Catégorie : Santé

En Martinique, des vaccinations poussées par la hausse des décès

Le Lamentin (France) – Alex Maugée, 50 ans, a vu la veille son cousin touché par le Covid-19 partir pour l’hôpital sur un brancard. “Ça m’a fait un déclenchement dans la tête”: aujourd’hui il est venu se faire vacciner, comme d’autres Martiniquais interpellés par la dramatique épidémie qui frappe l’île.

J’ai eu des cas dans mon entourage, je ne pensais pas que cela allait être grave“, témoigne cet agent de sécurité, en attendant sa piqure au vaccinodrome du Palais des sports du Lamentin, près de Fort-de-France. 

Il y a deux jours, j’ai perdu une tante” décédée du coronavirus, dit-il. Auparavant, un oncle a aussi succombé. Mais “hier soir“, la venue des pompiers chez son “cousin très proche“, “ça vous déclenche quelque chose, j’ai pas dormi“, avoue-t-il.  

Alex explique qu’il a “une santé fragile“, et que son métier d’agent de sécurité l’emmène à devoir parfois “séparer des gens“, ce qui l’inquiète en pleine épidémie. “On est obligé” de se faire vacciner, estime-t-il, alors que seulement 22% de la population a reçu une moins une dose de vaccin.  

→   Lire Plus

Au CHU de Martinique, “on n’a pas les moyens de prendre tout le monde en charge”

Fort-de-France – “Je n’ai pas fait ce métier pour devoir choisir entre un homme de 50 ans et une femme enceinte”: au service de réanimation du CHU de Martinique, “submergé” par les malades du Covid-19, “on n’a pas les moyens de prendre tout le monde en charge”.

On fait de la médecine de catastrophe“, explique à l’AFP le professeur Hossein Mehdaoui, chef du pôle réanimation du CHU, la voix lasse.

Avec la quatrième vague de Covid-19, qui frappe les Antilles de plein fouet, tout le service de soins intensifs est entièrement consacré à l’épidémie: 46 patients y sont actuellement soignés, et 10 lits supplémentaires vont s’y rajouter dans la journée. L’arrivée d’une unité du service militaire des armées va aussi permettre à terme de déployer 20 lits de plus.

Plus largement, l’ensemble du CHU est très largement consacré au Covid, comme le montre la consommation d’oxygène, multipliée par six. “L’hôpital s’est quasiment arrêté d’opérer“, dit le médecin.

Plus de 250 patients atteints du coronavirus sont soignés dans l’établissement. Seuls les plus gravement atteints se trouvent en réanimation.

→   Lire Plus

Covid-19 : aucun vacciné hospitalisé aux Antilles? Ce que disent les chiffres

— Par Nicolas Berrod —

Le croisement des données de la vaccination avec celles des hospitalisations montre que la totalité des patients dans un état grave en Martinique et en Guadeloupe jusqu’au 1er août n’était pas vaccinés. Décryptage.

Le 13 août 2021 à 15h35Une situation « dramatique »… qui aurait peut-être pu être évitée ? La Martinique et la Guadeloupe affichent ces jours-ci des taux d’incidence inédits et des records d’hospitalisations et d’entrées en soins critiques liées au Covid-19. Mais « aucun » de ces patients les plus gravement touchés n’était vacciné, ont affirmé ces derniers jours plusieurs médecins locaux ainsi que le ministre de la Santé.

Ce constat est confirmé par les nouveaux chiffres de la Drees, publiés ce vendredi matin. Les données des hospitalisations ont été « croisées » avec celle de la vaccination, à l’échelle régionale pour la première fois. Du 5 juillet au 1er août, sur les 249 patients testés positifs admis en hospitalisation conventionnelle et les 41 malades entrés en soins critiques en Martinique, tous étaient non vaccinés. L’écrasante majorité n’avait reçu aucune dose de vaccin, et seuls deux avaient reçu une première injection et attendaient la seconde.

