28 search results for "Mumia"

« Have Black lives ever matters ? » de Mumia Abu Jamal

— Par Rodolf Etienne —

Quoique publié en anglais, cet ouvrage mérite d’être signalé, compte tenu de la valeur de son auteur. Mumia Abu Jamal publiait en juillet dernier chez City Lights Editions « Have Black Lives ever mattered ? ». Un ouvrage qui n’est pas passé inaperçu du côté de l’Amérique et qui mérite son temps de lecture.
« Un livre incontournable pour tous ceux qui s’intéresse aux questions d’inégalités sociales et raciales, aux mouvements sociaux », affirme la critique américaine. Mumia Abu Jamal que l’on n’hésite pas à présenter comme « un prophète, un critique, un historien, un témoin… » ou encore « L’appel au clairon de Mumia pour la justice et pour plus de défi face à l’oppression étatique n’a jamais faibli, en dépit des décennies de geôle et de déni. ». L’Amérique verrait-elle en Mumia Abu Jamal son éclaireur vers de nouveaux horizons de paix et de sagesse ? En tout cas, voilà ce qui est encore dit de cet ouvrage remarquable : « Cette collection de courtes méditations, écrites depuis la cellule d’une prison, décrit les deux dernières décennies de brutalité policière, qui rendent compte d’une histoire profondément inscrite dans l’identité américaine.…

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal. Le juge fait pression sur le bureau du procureur

– Par Gaël De Santis —

L’audience judiciaire cruciale, qui a eu lieu ce mercredi, ouvre des perspectives pour exiger la révision du procès du journaliste afro-américain. Un petit progrès a été accompli ce mercredi, en vue de la révision du procès de Mumia Abu-Jamal. En 2016, la défense du journaliste afro-américain, condamné à mort en 1982 pour le meurtre d’un policier, dont la peine a été commuée en prison à vie en 2011 et qui clame son innocence, avait déposée un recours. Elle s’appuie sur une nouvelle jurisprudence de la Cour suprême des États-Unis, qui stipule qu’un même justiciable ne peut avoir à faire à un même magistrat à plusieurs niveaux judiciaires.

En avril 2017, le juge Leon Tucker avait exigé du bureau du procureur de Philadelphie qu’il lui fournisse sous trente jours les documents montrant que Ronald Castille avait été impliqué, comme procureur puis juge à la Cour suprême, dans plusieurs étapes du parcours judiciaires de Mumia Abu-Jamal.…

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux

Aux Etats-Unis, si vous êtes derrière les barreaux, la maladie peut être une peine de mort. Le profit est la seule priorité des compagnies d’assurance maladie qui passent des contrats avec l’administration pénitentiaire. Dans le cas de Mumia, on a pu mesurer combien cette réalité était inhumaine, parfois comparable à la torture. Sans la mobilisation internationale, il n’aurait jamais obtenu le traitement pour éradiquer l’hépatite dont il souffrait. Pour autant, les maladies induites par l’absence de traitement durant une trop longue période n’ont pas disparu par miracle. Il en est ainsi de la maladie de peau (eczéma) qui refait surface sur tout le corps avec son lot de démangeaisons insupportables, au point de ne plus pouvoir dormir tant elles sont intenses et sans répit. Son épouse et ses visiteurs les plus récents témoignent de son état de santé en forte dégradation et des marques visibles d’une peau s’apparentant à celle d’un crocodile avec des traces de saignements sur les bras, la poitrine et le dos … Et il ne sait rien de l’évolution de sa cirrhose du foie à laquelle s’ajoutent désormais des problèmes neurologiques probablement dus à l’eau contaminée de la prison qui rend malade depuis des mois beaucoup d’autres prisonniers.…

Lire Plus =>

Il y a t-il un espoir pour Mumia Abu Jamal ?

Un nouveau procureur a été élu à Philadelphie. Un évènement qui soulève un immense espoir de justice équitable.

