Tag Archive for antisémitisme

« Le Marchand de Venise »

— Par Selim Lander —

le-marchand-de-veniseLe Marchand de Venise n’est pas la pièce la plus jouée de Shakespeare. On peut le comprendre de deux manières. Le négatif : la faiblesse de l’intrigue qui repose sur une série de ressorts tous plus incroyables les uns que les autres. Certes, la comédie romantique n’est pas nécessairement subtile mais quand elle s’affranchit complètement des règles de la vraisemblance, on n’est pas obligé d’adhérer… sauf si c’est parfaitement interprété (ce qui ne sera hélas pas tout-à-fait le cas ici – cf. infra). Le positif : le véritable sujet qui est celui de l’intolérance, du racisme et des droits, dans ce cas, de la victime. Le sujet est universel, même s’il prend une résonnance particulière dans une ancienne « île des esclaves ». En l’occurrence, il s’agit du statut des juifs à Venise, à l’époque où la Sérénissime était le centre d’une « économie-monde » braudellienne, des juifs relégués dans leur ghetto où ils faisaient commerce de l’argent, un commerce alors interdit (en principe) aux chrétiens.

Lire Plus =>

Antisémitisme, les réseaux de la haine

 — Par Willy Le Devin et Dominique Albertini—
haineDÉCRYPTAGE
Au-delà des violences, graves, en marge des manifestations propalestiennes, le discours antijuif fait en France un inquiétant retour en force.

Après les violences extrêmement graves dont a été victime dimanche, à Sarcelles, la communauté juive – trois commerces brûlés et quinze vandalisés -, Libération dresse un inventaire des nouveaux acteurs de l’antisémitisme en France. Une tendance nauséabonde et dangereuse qui prospère sur les blessures sociales et identitaires de jeunes vivant notamment dans les quartiers populaires.

Les propalestiniens radicaux

L’annuaire de l’antisémitisme est délicat à dresser du côté des associations soutenant la cause palestinienne. Si, pour grande majorité, elles sont tout à fait sérieuses et responsables, plusieurs posent clairement problème. Le dilemme, pour les autorités, est de décrypter leurs discours et leurs motivations à l’heure d’empêcher un rassemblement. Qui interdire ? Comment étayer l’interdiction ? Où situer la limite entre une critique engagée de la politique extérieure israélienne – «Israël assassin» -, une simple défense du peuple palestinien – «Palestine vivra, Palestine vaincra» -, et un soutien au Hamas – «Vive le Hamas, Allah Akhbar» ?

Lire Plus =>