-après
Entretien par Nicolas Vescovacci.
Mediapart (Fabrice Arfi et Karl Laske), production Premières Lignes.

Lire sur Mediapart

*****

Il mime la scène en même temps qu’il parle : « C’est une valise comme ça. Ça s’ouvre comme ça. Et l’argent est dedans. » Ziad Takieddine, l’intermédiaire qui a introduit Nicolas Sarkozy auprès de Mouammar Kadhafi dès 2005, révèle pour la première fois dans un entretien filmé avec Mediapart et l’agence Premières Lignes qu’il a personnellement remis à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, fin 2006 et début 2007, plusieurs valises contenant de l’argent liquide préparées par le régime libyen, pour un montant total de 5 millions d’euros.

Lire Plus =>