Catégorie : Politiques

Le retour du duvaliérisme en Haïti sous le manteau de la “réconciliation nationale”

—Par Robert Berrouët-Oriol —

neo-duvalierismeÀ quelques jours de la commémoration du tremblement de terre du 12 janvier 2010, l’année 2014 s’annonce déjà, en Haïti, sous le signe d’une mortifère et criminelle déflagration : le retour à visage découvert du duvaliérisme au pouvoir d’État avec la participation éhontée, provocatrice, du nazillon Jean Claude Duvalier –invité de Michel Martelly–, aux cérémonies officielles du Jour de l’Indépendance aux Gonaïves le 1er janvier 2014.

Pareille provocation, qui est en réalité une imposture et un amalgame, ne semble pas encore avoir immédiatement provoqué un raz-de-marée d’indignation en Haïti : la presse locale a même signalé l’événement sur un ton relativement banal sinon bienveillant. Ainsi l’agence en ligne HPN (Haïti Press Network), depuis Port-au-Prince, titre l’événement comme suit: «Indépendance – Célébration – Martelly, Avril et Duvalier, trois présidents pour un message d’unité1». L’article de HPN est repris par le site de la Radio Télévision Caraïbes, le 2 janvier 2014, sous le titre légèrement modifié «Gonaïves 1er 201: Martelly, Avril et Duvalier, trois présidents pour un message d’unit ».

→   Lire Plus

Amath Dansokho : “Derrière les guerres en Afrique, la guerre économique”

amath_dansokhoAvec la religion universelle qu’est devenu le capitalisme, on a encouragé l’émergence d’oligarchies bâties sur le détournement des ressources publiques.”

Le Sénégalais
 Amath Dansokho
 est une figure de la gauche africaine. Ministre d’État, l’ancien secrétaire général du Parti 
de l’indépendance et du travail, réputé pour son franc-parler, décrypte les engagements militaires français 
sur le continent.

Avec l’opération « Sangaris » en Centrafrique, la France est une nouvelle fois engagée militairement sur le continent. Comment jugez-vous cette posture de gendarme de l’Afrique ?
Amath Dansokho. Apparemment, c’est pour la bonne cause… Ces pays, le Mali, puis la Centrafrique, étaient confrontés à des situations catastrophiques. Il fallait une force pour enrayer le cycle des violences de masse. Dans ces circonstances, la France est apparue comme une force luttant contre des tortionnaires, des assassins de la pire espèce. Dans le cas du Mali, on voit mal quelle autre force organisée et puissante aurait pu arrêter l’avancée des djihadistes, des forcenés qui veulent imposer leur modèle de société par la mort et la violence. C’est ce qui explique le large soutien apporté à l’opération « Serval » au moment de son déclenchement.

→   Lire Plus

Dieudonné fait ressurgir un antisémitisme postcolonial

— Par Jean-Loup Amselle (Anthropologue, professeur à l’EHESS) —

dieudonne_quenelle-325Même si des objectifs de stratégie politique personnelle, on peut l’estimer, ne sont pas absents de la campagne menée par Manuel Valls à l’encontre de Dieudonné, l’écho rencontré par celui qui n’est plus tant un comique qu’un homme politique, nécessite une analyse ne se contentant pas de reprendre les réflexions classiques sur l’antisémitisme français des années 1930.

En effet, la proximité de Dieudonné avec Jean-Marie Le Pen, et donc avec le vieil antisémitisme français, a obscurci la nouvelle configuration au sein de laquelle se déploie l’humour très spécial du locataire du Théâtre de la Main d’or.

→   Lire Plus

Dès les années soixante, une aide concrète fut apportée à l’ANC

Quand les mouvements de solidarité avec l’ANC de mandela en Europe sont-ils nés ?

— Par Michel Rogalski, Directeur de la revue Recherches internationales.—

ancLa disparition de Nelson Mandela, l’ex-président sud-africain, a beaucoup marqué la génération qui s’était fortement mobilisée dans les années quatre-vingt en faveur de sa libération et de la fin de l’apartheid. Pour beaucoup, l’entrée en politique se fit autour de ses combats.

