Cinéma

Privé de projection en Algérie, le film « Papicha » représentera quand même le pays aux Oscars

Sorti sur les écrans français le 9 octobre 2019, le très joli film algérien raconte l’histoire d’étudiantes dans les années 90 à Alger, qui décident de monter un défilé de mode malgré la pression des islamistes.

Le film Papicha (ce qui veut dire jeunes filles coquettes), sorti sur les écrans français le 9 octobre 2019, représentera bien l’Algérie aux Oscars, bien qu’il n’ait pas pu sortir dans son pays, s’est réjoui le coproducteur algérien du film Belkacem Hadjadj.

Remarqué en mai au Festival de Cannes – accueilli par une standing ovation – dans la section Un certain regard, puis récompensé par trois prix au Festival du film francophone d’Angoulême, Papicha, magnifiquement réalisé par Mounia Meddour, raconte l’histoire de Nedjma (incarnée par Lyna Khoudri), étudiante à Alger dans les années 1990, durant la sanglante décennie noire en Algérie.

Sortie annulée en Algérie sans explication des autorités

Ce film plein de légèreté et de couleurs dans un contexte dramatique avait été choisi par le comité de sélection algérien pour représenter le pays dans la course à l’Oscar du meilleur film étranger.

Lire Plus =>

Saint-Laurent du Maroni: un festival du documentaire dans un ancien bagne

— Par par Albéric de Gouville —

À Saint-Laurent du Maroni, en Guyane, se tient jusqu’à la fin de la semaine le premier Festival international du film documentaire Amazonie-Caraïbes (FIFAC) qui se déroule dans un ancien bagne, le « camp de la transportation », que la mairie espère inscrire au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le camp de la transportation est déjà classé monument historique mais son éventuelle inscription au patrimoine mondial de l’humanité relève d’un long processus qui concerne, plus généralement, les autres anciens bagnes de Guyane.

« La spécificité de Saint-Laurent du Maroni, c’est que c’est une ville pénitentiaire et que c’est la seule au monde, explique David Jurie, le directeur du Centre d’Interprétation de l’architecture et du patrimoine. L’enjeu d’une inscription au patrimoine mondial est international car il y a aussi les bagnes de Nouvelle-Calédonie et ceux d’Australie ».

Racheté en 1990 par la mairie de Saint-Laurent du Maroni après avoir été laissé à l’abandon et livré aux squatteurs depuis sa fermeture au début des années 1950, le camp de la transportation est désormais un lieu à vocation culturelle.

Lire Plus =>

« Nuit noire, 17 octobre 1961 » un film d’Alain Tasma

Avec Thierry Fortineau, Lyèce Boukhitine, Frank Berjot
Genres Drame, Historique
Nationalité Français

Synopsis :
Le 17 octobre 1961, une foule d’Algériens vient manifester au nom du FLN pour son indépendance au centre de Paris. Ce rassemblement pacifique va s’achever par un bain de sang : des milliers d’Algériens arrêtés et des cadavres repêchés dans la Seine, telle est l’étendue des dégâts provoqués par la manifestation. Les évènements sont racontés par différents personnages : un ouvrier de nuit non militant, un policier syndicaliste, un cadre du FLN. Le film revient également sur l’implication du préfet Maurice Papon dans cette sombre affaire…

La presse en parle :

Le Monde par Jean-Luc Douin
(…) Un film qui retrace ces faits sans caricaturer aucun des camps, dénonçant les excès des uns comme ceux des autres, et qui dit la vérité en faisant se croiser des personnages fictifs (…) Il est si rare que la télévision donne l’exemple.

MCinéma.com par Philippe Scrine
« Nuit noire » parvient à éviter les écueils de la sensiblerie, le manichéisme et la simplification.

Lire Plus =>

« Les Bruits de Recife », un film de Kleber Mendonça Filho

Vendredi 18  octobre 2019à 19h 30 V.O. Madiana

Avec Irandhir Santos, Gustavo Jahn, Maeve Jinkings
Genres Drame, Thriller
Nationalité Brésilien

Synopsis :
Le quotidien d’un quartier de la classe moyenne de Recife prend un nouveau sens lorsque vient s’installer une entreprise de sécurité privée. La présence de ces hommes transforme le sens du mot « sécurité » et apporte un bonne dose d’anxiété dans une culture où règne la peur. Au milieu de cela, Bia, mariée et mère de deux enfants, doit trouver un moyen de faire avec le constant aboiement du chien de son voisin.

