Étiquette : Dali Benssalah

« Tropique de la violence », film de Manuel Schapira

/ 1h 32min / Drame
Par Manuel Schapira, Manuel Schapira
Avec Gilles-Alane Ngalamou Hippocrate, Céline Sallette, Dali Benssalah

Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Mayotte, territoire oublié de la République. À la mort de sa mère, le jeune Moïse rejoint un bidonville peuplé de mineurs entièrement livrés à eux-mêmes. Il y fait la rencontre de Bruce, chef de clan tyrannique et imprévisible. Sur cette île en train de s’embraser, le destin de Moïse bascule.

Lire  aussi : Lire « Tropique de la violence. » de Natacha Appanah — Par Françoise Dô (*)—

La presse en parle :
Le Parisien par La Rédaction
Le film, fin et délicat, ne juge pas, il montre la réalité. Crue et implacable.

Les Fiches du Cinéma par Isabelle Boudet
À travers le destin du bien nommé Moïse, le film plonge dans la vie d’une certaine jeunesse de Mayotte, entre drogue et pauvreté. Jouant des contrastes lors de scènes nocturnes intenses, l’auteur dévoile l’envers du paradis. Quand luxuriance rime avec violence.

CinemaTeaser par Rose Piccini
Tropique de la violence a l’immense mérite d’être la première production française tournée à Mayotte-même, de montrer la richesse culturelle et esthétique de l’île et de poser, un peu malgré lui, le problème de l’uniformité des représentations dans la production hexagonale.

→   Lire Plus

«Tropique de la violence» : une plongée dans le quotidien des mineurs isolés des bidonvilles de Mayotte

— Par Pauline Conradsson —

Âpre et bouleversant, le film de Manuel Schapira, inspiré du livre éponyme de Nathacha Appanah, nous plonge dans le quotidien ultra-violent des mineurs isolés des bidonvilles de Mayotte. Une claque

Qu’il est dur à regarder ce film ! Abrupt, cru, violent, il nous retourne comme rarement, abordant le sujet des mineurs isolés des bidonvilles de Mayotte, le plus jeune et le plus pauvre des départements français. Dans « Tropique de la violence », long-métrage de Manuel Schapira tiré du livre éponyme de Nathacha Appanah, on suit Moïse, un jeune collégien de l’île. Venu des Comores, il a débarqué, tout bébé, avec ses parents, à bord d’un « kwassa-kwassa », ces petits bateaux de pêche à moteur conduits par un passeur, pour chercher une vie meilleure. Comme des milliers de gens, chaque année.

Lire « Tropique de la violence. » de Natacha Appanah — Par Françoise Dô

À peine arrivé à Mayotte, sa mère l’a abandonné. Une infirmière française l’a adopté. Quand celle-ci meurt brutalement d’un AVC, la vie du garçon bascule. Il s’enfuit, loin de ce milieu protégé.

→   Lire Plus