Étiquette : Christian JULIEN

Petites Formes 2022 : Frankito

Zantray

— Par Selim Lander —

Une pièce en créole guadeloupéen heureusement surtitré, y compris pour les Martiniquais car il diffère suffisamment de celui d’ici pour entraîner quelques difficultés de compréhension. Zantray, inspirée d’un fait divers, met en scène deux personnages, mari et femme, dans la chambre de l’asile où le premier est enfermé. Pourquoi ? C’est évidemment l’intérêt de la pièce que de différer la réponse aussi tard que possible. Et, de fait, après que la réponse sera donnée il y aura une baisse inévitable de l’intensité dramatique que les quelques révélations qui suivront ne parviendront pas à compenser tout à fait. Quoi qu’il en soit, la première partie avec le mari seul sur le plateau est particulièrement brillante. L’homme enfermé « rumine ses rancœurs », comme le précise le programme, mais il le fait avec un bagout, un humour tels qu’on est constamment fasciné, suspendu à ce qu’il va dire. Le créole est une langue imagée, où abondent les proverbes, ce qui la rend particulièrement savoureuse. Et elle est ici merveilleusement servie par Christian Julien.

Avec l’apparition de la femme la pièce se transforme un affrontement qui n’empêche pas des retours de tendresse, ce qui nous vaut un moment de danse « collé-serré » agréablement sensuel.

→   Lire Plus

« Zantray », de Frankito, m.e.s. Frank Salin

Vendredi 25 mars 19h Tropiques-Atrium

« Sé kouto sèl ki sav sa ki an kè a jiwomon ». « Seul le couteau sait ce qui se cache dans le coeur du potiron ». (Proverbe créole)

Enfermé dans un hôpital psychiatrique, José rumine ses rancoeurs, hanté par le geste fou qui l’a conduit dans la chambre où il croupit depuis des mois.
Ivre de colère et de désespoir, Marie-Paule, sa femme, lui rend visite pour lui arracher les explications de son acte et assouvir sa vengeance…

Zantray questionne la part de violence logée au coeur de la famille, du couple et de chacun d’entre nous. C’est une comédie dramatique en un acte qui mêle la flamboyance de la langue créole à la fulgurance d’un humour au vitriol.

Après le succès de leur précédente pièce de théâtre, Bòdlanmou pa lwen (L’amour à l’horizon), qui a sillonné la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et l’Ile-de-France, Frankito et la Compagnie du Grand Carbet présentent leur nouvelle création.
Zantray est une oeuvre pluridisciplinaire qui convoque musique, danse et vidéo pour mieux explorer un sujet qui demeure d’une terrible actualité : les violences conjugales et intrafamiliales.

→   Lire Plus

« Monsieur de Pourceaugnac » de Molière

— Par Laurence Aurry —

 

Par la Compagnie STAR THEATRE

de_pourceaugnacThéâtre Aimé Césaire, les 15,16, 17 et 18 avril 2009
Monsieur de Pourceaugnac fait partie des comédies grinçantes de Molière que l’on classe communément parmi les farces. Moins connue que ses autres comédies ballets, L’Amour médecin, Le bourgeois gentilhomme ou l’incontournable Malade imaginaire, elle est aussi souvent moins appréciée. Les personnages n’ont pas de profondeur humaine, tout préoccupés qu’ils sont à jouer des mauvais tours à Mr de Pourceaugnac ; ils rivalisent seulement d’imagination et de perfidie. Même le couple de jeunes amoureux, par sa férocité et son acharnement n’arrive pas à attirer notre sympathie. Quant à Mr de Pourceaugnac, doit-on le considérer comme une victime ou comme le parfait ridicule justement puni de sa prétention et de sa bêtise ? Molière se garde bien de nous répondre. C’est au metteur en scène de faire des choix, de trouver la tonalité propre à donner sens à cette pièce assez déconcertante. La Compagnie STAR THEATRE a su habilement relever ce défi sans tomber dans le convenu et sans perdre non plus la dimension comique de la pièce.

→   Lire Plus