→   Lire Plus

« Réveillez-vous, réveillons-nous »

— Par Marijosé Alie —

Quelle est cette musique maléfique qui nous fait danser aujourd’hui au rythme des fake news et d’une révolte qui n’en est pas une puisqu’elle nous conduit lentement à un suicide collectif et à la disparition d’un peuple qui s’est tant battu pour exister ?

Je nous aime très fort et tels que nous sommes.

J’aime nos colères salvatrices et notre capacité à transformer le pire en meilleur mais là, j’avoue que je beugue.

Si je comprends, dans une solidarité intuitive, la méfiance que nous éprouvons envers l’autorité, qui souvent nous a baladés de silences en secrets, d’indifférences en oublis, de Charybde en Scylla, j’ai la conviction que nous avons su souvent contourner les pièges grâce à notre solide bon sens. Alors, je vous le demande : où est-il passé ce bon sens ?

Dans quelle eau trouble, polluée de peur et de révolte à deux balles est-il allé se noyer ? Pourquoi sommes nous coincés dans les mailles d’un filet chaque jour plus serré ?

Des centaines de jeunes et de moins jeunes frappent à la porte d’un hôpital qui bientôt ne pourra plus les recevoir et j’entends comme une ritournelle que c’est la faute à tout sauf à nous-mêmes :

la faute aux touristes,

la faute au préfet,

la faute aux élus ,

la faute à Macron.

→   Lire Plus

Des moyens pour la Santé, pas pour les forces de répression!

— Communiqué de la CGTM —

Le ministère de l’intérieur a publié le 9 août 2021 un « Message de commandement » n° 02753 classé « Mention urgence ». Il s’agit d’un « appel à volontariat pour la constitution d’un vivier de renforts au profit des antilles et de la réunion aux fins de prévention de troubles à l’ordre public dans un contexte de contestation des mesures sanitaires ». Fin de citations

Le gouvernement communique beaucoup sur l’appel à volontariat de soignants et leur arrivée ainsi que celle de deux ministres en Martinique et en Guadeloupe au nom de la solidarité. Très bien. Mais il passe sous silence cet « appel à volontariat » pour « constituer un vivier de renforts de forces de répression ».

Or Macron a déclaré le 11 août 2021 lors du Conseil de défense qu’il serait dans la transparence. Manifestement, cette dernière est à géométrie très variable chez lui. Voire furtive. Ces forces de répression devraient être opérationnelles sur le terrain dès le 11 août, soit 48 heures après la sortie de l’appel à volontariat.

Cela fait plus d’un an que le virus sévit.

→   Lire Plus

Covid-19: confinement “durci” en Guadeloupe pour trois semaines

Basse-Terre – Extension du couvre-feu, sorties limitées à 5 km, commerces “non indispensables” fermés: le confinement sera durcit en Guadeloupe à partir de vendredi et jusqu’au 1er septembre afin de “casser la dynamique” de Covid-19 qui frappe l’île, a annoncé mercredi le préfet Alexandre Rochatte.

L’épidémie devient catastrophique et la situation nous oblige à prendre maintenant des mesures extrêmement dures“, a reconnu le préfet lors d’un point presse avec la directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS), Valérie Denux.

Il faut très vite que l’on soit capable de casser l’augmentation de l’épidémie” qui atteint “des taux d’incidence jamais connus nulle part sur le territoire de la République française (…) avec presque 1.900 cas pour 100.000 habitants“, a-t-il ajouté, s’attendant à ce que la barre des 2.000 cas soient bientôt dépassée. 

Pour stopper cette vague de coronavirus, le préfet a annoncé l’extension du couvre-feu actuellement en vigueur à partir de 19H00 (contre 20H00) et jusqu’à 5H00. Les habitants ne pourront plus sortir sans autorisation d’un périmètre de 5 km autour de leur domicile.  

Les commerces dits “non indispensables” devront fermer à partir de vendredi 19H00, mais les plages resteront accessibles, mais uniquement pour des pratiques sportives, même si M.

