Musiques

Alfred Varasse en concert

Dimanche 22 octobre 2017 à 17 h. Tropiques-Atrium

Difé All Stars ! _
Alfred Varasse a traversé l’histoire de la musique martiniquaise depuis 40 ans. Artiste militant, musicien, auteur-compositeur, il se produit dans tous les styles : jazz, tambour, gospel, variétés, depuis les années 70 et avec les grands musiciens de l’époque : Chyko Jéhelmann, Eugène Mona, Kali, Luther François…
Mais son empreinte est celle du groupe d’avant-garde Difé, créé en 1978, dans lequel les femmes chantent en lead des textes engagés, soutenues par une rythmique et des cuivres au croisement du jazz, du bèlè et de la kadans. Un style original qui connaît un succès populaire en Martinique, mais aussi à l’étranger.
Le groupe produira 4 albums cultes.
Depuis, Alfred Varasse a mené divers projets, y compris spirituels, dont Blue Biguine, Ladja ô Jazz et des orchestres de tambours. Cet instrument sacré, qu’Aimé Césaire lui demanda d’enseigner en le faisant rentrer de Paris en 1977. Pour ce concert hommage, en forme de carte blanche, on retrouvera ses compositions et des succès de Difé,
enrichi de surprises.…

Lire Plus =>

Manuel Sainte-Rose : Biguinement-Vôtre !

14 octobre 2017 à 20h – Tropiques-Atrium

Clarinette, saxophone et maintenant le chant, Manuel Sainte-Rose est issu de la lignée des grands clarinettistes martiniquais. Fils de musicien, formé par Honoré Coppet à la clarinette, il est découvert à l’âge de 15 ans au Festival de la clarinette.
Depuis, il n’a cessé de mettre en avant la musique traditionnelle, aux cotés de Max Ransay durant 10 ans, puis en leader avec Mozaïko et en jouant ou enregistrant avec de grands défenseurs du patrimoine : Claudy Largen, Guy Vadeleux, Gertrude Seinin, Pierre Rassin… Il sera l’interprète des musiques du film Biguine de Guy Deslauriers en 2004 et sort Clarinettement Dansant, son premier album, nominé au Prix SACEM 2006.
Musicien discret, doté d’un jeu fluide, ouvert à tous les styles, Manuel Sainte-Rose est désormais une valeur sûre. Biguinement-Vôtre ! , son nouvel opus très apprécié du public, se transpose sur notre scène pour un hommage à l’âge d’or de la biguine.
Clarinette, Saxophone & Chant : Manuel Sainte-Rose
Piano : José Lancry
Basse : Jean-Marc Albicy
Batterie : José Zébina
Trompette & Trombone : Daniel Ravaud
Choeurs : Matthieu Narayanin, Jean-Louis Morville, Gérard Sainte-Rose & Alicia Corbion

Tarif A ¬ 35€ 30€ 15€

 …

Lire Plus =>

« Europa Oslo » de l’O.N.J. : une soirée d’exception

— Par Roland Sabra —

Au terme de son mandat de quatre ans à la tête de l’Orchestre National de Jazz Olivier Benoît aura rempli sa mission de façon éclatante. Après Paris, Rome et Berlin il s’est attaché à nous faire entendre la forme d’une autre capitale européenne : Oslo.  Pour cela il fallait un « passeur ». Ce sera Hans Petter Blad, écrivain, poète, dramaturge, scénariste, amateur de jazz dont les œuvres balancent entre jour et nuit, blanc et noir, rage et mélancolie. À la dizaine d’instrumentistes qui l’accompagnent Olivier Benoît a ajouté la voix de la chanteuse Maria Laura Baccarini qui elle aussi balance entre cris et murmures. Ces jeux de contrastes et d’oppositions se retrouvent dans la composition musicale de l’opus. Tensions, ruptures rythmiques, assauts impatients et profondes respirations foisonnent dans l’écriture savante d’un jazz urbain qui emprunte aussi bien au rock progressif qu’à la musique répétitive contemporaine. Parfois des moments de sidération emportent la salle comme celui qui figure un affrontement entre instruments acoustiques et instruments électriques.…

Lire Plus =>

« Europa Oslo » : Orchestre National de Jazz

Samedi 30 septembre à 20h – Tropiques-Atrium

L’ONJ a été créé en 1986, sous l’impulsion de Jack Lang, par le ministère de la culture et de la Communication, pour affirmer dans un geste politique fort sa volonté de reconnaissance du jazz. Cette institution prestigieuse et unique en son genre, a produit 11 projets d’orchestres, portés par 10 directeurs musicaux et artistiques, et a accueilli près de 150 solistes.
Une première visite en Martinique avec des actions menées vers les scolaires & les musiciens.