Aux États-Unis les Procureurs sont le plus souvent élus par les citoyens de leurs Etats. Larry Krasner vient d’accéder au poste de Procureur en chef de Philadelphie (Etat de Pennsylvanie), en remportant magistralement l’élection avec près de 150.000 voix (75% des suffrages exprimés) face à son opposante qui, elle, n’a recueilli que 50.000 voix, et ce, malgré le soutien du parti du Président Trump, du puissant syndicat de la police (FOP) ennemi déclaré de Mumia Abu Jamal et du plus important journal de la ville (The Philadelphia Inquirer).
Larry Krasner était le candidat du parti démocrate succédant à un procureur du même parti (Seth Williams, ce corrompu qui a condamné Mumia et que l’on venait de condamner à cinq ans de prison et incarcéré pour il y a quelques semaines).
Mais Larry Krasner est connu pour être un homme intègre. C’est la diversité de ses soutiens qui ont mobilisé les électeurs : notamment de nombreux syndicats, associations féministes, de défense des droits humains, des homosexuels, des handicapés, organisations des droits des migrants, des militants pour la paix, des activistes contre la peine de mort, des mouvements sociaux comme Occupy Philly et progressistes comme Black Lives Matters.…

Lire Plus =>

Rebondissements dans le procès de Mumia Abu Jamal!

Informations importantes communiquées par le Comité « Libérons Mumia »

Le Bureau du procureur de Philadelphie, Seith Williams, s’obstine toujours – et pour cause – à ne pas fournir tous les documents prouvant l’implication permanente du juge Castille dans les procédures judiciaires ayant abouti à la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal.

Le 28 avril le juge Tucker de la Cour de Common Pleas de Philadelphie a ordonné au Bureau du procureur de Philadelphie de fournir tous les documents sur l’ancien procureur de Philadelphie Ron Castille prouvant ses implications dans la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal.

Le 30 mai dernier le Bureau du procureur n’avait toujours pas obtempéré à l’injonction du juge, ne fournissant que des documents déjà rendus publics.

Ce jugement fait suite à une décision de la Cour Suprême des Etats-Unis faisant jurisprudence (Williams v. Pennsylvania) qui statue qu’un juge doit se démettre des dossiers dans lesquels il a précédemment été partie prenante. Ronald Castille était l’adjoint du procureur lors du procès d’Abu-Jamal en 1982 et procureur de Philadelphie quand ses appels ont été rejetés en 1988.…

Lire Plus =>

Victoire ! Mumia Abu-Jamal va pouvoir enfin se soigner

Il aura donc fallu deux ans de mobilisation et deux procès pour que Mumia Abu-Jamal puisse enfin accéder à des soins médicaux pour traiter son hépatite.
C’est à la fois une victoire et une course contre les ravages induits par la maladie, conséquence de l’absence de traitement. Comme il le dit lui même « c’est une excellente nouvelle pour beaucoup de prisonniers mais n’est-il pas trop tard pour tous ceux qui, comme moi, aurait dû bénéficier du traitement dès le diagnostic de la maladie ». Les chances de réussite ne sont évidemment pas les mêmes, comme c’est le cas de Mumia, après un coma diabétique, un crise d’eczéma récurente et généralisée à l’ensemble du corps, une perte de poids considérable et aujourd’hui le développement d’une cirrhose du foie identifiée qui pourrait engendrer un cancer. L’espoir est désormais dans l’efficacité du traitement.

Sur le terrain judiciaire, c’est l’innocence de Mumia et sa libération qui seront en jeu le 24 avril prochain, jour de son 63ème anniversaire.…

Lire Plus =>

Sauver Mumia Abu Jamal

— Message du Comité Martiniquais par Gilbert Pago —

Le texte suivant reprend largement les informations données par le comité français de soutien à Mumia.

La justice fédérale fait injonction immédiate à l’Administration pénitentiaire de soigner Mumia Abu-Jamal

Hier en fin d’après-midi, le Juge Fédéral Mariani a ordonné à l’Administration pénitentiaire de Pennsylvanie d’accorder immédiatement à Mumia Abu-Jamal le traitement contre l’hépatite C dont il souffre, justifiant sa décision en ces termes « les contraintes budgétaires ne peuvent pas l’emporter sur la garantie constitutionnelle de soins médicaux adéquats ».

