Étiquette : UAG

Le gang de la « résidente » a encore frappé

Par Martin Troufion[i]

Après Le Talisman de la présidente signé par Corinne Mencé-Caster, voici L’Enlèvement du Mardi-Gras de Raphaël Confiant. Deux ouvrages sur l’affaire dite du Ceregmia qui a défrayé la chronique martiniquaise ces dernières années. Dans les deux cas, plutôt que de produire un compte-rendu des faits qui aurait pu être discuté, critiqué, l’ancienne présidente de l’ex-Université des Antilles de la Guyane et celui qui, en tant que doyen de la faculté des lettres, fut à la manœuvre à ses côtés, ont préféré chacun la forme du roman à clé qui permet toutes les fantaisies, toutes les approximations, le but n’étant pas de dire la vérité mais de présenter un plaidoyer pro domo en exagérant les torts de l’adversaire et en gommant soigneusement toutes les fautes, toutes les irrégularités commises par son parti (comme par exemple le fait de bloquer l’accès à l’université).Tout cela pour finir par un appel au lecteur invité à compatir au sort de deux héros, pures victimes du conflit, la première si épuisée par le combat qu’elle ne put assumer davantage la charge de la présidence (alors qu’elle était tenue de laisser la place à un autre), le second « sujet à de fréquents et violents maux de tête » et « conscient de bâcler ses livres depuis quatre ans »[ii].

→   Lire Plus

Le Talisman de la présidente, le « roman » de la dernière présidence de l’UAG

— Par Michel Herland —

Corinne Mencé-Caster fut la dernière présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane (UAG). À la fin de son mandat, la Guyane ayant fait sécession, elle ne présidait plus qu’une Université des Antilles (UA) elle-même en proie à de fortes tensions internes. Son livre intitulé  « roman » sur la couverture mais dont tous les personnages sont reconnaissables par les initiés, est en réalité un plaidoyer pro domo qui vise à l’affranchir de toute responsabilité dans la situation dans laquelle elle a laissé l’université à son départ, marquée par la désaffection des étudiants.

Corinne Mencé-Caster (CMC dans le « roman » : on ne saurait être plus transparent) n’a jamais douté de ses qualités. « Bardée de diplômes » très jeune (p 48), chercheuse perfectionniste qui passe des « nuits blanches à refaire des articles déjà largement présentables » (p. 53), « promue au national » (p. 145) contrairement à ses collègues dont « les promotions ne traduisent nulle appétence à l’effort, mais un goût immodéré pour le siège des conseils d’administration et le partage arbitraire des promotions entre soi » (p.

→   Lire Plus

Vous, les “patriotes”, qu’avez-vous fait?

— Par Catherine Conconne —

martinique_drap-2Ils sont là, à tourner au-dessus de l’actualité qui les laisse dans la désespérance de l’indifférence, à épier la moindre occasion de sortir leur sifflet rouillé pour critiquer, fustiger, incendier. Ces donneurs de leçons se découvrent brusquement des dons de lucidité retrouvée sur la perception d’un pays. Brusquement, voilà qu’ils auraient découvert que gérer un pays uniquement sur la base de la distribution d’aides sociales et de billets d’avion n’était pas une vision moderne du développement, ni une volonté politique affichée de contribuer au progrès dans le respect et pour la dignité de leurs compatriotes.

Mais les échéances électorales approchent et il faut bien se donner une existence, un semblant de contenu, se faire entendre, à défaut d’être écoutés. Pourquoi pas, on pourrait dire. Tout cela relève du jeu démocratique.

Mais tout de même, j’ai envie de dire, débattons, critiquons, fustigeons mais sachons garder raison et décence. Ma grand-mère dirait volontiers « tiré ti brin la si bô zyé ou… ».

La semaine dernière, on avait droit aux diatribes sur la liquidation de l’hôtel MAROUBA. Brusquement, les voilà devenus partisans invétérés de l’hôtellerie martiniquaise !