La presse en parle :

Critikat.com par Estelle Bayon
Les digressios fantastiques, notamment dans la dernière partie, orientent peu à peu ce premier long-métrage d’une bluffante maîtrise vers une violence de classe qui vient hanter la prospérité sclérosée de cette caste aisée.

Le Monde par Noémie Luciani
Kleber Mendonça Filho a préféré convoquer la grammaire de la fiction. Célébré au Brésil comme à l’étranger, « Les Bruits de Recife » vaut pour la force du tableau sociétal qu’il propose autant que comme objet cinématographique rare, alliance étonnante d’inventivité et de rigueur

.

Lire Plus =>

« Atlantique », de Mati Diop, Grand Prix du Jury Cannes 2019

Jeudi 17 et Mercredi 23  octobre 2019 à 19h 30 V.O. Madiana

De Mati Diop
Avec Mama Sané, Amadou Mbow, Ibrahima Traore
Genre Drame
Nationalités Français, Sénégalais, Belge
Sélection Officielle – Grand Prix

Synopsis :
Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers d’un chantier, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, qui laisse derrière lui celle qu’il aime, Ada, promise à un autre homme. Quelques jours après le départ en mer des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage d’Ada et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Issa, jeune policier, débute une enquête, loin de se douter que les esprits des noyés sont revenus. Si certains viennent réclamer vengeance, Souleiman, lui, est revenu faire ses adieux à Ada.

La presse en parle :

Bande à part par Benoît Basirico
Mati Diop parvient à conjuguer le politique avec le sensible, les combats sociaux avec le charnel.

Libération par Didier Péron et Elisabeth Franck-Dumas
C’est un film à hauteur d’infini, élégiaque et mystérieux, que la mer aurait pu noyer de tout ce que désormais elle charrie, corps sans nom, tragique contemporain.

Lire Plus =>

Trois films d’aujourd’hui : « Bacurau »,« Roubaix, une lumière », « Le Daim »

— par Janine Bailly —

Bacurau

Si par hasard vous subissiez le choc de la rentrée, que vous cherchiez un moyen d’adoucir le traumatisme, qu’à la télévision en famille vous préfériez les émotions distillées sur grand écran, alors ne manquez surtout pas la reprise, en cet octobre chaud, des « Séances VO » programmées par Steve Zébina, reparties cette année encore entre les salles de Madiana et celle de Tropiques-Atrium. Une reprise en beauté, avec trois premières projections qui ont fait salle comble, ou presque, qui ont été suivies dans une belle concentration et un profond silence que j’oserai dire assez inhabituel. Et si, en raison de la gravité des sujets abordés, nous n’en sommes pas sortis forcément le cœur léger, remercions le cinéma de nous ouvrir ainsi au monde, qu’il soit le nôtre ou celui des autres, qu’il soit torturé ou apaisé, qu’il nous laisse sidérés ou réconfortés d’une lueur d’espoir.

Les Brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, sans craindre les excès, dans Bacurau prix du jury au festival de Cannes 2019,  nous parlent d’un pays rongé par la violence, la corruption politique et la misère sociale, et ce pays souffrant est le leur.

Lire Plus =>

Les trois films qui représenteront la France aux Oscars

Le Centre national du cinéma et de l’image animée a annoncé la liste des trois films présélectionnés pour défendre le cinéma français le 9 février prochain à Los Angeles. On y retrouve notamment Les Misérables de Ladj Ly, primé à Cannes et qui sortira fin novembre.

Qui succédera à Roma d’Alfonso Cuarón? En 2019, le film du réalisateur mexicain remportait l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Cette année, son éventuel successeur se trouve parmi trois films très différents, dont deux ont été primés à Cannes en mai dernier.

Le CNC a annoncé [mi-septembre 2019] que Les Misérables de Ladj Ly, Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma et Proxima d’Alice Winocour ont été présélectionnés par une commission de producteurs, exportateurs, réalisateurs et trois membres de droit dont Thierry Frémaux et Alain Terzian, respectivement délégué général du Festival de Cannes et président des Césars. Serge Toubiana président d’Unifrance complète ce trio. La sélection finale aura lieu le 20 septembre.

● Les Misérables (de Ladj Ly)

L’ovni du dernier Festival de Cannes.

