Yékri

Yékri, le journal des effervescences créoles

L’éphéméride du 29 novembre

Le massacre de Moïwana le 29 novembre 1986

Guerre civile du Suriname

La guerre civile du Suriname est un conflit qui dura de 1986 à 1992 au Suriname. Il a opposé le gouvernement du Suriname mené par Dési Bouterse au Jungle Commando mené par Ronnie Brunswijk. Le conflit a touché principalement l’est du Suriname, notamment les populations marrons.

La situation s’enlisant durablement, les Jungle Commando ont progressivement évolué vers le banditisme, entre l’attaque de la banque de Moengo et divers trafics sur le fleuve Maroni (essence, or, armes puis drogue).

Conséquence
À la suite de différents combats et massacres (Moïwana, le 29 novembre 1986), la Guyane française a vu affluer plusieurs milliers de réfugiés dans les environs de Saint-Laurent-du-Maroni. Ceux-ci, appelés Personnes Provisoirement Déplacées du Suriname (PPDS), ont été placés dans quatre camps de réfugiés, sous l’égide des Nations unies :

Camp A à côté de l’aérodrome de Saint-Laurent-du-Maroni (A pour aviation, également appelé Vliegveld — signifiant « aérodrome » en néerlandais — par les réfugiés… ) fut le camp de transit des femmes réfugiées attendant un enfant et sur le point d’accoucher, ainsi que toutes autres personnes nécessitant une surveillance médicale resserrée.

Lire Plus =>

L’éphéméride du 28 novembre

Mike Birch remporte la première édition de la Route du Rhum le 28 novembre 1978

Mike Birch est un navigateur canadien. Il est né le 1er novembre 1931 à Vancouver au Canada.

Il commence très tard la course à la voile, mais se fait connaître par sa victoire dans la Route du Rhum en 1978. En effet, il gagne avec 98 secondes d’avance sur Michel Malinovsky. Son bateau, Olympus Photo, un trimaran Acapella jaune de seulement 39 pieds (moins de 12 m) rattrape le grand et fin monocoque Kriter V.

Cette victoire très spectaculaire marquera la fin des victoires en monocoque et la suprématie des multicoques, bateaux plus rapides mais aussi souvent moins fiables, notamment à cette époque (un autre fameux trimaran prit le départ de cette même course et n’arriva jamais : Manureva, l’ex-Pen Duick IV d’Éric Tabarly, avec Alain Colas à la barre).

Mike Birch continua une longue carrière de course au large, notamment dans les courses françaises, et navigua en course jusqu’à un âge très avancé.

Lire Plus =>

L’éphéméride du 27 novembre

Charles Poncet de Brétigny débarque en Guyane le 27 novembre 1643.

Charles Poncet de Brétigny est un explorateur français du xviie siècle. Il est le fondateur de la Compagnie de Rouen et de la colonie de Cayenne en Guyane.
Normand, il se fait convaincre par des explorateurs revenus de la Guyane du climat exceptionnel et obtient une concession du roi de France pour cultiver la France équinoxiale, une terre qui avait auparavant connu les expéditions de Daniel de La Touche, sieur de La Ravardière en 1604 et 1612, et Jessé de Forest en 1623-1624.

Le 27 novembre 1643, Charles Poncet de Brétigny arrive en Guyane à la tête de 300 ou 400 hommes, et débarque à l’anse d’Armire, site qui deviendra la ville de Rémire-Montjoly. Il lui fallut deux jours pour longer la côte et achète aux Galibis une colline à l’embouchure de la rivière Cayenne et la baptise « Mont Cépérou », du nom du chef indien. Il y édifie un village protégé par un fort. Cayenne vient de naître.