Mais sait-on que, dès les années soixante, des hommes s’étaient retrouvés autour de cette lutte et avaient apporté une aide matérielle à l’ANC, le Congrès national africain ? Issus pour la plupart de l’expérience acquise au travers de l’aide apportée aux combattants de l’indépendance algérienne ou de celle plus lointaine de la Résistance, ils décidèrent, sous la conduite d’Henri Curiel, de fournir une assistance concrète aux militants de l’ANC. À travers l’organisation Solidarité qu’ils constituèrent, ils mirent en œuvre pendant plus d’une dizaine d’années une assistance internationaliste.

Il faut se souvenir qu’à l’époque, la plupart des pays occidentaux faisaient bloc, malgré les condamnations des Nations unies, avec le régime d’apartheid qui régnait à Pretoria et n’hésitait pas à collaborer avec son sinistre appareil de répression, le Boss.

→   Lire Plus

Des geoles de Pinochet à la Présidence

— D’après AFP—
michele_bacheletLa socialiste Michelle Bachelet a largement remporté dimanche l’élection présidentielle au Chili devant la conservatrice Evelyn Matthei et devra désormais relever le défi de mettre en oeuvre les profondes réformes qu’elle a promises.
Après un premier mandat en 2006-2010, Michelle Bachelet a été élue avec plus de 60% des voix dimanche, selon les premiers résultats partiels, portant sur 56% des bureaux de vote.
[…] Grande favorite, Michelle Bachelet, 62 ans, médecin de formation et première femme élue à la tête d’un pays sud-américain en 2006, a confirmé les pronostics qui lui promettaient une victoire très confortable.
Au cours de la campagne, l’ex-présidente a promis de mettre en marche dans les 100 jours après son élection un ambitieux programme de réformes.
Ce programme est notamment fondé sur une révision de la Constitution de 1980 héritée de la dictature, une réforme fiscale envisageant une augmentation de l’impôt des sociétés de l’ordre de huit milliards de dollars (3% du PIB) destinée notamment à une refondation du système éducatif pour instaurer une éducation publique de qualité, l’amélioration du système de santé et des services publics.

→   Lire Plus

Nelson Mandela, une ligne morale

Le leader de l’ANC a changé son pays par la lutte et le ” respect des ennemis “. Souvenirs d’un ancien soldat afrikaner devenu écrivain de l’antiapartheid
—Par Mark Behr —
mandela-360J’avais 21 ans lorsque j’ai entendu le nom de Nelson Mandela pour la première fois. A l’époque, j’avais obtenu mon diplôme de fin d’études secondaires dans un lycée afrikaner, avec l’histoire parmi les matières principales. J’avais participé fièrement, en tant que soldat, à la guerre menée par l’Afrique du Sud en Angola, et je m’apprêtais à infiltrer le Congrès national africain (ANC) pour le compte du gouvernement.

Nous étions en 1984 et je visitais l’une des universités sud-africaines connues pour son progressisme. A l’autre bout du campus, des voix puissantes chantaient : ” Nelson Mandela, un jour il nous libérera, du pays de l’apartheid. ” Je m’étonnai : ” En l’honneur de qui, ce chant ? ” Ce à quoi mon compagnon anglophone répondit : ” D’un quelconque terroriste emprisonné à Robben Island. “

→   Lire Plus

Pierre Aliker, un militant de l’émancipation

— Par Pierre Chaillan —

pierre_alikerLe 20 avril 2008, Pierre Aliker avait prononcé l’unique discours des obsèques d’Aimé Césaire. C’était sa dernière apparition publique de premier plan. Devant le chef de l’État de l’époque, Nicolas Sarkozy, il avait rappelé, dans une grande dignité, que « les meilleurs spécialistes des affaires martiniquaises sont les Martiniquais » sous une pluie d’applaudissements. Il avait cité Karl Marx. Cet engagement pour l’émancipation, la dignité humaine et la justice ne l’a jamais quitté, telle son habitude de se vêtir de blanc, en hommage à son frère, le journaliste André Aliker, assassiné en 1934. Ce dernier, militant communiste martiniquais, membre du groupe Jean Jaurès et rédacteur en chef du journal Justice, avait été retrouvé sans vie, noyé près d’une plage. Quelques semaines auparavant, il avait dénoncé dans Justice les agissements de békés dans une affaire trouble de fraude fiscale et de corruption.