Dans le programme qu’a imaginé Olivier Benoit – à la direction de l’orchestre national de jazz depuis janvier 2014 -, Europa Oslo constitue la quatrième étape d’une série de chapitres consacrés à des capitales européennes : Paris, Berlin et Rome. Dans son désir d’appréhender musicalement la «forme d’une ville », le compositeur et guitariste a changé d’angle et choisi une approche pluridisciplinaire : pour retranscrire sa représentation de la cité norvégienne, il a décidé, en l’occurrence, de faire appel pour la première fois à des mots, ceux du poète norvégien Hans Petter Blad qui a puisé dans son ouvre des textes qu’il a lui-même traduits en anglais afin que leur interprétation soit confiée à la chanteuse italienne Maria Laura Baccarini.…

Lire Plus =>

Drépanositoz sé zafè nou tout

Drépaction Martinique, c’est parti !!!
Notre association, l’APIPD (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose), agit pour les malades et au nom des malades depuis près de 30 ans en apportant au quotidien aide, soutien, conseils, information et réconfort moral aux malades, enfants malades et à leurs familles.

Notre priorité est de sensibiliser la population, mais surtout les jeunes gens en âge de procréer. Cette pathologie génétique, très répandue en Martinique, est paradoxalement si mal connue de la plupart de nos concitoyens. Même si elle est la plus dépistée, les chiffres les plus récents sont particulièrement alarmants : 2000 Martiniquais sont touchés par ce fléau ; près de 40 000 porteurs sains donc des transmetteurs ont été recensés ; 1 couple sur 60 a un risque de mettre au monde un enfant malade.

Dans le monde, plus de 50 millions de personnes sont concernées, ce qui a fait de la drépanocytose un véritable problème de santé publique.
Elle a été classée en quatrième priorité de santé publique et une journée mondiale lui a été consacrée, pourtant on en parle peu et la maladie continue inlassablement de faire des ravages.…

Lire Plus =>

Le chanteur soul Charles Bradley est décédé

Il était atteint d’un cancer et âgé de 68 ans.

Le chanteur soul Charles Bradley est mort. Victime d’un cancer de l’estomac, diagnostiqué en octobre 2016, il s’est éteint ce samedi à l’âge de 68 ans. Ses proches ont annoncé sa mort sur son compte Twitter officiel. «C’est avec le coeur lourd que nous annonçons le décès de Charles Bradley», est-il écrit.

Né en Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, Charles Bradley grandit à New York où il découvre le «parrain» de la soul James Brown au légendaire Apollo Theater de Harlem. Il se lance alors dans une carrière de chanteur de reprises de son idole, allant jusqu’à copier sa garde-robe et à imiter le style de James Brown sur scène.

Mais, malgré sa voix puissante qui rappelle celle d’Otis Redding, Charles Bradley a du mal à joindre les deux bouts. Et c’est son premier album, sorti en 2011, qui lui vaut un début de notoriété, à plus de 60 ans.…

Lire Plus =>

Le monde de la haute taille en deuil

Mardi soir alors que la Martinique attendait les premiers effets de l’ouragan Irma, un des tenants de la tradition musicale de la Haute-Taille s’en allait.

Dumanette Alcindor, Lacol pour les intimes ou encore Papa Dèdè pour ses enfants et petits enfants, est décédé à l’âge de 90 ans laissant à ses enfants, particulièrement ses fils la filiation musicale.
 
Accordéoniste du groupe de haute-taille du quartier Morne-Pitault au François, il était réputé pour son jeu particulier qui signait une couleur rythmique et musicale qui lui était propre. Son apport dans la tradition musicale de la haute taille lui valut d’être très souvent sollicité pour animer des bals, des mariages et autres fêtes qui ponctuaient alors la vie des familles ou des quartiers.
 