Lire Plus =>

« Bacurau », un film de Kleber Mendonça Filho, Juliano Dornelles

Jeudi 10 et Mercredi 16  octobre 2019. V.O. Madiana

Avec Sônia Braga, Udo Kier, Barbara Colen
Genres Drame, Thriller, Western
Nationalités Brésilien, Français

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte.

La presse en parle :

Cahiers du Cinéma par Camille Bui
Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles signent ainsi avec Bacurau une grande fiction politique, dont la vitalité à toute épreuve est une vertu nécessaire pour affronter la monstruosité bien réelle de l’extrême droite contemporaine.

Libération par Marius Chapuis
Une riposte excessive, hyperbolique et paillarde à la démesure des troubles et démons qui dévorent le corps social et politique brésilien.

Mad Movies par Gilles Esposito
Célébrant les noces barbares du cinéma d’auteur brésilien, du western italien et de John Carpenter, ce film hors normes jongle avec les tonalités et les espaces pour créer une partie de cache-cache aussi sarcastique que sanglante.

Lire Plus =>

« Le Daim », un film de Quentin Dupieux

Mercredi 9 et Dimanche 13  octobre 2019 à 19h 30. Madiana.

Avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy
Genre Comédie
Nationalités Français, Belg

Quinzaine des Réalisateurs

 Synopsis :
Georges quitte sa banlieue pavillonnaire et plaque tout du jour au lendemain pour s’acheter le blouson 100 pour-cent daim de ses rêves. L’achat vire à l’obsession et finit par plonger le détenteur du daim dans un délire criminel.

La presse en parle :

Elle par Françoise Delbecq
Cette folie extrême est le fil conducteur d’un film parfaitement maîtrisé, dans lequel les délits sanguinaires s’enchaînent à la vitesse d’un Tarantino frénétique.

GQ par Alexandre Lazerges
Avec cette dernière comédie absurde portée par Jean Dujardin, Quentin Dupieux réalise son film le plus remarquable.

Lire Plus =>

« Roubaix, une lumière », un film d’Arnaud Desplechin

Mardi 8 et Dimanche 20 octobre 2019 à 19 h 30 Madiana

Avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier
Genres Thriller, Drame
Nationalité Français

Synopsis :
À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

La presse en parle :

Dernières Nouvelles d’Alsace
par Nathalie Chifflet
Arnaud Desplechin n’a pas inventé Roschdy Zem comme acteur. Mais il l’a inventé comme grand acteur. Roschdy Zem n’a jamais aussi bien joué, force tragique tranquille.

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier
Il y a fort à parier que ce film restera un grand classique du polar. Roschdy Zem est d’un magnétisme incroyable, et Léa Seydoux surprend. Respect !

Les Inrockuptibles par Théo Ribeton
C’est le vertige et le paradoxe du film : le réel s’y impose d’abord violemment, mais il se réenvoûte de l’intérieur et se met inexplicablement à parler le Desplechin, à ressembler à un monde écrit par lui.

Lire Plus =>

 » Zombi Child », un film de Bertrand Bonello

Lundi 7 et Mardi 15 octobre 2019 à 19h 30. Madiana.

Avec Louise Labeque, Wislanda Louimat, Adilé David
Genre Drame
Nationalités Français, Haïtien

Quinzaine des Réalisateurs

 Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Haïti, 1962. Un homme est ramené d’entre les morts pour être envoyé de force dans l’enfer des plantations de canne à sucre. 55 ans plus tard, au prestigieux pensionnat de la Légion d’honneur à Paris, une adolescente haïtienne confie à ses nouvelles amies le secret qui hante sa famille. Elle est loin de se douter que ces mystères vont persuader l’une d’entre elles, en proie à un chagrin d’amour, à commettre l’irréparable.

La presse en parle :

aVoir-aLire.com par Laurent Cambon
Une œuvre fascinante et envoûtante où se mêle aux méandres amoureux, la contemplation quasi spirituelle d’un pays, Haïti, bouleversé par la barbarie politique, les accidents géologiques et la force délétère des traditions.

Libération par Jérémy Piette
Le film scintille par la manière qu’il a de placer ses espoirs dans une jeunesse prête à enfin questionner son héritage, qu’il soit sombre, glorieux, surtout profondément ancré en toutes et tous.

