“Effacer l’historique”, un film de Gustave Kervern & Benoît Delépine

À Madiana. Voir les horaires sur le site.

Avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero
Nationalités Français, Belge
26 août 2020 / 1h 46min / Comédie, Drame

Synopsis :
Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller.Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d’avance, quoique…

La presse en parle :

BIBA par Briag Maruani
Le film, acide et engagé, est parfois grave, mais toujours drôle.

Elle par Françoise Delbecq
C’est truculent, inventif, un poil potache, les acteurs sont irrésistibles et le sujet gentiment mais sûrement politique.

Femme Actuelle par La rédaction
Le résultat séduit par son côté mille-feuilles, à la fois réaliste et fantasque, loufoque et mélancolique.

La Voix du Nord par Christophe Caron
[…] “Black Mirror” version “Groland”. Une fable à l’image granuleuse, absurde et dépressive, récompensée d’un Ours d’argent au festival de Berlin.

Le Parisien par La rédaction
A travers des saynètes et des répliques hilarantes, « Effacer l’historique » fait preuve d’une rare intelligence sociologique. Et nous régale avec ses seconds rôles géniaux […].

Libération par Luc Chessel
Delépine et Kervern mettent en scène trois héros en lutte contre algorithmes, robots et géants d’Internet dans une comédie farceuse, triste, lo-fi et très réussie.

Télé Loisirs par Gwénola Trouillard
[…] une comédie anar férocement drôle sur notre monde connecté […].

Télérama par Marie Sauvion
Une comédie hilarante et désespérée sur l’absurdité de la société.

Transfuge par Frédéric Mercier
“Effacer l’historique” est un modèle d’écriture. Sans jamais donner l’impression de dérouler une succession de sketches, le film enchaîne sans temps morts des situations toutes plus formidables, hilarantes et inquiétantes les unes que les autres.

20 Minutes par Caroline Vié
[Ce] dixième film [du duo est] toujours aussi drôle et encore plus abouti.

aVoir-aLire.com par Claudine Levanneur
Le décryptage de nos vies engluées dans la surconsommation et désormais prises au piège de l’ère numérique par les rois de l’absurde et de la malice que sont Delépine et Kervern.

Closer par La rédaction
Maîtres dans l’art de dépeindre les travers de la société, les réalisateurs signent une comédie sociale douce-amère qui sonne juste.

Culturopoing.com par Xanaé Bove
Gustave Kervern et Benoit Delépine méritent haut la main leurs quatre étoiles ! Plus que jamais nous avons besoin de cinéastes libres, au style et au regard uniques à une époque, saturée par la notation et le formatage.

Ecran Large par Simon Riaux
Tendre, politique et poétique, le cinéma de Kervern et Delépine continue de ravir avec “Effacer l’historique”.

La Croix par Céline Rouden
À travers une série de gags absurdes jusqu’à l’effroi qui voient défiler une brochette d’habitués de leur cinéma (Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Philippe Rebbot ou Michel Houellebecq), le duo de réalisateurs fait mouche quand il décrit les travers d’une société entièrement livrée à une réalité purement virtuelle plongeant ses victimes consentantes dans un état proche de l’hébétude.

Le Figaro par La rédaction
À leur habitude, Kervern et Delépine, les deux trublions du cinéma français, offrent des rôles qui semblent taillés sur mesure pour les acteurs.

Le Journal du Dimanche par Baptiste Thion
Chaotique, à l’image du monde qu’ils dénoncent, leur farce, servie par un trio inspiré, n’en reste pas moins aussi drôle que pertinente.

Le Nouvel Observateur par Nicolas Schaller
[…] le meilleur des Grolandais Delépine et Kervern (Ours d’argent au dernier Festival de Berlin) : leur comique stoïque de Kaurismäki des ronds-points y cristallise à merveille l’inhumaine absurdité de notre époque ubérisée.

Les Fiches du Cinéma par Nicolas Marcadé
Noir et absurde, souvent drôle à force d’être totalement déprimant, le nouveau film du tandem compose un juste et cinglant reflet de la situation actuelle.

Paris Match par Yannick Vely
“Effacer l’historique” est ainsi irrésistiblement drôle, appuyant là où ça fait mal, sur le ridicule de nos addictions modernes. Réservez au film un triomphe.

Rolling Stone par Xavier Bonnet
Cousin sans le savoir du Grand Soir, autre saillie anti consumériste du duo de réalisateurs, de par son cadre périurbain, Effacer l’historique appuie le doigt là où ça fait mal, cette inhumanité croissante de la société de globalisation, mais se refuse à perdre espoir dans la vraie humanité (…).