Sorties Martinique

L’essentiel des sorties du week-end

Retrouvez les idées de sorties culturelles et loisirs (concerts, spectacles, soirées, salons, expositions, randonnées, conférences,  rencontres…) en pays Martinique.

Agenda 972

Le Festival de la randonnée poursuit sa route..

=> Samedi 15 : rando nocturne Le Diamant/Taupinière. Un tracé plat en bord de mer avec des vues sur la baie du Diamant (niveau 2).

=> Dimanche 16 : Basse-Pointe/La trace des habitations ; le littoral sauvage méconnu (niveau 2).

Rendez-vous de départ à 6h30 pour toutes les randonnées, sauf pour les deux randonnées citadines à Fort de France les 06 et 20 juin à 7h30 et la randonnée nocturne à 18h00.

Lieu de rendez-vous : devant le siège du Comité de la Randonnée Pédestre de la Martinique au 30 rue Ernest Deproge – Galerie de la Baie à Fort de France.

Tarif : 20 euros par randonnée. Forfait de 100 euros pour 7 randonnées. Contacts : 0596.70.54.88 ; 0596.38.77.09 ; 0696.30.81.70. martinique@ffrandonnee.fr

Programme

Lire Plus =>

Lire Plus =>

Rendez-vous aux Jardins  2019 : 26 évènements en Martinique

Sur le thème « Les animaux au jardin »

Les dessins des animaux et fleurs sont naturalistes, dans le sens où ils restent fidèles à l’étude même de chaque élément mais caractéristiques du style propre à mes créations et à mon univers. L’écosystème en question a donc été analysé dans toutes ses strates, pour retenir ce qui pouvait faire sens de manière immédiate et joyeuse. Avec un sens du détail foisonnant qui invite à scruter les affiches sans pour autant perdre l’impact du message à diffuser. Les affiches sont donc à la fois sur un positionnement visuel fort, (typographie, composition ascendante), ludique (diversité des espèces, fleurs et plantes représentées, couleurs contrastées), mais aussi documenté (analyse et synthèse des auxiliaires du jardin). Tout se mêle et s’entremêle pour former l’écosystème, où chacun a sa place, une fonction et un rôle. Côté faune, on y retrouve : le scarabée doré, la coccinelle, la chauve-souris, la couleuvre, la grenouille, le hérisson, le lézard, la musaraigne, des oiseaux… Côté flore, il est toujours question de générosité avec fleurs sauvages, tomates, fraises, coquelicots, œillets d’Inde… C’est le jardin bucolique mais aussi potager, celui qui nourrit.

Lire Plus =>

La maison d’Aimé Césaire à Fort-de-France

Aimé Césaire, écrivain, maire de Fort-de-France depuis 1945, a fait l’acquisition de cette maison vers la fin des années 1960, pour y accueillir sa famille. Le choix du site permet à Aimé Césaire d’assouvir son amour pour la nature et celle de la Martinique en particulier. Il y trouve source d’inspiration pour sa poésie « péléenne », traduisant aussi sa simplicité et son humilité.​

Ce bâtiment abrite encore des objets et souvenirs de l’homme politique et de l’écrivain, qui pourraient être utilisés et complétés dans le cadre d’une scénographie autour de sa vie et de son œuvre.

La maison Césaire à nouveau ouverte
La maison Aimé Césaire, 131 route de Redoute, ouvrira de nouveau ses portes au public ce dimanche 7 avril. Elles étaient fermées ces dernières semaines pour permettre la réalisation de travaux de peinture. La Maison du poète sera normalement ouverte tous les dimanches jusqu’à la fin du mois de juin. De 9 heures à 13 heures. À noter que la dernière visite est programmée à 12h30.

Lire Plus =>

Aso Mawon Matnik : le kannaval haute couture

— Par Christian Antourel —

Le carnaval revient chaque année et malgré la polémique qui divise l’opinion selon laquelle son origine serait une tradition chrétienne ou tout à fait païenne , que serait Fort de France et toutes ces villes du monde sans cet évènement où le carnaval est plus qu’une tradition : une institution, une raison de vivre presque, une thérapie sociale. Aso Mawon Matnik en est la preuve vivante.
Il convient de s’accorder en exacerbation, la possibilité du contournement, du déplacement du brouillage, du franchissement illicite de la frontière qui sépare les convenances de l’agitation. Le carnaval, c’est la fête , l’inversion, du contre sens et de la caricature. C’est un défoulement avec ses excès. C’est une fête sans pareil, un moment de liberté, de folie, d’errance, d’amusement et d’émotions hyper fortes. Ca peut-être aussi une agression, une parodie. On peut y voir même des danses licencieuses. Au milieu du tumultueux vidé abonde du comique inconscient et si les fantasmes les plus grotesques contiennent souvent quelque chose de sombre il s’en échappe d’excellents échantillons du comique absolu.