Lire Plus =>

L’éphéméride du 26 novembre

Le 26 novembre 2014 le Gwoka est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le gwoka (ou gwo ka) est un genre musical de la Guadeloupe. Il est principalement joué avec des tambours appelés « ka », famille d’instruments de percussion. Les autres instruments sont le chacha (une sorte de maraca) et le tibwa (instrument formé de deux baguettes de bois qu’on frappe sur l’arrière d’un tambour ou sur un morceau de bambou)1, qui lui, ne fait pas partie du gwoka guadeloupéen mais du bèlè martiniquais. Le gwoka authentique, pratiqué en Guadeloupe, est joué sans les baguettes de bois pour frapper à l’arrière du tambour ou du bambou .

Les différentes tailles des tambours établissent la base. Le plus grand : le boula joue le rythme central et le plus petit : le marqueur (ou makè) marque la mélodie et interagit avec les danseurs, le chanteur et les chœurs; ces derniers sont repris généralement par les spectateurs lors de prestations en public.

Les chants du gwoka sont généralement gutturaux, nasaux et rugueux, bien qu’ils puissent également être lumineux et lisses.

Lire Plus =>

L’éphéméride du 25 novembre

Le 25 novembre 2019 [marque] le 56ème anniversaire du début du procès de l’OJAM, l’Organisation de la Jeunesse Anticolonialiste de la Martinique. Un demi-siècle plus tard que faut-il retenir de cet épisode de notre histoire qui reste méconnu ?
Jean-Marc Party • Publié le 27 novembre 2016 à 10h00
Lundi 25 novembre 1963, 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Sont cités à comparaître devant la Cour de sûreté de l’État, 18 jeunes martiniquais de 19 à 33 ans. Une femme et dix-sept hommes. Ils sont étudiants, enseignant, médecin, avocat, artiste-peintre, bijoutier, inspecteur des douanes, ouvrier. Ils risquent jusqu’à dix ans de prison pour « atteinte à l’intégrité du territoire ». Leur délit ? Avoir placardé le matin du Réveillon de Noël 1962, sur les murs de maisons et d’édifices publics, une affiche intitulée « Manifeste de la jeunesse de Martinique », se concluant par un slogan : « La Martinique aux Martiniquais ».

Ce 25 novembre 1963, s’ouvre le procès des militants de l’Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique.

Lire Plus =>

L’éphéméride du 24 novembre

Le 24 novembre 2010 : Yves Tole est désigné Maître d’Art pour son savoir-faire en matière de Gwo-ka. Il est l’unique ultra-marin à recevoir ce titre.

Les métiers d’art sont un des laboratoires du futur. Dans leurs ateliers les quelques trente mille artisans d’art français s’ingénient à restaurer, reproduire, réparer et créer les objets d’art.

Les restaurations des tableaux du Louvre ou du dôme des Invalides, les statues du Jardin des Tuileries ou les broderies des collections de haute couture et vitraux de la cathédrale de Chartres…
Le travail des Maîtres d’Art est partout dans notre vie quotidienne.

Les œuvres des Maîtres d’Art sont quelquefois anonymes ; ceux-ci s’effacent souvent derrière l’artiste et pourtant, sans eux, rien de ce qui charme notre regard ne serait possible. C’est pour mettre en lumière le talent des artisans de l’art que le titre de Maître d’Art a été créé ; c’est également pour rappeler que les éléments et signes de notre culture, musée, monuments, musique, livre, théâtre, sont aussi les résultats de savoir-faire exceptionnels.

Lire Plus =>

Appel à candidature du comité Miss Maman DOM TOM 2020

—- Par le Comité Miss Maman DOM TOM —-

Yékri Yékra l’effervescence créole a l’honneur de relayer l’appel à candidature du comité Miss Maman DOM TOM 2020.

Si vous souhaitez représenter les valeurs de la femme, la mère de l’outre mer et mettre en lumière l’éducation, la culture ainsi que partager les valeurs fortes des DOM TOM.
N’hésitez pas à laisser un message un dossier vous sera envoyé par le comité miss maman DOM TOM.

https://www.facebook.com/missmaman.domtom.7?ref=br_rs

Lire Plus =>

« Papa Doc, l’Oncle Sam et Les Tontons Macoutes »

Lundi 18 novembre 2019 à 19h Espace Jean Dame 75002

– par la délégation général à l’Outre-Mer près madame le maire de Paris –

La DGOM (Délégation Générale à l’Outre-Mer de la Ville de Paris) a le plaisir de vous informer de la tenue de la projection du film « Papa Doc, l’Oncle Sam et Les Tontons Macoutes » qui revient sur des faits historiques dû à un climat politique de guerre froide dans les années 60 à 80.

