Étiquette : Virgil Venance

Belle rencontre avec les textes d’Andrise Pierre, à Tivoli

— Par Roland Sabra —

Leurs plaintes sont des plaintes portées contre, selon le vieux sens du mot allemand (Anklage).

Sigmund Freud, « Deuil et mélancolie ».

Quel bonheur d’avoir pu retrouver une parole vivante ce samedi dans le Parc Naturel de Tivoli, où nous invitait ETC_Caraïbe pour la mise en espace de quelques extraits de trois textes écrits par Andrise Pierre, cette autrice haïtienne, plusieurs fois récompensée pour une écriture qui  se veut celle d’une dramaturge féministe.

Alexandra Déglise, Rita Ravier et Virgil Venance, d’une voix claire et posée, ont modulé les textes en leur donnant une âme, loin des captations vidéos de travaux de très grande qualité, dont nous sommes abreuvés en ces temps de confinement, mais qui manquent cruellement de vie, figés sur les écrans qui les supportent et parfois nous insupportent.

Trois textes donc, très récents dans leurs factures. Les deux premiers sont Vidé mon ventre du sang de mon fils, Que Dieu ne noircisse pas nos matrices, et dont Janine Bailly fait une belle présentation dans Madinin’Art. Le troisième, “Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus“, vient d’obtenir le prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2020.

→   Lire Plus

Vol de non retour

Vol de non retour de Jocelyn Régina

Deux vieilles femmes de la Martinique profonde, celles qui savent parler bien gras et dont la seule présence vous donne envie de rire, portées en particulier par l’admirable comédien THIERRY ADELE qui a toujours été sublime dans BANKOULELE, décident d’aller vivre en France, le restant de leur vie. La vie aux Antilles leur pèse. Trop de problèmes sociétaux. Elles ne rêvent que de Paris. Sur le chemin de départ, à l’aéroport, elles croisent un couple bien décidé, lui, à réaliser un retour au pays tonitruant. La discussion s’entame et les deux visions s’affrontent et se confrontent autour d’une mise en scène et d’une écriture faisant la part belle aux fous-rires.

Distribution
Thierry Adèle………… Maritérez
Marc-Julien Louka….. Mathilda
Naomie Troudard……. L’arrivante
Virgil Venance………. L’arrivant

Infoline : 0696.358.340

Entrée 15 €

Ancienne école maternelle du Carbet

→   Lire Plus

“Le Roi des Plantes”, de Régine Féline, adaptation & m.e.s. Valèr’Egouy

Les 4, 7 & 8 décembre 2019 à 16h au T.A.C.

Une pièce de théâtre tirée d’un conte de Régine Féline
Spectacle interactif sur l’environnement
Tout public à partir de l’âge de comprendre
La pièce
Agoulou, Antoinise et Man Amélina vivent en parfaite harmonie avec la nature et le Roi des Plantes, le Fromagé.
Le Pacte a trois règles : ne pas brûler la forêt, ne pas faire de gaspillage et replanter pour renouveler la nature.
Agoulou enfreint la première règle seul. Il est pardonné par le Fromagé.
Mais lorsque tout le Village enfreint la deuxième règle, Le Fromagé, en Roi des Plantes, prend la décision de ne plus pardonner.

Note d’intention :
Le conte est comme une clé qui ouvre les portes du Monde du réel, de l’imaginaire…. de la vie.
Après des années de pratique de la scène du spectacle vivant, l’idée est de confronter un conte qui peut être dit à d’autres techniques et notamment à celle du Théâtre.
Effectivement, je crois que nous, en Martinique, avons tout à gagner afin d’être à notre place en utilisant notre Patrimoine Immatériel – le Conte – pour nous exprimer sur la scène théâtrale.

→   Lire Plus

“A Parté” & “Résurgence” m.e.s. Françoise Dô, Jocelyn Régina

Mardi 22 janvier 2019 -20h – Tropiques-Atrium

2 spectacles dans la soirée !

“A Parté”

texte & m.e.s.: Françoise Dô
Nicole est de retour dans la région. Elle refait sa vie avec son nouvel amant, Chat. Mais Stéphane, son mari dont elle est séparée depuis quelques mois, voit en ce retour l’occasion de la reconquérir. Qu’est-on prêt à faire pour conserver sa famille ? « Le titre A Parté ouvre de manière assumée sur plusieurs niveaux de lecture. Les histoires de Stéphane et Nicole se jouxtent jusqu’à l’interférence.
A travers l’écriture et le récit théâtral, je cherche à explorer les tabous et les non-dits au sein des familles et de la société. » – Françoise Dô
Texte publié à Théâtre Ouvert éditions / Collection Tapuscrit
Cie Bleus et Ardoise
Création
Production : Bleus et Ardoise
Coproduction : Tropiques Atrium Scène nationale
Avec le soutien de : Direction des Affaires Culturelles de Martinique, Cité Internationale des Arts de Paris, Théâtre de Vanves & le Théâtre Ouvert

“Résurgence”

→   Lire Plus

“Le monstre” d’Agota Kristof, m.e.s. Guillaume Malasmé

8 décembre 2017 à 20H Tropiques-Atrium

Synopsis : Le Monstre serait […] le rêve d’un idéaliste pur et dur, appelé Nob, qui cherche à se débarrasser du monstre échoué dans son village. Une créature étrange avec un dos couvert de fleurs dont le parfum rend les gens heureux. Certains, dans l’euphorie du moment, tombent entre les pattes de la bête qui n’en fait qu’une bouchée. Ainsi gavé, l’animal devient gigantesque. Nob persuade quelques braves d’empêcher les habitants d’approcher le monstre afin qu’il se désagrège. La garde extermine peu à peu tout le village incapable de renoncer à sa drogue, et Nob assassine la garde, tentée à son tour par la félicité illusoire. La bête disparaît, mais Nob se retrouve seul dans un monde sans monstre, seul pour vivre, seul pour mourir.

On pourrait voir dans cette fable une métaphore des régimes totalitaires et de leurs purges pour le triomphe de la Cause… Mais Guy Beausoleil m’a appris que ce n’était pas cela qu’Agota Kristof avait voulu explorer. Le monstre, c’est…

*****

***

*

La vie et l’oeuvre d’Agota Kristof, née en 1935 en Hongrie, sont traversées par les grands bouleversements du XXè siècle: elle a grandi sous un régime fasciste, fui en 1956 le régime soviétique, et finalement, en exil dans une Suisse prétendument neutre, subi les revers du capitalisme.

→   Lire Plus

La machine à beauté

machine_beauteThéâtre de masques pour jeune public de 7 à 99 ans
Du 04 au 14 novembre 2014 dans les collèges de Martinique
Le 20 novembre 2014 à l’Atrium
Dès décembre 2014 dans les école de Martinique
«C’est d’abord et avant tout cela qui m’a inspiré: l’image constante de la beauté. Un clou dans la conscience ! Comme si la vraie vie, le plaisir, le bonheur ne pouvaient exister que si on était beau ». Raymond Plante.
Les habitants d’un petit village viennent chez la nouvelle photographe se faire prendre en photo. Malheureusement, ils se trouvent tous plutôt laids.
Arrive alors Arsène Clou, un inventeur, qui, grâce à sa machine, promet la beauté à tous ceux qui la veulent.
Les villageois se précipitent dans la machine où ils sont immédiatement transformés…

Un spectacle tout public à partir de 7 ans

(durée 50 minutes)
un spectacle pour se divertir…

…un spectacle pour réfléchir

→   Lire Plus