Lire Plus =>

Alternaval 2019 : le lundi 4 mars 2019

Le carnaval alternatif du Lundi Gras

Alternaval 2019 : le carnaval alternatif du lundi gras ou le mariage burlesque de la Terre et de la Mer pour sensibiliser les citoyens aux défis et solutions pour une île durable

Pour cette 2ème édition d’Alternaval, le mariage d’Osain et d’Ymoja, union burlesque de la Terre et la Mer invite tous les citoyens à prendre conscience des défis autour de la pollution, de la gestion des déchets et des modes de vie et à célébrer les solutions éco-responsables, raisonnées et solidaires de notre île à l’occasion du lundi gras, de manière festive, burlesque et décalée.

Date : Parade du lundi gras, lundi 4 Mars 2019 – de 10H00 à 19H00 (voir programme ci-après) Lieu : Fort-de-France

Tous les citoyen-nes désirant faire la fête tout en participant à la conscientisation sont conviés à s’intégrer dans l’histoire qui est écrite avec les différentes familles de costumes. Nous nous retrouverons le lundi gras au matin à 10H00 à notre QG du centre-ville de Fort de France pour finaliser la scénographie avec tous les participant, déjeuner en mode « kolé kannari/ zero déchet », finir le maquillage et partir pour la parade (voir programme ci-après).

Lire Plus =>

Carnaval

— Par Patrick Mathelié-Guinlet —

Chevalier d’hystérire
où tout, même le pire,
prétexte à dérision
lorsque l’amer des larmes
et les vagues de l’âme
sont noyés dans les lames
d’une mer sans fond de sons,
que déferle la houle
d’une foule qui s’défoule,
toute sous son empire.
Défilent des beautés
sensuellement parées
de leur seule sueur,
arcs-en-ciel de couleurs
des nudités de plumes
soulevant dans les airs
tourbillons de poussière
au rythme des danseurs
recherchant l’âme sœur
dans leur regard hagard
et que la transe allume.

Lire Plus =>

Vidé san TCSP

— Par Daniel M. Berté —

An bann kawnavalié té ni an bel lidé

pandan kannaval-a pou kouri an vidé

anlè an siwkwi nèf ki la dépi lanné

Yo alé a Carrère ek koumansé chanté :

Rèfren

« Nou ka’y kouri vidé ! nou sé moun désidé !

Nou ka’y kouri vidé ! nou pa bizwen biyé !

Nou ka’y kouri vidé ! nou ka désann a pié !

Nou ka’y kouri vidé ! menm san TCSP ! »

Lire Plus =>

Programme du Carnaval 2019 de la ville du Lamentin

– Du vendredi 8 au jeudi 28 février de 18h à 22h dans les quartiers : caravane de prévention et d’information des médiateurs de la ville « Média Vidé » organisé par l’Antenne de Justice

+ jeudi 28 février : Four-à-Chaux, Calebassier, bourg, Bas-Mission

– Samedi 23 février de 15h à 18h au Morne Pitault : parade de quartier avec l’association Seniors Services et les orchestres de rues lamentinois Cé Nou Mèm, Nou Pa Sav et Madjika Zwel.

– Vendredi 1er mars de 19h à 22h : « Friday Night », parade d’ouverture des jours gras en Martinique, de Sa Ki Fêt Fêt dans les rues du centre-ville avec les orchestres de rues de Martinique

+ Samedi 2 mars à de 15h à 18h à Long-Pré et  à Jeanne d’Arc : parade de quartier avec l’association Cé Nou Mèm et les orchestres de rues Sa Ki Fèt Fèt, Ti Kadans, Petrol Band et Zépiss de Rivière-Salée

LES JOURS GRAS

Lire Plus =>

Un robot-sculpteur façonne les chars du carnaval de… Nice

— Par Matthias Galante —

Les personnages et décors géants du carnaval de Nice sont sculptés pour la première fois par une machine à 318 000 euros. Rendez-vous pour les défilés du 16 février au 2 mars.

