Poésies

On meurt en mon île !

— Par Yves Untel Pastel —

On meurt énormément en mon île
On meurt en hécatombes ordinaires, absurdement
On meurt en rafale fatale en folie de mitraille délirant
On meurt pour rien, on meurt pour tout
On meurt de rien, on meurt de tout,
On meurt banalement de chose grave
De causes criminelles impunément
On meurt sous silence
À la petite roulette des fléaux venus d’ailleurs
Tacitement à l’agrément des notables complotant
On meurt à la grande roulette des exterminations
Des génocides sanitaires,
Des empoisonnements alimentaires
On meurt détrempés en des cocktails létaux
Décimés à petits feux discrets inavouables
On meurt bouches cousues d’attentats larvés
Contre un peuple idiot qu’on éradique méthodique
On meurt de ses mauvais coups permis…

Lire Plus =>

Priyè-palé pou papa

— Par Daniel M. Berté —

Pou pen ou partajé
Pou pwason ou péché
Pou prin ou pòté
An sel priyè-palé :
« Mèsi anpil papa !»

Pou patat ou planté
Pou pwa ou pliché
Pou poul ou plimé
An sel priyè-palé :
« Mèsi anpil papa !»

Pou pasaj ou préparé
Pou pawòl ou préché
Pou psòm ou prédjé
An sel priyè-palé :
« Mèsi anpil papa ! »…

Lire Plus =>

Lé kakolè

—Par Daniel M. Berté —

Lé moun ki goumen rèd
san janmen bésé tèt
pou trapé Libèté
sété dé kakolè

Karayib an kolè
kont lé anvayisè
ki tè-yo té vòlè
sété dé kakolè

Nèg-mawon ki foukan
alé viv dan gran bwa
pou pa rété an chenn
sété dé kakolè

Zesklav ki révolté
pou fè sav yo sé nonm
ki pa bagay dòt nonm
sété dé kakolè…

Lire Plus =>

Esclavage, réconciliation sans complaisance

— Par Yves Untel Pastel, ethnologue, poète, auteur-compositeur. —

Sur nos terres brisées aux mille souffrances
Abreuvés de rancœurs, en mal d’espérance

Nous voilà tous convoqués, noirs békés et sang-mêlé
Au chevet d’une mémoire en nécrose purulente

Nous voilà aux abois d’une réconciliation hâtive
Rêvant d’une nation arc-en-ciel guérie de son passé

Mais n’allons pas, à pas pressés, absoudre le grand mal
Sans bien sonder les cœurs après les outrages de l’orage

Il n’y aura pas de réconciliation de complaisance
Il n’y aura pas de réconciliation vaine et au rabais…

Lire Plus =>

« Mémoires des maisons closes » de Faubert Bolivar

Ce titre évocateur est pourtant trompeur. Faubert Bolivar raconte dans ce recueil composé en deux parties certaines des femmes qu’il a aimées mais aussi les lieux, ces maisons fermées, dans lesquels il a trouvé l’inspiration (et pas, comme on pourrait l’imaginer, des maisons closes, avec leurs filles de joie). Le style de Faubert Bolivar se rapproche de celui des surréalistes. Sa poésie, parfois érotique, est empreinte d’images fortes et puissantes. On y retrouve un univers proche de celui de Boris Vian ou des références à Paul Éluard.  » Faubert Bolivar n’a pas peur des mots, on le voit, ni des images insolites. Sa fantaisie langagière nous convie à d’étranges fantasmes, comme dans les deux bouts de poèmes précédents qui le rapprochent, quant au fond, de Rabelais, de Jarry ou de Swift. » (article de Michel Herland publié par Mondes Francophones).

Pourtant/Tu as des phases/qui vont en mer/comme les îles que je tutoie/baisent/dans ma bouche

Je t’aurais commise/comme un grand crime



Lire Plus =>

Jou tala

— Par Daniel M. Berté —

Ebé Bondié !
Sa ka rivé mwen-a ?
An mitan pa lapot-mwen !
Jou tala!

Tonnan didié, padon Mondié
Zot fè-mwen sa ?
Jiskont la mwen né-ya !
Jou tala !

Sapristi !
Kouman si fè ?
Prop yich mwen pèd lakat !
Jou tala !