→   Lire Plus

Fin de la gratuité des tests, troisième dose… Ce qu’il faut retenir des annonces de l’exécutif

Parmi les nouvelles mesures listées ce mercredi, une campagne de rappel sera menée à la rentrée pour une troisième dose, à destination des personnes les plus fragiles.

Il s’agit de durcir le ton face à une situation sanitaire qui «s’aggrave». Après un conseil de défense et un conseil des ministres présidés par Emmanuel Macron depuis le fort de Brégançon ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est exprimé sur l’évolution de l’épidémie. «Après des semaines de hausse exponentielle, le nombre de contaminations est désormais sur un faux plat», a-t-il déclaré, soulignant l’absence de «décrue de l’épidémie». Dans ce contexte, l’exécutif a annoncé le durcissement de certaines mesures.

À LIRE AUSSI :Covid-19 : avec le passe sanitaire, est-il prudent d’abandonner le masque à l’intérieur ?

  • Renforcement des contrôles aux frontières

Pour «bloquer au maximum l’accès du virus à notre pays», les contrôles, «déjà particulièrement fermes», devraient être dans les jours à venir «plus drastiques encore». Pour ce faire, «100% des voyageurs venus de pays à risque seront désormais contrôlés par tests antigéniques», a annoncé Gabriel Attal.

→   Lire Plus

Covid: les Antilles en alerte rouge, situation “extrêmement grave”

Fort-de-France – Des taux d’incidence “jamais connus” en France depuis le début de l’épidémie de Covid-19, un confinement strict en Martinique et probable en Guadeloupe: la crise sanitaire est “extrêmement grave” aux Antilles où le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu débute mardi une “visite de crise”.

La situation est extrêmement grave“, a affirmé à l’AFP le ministre qui a quitté Paris en milieu d’après-midi pour la Guadeloupe. Il se rendra jeudi en Martinique où il sera rejoint par le ministre de la Santé Olivier Véran.

Ce sont des taux d’incidence que l’on n’a jamais connus” en France”, a-t-il ajouté, envisageant un probable renforcement du confinement en Guadeloupe comme celui annoncé en Martinique lundi.  

Il tombe sous le sens que nous allons devoir durcir les mesures de freinage tant il y a urgence“, a-t-il expliqué. La décision devrait être prise mercredi, après avoir consulté les élus locaux et assisté par visioconférence à un Conseil de défense sanitaire présidé par Emmanuel Macron.  

Il sera évidemment beaucoup question de la situation aux Antilles. Il y a d’ores et déjà deux fois plus de personnes à l’hôpital du fait du Covid-19, qu’au pic que la Martinique avait connu il y a 18 mois“, a souligné le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. 

→   Lire Plus

Nouveau confinement : l’attestation de déplacement est disponible

À compter du mardi 10 août, tous les déplacements au-delà de 1 kilomètre du domicile sont soumis à une attestation de déplacement. Elle est disponible ici.

Une attestation de déplacement était déjà nécessaire depuis le 30 juillet. Elle est désormais remplacée par une nouvelle dès ce soir (mardi 10 août), à 19h.

Les mesures de restrictions sont plus strictes et les distances réduites.

Ainsi, de 5 à 19h, seuls les déplacements dans un rayon de 1km autour de son domicile sont autorisés. Les autres déplacements sont nécessairement soumis à des motifs impérieux (activité professionnelle, enseignement et formation, mission d’intérêt général ; consultations et soins, motif familial impérieux, assistance aux personnes vulnérables, garde d’enfants, situation de handicap ; convocation judiciaire ou administrative, démarches ne pouvant être à distance ; transfert, déménagement, achats, culte).

La nouvelle attestation est téléchargeable sur le site de la préfecture, en format numérique. Vous pourrez aussi la découper dans votre France-Antilles de ce mercredi 11 août.

→   Lire Plus

Je suis en Martinique, comment rentrer rapidement en métropole ?