Ainsi, un an et demi après, les mobilisations dans le monde entier et les batailles juridiques ont eu raison de l’inhumanité de l’Administration. Bret Grote de l’Abolition Law Center et Maître Robert Boyle de la défense de Mumia se sont félicités de « cette grande victoire remportée par les milliers de gens qui ont soutenu Mumia ». Cela a exigé deux procès, des milliers d’heures pour des motions, des rassemblements, des manifestations, des coups de téléphone, des mails et des pétitions.
…

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal : sa vie est en danger

— Par Rodolf Etienne —

Alors que l’Amérique a choisi d’élire Donald Trump, le candidat républicain à la présidence, le cas Mumia Abu Jamal[1] prend certainement plus de valeur encore. Après 35 ans derrière les barreaux, dont 30 dans les couloirs de la mort, le prisonnier politique le plus fameux des Etats-Unis, poursuit son engagement et réclame sa libération.
En 1968, tandis qu’il participe à une marche contre le candidat pro-ségrégationniste George Wallace, candidat démocrate à la présidentielle, Mumia Abu Jamal, jeune journaliste, membre des Black Panther de Philadelphie, est arrêté. Journaliste, animateur radio, Mumia Abu Jamal, était chargé de l’information à la section de Philadelphie. Convaincu, Mumia Abu Jamal, poursuivra son engagement personnel avec plus de fougue encore, dénonçant, dans ses billets, les aberrations policières quotidiennes et notamment contre le groupe radical noir MOVE, dont neuf membres étaient arrêtés en 1972, suite à la mort d’un policier blanc lors d’une perquisition à leur local. Ces prises de position en faveur des membres du groupe MOVE, en particulier, lui vaudront son licenciement à la station de radio.…

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal. Souscription pour le défendre et le soigner

mumia_abu-jamal_financePour se défendre et se soigner Mumia Abu-Jamal a toujours besoin de votre soutien financier. Téléchargez le bulletion de souscription
Appel à la solidarité finacière en faveur de Munia
Pour mémoire, le jugement rendu récemment a rejeté la requête sollicitant l’accès au traitement contre l’hépatite C dont Mumia souffre terriblement depuis près de deux ans, et ce au prétexte que ses avocats s’étaient contentés de mettre en cause l’administration pénitentiaire sans désigner les personnes responsables de ce refus. Maître Robert Boyle, son avocat, vient donc de déposer un recours sous la forme d’une plainte les désignant personnellement. Il s’agit du Secrétaire des prisons de Pennsylvanie, de cinq autres hauts responsables de l’administration du service de santé pour les prisonniers et du docteur en charge du suivi médical de Mumia.

Rappelons également que les avocates qui ont assuré la défense de Mumia et obtenu sa sortie du couloir de la mort en 2011 ont saisi la justice pour demander la révision de son procès au regard d’une nouvelle jurisprudence de la Cour Suprême des Etats-Unis.…

Lire Plus =>

Mumia Abu Jamal : rassemblement mensuel de soutien

mumia_abu-jamal_sans_soinstRassemblementà proximité de l’Ambassade des Etats-Unis mercredi 2 mars à 18 heures, place de la Concorde, à l’angle rue de Rivoli – Jardin des Tuileries

Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux franciliens pour exiger la libération de Mumia Abu-Jamal et les soins médicaux dont il a absolument besoin. Linn Washington, journaliste indépendant de la presse écrite américaine, viendra interviewer les participants au rassemblement. Sachez, qu’aux Etats-Unis, la qualité de ses articles sur l’affaire Mumia fait référence.

