Étiquette : Hélène Lemoine

Françoise Hardy : une vie en mélodie et en étoiles

— Par Hélène Lemoine —

Une carrière éclectique et talentueuse
Après des années de lutte contre le cancer, la célèbre chanteuse Françoise Hardy s’est éteinte ce mardi à l’âge de 80 ans, a annoncé son fils Thomas Dutronc sur les réseaux sociaux. Icône yéyé et figure incontournable de la pop culture, elle a marqué de son style singulier cinquante ans de musique française.

Françoise Hardy n’aimait pas son premier album, le trouvant désuet. Pourtant, c’est avec ce disque que sa carrière décolle, grâce à la ballade « Tous les garçons et les filles », composée par elle-même, qui conquit le monde entier. Ce morceau incarne la jeune femme romantique et mélancolique, une image qui restera gravée dans les mémoires.
Des Collaborations Prestigieuses et des Expériences Musicales Variées

De Serge Gainsbourg à Patrick Modiano en passant par Michel Berger, Hardy a travaillé avec les plus grands. Elle a exploré divers genres musicaux, du rock avec des enregistrements en Angleterre aux côtés de Jimmy Page et Jeff Beck, à la bossa nova avec l’album « La Question », sans oublier le funk avec « Musique Saoule » en collaboration avec Michel Jonasz.

→   Lire Plus

Les Docs de La grande librairie : Colette

Diffusion : Mercredi 29 mai 2024 à 21h sur France 5

Ce mercredi 29 mai, « Les Docs de La Grande Librairie » consacre son cinquième volet à une figure emblématique de la littérature française : Colette. Réalisé par Catherine Aventurier et Margaux Opinel, ce documentaire inédit propose une exploration profonde et sensible de la vie et de l’œuvre de Colette, l’une des écrivaines les plus appréciées des Français.

Une vie de liberté et de paradoxes

Colette, de son vrai nom Sidonie-Gabrielle Colette, est célèbre pour ses œuvres devenues des classiques, telles que « Claudine à l’école », « Chéri », « Le Blé en herbe » et « Gigi ». Elle a écrit environ soixante ouvrages, plus de deux mille articles de presse et une abondante correspondance couvrant plus d’un demi-siècle. Pourtant, au-delà de son impressionnante production littéraire, Colette incarne une figure de liberté et de paradoxe. Insaisissable et féroce, elle mène sa vie littéraire, artistique et amoureuse en s’affranchissant des conventions et des attentes, forgeant ainsi une trajectoire unique et souvent scandaleuse.

Une émancipation totale des codes

Colette a toujours suivi une seule ligne de conduite : la sienne.

→   Lire Plus

« Emilie Schindler : une liste, une héroïne”, un documentaire d’Annette Baumeister

Lundi 20 mai à 23h45 sur Arte & disponible jusqu’au 18 août 2024

Émilie Schindler : l’héroïne de l’ombre

— Par Hélène Lemoine —

Dans le film de Steven Spielberg de 1993, elle n’apparaît que dans de rares scènes, toujours réduite au rôle d’épouse trompée et délaissée. Ce qu’elle était. Mais pas que. Un documentaire diffusé ce lundi 20 mai au soir à 23h45 sur Arte redonne enfin sa juste place à Émilie Schindler, l’épouse d’Oskar Schindler, connu du grand public grâce au film « La Liste de Schindler ».

L’histoire a retenu que ce dirigeant d’entreprise d’armement à Brünnlitz, dans l’actuelle République tchèque, avait permis le sauvetage de 1 200 juifs des camps de concentration, en les faisant travailler, dans des conditions moins indignes qu’ailleurs, dans son usine. Mais sa femme est restée dans l’ombre alors qu’elle a fait partie intégrante du projet.

« Le film de Spielberg a complètement dépossédé Émilie Schindler de sa version des faits, insiste l’historienne Kirsten Heinsohn, qui intervient dans le documentaire. Ça ne s’est pas passé comme ça. » « Elle était bien plus qu’une simple épouse bafouée », insiste une fille de rescapés de l’Holocauste.