Enben enben !
Es ou pé kwè sa ?
Vini sali dlo-a adan lafèt mwen-a !
Jou tala !…

Lire Plus =>

A propos de « Poésie Pays » et de « Frapadingos »

— Par Roland Sabra —

L’architecture un peu raide de la Salle Frantz Fanon à Tropiques-Atrium ne s’y prêtait pas et pourtant la soirée  « Poésie Pays » a bal(l)adé le public du coté du café-concert. Poésie Pays, est une déclinaison de ces soirées proposées et mises en scène par Guy Régis Jr, metteur en scène, dramaturge et comédien haïtien, accompagné de Wooly Saint Louis Jean, grand interprète de la chanson créole et de Daphné Ménard, chanteur ténor et comédien diseur. Chaque semaine, à Port-au-Prince, sont organisées des soirées au cours desquelles auteurs, comédiens, chanteurs, lecteurs viennent se retrouver et, tour à tour, partager avec les autres, poèmes et chansons. Guy Régis Jr en maître de cérémonie, au pied de la scène, Wooly Saint Louis Jean, guitare sur les genoux  assis sur le proscenium et Daphné Ménard à la voix angélique, au milieu du plateau ont pris par la main la salle pour l’emmener visiter ou revisiter les plus beaux poèmes de la littérature haïtienne contemporaine du côté de Georges Castera, Syto Cavé, Lyonel Trouillot, James Noël, Pierre Richard Narcisse, Frankétienne, Gary Augustin mais aussi, assurés qu’ils sont d’une identité conquise dans la lutte, du coté de Brassens, Brel, Victor Hugo, Gainsbourg.…

Lire Plus =>

Mé 1848 (Pou zesklav ki tonbé…)

— Par Daniel M. Berté —

Labitasion Duchamps an gérè désidé
Défann moun bat tanbou pou fè manniok grajé
Romen di i pa fèt ek i koumansé jwé
Jérè té anrajé, la grajri I fèmé
Li Romen protesté, makolin i échwé

Lé kòn-lanbi sonnen, la nouvel anonsé
Bon moun désann Senpiè pou’y té sa libéré
Pory-Papy adjwen wouè lafoul bien paré
Mandé ladjé Romen paske sa té vo mié
Lapòt lajòl ouvè ek lé zafè kalmé

Esklav pa bò Préchè, bòkay té ka rantré
Mè-a yo kriyé Huc ek swasant boug awmé
Baré-yo an chimen ek kout fizi pété
Gro konba koumansé, lézòm mété difé
Vennsenk mò i té ni épi senkant blésé

Yo mennen-yo Senpiè, lepeup lévé faché
Alé lakay Sannois éti blan té séré
An kout fizi pati ek sé Michaud yo tjwé
Moun met difé nan kay, twanndé blan yo brilé
Bato « La Caravanne » épi manmblo rivé…

Lire Plus =>

Ymelda met le Tout-monde en musique

— Par Selim Lander —

« Nous allons ainsi le cercle ouvert de nos esthétiques relayées »
Édouard Glissant, Philosophie de la relation, Poétique III, 1990.

A tous ceux qui croiraient que le concept glissantien de Tout-Monde est sympathique mais peu réaliste la chanteuse d’origine haïtienne Ymelda Marie-Louise apporte le meilleur des démentis. Rappelons que selon Glissant lui-même, « la totalité [le Tout-monde] n’est pas ce qu’on dit être l’universel. Elle est la quantité finie et réalisée de l’infini détail du réel » (Traité du Tout-monde, Poétique IV, 1997). Ymelda réalise ce programme, pour autant qu’on puisse l’accomplir à une échelle humaine, en conjuguant – non pas mêlant – des êtres de chair et de sang, des musiciens haïtiens, martiniquais, burkinabé et qatari dans une œuvre polyphonique réunissant Orient et Occident.…