→   Lire Plus

UAG vs Ceregmia : le Canard s’en mêle

canard_ceregmiaExtraits « Le Canard Enchaîné » 6 mai 2015 :

« Députés écumants »

Christophe Prémat, le rapporteur PS du texte se sentant désavoué, préfère démissionner : « On m’a fait comprendre qu’il y avait un accord politique avec les grands élus datant de juillet… »

Le député UMP Patrick Hetzel se montre tout aussi dégoûté : « Lurel considère que l’université, c’est sa chose…»

La députée Isabelle Attard renchérit : « Je déteste que l’Assemblée soit prise en otage par les intérêts d’élus locaux, de notables, qui donnent le sentiment de ne pas vouloir faire le ménage. »

Certains craignent que ce ne soit le préalable d’une ultime partition en deux facs séparées de Guadeloupe et de Martinique. Voila qui promet pour la nouvelle lecture de ce texte de loi sur l’université des Antilles, le 21 mai !
A cette bagarre institutionnelle s’ajoutent de vilaines histoires d’argent. Ainsi les dérives financières d’un labo économique de la fac à Fort-de-France, le Ceregmia, ont été décrites depuis 2003 dans des rapports successifs de la Cour des comptes, de l’Inspection générale de l’Éducation nationale et même du Sénat!

→   Lire Plus

Crise à l’université, Médiapart manipulé ?

— Par Edouard de Lépine —
mediapart_manipQuelques jours après le passage à la Martinique du directeur de Médiapart, Edwy Plénel, a paru dans ce journal un curieux article sur l’Université des Antilles. Cet article met gravement et nommément en cause Fred Célimène pour lequel j’ai le plus grand respect, entre autres à cause de l’énorme travail qu’il a réalisé en un peu plus d’un quart de siècle, à l’intérieur de l’Université et aux alentours, dans la Caraïbe. Un travail que je suis naturellement prêt à comparer avec celui de n’importe lequel de ces conjurés d’un gran sanblé qui n’ose pas dire son nom. À commencer par la seule performance de celle qui n’aura mis que quelques mois à casser l’Université des Antilles-Guyane que nous avions mis un demi-siècle à construire.
Ému et surpris par les premiers articles parus dans Médiapaart et repris dans la presse locale, j’avais adressé au directeur de ce journal que j’ai la chance de connaître, à une adresse probablement inexacte, un document qu’il n’a manifestement pas reçu. C’est pourquoi je me proposais de profiter de son passage à la Martinique, pour lui en toucher un mot, lui remettre un épais dossier sur ce sujet et même essayer de mettre sur pied une rencontre avec Fred Célimène.

→   Lire Plus

De Gouges face aux goujats…

— Par Cécile Bertin-Elisabeth —

olympe_de_gougesLaissez-moi vous conter une histoire, celle de la Révolution et des droits de l’homme…
Liberté, égalité, fraternité… Vous connaissez ?
Tiens, où sont passés les « E » : LibertéE, égalitéE, fraternitéE, masculinisés ? Virilisés ou étouffés ? Guillotinés eux aussi, sacrifiés à l’autel d’un masculin qui se prend pour le divin ?
Université, sans E aussi ? Une université, deux îles : Guadeloupe et sa Vierge de Guadalupe, Martinique de Matinino, l’île aux femmes, une Guyane et le coeur de Soeur Javouhey ?… Tous ces féminins Unis Amis Grandis.
Liberté, égalité, fraternité… Vous connaissez ?
*1789. Oui, bien sûr, la Révolution française et surtout la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Qui ne connaît pas ? Qui se soucie que les femmes ne votent pas ?
*1791 : La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. D’où me sortez-vous ça ? Connais pas…
Mais si, rappelez-vous : Olympe de Gouges, celle qui a eu l’audace d’affirmer : « La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune » …
Cette phrase, vous la connaissez, vous qui semblez l’inverser en ces temps troublés où vous criez à gorge déployée « Haro sur Mencé!

