Education Formation

Réforme du baccalauréat : le rapport Mathiot propose une nouvelle organisation du lycée

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a reçu le 24 janvier 2018 le rapport de Pierre Mathiot sur la réforme du baccalauréat à l’horizon 2021. Les propositions présentées répondent à quatre constats : le baccalauréat a perdu de sa crédibilité, il doit rester le premier grade de l’enseignement supérieur, il est structuré par les épreuves finales sur une période limitée, il est devenu « un monstre organisationnel ». La transformation proposée pour le baccalauréat entraîne une transformation du lycée.

La suppression des séries (S, ES, L) du baccalauréat

La rénovation des épreuves du bac en juin 2021 nécessite de revoir les enseignements en lycée.

Lire Plus =>

Violences à Mayotte

— Par CGT Éduc’action —

Au cours de la journée du 22 janvier, de très violents affrontements (caillassages, bagarres entrainant des mouvements de foule) entre bandes de jeunes ont eu lieu au sein et aux abords du lycée de Kahani nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour permettre l’évacuation des élèves. Cette situation n’est pas nouvelle puisqu’elle s’était déjà produite au mois de novembre 2017. Face à la situation extrêmement tendue et dangereuse, tous les personnels ont décidé unanimement d’user de leur droit de retrait jusqu’à nouvel ordre et demander la visite de la vice-rectrice. Les réponses apportées par celle-ci n’ont pas été jugées satisfaisantes pour les personnels qui se sentent abandonnés.

En dehors d’un dépôt de plainte de l’institution, elle n’a fourni aucune réponse pour remédier à la situation et leur permettre une reprise des cours et du travail dans de bonnes conditions.

La CGT Éduc’action Mayotte et la CGT Éduc’action considèrent que les autorités locales de l’Éducation nationale n’ont pas pris la mesure de la situation vécue à Mayotte depuis de nombreux mois et préfèrent mettre la pression sur les personnels pour assurer coûte que coûte les cours, au risque de leur faire prendre des risques.

Lire Plus =>

L’imposture de l’appel aux neurosciences dans l’éducation nationale

—Par Yvon Quiniou, philosophe —

Une étrange nouvelle vient d’agiter le monde de l’éducation, à l’initiative de notre ministre Blanquer : il faudrait faire appel aux neurosciences, qui s’intéressent au fonctionnement du cerveau, pour améliorer les performances scolaires de nos élèves, dès le plus jeune âge, et certains exemples étrangers prouveraient que c’est efficace. Le spécialiste convoqué pour réaliser ce projet est Stanislas Dehaene. La compétence propre de ce professeur au Collège de France n’est bien entendu pas en cause. Seule l’est la nature de ce projet qui implique une extrapolation et une application des résultats les plus avancés de la biologie à un domaine, l’éducation, qui n’est pas le sien au départ. Et ce que j’ai entendu dire par Dehaene lui-même à ce sujet me laisse perplexe.

Je résume : le cerveau est le siège de nombreux processus cognitifs (au sens large), comme la perception, l’intelligence, le raisonnement, la mémoire, l’imagination, etc. Les processus d’apprentissage qui font d’un individu biologique un être humain à part entière, et dont le lieu principal est l’école, sollicitent ces processus cérébraux et les développent plus ou moins.

Lire Plus =>

La mixité sociale? : Pas sur le dos de mes enfants!

— Par Sonya Faure et Michel Becquembois —

C’est un iceberg que personne ne voit venir. Qui met à l’épreuve, parfois violemment, dans les familles de gauche, des valeurs qui semblaient ancrées pour la vie. Une déchirure intime, un rite de passage citoyen et politique, la première occasion majeure, souvent, de confronter ses actes à son discours politique. L’aîné entre en sixième.

Ceux qui y sont confrontés étaient partis gentrifier les quartiers populaires, ils s’étaient éloignés du centre-ville parce que l’immobilier n’y était plus accessible, ils aimaient croiser leurs voisins d’origine et de classe sociale diverses le dimanche matin au marché. Ils comprennent désormais que vivre dans le quartier, dans cette banlieue, c’est aussi faire grandir les enfants ensemble. Mais le collège public du secteur a mauvaise réputation. Dans les palmarès des meilleurs collèges, il est moins bon que celui du pâté de maisons d’à côté. D’année en année, les collégiens n’y reflètent plus vraiment la diversité du quartier. Parfois même, il est devenu un «collège ghetto», tant de nombreux parents ont déjà préféré l’éviter à leurs enfants.