Sur le sol brut des ateliers de la halle Spada à Nice (Alpes-Maritimes), un Lino Ventura, plus vrai que nature, toise d’un œil ironique un Nicolas Hulot grimé en Hulk musculeux aux larges épaules. L’anachronique face-à-face ne durera guère : ces imposantes figures en polystyrène rejoindront bientôt leur char respectif avant un bon coup de peinture. Elles ont cependant un point commun : toutes deux ont été fabriquées par un robot qui sculpte presque plus vite que son ombre une grande partie des caricatures et des décors géants appelés à défiler lors du prochain carnaval niçois.

Photo : Nice (Alpes-Maritimes), jeudi. Pierre Povigna (à droite) et son équipe sont maintenant aidés par une machine commandée par ordinateur pour sculpter les personnages du carnaval comme Lino Ventura. LP/Matthias Galante

La tradition médiévale, où le talent manuel et l’huile de coude sont rois, connaît une révolution avec l’arrivée de cette machine achetée en Suisse pour 318 000 € par l’entreprise familiale locale Povigna, en charge de la réalisation de onze chars.

Lire Plus =>

Ephémères jardins de la Martinique

— Par Michel Herland —

A l’initiative de Bernard Hayot et avec le soutien de la Fondation Clément, ont été publiés plusieurs ouvrages mettant en valeur le patrimoine matériel martiniquais et incitant à sa conservation, à commencer par Le Patrimoine des communes de la Martinique (1998, 2e éd. 2013), puis, à partir de 2010, une série de petits guides consacrés à telle ou telle commune particulière.[i].

Voici maintenant Jardins de la Martinique, un gros ouvrage richement illustré comme il se doit, mais dont l’intérêt réside également dans les commentaires abondants d’Isabelle Specht, lesquels sont nourris par les récits des nombreux visiteurs de l’île qui n’ont pas manqué de se montrer frappés par l’exubérance et la générosité de sa végétation, depuis Jean-Baptiste du Tertre (1667) jusqu’aux deux André surréalistes, Breton et Masson (1941), en passant par le Père Labat (fin XVIIe), Jean-Baptiste Leblond (fin XVIIIe) et bien d’autres comme Louis Garaud,  vice-recteur de la Martinique à la fin du XIXe siècle. Une admiration parfois tempérée par un sentiment d’oppression, à l’instar de Lafcadio Hearn qui voyait dans les forêts montagneuses une « beauté étrange et effroyable ».

Lire Plus =>

Programme du carnaval 2018 de la ville du Lamentin

Du vendredi 26 janvier au vendredi 2 février de 17h30 à 22h : caravane de prévention et d’information des médiateurs « Média Vidé » sur le thème « Entre tan, précaution » organisé par l’Antenne de Justice. Rendez-vous dans les quartiers du Lamentin :

+ Vendredi 26 janvier 2018 : Bwa Santal, Acajou (le Lauréat, le Gange), Bois d’Inde, Californie (Morne Pavillon)  

+ Vendredi 2 février 2018 : Place d’Armes (Mamain, Hibiscus, cité Place d’Armes)

+ Mercredi 7 février 2018 : Long pré (station), Bélème, Plaisance, Pelletier

 + Jeudi 8 février 2018 : Calebassier, Centre bourg, Four-à-Chaux

  Mardi 6 février de 8h30 à 11h30 : carnaval des écoles à Place d’Armes

  – Vendredi 9 février de 19h à 22h : parade « Friday Night » de Sa Ki Fêt Fêt dans les rues du centre-ville avec les orchestres de rues de Martinique

Lire Plus =>

« Fête du poisson » au Carbet

Les 14 et 15 juillet 2017

La « Fête du poisson » est organisée chaque année par l’Office de Tourisme, la Ville et l’Association des Marins Pêcheurs du Carbet. Cette manifestation a pour objectif de valoriser la mer, ses possibilités et l’engagement des jeunes marins-pêcheurs. Cette manifestation est un produit « Phare » et incontournable dans le Nord Caraïbe !!

Au programme :

Vente flash de poisson frais, concours de pêche, coup de senne, projection de films, balades en mer à la rencontre des dauphins, exposition de produits locaux, restauration (menus du terroir) et animations diverses….

Musique, ambiance et bonne humeur sont les ingrédients de cette fête dédiée aux produits de la Mer !