Il contribua à la valorisation et à la préservation de ce patrimoine culturel en contribuant à la formation de nombreux jeunes et surtout de ses enfants.
 
Il reçut un brillant hommage de la ville du François qui lui remit un trophée en guise de remerciement pour son engagement et son implication dans la culture et la tradition musicale de la Martinique et particulièrement de la ville.…

Lire Plus =>

La légende du country Glen Campbell est décédée

La légende de la musique country Glen Campbell, interprète notamment de « Rhinestone Cowboy » et qui a vendu des millions d’albums au cours de sa longue carrière, est décédé à 81 ans, a annoncé sa famille mardi.

« C’est avec le coeur très lourd que nous annonçons le décès de notre cher mari, père, grand-père et légendaire chanteur et guitariste », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Campbell souffrait de la maladie d’Alzheimer.

Le chanteur, habitué à figurer dans les classements des meilleures ventes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni dans les années 1960, avait publié en juin son dernier album, intitulé « Adios ».

La grande dame de la country, Dolly Parton a rendu hommage à « l’une des plus grandes voix de tous les temps » sur Twitter. « Je t’aimerai toujours Glen ! ».

A ses débuts Glen Campbell, avait joué pour les stars Elvis Presley et Frank Sinatra et avait accompagné en tournée les Beach Boys lorsque le chanteur Brian Wilson avait pris ses distances avec le groupe pour quelques temps.…

Lire Plus =>

Jeanne Moreau au théâtre, l’essence d’une comédienne exigeante

Par Fabienne Darge

Si le parcours de nne Moreau au cinéma est impressionnant, c’est au théâtre que l’on pouvait sans doute le mieux sentir l’essence d’une comédienne insoumise et exigeante.

Une reine, impériale et libre. Abîmée, blessée et somptueuse tout ensemble… Si le parcours de Jeanne Moreau au cinéma est impressionnant, c’est au théâtre, où elle a débuté et où elle n’a cessé de revenir, que l’on pouvait sans doute le mieux sentir l’essence d’une comédienne insoumise et exigeante. C’est au théâtre que l’on avait sa présence réelle, son corps, son être tout entier et sa voix, cette voix à la fois grave et caressante, ensorcelante, troublante, qui condensait ce qu’elle était.

Une femme absolument libre, seule en scène et qui, par la magie d’une voix, tient le spectateur captif, ensorcelé, c’est ce qu’elle fut dans un spectacle d’anthologie, Le Récit de la servante Zerline, d’après Hermann Broch, par le regretté Klaus Michael Grüber.

Lire aussi : Mort de Jeanne Moreau, grande comédienne et personnalité insoumise

La Moreau y fit sentir comme aucune autre le poids d’une vie de femme et celui du temps.…

Lire Plus =>

Jazz Night 7ème édition dans les jardins du parc culturel A. Césaire

22 juillet 2017 de 19h à 1h du matin

Table 30€, Gradins et Pelouse 25€
Rendez-vous Musique et Découverte Culinaire
Niché dans les jardins, sous les étoiles flottera comme un air de dolce vita.
Au menu 6 groupes venus d’ici et d’ailleurs :
Jessica VAUTOR Little Jessie on the shore (Martinique /USA). Retour au pays natal d’une voix martiniquaise.Jessica revisite l’âge d’or de la Bossa-nova teinté de sonorités caribéennes.
Un voyage inspirant autant l’écoute qu’une danse.
Joachim DESORMEAUX AND FRIENDS Un Jazz Mutant (Martinique/Guadeloupe/Réunion). Une jolie gamme de couleurs et d’arômes jazz, matinée de poésie, au rendez-vous de cette soirée ; avec A.DOLMEN, T. VATON, B.POULOT, J.BERNARD.
Sébastien DRUMEAUX QUINTET Fos é Lanmou Un parcours initiatique musical (Guadeloupe/Martinique). A travers son dernier opus, il pose ses racines créoles, empreintes de gwo ka traditionnel, de soul, de pop, hip hop et de jazz. Artiste pluriel, il nous propose un hommage à ses diverses influences.
Max TÉLÈPHE et Guy Marc VADELEUX QUARTET Mizik ké tombé !