Lire Plus =>

Parcoursup, la nouvelle plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur est ouverte !

Admission post-bac (APB), c’est fini ! Voici Parcoursup qui permet désormais aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation souhaitant suivre une formation de l’enseignement supérieur à la rentrée 2018, de se préinscrire, de déposer leurs vœux de poursuite d’études et de répondre aux propositions d’admission des établissements dispensant des formations de l’enseignement supérieur.

Durant une semaine à partir du 15 janvier 2018, les lycéens, familles et enseignants peuvent se familiariser avec ce nouvel outil et découvrir des informations générales sur la procédure, ses principes et son calendrier. Ils ont accès à des vidéos expliquant le fonctionnement de la nouvelle plateforme Parcoursup .

Dès le 22 janvier, les candidats pourront consulter les fiches de présentation de 13 000 formations, sélectives (classes prépas, BTS, IUT, écoles, etc.) ou non (licences générales), avec leurs caractéristiques, en particulier les compétences et connaissances nécessaires pour réussir dans chaque formation. La saisie des vœux commencera également le 22 janvier (11h) et se terminera le 13 mars (18h).

Le calendrier

  • Du 22 janvier (11h) au 13 mars (18h) : inscription et saisie des vœux (10 vœux maximum) sans les hiérarchiser.

Lire Plus =>

Le professeur, spécialiste de la communication…

—Par Roland Tell —

L’évocation du mythe de la naissance d’Eros dans Le Banquet fournit ici la meilleure introduction. Eros est né de Pauvreté et d’Expédient, et toujours il tient de ses deux parents. Toujours il est dans l’indigence, presque mort, et toujours il se tire d’affaire. Ainsi pourrait-il en être du professorat, s’agissant, d’une part de la pédagogie, d’autre part de la connaissance du niveau d’études, ou de celle de la discipline ! Pour enseigner, ne faut-il pas, à la fois, une formation pédagogique, et les possilités de mise en oeuvre des conditions et des méthodes d’enseignement ? C’est un lieu commun. Mais il faut bien voir que si les professeurs sont la cause de la transformation du système éducatif, ils en sont aussi les produits. Chez eux, sauf exception, les valeurs et les conduites sont conditionnées par une valorisation de leur propre formation, et donc induisent un conservatisme, qui entre en contradiction avec les exigences nécessaires à la mutation du système éducatif.

Lire Plus =>

Éducation nationale : face à la politique de classe et casse de Macron, une seule réponse : la Mobilisation

— Par Gabriel Jean-Marie, pour le SMPE-CGTM —

Le candidat Macron l’avait annoncé durant sa campagne : « Voter Emmanuel Macron, c’est … (la) baisse de 60 milliards des dépenses publiques ». « Nous effectuerons donc 60 milliards d’économies, en responsabilisant les ministres sur leurs objectifs de réduction des dépenses ». Cela doit se traduire par la suppression de

120000 postes de fonctionnaires.

Le 20 décembre 2017, Le gouvernement n’a pas failli à une tradition: l’annonce de la carte scolaire pour la prochaine année (suppressions et créations). En Martinique, 8 créations dans le premier degré, mais 57 suppressions dans le second degré et 3 chez les administratifs. Cette décision n’est pas surprenante et est la suite logique des suppressions de contrats aidés décidées en juillet août 2017.

Il s’agit là d’une politique de casse dirigée contre la grande majorité de la population, pour le plus grand bonheur du patronat, seul à soutenir ce gouvernement. Et ce n’est pas terminé : 100000 suppressions de contrats aidés sont programmées en 2018 après les 150000 de 2017.

Lire Plus =>

Ateliers d’écriture & de création filmique, gratuits & ouverts à tous

Vendredi 12 janvier à 18h15 à l’Œuf 

— Par Isabelle et Véronique Kanor —

En 2018, pour la deuxième année consécutive, nous animerons des ateliers d’écriture en itinérance et de création filmique gratuits et ouverts à tous, sans distinction d’âge, de niveau ou de langue. 

De janvier à mai, nous proposons à des groupes de longer des bodlanmè, de traverser des bourgs, l’en-ville, des forets, des mornes avec un bic à la main, car nous pensons que c’est le nez en l’air et le corps en mouvement que la créativité s’exerce le mieux. Regarder un bout de ciel, un bâtiment, un piébwa, des gens sur un marché ou encore le mouvement des vagues…  nous ramènent toujours vers des expériences et des humeurs personnelles. 