→   Lire Plus

Refus d’opposer jeunesse guadeloupéenne et martiniquaise!

nilorQuestion du député Jean-Philippe Nilor à Najat Vallaud-belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Madame la ministre, j’associe les députés Alfred MARIE-JEANNE et Bruno Nestor AZEROT à ma question. La récente mise sous tension du pôle universitaire Guadeloupe témoigne de l’exécution des menaces de démantèlement proférées dans cet hémicycle lors de l’examen du projet de loi relatif à l’Université des Antilles.

Le mode opératoire est identique à celui précédant l’amputation du pôle Guyanais, avec une ministre ou un ex-ministre aux manettes qui manipule les chiffres, excite les syndicats, attise les rivalités pour provoquer l’éclatement.

Résultat, la répartition du budget de l’ordre de 60% pour la Guadeloupe et 40% pour la Martinique, qui avait fait l’objet d’une large concertation et qui permettait aux deux pôles de vivre, est aujourd’hui dénoncée par un pôle Guadeloupe chauffé à blanc.

Reconnaissons que la proposition du « ticket à trois »*, votée par le Sénat et validée par notre commission des affaires culturelles est lumineuse, même si elle vient de la droite. Elle favorise l’unité, la cohérence et l’apaisement au sein de l’Université des Antilles.

→   Lire Plus

L’insignifiance à ciel ouvert (2)

eris_discordeLe 02 juillet André lucrèce publiait un texte “L’insignifiance à ciel ouvert” que l’on peut lire ici à propos de la crise de l’UAG. Il précise ci-dessous sa position.

COMMUNIQUÉ D’ANDRÉ LUCRECE

Je voudrais d’abord remercier les très nombreuses personnes qui, aussi bien en Guadeloupe qu’en Martinique, ont manifesté leur approbation à l’article intitulé “L’insignifiance à ciel ouvert”.
Et bien sûr, je ne pouvais m’attendre à une unanimité, sachant que des intérêts occultes et d’obscures solidarités ne pouvaient que se manifester en opposition. Ceux qui pratiquent une lecture vicieuse, en voulant voir dans mon article une opposition entre deux pays, ne servent que des intérêts médiocres car cet article, précisément, dit exactement le contraire en dénonçant le chauvinisme d’un responsable politique.
Il est vrai que ceux-là nous donnent une image d’eux-mêmes sans nouveauté. Aux antipodes de la richesse et de la générosité humaines.

→   Lire Plus

S. Letchimy dénonce “une gestion catastrophique de la mise en place de l’Université des Antilles”

universite_antilles-2

Dans une lettre adressée à Geneviève Fioraso, Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, le Député-Président de région déplore une gestion de la création de l’Université des Antilles qui se ferait “sans concertation avec les collectivités locales”, dans “la confusion générale”. Il se prononce pour le maintien des à la tête de la future Université des “actuelles instances de gouvernance, démocratiquement élues” que le départ de la Guyane ne saurait “remettre en cause.” et il retient l’option d’une alternance entre la Guadeloupe et la Martinique pour la Présidence de l’Université.

Cette prise de position participe, involontairement sans doute, à épaissir un peu plus le brouillard institutionnel qui entoure la naissance de la future Université des Antilles, (ex-UAG). En effet, le Conseil régional de Guadeloupe, réclame pour le pôle guadeloupéen une large autonomie administrative, financière, pédagogique et financière qui conduit à faire de la future université une coquille juridique vide, l’essentiel du pouvoir étant concentré dans chacun des pôles. La dénomination “Université des Antilles” se réduirait à n’être que du papier cadeau, ou d’emballage. Ce même Conseil régional de Guadeloupe a, dans cette logique, pris position en faveur d’une administration transitoire en “disqualifiant”, la Présidente actuelle jugée “partisane”.

→   Lire Plus

Les 7 contre-vérités les plus éhontées du directeur du CEREGMIA

— Par Marie-Rose Fréjus —
detournement_fricCalomnie n° 1 : Guerre des facs, guerre des laboratoires
Ce que prétend le directeur du CEREGMIA :

C’est une guerre des Facultés, une guerre de laboratoires. Ces gens sont jaloux du CEREGMIA et de la Faculté de Droit et d’Economie qui mènent ce qu’il appelle une « cabale », un complot.

