7 search results for " Alexis Michalik"

« Intra-muros », m.e.s. d’Alexis Michalik : magistral!

 — Par Roland Sabra —

D’Alexis Michalik, la Martinique a pu voir récemment « Le porteur d’histoire », pièce inaugurale d’un succès qui se confirme d’œuvre en œuvre.

Lire : Les contes merveilleux d’Alexis Michalik  par Selim Lander

Qu’il s’agisse du « Cercle des illusionnistes », ou d’« Edmond » et maintenant d’ « Intra-muros » elles se jouent à guichet fermé et les listes d’attentes sont longues. On mettra en regard de cette gloire naissante le fait que chaque jour à Paris et en Ile-de-France, plus de 300 pièces sont jouées , faisant de la France une exception culturelle sans équivalent dans le monde. (Source : L’Officiel des Spectacles, n° 3667). La reconnaissance dont jouit Alexis Michalik est donc celle d’un public exigeant confronté à une offre pléthorique et d’une qualité singulière.

Les travaux du metteur-en-scène relève de deux approches différentes en fonction de la structure qui accueille leur création. Pour les théâtres privés il présente un texte qui a pour but de rassurer les financiers toujours sensibles aux enjeux économiques d’une création.

Lire Plus =>

Les contes merveilleux d’Alexis Michalik

— Par Selim Lander—

Le Porteur d’histoire

Alexis Michalik a reçu deux Molières en 2014 en tant qu’auteur et metteur en scène de cette pièce. Autant dire qu’on n’allait pas rater Le Porteur d’histoire de passage pour une seule soirée en Martinique. Et l’on n’a pas été déçu. La pièce est en effet très bien construite avec une histoire prenante bien que (ou parce que) passablement fantaisiste et des comédiens à la hauteur (pas tous la même, cependant…)

Les amateurs de théâtre connaissent sans doute la pièce d’Aristophane qui met en scène une certaine Lysistrata, initiatrice de la grève du sexe… C’est sans doute le point de départ de l’invention par Michalik des « Lysistrates », cette lignée des femmes qui aurait accumulé richesse et pouvoir tout au long des siècles. Un mauvais garçon de notre XXIe siècle commençant a eu vent de l’existence de leur trésor et se lance à sa recherche.

Lire Plus =>

La cérémonie des Molières se tiendra à huis-clos le 23 juin, les nommés dévoilés

Fait rare, la cérémonie 2020 sera diffusée en prime time sur France 2 et non en fin de soirée, comme elle l’est habituellement. 

La Nuit des Molières, qui décerne les prix les plus prestigieux du théâtre français, se tiendra sans public et sera diffusée le 23 juin sur France 2. La cérémonie annuelle, qui devait se tenir le 11 mai au Châtelet, aura lieu au même endroit mais dans un format adapté à la crise sanitaire due au nouveau coronavirus.

« C’est un moyen de fêter le théâtre. Je voulais livrer ce message d’espoir alors qu’on n’a pour le moment aucune certitude », a affirmé Jean-Marc Dumontet, président des Molières, alors que les théâtres sont à l’arrêt depuis la mi-mars et malgré le début du déconfinement.

Adjani, nommée pour le prix de meilleure comédienne

Isabelle Adjani, qui avait commencé sa carrière à la Comédie-Française où elle triomphe à 17 ans dans L’Ecole des femmes de Molière, est nommée dans la catégorie meilleure comédienne dans un spectacle du théâtre public, pour son rôle dans Opening Night d’après John Cassavetes, mise en scène Cyril Teste. Il

Lire Plus =>

Molières 2019: le palmarès

La cérémonie qui a débuté à 20h, a été interrompue par des Gilets Jaunes et a pris du retard. La retransmission en différée a démarré à 22h45 sur France 2.

C’est Alex Vizorek, sur scène en ce moment avec Pierre et le loup, qui a été  chargé de donner du rythme et de la bonne humeur à cette soirée de remise de prix. Dans cet exercice périlleux il succèdait à Nicolas Bedos qui a officié plusieurs année avec talent, Alex Lutz et Zabou Breitman. « Je sais je n’étais pas le premier choix, je suis un peu le François Hollande de la présentation » s’est exclamé Vizorek, avant d’ajouter « une année sans Alexis Michalik, c’est comme des élections russes sans Poutine ! »  

Notre coup de coeur du festival d’Avignon 2018, La Machine de Turing de Benoit Solès est le grand gagnant de la soirée avec 4 Molières : Molière du Théâtre privé, Molière de l’auteur francophone et Molière du comédien dans un specacle de Théâtre privé pour Benoit Solès, Molière de la mise en scène pour Tristant Petitgirard. 