Au final, ce sont les frontières intimes de la Martinique qui se dessinent sous la plume de chaque écrivant. Et c’est ce qui est fabuleux : découvrir le territoire à travers les histoires de chacun 

Pour rêver et vous faire une idée, vagabondez sur le blog de la Traaace  ! 

https://www.la-traaace.org

L’atelier de création filmique se tiendra en avril : il s’agira de réaliser des films à partir de quelques textes écrits en itinérance. 

Lire Plus =>

Poupées et robots « connectés » : oui mais…

Vous souhaitez offrir pour Noël une poupée ou un robot « connecté » qui répond aux questions posées par les enfants ? Oui mais savez-vous qu’au cours de contrôles réalisés en 2017, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a constaté que certains jouets « connectés » collectaient des informations personnelles sur les enfants et leur entourage ?

Suite à ces contrôles, la Cnil a demandé à la société qui proposait ces jouets « connectés » de procéder à leur sécurisation.

La Cnil avait en effet constaté :

le non-respect de la vie privée (enregistrement des conversations échangées entre l’enfant et le jouet, possibilité de communiquer avec l’enfant situé à proximité du jouet, par exemple) ;
le défaut d’information des utilisateurs des jouets (ils ne sont pas informés du fait que le constructeur de jouets transfère les contenus de conversation auprès d’un prestataire de service situé en dehors de l’Union européenne).

Les jouets « connectés », équipés d’un microphone et d’un haut parleur, étaient reliés à une application mobile téléchargeable sur téléphone portable ou sur tablette.

Lire Plus =>

Lecture scolaire et culture de la communication …

— Par Roland Tell —

La mentalité du passé à l’école primaire n’était-elle pas imposée par la lecture et par l’écriture ? Dans l’univers scolaire de tradition, l’esprit enfantin n’était-il pas habitué à voir des lignes, sur lesquelles étaient inscrits des signes codés, orientés de gauche à droite, dans l’ensemble, que constituait alors la page de lecture ? L’élève apprenait le décodage de ces signes par la bouche des maîtres, et des maîtresses d’école. C’est ainsi que s’inscrivait, dans l’esprit de l’élève, l’unique et nécessaire infrastructure linéaire.
En est-il de même avec la situation des enfants d’aujourd’hui ? Avant même l’admission en école maternelle, la première appréhension qu’ils ont de la réalité extérieure, c’est l’écran de télévision. Avant qu’ils n’aillent au Cycle Préparatoire, pour apprendre à lire et à écrire, le rythme et l’impact des images télévisées construisent en chacun d’eux une structure mentale. A supposer, par exemple, que deux images seulement défilent à la seconde, une heure par jour, eh bien !

Lire Plus =>

Lycéens de Terminale : ce qui va changer pour l’inscription dans le supérieur en 2018

Fin d’APB remplacée par la plateforme « Parcoursup », accompagnement des élèves de Terminale, fin du tirage au sort pour l’accès à certaines filières, rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale… À la suite du « plan Étudiants » du 30 octobre 2017, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présenté au Conseil des ministres du mercredi 22 novembre 2017 le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants.

Pour l’année 2017-2018, le nouveau calendrier d’orientation des lycéens de Terminale va s’articuler autour de 4 phases principales :

  • phase d’information (novembre-décembre 2017) avec mise en place d’une 1ère semaine de l’orientation et examen par le conseil de classe des intentions d’orientation des élèves ;
  • phase des vœux (janvier-mars 2018) avec notamment participation à la 2e semaine de l’orientation, ouverture de la nouvelle plateforme d’affectation dans l’enseignement supérieur, saisie des vœux (10 au maximum, non hiérarchisés), examen par le conseil de classe, avis du chef d’établissement ;
  • phase de réception et d’acceptation des propositions (mai-septembre 2018) ;
  • phase complémentaire pour les candidats n’ayant obtenu aucun de leurs vœux (juillet-septembre 2018). 

Par ailleurs, tout au long de cette année, les élèves en classe de Terminale seront suivis par deux professeurs principaux qui les accompagneront dans la construction de leur projet d’étude.