→   Lire Plus

Les Écrits politiques de Césaire

Par Michel Herland –

Césaire1René Hénane dont on connaît les brillantes interprétations de la poésie de Césaire et de ses secrets (1), propose, en cette année du centenaire, une édition des Discours à l’Assemblée nationale du député de Fort-de-France (2). Ce volume constitue le premier d’une série consacrée aux Écrits politiques de Césaire, publiée chez Jean-Michel Place. Les césairophiles et césairologues gardent dans leur cœur une place particulière à cet éditeur auquel ils sont déjà redevables de deux instruments de travail extraordinairement précieux : le Glossaire césairien du même René Hénane (3) et la réédition en un volume des numéros de la revue Tropiques (4).

→   Lire Plus

Nelson Mandela, un héros moral et politique

 — Par Didier Fassin (Professeur à l’Institute for Advanced Study (Princeton) et à l’Ecole des hautes études en sciences sociales ) —

mandela-360A la veille des premières élections libres de 1994 en Afrique du Sud, peu d’observateurs imaginaient qu’elles pussent se tenir sans effusion de sang. Une transition douce vers la démocratie semblait bien improbable : le pays, sous état d’urgence de 1985 à 1990, avait subi des années de quasi-guerre civile ; au début des années 1990, des tueries étaient commises par la police du régime d’apartheid, par des suprématistes blancs et par des sécessionnistes zoulous à l’encontre de membres de l’ANC (African National Congress) ; le secrétaire général du Parti communiste, Chris Hani, venait d’être victime d’un assassinat commandité par un député du Parti conservateur ; et, dans les meetings de l’ANC, la foule entonnait le chant belliqueux Kill the Boer (Tuez les Boers). Une transition improbable, donc, d’autant que le président afrikaner, Frederik de Klerk, était accusé de soutenir l’Inkatha Freedom Party de Mangosuthu Buthelezi, impliqué dans les violences.

→   Lire Plus

Pierre Aliker est mort

—Source Wikipedia —
pierre_alikerÉtudiant en médecine, Pierre Aliker est le premier martiniquais interne des Hôpitaux de Paris. En 1938, titulaire d’un doctorat en médecine, spécialité chirurgie, il retourne en Martinique et exerce le métier de chirurgien.

Il est le frère cadet d’André Aliker (1894-1934), journaliste du journal Justice, assassiné en 1934 dont il porte encore le deuil en s’habillant symboliquement de blanc.

En 1945, il s’engage en politique auprès d’Aimé Césaire, et figure sur la liste communiste conduite par ce dernier aux élections municipales à Fort-de-France. Aimé Césaire remporte brillamment les municipales et devient maire de Fort-de-France en 1945. Pierre Aliker devient logiquement l’un de ses adjoints.

Le 28 mars 1958, Pierre Aliker fonde avec Aimé Césaire un nouveau parti politique, le PPM (Parti progressiste martiniquais) dont le mot d’ordre est une région Martinique autonome dans un ensemble français décentralisé. Pierre Aliker devient le vice-président du PPM, fonction qu’il occupera jusqu’au 17e congrès du parti en 2005.

→   Lire Plus

Guadeloupe : suspension des manifestations avec la République dominicaine

region_gwadaAnnée de la République dominicaine : la présidente de Région suspend les dernières manifestations

Basse-Terre, le 4 décembre 2013 – La présidente de la Région Guadeloupe, Josette BOREL LINCERTIN décide de suspendre les dernières manifestations de l’Année de la République dominicaine en Guadeloupe.

L’exécutif régional regrette que le dialogue amorcé entre les deux pays le 19 novembre dernier, sur la question de la perte de nationalité des enfants nés de descendants haïtiens sur le sol dominicain depuis 1929, soit rompu.

La présidente du conseil régional réaffirme que la décision prise par le gouvernement dominicain est incompréhensible et doit être réexaminée dans un sens favorable aux personnes concernées. L’exécutif régional soutient toutes les démarches allant en ce sens, et notamment celle du gouvernement du Venezuela, facilitateur sur ce dossier.