— Par Pierre Morel et Jean-Marc De Jaeger —

Depuis mi-juillet, seules les personnes vaccinées peuvent entrer sur l’île sans motif impérieux et des mesures de confinements étaient déjà en place depuis deux semaines. Peu de touristes étaient donc encore sur place. Mais pour ceux qui avaient décidé de maintenir leur séjour, il va falloir rentrer en métropole. Pas de panique, le préfet ayant indiqué sur Twitter que le retour «pourra s’échelonner sur plusieurs jours, sans date impérative»«Les déplacements depuis ou vers l’aéroport sont autorisés pendant les horaires du couvre-feu», ajoute-t-il.

Les hôtels doivent fermer leurs portes, mais les hébergeurs ne devraient pas mettre leurs clients dehors. Chez Pierre & Vacances par exemple, les deux établissements de l’île ferment mais le groupe nous assure que les voyageurs pourront rester dans leur hébergement jusqu’à trouver un vol pour rentrer en France. Ils se verront proposer un remboursement au prorata de leur occupation dans le logement.

Pour ce qui est des vols, les vacanciers peuvent choisir d’avancer leur vol retour. Là aussi, la plupart des compagnies aériennes font preuve de flexibilité.

→   Lire Plus

Covid-19 en Martinique : un confinement strict de trois semaines et les touristes invités à quitter l’île

Le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé ce lundi que les commerces seraient fermés à compter de mardi 19 heures, afin d’endiguer une situation «dramatique».

Le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé ce lundi un nouveau confinement, plus strict, de la Martinique pour trois semaines supplémentaires.

Face à la dégradation de la situation sanitaire, le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé ce lundi un nouveau confinement, plus strict, de la Martinique pour trois semaines supplémentaires, à compter de ce mardi à 19h. «Nous allons entrer dans une seconde phase de confinement, les mesures de restrictions seront plus fortes», a annoncé le préfet qui a invité tous les habitants à rester chez eux pendant cette période.

Des règles plus strictes seront mises en place par rapport au confinement des deux semaines précédentes. Les commerces seront ainsi fermés, hors commerces dits «essentiels». Les commerces alimentaires, les rayons alimentaires des grandes surfaces, les pharmacies ainsi que «l’ensemble des magasins dans lesquels des achats urgents peuvent être nécessaires», pourront rester ouverts.

«Ce champ est plus strict que celui précédemment utilisé car la situation est plus critique.

→   Lire Plus

Des comportements en cette période de couvre-feu qui méritent d’être pointés du doigt

Par Dominique Celma

En cette période de pandémie, confinement, couvre-feu, il y a des comportements de nos concitoyens, disons nos congénères vu l’inexistence d’une conscience citoyenne chez certains, dont l’absurdité mérite d’être pointée du doigt.

Avant l’incendie d’un centre de vaccination le Samedi 31 Juillet, une manifestation contre le Pass sanitaire avait eu lieu après l’heure du couvre-feu. Un élu y participait ! Des actes de dégradations et pillages se sont produits : toute personne sensée sait que, dans un tel contexte, ceci est inévitable…

Devant de tels agissements qui sont présentés la plus part du temps comme des faits ordinaires dans les médias, sans opposer de raisonnement contradictoire, on s’habitue à l‘escalade.

Maintenant que peut-on attendre, en cette période, de citoyens ordinaires, isolés, face aux règles, face à la loi ? En voici un bel exemple.

J’habite un quartier à vocation touristique où l’activité économique est fortement perturbée par les restrictions successives. Plus de 3 semaines de couvre-feu, les restaurants fermés à 21h puis à 19h, les rues désertées. Tous ces commerçants qui ont pignon sur rue se sont pliés à la loi bien que ça leur en coûte.

→   Lire Plus

Contribution du CNCP : questions et réponses sur la crise du Covid

(Editorial et Billet de Jik An Bout N° 187)

Les mesures annoncées par le gouvernement français et son Préfet ont résonné comme une insulte à l’égard du Peuple Martiniquais. Balayant d’un revers de main les revendications portées par des milliers de manifestants, en particulier par les personnels de santé, méprisant superbement la motion votée par l’Assemblée Territoriale de Martinique qui exigeait légitimement d’être associée à la gestion de la crise, les autorités françaises entendent rappeler qu’elles sont les seules à décider dans la colonie. Mais nous le savions déjà, comme nous savons aussi que c’est sur nous-mêmes que nous devons compter pour résoudre nos problèmes. Ainsi, en ce qui concerne l’actuelle crise sanitaire liée au Covid, nous devons poser les bonnes questions et y porter, nous-mêmes, des réponses réfléchies et responsables.