Rappelons que Mumia a déjà passé 34 ans en prison dont 30 dans l’enfer du couloir de la mort. Il a toujours clamé son innocence sans jamais pouvoir la défendre face à un système judiciaire raciste et inéquitable. Agé bientôt de 62 ans, son état de santé est préoccupant. La mobilisation internationale doit se poursuivre pour qu’il puisse au plus vite obtenir un traitement afin d’éradiquer l’hépatite C dont il est atteint, ce que lui ont refusé l’administration pénitentiaire et la justice de Pennsylvanie depuis le début de l’année 2015.…

Lire Plus =>

L’acharnement contre Mumia va jusqu’à falsifier des documents

— Par Gaël De Santis —

liberons_mumiaLe journaliste Mumia Abu-Jamal, ancien condamné à mort, poursuit les autorités pénitentiaires pour recevoir un traitement contre l’hépatite C. Les audiences ont montré que ces dernières avaient falsifié les témoignages du médecin, facilité l’erreur de diagnostic et qu’il existe un protocole secret de traitement…

L’administration pénitentiaire de Frackville, en Pennsylvanie, ne recule devant rien. La semaine passée, au troisième jour d’une audience destinée à répondre à la demande de soins formulée par Mumia Abu-Jamal, atteint d’hépatite C, l’audition sous serment du médecin chef de la prison a eu l’effet d’un coup de tonnerre. Le docteur Paul Noel a déclaré que la pénitentiaire avait « enrichi »les certificats qu’il avait signés et qui étaient présentés au tribunal de paragraphes entiers réfutant la gravité de l’état de santé de Mumia. Il s’agit d’une grave falsification. L’acharnement raciste continue donc.

Condamné sans preuve et à l’issue d’un procès tronqué, Mumia Abu-Jamal a dû passer près de trente ans dans le couloir de la mort.…

Lire Plus =>

« Pour sauver Mumia, une mobilisation politique et diplomatique »

mumia_abu-jamal_sans_soinst

Le juge fédéral, Robert Mariani, en charge du recours présenté par la défense de Mumia, a décidé de convoquer les parties en cause à une audition élargie et publique. A cette occasion, seront notamment entendus: Mumia en personne (par téléphone), les responsables de la prison et des médecins experts à la demande des avocats de Mumia. Le juge a également ordonné à l’administration pénitentiaire de produire tous les dossiers médicaux concernant les examens et les soins dont Mumia a bénéficié ces derniers mois.L’administration devra ainsi justifier publiquement pourquoi elle s’oppose au traitement urgent dont Mumia a besoin pour mettre sa vie hors de danger.

Une victoire juridique de Mumia serait aussi une victoire pour les 10.000 autres prisonniers de Pennsylvanie atteints du virus de l’hépatite C, certains d’entre eux ayant également déposé un recours collectif en justice.

A l’évidence, cette audience capitale n’aurait jamais été imaginable sans la mobilisation de la famille et des soutiens à Mumia, tant aux Etats-Unis qu’au plan international, à l’exemple des 30.000 cartes-pétitions adressées par les soutiens français au Gouverneur de Pennsylvanie.…

Lire Plus =>

« Writing on the wall » : Mumia Abu Jamal parle au monde

— Par Rodolf Etienne —
writing_on_the_wallGrâce au soutien de Johanna Fernandez(*), qui depuis de nombreuses années rend visite à Mumia Abu Jamal, un nouvelle ouvrage vient compléter la liste déjà longue que constitue les essais, articles et autres commentaires publiés par Mumia Abu Jamal, depuis le couloir de la mort ou la prison, plus simplement.
Cela fait fait des décennies que Mumia Abu Jamal écrit depuis les couloirs de la mort et la prison. Ses thèmes : l’injustice, le racisme et la lutte pour un monde meilleur. Writing on the wall, qui vient juste d’être publié, réunit plus d’une centaine de textes inédits. Johanna Fernandez est étudiante lorsqu’elle entend pour la première fois parler du cas Mumia, lors d’une manifestation de rue. Issue de l’immigration dominicaine, ses parents ayant fui la dictature de Trujillo, Fernandez a grandi dans le Bronx et n’est pas insensible aux problèmes de la communauté afro-américaine. Elle verra en Mumia Abu Jamal « le Che des temps modernes » à un moment où la justice, elle, ne voit en lui qu’un simple meurtrier.…

Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal privé de soins

mumia_abu-jamal_sans_soinstLa Pennsylvanie refuse de prodiguer des soins à l’ex-condamné à mort. Vendredi, une juge a estimé que l’hépatite C n’était pas dangereuse.