 

La ‘Fête du Poisson’ est une manifestation de l’OCARTOUR (Office de Tourisme du Carbet), de la Ville du Carbet, et l’Association des Marins Pêcheurs du Carbet en partenariat avec le CMT ( Comité Martiniquais du tourisme).

Lire Plus =>

La journée des moulins

17 & 18 juin 2017 visite commentée et gratuite du Moulin de Val d’or

Journées de patrimoine de pays et des moulins : Moulin de Val d’Or à Sainte-Anne
Quartier Val d’or, Sainte Anne
Du 17 juin 2017 au 18 juin 2017
06 96 33 35 62
Gratuit

Les journées du patrimoine de pays et des moulins mettent à l’honneur le bâti traditionnel, les sites et paysages et le patrimoine immatériel.
Construit pour la 1e fois au 17e siècle sur les terres d’un habitation sucrière, le Moulin à bêtes, à étages de Val d’Or a récemment fait l’objet d’une restauration complète. propriété de la Communauté de l’Espace Sud, il est classé monument historique et est ouvert au public depuis 2014.

*****

Visite commentée et ateliers d’animation du Moulin de Val d’Or à Sainte-Anne : architecture et mode de vie sur l’Habitation Val d’Or.
Atelier de démonstration « la roulaison » : coupe de la canne à sucre, confection de fagots et transport de la canne à dos d’âne.,Fonctionnement du Moulin à étage actionné par des animaux, technique de broyage de la canneet circuit du sucre.

Lire Plus =>

Journées nationales de l’archéologie 2017

16, 17 & 18 juin 2017 en Martinique

Journées nationales de l’archéologie : 16 – 17 – 18 juin.
C’est quoi ce rendez-vous ??? On y va c’est tout public.
Y’a une place pour moi ? Et 2 places pour nous ?

Bienvenue, j’emmène toute ma classe.
Y’a un dess-code ? … chausser les bottes de l’archéologue.
Le passé on s’y croirait. Prépare ta visite sur le site.
On peut voir des squelettes ? Et des hommes de Néandertal ? Ou des hommes de Florès ?
Il y a des outils pour tous… et la science à partée de main.
Après l’atelier on fait quoi ? Une conférence ? Une archéo-balade ? Pourquoi pas une expo ?
C’est quand déjà ? Les 17, 18 et 19 juin, tous aux JNA. Mais c’est où ? C’est partout.
Journées nationales de l’archéologie : remontez le fil de votre histoire.
3 jours d’archéo en live. Partout chez vous et sur journees-archeologie.fr #JNA17

Voir la bande-annonce des JNA 2017
Durée : une minute et quarante sept secondes.

Lire Plus =>

Les évènements du week-end 23

« Jardins de la Martinique. Un esprit de liberté » d’Isabelle Specht

L’histoire des jardins de la Martinique a débuté bien avant la colonisation européenne de l’île et a été alimentée au fil des siècles par la venue, volontaire ou forcée, d’hommes et de femmes (et avec eux de plantes) originaires de différents continents. Pendant longtemps, ces jardins ont permis à la population de survivre et d’entretenir ses racines, et ces facteurs ont marqué durablement la culture martiniquaise.

Mais ce qui influence au moins autant le comportement des jardiniers, c’est une nature hors du commun. Généreuse, fantasque, redoutable, elle se prête aux expérimentations botaniques les plus audacieuses mais peut aussi, en quelques instants, anéantir l’oeuvre d’une vie. Il n’est donc pas étonnant que la plupart des jardins martiniquais actuels soient des créations relativement récentes. Des jardins qui ont en commun avec ceux du passé, et dont le souvenir reste vivant grâce à la littérature, d’être conçus par instinct et de ne se plier à aucune règle imposée de l’extérieur. Des jardins anticonformistes, d’une exceptionnelle richesse, qui ont largement contribué à la naissance du mythe de « Madinina, l’île aux fleurs ».

Lire Plus =>

Rendez-vous aux jardins 2017

2, 3, 4 juin 2017 en Martinique et ailleurs…

Pour leur 15e édition, les Rendez-vous aux Jardins vous invitent à vivre “le partage au jardin”.
C’est en effet autour du partage des savoirs et des savoir faire à partager, mais aussi, plus simplement, du plaisir et de la découverte, que seront proposés, une nouvelle fois cette année, des cheminements dans nos jardins, dans toute la France.
Le jardin est ce lieu privilégié de la rencontre et de la rêverie, mais aussi un espace où cultiver les valeurs de protection et de respect de l’environnement et de la biodiversité.