Lire Plus =>

Vues sur Cannes 2019

Du 7 au 23 octobre 2019  à 19h 30 Séances VO & Art et Essai  de Tropiques-Atrium

Zombi Child – Bertrand Bonello – France – 2019 – 1h43

Quinzaine des Réalisateurs

Roubaix, une lumière – Arnaud Desplechin – France – 2019 – 1h59

Sélection Officielle

Le Daim – Quentin Dupieux – France – 2019 – 1h17

Quinzaine des Réalisateurs

Bacurau – Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles – Brésil – 2019 – 2h12

Sélection Officielle – Prix du Jury

Le Jeune Ahmed – Jean-Pierre et Luc Dardenne – Belgique – 2019 – 1h24

Sélection Officielle

Atlantique – Mati Diop – France – 2019 – 1h45

Sélection Officielle – Grand Prix

Dans le cadre des Journées Nationales de l’Architecture

Les Bruits de Récife – Kleber Mendonça Filho – 2012 – Brésil – 2h11

 Le programme détaillé

Lire Plus =>

Cine Woulé : « Le Brio » de Yvan Attal

Vendredi 27 septembre 2019 à 19h sur le Front de Mer des Trois-Îlets

 Rendez-vous cinématographiques gratuits des Trois-Îlets,

venez nombreux découvrir le film

« Le Brio » de Yvan Attal

Avec Camélia Jordana, Daniel Auteuil, Yasin Houicha
Genres Comédie, Drame
Nationalités Français, Belge Durée du film: 1h 37min

Synopsis :

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés..

La presse en parle :

Culturebox – France Télévisions par Pierre-Yves Grenu
Yvan Attal réussit un film magnifique, une comédie diablement bien charpentée, nourrie de dialogues ciselés et loin d’être politiquement anodine.

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier
Daniel Auteuil magistral dans le rôle du pygmalion bourru et Camelia Jordana également formidable, forment le duo épatant de cette comedie pleine de charme et d’esprit.

Lire Plus =>

Ciné Woulé : « Le Brio », un film d’Yvan Attal

Vendredi 27 septembre 2019 à 19h sur le Front de Mer des Trois-Îlets

Rendez-vous cinématographiques gratuits des Trois-Îlets,

« Le Brio » de Yvan Attal

Avec Camélia Jordana, Daniel Auteuil, Yasin Houicha
Genres Comédie, Drame
Nationalités Français, Belge Durée du film: 1h 37min

Synopsis :

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés..

La presse en parle :

Culturebox – France Télévisions par Pierre-Yves Grenu
Yvan Attal réussit un film magnifique, une comédie diablement bien charpentée, nourrie de dialogues ciselés et loin d’être politiquement anodine.

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier
Daniel Auteuil magistral dans le rôle du pygmalion bourru et Camelia Jordana également formidable, forment le duo épatant de cette comedie pleine de charme et d’esprit.

Lire Plus =>

Portrait de la jeune fille en feu

À Madiana?

De Céline Sciamma
Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami
Genres Drame, Historique
Nationalité français. Date de sortie 18 septembre 2019 (2h 00min)

Synopsis : 

1770. Sur une île isolée, une femme aisée demande à Marianne, une jeune artiste de produire un tableau de sa fille Héloïse afin de l’envoyer à son futur époux. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

La presse en parle :

Elle par La Rédaction
Grâce à ce magnifique film, Céline Sciamma s’inscrit en digne héritière de Jane Campion.

Le Dauphiné Libéré par Jean Serroy
Entre peinture et littérature, une brûlante histoire d’amour.

Paris Match par Karelle Fitoussi
Céline Sciamma signe un film magnifique sur le regard et la naissance du désir avec «Portrait de la jeune femme en feu».

Positif par Jean-Christophe Ferrari
La réalisation s’occupe ici de faire tressaillir les visages et de faire retentir et trembler les mots. Elle trouve les lumières (et le film confirme que Sciamma est une grande coloriste) et organise les mouvements des corps […] afin de traduire cinématographiquement le travail du portrait.