Le film relate les liens entretenus entre l’île de Haïti dirigée par les Duvalier (Papa Doc et Bébé Doc) sous influence, et les États Unis qui prônent une politique ferme anticommuniste, notamment illustré dans le traitement particulier de celle menée pour l’île de Cuba.

Explication de l’histoire dans son contexte, qu’il est encore actuellement difficile d’explicité, selon les termes du réalisateur, Frédéric Tyrode Saint-Louis de « Beau Comme Une Image ».

Projection en avant-première : « Papa Doc, l’Oncle Sam et Les Tontons Macoutes »

Espace Jean Dame

2éme Arrondissement

Le Lundi 18 novembre prochain 

 

Voici le lien pour l’inscription à l’avant première de « Papa Doc » avec le carton d’invitation (en PJ) 

https://www.eventbrite.fr/e/79336025187

Lire Plus =>

Conférence sur le Bataillon du Pacifique

Vendredi 22 novembre 2019 à 18h00 – auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris

– par le délégué général à l’Outre-Mer près madame le maire de Paris –

CONFÉRENCE 

 « L’engagement du Bataillon du Pacifique dans les deux conflits mondiaux »

Vendredi 22 novembre 2019 à 18h00

Auditorium de l’Hôtel de Ville – 5, rue Lobau – Paris 4ème

 

Avec les interventions :

– Professeur Sarah MOHAMED-GAILLARD, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’INALCO – Histoire du Pacifique « L’engagement des soldats calédoniens au sein du Bataillon du Pacifique lors de la 1ère Guerre Mondiale » (sous réserves)

– M. le Maire ou un représentant de la commune de Vesles et Caumont/association La Roselière : « Le Bataillon du Pacifique sur le front de l’Aisne :  les combats de Vesles et Caumont – 25 octobre 1918 »

Lire Plus =>

Et de mon coeur coule une rivière de larmes sèches

Rencontre avec Serge Delisle

— Par Malika —

Chanteur, auteur et réalisateur, Serge Delisle présente son dernier livre Et de mon cœur coule une rivière de larmes sèches le 23 juin 2019 à LA PLACE – 23, rue Française 75002 PARIS.

« Référencé à la Fnac depuis août 2018, Serge Delisle son auteur nous emporte à travers son récit dans une épopée lointaine et passionnante de 1653 à 2018 qui retrace entièrement l’histoire des Antilles. De la traite de l’ébène (« Bois d’ébène » qui parle de la traite négrière), ces hommes, ces femmes et ces enfants ont été déracinés violentés réduit à l’état d’esclave jusqu’à son interdiction légale 1848 dans les colonies françaises.

Lire Plus =>

Boxy, la box culinaire de cuizine lokal

— Par Malika —

Je commence ma chronique culinaire par une découverte ; Boxy. Une box culinaire créée par Mickael Boqué. Il est à l’initiative du site Internet cuizine lokal, conçu comme un portail de recettes des départements et territoires d’Outre-Mer. A ce titre, il est le digne héritier d’AntanLontan. Ce cuisinier blogueur a remporté le Trophée Meilleur Blog Culinaire décerné par l’académie de l’art culinaire créole lors de la quatrième édition de leur gala le 21 juin 2018. Mais revenons à notre box. Boxy c’est quoi ? Bien plus qu’une box, Boxy est un voyage au cœur de la culture et des traditions culinaires ultramarines 100% personnalisable. Elle se décline de quatre manières : Découverte, Dégustation, Gourmande, l’Originale. A offrir ou à s’offrir, c’est une bonne idée cadeau. Pour l’instant, peu de produits sont proposés. Boxy gagnera à s’étoffer et surtout à être connue. Souhaitons-lui le développement et le succès qu’il mérite.

https://www.cuizinelokal.com/fr/boxy

Lire Plus =>

20e édition du festival « Terre de Blues » – lanné sélébrasyon

— Par Dr Maryse Etzol(*) —

Que de chemins parcourus en 20 ans!