Les vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin, plus de 2 200 jardins, publics et privés, historiques et contemporains, ouverts pour près d’un quart d’entre eux à titre exceptionnel, offrent l’occasion de rencontrer jardiniers, paysagistes, propriétaires de jardins, amateurs, pour un échange autour de la richesse et de la diversité naturelle infinie de nos jardins.
Le ministère de la Culture et de la Communication remercie chaleureusement les partenaires financiers, médias et associatifs, les collectivités territoriales, ainsi que tous les propriétaires de jardins, qui permettent aux visiteurs de profiter pleinement de ce rendez-vous annuel.

Lire Plus =>

Sauver l’œuvre de Louis Caillat 

— Par Michel Herland —

A côté des Parcours du patrimoine consacrés aux différentes communes de la Martinique dont un article récent a rendu compte[1], d’autres guides sous le même format s’affranchissent du découpage géographique de l’île pour traiter d’un thème transversal[2], d’un lieu unique[3] ou de l’œuvre particulièrement remarquable d’un architecte. Dans l’article précité nous avons mentionné le guide consacré à Germain Olivier (1869-1942), l’architecte de la préfecture de Martinique et du château Aubéry. L’empreinte laissée par Louis Caillat (1901-2002) est bien plus importante puisqu’il a signé les plans de pas moins de 70 ouvrages, bâtiments publics, commerciaux ou maisons particulières.

Une particularité de cet architecte aussi prolifique que talentueux est de n’en être pas véritablement un ! En effet, son père, sculpteur sur pierre et sur bois ayant disparu dès le début de la guerre, il devient dessinateur industriel dès l’âge de 14 ans. Il découvrit l’architecture grâce à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes (Paris 1925) et à l’ouvrage de Le Corbusier, Vers une architecture.

Lire Plus =>

Vidé TCSP

— Par Daniel Berté —

An bann Kokofiolo ka désann wè vidé

Yo alé a Carrère pou pran TCSP

I té za ni a bò twa boug Brosé-kléré

Ki té ka bay lavwa ek ki té ka chanté :

« Chofè ! chofé ! démaré TCSP ! » (dé fwa)

Laré L’AéroportTravesti batjé

épi kat ti Djab-wouj dan an sel wélélé

Chofè-a ka atann i pa lé bay alé

Lé zòm enpasianté rikoumansé chanté :

Lire Plus =>

Fort-de-France : programme du carnaval 2017

 •Mardi gras 28 février 2017

15n00 – Rues de Fort-de-France
Vidé en rouge
Les carnavaliers adoptent généralement une tenue de coloris rouge.

•Mercredi des Cendres 1er mars 2017

15h00 – Rues de Fort-de-France
Incinération de sa Majesté Vaval
Dernier jour de liesse, Sa Majesté Vaval accomplit les derniers tours de vidé jusqu’au bûcher.

Noir & blanc de rigueur

Jeudi 23 mars 2017

Cérémonie de remise des Vavals d’Or
Renseignements : 0696 805 020 – 0596 391 063

Lire Plus =>

Le Lamentin : programme du carnaval 2017

Du 6 février au 1er mars 2017

Le Maire de la Ville du Lamentin et l’Office de Tourisme vous invitent nombreux à être les acteurs sans violence du carnaval du Lamentin.

Au programme :

AVANT LES JOURS GRAS

* Du 6 février au 1er mars :

– de 8h à 16h30 et aussi durant les parades carnavalesques sur char : exposition proposée par l’Office de Tourisme des personnages emblématiques du carnaval intitulée « Voici Bwa Bwa ! » sur la terrasse de la Maison Zobda-Quitman, siège des Offices de la Culture et de Tourisme, 26 rue Pierre Zobda-Quitman, quartier Bas-Mission

* Vendredi 17 février

De 19h-22h à Sarrault-Duchesne : Parade des 40 ans du Foyer Rural de Sarrault-Duchesne avec les orchestres de rues Nou Pa Sav, A Sou Yo, Ti Kadans et bien d’autres invités

Lire Plus =>

Carnaval 2017 Le Lamentin : programme

Le Maire de la Ville du Lamentin, l’association A Sou Yo et l’Office de Tourisme vous invitent aux manifestations du 10ème anniversaire de l’orchestre de rues A Sou Yo le Dimanche 12 Février 2017 sur la place du Calebassier et dans les rues du centre-ville.

