Tag Archive for Le Petit Prince

Théâtre patrimonial – « Le Petit Prince »

Par Selim Lander

LE-PETIT-PRINCE-Qui n’a pas lu le Petit Prince quand il était enfant, qui n’a pas été ému par ce jeune et beau garçon venu d’ailleurs, qui cache sous une fausse naïveté une sagesse immémoriale, celle-là même qui fait tellement défaut à l’homme et à la femme modernes, ceux-là qui – selon une formule célèbre mais insuffisamment méditée – perdent leur vie à la gagner (entre autres) ?

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. Mais peu d’entre elles s’en souviennent », a écrit Saint-Exupéry dans sa préface. La formule est erronée, ou plutôt elle date d’avant la vulgarisation de la pensée freudienne. Contrairement à ce que pensait « Saint-Ex », la plupart des adultes d’aujourd’hui, ceux de nos contrées en tout cas, qui ont échappé à la guerre et se sont accoutumés à vivre dans le confort (certes très variable), sont restés des enfants égoïstes et jouisseurs. Car, au-delà de la formule précitée, Saint-Ex s’est également trompé dans sa définition (implicite) de l’enfant, lequel n’est nullement l’être virginal qu’il veut faire accroire : pervers polymorphe apparaîtrait en effet une définition plus adaptée.

Lire Plus =>

Le Petit Prince

Vendredi 27 mai à 20 heures. Tropiques-Atrium

le_petit_prince— Dossier de presse —

« Le Petit Prince » de Saint-Exupéry à l’Atrium. Enfants à partir de 7-8 ans.
Tarif : 25 euros. Contact : 0596.70.79.29 ou 0596.60.78.78.
Distribution
Mise en scène : Stella Serfaty
Avec : François Frapier, Nelson Raphaël Madel et la plasticienne de sable Lucie Joliot
Vidéo : Stéphane Broc
Scénographie : Lucie Joliot et Stella Serfaty
Création sonore : Marc Piera
Musique : Stéphane Gallet

Le Petit Prince, conte initiatique et humaniste, est connu dans le monde entier comme un joli conte pour enfants. Il est porteur d’une critique forte et engagée de l’homme contemporain et du monde qui l’entoure. Il réaffirme la nécessité de solidarité, d’amour, d’ouverture à l’autre, et de poésie pour être.
La politique de civilisation nécessite une pleine conscience des besoins poétiques de l’être humain. Elle doit s’efforcer d’atténuer les contraintes, servitudes et solitudes. Elle viserait à restaurer les solidarités. Elle renverserait l’hégémonie du quantitatif au profit du qualitatif, elle prônerait le mieux plutôt que le plus.

Lire Plus =>