Passer d’un festival aux ambitions certes affichées mais mesurées à ses débuts, à un rendez-vous devenu incontournable, élevé au rang des plus grands festivals de la Caraïbe, est l’une de nos plus grandes satisfactions.

Platon dit un jour : « pour connaitre un peuple il faut connaitre sa musique ». Je me permettrai d’ajouter, pour se connaitre en tant que peuple il est nécessaire de maitriser son histoire et de s’approprier les rythmes qui l’ont accompagnée.

Notre histoire faite de puissances, puis de douleurs et de fers, avant que ne s’allument les braises de la liberté, fut bercée par le Ka qui sera, sous toutes ses variantes, dignement représenté sur la grande scène du festival.

Notre histoire s’émerveilla aussi au son d’un blues né du génie de nos frères du continent voisin, et honoré sans discontinuer ici à Marie-Galante.

Notre histoire, avant tout autre chose, a baigné dans les sons de l’Afrique qui nous envoie sur scène, cette année encore, l’un de ses plus talentueux fils.

Lire Plus =>

Une maman internationale au service de la cause maternelle et infantile

— Par Malika —

  La deuxième édition de l’élection Miss Maman Internationale s’est déroulée le samedi 25 mai 2019 à Crosne dans l’Essonne (91). Cet évènement a été organisé par l’association tous humains et solidaires présidée par madame Mariette Machia Rhim Payombo et a pour but de valoriser la femme dans son rôle de mère. Cette édition 2019 a vu le sacre de Christine Royan en tant que Miss Maman Internationale. Déjà couronnée le samedi 23 février 2019 Miss Maman DOM TOM, cette mère de famille et auxiliaire de puériculture est engagée dans la vie culturelle et associative ultramarine avec l’association Bel’Kapress. Elle s’est distinguée lors du gala par sa prestation et plus encore pour son engagement humanitaire. Elle a d’abord salué le public et le jury en langue des signes. Elle a ensuite exposé le projet qu’elle souhaite valoriser dans le cadre de son double mandat. Le contact avec les enfants l’a poussé à acquérir des bases en langue des signes adaptée à la petite enfance au quotidien.

Lire Plus =>

Portrait du mois- Lydia Bangou cuisinier-traiteur

– Par Malika –

J’ai choisi de tenir une chronique sur des personnes issues de la diaspora ultramarine s’illustrant chacun dans leur domaine. La première à ouvrir cette chronique est Lydia Bangou dite Lyly. Cuisinier-traiteur passionné, elle a créé son entreprise NOS TENDANCES TRAITEUR grâce à laquelle elle met au service de ses clients son talent et sa créativité culinaires. Loin d’être enfermée dans la gastronomie créole, au contraire elle la porte à un haut niveau lors d’évènements professionnels ou privés se déroulant en France et à l’étranger : gala du comité Miss maman DOM TOM, tournage du film Darknet 3.0, mariages, vernissages,… . Elle a été récompensée en 2015 et en 2016 par le site mariage.net suite aux votes des Internautes. NOS TENDANCES TRAITEUR est né en 2006 de la passion de Lyly pour la cuisine, elle a la volonté de sublimer l’art culinaire en délivrant de prestations de qualité. Avec son staff, elle a à cœur que son travail reflète le désir de chacun de ses clients. Des pièces cocktails aux macarons, des entrées aux desserts, c’est une expérience extraordinaire.

Lire Plus =>

Communiqué de Yékri l’effervescence créole

— Par Malika —

***** COMMUNIQUÉ *****

Yékrik …Yékrak ! Yémistikrik…Yémistikrak ! Est-ce que la cour dort ? Non, la cour ne dort pas.