* Faut-il sous-estimer la gravité de la situation ou se laisser aveugler par la panique?

Il serait aussi irresponsable de sous-estimer la situation que de paniquer. La situation est extrêmement grave parce que, comme tous les scientifiques le savent, l’humanité sera de plus en plus confrontée à des milliers de virus mutants et que, s’engager dans une course à la découverte de vaccins ne suffira jamais à résoudre ce problème crucial.

→   Lire Plus

Covid-19 : 87% des personnes admises en soins critiques fin juillet n’étaient pas vaccinées

Selon une étude publiée ce vendredi, les personnes non-vaccinées ont douze fois plus de risques d’être hospitalisées en soins critiques par rapport aux personnes vaccinées.

83% des personnes hospitalisées, douze fois plus de risques de se retrouver en soins intensifs, taux de positivité trois fois supérieurs… Une étude publiée vendredi par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), étudie les hospitalisations liées au Covid-19 en fonction du statut vaccinal. «Fin juillet, les entrées en soins critiques sont douze fois moindres au sein de la population complètement vaccinée que parmi les personnes non vaccinées», écrit ainsi la Drees.

» LIRE AUSSI – «Il m’est arrivé de me faire traiter de collabo» : dans les vaccinodromes, l’ambiance se tend

L’organisme a obtenu ces résultats en croisant les informations issues des bases de données sur les dépistages, les hospitalisations et les vaccinations, jusqu’au 25 juillet inclus. Ces données seront ensuite actualisées chaque semaine. Selon la Drees, entre le 19 et le 25 juillet, 87% des personnes admises en réanimation et 83% des patients entrés en hospitalisation conventionnelle étaient non vaccinées.

→   Lire Plus

Pass sanitaire étendu et vaccination obligatoire des soignants : ce que dit la loi

Pass sanitaire étendu aux bars, restaurants et à bord des trains pour les longs trajets, vaccination obligatoire pour les personnels des établissements de santé, suspension du contrat de travail… En raison de la circulation inquiétante du variant Delta sur tout le territoire, de nouvelles mesures sanitaires sont mises en place dès le 9 août 2021 pour freiner une reprise forte de l’épidémie de Covid-19. Service-Public.fr détaille ces dispositions prévues dans la loi relative à la gestion de la crise sanitaire promulguée le 6 août 2021 au Journal officiel à la suite des annonces du président de la République du 12 juillet 2021.

Le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire , mis en place par la loi du 31 mai 2021 jusqu’au 30 septembre 2021, est prolongé jusqu’au 15 novembre 2021. Pendant cette période, le gouvernement peut prendre certaines mesures pour limiter les déplacements ou les accès à certains établissements.

Le pass sanitaire est étendu

Initialement instauré jusqu’au 30 septembre 2021, le pass sanitaire peut désormais être imposé jusqu’au 15 novembre 2021.

→   Lire Plus

“Nous en paierons le prix!”

Par Marie-Laurence Delor

Nous avons encore en mémoire l’impressionnant défilé de motards sur l’avenue de Sainte Thérèse, boss en tête drapeau rouge- vert-noir déployé : figuration équivoque d’un bataillon de « patriotes », symbolique d’un « Mada » vision rue ; en définitive,un hymne consacrant un modèle : « nous avons une plus grande légitimité que ceux qui nous arrêtent et ceux qui nous jugent ».C’était il y a deux ans, Monsieur le Maire de Fort-de-France, avec votre bénédiction…

