Regards croisés sur le Cochon à la Martinique

 

CONFERENCE FETE DU COCHON

Dans le cadre de la fête du cochon, Justin PAMPHILE, Maire du lorrain, William ROLLE, anthropologue et Jean Charles BREDAS ont le plaisir de vous convier à la conférence sur le thème :

«  Regards croisés sur le Cochon à la Martinique »

 Le vendredi 14 Décembre 2012 à 18H30

 Au premier étage de la mairie.

 

Intervenants :
Arnaud YERRO, producteur
“Etat des lieux de la filière porcine ; pratique d’un producteur”

William ROLLE, anthropologue
“Anthropologie du cochon dans la société martiniquaise”

Françoise ROSE-ROSETTE, vétérinaire
“Le cochon, un animal pour demain?”

La modératrice sera Mylenn  ZOBDA-ZEBINA, anthropologue

Nous vous attendons très  nombreux pour cette conférence où les différents intervenants vous ferons découvrir le cochon dans notre société.

I – MOTIVATION

1°) constat

Le cochon traverse l’histoire de la société martiniquaise, comme celui de bien d’autres sociétés.

Cependant, il n’existe pas d’études exhaustives sur le rapport de cet animal avec l’homme dans le contexte de société, de l’esclavage à la société contemporaine.

Une première approche nous montre la complexité de ce rapport ainsi que l’insertion de cet animal dans un cycle de développement durable. Il est présent autour des habitations, aliment de soudure, de survie, complémentaire du jardin créole, mais aussi animal au statut ambigu. Les enfants, les hommes, les adultes ont des activités différentes autour de lui.

Les rituels autour du cochon s’organisent également en parallèle avec un cycle calendaire païen et religieux, mais qui correspondent aussi avec un système économique où le martiniquais trouve des germes à son émancipation. Le cochon et son élevage devient dés lors l’enjeu de stratégies socioculturelles avec les règles que veut imposer la métropole.

Les manières de l’accommoder s’en ressentent, certains plats sont presque des initiatives en ce sens. Notre « cochon planche » élevé dans chaque foyer à la campagne a pratiquement disparu au détriment ou au profit de races jugées plus économiques qui grossissent plus vite même si elles sont moins résistantes.

Enfin nous remarquons qu’il n’existe aucune manifestation en Martinique sur l’ensemble de la filière porcine, qui met en valeur le cochon de A…à….Z.

2°) Objectif

Il s’agira de mettre en place au Lorrain une manifestation mettant en valeur divers aspects autour de cet animal bien connu chez nous. La fête du cochon que nous proposons à votre attention est rythmée par deux regards, celui du chef cuisinier Jean-Charles BREDAS et celui de l’anthropologue William ROLLE. A partir d’un canevas qui respecte cette « liturgie » du cochon dans un historique et un calendaire particulier, celui de la Martinique seront mis en regard des recettes anciennes ou nouvelles élaborées par le chef BREDAS dans la perspective d’une cuisine martiniquaise du cochon, différente de celles déjà connues et des observations d’ordre anthropologique. L’ensemble sera illustré par des  photographies originales.

Cette fête du cochon organisée au Lorrain permettra à la population de se rendre compte de l’existence d’un patrimoine par :

Le volet pédagogique consacré aux enfants, grâce à l’exposition de photographies, ainsi que la conférence pluridisciplinaire qui sera organisée autour du cochon.

Le volet économique à travers la réunion des éleveurs et de professionnels qui proposeront leurs produits au public.

Le volet touristique par des produits proposés aux touristes, des démonstrations culinaires autour du chef BREDAS.

Le volet informatif et festif avec des animations diverses autour du produit.

II – CONTENU DE LA MANIFESTATION

1°) Le volet pédagogique

Ecole

Un travail en amont sera réalisé avec les différentes classes des écoles primaires de la commune Il s’agit de présenter un jeu afin d’inciter les enseignants à travailler avec les élèves afin de faire fonctionner l’inter génération de travailler les langues et cultures régionales et l’histoire de l’art à l’école. Cela nous permettra en guise de récompenses d’offrir aux classes plus méritantes des prix qui seront des sorties pédagogiques telles que visite d’une porcherie ou d’une coopérative ou encore une réception au restaurant avec réalisation du menu confection des plats, service et repas. Ce travail demandé aux écoles s’articulera autour : d’un questionnaire, d’un travail artistique (dessin ou sculpture) et de découverte de proverbes créoles ou de textes sur le cochon.