Consciente de la présence de nombreux ressortissants haïtiens et dominicains sur le territoire guadeloupéen et afin de maintenir la sérénité autour de ce dossier, Josette BOREL LINCERTIN décide de suspendre jusqu’à la conclusion d’un accord entre les deux parties, les manifestations menées dans le cadre de cette Année de la République dominicaine en Guadeloupe.

→   Lire Plus

En réponse à la lettre d’Alex Lollia aux intellectuels de la Guadeloupe

 —Par Frantz SUCCAB, Chroniqueur indépendant- Auteur dramatique —

oreiles_boucheesCher Alex Lollia

J’entends bien votre appel, quoique vous disiez ne pas entendre notre voix, ni la mienne ni celle de plus d’un qui n’ont de cesse de « l’ouvrir ». Ils l’ouvrent sur le sort fait à notre pays et notre peuple. Ils ne se contentent pas de dénoncer les injustices –du moins celles dont ils ont connaissance en l’état de l’information telle qu’elle est en Guadeloupe –. Ils tentent surtout de faire comprendre au plus grand nombre les enjeux réels de la lutte émancipatrice. Ils préconisent maintes et maintes pistes dont l’une, et non des moindres, est d’unir les énergies sociales, politiques et culturelles qui sont susceptibles de l’être pour fonder une bonne raison politique : un nouvel espace public pour une autre Guadeloupe. Une Guadeloupe qui s’appartienne.

→   Lire Plus

La commune de Sainte-Anne exige des entreprises la vérité sur leurs liens avec l’esclavage

— Par Judith Duportail —

sainte-anneUne commune de Martinique, Sainte-Anne, demande à toute entreprise répondant à un appel d’offres de dire si elle a des ascendances avec d’anciens esclavagistes.

Le crime paye. C’est en tout cas ce qu’entend démontrer la petite ville de Saint-Anne, en Martinique, en incitant les entreprises à expliquer comment elles ont bâti leur richesse et combien la traite négrière y a contribué. La commune d’environ 5.000 habitants, très prisée des touristes pour ses plages de sable blanc, demande aux chefs d’entreprises désirant répondre à un appel d’offre de justifier le passé de leur groupe et de dire si ou non, elle a exploité des esclaves. Le maire, Garcin Malsa, est aussi le président du Mouvement International pour les Réparations (MIR).

→   Lire Plus

Alain Badiou, des printemps aux révolutions

— Par Anna Musso —

badiou_reveil_histInvité de l’Institut du monde arabe, le philosophe a déplié de façon progressive, vivante et accessible, son raisonnement sur «les promesses» des «émeutes» qui ne sont pas (encore?) devenues «révolutions» dans les pays arabes. Récit.

Comment interpréter les événements qui se déroulent dans plusieurs pays arabes, depuis deux ans? Les soulèvements populaires, le renversement des pouvoirs autocratiques, les procédures électorales incertaines, le retour de l’islamisme politique, les coups d’État inattendus interrogent le monde entier sur le sens de ces mouvements et leur issue. Peut-on les qualifier de révolutions? Ouvrent-ils la voie à de nouvelles politiques ou bien au contraire importent-ils de vieux schémas?

→   Lire Plus

Eleksion ka vini : Kolétetkolézépol ankò pliss !

— Par Jean BERNABE, Maurice LAOUCHEZ, Robert SAE —

ktkzUne opinion fait une totale unanimité des Martiniquais et des Martiniquaises : notre pays se trouve dans une situation extrêmement difficile à tous points de vue. Beaucoup d’entre nous s’accordent également à penser, d’une part, que nous avons de nombreux atouts et d’énormes potentialités et, d’autre part, que si nous nous mettions ensemble autour d’une table pour travailler, nous pourrions aller de l’avant. Pour aboutir, ce nécessaire rassemblement, parce que difficile à se réaliser, implique un effort permanent de chacun d’entre nous. A titre d’exemple, les élections municipales, qui devraient être l’occasion pour notre peuple d’exercer sa souveraineté démocratique, sont hélas devenues un moment où s’exacerbent toutes les divisions.