Lire Plus =>

7ème édition Forum étudiants des métiers et carrières

 Mercredi 22 novembre 2017, Campus de Schœlcher

Education et entreprises : La Fondation Université des Antilles et GBH prolonge son action en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes Mercredi 22 novembre 2017 sur le Campus de Schœlcher se déroule la 7ème édition des forums métiers et carrières à l’initiative de La Fondation Université des Antilles et GBH, en partenariat avec Contact Entreprises. L’Université des Antilles et GBH ont décidé, en juillet dernier, de prolonger l’action de la fondation pour une durée de cinq ans, affirmant ainsi leur volonté commune de rapprocher le monde de l’université avec celui de l’entreprise. L’une des actions majeures développées par cette fondation, est le Forum métier, qui vise à faciliter les échanges d’expérience et de compétences entre les cadres d’entreprises et les étudiants pour une meilleure intégration professionnelle.

 

Un rapprochement initié par la Fondation Université des Antilles et GBH

Créée par l’Université des Antilles et GBH en 2011 (anciennement Université des Antilles et de la Guyane), la Fondation Université des Antilles et GBH a été prorogée pour une durée de cinq ans.L’objectif de cette fondation est double : mettre en commun les compétences et les moyens des deux partenaires et déployer des formations professionnelles d’excellence au sein de l’Université des Antilles.

Lire Plus =>

Etudier au Québec : journées d’information

Journées d’information

Vous envisagez de partir étudier au Québec ?

La première démarche pour partir étudier au Québec consiste à bien s’informer!

Internet constitue probablement le premier pas. Vous pourrez facilement découvrir les différentes universités, explorer les programmes offerts et comprendre le système universitaire québécois.

Il vous appartiendra ensuite de faire des choix en commençant par la ville où vous souhaitez étudier, viendra, ensuite et très vite, la sélection de l’université et du programme qui correspond le mieux à vos objectifs. Vous serez alors fin prêt pour remplir et envoyer votre demande d’admission.

Pour réussir ces différentes étapes, nous vous invitons vivement à rencontrer les responsables d’admission québécois qui se déplacent très régulièrement pour rencontrer les candidats aux études au Québec. Les prochaines Journées d’information auront lieu du 20 au 26 novembre aux Antilles, en Guadeloupe et en Martinique. D’autres sont prévues dans plusieurs régions de France en 2018. Il s’agit de la Tournée Destination Universités Québec.

http://etudierauquebec.fr/Journee-Etudier-au-Quebec/candidat-aux-etudes-au-quebec.php

Lire Plus =>

Pour une philosophie des institutions éducatives…

Par Roland Tell —

Le développement du système éducatif est un développement homothétique, c’est-à-dire lié à une progression, alors qu’un véritable développement passe par des stades de remaniement général, de restructuration générale de l’ensemble. Cette restructuration ne se fait pas.

Le système éducatif français tend toujours à demeurer sur le plan du développement homothétique quantitatif, sans véritables transformations structurales. Or, il y a nécessité de transformations structurales, à partir de considérations véritablement fonctionnelles, liées à des objectifs exprimables, à des formes opérationnelles données, mais liées aussi à des idéaux et à des finalités. Par conséquent, le nouveau langage de l’Éducation Nationale doit être un langage de procédure efficace. Il s’agit d’adapter les élèves à un monde de changements, à un monde où les contenus informationnels seront constamment offerts. Cela revient à dire que la méthode a la priorité sur les contenus.

C’est pourquoi la philosophie éducative doit prendre en main la manipulation intégrée des facteurs du système. Il faut qu’elle s’intéresse à ces facteurs, qu’elle les dévoile, et qu’elle donne les moyens de les manipuler, de manière intégrée.

Lire Plus =>

Formation : « La dramaturgie et les écritures techniques »

Du 20 au 25 novembre 2017 à Fort-de-France

L’association « La servante » propose cet atelier

conduit par

Danielle Paume

Chorégraphe, dramaturge et adaptatrice.

Du 20 au 25 novembre 2017 -salle paroissiale de Bellevue à Fort de France

ESPACE DES SCENES POPULAIRES DE MARTINIQUE

Un atelier pour amener chaque intervenant à être force de proposition personnelle et originale en s’appuyant sur le sens donné par l’auteur .