Lire Plus =>

La Krabestè

— Par Daniel M. Berté —

Sé an ti mòso tè
An komin Sentespri
Ant bòdaj simitiè
Ek kawtié Lavini

Sé la dé lariviè
Eti moun pran létjèt
Ka trasé adan tè
An gran kòk labalèt

Yonn sé laviè Koulis
Eti lé ti mako
Ki té ka matébis
Té ka woulé kò-yo

Lòt, laviè Kakao
Lè Bondié té pisé
Té ka woulé gro-dlo
Ek té ka débòdé

Sé la tout model krab
Té ka fè réinion
Krabestè, tè dé krab
Tjidonk yo ba’y kòm non…

Lire Plus =>

Mémoire d’une seule traite

— Par Patrick Mathelié-Guinlet —

J’ai traversé pour l’autre bord,
le bord de ce beau pays de France.
Je suis allé à Bordeaux
au bord de l’eau
sur les quais ensoleillés,
laissant au fil du fleuve mon esprit vagabonder.
J’y ai humé comme un fumet
persistant et rance
de larmes, de sang,
de sueur et de peur,
comme un relent
de mort, d’humiliation, de souffrance.
J’ai contemplé les fantômes de ces grands bateaux négriers
remontant l’estuaire, toutes voiles déployées,
qui firent la fortune des commerçants
de bois d’ébène sur le dos des esclaves.
Les fantômes de ceux qui sucèrent la moelle de l’Afrique…

Lire Plus =>

Héééé !!! Anmwé !!! (Ba lé Gazaoui)

— Par Daniel M. Berté —

Oeuvre réalisée à Gaza et attribuée à Banksy

Malmennen paw lé masakrè… Gadé sa !
Mawtirizé paw lé profitè… Gad sa !
Piétinen adan tè’y… Ga sa !
Violanté adan lachè’y… Gasa !
Nié adan limanité’y… Gaza !
Gaza kriyé !!! Anmwééé !!!
Anmwééé !!! Martinitjé !!!

Gaza bonbawdé… Tjè-mwen bonbé
Gaza dékalé… Tjè-mwen déchiré
Gaza siplisié… Tjè-mwen ségné
Gaza ratibwazé… Tjè-mwen révolté
Gaza ravajé… Tjè-mwen rélé
Anmwééé !!! Gaza ka kriyé !!!
Matinitjé !!! Anmwééé !!!

Gaza ka toufé … Solidarité !
Gaza ka lévé… An ti-lanmen souplé !
Gaza ka goumé… An ti kolé-zépòl souplé !
Gaza ka rézisté… An ti kolé-tèt souplé !
Gaza ka tjenbé… Solidarité !
Anmwééé !!! Gaza ka kriyé !!!
Matinitjé !!! Anmwééé !!!

Daniel M. Berté 300714…

Lire Plus =>

Kous Mawon

— Par Daniel M. Berté —

Man pati pou kité lanfè bitasion… chyen an tjou mwen !
Man pran kouri pou kité fè cho… chyen an tjou mwen !
Man ba’y alé pou kité kout frèt… chyen an tjou mwen !
Man pété’y pou kité kacho… chyen an tjou mwen !
Man tijé pou kité lé sèp… chyen an tjou mwen !
Man trasé pou kité rigwaz… chyen an tjou mwen !
Man apiyé pou kité kawkan… chyen an tjou mwen !
Man fè lafimen pou kité léchèl… chyen an tjou mwen !
Man ba’y bwa pou kité labwaz… chyen an tjou mwen !
Man fann kann pou kité mas-an-fè… chyen an tjou mwen !
Man janbé-la-kréyasion pou kité laba… chyen an tjou mwen !
Man pran lavòl pou kité kolié-fè… chyen an tjou mwen !
Man pété pak pou kité chenn… chyen an tjou mwen !
Man foukan pou kité kat-pitjèt… chyen an tjou mwen !
Man maré patjé mwen pou kité amak… chyen an tjou mwen !
Man pran an kous-kouri pou kité brenbal… chyen an tjou mwen !…

Lire Plus =>

Volkan pété

— Par Daniel M. Berté —

Yo di té ni an mal flanm difé
Epi an bidim boul lafimé
Ek tousa mésié té ka chofé
Sété an sel anmwé-wélélé

Té ni an lo moun estébékoué
Té ni anpil dòt estipersé
Té ni anchay bèt terbolizé
Yo piès pa konprann sa ki pasé

Té ni an grap fanm té ka pléré
Té ni an group nonm té ka kriyé
Té ni an krèy yich té ka rélé
Yo pa té ni tan priyé Bondié

Té ni an boul jenn té ka toufé
Té ni an lo vié té ka tjimé
Té ni anchay moun té ka tonbé
Pou yo pa té janmen rilévé…

Lire Plus =>

Sa’w fè Travayè ?