Lire Plus =>

Festival Art et Musique

1er & 2 juillet 2017 au Diamant

Les 1 & 2 juillet 2017, le Diamant en Martinique devient un festival musical et une galerie d’art en plein air. Le tout premier événement de ce genre en Martinique. Entrée gratuite les 1 & 2 juillet
Le vendredi 30 juin, « private party » de 19h30 à 21h30 suivi de la soirée « Silence on danse »

La scène musicale pendant 2 jours avec :
Alfred Varasse, Tambou-tche / Supa Maya / Muryel / Vio / Dave / Eddy Borderan / Terry Fox / Marika / Phil / Chanto / Djeelay / Sara Carter / Lima et Panik J / Boogie Flaha NegBeni / Rénel / Indeez West / Eric Ildefonse /Alfred Varasse, Ladja O jazz / Jean Jean Roosevelt / Rony Théophile / Pom Kanel et ses 35 artistes / et pour la 1ère fois en Martinique, Silence Event présente « Silence on danse » avec 3 DJ qui mixent en même temps devant le public muni d’un casque.…

Lire Plus =>

JazZ à la PoiNTe : Grégory Privat

Samedi 24 juin 2017 à 20h

Né en Martinique au mois de décembre 1984, Grégory Privat est le fils du pianiste José Privat, connu pour sa participation au groupe antillais Malavoi. Attiré par le piano, il suit des cours particuliers dès l’âge de six ans et consacre dix années à un apprentissage classique avant de se tourner vers le jazz et les techniques d’improvisation. Étudiant en école d’ingénieur à Toulouse, il s’échappe le soir pour jouer en petite formation dans les clubs de la ville.

C’est ensuite à Paris que Grégory Privat, diplôme en poche, continue d’assouvir sa passion pour la scène. Avec le groupe TrioKa, il explore pendant une année les liens entre le jazz et la musique caribéenne à base de ka, instrument de percussion traditionnel. Durant cette période, à la fin des années 2000, le pianiste croise le chemin d’autres musiciens tels Jacques Schwarz-Bart, Stéphane Belmondo, Guillaume Perret ou Sonny Troupé.

Désireux de se positionner, Grégory Privat s’inscrit à des compétitions de piano, ce qui lui vaut d’obtenir deux places de demi-finaliste au concours du Festival de jazz de Montreux, en 2008, puis au Concours Martial Solal, en 2010.…

Lire Plus =>

Tous pour la Musique!

TRIBUNE. Chaque année, le 21 juin, la musique réussit un tour de force dont aucun parti politique ne pourrait rêver : les rues sont encombrées de partisans en liesse, unis malgré la grande variété de leurs pratiques, de leur âge ou de leur origine, dans un grand moment de fraternité spontanée.

Alors que la France a refermé, au soir du dimanche 18 juin, des mois de batailles électorales qui ont ravivé ses cicatrices profondes, la Fête de la musique offre l’espace d’une nuit l’occasion pour toute la population d’oublier quelques instants ses différences et ses divergences.

Cependant, cet élan est éphémère. La Fête de la musique offre certes un espace à la musique, mais elle l’enferme en même temps dans un lieu et dans un temps. La musique ne risque-t-elle pas de devenir un art qui ne se partage qu’une nuit par an ? Dès le 22 juin, le projecteur s’éteindra, laissant de côté les milliers d’initiatives qui émergent à travers tout le territoire et qui, pour faire parler d’elles, devront attendre l’année prochaine.…

Lire Plus =>

Fête de la musique 2017. Le programme à Fort-de-France.

1. Place Fabien VERONIQUE / Angle Rue Perrinon- 18h à 22h
Alfred VARASSE-Percussion

2. Théâtre Municipal – Récital Classique
17h30 – 21h

3. Place de l’enregistrement- Cour Perrinon
Steel Pan – Saxophone- Clarinette- Atelier du SERMAC- 16h-20h

4. Salles des pas perdus –Centre culturel Camille DARSIERE
Mise à disposition du piano -10h à 20h

5. Intérieur Centre commercial Cour Perrinon
L’univers du Tango- Association de TANGO 18h30-20H30

6. Jardin du Parc Aimé Césaire
Percussion Afro Cubaine- Atelier SERMAC- 17h30-20h

Lire Plus =>

Ahmad Jamal pianiste et marseillais de cœur

— Entretien réalisé par Fara C.—

L’humble et radieux maestro, Ahmad Jamal (au centre), entouré par le charismatique slameur poète Abd Al Malik, et la chanteuse Mina Agossi. Pour un acte de partage musical et humain inoubliable. Valéry Duflot.