Voilà qui aurait plu au sinistre magistrat Albert Sabo, s’il n’était mort depuis qu’il a été chargé de juger Mumia Abu-Jamal. Il avait décrété, avant même le procès du plus célèbre prisonnier politique des États-Unis : « Je vais les aider à griller ce Nègre. » Car en 1982, quand il est jugé, Mumia n’est pas n’importe qui. Journaliste radio, militant des droits des Noirs américains, il est membre des Panthères noires (Black Panthers). Il est connu à Philadelphie, pour sa couverture du bombardement de Mouv, une communauté noire autogérée. Celui qui était surnommé la Voix des sans-voix était l’homme à faire taire. Alors, quand le policier William Faulkner est trouvé mort le 9 décembre 1981, tué par balle avec à proximité un Mumia blessé par balle lui aussi et inconscient, l’occasion est trop bonne. La machine policière s’emballe.…

Lire Plus =>

Fusillade à Charleston : écoutez la réaction de Mumia Abu-Jamal

mumia-400bLe militant noir-américain, aujourd’hui en prison à vie, réagit au drame de Charleston (Caroline du Sud) où neuf Noirs ont été assassinés dans l’enceinte d’une église. Pour Mumia, la seule motivation de l’auteur de ce crime « est celle de la suprématie blanche, ou celle de la haine profonde du peuple noir ».

Voici une transcription en Français de l’intervention de Mumia :

« Un jeune homme blanc, à peine majeur, entre dans la plus glorieuse église noire de Charleston et, après son départ, une nouvelle histoire dramatique est écrite.

Venu assister la nuit de mercredi à une étude de la Bible, il reste assis près d’une heure, mais son esprit n’est pas préoccupper par la vie de Jésus ni sur celle de ses disciples. Son esprit est obséder par l’envie d’assassiner, d’assassiner en masse. Lorsque la porte de l’église se referme derrière lui, neuf âmes noires, la plupart de vieilles personnes, ont été tués, la bible dans leurs mains. L’homme, ou plutôt le jeune garçon, n’est pas venu pour en apprendre davantage sur la religion, car il avait une croyance, celle de la suprématie blanche, ou celle de la haine profonde du peuple noir.…

Lire Plus =>

De nouveau de nouveau hospitalisé Mumia est privé de contact avec les siens

mumia-400-bLe militant noir-américain a été transféré mardi 12 au Centre médical Geisinger à Danville. Depuis, il « a été isolé de sa famille, de son avocat et de son docteur »

Selon Radio Prison, « Même la femme de Mumia Abu-Jamal, Wadiya Jamal a été empêché d’entrer à l’hôpital ». Dimanche, une délégation du Collectif français « Libérons Mumia », à laquelle participaient Claude Guillaumaud-Pujol, Jacky Hortaut et Jonathan Lere a été repoussée par les vigiles de l’établissement, rapporte Radio Prison.

Si Mumia Abu-Jamal, condamné à mort en 1982 pour le meurtre d’un policier qu’il nie avoir commis, n’encourt plus la peine capitale depuis 2011, sa vie est plus que jamais en danger. Depuis trois mois, il souffre d’eczema et de chocs diabétiques.

Ses soutiens réclament qu’il puisse recevoir ses proches. Bret Grote du Centre pour une loi pour l’abolition (Abolitionist Law Center), devrait déposer une action d’urgence devant la cour fédérale. Il dénonce : « au lieu de reconnaitre la valeur du soutien familial, de la consultation légale en vue de protéger et améliorer la santé, le Département des peines traite Mumia comme sa propriété auquel il peut empêcher l’accès ».…

Lire Plus =>

Happy Birthday Mumia ! Bon anniversaire Mumia !

mumia_birthdayMumia aura 61 ans le vendredi 24 avril 2015.
Hommage à Madiana jeudi 23 à 18 h 30

33 ans passés en prison, dont 30 dans l’enfer du couloir de la mort ! Autant d’années de souffrances et aujourd’hui gravement malade.