Ce que dit la vérité: il n’y a jamais eu de guerre des facultés ni des laboratoires.

Quand Georges Virassamy, juriste, était candidat à sa propre réélection, après son déchoukage, c’est Jean Bernabé et Raphaël Confiant, de la Faculté des Lettres, qui ont pris la tête de son comité de soutien, contre Pascal Saffache, pourtant doyen de la Faculté des Lettres à l’époque !

→   Lire Plus

Le scandale du CEREGMIA place l’Université en mode REMBOURSEZ !

— Par le site Free Pawol —

detournement_fricLa récente lettre de soutien de Geneviève Fioraso, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, est bienvenue pour Corinne Mencé-Caster. La présidente de l’Université Antilles-Guyane a encore besoin d’encouragements au vu des courriers qu’elle reçoit ces jours-ci. De véritables coups de massue après les mails injurieux, les menaces, provoqués par sa plainte au procureur. Les détournements de fonds du CEREGMIA ont placé l’université, en mode remboursez !

Après des années d’aveuglement, et on sait qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, les responsables de l’État, les politiques, réagissent.

→   Lire Plus

CEREGMIA : clair soutien du Ministère à la présidente de l’UAG

ceregmiaDans un courrier adressé à Corine Mencé-Caster, présidente de l’UAG, Geneviève Fioraso la Secrétaire d’État à l’enseignement supérieur et à la recherche, prend clairement position dans ce qui apparait être le scandale financier qui traverse le pôle martiniquais de l’université. Elle lui adresse un courrier à la fois administratif, politique, et personnel. Administratif  parce qu’en félicitant la présidente d’avoir suspendu de leurs fonctions de direction Fred Célimène et son adjoint le Ministère semble considérer le référé en annulation du décret de suspension utilisé par la défense comme une simple argutie juridique, politique parce que Geneviève Fioraso, au-delà des procédures judiciaires en cours prend franchement position en affirmant qu’il y a bien eu des malversations financières et personnel en se déclarant aux cotés de Corine Mencé-Caster face aux intimidations et  menaces qui  l’assaillent.

→   Lire Plus

Soupçons de détournements de fonds au CEREGMIA : une mise au point de la Présidente de l’UAG

detournement_fric—Communiqué de presse —

Schoelcher, le 28 mai 2014

La présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane entend rétablir la vérité, en regard d’un certain nombre de discours qui circulent.
1. Les mesures de suspension prises à l’égard de Fred Célimène et Kinvi Logossah l’ont été, suite aux préconisations de la mission d’Inspection Générale (IGAENR), mandatée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui a rendu son rapport définitif, à l’issue d’une phase contradictoire où les intéressés ont pu répondre. Il s’agit de mesures conservatoires, dans l’attente de poursuites disciplinaires.
2. La décision a été préparée avec les services juridiques du Ministère et de l’UAG, après concertation avec les cabinets du Ministre et de la secrétaire d’Etat et les recteurs. Les arrêtés ont été établis en bonne et due forme.

→   Lire Plus

Les lourdes conclusions qui motivent la suspension de Fred Célimène

.— Extraits du rapport de l’IGANER —

ceregmia

8. Conclusions et préconisations

8.1. Conclusions à l’issue de la phase contradictoire

8.1.1. Concernant le directeur du laboratoire, M. Célimène

Le refus de M. Célimène d’inscrire le laboratoire dans un projet d’établissement, l’objectif poursuivi d’en faire une entité autonome, son refus de tout pilotage hormis le sien, sa propension à exercer des pressions et des menaces sur les services, les cadres, les instances, la gouvernance, jusqu’aux partenaires extérieurs, ont transformé ce qui aurait pu être un levier pour la recherche de l’université des Antilles et de la Guyane, en un facteur de risques et de déstabilisation.