Le message est arrivé à qui de droit et la jonction semble désormais acquise comme l’indiquent les récents évènements. Acquises aussi, manifestement, les exigences de ceux de la rue : pillages, voies de fait et plus si affinités… Pourvu que l’intention de nos rouges-verts-noirs, les « historiques », grands stratèges devant l’éternel, soit respectée : le chaos en vue de réaliser leur fantasme« mal-papay » d’insurrection populaire ; ceci, dans l’indifférence totale de la tragédie sanitaire que vivent nos compatriotes : hôpital saturé, pompiers dépassés, morgue engorgée… Les anti-vaccins et anti pass sanitaires du samedi matin servent à vrai dire de petit bois d’allumage et d’enfumage pour le brasier du soir.

→   Lire Plus

Covid: entre résignation et déception, la Guadeloupe se prépare aux vacances sous confinement

Pointe-à-Pitre – Sur la plage de la Datcha, au Gosier, commune balnéaire du sud de la Guadeloupe, les vacanciers tentent de garder le sourire malgré le nouveau confinement qui commence mercredi. “C’est différent, mais on va profiter durant la journée”, se projette Clara, touriste bretonne de passage pour quinze jours dans l’archipel.

En dehors du couvre-feu strict de 20h00 à 5h00, les déplacements seront limités à un rayon de dix kilomètres à partir de mercredi 20h00 et les activités de plage restreintes à la baignade et la promenade.

Interdit en revanche d’étaler sa serviette ou de pique-niquer sur la plage, ou de se désaltérer dans les bars, tous fermés face à la flambée du Covid sur l’île antillaise où le taux d’incidence atteint les 750 cas pour 100.000 habitants.

Ça nous embête, on décale ce qu’on avait prévu, mais on essaye de s’amuser pour que ça ressemble quand même à des vacances“, relativise Clara.

Dans le même état d’esprit, Aline, Guadeloupéenne habitant à Paris, aurait aimé se balader librement pour son retour au pays, mais a dû revoir son programme.

→   Lire Plus

Lettre ouverte au Président de la République Française, à propos de l’obligation vaccinale et du pass sanitaire

Monsieur Le Président de la République Française,

Tout d’abord, nous avons pris connaissance du long communiqué de l’Elysée suite au décès de Monsieur Jacob DESVARIEUX, un grand Guadeloupéen. Vous savez qu’il était l’un des ambassadeurs de la campagne de vaccination anti covid en Guadeloupe et qu’il était lui-même complètement vacciné. Vous conviendrez que les Guadeloupéens se posent des questions, beaucoup de questions.

En second lieu, vous avez lancé une opération de questions-réponses sur TikTok et Instagram pour convaincre les jeunes récalcitrants à la vaccination. Une telle initiative est bien loin des propos méprisants tenus à Tahiti, traitant les récalcitrants à la vaccination « d’égoïstes et d’irresponsables ».

Car, dans la foulée, nous avons entendu sur LCI, un individu se présentant comme médecin, affirmant que les Guadeloupéens et les Martiniquais refusaient la vaccination pour des raisons liées à la pratique du vaudou et à l’alcoolisme.

Sur Guadeloupe Première, c’est un journaliste ou présenté comme tel, qui traitait les opposants à l’obligation vaccinale de « tonton macoute » renvoyant ainsi aux heures sombres de l’histoire d’Haïti, cette époque des Duvalier soutenus par la France.

→   Lire Plus

« Guadeloupéens, Guyanais, Martiniquais, Réunionnais, il devient urgent de vous faire vacciner »

« Nous, scientifiques, médecins originaires de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion et/ou investis dans ces territoires, appelons les Guadeloupéens, les Guyanais, les Martiniquais et les Réunionnais et tous ceux qui y vivent, à se faire vacciner au plus vite contre la Covid compte tenu de la catastrophe sanitaire dans laquelle nous sommes.
Nous souhaitons que cet appel permette aux nôtres de vaincre leurs peurs, la désinformation, les fake news, et les contre-vérités scientifiques abondamment répandues.