→   Lire Plus

« La Couleur de l’Esclavage », un documentaire de Patrick Baucelin

Une plongée sobre mais profonde dans l’horreur de l’histoire
Le documentaire « La Couleur de l’Esclavage », réalisé par Patrick Baucelin, offre une exploration détaillée et précise de l’horreur de l’esclavage colonial. Avec une durée de 1 heure et 33 minutes, ce film documentaire, à la fois dramatique et historique, révèle les souffrances endurées par des millions de captifs africains pendant plus de quatre siècles.

Entre le XVIe et le XIXe siècle, des milliers de convois transportant entre 300 et 450 captifs africains traversèrent l’océan Atlantique, avec plus d’un million d’entre eux perdant la vie au cours de ce voyage inhumain vers les Antilles. Ce documentaire plonge profondément dans les réalités brutales de l’esclavage colonial, décrivant avec précision les conditions inhumaines à bord des bateaux négriers et la vie quotidienne des esclaves dans les plantations.

Patrick Baucelin, réalisateur martiniquais, a entrepris cette démarche conscient du besoin urgent de témoigner de cette tragédie historique. Son film, autofinancé et tourné en trois ans et demi avec la participation de 222 bénévoles, offre une représentation authentique et détaillée de l’histoire de l’esclavage dans les Caraïbes.

→   Lire Plus

Ali Boulo Santo Cissoko en tournée en Martinique!

Du 18 mai au 29 juin 2024!

Ali Boulo Santo Cissoko, connu sous son nom de naissance Dieourou Cissoko, est un musicien sénégalais né à Thiès en 1974, au sein d’une illustre lignée de griots mandingues. Sa passion pour la kora, héritée de son père Bakary et influencée par son grand-père Soundioulou Cissoko, « le roi de la kora », s’éveille dès son plus jeune âge.

Dès l’âge de 13 ans, il fait ses premiers pas sur la scène internationale en participant au premier festival contre l’Apartheid sur l’île de Gorée, aux côtés de figures emblématiques telles que Mory Kanté, Youssou NDour et Johnny Clegg. Sa rencontre avec le trompettiste de jazz Jimmy Owens lors du tournage du documentaire « Gorée, l’île du Grand-Père » marque le début d’une carrière prometteuse.

Formé au Conservatoire National de Musique de Dakar, Ali Boulo Santo se distingue rapidement comme un virtuose de la kora, devenant Maître de Kora à seulement 18 ans. Au-delà de la kora, il explore également d’autres instruments traditionnels d’Afrique de l’Ouest, enrichissant ainsi son répertoire musical.

Sa contribution la plus marquante à l’évolution de la musique mandingue est sans aucun doute l’introduction de la pédale d’effet sur la kora, une innovation qui lui permet d’explorer de nouveaux horizons sonores.

→   Lire Plus

Alice Munro: une vie en mots

— Par Hélène Lemoine —

Alice Munro, cette nouvelliste de très grand talent, s’est éteinte paisiblement le 13 mai, dans sa maison de Port Hope, en Ontario, à l’âge de 92 ans. Son départ laisse un vide dans le monde littéraire, mais son héritage, lui, demeure pour toujours.

Née Alice Ann Laidlaw le 10 juillet 1931 à Wingham, dans la province de l’Ontario, Munro a su capturer l’essence même de la vie canadienne à travers ses écrits. Elle était une enfant du pays, élevée dans le comté rural de Huron, où chaque recoin semblait être une source d’inspiration inépuisable. Dans ces vastes étendues, où les silences en disaient parfois bien plus long que les mots, elle a puisé les histoires qui ont façonné son œuvre exceptionnelle.

C’est dans ce décor pittoresque, imprégné de neige et de puritanisme, que Munro a forgé son style unique. Ses récits, souvent teintés de mélancolie, dépeignent avec une précision saisissante la vie quotidienne de femmes ordinaires, mais pourtant si extraordinaires dans leur simplicité. À travers elles, elle explorait les méandres de l’âme humaine, dévoilant ses joies, ses peines, ses regrets, et parfois même ses noirceurs les plus profondes.

→   Lire Plus

Le Festival de Cannes : tout un programme!

Du mardi 14 mai au samedi 25 mai 2024

— Par Hélène Lemoine —

Un peu d’histoire

Le Festival de Cannes, incarnation du glamour et de la grandeur cinématographique, s’érige aujourd’hui en un événement culturel d’une importance mondiale incontestable. Sa réputation s’enracine dans une histoire riche, débutant officiellement en 1946, mais dont les prémices remontent à huit ans plus tôt.