→   Lire Plus

100.000 signatures, femme de l’année : Taubira superstar

— Par Le Nouvel Observateur —
taubira_elleLe magazine “Elle” a élu la garde des Sceaux femme de l’année. Une pétition de soutien lancée par une vingtaine de personnalités, a recueilli 100.000 signatures.
C’est un bon jour pour Christiane Taubira. Josiane Balasko, Jane Birkin et une vingtaine d’autres personnalités ont remis, ce jeudi 21 novembre, à la ministre de la Justice une pétition de soutien qui a recueilli plus de 100.000 signatures, après les attaques racistes dont elle a été la cible ces dernières semaines.
Tu réclamais ces belles voix. Aujourd’hui, elles se sont exprimées”, a lancé l’initiateur de la pétition, l’adjoint au maire écologiste de Brétigny-sur-Orge (Essonne), Steevy Gustave, à l’adresse de Christiane Taubira. “On est des pompiers qui allons éteindre la flamme de la haine”.

“Elles sont magnifiques, ces voix”, lui a répondu la garde des Sceaux, qui a salué la “promptitude” de cette mobilisation, amorcée le 1er novembre et baptisée “France, ressaisis-toi !”. “Tout cela m’a beaucoup touchée”, a-t-elle dit.

→   Lire Plus

Alain Plénel est mort !

— Par Gilbert Pago —

alain_plenelCe lundi soir 18 novembre, Alain Plénel est mort d’un arrête cardiaque à l’âge de 91 ans, en Suisse où il habitait après avoir dîné le soir avec son fils. Il avait tenu dans son testament que la nouvelle de sa mort ne soit diffusée qu’après sa crémation qui a eu lieu ce jour jeudi 21 novembre.
L’an dernier, il avait tenu à rendre une dernière  visite à  la Martinique qui a représenté une grande part dans sa vie professionnelle et de militant.
Nous nous étions attaché à ce grand homme qui a joué un grand rôle dans la dénonciation des exactions des forces de l’ordre lors des événements de Décembre 59 en Martinique.
Nous lui rendrons un hommage ce mercredi 27 novembre lors de notre meeting à la Mutualité de Fort de France, sur le parcours  des deux figures marquantes du communisme antillais que furent Aimé Césaire et Rosan Girard. Il les avait bien connus et avait milité avec eux lors des débats des années 60 et 61 en France pour la constitution du Front Antillo guyanais sur l’Autonomie.

→   Lire Plus

Christiane Taubira, la force du symbole

— Par Serge Letchimy —

taubira_n&bLes racistes ne s’y sont pas trompés : Christiane Taubira est de fait un symbole. Le propre des symboles est de capter les projections négatives, individuelles ou collectives, qui émergent des crises. Ce qui est injurié à travers elle ce sont les frustrations, douleurs, souffrances et impossibles, que la situation économique, sociale et sociétale, suscite en France. Cette réception est d’autant plus forte que ce symbole identifié par ces esprits malades se trouve au cœur de l’allégorie républicaine : la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, garante des libertés, de la fraternité et de l’égalité pour tous, se trouve porteuse d’une différence visible. Dans une communauté traditionnelle, mono ethnique, mono religieuse, mono historique, le symbole concentre, rassure, exclue la différence. Ici, cet inattendu symbole proclame une constellation de différences : femme, noire, venue d’une périphérie, esprit rebelle, identité créole, mentalité progressiste, ouverte aux transformations du monde… Le symbole soudain bouscule, proclame une impérieuse diversité : les racistes n’en peuvent plus.

→   Lire Plus

L’ex-otageThierry Dol sort de son silence en Martinique

 thierry_dol_retour

L’ex-otage au Sahel, “éprouvé et fatigué”, a remercié les habitants de la Martinique pour leur soutien.

L’ex-otage au Sahel Thierry Dol est arrivé vendredi accompagné de ses parents Mari-Jo et Alex vers 16 h 53 en Martinique depuis la métropole, où il a pris la parole pour la première fois depuis sa libération, afin de remercier les habitants de l’île pour leur soutien.

Un dispositif de sécurité conséquent avait été mis en place afin que l’ex-otage puisse quitter l’avion en toute quiétude pour rejoindre un salon privé aménagé dans des locaux jouxtant la piste d’atterrissage.