En effet,
le nombre de patients infectés dans nos territoires connaît une progression très inquiétante dans le sillage de la Martinique, où le taux d’incidence de l’infection dépassait fin juillet la barre de 1 cas pour 100 habitants, soit 5 fois plus que la moyenne nationale ;
nos populations ont un risque majeur de développer des formes sévères de COVID-19 en raison des prévalences élevées de surpoids/obésité, diabète, hypertension artérielle, et aussi de l’existence d’une proportion importante de personnes âgées de plus de 60 ans ;
les services de réanimation sont déjà saturés : des transferts sanitaires aériens vers Paris de patients COVID-19 médicalisés et sous ventilation artificielle, ont débuté dès le samedi 31 juillet afin de soulager le service de réanimation de la Martinique.

→   Lire Plus

Crise sanitaire en Martinique : la méfiance des Martiniquais face au vaccin, conséquence du scandale du chlordécone

Actuellement seuls 16 % des Martiniquais ont une couverture vaccinale totale et 21 % d’entre eux ont reçu une seule dose.

Comment expliquer le très faible taux de vaccination en Martinique ? Alors que l’île vit sous confinement depuis trois jours et que l’hôpital est débordé avec plus de 140 lits Covid ouverts à la hâte et que le taux d’incidence explose, seulement 16 % des Martiniquais ont une couverture vaccinale totale, 21 % d’entre eux ont reçu une seule dose et la tendance ne devrait pas s’améliorer. À l’hôpital, une grande majorité des 3 600 soignants du CHU ne sont pas protégés. Des tensions éclatent entre les médecins, qui tentent de convaincre, et le personnel hospitalier, qui refuse le vaccin.

La crainte des effets secondaires du vaccin

Comme 80 % du personnel hospitalier, Tania refuse le vaccin. “On ne peut pas m’obliger à faire quelque chose que je ne sais pas envie de faire. Si je n’ai pas envie, je ne le fais pas, point”, martèle-t-elle. Cette secrétaire médicale a notamment peur des effets indésirables. “Qui vous dit que si je prends le vaccin, je ne meurs pas après ?,

→   Lire Plus

Covid-19 : près de 8 décès sur 10 sont des personnes non vaccinées, selon une étude

Par latribune.fr

Les patients complètement vaccinés représentent, eux, 7% des admissions à l’hôpital, selon une étude du service statistique des ministères sociaux réalisée entre le 31 mai et le 11 juillet. De plus, le variant Delta génèrerait plus de cas graves.

Alors que la France est frappée par une quatrième vague de Covid-19, le service statistique des ministères sociaux (Drees) publie ce vendredi pour la première fois une étude qui rapproche le statut vaccinal et les entrées hospitalières. Le résultat est sans appel : 85% des malades hospitalisés sont des personnes non vaccinées, y compris en réanimation. Le ratio est similaire lorsque l’on regarde le nombre de décès puisque 78% des victimes sont des personnes n’ayant pas reçu de doses de vaccin.

Cette étude – qui croise les données sur les résultats des tests Covid-19, les vaccinations et les hospitalisations conventionnelles ou en soins critiques (réanimation, soins intensifs et soins continus) pour cette maladie – sera actualisée toutes les semaines à partir d’août.

Plus précisément, selon les premiers résultats, pour une période allant du 31 mai au 11 juillet, les personnes non vaccinées représentaient 84% des entrées en hospitalisation dite conventionnelle et 85% des hospitalisations en soins critiques.

→   Lire Plus

Covid-19 : en Martinique, “cela fait beaucoup de confinements” pour les habitants confrontés à une flambée de l’épidémie

La région d’outre-mer entame un nouveau confinement, de trois semaines, à partir du samedi 31 juillet, pour tenter de freiner l’augmentation des cas de Covid-19. Là-bas, les habitants tardent à se faire vacciner.

