Tag Archive for Alfred MARIE-JEANNE

AMJ :  » J’ai pris la décision d’engager la dissolution du Syndicat Mixte du TCSP et de la SPL Transport de Martinique »

Intervention d’Alfred MARIE-JEANNE,
Président de la Collectivité Territoriale de Martinique
Plénière du jeudi 27 juillet 2017

S’il est une question qui défraie la chronique, c’est bien celle du TCSP, le Transport Collectif en Site Propre.

Monsieur le Président de l’Assemblée de Martinique,
Chers Collègues de l’Assemblée et du Conseil Exécutif
Mesdames et Messieurs,

L’homme qui est devant vous a été, sur le dossier du Transport Collectif en Site Propre (TCSP), chargé de tous les maux, à longueur de télé
Les complicités en tout genre n’ont pas manqué.
Ce serait de sa faute si la marche à blanc a démarré tardivement.
Ce serait de sa faute si les nombreux incidents constatés lors de cette marche à blanc, retardent la conclusion de cette phase.
Ce serait de sa faute si aucune date officielle n’a été arrêtée pour le fonctionnement régulier du TCSP.
Ce serait de sa faute si la société CARAÏBUS, co-contractant dans un contrat de partenariat public-privé (contrat P.P.P), n’est pas payée.…

Lire Plus =>

Alfred Marie-Jeanne a bouclé sa révolution

— Par Yves-Léopold Monthieux —

Alfred Marie-Jeanne ira voter samedi à l’élection présidentielle. Il ne met pas son mouchoir dans sa poche car il l’a perdu depuis longtemps. Pour l’histoire, rendez-vous est donné à la presse ce samedi 6 mai 2017, jour de l’élection, à une heure précise à son bureau de vote de Rivière-Pilote. Rarement on aura vu un atterrissage politique à ce point porté en fanfare. Ce sera bien entendu le point fort de la journée électorale. Juste, peut-être, avant le score de Marine Le Pen en Martinique que le geste du Président devrait pousser à la baisse.
 

Que de chemin parcouru et, dans son sillage, que d’adeptes inconditionnels malmenés ! Parti de la SFIO en 1971, Alfred Marie-Jeanne revient au point de départ. Il rejoint donc le front républicain français qu’a refusé Mélenchon au terme d’un tour complet de l’échiquier politique martiniquais duquel il tire néanmoins le titre d’homme vertical. Une performance quasi-inégalable.

C’est d’abord le crescendo révolutionnaire : tour à tour socialiste départementaliste, autonomiste pro-PPM (« la parole au peuple »), indépendantiste (MIM), anti-élections présidentielles, anti-élections européennes (« voici le loup !…

Lire Plus =>

CRC : « Aucun argument tangible ne vient étayer les graves accusations d’AMJ »

amj-3Le 4 octobre 2016, à l’occasion de la plénière de la collectivité territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne avait dans un discours virulent critiqué le travail « orienté » de la CRC relatif aux comptes régionaux de l’année 2015. La juridiction concluait alors à un excédent de 535 000 euros de l’équipe Letchimy, et mettait à mal les accusations de déficit avancées par les nouveaux arrivants. Un discours auquel la juridiction nationale a choisi d’apporter un démenti argumenté, et sévère, le 24 octobre 2016, par la voix de son président Didier Migaud. (Politiques Publiques)

« Monsieur le Président,

J’ai eu connaissance de la teneur du discours que vous avez prononcé en séance plénière du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique (CTM), le 4 octobre 2016.

Vous y qualifiez le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) de la Martinique de « tendancieux et outrancier » et de « pamphlet » dont l’« unique but est de nuire à la majorité actuelle ».…

Lire Plus =>

Loi-Travail : la bataille ne fait que commencer

— Par collectif ( dont Alfred Marie-Jeanne & Jean-Philippe Nilor )—

loi_travail_non_merci-2« Ce mercredi 20 juillet, la loi Travail a donc été définitivement adoptée. Au cœur de l’été, il ne faut pas lâcher,mais continuer à dire pourquoi ce fut le moment le plus insupportable de ce quinquennat pour qui ne se résigne pas à la dégradation des droits des salariés français et au déni de démocratie.

Avec cette loi, le code du Travail sera plus complexe, et moins favorable aux salariés. Cette loi ne modernise pas, elle réduit les protections. Et derrière le motif légitime de favoriser la négociation sociale, en réalité elle fragilise les travailleurs et affaiblit la démocratie dans l’entreprise. Elle est adoptée sans dialogue et négociations apaisés avec les partenaires sociaux.

Sans le soutien des citoyennes et des citoyens, qui continuent très majoritairement à rejeter un texte aux antipodes des engagements pris par la majorité pour laquelle ils ont voté en 2012. Sans un débat parlementaire à la hauteur des cinquante-deux articles et des nombreux thèmes abordés dans ce projet de loi, visant à terme la réécriture de l’ensemble de la partie législative du Code du Travail.…

Lire Plus =>

AMJ : Le libre accès doit être assuré afin de garantir aux Martiniquais la continuité du service public.

greves_otages-1Le mercredi 13 avril, très tôt, des lycées et des collèges ont été bloqués, privant des milliers d’élèves d’enseignement. Les sites de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) ont été cadenassés par certains syndicats ayant appelé à une grève illimitée, malgré les négociations entamées.

Ni le personnel non-gréviste, ni les usagers n’ont pu y accéder.

Ni l’Assemblée, ni le Conseil Exécutif, démocratiquement élus par le peuple martiniquais, en charge des affaires du pays, ne peuvent se réunir.
C’est donc une paralysie politique du pays qui est organisée.