En prélude au Festival Jazz des cinq continents, et bientôt à Jazz à Vienne, le pianiste de génie présente le radieux CD Marseille. Entretien avec ce géant du jazz et son invité Abd Al Malik.

En avant-première du fameux Festival Jazz des cinq continents de Marseille (FJ5C), le pianiste et compositeur culte américain Ahmad Jamal, bientôt 87 ans, d’une créativité sémillante, a présenté son nouvel album, Marseille, lors de deux concerts dans un Opéra de Marseille archicomble, où le festival avait convié 300 jeunes des quartiers dans le cadre d’actions culturelles. Aux côtés de l’humble et radieux maestro, son triangle d’or (le contrebassiste James Cammack, le batteur Herlin Riley et le percussionniste Manolo Badrena), le charismatique slameur poète Abd Al Malik, et, avec la grâce d’une princesse yoruba, la chanteuse Mina Agossi.…

Lire Plus =>

Fête de la musique. Faites de la musique!

Mercredi 21 juin 2017

Programme Martinique ci-dessous.

La Fête de la musique a lieu à travers le monde le 21 juin, principalement le soir et la nuit jusqu’au lendemain matin. Elle est actuellement célébrée dans une centaine de pays. Divers festivals de musique locaux qui se déroulaient ce jour de solstice participent aujourd’hui à cette fête populaire.

Elle est parfois connue aussi sous le nom World Music Day (Journée mondiale de la Musique) bien que le nom français soit aussi souvent utilisé dans certains pays anglophones (en même temps que Make Music!, traduction littérale de « Faites de la musique ! ») ou germanophones, ou bien sous des noms traduits littéralement comme Fiesta de la música (espagnol), Festa della Musica (italien), Święto Muzyki (polonais), Praznik Muzike (bosnien) ou encore Dünya Müzik Günü (turc), avec des logos similaires graphiquement à ceux utilisés en France pour les festivités affiliées au programme français.…

Lire Plus =>

« Impwovizion » : lyannaj de musiques improvisées

Du 14 au 24 juin 2017 en Martinique

« Impwovizion » est un chantier trasartistique transatatlantique imaginé et conduit , en co-direction artistique par Luther François , association Nomad Martinique et la compagnie Bernard Lubat, association Uzeste Musical Nouvellle – Aquitaine. où il s’agit de réaliser entre artistes,créateurs, musiciens, des œuvres collectives, qui interfèrent, interprètent les relations entre Jazz Musiques improvisées, paroles et silences .

La démarche est d’associer Musiques et textes , écrit et oral comme pour interpeller , investir de nouveaux espaces imaginatifs et se faisant , interroger et mettre en évidence le processus de la créolisation tel que l’a pensé le Poète du Tout Monde et de la Relation Edouard Glissant

Voir le programme



Lire Plus =>

JazZ à la PoiNTe : Nicolas Lossen

Samedi 17 juin 2017 à partir de 14h

Jazz à la Pointe de retour à la plage le 17 juin 2017 se couple avec ‘MADIN KITE MASTER’ dès 9h.

Le mot de Nicolas Lossen, auteur compositeur, à l’initiative de JazZ à la PoiNTe:

Bonjour à tous, je ne me suis jamais vraiment exprimé sur cette question: il faut qu’on sache conquérir les moyens de notre subsistance quand ils n’existent pas encore ou qu’ils sont insuffisants.
Avec Jazz à la Pointe, je cherche à créer un réseau indépendant de diffusion d’artistes, géré par les artistes, à la manière des artistes, dans des conditions respectueuses des artistes, et pour le bien du plus grand nombre. Le concert de Samedi dernier au Sax était notre première action concrète de mise en réseau : Jazz à la Pointe a déménagé au Village de la Poterie, pour une série de concerts ultra intimistes dans des formules inédites; c’est une action qui a été rendu possible grâce au soutien de la DAC.…

Lire Plus =>

Décès du musicien cubain Ernesto Tito Puentes

— Par Laurence Mauriaucourt —
Le chef d’orchestre et trompettiste virtuose cubain Ernesto « Tito » Puentes, âgé de 88 ans, est décédé ce jeudi matin à Montpellier, où il s’était installé, a annoncé son manager, Jean-Louis Perrier. La Fête de l’Humanité perd un ami.

