Tag Archive for Benoît Delépine

« Effacer l’historique », un film de Gustave Kervern & Benoît Delépine

À Madiana. Voir les horaires sur le site.

Avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero
Nationalités Français, Belge
26 août 2020 / 1h 46min / Comédie, Drame

Synopsis :
Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller.Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d’avance, quoique…

La presse en parle :

BIBA par Briag Maruani
Le film, acide et engagé, est parfois grave, mais toujours drôle.

Elle par Françoise Delbecq
C’est truculent, inventif, un poil potache, les acteurs sont irrésistibles et le sujet gentiment mais sûrement politique.

Femme Actuelle par La rédaction
Le résultat séduit par son côté mille-feuilles, à la fois réaliste et fantasque, loufoque et mélancolique.

La Voix du Nord par Christophe Caron
[…] « Black Mirror » version « Groland ».

Lire Plus =>

« Saint Amour »: une ode au vin

V.O. Madiana Jeudi 21 et Lundi 25 Avril 2016 à 19h30

saint-amourSynopsis
Tous les ans, Bruno fait la route des vins… sans quitter le salon de l’Agriculture ! Mais cette année, son père, Jean, venu y présenter son taureau champion Nabuchodonosor, décide sur un coup de tête de l’emmener faire une vraie route des vins afin de se rapprocher de lui. Et s’ils trinquent au Saint-Amour, ils trinqueront bien vite aussi à l’amour tout court en compagnie de Mike, le jeune chauffeur de taxi embarqué à l’improviste dans cette tournée à hauts risques entre belles cuvées et toutes les femmes rencontrées au cours de leur périple…

Entretien avec les réalisateurs Benoît DelépineGustave Kerven

COMMENT EST NÉ SAINT AMOUR ?

Benoît Delépine : Il a une genèse un peu particulière. Il y a quatre ou cinq ans, on avait eu l’envie de faire un film un peu comme un tour de force, entièrement situé au Salon de l’Agriculture, qu’on aurait tourné en quelques jours. La route des vins, on la faisait à l’intérieur du salon… L’histoire était déjà structurée par une relation père-fils : on avait contacté le comédien Jean-Roger Milo pour jouer le père, et on pensait à Grégory Gadebois pour le fils.

Lire Plus =>