Un village sera destiné aux enfants des écoles où ils pourront visiter des bêtes en exposition et participer à des ateliers sur le cochon en rapport avec les produits de Noël.

Exposition de porcs vivants

Recréer l’idée de la porcherie avec la truie, ses petits et sa maternité ; des porcelets ; un verra reproducteur ; des porcs charcutiers et l’intervention d’un éleveur pour fournir des explications aux public.

Conférence – débat

Une Conférence grand public sera organisée sur le thème : « Le cochon dans la société martiniquaise »

les Intervenants pressentis sont:

Mrs ROLLE : anthropologue,

TAILLAME : charcutier,

YERO : producteur, et de nombreux témoignages.

2°) Le volet économique

Vente de viande

La viande de porc et les produits dérivés à des prix promotionnels seront proposés au grand public directement par les coopératives qui font un gros travail pour la consommation de la viande locale.

Plats cuisinés

Un atelier cuisine traditionnelle mené de main de maître par l’association cordon madras qui pourra vendre des plats cuisinés et montrer au public certaines innovations à partir des plats traditionnels, par exemple le ragoût de porc à l’ananas.

Divers produits

Des stands vente et expositions diverses qui seront destinés à la vente de produits autour du porc tels que pâté, boudin etc.

3°) Le volet touristique

De la terre à l’assiette

Expérimenté par le chef Jean-Charles BREDAS, cette formule consiste à choisir un produit qui sera étudié en passant par différentes étape de la transformation et en aboutissant à la consommation.

Visite guidée d’exploitations

Par ces visites, on tente d’améliorer la perception du produit et on rétablit la confiance envers les producteurs.

4°) Le volet informatif et festif

Stand d’information

Il s’agira de réunir en un même lieu, les coopératives, la D.S.V. ,la chambre d’agriculture ou un nutritionniste ou autre qui répondront au public sur les différents aspects de réglementation, de consommation et de la filière porcine ;

Forum

Un stand qui sera un atelier d’échange technique et thématique avec des tables rondes sur certain sujets définis à l’avance.

Festif

Seront mis en place des jeux autour du cochon tel que « le cochon graissé »

III – PROGRAMME DE LA MANIFESTATION

Fin Novembre

Jeux avec les écoles primaires

Jeudi 13 Décembre

10h00 visite de porcheries

16h00 Exposition Photos d’Henri VIGANA

Cocktail de presse et présentation de la manifestation

Vendredi 14 Décembre

9h00 à 12h00

Village pour les écoles

Exposition de porcs vivants :

Mère avec petits et maternité, porcelets, verra, jeunes porcs.

Stands de dégustation pour les élèves

Visite de l’exposition de photos

Atelier de participation sur les spécialités de Noël

19h00 Conférence grand public sur le thème :

« Le cochon dans la société martiniquaise »

Intervenants : Messieurs ROLLE, TAÏLLAME, YERRO et témoignages.

Samedi 15 Décembre

9h00 à 18h00

GRAND VILLAGE DU COCHON

Il s’agit pour l’occasion de mettre en place un village, pédagogique, économique, culinaire gastronomique festif et informatif. Sorte de village du cochon de A à Z

Exposition de porcs vivants

Atelier de vente de viande de porc et de dérivés

Atelier cuisine gastronomique

Atelier cuisine traditionnelle

Atelier information

Atelier forum

Atelier vente et expositions diverses

Atelier jeux

IV – PARTENARIAT

Un partenariat fort devrait être mis en place avec une ou plusieurs structures.

Pour l’élevage : les coopératives et les producteurs.

Pour la cuisine traditionnelle l’associations CORDON MADRAS.

Pour la gastronomie MADIN’ ANC

Pour la charcuterie Maurice TAILAME.

Pour l’information et l’animation la radio locale et une radio régionale.

V – COMMUNICATION

Nous travaillerons avec les différentes radios et la radio locale Atlantic FM qui animeront et retransmettront l’événement pour le grand public. Des supports publicitaires seront créés pour promouvoir la manifestation.

Contact :

Jean-Marc VILOCY

Service Culturel

0696 24 35 71 – 0596 53 44 22

Gérard CABRIMOL

7ème Adjoint au Maire

Délégué à la Culture & à la Communication

0696 45 24 14 – 0596 53 45 45