Tel est ce cri poussé par les conteurs au début des contes créoles d’antan lontan pour solliciter l’attention de leurs auditoires. La publication mensuelle Yékri prend une pause pour mieux revenir. La communauté créée sur Facebook reste à votre disposition, c’est votre tribune https://www.facebook.com/groups/465709367105316/ car chacun d’entre vous à quelque chose à conter.

Son objectif est toujours le même, provenant de la newsletter Elokans dont elle se veut l’héritière, à savoir « représenter une effervescence kréyol en diffusant des informations socio-culturelles liées à l’Outre mer, particulièrement de la Caraïbe et de l’Océan indien. ».

La parole est à vous !

Créolement vôtre

Lire Plus =>

Yékri n° 15 de janvier 2018

— Par Malika —

Newsletter de l’effervescence créole

SOMMAIRE

ARTS VIVANTS

  • J’habite une blessure sacré, une œuvre de Max Diakok interprété au théâtre de Ménilmontant (Paris)
  • Mémwè du kwi, exposition d’Adélaïde Corinus à la bibliothèque universitaire du campus de Schoelcher (Martinique)

SANTÉ : recette DETOX par le docteur Marie-Antoinette SÉJEAN, présidente de l’association Nutricréole et ambassadrice-santé de l’Académie de l’Art Culinaire du Monde Créole.

ARTS CULINAIRES

Lire Plus =>

Yékri n° 14 de décembre 2017

Newsletter de l’effervescence créole

— Par Malika —

Mesdames, Messieurs,

Je vous prie de trouver ci-joint le quatorzième numéro de la newsletter Yékri.

SOMMAIRE

ARTS VIVANTS

  • Expositions SILLONS par Adélaïde CORINUS (FORT-DE-FRANCE, Martinique)
  • Formations animateurs en pratiques artistiques et solidaires par Métisgwa (GOSIER, Guadeloupe)

SANTÉ : présentation de NUTRICREOLE fondée par le docteur Marie-Antoinette SÉJEAN

ARTS CULINAIRES

  • Restaurant-rhumerie-cabaret ARMELLE ET HENRI (PARIS 18ème)
  • MIGAN, marché local sur Internet
  • Restaurant CREOLE AVENUE, buffet et grillade (VILLENEUVE-SAINT-GEORGES)
  • NOS TENDANCES TRAITEUR, gastronomie exotique et française (PARIS). Prestations pour les professionnels, les institutions et les particuliers

SOLIDARITÉ/BONS PLANS

Lire Plus =>

Tarifs plus justes vers les Dom-Tom

— par Maureen Thimodent —

Maureen Thimodent porte le projet, et c’est maintenant, qu’on ait des tarifs plus justes sur le prix des billets vers les Antilles. Chaque signature compte. Vous aussi vous pouvez contribuer à cette réussite.

Tarifs résidents sur les billets A/R DOM-TOM – Signez la pétition ! http://chn.ge/2BjFXEM via @ChangeFrance remis à M. Emmanuel Macron.

Signez x Partagez en masse ! SOLIDARITÉ, même si pas directement impacté(é)s, il y a forcément un proche ou un ami qui dira merci.

En attendant, Votez « Level » … La compagnie « Level » prend les devants et fait le job du Gouvernement.
Ils ont su adapter leur modèle économique afin de proposer des tarifs honnêtes sur le prix des billets vers les Antilles. Grands remerciements et encouragements à « Eux » qui nous ont entendu et pensé à nous.
« Level, President »

Ansanm! Pli fô! Justiss x ékité
@+

Lire Plus =>

Yékri n° 13 de novembre 2017

Télécharger le n°13

SOMMAIRE

ARTS VIVANTS
– Expositions SILLONS par Adélaïde CORINUS (FORT-DE-FRANCE, Martinique)
– Le mois du film documentaire en Martinique (LE LAMENTIN, Martinique)
– Le mois du film documentaire en Haïti (JACMEL, Haïti)
– Les 10 ans de METIS’GWA, rencontre pour un cirque caribéen, Echo n°1 (POINTE-A-PITRE/LE MOULE
SANTÉ : présentation de NUTRICREOLE fondée par le docteur Marie-Antoinette SÉJEAN
ARTS CULINAIRES
– Restaurant CREOLE AVENUE, buffet et grillade (VILLENEUVE-SAINT-GEORGES)
– NOS TENDANCES TRAITEUR, gastronomie exotique et française (PARIS). Prestations pour les professionnels, les institutionnels et les particuliers
SOLIDARITÉ/BONS PLANS
– VOTRE VIE PRATIQUE, plateforme d’échange de mails et groupe Facebook
Bons plans, évènements, astuces, locations, …

