Cirque

La 33e édition du Festival CIRCa, une édition singulière et solidaire

Auch – du 16 au 25 octobre 2020

Évènement majeur dans le paysage culturel national et européen, fortement ancré sur son territoire, le Festival CIRCa est depuis 33 ans le rendez-vous des passionnés de cirque. Il rassemble à Auch, pendant 10 jours, l’ensemble de la filière cirque (artistes, jeunes des écoles de cirque, programmateurs) ainsi qu’un large public. Il a su s’imposer, grâce au soutien de ses partenaires et des publics, comme le rendez-vous incontournable du secteur circassien en France et au-delà.

Mais nul doute que cette 33e édition ne ressemblera à aucune autre et nous sommes heureux que dans le contexte actuel, le Festival puisse se tenir et célébrer le cirque dans toute sa diversité et ses audaces.

 Certes il nous a fallu repenser le format de cette édition en nous adaptant aux mesures sanitaires en vigueur : réduction de jauges, réduction d’une partie des animations autour du Festival, moins de spectacles et de représentations. Nous faisons cependant tout notre possible pour que l’esprit de dialogue, d’échanges et de convivialité souffle une fois de plus dans la capitale gasconne pour témoigner de la créativité dont fait preuve le cirque, contre vents et marées.

Lire Plus =>

Cirqu’ulez, il y a tout à voir

 Du 14 au 18 février 2020 :  Les arts circassiens à Tropiques-Atrium

Humanoptère

Mardi 18 févier 2020 à 19 h – salle Frantz Fanon

Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

Cie La Main de l’Homme

Humanoptère met en évidence l’absurdité, les dérives, qui font du travail quotidien autant une souffrance qu’une libération.

Comment le corps se transforme ? Devient-on « animal » tel des bêtes de travail ou bien nos tâches permettent-elles de nous émanciper ?

Humanoptère n’est pas une réponse, mais une tentative de sublimer notre effort au travail et ainsi questionner notre engagement dans nos métiers, nos fonctions sociales, comme individu et comme groupe.

Lire Plus =>

« Appuie-toi sur moi », une fort jolie proposition

— par Janine Bailly —

Ce pourrait être une histoire somme toute assez banale : ils se rencontrent, ils se découvrent, ils s’aiment et se haïssent tour à tour… Est-ce qu’ils vont se séparer, et qui, d’Elle ou de Lui, qui donc abandonnerait l’autre ? Mais voilà, derrière l’ordinaire des jours, et si l’on déchire le rideau des apparences, tant de choses essentielles mûrissent et se disent, ou avortent et se taisent, au sein du couple !

Virginie Le Flaouter et Vincent Maillot, dans une mise en piste de Gilles Cailleau (de la « Compagnie Attention Fragile »), échangent pour la première fois leur île de La Réunion contre la nôtre. Cette richesse, cette complexité, ces difficultés et écueils de la vie à deux, ils nous les rendent sensibles, nous permettent de les visualiser par une conjonction d’arts différents et complémentaires : paroles et musiques en live, jeux de lumières, jeux du double corps au sol, acrobaties aériennes sur et autour du mât dressé au centre de la piste. Car piste il y a bien, octogonale, aux côtés délimités par des rampes de spots répondant à ceux disposés en hauteur.

Lire Plus =>

« Réminiscences » : danser la vie, l’amour, la mort

— par Janine Bailly —

Bruit de couloir

Lui, c’est Clément Dazin. Tellement humain. Tellement proche. Il entre seul en scène, dans le sombre du plateau nu. Seule la lumière viendra dans cette obscurité initiale, que scande l’orage éclaté sur la bande-son, viendra définir des espaces où mouvoir le corps vêtu de noir et ses “partenaires”, trois balles claires de jonglage, que les mains animent mais qui de temps à autre semblent s’échapper pour vivre de leur vie propre. Le danseur-jongleur sera donc comme enserré dans les filets de clarté, faisceau horizontal à suivre, en une marche articulée, décomposée et cassée par des ruptures brusques de rythme, qui évoque — dans sa lenteur et concentration — autant certaines figures du kabuki  ou du bûto, que d’autres issues du hip-hop. Carré à arpenter ainsi sur son périmètre. Cercle où se coucher et continuer au sol la danse jonglée, de souffrance et de solitude.