— Par Thibault Lefèvre, Radio France —

Face à la flambée de cas de Covid-19 en Martinique, où le taux d’incidence dépasse les 1 000 cas pour 100 000 habitants, et où les services de réanimation sont en surcapacité, la région d’outre-mer se reconfine à partir du samedi 31 juillet. Le couvre-feu est également avancé à 19 heures. C’est le retour de l’attestation pour pouvoir se déplacer à plus de dix kilomètres autour de son domicile. Elle est en ligne sur le site de la préfecture.

À Fort-de-France, le coup est dur alors que la saison touristique bat son plein. Les habitants, comme ceux rencontrés au grand marché couvert de la ville, subissent cette situation. Sous la grande halle, il y a encore quelques touristes pour acheter des épices, du rhum ou des habits créoles. Mais la fréquentation est bien moins importante que les années précédentes.

→   Lire Plus

Covid-19: La Réunion et la Martinique reconfinées, premiers patients transférés à Paris

Paris – La Réunion et la Martinique s’apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19, une situation qualifiée jeudi de “dramatique” par Jean Castex qui regrette les “rétifs à la vaccination”, et trois premiers patients seront transférés samedi de Fort-de-France à Paris.

Trois premiers patients hospitalisés en raison du Covid-19 en Martinique, où les services hospitaliers sont saturés, seront transférés samedi vers Paris par un vol médicalisé, a confirmé jeudi à l’AFP Benjamin Garel, directeur du CHU de Port-de-France. 

Alors que les hausses de cas de Covid-19 dues au variant Delta se concentraient ces dernières semaines en métropole, principalement dans les zones touristiques – littoral atlantique et côte méditerranéenne -, le gouvernement juge aussi la situation épidémique “inquiétante” dans le Grand Est, notamment dans le Bas-Rhin et chez les jeunes. 

1.015 patients malades d’une forme grave du Covid-19 étaient traités jeudi à l’hôpital dans les services de soins critiques contre 992 mercredi, tandis que le nombre quotidien de nouvelles contaminations restait au-dessus des 25.000. Le nombre d’hospitalisations a lui aussi légèrement augmenté, avec 7.236 patients jeudi contre 7.208 mercredi et 501 nouvelles admissions. 

→   Lire Plus

Adresse de l’UPLG Aux militants, aux camarades, aux Patriotes Aux Guadeloupéens

Pour la défense des libertés, pour le respect de nos droits fondamentaux
Pour l’unité des Patriotes Guadeloupéens
Pour garder le cap sur l’objectif principal : la souveraineté nationale
En ce mois de juillet, en cette période durant laquelle, habituellement les Guadeloupéens sont plus enclins au dépaysement et à la villégiature, nous sommes inquiets et remontés. La pandémie du COVID 19 continuant à sévir, les autorités françaises renforcent des mesures contraires aux libertés fondamentales pour contraindre le peuple de France et par là même les Guadeloupéens à se soumettre à l’obligation vaccinale et au PASS sanitaire.

L’UPLG bien que non opposée au principe de la vaccination, ne peut accepter que les autorités françaises imposent la vaccination par la force en imposant un PASS sanitaire pour se déplacer, accéder à certains lieux et à leur emploi pour certains.

Durant ce mois de juillet, le 17 juillet, nous avons eu à75 enterrer notre camarade, SAMSON Joseph dit SAM qui a été un militant d’une trempe sans précédent. Lors des obsèques « nationales » qui lui ont été réservé, ses camarades ont rappelé les hauts faits de sa vie de militant, le courage et la détermination qu’il a su montrer face aux forces françaises durant les épreuves de 1984 et ailleurs.

→   Lire Plus

Passe sanitaire : le gouvernement au chevet du secteur culturel qui craint la désaffection du public

Roselyne Bachelot et Bruno Le Maire, ministres de la Culture et de l’Économie [recevaient] mercredi des représentants du secteur une semaine après l’extension des mesures anti-covid.

Cinéma, spectacles vivants, musées… Des représentants de plusieurs secteurs de la culture devaient rencontrer mercredi la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Bruno Le Maire a d’ores et déjà déclaré sur RTL que le gouvernement répondra «aussi présent à la fin de l’été pour ceux qui auront été impactés».

→   Lire Plus