— Par Daniel M. Berté —

Pa ni travay san travayè…
Pou sa ki ni travay ek pou sa ki pèdi’y
pou sa ki anmen travay ek pou sa ki rayi’y
Jòdi sé Prèmié Mé
Bòn fèt lé travayè !!!

Kiltivatè, agrikiltè, mannyokè… Ki nouvèl?
– Mwen pa wouè’y !
Matjè, militè, administratè… Ki divini’w?
– Man pri an tè sèk !
Mè, kanmiyonè, péchè… Kèl son lé dèrnièr ?
– Man ka pwan fè !
Chofè, baléyè, nétwayè… Sa’w fouté ?
– Man pa an sa !
Jérè, koupè, koumandè… Sa ki ni?
– Man ka bat bè !
Foséyè, djobè, siyè… Sa ka fèt ?
– Man tjoutjout !
Fonksyionè, faktè, pastè, Ki nov?
– Man ka manjé fè !
Jwè, sipòtè, antrénè… Sa ka tjenbé?
– Man an délala !
Doktè, direktè, sikrétè… Ou ka bwè dlo’w ?
– Man an mang-la !

Prédikatè, enspèktè, monitè… Ou an lin ? 
– Man an pwa-pwa !
Aktè, dansè, chantè… Kòman tèt-tu ?
– Man an chingpontong !

Pa ni travay san travayè…
Pran kouraj pa pran kouri
Fè fòs pou fè fas
Jòdi sé prèmié Mé
Bòn fèt lé travayè !!!…

Lire Plus =>

Concours de poésie « La Différence » : remise des prix

Le concours de poésie sur le thème de la différence est organisé par la maison d’édition Cimarron EdiProd, soutenue par le label international Plaza Mayor Company Ltd, l’artiste martinico-ivoirienne produite par ce label (Christina Goh) et Madinina Access. La remise des prix s’est déroulée hier, mercredi 25 à l’Espace Sonate, dans le cadre d’une soirée 100% accessible, avec un récital à deux voix de Christina Goh et Nicole Cage, accompagnées des musiciens: Yoan Zébina, Guillaume Bernard et Steeve Baudin. Soirée animée par Imaniyé Dalila Daniel, qui a interprété une chanson: « Mais où vont » Cette chanson fait partie d’un album (EP) dont la sortie officielle aura lieu le 11 mai. Un album à trois voix: IDD, Christina Goh et Nicole Cage, intitulé « Pur et sens » et produit par Plaza Mayor Company Ltd.
  Cette 1ère édition du Prix de poésie a connu une forte participation. Beaucoup de candidats, avec des textes de grande qualité, de sorte que le jury a eu beaucoup de mal à trancher.…

Lire Plus =>

Chronique des Îles du vent – Guadeloupe & Martinique

Nouvelles et poésies sélectionnées par Dominique Ranaivoson, en collaboration avec Jean-Marc Rosier

Douze écrivains originaires de la Guadeloupe et de la Martinique témoignent leur commun attachement à leurs îles natales ou adoptives. Leurs écritures, en français ou en créole, associées à l’image ou à la musique du slam, en prose ou en vers, témoignent de la richesse de la créativité littéraire de la région. Inspirées par leurs aînés, mais libres de toute école, leurs plumes sont tout à la fois des Caraïbes et du Monde.

