L’éphéméride du 25 mai

Naissance de l’OUA le 25 mai 1963

L’Organisation de l’unité africaine (OUA) est une organisation inter-étatique, ayant précédé l’Union africaine. Elle a été créée et présidée par l’empereur Haïlé Sélassié Ier le 25 mai 1963 et dissoute en 2002.

Le 25 mai 1963, 32 États créèrent l’Organisation de l’unité africaine à Addis-Abeba en Éthiopie. Parmi les chefs d’État fondateurs, les avis divergeaient sur sa nature. Les partisans du fédéralisme, menés par le président du Ghana Kwame Nkrumah, s’opposaient aux tenants d’une « Afrique des États » avec à leur tête le président sénégalais Léopold Sédar Senghor. Ces derniers imposèrent leur vision et l’Organisation de l’unité africaine devint un outil de coopération, et non d’intégration, entre les États. Depuis, la Journée mondiale de l’Afrique est célébrée tous les 25 mai.

Durant le même mois, la charte de l’organisation (qui fut rédigée notamment par le président malien Modibo Keïta et le président togolais Sylvanus Olympio quelque temps avant sa mort) fut signée par trente États africains indépendants. Le Togo n’est pas représenté du fait de l’assassinat de son président Sylvanus Olympio par des éléments pro-français ; le président tanzanien Julius Nyerere appelle les autres États africains à ne pas reconnaitre le nouveau régime togolais.

Suite à la Guerre du Kippour et au Sixième sommet des chefs d’État arabes (novembre 1973), le Conseil des ministres de l’OUA s’est réuni du 19 au 21 novembre 1973 en session extraordinaire d’urgence, à la demande de l’Algérie, et a décidé de créer un comité chargé de prendre contact avec la Ligue arabe pour définir une politique de coopération entre les États africains et le monde arabe1 ; 42 États africains ont ensuite rompu leurs relations avec Israël2.

En 1984-1985, le Maroc se retire de l’Organisation de l’unité africaine, dont il était membre depuis 1963, à la suite de l’admission de la République arabe sahraouie démocratique3.

Dans les années 1980, l’OUA est en crise. Le président burkinabé Thomas Sankara se montre très critique à l’égard de son fonctionnement: « L’OUA telle qu’elle existait ne peut pas continuer. […] L’Afrique est face à elle-même avec des problèmes que l’OUA réussit toujours à contourner en remettant leur résolution à demain. Ce demain-là, c’est aujourd’hui. On ne peut plus remettre à demain toutes ces questions. C’est pourquoi nous trouvons que cette crise est tout à fait normale. Elle arrive peut-être même avec un peu de retard4. »

En 2002, l’Union africaine remplace l’organisation de l’unité africaine. L’Union africaine ayant été créée en 2000 à Durban en Afrique du Sud