Né le 7 novembre 1928 à La Havane, « Tito » avait débuté avec ses deux oncles trompettistes en soufflant dans un cornet bricolé. Musicien surdoué, il se fait connaître dans le Cuba des années 1940 avant d’acquérir une renommée internationale, avec plus de 200 albums à son actif comme artiste interprète ou soliste, nourri de multiples influences.

« Quand j’ai fait du jazz, mes compatriotes me disaient que je n’étais plus cubain, mais jazzman. Aujourd’hui on me dit salsero… Et je préfère le terme musique afro-cubaine plutôt que salsa qui me semble quelque peu impropre mais surtout qui est un terme inventé par les Américains… […] Moi, je dis que je suis musicien. J’essaie d’intégrer dans ma musique des influences européennes et africaines… Ma musique est plurielle », disait-il.…

Lire Plus =>

Concert musique classique à l’église de Briant (Fort-de-France)

Dimanche 11 Juin 2017 à 15h30 – entrée libre

Ensemble instrumental Rolant Jolet
Violonistes : Roland Jolet, Germain Beaubrun, Annie Signoret, José Raso, Marguerite Louiset, Xavier Chevallier
Pianiste : Frédérique Angama
Flûtiste : Valérie Ladrat
Cantatrice : Anne Marie Beaubrun

Programme

Jésus que ma joie demeure de J. S. Bach
Ave verum de Mozart
Canon de Pachelbel
Lascia ch’io Pianga de Haendel
Ave Maria de Schubert
Aria de J. S. Bach
Ave Maria de Saint-Saëns
Vierge Marie de Francis Lopez
Sérénade de Schubert
Panis Angelicus de César Franck
Adagio d’un concerto pour hautbois d’Albinoni
Laudate Dominum de Mozart
Petite musique de nuit de Mozart
La Pioggia de Vivaldi
Gardellino de Vivaldi

Durée : environ 1h30
Renseignements :
0696 259186 (Roland JOLET)
0596 64 33 79 (église de Briant-Saint…

Lire Plus =>

Première édition de « Jazz à la Pointe » au Village de la Poterie.

Samedi 10 juin 2017 20h Village de la Poterie

Frantz Laurac (Piano) et Gabriel Cibrélis (Balafon / percussions), présentent un duo inédit en toute intimité.

Dans la limite des places disponibles – Réservation conseillée *

Frantz Laurac : J’ai commencé le piano à l’âge de 5 ans parce que ma mère était professeur de musique. Ma grand-mère dirigeait une chorale au François (Martinique) qu’elle avait formée. On est une famille de musiciens. Ensuite, au collège, je me suis rendu compte que j’entendais la musique. On m’a pris en option musique et je suis resté dans ce cursus. Au lycée, j’ai pris des cours avec Valérie Pelrose (professeur à l’école Suzuki). Après l’option musique, je me suis inscris au CAPES d’éducation musicale à Paris mais ça correspondait pas à ce que je recherchais. J’ai changé de voie et je suis devenu musicien professionnel……

Lire Plus =>

L’œuvre de Césaire à l’espace Niemeyer

— Par Fara C —
Débat et concert Debout dans les cordages, avec le duo Zone libre et le rappeur Marc Nammour.

Dans le cadre du cycle Des lendemains qui chantent, fêtant les 80 ans du Front populaire et conjuguant patrimoines musicaux, poésie et histoire, l’espace Niemeyer accueille un débat-lecture présenté par Zebrock et célébrant l’œuvre d’Aimé Césaire, essentiel initiateur du concept de la négritude. En prologue du concert-poésie Debout dans les cordages, initié en 2013 par Serge Teyssot-Gay (guitariste, cofondateur de Noir Désir), un débat (« À quoi la poésie et la chanson nous engagent-elles ? »), animé par Rosa Moussaoui, journaliste à l’Humanité, convie Bertrand Dicale, spécialiste de la chanson, Francis Combes, poète-éditeur, et le rappeur de la Canaille, Marc Nammour.