LES AUTEURS

Jimmy Anjoure-Apourou, Nicole Cage, Miguel Duplan, Frankito (Franck Salin), Michel Herland, Véronique Kanor, Serghe Kéclard, Gaël Octavia, Émeline Pierre, Michael Roch, Jean-Marc Rosier, TiMalo

EXTRAITS

« Ça faisait long d’temps qu’j’y étais pas revenu, fout’ mes pieds sur le sol de ma gwada pour rien, pour de faux, et jouer pour de faux au fils qui s’en revient après un long périple. Et pourquoi tout ce temps Je n’en sais fichtre rien, j’avais traîné, erré, marché sur toute la terre, en cherchant dans l’ailleurs une réponse à moi-même… Question à la peau dure, persistante et teigneuse comme de la mauvaise herbe.…

Lire Plus =>

Misié Mémé Mapipi Mèt Matjè Matnik

— Par Daniel M. Bertin —

Misié

Ki matjé Kadas

Misié Mémé

Ki matjé Fèwman

Misié Mapipi

Ki matjé Kòw pèdi

Misié Mèt Matjè

Ki matjé An tanpèt

Misié Mémé Mapipi

Ki matjé Mwen Laminè

Misié Mapipi Mèt Matjè

Ki matjé Chien té ka pé

Misié Mapipi Mèt Matjè Matnik

Lire Plus =>

Wonz ! (An sonjé ba Curtis Louisard)

 

— Par Daniel M. Berté — 

Wonz man Sèbi !!!
Woulé ban mwen Louisard !!!
Dézapiyé, lévé lanmen !!!
Woulé !!!

Wonz lanné ki pasé
dépi jou nou tandé
an nouvel ki pété
tèt tout Matinitjé
Pawòl-mwen jis… Curtis…

Wonz fwa moun kèsioné
pou yo té asiré
ki sé té wou misié
ki Man Moun té Chayé
Sa’w fè nou-an lawtis… Curtis…

Lire Plus =>

Lé krabè

— Par Daneil M. Berté —

Yo adan amak-yo, ka fè sièst an pliyan
Ka menyen bouden-yo, ka révé bien kontan
San an sel ti sonjé ba lé boug ka pran krab
Pou yo sa dijéré an bon matoutou-krab

Tewtilien Lanmanten ki di i chef krabis
I ni ganm an zafèy, Misié sé an awtis
Bòt, sak épi koutla, épi osi limiè
San bliyé lé zapa ek siwtou bon ratjè

Adriyen Omaren ka chasé tout lanné
I ka di kòy krabiè, ka nouri say tchenbé,
Ek ka vann o moman ki tout kliyantel-i
Ka vini pou achté pa bò lapòt kay-li

Yo kanmarad Jilien ka di kòy krabiològ
Menmsi say za matjé sé koumansman prològ
An tèz anlè lé krab, men dépi si lontan
Ki djendjennè admèt ki misié dro savan

Tou lé twa yo rayi Lisien di Bonmbima’n
Lé rigolè pou ri simié di Zonbima’n
Sé yen ki bonm flaytox i sèvi kòm zouti
I sanm chouval-Bondié, pa méchan, ka fèw ri

Ba sé kat boug tala ek lé zòt chasè tou
Zòt man kriyé krabè, amatè matoutou
Fòk ni rikonésans ba yo pou dé lendi
Nichè ek manjè krab, di-yo an gran mèsi
Daniel M.…

Lire Plus =>

Migrations

Ma poésie est comme une porte qui claque

— Par Michel Lercoulois —

Sais-tu pourquoi la borne sur laquelle tu es assise est racinée sept fois
Le sais-tu
Devant toi tes enfants
Et les enfants de tes enfants
Ton troupeau
Orgueilleux déterminés
Affamés assoiffés
Viandes grasses libations enivrantes
Sauront-ils se tenir
Sauras-tu les retenir
Ou te précipiteras-tu avec eux dans le gouffre

Entends-tu au loin l’aboiement des chacals
Au loin, pas si loin
Qui ont eu vent de tes festins

Tes gardiens sont fatigués
Certains même ont pitié…

Lire Plus =>

Powézi (Pou 21 Maws, jounen mondjal lapowézi)

— Par Daniel M. Berté —

Lè’w ka li, lè’w ka tann, tèks ki ni powézi,
I pou soukwé nanm-ou, i pou matjé lespri’w,
Touché tou lé senk sans, kwenyen tout santiman’w
Oblijé’w réfléchi ek kité’w tou sézi

Fo’y brennen tout fil tjè’w, fè’y tonbé jik an pié’w
Ek an menm balan-an fè’y rimonté an plas
Fo’y mennen dlo nan zié’w ka mantjé néyé tjè’w
Lè’y palé di lapenn doulè ek mové pas

Fo’y sanslé’w jik an mwel épi mennen’w an trans
Kon lè misié-madanm ka mayé an jwisans
Fo’y mennen’w dan lajwa é dan la kontantman
Akondi sé lanmou ant zanfan ek manman…

Lire Plus =>

Ode à la flatulence

— Par Philippe Pilotin —
Mon corps est un virtuose en musique
Mais celle qu’elle pratique
Ne concurrencera jamais la classique
Et n’égalera pas non plus la symphonique.

