Étiquette : Martine Baker

Martine Baker « Imaginaires//Tellurique » : céramique extrême

Jusqu’au 15 décembre 2018 Tropiques-Atrium

—Par Christian Antourel —
Pris par le rythme effréné de l’art contemporain, il est agréable parfois d’arrêter le temps et de se mettre quelques standards sous la dent. L’exposition de Martine Jéchoux Baker est proprement jubilatoire.

Son œuvre raconte une histoire qui brille, qui brûle, incandescente. C’est un manifeste en faveur d’une imagination active, seule capable de transformer une situation concrète en possibilités multiples. Happée par les beautés de sa créativité, l’exposition vire à un esthétisme qui rend l’âme visible. Entre réalisme ordinaire et imaginaire, l’artiste choisit tout particulièrement l’imaginaire comme alternative à la désillusion réaliste…et l‘espace et le temps deviennent relatifs comme un instant d’éternité suspendu en vol. Il semble qu’elle fasse appel , telle une prêtresse de la terre , aux forces de la nature. Quand Martine Baker se fait démiurge, un magma créatif fulgurant jaillit des entrailles de la terre . Elle en décline toutes les variations : pays d’accueil en même temps qu’instrument de création, tout autant que notion de mémoire et de richesse souterraine. La mythologie se prête très bien à cet imaginaire tellurique, tel Antée qui en appelle au contact de la terre car chaque fois qu’il la touche, il renouvelle ses forces.

→   Lire Plus

Martine Baker : « Imaginaires // Telluriques »

Du 19 Novembre au 15 décembre 2018 à Tropiques-Atrium

Le fil conducteur de Martine Baker est l’exploration de la création.
Créer des liens, du partage est une partie essentielle de son travail.

La céramique est son médium de prédilection, le feu puissant du Raku la subjugue mais sa curiosité la pousse aussi vers la gravure, vers la photographie et la vidéo.
Passionnée par les sciences naturelles, elle se laisse guider par la loi de Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La transformation est omniprésente dans ses actes de création, le travail du feu est son compagnon de route.
Entre le contrôle de la cuisson de la terre, et les effets presque imprévisibles de la technique du raku, elle obtient des formes aux textures craquelées, minérales qui laissent entrevoir des failles obscurcies comme des écritures brouillées, où l’imaginaire creuse le mystère de l’en-dessous des choses et des mémoires caribéennes et universelles enfouies.
L’artiste explore l’objet, met l’accent sur lui, en l’investissant de ses visions.
Elle raconte des histoires qui ouvrent des mondes où le rêve est omniprésent, elle nous parle de la création, de la transmission, de la transformation et de la symbiose.

→   Lire Plus

“Libres” de Martine Baker à la galerie Tout’Koulè aux Trois Ilets

7 décembre 2016 au 7 janvier 2017

martine_baker_libres

— Par Clarisse Bagoe Dubosq —

Le titre de la double exposition « LIBRES » que je propose à la galerie Tout Koulè en associant mes peintures avec les céramiques de Martine BAKER évoque, malgré deux univers, deux démarches et deux sensibilités bien différentes, un désir commun de s’affranchir des règles et des codes « de bonne conduite » que l’on voudrait parfois imposer aux artistes contemporains.
Il s’agit ici d’un assemblage stimulant qui permet au spectateur de découvrir presque simultanément deux imaginaires dont la seule parenté est la conviction personnelle et le talent unique des deux artistes.
Le plaisir visuel prend ici le pas sur l’aspect conceptuel néanmoins fortement sous jacent pour qui laisse son esprit vagabonder.

J’ai souvent décliné ma peinture autour des femmes et des quartiers, aussi bien dans l’abstraction que dans la suggestion.
Les femmes demeurent malgré moi le cœur de mes compositions, la plupart du temps sans préméditation, mais elles surgissent inévitablement du fond de ma toile sous mes pinceaux et mes couteaux. Alors je ne leur résiste pas. Pourquoi devrai-je ?

→   Lire Plus

Martine Baker: ultraterrienne

m_baker-2014METAMORPHOSES…
—Par Isabelle Dubost, anthropologue—

Métamorphoses de l’être
Métamorphoses de la matière
De la glaise advint bouche, cri, personnages…
Les mains ont pétri, caressé, donnant formes, toucher,
régularités, irrégularités
L’objet prend consistance, couleur
Le feu a crépité, craquelant la matière, conjuguant
l’attendu, l’inattendu, dans un rougeoiement sans cesse
renouvelé, magnifique
Naissance…
L’objet devient sens
L’objet devient oeuvre
L’artiste pense, ressent, imagine, interprète
L’artiste poursuit sa lente métamorphose
Explorant de nouvelles matières, de nouvelles techniques,
toujours à l’affût du renouvellement

*****

***

.

→   Lire Plus

La galerie ODIS’7 expose « EnVie » : tout un art !

— Par Christian Antourel.—

pqrstMartine Baker, présidente de l’association Odis’7, Espace art contemporain, invite Maïté Marque et Stop pour une exposition qui se décline en une panoplie d’œuvres raffinées, dans un décor professionnel mais sans prétention, intimiste distingué, assurément convivial.

La céramique est une aventure à part sans cesse renouvelée. Cette thèse qui rencontre une immense fortune et dont les effets se prolongent toujours, pose la question d’une différence de nature irréductible entre cette parole et toute autre forme d’art ou d’expression artistique. Mais au-delà de divergences, on doit s’empresser de souligner le trait commun à toutes ces analyses qui s’appuient sur un processus régulé, et visent des enjeux communs sociaux, politiques et esthétiques ou pour d’obscures raisons « prophylactiques. »

→   Lire Plus

Pool Art Fair New York

par Martine Baker —


 


Abishag, Aiva Jabbour, Marie Adeline, Martine Baker, Nicolas Derné, Géraldine Entiope, Habdaphaï, Nadine Le Jeune, Frédérique Melon, Cat Mira, Jean-Denis Retour; Yveline Sérénus Lassus et Joël Zobel, un groupe de treize artistes exposent à Pool Art Fair New York.
L’aventure United Pool Art Fair New York débute en janvier, Thierry Alet nous propose que la Martinique et la Guadeloupe soient les îles invitées à New York.
L’idée de ce défi, a germé dans la tête d’une quinzaine d’artistes qui se sont mobilisés dans ce sens.
La première graine a donné une belle exposition organisée par Habdaphaï et Martine Baker à la villa Chanteclerc ouverte exceptionnellement par le Conseil Général, pour réunir les fonds nécessaires au financement de ce beau projet.
La deuxième graine a donné naissance à l’explosion de belles oeuvres dans les chambres du FlatIron hôtel situé au coin de la 26ème rue et Broadway.
Voyage entre la Martinique et New York le 7 mars, départ au matin de Fort de France, arrivée à San Juan, formalités de douanes qui heureusement se passent bien malgré la barrière de la langue.

→   Lire Plus