Lire Plus =>

Yékri n° 12 – octobre 2017

 –– Malika —
Yékri … Yékra ! Comme ce cri poussé par les conteurs au début des contes créoles d’antan lontan pour solliciter l’attention de leurs auditoires, la newsletter Yékri veut attirer l’attention sur la culture créole, sur les talents ultramarins au sens large.
Elle reprend l’objectif de la newsletter Elokans dont elle se veut l’héritière : « représenter une effervescence kréyol en diffusant des informations socio-culturelles liées à l’Outre mer, particulièrement de la Caraïbe et de l’Océan indien. »
(Véronique LAROSE, créatrice de la publication Elokans).
Elle en reprend également les principes :
CONDITIONS de diffusion de vos actualités socioculturelles.
Yékri paraît mensuellement. Ainsi, pour le relais de vos actualités, adressez-moi ces infos un mois avant :
– descriptif complet de l’événement : textes en version WORD de préférence, images en JPG ;
– indications nécessaires : date et horaire, adresse précise de la manifestation, accès-transports, personne(s) à contacter.
– chaque structure, chaque particulier s’exprime en son nom propre.
Pour recevoir Yékri : transmettez-moi votre demande d’inscription par mail mycol5@gmail.com.

Lire Plus =>

Yékri n° 9 de juillet 2017

— Par Malika —

Yékri … Yékra ! Comme ce cri poussé par les conteurs au début des contes créoles d’antan lontan pour solliciter l’attention de leurs auditoires, la newsletter Yékri veut attirer l’attention sur la culture créole, sur les talents ultramarins au sens large. Elle reprend l’objectif de la newsletter Elokans dont elle se veut l’héritière : « représenter une effervescence kréyol en diffusant des informations socio-culturelles liées à l’Outre mer, particulièrement de la Caraïbe et de l’Océan indien. » (Véronique LAROSE, créatrice de la publication Elokans). Elle en reprend également les principes :

CONDITIONS de diffusion de vos actualités socio-culturelles. Yékri paraît mensuellement. Ainsi, pour le relais de vos actualités, adressez-moi ces infos un mois avant :

  • descriptif complet de l’événement : textes en version WORD de préférence, images en JPG ;
  • indications nécessaires : date et horaire, adresse précise de la manifestation, accès-transports, personne(s) à contacter.
  • chaque structure, chaque particulier s’exprime en son nom propre.

 

Pour recevoir Yékri : transmettez-moi votre demande d’inscription par mail mycol5@gmail.com.
Je vous inscrirai alors aussitôt.

Lire Plus =>

« Amitiés créoles »

— Par Patrick Singaïny, essayiste —

La dernière fois que j’ai échangé avec mon ami Roger de Jaham, c’était en février dernier, à La Réunion, où je suis retourné vivre en 2009, après 10 années passées en Martinique. Il n’était plus chef d’entreprises, je n’étais plus journaliste pour l’hebdomadaire Antilla. Il se rendait régulièrement dans l’Océan Indien, et nous trouvions toujours un moment pour savourer un repas au cours duquel nous confrontions nos points de vue et analyses, à travers différents sujets.

Le ton était toujours très amical et enjoué. Habituellement, il commençait par me raconter longuement et avec plaisir ce que j’étais supposé avoir raté des dernières nouvelles martiniquaises. Puis il se mettait dans la peau du président de l’association « Tous Créoles » auquel j’avais consacré un article dès sa création, dont les propos de l’époque étaient partagés entre vifs enthousiasme et petits doutes. Février dernier à la fin d’un long petit-déjeuner pendant lequel nous nous étions réjouis des changements profonds dans le cours de nos vies respectives, l’ami a voulu s’adresser davantage à l’essayiste.