Car seul, le comédien le restera, interprétant « Bruit de couloir », étrange spectacle à la tonalité tragique, né d’une harmonie entre un homme qui marche lançant les balles au-devant et au-dessus de lui et danse — de ses bras et de ses jambes mais aussi de son dos tout à coup dénudé et curieusement mobile —, une musique inquiétante faite autant de bruits et sons issus d’un quotidien que de notes, des silences soudains, des alternances de ce noir qui sans cesse le disputent à la lumière des projecteurs.

Lire Plus =>

32e Festival du cirque actuel avec des artistes venus des quatre coins du monde

A Auch du 18 au 27 octobre 2019

Sur les 28 spectacles de compagnies professionnelles, plus de 20 d’entre eux comptent dans leurs équipes des artistes, technicien.ne.s, metteur.
teuse.s en scène, venus de Finlande, de Belgique, Norvège, Espagne, Italie, Angleterre, Israël, Suède…
Et parmi les équipes artistiques, plusieurs d’entre elles ont traversé les frontières pour être présentes à Auch : Pour cette 32e édition, CIRCa met en valeur le lien étroit qu’entretient le festival, implanté au cœur du Gers avec un cirque actuel sans frontières aux écritures circassiennes multiples et éblouissantes.
Cette année, Auch sera plus que jamais une capitale internationale en accueillant des participants (artistes, pédagogues, responsables de structures culturelles, étudiants, programmateurs, institutionnels) venus du monde entier.

Des artistes venus des quatre coins du monde
Sur les 28 spectacles de compagnies professionnelles, plus de 20 d’entre eux comptent dans leurs équipes des artistes, technicien.ne.s, metteur.
teuse.s en scène, venus de Finlande, de Belgique, Norvège, Espagne, Italie, Angleterre, Israël, Suède…
Et parmi les équipes artistiques, plusieurs d’entre elles ont traversé les frontières pour être présentes à Auch :
• L’ équipe de Circus I love you pour son spectacle du même nom nous vient tout droit du Nord de l’Europe avec leur chapiteau (Finlande, Suède, Danemark…)
• Dans le cadre d’une action de coopération, ce sont 3 compagnies italiennes qui viendront présenter leurs spectacles (Ah, com’ é bello l’Uomo, Cie Zenhir / Born to be circus, Circo Zoé / SIC TRANSIT, MagdaClan Circo).

Lire Plus =>

« Afrique en Cirque » par la Cie Kalabanté

20 & 21 Septembre 2019 à 20 h Tropiques-Atrium

Afrique en Cirque, créé et mis en scène par Yamoussa Bangoura, est un spectacle haut en couleurs qui est présenté dans le monde entier. Ce show extraordinaire, féérique, nous transporte dans un univers où rayonne la diversité des arts traditionnels africains combinée à la virtuosité des performances circassiennes nord-américaines modernes.
Symbole de force, agilité et joie de vivre que l’on retrouve chez la jeunesse africaine, Afrique en Cirque regorge d’acrobates audacieux et de musiciens talentueux.
Laissez-vous emporter par des chorégraphies authentiques néo-africaines, les mélodies de la kora, des rythmes percussifs réinventés et des figures acrobatiques impressionnantes !
« Afrique en cirque » : une combinaison artistique gagnante ! – www.toukimontreal.com

Cie Kalabanté
Créée en 2007 par le guinéen Yamoussa Bangoura. La compagnie combine les arts traditionnels africains, la musique, la danse à travers le cirque, en se produisant au Québec, au Canada et à travers le monde, Kalabanté organise aussi des ateliers et des conférences.
Une partie des profits contribue au développement d’actions éducatives en Guinée.

Lire Plus =>