Souriant et détendu, l’homme au physique de déménageur, vêtu d’une chemise marron à manches longues, s’est aussitôt fendu d’une déclaration à la presse : “Je viens remercier le peuple qui a manifesté pour encourager le gouvernement à nous sortir du Mali, tout simplement. Je suis éprouvé et fatigué”, a-t-il dit au micro d’un journaliste de Radio Caraïbes International.
Les premiers mots pour ses “compatriotes, amis et famille”

Thierry Dol a poursuivi en glissant quelques mots en créole. Après avoir répondu aux questions des journalistes, notamment sur ses conditions de détention, il a tenu à lire un texte qu’il avait soigneusement rédigé au préalable.

→   Lire Plus

Marine Lepen non grata !

Déclaration d’une cinquantaine de personnes opposées au F.N. et à la venue annoncée de Marine Lepen Aux Antilles. L’éventail des sensibilités représentées est assez large même si les signataires n’engagent pas forcément leurs organisations par leurs signatures. La montée dans certains pays de mouvements néonazis et le scandale de la volonté de « dénaturaliser » de dizaines de milliers de Dominicain-e-s d’ascendance haïtienne donnent une importance particulière à toute expression antiraciste , antifasciste, anti xénophobe.

peste_blondeCette fois, la rejeton Le Pen n’a pas choisi la méthode discrète. Confortée par une atmosphère nauséabonde de montée des groupes néo-nazis dans divers pays euro péens, elle annonce urbi et orbi qu’elle visitera les colonies avant la fin de l’année.
Elle pousse la provocation jusqu’à prétendre que les problèmes des Le Pen avec nous seraient de l’histoire ancienne à ranger dans les souvenirs désuets .
Nous, soussigné-e-s, répondons au contraire que tout dans le contexte prouve la malfai¬sance des thèses et des pratiques développées par les groupes d’extrême droite : aux assassinats odieux de Grèce s’ajoutent ceux de Paris ou d’ailleurs. (Suite au verso)
Aux propos racistes de telle lepéniste même désavouée pour outrance maladroite, s’ajou¬tent les dérives des personnages contaminés par la vague bleu marine.

→   Lire Plus

Episode de violence en Haïti après l’arrestation d’André Michel farouche opposant au Président Martelly

–D’après AFP —
michel_andreDe violentes manifestations ont éclaté, mercredi 23 octobre, dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince, capitale d’Haïti. Ces rassemblements confrontaient des forces de l’ordre à plusieurs groupes de jeunes, au lendemain de l’arrestation d’un jeune avocat de l’opposition.

On ne sait pas officiellement pour quel motif André Michel a été appréhendé. Il a officiellement contre lui un mandat d’amener dans une enquête concernant la mort, dans des circonstances douteuses, d’un étudiant en 2010. Mais le lien entre l’avocat et cette affaire n’a jamais été clairement établi.

Beaucoup soupçonnent même qu’il ne s’agit que d’un dossier vide, monté de toutes pièces par le pouvoir en place pour décrédibiliser André Michel. Car de son côté, ce dernier est l’un des avocats qui accuse la première dame Sophia Martelly et le fils ainé du président Olivier Martelly de corruption et détournements de fonds publics.

La situation s’est rapidement  envenimée.Pour réclamer sa libération, des manifestants en colère ont bloqué plusieurs rues par des barricades en feu et des tas de pierres entreposées. Pour disperser la manifestation qui accuse le pouvoir en place de virer à la dictature, les policiers ont usé de gaz lacrymogènes et ont tiré en l’air à balles réelles.

→   Lire Plus

Salut Jean-Claude !

—Par Gilbert Pago —

poing_leve    Notre ami Jean-Claude Courbain est mort dans la nuit du mardi 22 octobre au mercredi 23 d’une crise cardiaque.
Il avait apporté une semaine plus tôt au centre Robert Loyson de la ville du Moule, assis tout à mes côtés, son témoignage brillant lors du Symposium sur le centenaire de Rosan Girard. Il y avait évoqué les années 67 et 68 en Guadeloupe où récent bachelier et étudiant en sciences économiques, il avait beaucoup espéré d’un possible rattachement de Rosan Girard, leader communiste, maire du Moule et ex député, au combat que la jeunesse guadeloupéenne menait contre le colonialisme. Rosan n’avait pas franchi le pas !
Au même moment, les cellules contestataires du parti communiste guadeloupéen (P.C.G.) étaient exclues dont celle de Courbain à Pointe à Pitre. Il est vrai que Jean-Claude, dynamique, orateur brillant, entraîneur d’hommes et de femmes, avait la carrure d’un dirigeant. Il y eut donc la formation du CCEG (centre culturel des élèves et étudiants guadeloupéens), du groupe La Vérité autour de Victor Cécile, d’Yvan Leborgne, de Max Ganot, de Plumasseau. Il y eut surtout la polémique violente du PCG et du journal La Vérité mais aussi les élections de mars 67 et la candidature d’Yvon Leborgne, à défaut d’avoir la présence de Rosan face à Ibénée du PCG.