La volonté est délibérée de gérer dans la plus grande opacité des conventions financées sur les fonds européens dont le volume a atteint en trois ans, entre 2009 et 2012, plus de 13 M€ dont près de 9 M€ de FEDER, et de s’affranchir des règlements européens et nationaux. Elle sert des intérêts personnels en impliquant membres et collaborateurs du CEREGMIA. Elle sert une ambition personnelle centrée sur un laboratoire que M. Célimène dirige depuis bientôt trente ans, et dont les activités dépassent le périmètre scientifique d’une unité de recherche.

→   Lire Plus

CEREGMIA : le directeur suspendu de ses activités à l’UAG, par la Présidente de l’UAG

ceregmiaConformément, semble-t-il, au décret de loi qui lui en donne le pouvoir, encore que cela soit contesté par le concerné, la Présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane madame Corine Mencé-Caster, à pris ce lundi 26 mai un arrêté de suspension de ses fonctions d’enseignant chercheur et de toutes les activités qui y sont rattachées dans l’intérêt du service, pour une durée de douze mois à titre conservatoire et sans privation de traitement le professeur des Universités Fred Célimène. La suspension est prise ” considérant la gravité des faits, des nombreux manquements et  des irrégularités qui lui sont reprochés.”. Elle a pour conséquence de lui interdire de se rendre à l’Université hors accord et présence d’une autorité universitaire. Un huissier, est venu lui signifier, ce matin même, sur le campus de Schoelcher la teneur de cette décision.

→   Lire Plus

CEREGMIA : Lurel se défausse-t-il sur Letchimy?

lurel_droit_rep

Dans la sombre et ténébreuse affaire du CEREGMIA, les lâchages se multiplient au fur et à mesure des révélations. Plusieurs observateurs avaient déjà interprété les propos de Serge Letchimy, rapportés dans l’article de Médiapart intitulé “ Université Antilles Guyane : les fonds européens ont été siphonnés à grande échelle“, comme un début de lâchage (lire ici) du directeur du CEREGMIA. Dans un droit de réponse à Mediapart, Victorin Lurel, redevenu président de la Région Guadeloupe, après sa non-reconduction dans ses fonctions ministérielles,  explique que s’il est revenu sur sa décision de déprogrammer les dossiers non conformes aux règles administratives présentés par CEREGMIA c’est sur “la lourde insistance” du président de la Région Martinique et cela “pour éviter une crise politique” avec ce dernier. Si ce n’est un lâchage c’est au moins une prise de distance précautionneuse!

Il indique par ailleurs que “si la démonstration est faite que les dossiers portés par le CEREGMIA participaient à une entreprise frauduleuse” il “s’associera à toutes actions pénales ou civiles” à commencer par la demande de “remboursement des sommes qui auraient été indûment versées.

→   Lire Plus

Université Antilles-Guyane: les fonds européens ont été siphonnés à grande échelle

— Par Lucie Delaporte—

argent_partiDes documents confidentiels auxquels Mediapart a eu accès dévoilent comment des millions d’euros de subventions européennes ont disparu dans des montages opaques à l’université des Antilles-Guyane. Une information judiciaire vient d’être ouverte pour « détournement de fonds » et « escroquerie en bande organisée » tandis que la nouvelle présidente de l’université parle de « système mafieux ».

 C’est un système vieux de quinze ans qui est en train de vaciller. Son effondrement menace d’emporter des universitaires, des responsables politiques locaux et n’épargnera pas l’État qui a choisi de fermer pudiquement les yeux durant toutes ces années. À l’université des Antilles et de la Guyane s’est développé un impressionnant système de détournement de fonds sans que, jusqu’à ces derniers mois, personne trouve rien à redire. À tous les niveaux ou presque, les autorités concernées ont failli. Aujourd’hui, après plus d’une décennie où les alertes n’ont pourtant pas manqué, le système semble se lézarder.