Cette année, la Ville a choisi comme thème pour le carnaval « Peace and Love ». Au programme du village carnaval ce dimanche 12 février :

– de 9h à 14h : village carnaval sur la place du Calebassier (à côté de la mairie) : présentation du patrimoine carnavalesque, mais aussi sensibilisation aux substances addictives, à la prévention des comportements violents et des maladies sexuellement transmissible avec la participation des Diables Rouges, de l’ACISE Martinique, AIDES Martinique, l’ADAFAE, JMJ Evénements, formation maquillage, animation podium

– de 15h à 18h : parade dans les rues du centre-ville avec les orchestres de rues Toujou Soupapé Vidé, Difé Nan Pay, Gwanaval, Les Colibris, Flèch Bambou, Cé Nou Menm, Baryl Band, Madjika Zwel, Petrol Band, Ti Kadans, Nou Pa Sav, Dynamic Karnaval, Kombit Rasin’, La Couronne Verte de Pointe Noire en Guadeloupe, et, les groupes à pied Sonho Tropical, Les Hommes D’argiles, les Diables Rouges, les Nèg Gwo Siwo, le Comité Bibas et Art et Patrimoine.

Lire Plus =>

Le Carnaval : une performance sans manifeste

— Par Joëlle Ferly, artiste —

A l’absurdité de nos sociétés, à la mondialisation qui nous mène, à notre impossibilité de retrouver l’harmonie avec notre environnement, nous répondons: CARNAVAL!

Si l’usage du corps est ce qui définit, en art contemporain, la performance, alors la procession carnavalesque que nous connaissons sous nos latitudes, relève bien de cette nouvelle forme d’expression que l’art moderne nous a léguée.

Qu’il soit nu, vêtu, peint, poudré, recouvert de boue, de cendres ou autre, le corps devient pour le performeur, son matériau premier de travail.

Dès les années 1920, l’artiste cherche à mettre en scène son corps et l’institue en tant qu’œuvre d’art.
Entre le théâtre et la danse, la performance se situe à la lisière du terrain connu et la sphère de l’esthétique. Le projet de la performance n’étant pas de connaître à l’avance le résultat de l’expérience qui se va se décliner -selon un manifeste, postulat, ou bien encore processus de réalisation- ni de chercher à être plaisant aux sens, comme le définirait Kant.
D’abord ludiques, les performances des premières années sur siècle dernier, se réalisaient en Europe, entre artistes en besoin de rompre radicalement avec l’art académique, en cette période d’entre-deux guerres.

Lire Plus =>

Contre la barbarie!

Mercredi 1 février 19H – Maison de la poésie – Paris

Avec l’Institut du Tout-monde, je prononcerai en compagnie
d’Isabelle Fruleux
une
GRANDE DÉCLARATION SUR LES MIGRANTS.
Une soirée « Itinerrance » proposée par l’Institut du Tout-Monde,
avec la participation du Collectif PEROU

et du Collectif pour une Politique de la Relation (Bruno Guichard)

Welcome à tous.
Réservez – Place limitées.

Impasse Molière – 157 rue Saint Martin – 75003

Lire Plus =>

Noctanflash Parade au Vauclin & Matnik Caribéean Carnival 2017 à Saint-Joseph

Dimanche 29 janvier 2017 de 9h à 18h

Matnik caraibbean carnival 2017.

9h -13h Village carnaval Stands de maquillage, confection de bwabwa, confiseries, esxpositions , ateliers, animations carnavalesques

15h-18h Grande parade d’orchestre de rue avec :

A Sou Yo, Alliance 972, Baril Band, Diables Rouges, Difé Dan Pay, Flash Band, Fléch Bambou, Gwanaval, Konbiyt Rasin’, La Bonm, Moov’, Nou Pas Sav, Ou Ja Konet, Plastik System Band, Pom Pom, Tanbou Bo Kannal, Ti Kadans, Toujou Soupapé Vidé, Sa Ki Fet Fet, Twopikal Groov, Va K’band et Wéléléban

Un pack visiteurs est proposé aux touristes. Il donne accès à des ateliers de maquillage, d’initiation bêlé, à un petit déjeuner traditionnel. Il est disponible à L’office du tourisme de Saint-Joseph.

*

*

*

*

*

.

Lire Plus =>