Étiquette : Pier Paolo Pasolini

Festival d’Almada : et si le théâtre était un langage universel ?

En 2020, alors que partout en Europe s’éteignaient une à une les manifestations culturelles estivales, la ville d’Almada au Portugal maintenait contre vents et marées son Festival International de Théâtre, sur les deux rives douces du Tage, et sous la conduite de Rodrigo Francisco, son vaillant capitaine. Si en raison de la pandémie l’adjectif “international” s’avérait alors superflu, trois troupes étrangères seulement ayant pu faire le voyage, l’été 2021 voit la renaissance d’un événement qui, auprès de troupes portugaises issues de diverses villes – Almada, Lisbonne, Faro, Porto –, présente, dans un même élan enthousiaste, celles venues  de France, de Hollande, d’Espagne, de Belgique, de Slovénie, ou encore du Brésil. Certes les mesures nécessaires au bon déroulement de l’événement restent draconiennes, prise de température parfois, entrées et sorties sous contrôle, jauge réduite de moitié et ci gît un peu du bonheur d’être au théâtre, quand sur votre droite et votre gauche les sièges doivent rester désespérément vides, que donc ne joue plus vraiment l’interaction entre un texte, des comédiens et un public qui serait lié par le partage des émotions. Mais la magie demeure quand dans le silence venu, aux limites parfois du recueillement, les acteurs entrent en scène… de nouveau en scène, après ce qui fut, pour certains d’entre nous, une trop longue absence !

→   Lire Plus

“Mamma Roma”, un film de Pier Paolo Pasolini

Mardi 12 novembre 2019 à 14 h. Tropiques-Atrium

 Avec Anna Magnani, Ettore Garofalo, Franco Citti plus
Genre Drame
Nationalité italien
Date de sortie 7 janvier 1976 (1h 56min) Date de reprise 16 octobre 2013 – Version restaurée (1h 56min)

Synopsis:

Mamma est une ancienne prostituée. elle quitte son quartier pour s’installer avec son fils, Ettore, qu’elle a ramené de la campagne. Dans un grand ensemble de la banlieue de Rome, elle a trouvé un travail et rêve pour son fils d’une belle situation. Mais ce dernier se mêle à une bande de garçons de son âge et se livre au vol et à divers larcins. Mamma, désespérée, se confie à un prêtre et lui demande d’user de son influence pour lui trouver un emploi. Mais ce dernier refuse. Mamma tend alors un piège à un riche restaurateur et fait embaucher Ettore. Mais il n’y reste pas longtemps. Carmine, l’ex souteneur de Mamma, la retrouve et la menace de révéler à Ettore son passé. Mamma cède. Et elle voit Ettore sombrer de plus en plus dans la délinquance. Il trouvera la mort en prison.

→   Lire Plus

Avignon 2019. “Amitié”, de Eduardo de Philippo et Pier Paolo Pasolini, m.e.s. Irène Bonnaud

— Par Michèle Bigot —
Spectacle itinérant

Spectale itinérant: spectacle qui peut se jouer n’importe où, dans un théatre à l’italienne, une salle des fêtes, sur la place du village ou au milieu d’un terrain de football. Autrement dit, un théâtre de tréteaux, dans la plus pure tradition de la comédie italienne, qui ne s’embarrase ni de décor, ni de vidéo ou autre artifice spectaculaire, mais mise sur le costume et les accessoires pour situer un contexte, quitte à articuler les épisodes avec des pancartes. Un théâtre véritablement populaire, fidèle à l’Arte povera, reposant sur le jeu des acteurs, leur présence en scène, leur agileté, leur expressivité, la maîtrise du geste, leur génie du théâtre. La musique y joue un rôle important, le chant, le mime, la parodie du tragique. Ancré dans une tradition qui mêle les registres pour notre plus grand palisir: le dramatique y voisine avec la farce, la satire, la parodie, dans une jonglerie générique astucieuse et convaincante. Il ny a pas besoin de beaucoup d’argent mais il y faut du génie. C’est pourquoi ce style de spectacle se fait rare.

→   Lire Plus