→   Lire Plus

Ce populisme liquide qui se propage à tout l’échiquier politique

— Par Raphaël Liogier Professeur des universités, IEP d’Aix-en-Provence, directeur de l’Observatoire du religieux-Cherpa, responsable du master religions et société —

 
egoutLe populiste n’est pas un démagogue ordinaire qui tente de séduire le plus grand nombre d’électeurs, mais il est possédé, presque au sens mystique, par la vérité incritiquable du peuple, par sa bouche s’exprime le bon sens populaire qu’aucun argument rationnel ne peut contredire. Le populisme est fondé sur l’émotion, et il ne fonctionne que lorsqu’une société connaît une rupture de récit collectif, autrement dit lorsqu’elle ne réussit plus à se raconter positivement. C’est une telle rupture de récit qui touche à mon sens les sociétés européennes, et pas seulement la France, depuis le début des années 2000. La plupart des sondages laissent apparaître ce sentiment de déclin mêlé au rejet de la mondialisation, autrement dit du monde tel qu’il est. Le populiste par son discours radicalement antisystème, sans programme clairement défini, ni de droite ni de gauche, capte, se nourrit et alimente cette angoisse collective. Mais la mondialisation est trop impersonnelle, il lui faut personnaliser la peur, désigner des cibles concrètes à sa portée.

→   Lire Plus

Honte à vous, Monsieur le Ministre.

— Par Jacky Dahomay—

la_honteMonsieur le Ministre Manuel Valls,

Vous mettez ce soir les pieds dans notre île, la Guadeloupe, qui souffre d’une désespérance grave,  qui est en train de perdre le sens même du vivre ensemble et qui connaît le taux le plus élevé de criminalité de France. Vous allez  sans doute –et on ne peut vous le reprocher- annoncer quelques mesures supplémentaires concernant le dispositif policier pour lutter contre la délinquance. Certains  élus  vous demanderont allègrement  de renforcer la lutte contre  l’immigration même  si l’écrasante majorité des  crimes  commis ici sont  le  fait de Guadeloupéens. Vous allez sans doute   repartir, fier de vous et de votre mission –on ne sait trop laquelle- accomplie. Mais une chose est sûre : vous n’aurez pas communiqué l’idée d’une politique pouvant donner sens à l’existence collective ni l’espoir  qu’un autre monde soit possible, plus humain, avec des valeurs véritablement universalistes. Car vous symbolisez une France et une Europe se nourrissant de la haine de l’autre, une France et une Europe qui ont rendu possible la tragédie de Lampedusa, véritable gouffre où ont fait  naufrage les valeurs humanistes les plus élémentaires d’une Europe où ne clignote plus le sémaphore de ses lumières.

→   Lire Plus

Mettre fin au crime contre l’humanité

— Par Robert Saé

douanierLe naufrage qui, le jeudi 3 octobre,  a couté la vie à 350 personnes près des côtes de ‘l’île italienne de Lampedusa  a provoqué une  émotion planétaire parce que, cette fois là, le drame a connu une très forte médiatisation. Mais ce n’est, hélas, que l’un des  tristes  épisodes  du fléau   quotidien  qui   décime les désespérés des boat peoples. En vingt ans, ce ne sont pas moins de 20.000 migrants qui ont péri en tentant de gagner les rivages de l’Europe.  Chaque année, à l’échelle mondiale, des centaines de milliers de personnes*, en quête de moyen de survie ou fuyant des zones de conflit,   victimes d’une véritable traite organisée pas des maffias, abandonnent leur pays dans des conditions  impensables d’insécurité. C’est ainsi que des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants périssent quotidiennement de manière  atroce.

→   Lire Plus