L’exigence immédiate de soins médicaux par des spécialistes indépendants et de sa libération sans condition est désormais entre les mains de Thomas Wolf, le Gouverneur de Pennsylvanie. Sachez que des marches auront lieu à Philadelphie et à New-York en fin de semaine (voir ci-après) pour soutenir cette exigence à l’occasion du 61ème anniversaire de Mumia.

Nous vous invitons à envoyer une carte d’anniversaire à Mumia en l’assurant de votre soutien et en lui souhaitant une meilleure santé.

Ecrivez en français et envoyer votre carte sous enveloppe affranchie avec deux timbres au tarif prioritaire à l’adresse suivante :

Mumia Abu-Jamal / AM 8335
SCI Mahanoy
301 Morea Road
Frackville, PA 17932
USA

En hommage à Mumia Abu Jamal  « Selma » , à Madiana, à partir de 18h30, ce jeudi 23 avril.



Lire Plus =>

Mumia Abu-Jamal : très légère amélioration de l’état de santé

mumia_abu-jamal_famillyL’amélioration de l’état de santé de Mumia n’est que très légère si l’on en juge par les très grandes difficultés à sortir de son fauteuil roulant et à se déplacer en marchant.
Les soutiens américains à Mumia se sont à nouveau rendus hier à la prison de Frackville afin d’exiger que l’administration pénitentiaire autorise des médecins spécialistes et indépendants à consulter Mumia. A cette occasion, Johanna Fernandez, Pam Africa et Abdul Jon ont rencontré Mumia. Toujours très faible, il semblait cependant être mieux que lors des visites précédentes en raison sans doute de l’injection d’insuline dont il avait bénéficié juste avant la visite. Il n’a toutefois toujours pas eu la possibilité de consulter des spécialistes, ni pour son diabète, ni pour l’excéma. L’amélioration de son état n’est que très légère si l’on en juge par les très grandes difficultés à sortir de son fauteuil roulant et à se déplacer en marchant. Il a en toutefois tenu à ce que des photos soient prises en position debout.…

Lire Plus =>

Mumia Abu Jamal hospitalisé d’urgence…

en soins intensifs …

mumia-400Les amis américains de Mumia viennent de faire savoir qu’il venait d’être transféré, cet après-midi lundi 30 mars vers 13h en unité de soins intensifs au centre médical Schuylkill de Pottsville (ville proche de la prison de Frackville, où Mumia est emprisonné).

L’émotion et l’inquiétude sont grandes du côté de sa famille qui demande à ses soutiens du monde entier d’intervenir auprès de l’administration pénitentiaire et de l’hôpital afin d’obtenir le droit de lui rendre visite immédiatement. Pour ce faire, nous invitons celles et ceux d’entre vous qui parlent l’anglais à appeler :

– le Superintendent de la prison, Mr John Kerestes : 001 570 773 2158 puis 8102 puis choix 3 ;
– l’hôpital où se trouve Mumia : 001 570 621 5000 …

Johanna Fernandez, porte-parole de Mumia, vient de se rendre à l’hôpital où elle s’est vue refuser l’accès à la chambre par quatre gardes qui l’en ont empêché.

L’absence d’information étant la règle du côté des autorités américaines, tout est imaginable sur la gravité de l’état de santé de Mumia.…

Lire Plus =>

Pour sauver Mumia Abu Jamal

liberons_mumiaJohanna Fernandez, avocate de Mumia Abu Jamal, a, il y a 15 jours, informé que ce dernier ne pouvait recevoir personne actuellement. Il était alors consigné à l’infirmerie pour une « terrible crise d’eczéma », il disait « ressembler à un éléphant » et les gardiens demandaient et demandent « qu’on ne le dérange pas ». Il souffre beaucoup d’un eczéma « agressif » et le stress de la prison aggrave son état de santé.
C’est un eczéma purulent avec toutes les séquelles.

Noëlle, responsable des chroniques radiophoniques que réalise Mumia dans « Prison Radio Project » a pu, enfin lui parler au téléphone le week-end des 14 et 15 mars derniers.

