Étiquette : Avortement

L’ONU appelle les pays touchés par le Zika à autoriser la contraception et l’avortement

zika_transmissionBeaucoup de pays touchés fortement par le virus Zika conseillent simplement aux femmes de ne pas tomber enceinte. Mais l’ONU incite plutôt ces pays, très catholiques, à respecter le droit des femmes en les autorisant à avorter et en leur donnant l’accès à des moyens de contraception.

“Comment peuvent-ils demander à ces femmes de ne pas tomber enceintes, mais ne pas leur offrir la possibilité d’empêcher la grossesse”, a déclaré la porte-parole Cecile Pouilly du Haut commissariat aux droits de l’Homme devant la presse… C’est que Zika est soupçonné de provoquer de malformations congénitales lorsqu’il infecte des femmes enceintes.
Le Haut commissariat aux droits de l’Homme a en particulier visé les Etats d’Amérique du Sud, dont beaucoup n’autorisent ni l’avortement, ni la pilule contraceptive, et qui ont plutôt conseillé aux femmes l’abstinence…
le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a estimé que ce conseil n’avait aucune utilité et qu’il valait bien mieux respecter le droit des femmes en leur donnant l’accès aux méthodes de planning familial.

“Le conseil adressé aux femmes de retarder la grossesse ignore le fait que beaucoup d’entre elles n’ont tout simplement pas le pouvoir de décider si ou quand elles veulent tomber enceinte dans un environnement où la violence sexuelle est monnaie courante”, a Zeid Ra’ad Al Hussein dans un communiqué.

→   Lire Plus

Avortement : No pasaran !

osez_le_feminisme—Par Hélène Demilly et Anne-Cécile Mailfert, pour Osez Le Féminisme ! —

En ce début d’année 2014, l’horizon international voit se dessiner un contexte particulièrement menaçant pour le droit fondamental des femmes à disposer d’elles-mêmes.

La Tunisie vient d’adopter dans son projet de Constitution un article qui dispose que « le droit à la vie est sacré », formulation imprécise et ambivalente qui laisse craindre de futures interprétations contraires aux droits des femmes, malgré la consécration de l’égalité « entre citoyens et citoyennes » dans ce texte.
Au même moment, en Suisse, un référendum d’initiative populaire propose de supprimer le remboursement de l’IVG par l’assurance maladie. Intitulé « financer l’avortement est une affaire privée », il sera soumis au vote le 9 février.
En Espagne enfin, le projet de loi du gouvernement Rajoy vise à supprimer le droit à l’avortement. Si celui-ci venait à être approuvé par le Parlement, ce serait pour les Espagnoles la fin de leur liberté de choix, marquant une brutale régression dans un pays qui possède l’une des législations les plus avancées au monde dans ce domaine.

→   Lire Plus

La détresse des femmes, fruit d’une histoire de lutte !

— Par Véronique Séhier (co-présidente du Planning Familial) et Carine Favier (co-présidente du Planning Familial) —

occupe-toi_de_ton_rosaireLe terme « détresse » apparaît en 1974. A cette époque, les femmes qui le pouvaient avortaient à l’étranger. Des avortements clandestins avaient lieu en France où les femmes et les médecins qui le pratiquaient, risquaient la peine de prison. Dans ce contexte, il s’agissait de «mettre fin à une situation de désordre et d’injustice et d’apporter une solution mesurée et humaine à un des problèmes les plus difficiles de notre temps ».

Il est connu que des services sociaux, des médecins, des miltants et des militantes, aidaient des femmes à avorter. Le terme de « détresse » s’est justifié alors pour obtenir le consensus parlementaire permettant que l’avortement soit toléré en France pour mettre fin à une situation où la loi répressive était ouvertement bafouée, voire ridiculisée…

→   Lire Plus