En 1938, la Mostra de Venise, première compétition internationale dédiée au cinéma, subit les pressions politiques de l’Allemagne nazie, conduisant à une controverse majeure dans l’attribution des récompenses. Cet épisode déclenche le désir de créer un événement cinématographique libre de toute ingérence politique.

Philippe Erlanger, alors membre du jury français à la Mostra de Venise, envisage dès son retour en France l’organisation d’un festival cinématographique indépendant. Soutenu par des personnalités politiques françaises telles que Jean Zay et Albert Sarraut, le projet prend forme rapidement.

En mai 1939, Cannes est choisie comme ville hôte du festival, succédant à Biarritz, dans un contexte de rivalité avec Venise et d’aspiration à une aura hollywoodienne. Cependant, le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale anéantit les espoirs d’une première édition réussie.

→   Lire Plus

La mort de Paul Auster

— Hélène Lemoine —

Paul Auster, une figure incontournable de la littérature contemporaine, a laissé derrière lui un héritage littéraire aussi riche que diversifié. Né le 3 février 1947 à Newark, New Jersey, il a grandi dans un environnement imprégné de culture et de littérature, façonnant ainsi ses aspirations précoces d’écrivain. C’est à l’adolescence, après avoir été profondément touché par la lecture de « Crime et Châtiment » de Dostoïevski, qu’il découvre sa vocation pour l’écriture, une révélation qui l’accompagnera toute sa vie.

Durant ses années d’études à Columbia University dans les années 1960, Auster s’immerge dans les littératures française, anglaise et italienne, élargissant ainsi son champ de connaissances et nourrissant son esprit d’une diversité culturelle précieuse. Parallèlement, sa passion pour le baseball, héritage familial, se mêle intimement à sa vie intellectuelle, créant un équilibre entre deux univers qui, en apparence, pourraient sembler inconciliables, mais qui se rejoignent dans l’expression de sa sensibilité artistique.

Paris devient ensuite le théâtre de sa vie et de son épanouissement artistique entre 1971 et 1974. Là, il se plonge dans la traduction d’œuvres majeures de la littérature française, nourrissant son esprit de la richesse et de la profondeur des mots des grands auteurs français.

→   Lire Plus

Trois artistes martiniquais nommés à la cérémonie des Flammes 2024

Jeudi 25 avril au Théâtre du Châtelet
— Par Hélène Lemoine —

La deuxième édition des Flammes, également connue sous le nom de Flammes Awards, s’annonce comme un événement incontournable dans le paysage musical français. Célébrant les cultures urbaines, cette cérémonie prestigieuse récompense les artistes, producteurs et compositeurs évoluant dans les sphères du rap, du R&B et de la nouvelle pop. Elle vise à combler un vide dans le paysage des récompenses musicales françaises en offrant une vitrine aux talents souvent sous-représentés dans les grands médias et les cérémonies traditionnelles.

Initiée en 2023 par les médias de culture populaire Yard et Booska-P, en partenariat avec Spotify, cette cérémonie a rapidement suscité l’intérêt et l’enthousiasme des amateurs de musique urbaine. Elle s’est imposée comme un rendez-vous annuel incontournable, attirant l’attention des artistes, des fans et des acteurs de l’industrie musicale.

La Martinique, haut lieu de la culture caribéenne, se distingue une fois de plus avec dix pré-nommés pour cette édition. Parmi eux, trois artistes émergent avec des nominations significatives. Kalash, originaire de la Martinique mais ayant grandi à Strasbourg, a marqué les esprits avec ses sonorités uniques mêlant reggae, dancehall et rap.

→   Lire Plus

« Jérôme Bel par … » en version 972

Jeudi 11 avril / 19h30 / Tropiques-Atrium

— Par Hélène Lemoine —

Dans « Jérôme Bel par Jérôme Bel », le célèbre danseur et chorégraphe français nous plonge dans l’intimité de sa vie artistique et personnelle. Né le 14 octobre 1964 à Montpellier, Bel découvre sa passion pour la danse contemporaine lors du Festival d’Avignon en 1983, où il est profondément marqué par les œuvres de Pina Bausch et Anne Teresa De Keersmaeker. Cette rencontre avec la scène le pousse à étudier la danse au CNDC d’Angers, de 1984 à 1985.

