L’Atelier

Jeudi 18 janvier à 19h30. Madiana V.O.

De Laurent Cantet
Avec Marina Foïs, Matthieu Lucci, Warda Rammach
Genre Drame
Nationalité français

Synopsis :
La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière connue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l’anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia, que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire.

 La presse en parle :

aVoir-aLire.com par Claudine Levanneur

Le portrait radical et subtil d’une génération perdue. Passionnant !

 Femme Actuelle par Amélie Cordonnier

Un film bouleversant et lumineux.

L’Express par Eric Libiot

Cantet, qui n’oublie jamais le romanesque (personnages, péripéties…), filme droit et juste, ne juge pas, n’élude rien et décrypte ces glissements. La société est responsable, mais elle est ce qu’on en fait. Passionnant, effrayant.

L’Humanité par Dominique Widemann

Atelier ou laboratoire, confinement des solitudes ou horizons de mer, compte la farouche volonté de travailler en commun.

Libération par Anne Diatkine

Avec “L’Atelier”, des coudées au-dessus d’”Entre les murs”, car irrésolu, Cantet continue d’inventer un cinéma qui échappe à tout message, à toute thèse, et qui ne se laisse attraper par aucun filet idéologique. Un cinéma joyeusement politique.

Marianne par Olivier de Bruyn

La prestation de la comédienne n’est pas pour rien dans la réussite exceptionnelle de ce film qui, en évitant le didactisme, dresse l’un des plus passionnants portraits de la France contemporaine vus récemment sur les écrans.

Positif par Eric Derobert

(…) un magnifique portrait de groupe, ancré dans le réel, dessinant le tableau inquiet et pourtant lumineux d’une jeunesse confrontée à une vie déjà écrite et sans perspectives.

Sud Ouest par Sophie Avon

C’est l’une des choses les plus fortes de cet “Atelier”, la sensibilité avec laquelle le récit déroule sa pelote de fil sans jamais esquiver ni le portrait de groupe, ni le portrait singulier, ni celui d’une France contemporaine et tiraillée par ses conflits actuels, ni la relation de tous avec Olivia, ni celle que la romancière a en particulier avec Antoine.

Télérama par Guillemette Odicino

Une jeunesse qu’il va falloir écouter, sans la juger, à la manière de Laurent Cantet. Voici par La Rédaction Un regard intelligent, sensible… 20 Minutes par Stéphane Leblanc Reconnaissons-le tout de go, Marina Foïs est parfaite, entre assurance et inquiétude.

Bande à part par Olivier Pélisson

Ultra-intense, ce récit confronte un jeune en insertion à une femme écrivain en vogue dans le cadre d’un atelier d’écriture. Le soleil méditerranéen brûle. Les frustrations pèsent. Le déterminisme social plane. Et Laurent Cantet transcende ce récit naturaliste en une épopée intime et fulgurante.