Lire Plus =>

« Lolita », un film de Stanley Kubrick

Lundi 23 septembre 2019 à 20h 50 sur France 5

Avec James Mason, Sue Lyon, Peter Sellers
Genres Drame, Romance
Nationalités britannique, américain
Date de reprise 28 janvier 2009 (2h 33min)
Date de sortie 14 novembre 1962 (2h 33min)

Adaptation du roman éponyme de Vladimir Nabokov publié en 1955, Lolita est un film britannique-américain de Stanley Kubrick.
Synopsis :
Humbert Humbert, professeur de littérature française, cherche à louer une chambre pour l’été dans le New Hampshire. À cette occasion, il se présente chez Charlotte Haze, une veuve en mal d’amour qui, jouant les enjôleuses et les érudites, lui fait visiter sa maison et lui vante tous les avantages de la chambre à louer. C’est uniquement parce qu’il découvre l’existence de la jeune fille de Charlotte, Dolorès (surnommée « Lolita »), dont il tombe amoureux et pour rester auprès d’elle qu’Humbert louera la chambre puis épousera la mère. Lorsque Charlotte apprend la vérité, elle quitte précipitamment sa maison sous le coup de l’émotion et meurt accidentellement en se faisant écraser par une voiture.

Lire Plus =>

« Lucky day » un film de Roger Avary

De dimanche à  jeudi sauf mardi à 19h Madiana V.O.

Avec Luke Bracey, Nina Dobrev, Crispin Glover 
Genres Thriller, Action, Policier
Nationalités Français, Canadien
Date de sortie 18 septembre 2019 (1h 35min)

Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
C’est le grand jour, Red sort de prison, après avoir purgé deux ans pour un braquage de banque qui s’est soldé par la mort de son complice. Il retrouve sa femme Chloé qui l’a attendu tout en élevant seule leur fille Beatrice. Le même jour, Luc, le frère de son ancien complice, tueur à gages et psychopathe notoire, débarque assoiffé de vengeance et avec la ferme intention de l’éliminer…

La presse en parle :
Le Point par Marc Godin
Un film pop, burlesque et sauvage.

Libération par Luc Chessel
Pour son grand retour dix-sept ans après « Les Lois de l’attraction », Roger Avary concocte un savant mélange entre la série Z et les illusions du réalisme autobiographique.

Mad Movies par La Rédaction
Lucky Day ne signe pas le grand retour de Roger Avary.

Lire Plus =>

« Jeanne », un film de Bruno Dumont

Bientôt en Martinique?

Date de sortie 11 septembre 2019 (2h 18min)
De Bruno Dumont
Avec Lise Leplat Prudhomme, Fabrice Luchini, Annick Lavieville
Genres Drame, Historique
Nationalité Français

Synopsis :
Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite.
Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais.
S’ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité.
Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie.

La presse en parle :
Cahiers du Cinéma par Stéphane du Mesnildot
Plus que jamais le cinéma de Dumont s’affirme comme cette langue étrangère inouïe à l’intérieur du cinéma français.

Sud Ouest par Sophie Avon
C’est aussi singulier que puissant.

20 Minutes par Caroline Vié
Le public pousse un soupir de surprise charmée au moment de l’apparition de Christophe, un moment de grâce visuelle et musicale dans la cathédrale d’Amiens.

Lire Plus =>

« La vie scolaire », un film de Grand Corps Malade

À Madiana à différents horaires !

Date de sortie 28 août 2019 (1h 51min)
De Grand Corps Malade, Mehdi Idir
Avec Zita Hanrot, Liam Pierron, Soufiane Guerrab plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité Français

Synopsis :
Une année au cœur de l’école de la république, de la vie… et de la démerde ! Samia, jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l’incroyable vitalité et l’humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants. Parmi eux, il y a Moussa, le Grand du quartier et Dylan le chambreur. Samia s’adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis, ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d’un échec scolaire annoncé et tenter de l’amener à se projeter dans un avenir meilleur…

La presse en parle :

Ouest France par Gilles Kerdreux
Sous ses allures de vraie comédie réussie, La Vie scolaire sonne juste.

Lire Plus =>

Poète, rêveur de mots

Un film de jacques-Olivier Ensfelder et Vincent Mercier, réalisé dans le cadre de la 4ème édition de la La Nuit de la Poésie, avec la participation de Monchoachi, André Lucrèce, Georges Desportes, Widad Amra, avec un musique originale de Buddha Bar.

