Étiquette : William Rolle

« Le métro fantôme » de Amiri Baraka

Adaptation et mise en scène de José Alpha avec Elisabeth Lameynardie, Eric Bonnegrace et Frédéric Philippy

— Par William ROLLE Sociologue, Professeur de Lettres au Lycée Lumina Sophie —
le_metro_fantome_rolle-2

Adaptation et mise en scène de José Alpha avec Elisabeth Lameynardie, Eric Bonnegrace et Frédéric Philippy

On ne dira jamais assez que le théâtre doit être consommé vif, comme les huîtres .Ce vif s’entend cependant de plusieurs sortes : la lecture à voix haute, l’exercice d’une mise en scène pour mettre en situation et surtout la représentation théâtrale, dans un lieu, qui a toute son importance.

Être dans le métro dans un petit théâtre à l’italienne foyalais, et en perspective de la mise en scène de José Alpha les stations, les quais du métro parisien qui défilent sur un écran ; arrêt, marche, monter descendre, apparaissent les anonymes voyageurs aussitôt qu’ils disparaissent des regards, d’une fenêtre à l’autre, la rame reprenant son immuable déplacement. Juste parfois le fugace sentiment qu’une brève rencontre aurait pu avoir lieu.

C’est ce qui se joue sur la scène entre deux personnages, Lula, une femme métis, et Clay, un homme noir ; mais là, dans cette violence des gestes et des paroles lors d’une étrange parade funèbre on croit saisir que chaque station, où il serait possible de descendre , n’est qu’illusoire.

→   Lire Plus

Déklaration dwa lom èk ta lé sitwayen ki fèt an 1789

affiche_droits_homme-750

La section de la ligue des droits de l’homme de Fort de France aura 110 ans d’existence en 2013.

Pour commémorer la création de la section par Victor Sévère le 4 juin 1903 une traduction de la déclaration des droits de l’homme de 1789 en langue créole a été réalisée. Celle-ci sera distribuée dans les lycées sous la forme d’une affiche.

Cette initiative s’appuie sur l’affirmation de l’universalité des droits de l’homme.

Elle s’appuie également sur les initiatives prises par le Conseil Régional, en accord avec le Rectorat de l’académie Martinique, pour la valorisation de la langue créole dans le système éducatif et dans des usages publics.

C’est dans cet esprit également que la section LDH de la ligue des droits de l’homme de Fort de France a mené un partenariat avec le Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de Martinique, afin de donner à cet évènement une dimension pédagogique. Le CRDP a entrepris la traduction de la déclaration et réalisé l’affiche.

Le Conseil Régional soutient la section de Fort-de-France de la Ligue des droits de l’homme par la distribution d’une affiche de la déclaration des droits de l’homme en langue créole dans les lycées dont il a la charge, qui sera mise en regard de la déclaration  des droits de l’homme en langue française, déjà présente dans chaque salle de classe des lycées.

→   Lire Plus

Volga-Plage : un article révoltant tant sur le fond que sur la forme. Lettre ouverte au NouvelObs.

Lettre ouverte au Nouvel observateur et aux journalistes

 

Une fois de plus, alors que l’on croyait Jean Raspail, autre journaliste “spécialiste des Antilles” mort et ses émules antédiluviens noyés par les nouvelles intelligences du Tout-Monde voici qu’une journaliste française vient faire un reportage et veut vendre son tiers monde Pulitzer et son mépris pour celui-ci. Mais elle a oublié que Volga-Plage est tout simplement “la France”, ne lui en déplaise. Et que le quartier Texaco, créé autour d’un site d’entrepôts de barils, est aussi “la France”, couronné par un prix Goncourt attribué à Patrick Chamoiseau, qui plus tard n’hésite pas à faire avec Guy Deslauriers un documentaire sur Vieux-Pont, autre quartier d’habitat spontané, qui n’adopte pas le misérabilisme sensationnel et le mépris comme conducteur.

Cette journaliste connaît-t-elle tout cela ? C’est une honte que toujours et encore ce regard, cette absence de déontologie nous expose comme bibelots, comme “sujets” (au sens créole) et nous souhaitons  que les journalistes de la Martinique s’en inquiètent.

Si de ma pratique de l’anthropologie j’ai une fierté et une reconnaissance, c’est d’avoir par Volga acquis un vrai regard d’anthropologue bien des années après la fin de mes études,lors d’une enquête avec Serge Domi et Gustavo Torres, de pouvoir comprendre une identité collective d’un quartier qui laisse la place aux individus.

→   Lire Plus

Regards croisés sur le Cochon à la Martinique

 

CONFERENCE FETE DU COCHON

Dans le cadre de la fête du cochon, Justin PAMPHILE, Maire du lorrain, William ROLLE, anthropologue et Jean Charles BREDAS ont le plaisir de vous convier à la conférence sur le thème :

«  Regards croisés sur le Cochon à la Martinique »

 Le vendredi 14 Décembre 2012 à 18H30

 Au premier étage de la mairie.

 

Intervenants :
Arnaud YERRO, producteur
« Etat des lieux de la filière porcine ; pratique d’un producteur »

William ROLLE, anthropologue
« Anthropologie du cochon dans la société martiniquaise »

Françoise ROSE-ROSETTE, vétérinaire
« Le cochon, un animal pour demain? »

La modératrice sera Mylenn  ZOBDA-ZEBINA, anthropologue

Nous vous attendons très  nombreux pour cette conférence où les différents intervenants vous ferons découvrir le cochon dans notre société.

I – MOTIVATION

1°) constat

Le cochon traverse l’histoire de la société martiniquaise, comme celui de bien d’autres sociétés.

Cependant, il n’existe pas d’études exhaustives sur le rapport de cet animal avec l’homme dans le contexte de société, de l’esclavage à la société contemporaine.

Une première approche nous montre la complexité de ce rapport ainsi que l’insertion de cet animal dans un cycle de développement durable.

→   Lire Plus