→   Lire Plus

Trois pays, trois peuples, trois jeunesses, trois universités

— Par Max Bellozip —

3_universitesFin 2013, des étudiants alliés à des personnels du pôle Martinique de l’UAG ont manifesté contre la scission de l’université sous le slogan « 3 pays, une seule jeunesse » faisant accroire que la jeunesse est une et indivisible.
La jeunesse ne constitue nullement un groupe homogène et uniforme d’individus, loin s’en faut et notre jeunesse estudiantine de l’UAG est à l’image de nos sociétés : en son sein existe des jeunes appartenant à différents groupes sociaux et de diverses origines, en particulier des Guadeloupéens, des Guyanais, des Martiniquais. Les aspirations de ces jeunes correspondent, pour beaucoup, aux aspirations, aux revendications des différents groupes constituant leurs peuples respectifs. Un jeune est d’un peuple et la jeunesse une et indivisible n’est qu’une revue de l’esprit, inventée pour les besoins d’un combat d’arrière-garde. Preuve en est, les jeunesses de Guadeloupe et encore moins de Guyane ne se sont retrouvées dans ce mouvement initié et limité à la Martinique.

→   Lire Plus

Université : motion des organisations de parents d’élèves

uagNous, organisations représentatives des parents d’élèves de Guadeloupe et de Martinique, nous démarquant de tout discours ou posture identitaire, signifions notre exaspération face à la détérioration de la situation de ce qui reste de l’UAG et nous nous prononçons fermement en faveur d’une Université des Antilles.
En effet, cette option semble plus rassurante pour nos enfants qui étudient au sein d’un établissement déjà fragilisé par la crise guyanaise dont ont découlé des mouvements qui ont perturbé le bon déroulement de l’année universitaire et son calendrier d’examens. Cette option est aussi plus rassurante pour les lycéens qui doivent pouvoir faire leurs choix d’orientation dans la plus grande sérénité.
Par ailleurs et surtout, nous sommes convaincus que seule l’option d’une Université des Antilles comportant deux pôles forts, bien structurés et équilibrés respectant les forces et limitant les lacunes de chacun, pourrait garantir la sauvegarde, voire l’amélioration de la qualité et la pluralité de l’offre de formation et de recherche.

→   Lire Plus

UAG : comment accepter l’inacceptable ?

uag Entant qu’universitaire, femme, mère et citoyenne, la vérité doit être dite sur ce que Corinne Mencé-Caster vit depuis plusieurs mois et qui, par-delà sa petite personne, a des répercussions très lourdes sur l’enseignement supérieur et la recherche dans nos régions.
Comment expliquer qu’une institution, comme l’UAG, qui a mis entre 30 et 40 ans à se construire, puisse exploser en moins de 6 mois, au point que soient envisageable la création de trois micro-universités ?
Comment ne pas établir un lien entre les audits lancés, la politique de rationalisation et d’assainissement mise en œuvre, la volonté de transparence avec la communauté et cette subite explosion ?
Pourquoi ce déchaînement de passions et de violences envers une femme présidente, démocratiquement élue ? Envers une équipe de gouvernance qui manifestement s’essaie à déployer un outil sain et solide au service de nos jeunes, moins jeunes et de nos territoires ?

→   Lire Plus

Soupçons de détournements de fonds à l’université Antilles-Guyane

banditUne information judiciaire pour « escroquerie en bande organisée et détournements de fonds en bande organisée » au sein de l’université des Antilles et de la Guyane (UAG) va être ouverte « dans quelques jours », a annoncé vendredi 21 mars le procureur de la République de Fort-de-France, Eric Corbaux.

C’est sur fond de « crise guyanaise », comme la nomment les médias locaux, qu’a éclaté le scandale présumé du Ceregmia (Centre d’études et de recherche en économie, gestion, modélisation et informatique appliquée), un laboratoire de recherche de l’université, alors que l’UAG est déjà confrontée à de nombreuses difficultés.