Atelier ouvert aux techniciens de la scène, aux concepteurs (lumières-son – vidéo), aux scénographes et costumiers, aux réalisateurs, aux plasticiens, aux musiciens, aux comédiens etdanseurs, aux chorégraphes et metteurs en scène, aux auteurs

Depuis Brecht la dramaturgie est pratiquée comme « le gardien du sens ». Véritable interface entre l’auteur, le metteur en scène et l’interprétation, les outils de la dramaturgie permettent de respecter le sens (parfois caché) de l’œuvre qui sera interprétée et mise en scène. Le plus souvent, le metteur en scène est son propre dramaturge. Mais dans certains cas, les interprètes et toute l’équipe de création qui entourent le metteur en scène : la scénographie, la lumière, le son, les costumes, ont besoin de cette étape dramaturgique.

Lire Plus =>

Stage de cirque à la Toussaint 2017

Les arts du cirque font leurs premiers pas à la Martinique par l’intermédiaire de Lorstrom Théatre qui créé l’école du cirque de la Martinique en 1988.
L’école du cirque de Martinique réunis plusieurs jeunes qui ont pour motivation première d’acquérir des compétences afin de créer un spectacle de cirque avec des influences antillaises et caraïbéennes.
Jean-Max Michel ex élève du cirque de la Martinique et de l’école nationale des arts du cirque Annie Fratellini à Paris, prend conscience au fur et à mesure de sa carrière de l’impact des arts du cirque sur le développement de l’individu. Après une longue carrière, dans le domaine du spectacle et des arts du cirque Jean Max rentre en Martinique en 2011, afin de mettre en pratique ce constat et d’utiliser les arts du cirque comme vecteur du développement personnel et d’insertion sociale.
Jean-Max réussit à motiver une équipe de collaborateurs afin de mettre en place une structure Carib Loisirs qui accueillerait des publics nouveaux et les initier aux arts du cirque.

Lire Plus =>

Formation d’iconographe Communication visuelle

Pour une meilleure compréhension, utilisation, classification et commercialisation des images photographiques
(Formation intensive sur deux jours)
avec Joëlle Ferly
Dates de la formation pour l’année 2017. Places limitées!
Réservation obligatoire

Ojectif: Le participant est formé au métier d’iconographe (éditeur d’images) en confrontant son oeil à des exercices très pratiques lui permettant d’acquérir les
connaissances et outils de travail nécessaires pour manager des projets professionnels et personnels relatifs à l’image photographique. Des tests d’esprit critique sont mis en place: ils permettent d’élargir sa compréhension des intentions des interlocuteurs et délivrer des visuels pertinents.
Que vous soyez photographe professionnel(le), graphiste, chargé(e) de communication, en besoin de réaliser votre site Internet, ou en recherche d’une nouvelle orientation, cette
formation vous permettra de mieux comprendre les enjeux de l’utilisation des images photographiques ainsi que de maîtriser les règles de négociation, de sélection, de publication et surtout de gestion des droits des images.
Vous recevrez également des informations sur les codes de conduite à suivre envers les images de personnes (mannequins professionnels ou non), de monuments, de documents, de certains objets et animaux régis par des lois spécifiques.

Lire Plus =>

Université populaire de « Yo té pou nou sé »

Et voilà … Une onzième saison !
En cette année de dixième anniversaire,  » Lékol a Nou Sé « , université populaire de  » Yo Té Pou Nou Sé  » poursuit sa route, imperturbablement. Connaître, encore et encore. Se connaître …
 » AN POT A ON DOT DIS LANNÉ … ?  »
Au seuil d’une nouvelle décennie … ?
Con ance, sérénité, ténacité. Tels étaient les mots introductifs de notre dixième saison, reflets de cette longue quête de nous-mêmes, à nous abreuver de l’écoulement fécond du Temps en explorant de nouveaux champs de connaissance.
Des mots toujours vrais, qui à l’orée de cette nouvelle saison annoncent, pleins de générosité, une nouvelle décennie.

 » GADÉ NOU AVÈ ZYÉ AN NOU … « 
POUR UNE PENSÉE DE SOI

Et comme d’habitude nous rappeler les objectifs de  » Lékol a Nou Sé  » énoncés lors de la première saison :  » se débarrasser des oripeaux du mimétisme, se libérer des entraves de la peur et concevoir l’univers à la lumière de notre expérience singulière … afin de produire une pensée nous permettant de porter en n sur nous-mêmes et le reste du monde, notre regard de peuple caribéen « .