C’est dans les toilettes qu’il compose,
Avec ou sans volonté, toujours il ose
Et le fait toujours en prose
Même si ce n’est jamais à l’eau de rose.

Il ne lit pourtant pas le solfège
Mais quand je m’assieds sur un siège,
Il sort toujours des notes en cortège
Qui donnent chaque fois un florilège.

Ses concerts sont de vrais récitals
Surtout après certains plats en régal.
Même si ses prestations ne sont pas conviviales,
Elles ne sont pas pour autant immorales.

Quand il déroule ses gammes,
Entre chromatiques et diatoniques, pas d’amalgame.
Il s’affiche sans aucun état d’âme
Car pour lui ce n’est pas un mélodrame.

Personne ne lui donnera jamais raison
D’autant plus que son la n’est point au diapason
Et surtout, avec ses parfums hors combinaison,
Aucune chance qu’elle soit une musique de salon.…

Lire Plus =>

Fanm-nou

— Par Daniel M. Berté —

Fanm miel, fanm sièl, fanm fièl
Fanm masibòl, fanm fòl, fanm djòl
Fanm déwò, fanm majò, fanm matadò
Fanm dous, fanm avous, fanm agoulous
Sé fanm-nou!

Fanm isenbòt, fanm pòpòt, fanm makòkòt
Fanm konparézon, fanm baton, fanm kouyon
Fanm potomitan, fanm manman, fanm kankan
Fanm fouyaya, fanm palayi-palaya, fanm manawa
Sé fanm-nou!

Fanm Sentespri, fanm chuichuichui, fanm radi
Fanm bitasion, fanm lémosion, fanm lésision
Fanm lanmou, fanm gran-gou, fanm doudou
Fanm dézodèz, fanm nyèz, fanm wouspétèz
Sé fanm-nou!

Fanm flanm, fanm lanm, fanm ganm
Fanm kolè, fanm malè, fanm doulè
Fanm kamo, fanm cho, fanm siwo
Fanm fò, fanm bòbò, fanm vidjò
Sé fanm-nou!

Fanm fiè, fanm tèbè, fanm flè
Zòt, épi lézòt, sé manman-fanm
Man di Lonè èk Respé ba zòt fanm
An boul lanmou pou zòt, pas zòt tout
Sé fanm-nou!
Daniel M. Berté 300115…

Lire Plus =>

« J’essaie de vous parler de ma patrie » – Jacques Viau Renaud, poète haïtiano-dominicain

— Entrevue réalisée par Robert Berrouët-Oriol—

Le 21 février 2018 est paru à Montréal, aux Éditions Mémoire d’encrier, le livre « J’essaie de vous parler de ma patrie » – Jacques Viau Renaud », sous la direction de Sophie Maríñez et Daniel Huttinot, avec la collaboration de Raj Chetty et Amaury Rodríguez. Un lancement du livre est prévu à New York le 20 avril 2018 au Graduate Center, City University of New York.  Pour éclairer cet événement littéraire de premier plan, notre collaborateur Robert Berrouët-Oriol propose aux lecteurs du National une entrevue exclusive avec les responsables éditoriaux du livre, Sophie Maríñez et Daniel Huttinot, qui vivent et travaillent à New York.

Le National (LN) : Sophie Maríñez et Daniel Huttinot, voulez-vous, pour les lecteurs du National, présenter le poète Jacques Viaud Renaud qui ne semble pas connu en Haïti ?

Sophie Maríñez et Daniel Huttinot (SM/DH) : D’abord, merci, Robert, pour cette entrevue. Nous sommes heureux de faire connaître Jacques Viau Renaud parmi le public de son pays natal.…

Lire Plus =>