→   Lire Plus

“Lettre à une femme d’honneur”

mence-casterMadame la Présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane,
Lorsque vous avez été élue en janvier 2013, nous avons célébré dans un élan de fierté, la personne d’excellence que vous représentez.
Portées par vos projets et votre intelligence, nous avons continué à croire en votre présidence éclairée.
Mais déjà un vent mauvais soufflait, que nous n’avions pas perçu.
Déjà, des sables mouvants mais ondoyants nous encerclaient.
Nous voyions une personne, quand d’autres déjà, détestaient la femme.
D’autres. Des mâles trépidant, arrogants, suffoquant de petites misères, étouffant dans leurs gorges le mépris pour ce qu’ils ne pouvaient concevoir que comme une claque : une Vaillante.

→   Lire Plus

Éclatement de l’UAG : l’arbre qui tente de cacher la forêt?

 — Par M’A —

 uagL’autonomie acquise par l’Université de la Guyane apparaît de plus en plus comme un épiphénomène d’une très grave crise qui porte sur la gestion plus ou moins frauduleuse de l’UAG. Deux rapports de la Cour des Comptes, institution dont l’indépendance, l’intégrité et l’impartialité sont unanimement reconnues, pointent à plus de dix ans de distance de graves dysfonctionnements, à tel point qu’aujourd’hui il manque 10 millions d’euros dans les comptes de l’Université et que 90% des pièces comptables ont disparu ! Au cœur du scandale on retrouve le CEREGMIA Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée),crée en 1986, dirigé par l’universitaire Fred Célimène et qui regroupe 60 enseignants-chercheurs ainsi qu’une cinquantaine de doctorants. Il est reproché au CEREGMIA de faire financer grassement par l’Université des activités qui relèvent de la sphère des professions libérales. La liste des principaux bénéficiaires de ces subsides figure dans le rapport de la Cour des Comptes.

→   Lire Plus

UAG : ” Les casseurs sont-ils qualifiés pour recoller les morceaux?” Intervention d’AMJ

Intervention du Député Alfred MARIE-JEANNE lors de la réunion au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l’UAG le 21 novembre 2013

amj_quest_oraleLes casseurs qui ont agi, au grand jour ou dans l’ombre, sont-ils les plus qualifiés pour recoller les divers morceaux épars du vase brisé qu’est devenue l’Université Antilles-Guyane ?
Madame la Ministre,
Dans votre lettre du 15 novembre 2013, vous rappelez de façon péremptoire votre décision de « renforcer l’autonomie du Pôle universitaire de Guyane d’une part, et engager les étapes conduisant à une université de plein exercice ».
Et vous ajoutez immédiatement après que « l’évolution du pôle martiniquais et du pôle guadeloupéen de l’Université est entièrement ouverte ».
Ouverte sur quoi ? je me le demande. En tout cas assurément ouverte sur le partage des lambeaux restants sur lequel on s’entre-déchire déjà.
Preuve supplémentaire, c’est la Présidente de la Région Guadeloupe qui, dans la foulée, se prononce également pour une « Université de plein exercice ».

→   Lire Plus

UAG : “Vive la crise si elle permet d’aller plus loin”

—Par Gilbert Pago—

uagJe suis abasourdi par les décisions catastrophiques du gouvernement, prises de manière cavalière :
— Aucune volonté de rechercher l’apaisement dans ce conflit et le dialogue entre les interlocuteurs,
— Mise à l’écart brutale de la gouvernance de l’UAG en Guyane,
— Désaveu et contournement de la présidente de l’U.A.G,
— Nomination d’une administratrice provisoire membre de ces groupes de recherche en Guyane indifférents (quand pour le moins, ils ne sont pas hostiles) à l’U.A.G,
— Mesures prises sous la coupe de Taubira et probablement de Lurel.
— Consultation seulement après les faits, de la direction de l’U.A.G, des parlementaires des deux îles et des conseils régionaux de Guadeloupe et Martinique
— Mesures qui loin de calmer les choses ne vont qu’amplifier la division entre Guadeloupéens, Martiniquais et Guyanais sous l’œil goguenard et condescendant des quelques uns de « nos observateurs ».
La crise dans l’U.A.G couvait, elle a éclaté et quoique trop tardivement il fallait réagir en positif aux réclamations guyanaises !

→   Lire Plus