Lire Plus =>

Halte à la destruction de l’offre de formation en Martinique et en Guadeloupe

— Par Frédéric Vigourous(*) et Michel Tondellier(**) —
Dans un contexte national de politique d’austérité qui voit le budget de l’enseignement supérieur amputé alors même que des étudiants ne trouvent pas d’affectation, dans un contexte national de politique hostile à la fonction publique (gel du point d’indice, rétablissement du jour de carence, suppression de poste), l’actualité de l’enseignement supérieur aux Antilles connaît deux points saillants :

Le non renouvellement des agents non-titulaires

En juin et juillet 2017, la présidence de l’université des Antilles a mené l’établissement au bord de la crise de nerfs en annonçant brutalement le non-renouvellement des contrats à durée déterminée qui arrivaient à terme sans proposer ni même étudier aucune solution alternative pour assurer la continuité du service public. Il s’agissait de plusieurs dizaines d’emplois à l’échelle de l’établissement, avec parfois des services entiers menacés de paralysie.
En fin d’année universitaire, l’action concertée des syndicats a permis des avancées sur ce dossier. Les syndicats ont exigé et obtenu la prolongation de la majorité des contrats jusqu’à la fin du premier semestre 2017-2018 afin d’assurer l’accueil des étudiants dans de bonnes conditions.

Lire Plus =>

Les élèves de notre Martinique, sont en danger

Lettre ouverte  à Monsieur le Préfet et à Madame la Rectrice

 Monsieur le Préfet, Madame la Rectrice,

Cela fait maintenant plusieurs longues semaines que tous les partenaires de l’Ecole de notre île, vous saisissent sur sa situation catastrophique.

Nous attendons depuis le début qu’enfin vous vous décidiez à prendre toutes vos responsabilités, puisque vous êtes tous deux parfaitement au courant, de la dégradation des conditions d’accueil et d’encadrement des élèves.

Vous saviez parfaitement, que la décision du gouvernement de dilapider les emplois aidés, serait encore plus lourde de conséquences désastreuses, pour notre collectivité.

Les conditions de sécurité et salubrité, l’hébergement en internat ainsi que la restauration scolaire, ne sont plus garantis dans nos établissements.

Alors, pourquoi fuyez-vous vos responsabilités ? Qu’attendez-vous pour décréter la mesure qui s’impose comme une évidence : La fermeture de l’Ecole jusqu’à la réaffectation de tous les adultes manquants à son bon fonctionnement.

Nous n’osons croire que vous vous refusiez à agir, parce que la Martinique est une île d’outremer et que son Ecole serait moins importante que celles des autres académies de l’hexagone.

Lire Plus =>

Cantine scolaire : ce qu’il faut savoir

Votre enfant va déjeuner à la cantine de son école ou de son établissement ? Service-Public.fr vous rappelle les dispositions qui organisent ce moment de la vie scolaire.

Autorités administratives chargées de la restauration

La restauration scolaire relève de la compétence :

de la commune, en primaire (maternelle et école élémentaire) ;
du département, en collège ;
de la région, en lycée.

Les modes d’organisation varient selon les collectivités. Le service est généralement assuré par le personnel de la collectivité. Dans certains cas, la gestion est assurée par une société de restauration collective. Les repas peuvent être préparés sur place ou dans une cuisine centrale puis livrés dans une cuisine dite satellite, en liaison chaude ou en liaison froide.

Les obligations en matière de restauration

La restauration scolaire poursuit plusieurs objectifs :

  • préserver l’équilibre alimentaire des enfants et des adolescents notamment en proposant à chaque repas un plat principal, une garniture, un produit laitier et, au choix, une entrée et/ou un dessert et en mettant à disposition des portions adaptées au type de plat et à chaque classe d’âge ;
  • couvrir les besoins nutritionnels des enfants et des adolescents : l’alimentation d’un enfant d’âge scolaire doit être équilibrée, variée et répartie au cours de la journée : 20 % du total énergétique le matin, 40 % au déjeuner de midi, 10 % à 4 heures et 30 % le soir ;
  • éduquer à la nutrition et au goût ;
  • veiller à la sécurité alimentaire.

Lire Plus =>

De la boîte de Skinner à l’enseignement programmé

Le problème des technologies de l’éducation

— Par Roland Tell —

Le psychologue et penseur du behaviorisme, B.H. SKINNER, pour qui un comportement opérant est un comportement, qui va produire des conséquences opérantes, est l’un des premiers à concevoir un modèle d’applications pédagogiques directes, d’un type d’apprentissage donné. Cela veut dire que l’on se donne un comportement initial C.I. et un comportement terminal C.T. C’est en fonction de cela que l’on distribue les apprentissages pour arriver à C.T. à partir de C.I. On ne fait aucune autre hypothèse. En particulier, s’agissant d’enfants, on ne se préoccupe pas du niveau du QI du sujet. A la limite même, cela n’a pas d’importance ! C’est pourquoi Skinner est parvenu à apprendre à des pigeons des comportements, que tous les psychologues croyaient impossibles pour des pigeons. Il y est parvenu tout simplement en démultipliant les pas.

