Tag Archive for Intermittents

Intermittents, ils refusent le drame social

odeon_occupationOccupation du Théâtre de l’Odéon depuis dimanche soir et dernière séance de négociations hier.

Exceptionnellement, le théâtre parisien de l’Odéon n’a pas fait relâche hier. Il est occupé depuis dimanche soir par quelques dizaines de militants de la Coordination des intermittents et précaires (CIP), qui ont accroché des calicots au fronton du bâtiment, proclamant notamment « De l’argent il y en a, construisons de nouveaux droits ». Et hier matin, alors que débutait au ministère du Travail la dernière séance de négociations sur le régime spécial des intermittents (comédiens et techniciens), entre les syndicats et les organisations patronales des professions du spectacle, ils ont confirmé au mégaphone depuis le fronton de l’édifice entouré par un cordon de policiers occuper « ce lieu public pour signifier notre complet désaccord avec les négociations en cours de l’assurance chômage comme avec le projet de loi travail ».
Le danger d’une « caisse autonome »

Des négociations qui piétinaient encore à l’heure où ces lignes étaient écrites. Cette séance intervenait après la réunion du 24 mars, qui a vu le « cadrage financier » proposé par les patrons accepté par les syndicats minoritaires CFDT, CFTC et CFE-CGC, lequel vise un plan d’économies « de 185 millions d’euros en année pleine d’ici à 2018 », le texte suggérant à l’État de mettre la main à la poche pour 80 millions d’euros.

Lire Plus =>

Intermittents du spectacle : ouverture des négociations

— Par Amandine Cailhol —

intermittentsSyndicats et employeurs de la profession se sont retrouvés jeudi pour une première réunion sur le sulfureux dossier de l’assurance chômage. Fait inédit, les règles propres à leur régime seront négociées à part. Mais les marges de manœuvre restent limitées.

Syndicats et employeurs de la profession du spectacle se sont retrouvés jeudi matin pour une première réunion concernant l’assurance chômage des intermittents. Les partenaires sociaux ont jusqu’au 1er juillet pour définir ses nouvelles règles, tant pour le régime général que pour celui des intermittents. Le tout sous une contrainte budgétaire forte et dans un contexte social très compliqué. Le point sur ce dossier qui va s’étendre sur les quatre prochains mois.

Comment vont se passer les négociations sur l’intermittence ?

Renouvellement des acteurs, changement de lieu de rendez-vous. C’est sous le signe de la nouveauté que se sont ouvertes, jeudi matin, les négociations sur les nouvelles règles de l’assurance chômage propres aux intermittents. Pour la première fois, la négociation sur les annexes 8 et 10 de la convention Unédic (définissant les règles applicables aux intermittents du spectacle) va se dérouler «à part».

Lire Plus =>

Intermittents : Le gouvernement joue la montre

— Marie-José Sirach —

spectacle_en_lutteAujourd’hui, les intermittents manifestent à nouveau dans tout le pays contre la convention Unedic et une concertation aux objectifs de plus en plus flous.

Ils n’ont pas renoncé. Et ne sont dupes de rien. Après un été des festivals plus que mouvementé, les intermittents ne désarment pas. Vendredi dernier, ils ont empêché la nouvelle ministre de la Culture, Fleur Pellerin, d’assister à la première de Liliom, au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, appliquant ainsi « la charte des festivals », qui considère tous les membres du gouvernement persona non grata. Il faut dire que l’opération Valls, à quelques jours des festivals, en juin dernier, s’est révélée un tour de passe-passe dont plus grand monde aujourd’hui n’est dupe. La concertation mise en place avec l’ensemble des partenaires sociaux et organisations professionnelles sous la houlette de « trois sages » (Jean-Patrick Gille, Hortense Archambault et Jean-Denis Combrexelle) s’est réunie durant le mois de juillet et, après une « pause » en août – incompréhensible pour bon nombre des intéressés –, ne semble pas pressée de passer à la vitesse supérieure.

Lire Plus =>

Intermittents : la lettre ouverte de Camille Chamoux à François Hollande

intermittenceSur les réseaux sociaux, l’actrice et scénariste des Gazelles a publié un long texte dans lequel elle s’adresse au Président de la République.

Actuellement à l’affiche de Née sous Giscard , Camille Chamoux qui soutient le mouvement des intermittents a publié une lettre ouverte à François Hollande. Dans son spectacle, elle explique combien il est difficile «d’être un génie dans une époque médiocre» et tente de définir le mot «Artiste», ce mot qui fait tant de bruit aujourd’hui. Dans son texte s’adressant directement au Président de la République, elle revient sur ses galères de jeune artiste et sur sa récente réussite puis explique, sans jamais jouer sur le pathos, pourquoi il ne faut pas dénaturer ce statut qui lui tient tant à cœur

«Cher Président de la République Française, Cher François, et même Cher Camarade, comme on s’appelle au PS,

J’aimerais vous parler du plaisir que j’ai à vivre dans notre pays que vous gouvernez depuis deux ans  Et à y exercer le métier que je fais depuis plus de 10 ans.

Lire Plus =>

Intermittents : l’accord dit du 22 mars pénalise les plus précaires

—Par Jean-Michel Ribes (Metteur en scène et directeur du Théâtre du Rond-Point) et Pierre Notte (Auteur associé au Théâtre du Rond-Point) —

clownsMesdames, mesdemoiselles, messieurs, nous sommes des artistes, interprètes et techniciens. Nous sommes affiliés au régime particulier de l’assurance chômage des intermittents du spectacle, c’est-àdire qu’il nous est possible, selon un certain nombre d’heures travaillées dans l’année, de percevoir une indemnité de chômage. C’est le droit de tout salarié. Il s’agit d’un régime spécifique, mais non d’un régime de « privilégiés ».

Les professionnels du spectacle cotisent pour le régime général. Tout salarié doit pouvoir bénéficier des indemnités de chômage à partir d’un certain nombre d’heures travaillées. Pour les intermittents, ces heures travaillées sont discontinues. Il a fallu inventer un mode de calcul spécial. Les intermittents en majorité sont favorables à une réforme de leur système. Mais les propositions portées depuis 2003 par un comité de suivi composé de professionnels et de parlementaires n’ont pas été examinées.

Lire Plus =>

Le régime des intermittents, comment ça marche et pourquoi ça coince?

clownsDÉCRYPTAGE – Les intermittents du spectacle, artistes ou techniciens, bénéficient d’un régime d’indemnisation particulier, destiné à compenser la précarité de leur statut. Le Medef a jeté un pavé dans la mare en proposant mi-février la suppression de ce système, pointant du doigt son coût important.

Qu’est-ce que le régime des intermittents?

Pour prendre en compte le mode de fonctionnement du secteur de la culture, où l’emploi précaire est légion, l’indemnisation des intermittents est régie par des règles spécifiques, regroupées dans les annexes 8 (ouvriers et techniciens) et 10 (artistes) de la convention d’assurance chômage. Ce régime permet aux artistes et techniciens du spectacle de bénéficier d’une indemnité chômage pendant leurs périodes d’inactivité. En 2012, environ 112.000 personnes ont été indemnisées au titre de ce régime. Les intermittents représentent deux tiers des effectifs salariés du spectacle et 3,5% des allocataires de l’assurance chômage.

Lire Plus =>