CEREGMIA : le directeur suspendu de ses activités à l’UAG, par la Présidente de l’UAG

ceregmiaConformément, semble-t-il, au décret de loi qui lui en donne le pouvoir, encore que cela soit contesté par le concerné, la Présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane madame Corine Mencé-Caster, à pris ce lundi 26 mai un arrêté de suspension de ses fonctions d’enseignant chercheur et de toutes les activités qui y sont rattachées dans l’intérêt du service, pour une durée de douze mois à titre conservatoire et sans privation de traitement le professeur des Universités Fred Célimène. La suspension est prise ” considérant la gravité des faits, des nombreux manquements et  des irrégularités qui lui sont reprochés.”. Elle a pour conséquence de lui interdire de se rendre à l’Université hors accord et présence d’une autorité universitaire. Un huissier, est venu lui signifier, ce matin même, sur le campus de Schoelcher la teneur de cette décision. Le défenseur de Fred Célimène évoque une décision “intempestive” c’est-à-dire selon le dictionnaire Larousse qui n’est pas conforme aux convenances, à la bienséance, aux bons usages. Notons que les faits reprochés vont au-delà de manquements aux convenances ou à la bienséance puisqu’il lui est demandé des éclaircissements sur l’utilisation de près d’une dizaine de millions d’Euros!

Sur le plan juridique la décision est contestée au motif que La Présidente aurait outrepassé sa délégation de pouvoir. Le décret qui lui donne la possibilité de suspension est d’un statut juridique inférieur à la loi qui réserve cette possibilité au Ministre de l’Éducation. Un référé en annulation doit être déposé.

****

***

*


 

Lire sur le même sujet :

Ceregmia : Soyons sérieux !

Le scandale du CEREGMIA place l’Université en mode REMBOURSEZ !

Les 7 contre-vérités les plus éhontées du directeur du CEREGMIA

« Il n’y a pas d’affaire Ceregmia… »

Motion de soutien aux professeurs Fred Célimène et Kinvi Logassah

CEREGMIA : clair soutien du Ministère à la présidente de l’UAG

Le rapport du Sénat : rétablir l’État de droit

Soupçons de détournements de fonds au CEREGMIA : une mise au point de la Présidente de l’UAG

Les lourdes conclusions qui motivent la suspension de Fred Célimène

CEREGMIA : le directeur supendu de ses activités à l’UAG, par la Présidente de l’UAG

CEREGMIA : Lurel se défausse-t-il sur Letchimy?

«  Université Antilles Guyane : les fonds européens ont été siphonnés à grande échelle«

CEREGMIA : la capillarité se poursuit

UAG : comment accepter l’inacceptable ?

Éclatement de l’UAG : l’arbre qui tente de cacher la forêt?

UAG : » Les casseurs sont-ils qualifiés pour recoller les morceaux? » Intervention d’AMJ

UAG : « Vive la crise si elle permet d’aller plus loin »

UAG : sommes-nous toujours dans un état de droit ?

Crise de l’UAG : question orale d’Alfred Marie-Jeanne

UAG : un « trou » de 10 millions d’euros et la disparition de 90% des pièces comptables!

Quelle sortie de crise pour l’UAG?

Trois pays, trois peuples, trois jeunesses, trois universités

Université : motion des organisations de parents d’élèves

Soupçons de détournements de fonds à l’université Antilles-Guyane

« Lettre à une femme d’honneur »