Lire Plus =>

Yékri n°8 de juin 2017

— Par Malika —

Télécharger la newsletter

Une fois n’est pas coutume Yékri change quelque peu son éditorial. L’équipe a quelques nouveautés à vous annoncer. C’est décidé, l’effervescence créole se fera aussi sur les réseaux sociaux et compte élargir sa présence sur d’autres médias numériques. Yékri dispose de sa page et de son groupe sur le plus célèbre réseau social. Comme vous l’aurez constaté, le premier évènement y a été publié. Ce groupe et cette page ont été créés pour les communautés créés. Nous les ferons vivre avec vous.

Pour son prochain numéro, Yékri fait un appel à contributions pour son numéro spécial Océan Indien du mois de juillet. Nous sollicitons les particuliers, les associations, les entreprises, les institutions ou toute autre structure à nous faire part d’informations susceptibles d’être publiées.

Nous profitons également pour vous annoncer que Yékri s’associe à un cuisinier-traiteur pour organiser vos évènements culinaires professionnels ou privés : cocktails, dîners, mariages, ou autres célébrations ou occasions. Du bassin caribéen à l’Océan Indien, de l’Afrique à l’Amérique latine, nous ferons voyager vos papilles sans manquer le prestige obligé de la gastronomie Française et Européenne.

Lire Plus =>

L’ASCUB donne la parole aux femmes burundaises et promeut le théâtre

— Par Malika —

La soirée mécénat de l’association pour le soutien de la culture au Burundi (ASCUB) a eu lieu le 22 avril 2017 au restaurant les Voyelles. Cette association est animée par une présidente énergique, madame Georgette MINANI, et une équipe bénévole dynamique majoritairement féminine. L’ASCUB veut donner la parole à la femme burundaise et promouvoir la culture de ce pays d’Afrique de l’Est qu’est le Burundi. La soirée avait pour but de récolter des fonds pour construire une salle de théâtre à Giheta, une ville au centre du pays. Il s’agit également de soutenir la troupe de théâtre Ni Ndé en leur donnant davantage de moyens pour faire vivre leur art. La culture burundaise a été présentée à travers des danses et des chants traditionnels. Un repas typique a été servi aux convives. S’en est suivi une projection sur le projet de construction d’une salle de théâtre à Giheta. Enfin, la place à la fête dans le sous-sol vouté du restaurant les Voyelles.

 

Contact : ascub.burundi@gmail.com

Site : www.afblesoutienninde.com

Lire Plus =>

Yékri n°7 de mai 2017 – Newsletter de l’effervescence créole

— Par Malika —

Télécharger Yékri n°07

Yékri … Yékra ! Comme ce cri poussé par les conteurs au début des contes créoles d’antan lontan pour solliciter l’attention de leurs auditoires, la newsletter Yékri veut attirer l’attention sur la culture créole, sur les talents ultramarins au sens large. Elle reprend l’objectif de la newsletter Elokans dont elle se veut l’héritière : « représenter une effervescence kréyol en diffusant des informations socio-culturelles liées à l’Outre mer, particulièrement de la Caraïbe et de l’Océan indien. » (Véronique LAROSE, créatrice de la publication Elokans). Elle en reprend également les principes :

BOUCLAGE DE Yékri n° 8 de juin 2017 : le 28 mai 2017

CONDITIONS de diffusion de vos actualités socio-culturelles. Yékri paraît mensuellement. Ainsi, pour le relais de vos actualités, adressez-moi ces infos un mois avant :

  • descriptif complet de l’événement : textes en version WORD de préférence, images en JPG ;
  • indications nécessaires : date et horaire, adresse précise de la manifestation, accès-transports,          personne(s) à contacter.
  • chaque structure, chaque particulier s’exprime en son nom propre.

Lire Plus =>