De la même manière, et plus tard, la didactique partira, non des modèles d’apprentissage, mais du découpage de la structure de la discipline, des connaissances.

Lire Plus =>

Quelle liste de fournitures scolaires pour la rentrée 2017 ?

Lors de chaque rentrée scolaire, les familles doivent faire face aux dépenses de fournitures scolaires. Pour réduire ces dépenses, le ministère de l’Éducation nationale a établi une liste de fournitures pour la rentrée 2017. Cette liste a été publiée au Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 4 mai 2017.

La liste des fournitures scolaires établie par le ministère de l’Éducation nationale est une liste-modèle devant servir de référence aux enseignants et aux directeurs d’école par exemple.

Concernant les cahiers et livres, la liste modèle préconise le matériel suivant :

  • 1 grand cahier 96 pages (21 x 29,7 cm) ;
  • 1 petit cahier 96 pages (17 x 22) ;
  • 1 cahier de musique 48 pages (17 x 22 cm) ;
  • 2 protèges-cahiers (21x 29,7 cm et 17 x 22 cm) ;
  • 1 rouleau de plastique pour couvrir les livres ;

Concernant les classeurs et porte-vues :

  • 1 classeur rigide (21 x 29,7 cm) ;
  • 1 classeur souple (21 x 29,7 cm) ;
  • 1 porte-vues 21 x 29,7 cm (40 à 60 vues) ;
  • pochettes transparentes perforées (21 x 29,7 cm) ;
  • feuillets mobiles perforés (21 x 29,7 cm) ;
  • copies doubles perforées (21 x 29,7 cm).

Lire Plus =>

Accompagnement aux devoirs, soutien scolaire : quelles sont les possibilités ?

Plusieurs dispositifs peuvent être proposés aux élèves du primaire, aux collégiens et aux lycées afin de bénéficier d’un accompagnement éducatif après la classe ou pendant les vacances scolaires. Accompagnement éducatif dans les zones d’éducation prioritaire (Zep)

Dans les zones d’éducation prioritaire (Zep), les élèves de primaire et de collège qui le souhaitent peuvent être accueillis en étude dirigée après les cours. Ils peuvent approfondir le travail fait en classe, faire leurs devoirs et trouver une aide si nécessaire.

Dans les écoles primaires qui ne font pas partie d’une ZEP, les communes peuvent organiser des plages d’accueil des enfants hors temps scolaire et des études dirigées. Ces services peuvent être gratuits ou payants. Il convient de se renseigner auprès de sa mairie.

  Les élèves de CM2 qui en ont besoin peuvent suivre des stages gratuits de remise à niveau pendant la période des vacances scolaires.

Trois sessions sont organisées : une semaine au printemps, la première semaine de juillet et la dernière semaine des vacances d’été.

Lire Plus =>

Prochaines formations culturelles en Guadeloupe

L’information culturelle professionnelle sur notre territoire de Guadeloupe…
en collaboration avec

 Excel et les métiers de l’administration // Evaluer, contrôler et communiquer des informations chiffrées

Pour les métiers administratifs, Excel représente un outil quotidien pour gérer des données et les présenter en s’assurant de la cohérence des informations. Qu’il s’agisse de suivre l’activité, réaliser des points comptables, constituer des dossiers, produire des indicateurs… ses possibilités sont infinies ou presque : ce sont nos propres usages qui nous limitent. Malgré tout, l’horizon s’éloigne à mesure que nos compétences progressent. A condition de se former.

Les 2, 3, 4, 5 et 6 Octobre 2017 – Programme complet

 

Piloter une équipe opérationnelle // Les clés du management de proximité

Responsables de service, chefs de projet, régisseurs généraux, administrateurs… l’animation de leurs équipes prend souvent le pas sur leurs attributions opérationnelles. Leurs compétences managériales deviennent alors aussi importantes que leurs autres savoir-faire. Comment assumer efficacement ce rôle d’encadrement ? Comment motiver ses collaborateurs et les amener vers l’autonomie ?

Lire Plus =>