Ainsi des milliers de dossiers concernant des Martiniquais de toutes conditions, et surtout les plus humbles, sont empêchés d’être traités.

Notre majorité a démontré qu’elle était ouverte aux négociations et partisane du dialogue social qui ne saurait cependant se dérouler sous la contrainte, d’où qu’elle vienne.

Notre Majorité est consciente que le personnel de la CTM a des attentes légitimes et aspire au respect, à la justice et à l’amélioration substantielle de ses conditions de travail que nous nous sommes engagés à changer.…

Lire Plus =>

Une lettre de Serge Letchimy à Alfred Marie-Jeanne

serge_letchimyL’ancien président du conseil régional qui conteste le déficit du compte administratif 2015 du Conseil régional a adressé une lettre à Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil exécutif de la CTM l’informant de son intention de  demander au Préfet de la Martinique de saisir la chambre régionale des comptes.

Une requête afin de lever toute ambiguïté concernant un déficit qu’il juge « mensonger» et « de la grossière propagande politicienne».

*****

***

*



Lire Plus =>

Le lycée Schoelcher doit disparaître

— Par Yvon Joseph-Henri —

lycee_scholecher_mortTRIBUNE — Le lycée Schœlcher doit disparaître, non parce que je le souhaite, mais parce qu’à y bien réfléchir, il est déjà mort.

Pour ceux qui s’en souviennent et pour les autres, à peine arrivé au lycée à la rentrée 2000-2001, indigné de son état de vétusté, j’ai été l’artisan majeur de sa reconstruction, entraînant avec moi le SNES et les autres syndicats minoritaires de l’établissement (UNSA, CSTM-UGTM). Le Président Alfred Marie-Jeanne voulait déjà raser le lycée, disait-il, mais il a accepté tout de même que l’étude de sa reconstruction se fasse. Nous voulions un lycée de transit, mais nous, syndicats, n’en avons jamais fait un préalable tout comme nous n’avons jamais fait de l’esthétique un préalable. En même temps, force est de reconnaître que Messieurs Soumbo (élu à l’époque, président de la commission éducation à la Région Martinique) et Marie-Jeanne (alors Président de la Région) ne voulaient pas de lycée de transit que justifiait pourtant l’état de l’ensemble des établissements de la Martinique.…

Lire Plus =>

Le style AMJ. Pourquoi l’approuvent-ils en majorité ?

Tribune — Par Christian Louise-Alexandrine —

amj

Ils ?

Je veux dire les acteurs principaux du champ politique et du champ journalistique martiniquais.

Un exemple récent.

Le 6 décembre 2015, c’est le premier tour pour les élections à la CTM.

La liste conduite par AMJ, chef du MIM obtient 11,75 des inscrits.

Arithmétiquement, cela signifie que 88.25 % des citoyens ne partagent pas analyses politiques du MIM qui, il ne faut pas l’oublier, avait fait liste commune avec le RDM, le CNCP et le PCM.

Ces quatre organisations, plus ou moins secrètes1, après une alliance naturelle et normale avec un groupe politique qui partage avec elles les mêmes valeurs (respect de l’ordre marchand, défense de l’entreprise privée dans sa recherche légitime du maximum de profit dans une société où le salariat, rapport social dominant, est bien accepté par le plus grand nombre), gagnent au second tour en parvenant à mobiliser 26,91% des inscrits.

Arithmétiquement, indubitablement,73.09 % des citoyens de ce pays ne sont pas particulièrement intéressés, impressionnés, par le discours d’AMJ et ses alliés.…

Lire Plus =>

Pour un conventionnement entre l’hopital public et les cliniques privées

Question orale d’Alfred Marie-Jeanne à Marisol TOURAINE, Ministre de la Santé

hospi_clinicPour moi, le débat en cours sur la santé poursuit un double objectif :

D’un côté, celui de contenir les dépenses, et de l’autre, celui d’assurer au mieux le prise en charge des patients.

En outre-mer, et plus particulièrement en Martinique, le problème se pose avec d’autant plus d’acuité qu’il faut tenir compte à la fois de l’éloignement et du déficit que continue d’engranger l’hôpital public.

A 7000 Km de Paris, la Martinique possède deux cliniques privées de taille humaine ayant réalisé des investissements utiles au développement de compétences et de spécialités qui, pour certaines, n’entrent pas en concurrence avec l’hôpital public.

Elles pourraient, le cas échéant, compléter l’organisation sanitaire afin d’éviter des évacuations dispendieuses tout en préservant une bonne et égale qualité des soins.

Un conventionnement entre l’hôpital public, ces cliniques et l’assurance maladie réglerait bien des difficultés non seulement financières mais aussi familiales. Ceci n’affecterait en rien la possibilité de recourir à la voie aérienne à défaut d’autres alternatives.…

Lire Plus =>

Martinique :  » Pour une île durable »

— Question au gouvernement d’Alfred Marie-Jeanne —

energies_renouvelables-1M. Alfred Marie-Jeanne. Madame la présidente, madame la ministre, chers collègues de l’Assemblée, « La transition énergétique pour une croissance verte », tel est l’intitulé du projet de loi que nous avons à examiner. L’objectif à atteindre est clairement défini. Tout le corps du texte est truffé de recommandations-sommations tels que « maîtriser et ne pas induire d’augmentation des émissions de gaz à effet de serre ». Madame la ministre, vos récentes déclarations sont venues conforter en tout point votre démarche toujours rectiligne. C’est ma première remarque.

Ma deuxième remarque porte sur un constat et une accusation. Le constat : la Martinique se classe au dernier rang de la production d’énergies renouvelables. En effet, son taux de dépendance aux énergies fossiles avoisinerait les 96 %.…

Lire Plus =>