Sa carrière, à la fois riche et diversifiée, témoigne de sa créativité et de son audace. En tant que danseur, il collabore avec de grands chorégraphes en France et en Italie avant de se lancer dans la chorégraphie lui-même. Son approche minimaliste, provocatrice et ludique remet en question les conventions du spectacle. Des pièces telles que « Nom donné par l’auteur » ou « Jérôme Bel » explorent des concepts novateurs, tandis que « The Show Must Go On » réunit vingt interprètes sur scène, dans une fusion audacieuse de chansons pop et de mouvements contemporains.

→   Lire Plus

Violences sexuelles : 86 % de classements sans suite

— Par Hélène Lemoine —

Dans son étude minutieuse sur le traitement judiciaire des violences sexuelles et conjugales en France, Maëlle Stricot, doctorante à l’Ecole d’économie de Paris et affiliée à l’Institut des politiques publiques, présente une analyse exhaustive, mettant en lumière des données essentielles pour une meilleure compréhension de ces problématiques complexes et urgentes. En se basant sur des données administratives couvrant la période de 2012 à 2021, cette recherche offre un regard approfondi sur les tendances, les défis et les évolutions dans la réponse judiciaire à ces formes de violence.

Malgré l’élan de prise de conscience généré par le mouvement #MeToo en 2017, les violences faites aux femmes demeurent une réalité alarmante dans la société française. L’analyse révèle que, bien que le nombre d’affaires portées devant la justice ait augmenté au fil des ans, le taux de classement sans suite demeure élevé, touchant 86% des cas de violences sexuelles et 72% des cas de violences conjugales. Ce constat soulève des questions sur l’efficacité du système judiciaire dans la protection des victimes et la lutte contre ces crimes.

Une exploration plus approfondie révèle que ces classements sans suite sont souvent attribués à un manque de preuves suffisantes pour caractériser l’infraction, plutôt qu’à l’incapacité à identifier les auteurs.

→   Lire Plus

Cannabis — Une enquête de Mathieu Kassovitz et Antoine Robin

Mardi 2 avril à 21.05 sur France 5

— Par Hélène Lemoine —

Le documentaire « Cannabis », réalisé par Mathieu Kassovitz en collaboration avec Antoine Robin, se présente comme une exploration approfondie et nuancée de la question complexe du cannabis, une substance omniprésente dans la société contemporaine. En se concentrant sur la France, où la consommation de cannabis est élevée malgré une législation répressive, les réalisateurs élargissent leur champ d’investigation à plusieurs pays qui ont fait le choix de légaliser cette drogue, notamment le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Thaïlande, le Maroc et l’Espagne.

Le documentaire commence par mettre en évidence le paradoxe français : bien que la loi soit particulièrement sévère envers l’usage et la possession de cannabis, la France compte le plus grand nombre de consommateurs en Europe, avec plus de six millions de personnes, dont un tiers ont moins de 25 ans. Cette situation soulève des questions essentielles sur l’efficacité de la politique répressive et sur la pertinence de cette approche face à un phénomène de consommation si répandu.

Pour mieux comprendre les enjeux entourant le cannabis, Kassovitz et Robin ont entrepris un périple à travers différents pays, rencontrant une multitude d’acteurs impliqués dans cette problématique.

→   Lire Plus

Le Christ : à quoi ressemblait-il?

— Par Hélène Lemoine —

Le débat sur l’origine ethnique et l’apparence de Jésus est un sujet complexe qui suscite un intérêt soutenu depuis les débuts du christianisme. Malgré l’absence de descriptions physiques explicites dans les écritures du Nouveau Testament avant sa crucifixion, l’image de Jésus et son origine ethnique ont été largement discutées et interprétées à travers les âges. Cette question soulève des enjeux théologiques, historiques, artistiques et socioculturels qui méritent une analyse approfondie.

Selon les récits bibliques, Jésus est né à Bethléem en Judée, une région de l’actuelle Cisjordanie, ce qui suggère une origine ethnique moyen-orientale typique de l’époque. Cependant, les représentations traditionnelles de Jésus, largement répandues dans l’art occidental, le dépeignent souvent comme un homme blanc aux traits européens, ce qui soulève des questions sur l’exactitude historique de ces images.