Mumia a donc déjà passé maintenant au 23 mars, trois semaines à l’infirmerie de la prison. Compte-tenu de son état physique actuel, Mumia refuse toutes les visites car il n’est pas en état de subir les contraintes imposées, la fouille au corps et les chaînes pour se déplacer.
Merci de lui écrire (avec une carte postale de notre pays ou une photo sous enveloppe) comme vous êtes des dizaines à l’avoir déjà fait en Martinique.…

Lire Plus =>

Mobilisation internationale pour l’abrogation de la loi anti-Mumia !

— Par le collectif français « Libérons Mumia » —

liberons_mumiaUne pétition en ligne vous permet de vous prononcer contre la loi qui sacrifie les droits de tous les prisonniers de Pennsylvanie pour faire taire Mumia Abu-Jamal
Le projet de loi privant les prisonniers de Pennsylvanie de leur droit d’expression a été voté par les élus de la Chambre des Représentants et du Sénat. Le Gouverneur de l’Etat devrait, ce mardi, promulguer cette loi.
Cette loi nommée « Revictimization Relief Act » donne un pouvoir discrétionnaire quasiment illimité aux Procureurs de district et au Procureur général de priver les prisonniers du droit à la parole, au prétexte que toute expression de leur part provoque « l’angoisse » des familles des victimes. Cette loi vise à la fois les prisonniers et les soutiens qui les parrainent. Ainsi, sous couvert de protéger les victimes, les politiciens s’octroie un pouvoir qui sera difficile, voire impossible, pour les citoyens à contrôler.…

Lire Plus =>

Angela Davis :« L’Histoire ne peut être effacée comme on efface une page Web »

— Par Angela Davis —

Six cents rassemblements dans le monde. Samedi 21 janvier, la Marche des femmes a donné de la visibilité à celles et ceux qui s’opposent à Donald Trump. Parmi les trois millions de manifestant-e-s, la militante féministe Angela Davis, qui a pris la parole à Washington.

 » À ce moment décisif de notre histoire, rappelons-nous que nous toutes et tous qui sommes ici — ces centaines de milliers, voire de millions de femmes, de personnes transgenres, d’hommes et de jeunes —, à la Marche des femmes, représentons les puissantes forces du changement : nous sommes déterminés à empêcher que ces vieilles cultures racistes et hétéro-patriarcales reviennent au devant de la scène. Nous considérons que nous sommes des agents collectifs de l’Histoire et que celle-ci ne peut pas être effacée comme on efface une page Web. Nous savons que nous nous rassemblons cet après-midi sur des terres indigènes et nous suivons l’exemple des peuples des premières nations — qui, malgré la violence génocidaire massive qu’ils ont connue, n’ont jamais renoncé à la lutte pour leur territoire, pour l’eau, pour la culture et pour leur peuple.…

Lire Plus =>

USA : Le vieux racisme tue toujours

— Par Gilbert Pago, (président du Comité martiniquais « Sauvons Abu Jamal ») , Max Rustal, Jacqueline Tally
lesha_evansAutant il est bien établi que le concept de « races humaines » est disqualifié par les progrès de la génétique, autant on peut observer que sur le terrain, les impalpables chromosomes s’effacent devant les couleurs de la peau, les cultures et les mœurs, et invariablement les intérêts.
Loin d’être le seul théâtre des drames découlant de la racialisation des rapports humains, les USA en constituent cependant un terrain d’observation aussi immense que particulier : génocide amérindien, traite des Noirs et esclavage, guerre d’indépendance, guerre de sécession, abolition suivie d’un siècle de ségrégation raciale dûment codifiée, dur combat inachevé pour l’égalité formelle. Et puis tout récemment, le grand paradoxe de l’accession d’un Afro-étasunien à la magistrature suprême de ce pays toujours majoritairement blanc ; événement impensable dans bien d’autres républiques présumées au-dessus de tout soupçon, et qui fit naître bien des espoirs.

Un président afro-descendant, et pourtant…
Pourtant, l’élection de Barack Hussein Obama à la présidence de la république du pays actuellement le plus puissant et le plus riche (en termes de PIB) de la planète, n’a pas généré longtemps des illusions.…

Lire Plus =>