Avec Debout dans les cordages, Serge Teyssot-Gay, Marc Nammour et le batteur Cyril Bilbeaud s’emparent avec brio de Cahier d’un retour au pays natal, de Césaire. « Ce texte, publié en 1939, est plus que jamais nécessaire en ces temps troubles où on nous impose de rentrer dans des moules, nous confie Serge Teyssot-Gay.…

Lire Plus =>

Watabwi, un album unique et essentiel

Le Cd est disponible en Martinique

Watabwi, le groupe de souffleurs de conques marines sort son premier CDlivret. Un album envoûtant et exaltant conçu comme un voyage sonore autour de la conque de lambi, ce coquillage qui fut au coeur des pratiques culturelles
martiniquaises. Fruit d’années de travail et de recherche, disque patrimonial, Watabwi est un CD-livret qui s’écoute, qui se lit… et qui se danse.
Bon voyage!
Et au début était la conque…
Cadeau de la mer aux Hommes, la conque marine est l’un des plus vieux instruments de musique de l’humanité. Elle est soufflée par les aborigènes d’Australie depuis plus de 45 000 ans. On la retrouve dans l’antiquité grecque, égyptienne ou maya, dans le Pacifique, en Inde… La belle nacrée annonce les victoires, rassemble les hommes. Elle est aussi la voix et l’attribut des Dieux, l’instrument indispensable de nombreux rituels.
Aux Antilles, la pêche au lambi (strombus gigas) est pratiquée depuis plus de 6000 ans. Ce précieux coquillage est utilisé par les peuples premiers de cette région du monde comme source de protéines animales.…

Lire Plus =>

Piano kon sa ka ékri

Vendredi 9 juin 2017 20h Tropiques-Atrium

Cette 6e édition invite en fil rouge le pianiste et compositeur colombien-brésilien Leonardo Montana, découverte du Martinique Jazz Festival 2015, en 1ère partie de Richard Bona, en duo avec Felipe Cabrera pour leur CD Night poems, salué par la critique.
Il apprend le jazz en autodidacte en Guadeloupe puis étudie au CNR de Rouen et au Conservatoire National Supérieur de Paris. Jeune talent de stature internationale,
il s’est produit aux côtes de Dave Liebman, Mokhtar Samba, Chico Freeman, Arnaud Dolmen, Marcia Maria, Omara Portuondo…
Les pianistes invités sont Olivier Bertrac, Fred Lamour, Gilles Rosine de la Martinique et Sylvain Ransy, notre coup de coeur de Guadeloupe.
Chacun joue 3 titres dont un duo avec le fil rouge, qui a carte blanche pour le répertoire travaillé en amont avec le groupe et le final du concert.
« Pianiste casse-cou, il s’épanouit dans les prises de risque ».…

Lire Plus =>

« Solitudes Martinique », de Véronique Kanor : entre amour et politique

— Par Roland Sabra —
De la désillusion amoureuse aux illusions politiques, tel pourrait être le parcours de Véronique Kanor dans « Combien de solitudes… » paru en 2013 aux Editions Présence africaine dont est issu « Solitudes Martinique » la performance scénique avec projection de photo-vidéos présentée sous forme de pict-dub-poetry, au François dans le cadre de « Mai les Arts dans la rue ». Pict renvoie à l’idée d’image, de photo  et ce soir-là avec deux écrans en angle, le premier, le plus grand, face au public, le second coté cour sur lesquels sont projetés vidéo, film, portraits statiques. Coté jardin un podium surmonté d’un pupitre avec le texte que l’auteur va délivrer au public sours forme de dub poetry (genre musical issu du reggae jamaïcain) et du sound system (système de sonorisation par bande-son). Les textes de la dub poetry sont ouvertement politiques et sociaux. Ils reprennent les thèmes et revendications des rastas mais s’intéressent de plus près à l’acte artistique, à l’engagement politique et social contre le racisme, l’impérialisme, les problèmes économiques, etc.…

Lire Plus =>