Au fil des siècles, des théories diverses ont été avancées pour tenter de déterminer l’origine ethnique de Jésus. Au Moyen Âge, certains documents prétendument détaillant l’apparence de Jésus circulaient, mais beaucoup d’entre eux sont aujourd’hui considérés comme des faux. Des arguments théologiques ont également été avancés, certains affirmant que Jésus devait incarner une beauté idéale, tandis que d’autres soulignaient son humanité et son humble origine.

→   Lire Plus

« À un endroit du début » : Un voyage intime à travers les racines et les révolutions

Vendredi 22 mars à 19h30 à Tropiques-Atrium

— Par Hélène Lemoine —

Dans le spectacle captivant « À un endroit du début », Germaine Acogny, pionnière de la danse africaine contemporaine, invite le public à un voyage profondément personnel à travers ses racines, ses révolutions et ses identités plurielles. Accompagnée par le metteur en scène talentueux Mikaël Serre, Acogny transcende les frontières de la danse, du théâtre et du cinéma pour révéler une histoire aussi captivante que révélatrice.

Dès les premières lignes, le spectateur est plongé dans l’univers complexe et envoûtant de Germaine Acogny. Fille d’un fonctionnaire colonial et petite-fille d’une prêtresse Yoruba, elle explore les intersections de sa propre histoire avec celle de l’Afrique tout entière. À travers une chorégraphie émouvante, des récits intimes et des projections visuelles, Acogny dessine le portrait d’une femme en quête de ses origines, de sa voix et de son héritage.

Le spectacle est un manifeste vibrant pour le respect des traditions africaines et la beauté intemporelle de ses rituels. Acogny et Serre défient les conventions et réinventent le récit autobiographique en fusionnant les influences occidentales et africaines.

→   Lire Plus

Aya Nakamura ou la symphonie d’une vie et d’une voix

— Par Hélène Lemoine —

Au cœur de la ville bruyante de Bamako, au Mali, le 10 mai 1995, Aya Nakamura voit le jour. Elle est née dans un berceau de culture et de tradition, imprégnée des mélodies envoûtantes des griots, ces conteurs-chanteurs qui tissent les récits de l’histoire avec les notes de leurs voix. Son nom, Aya Nakamura, résonne comme une mélodie, un prélude à une carrière musicale qui transcendera les frontières.

Cependant, son destin la mène loin de ses terres natales. Alors qu’elle est encore une enfant, ses parents décident de déménager en France, cherchant de nouvelles opportunités pour leur famille. Aya Nakamura grandit dans la banlieue animée d’Aulnay-Sous-Bois, où les sons de sa nouvelle vie se mêlent aux échos lointains de sa patrie africaine.

Dans ce foyer baigné de musique, Aya nourrit sa passion pour l’art dès son plus jeune âge. Inspirée par l’héritage musical de sa famille, elle explore les différents styles et genres, forgeant ainsi son identité artistique unique. Son nom de scène, Nakamura, est un hommage à son admiration pour Hiro Nakamura, un personnage de la série télévisée « Heroes », dont les pouvoirs s’étendaient au-delà des limites du temps et de l’espace.

→   Lire Plus

Urgence obésité : Un cri d’alarme pour la santé des Antillais et Guyanais

— Par Hélène Lemoine —

Aux Antilles et en Guyane, l’obésité s’est transformée en une menace criante pour la santé publique, touchant plus de la moitié de la population. Face à cette situation préoccupante, le journaliste et écrivain André Berthon a lancé un appel vibrant à la conscience collective à travers son dernier ouvrage intitulé « Alerte Obésité!» (Caraibeditions.)

André Berthon expose les faits alarmants : un manque d’activité physique et une alimentation inadaptée sont les principaux coupables de cette épidémie, frappant particulièrement les femmes et mettant en péril la santé des enfants et des adolescents. Les conséquences de l’obésité ne sont pas à prendre à la légère, allant des maladies cardiaques aux troubles sexuels, compromettant ainsi l’espérance de vie des générations à venir.

L’auteur souligne l’urgence de la situation, déplorant le manque de sensibilisation et d’actions concrètes de la part des autorités. Il interpelle les consciences individuelles et collectives, pointant du doigt le manque d’initiatives pour contrer ce fléau. Les femmes, en particulier les jeunes, sont les plus touchées, et la pandémie de COVID-19 a probablement accentué le problème.

→   Lire Plus