Lire Plus =>

Les Molières : lauréats 2017

La 29e cérémonie des Molières, lundi soir, a consacré Alexis Michalik et sa pièce «Edmond» qui totalise cinq statuettes. L’actrice Isabelle Huppert a de son côté reçu un Molière d’honneur.

Avec cinq récompenses sur sept possibles, plus d’un quart des prix décernés lors de cette soirée, des Molières, l’auteur et metteur en scène d’«Edmond» a littéralement triomphé lundi soir aux Folies Bergère, à Paris. Un véritable sacre et une sacrée fête pour le jeune homme, aussi célébré que chahuté pour son succès insolent, le plus gros de la saison à Paris qui va se prolonger encore, dans la Capitale mais aussi en tournée avec une seconde distribution.

Assis sur un trône entre deux récompenses, très souvent moqué au cours de la soirée – «C’est moi qui ai les meilleures critiques, l

es meilleures répliques… mais votez pas pour Michalik !», lancent dans un sketch de faux hommes politiques – le jeune homme de 34 ans n’a pas boudé son plaisir. «C’est un peu ma fête ce soir, on se paye bien ma tête, mais c’est le jeu», s’amuse-t-il avec l’humilité de celui à qui tout réussit.

Lire Plus =>

Molières : une cérémonie réussie

— Annie Chénieux —

les_molieresNicolas Bedos a été le brillant présentateur d’une soirée des Molières joyeuse et enlevée.

La soirée des Molières, retransmise lundi soir [02/06/14] en léger différé sur France 2, a réuni 1,1 million de téléspectateurs, soit 8,2% de part de marché. Pour une seconde partie de soirée, le score est honorable, auquel il faut ajouter les nombreux internautes heureux de visionner la soirée. Dès son texte d’introduction concocté avec une joyeuse dose d’humour second degré, et après avoir chanté sa peur devant la tâche qui lui incombait, Nicolas Bedos, présentateur d’un soir, a désamorcé les clivages d’un claquant « Bonsoir le théâtre privé, bonsoir le théâtre public », saluant d’un côté la photo de Sacha Guitry, de l’autre, celle de Jean Vilar.

Brillant, drôle, l’animateur avait remisé sa casquette de provocateur irrévérencieux et adopté un ton allègre, menaçant non seulement d’introduire une musique tonitruante si les remerciements étaient trop longs, mais d’égorger un, voire deux adorables chatons exhibés au public. Il avait promis la venue « de stars, mais aussi d’acteurs de théâtre », et il y en eut… jusqu’à Jean Dujardin, débarquant sur scène à côté d’Emmanuelle Devos, « parce qu’il aime bien les cérémonies », mais renvoyé aussitôt par le présentateur.

Lire Plus =>

Jean-Michel Martial est mort

Jean-Michel Martial, comédien et metteur en scène d’origine guadeloupéenne est décédé des suites d’une longue maladie. Depuis septembre 2016, il était également président du Conseil représentatif des Français d’outre-mer. Il était aussi le frère aîné de l’acteur Jacques Martial, président du Mémorial ACTe.

Jean-Michel Martial s’est notamment illustré dans la pièce Edmond d’Alexis Michalik. récompensée par 5 molières en 2017 et portée ensuite sur le grand écran.

Jean-Michel Martial jouait le rôle d’Honoré, un patron de taverne amoureux des belles lettres et narrateur. « Je reprends la tradition des conteurs, je suis le porteur de paroles et la parole c’est la vie d’Edmond Rostand alors qu’il est en train d’écrire Cyrano », confiait le comédien.

Jean-Michel Martial a été remarqué au Festival de Cannes en 1993 dans L’homme sur les quais de Raoul Peck présenté en sélection officielle. Il double notamment le Chef dans la série d’animation South Park et a participé aux doublages de Pulp Fiction et Le Cinquième Élément.

Jean-Michel Martial est le fondateur de la compagnie « L’Autre Souffle » en 1997.

Lire Plus =>