Poète est celui-là qui rompt avec l’accoutumance.
Saint-John Perse (1887-1975)

Le poème, cette hésitation prolongée entre le son et le sens.
Paul Valéry (1871-1945), Tel quel

Le poème est l’amour réalisé du désir demeuré désir.
René Char (1907-1988), Feuillets d’Hypnos (1946)

Les hommes se servent des mots ; le poète les sert.
Octavio Paz (1914-1998)

Un bon poète n’est pas plus utile à l’État qu’un bon joueur de quilles.
Malherbe (1555-1628)

[Mes sonnets] perdraient de leur charme à être expliqués.
Nerval (1808-1855)

Qu’est-ce qu’un poète, si ce n’est un traducteur, un déchiffreur ?
Charles Baudelaire (1821-1867)

Voir le film ci-dessous:

Lire Plus =>

Mostra de Venise : Ariane Ascaride, le « Joker » et Polanski au palmarès

Le film « Joker », du cinéaste américain Todd Phillips récolte le Lion d’or tandis que Roman Polanski repart, lui, avec un prix du jury.

Le film « Joker » de l’Américain Todd Phillips, sur les origines de l’ennemi juré de Batman, a remporté le Lion d’or de la 76e Mostra de Venise, a annoncé samedi le président de la Biennale de Venise, Paolo Barrata. Le Grand Prix du jury est revenu à « J’accuse » du réalisateur franco-polonais Roman Polanski, thriller politique revisitant l’Affaire Dreyfus, un scandale antisémite de la fin du XIX siècle en France. La sélection en compétition du film à Venise avait suscité une polémique en raison des poursuites contre le réalisateur aux Etats-Unis pour le viol d’une mineure en 1977. C’est la femme du réalisateur, l’actrice française Emmanuelle Seigner, qui est venue chercher son prix, se contentant de « remercier le jury » et de dire que Roman Polanski voulait « remercier ses producteurs » et « tous ses acteurs et son équipe technique ».

Lire Plus =>

« Antilles, la guerre oubliée »

Sur France Ô, mercredi 4 septembre à 20 h 55

Un documentaire de Frédéric Monteil en deux parties sur la dissidence et ses acteurs

Sur France Ô, mercredi 4 septembre à 20 h 55 et sur Martinique la 1ère, dimanche 8 septembre à 22 h 55.et sur Martinique la 1ère, dimanche 8 septembre à 22 h 55. Le film a été produit par la société de production AMC2.

Un film en deux parties

« Antilles, la guerre oubliée » est un documentaire de 104 minutes divisé en deux parties. La première, « Vichy aux Antilles », retrace la toute-puissance de l’amiral Robert. Entouré d’officiers brutaux, pétainistes convaincus et de gouverneurs opportunistes, l’amiral Robert va établir, de 1940 à 1943, une dictature : suppression du suffrage universel, traque des juifs, répression brutale des opposants, retour de l’Église, propagande et censure. Un cas unique dans l’histoire de France.

Si vous avez manqué le début
En 1942, des centaines de Guadeloupéens et de Martiniquais quittent leurs îles à bord de petites embarcations pour regagner les gaullistes sur des îles voisines.

Lire Plus =>

« Late Night », un film de Nisha Ganatra

Dimanche 1er septembre 2019 à 19h 30 Madiana V.O.

De Nisha Ganatra
Avec Emma Thompson, Mindy Kaling, John Lithgow plus
Genre Comédie (1h 43min)
Nationalité Américain

Synopsis :
Une célèbre présentatrice de « late show » sur le déclin est contrainte d’embaucher une femme d’origine indienne, Molly, au sein de son équipe d’auteurs.
Ces deux femmes que tout oppose, leur culture et leur génération, vont faire des étincelles et revitaliser l’émission.

La presse en parle :
20 Minutes par Caroline Vié
Emma Thompson poursuit une filmographie riche en contrastes et combat pour les causes qui lui semblent justes comme le féminisme. Son duo avec Mindy Kaling dans Late Night fait rire en prouvant que la noblesse n’est pas incompatible avec l’autodérision.

aVoir-aLire.com par Laurent Cambon
Entre le sitcom et l’émission de télévision, voilà une comédie charmante et dynamique, qui, non seulement met à l’honneur le talent de comédienne d’Emma Thompson, mais en plus se moque de toute une certaine Amérique.

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier
On aime cette gentille satire d’un milieu difficile, voire cruel, où la jeune Mindy Kaling apporte quelque chose de vraiment rafraîchissant.

Lire Plus =>

« Once Upon a Time… in Hollywood », de Quentin Tarantino

Mercredi 21 août 2019 à 10h 45 et 21h 30!! Madiana V.O.

Avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie
Genres Drame, Comédie
Nationalité américain

Voir le débat ci-dessous!

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans

L’histoire se déroule en 1969, à Hollywood, au moment de l’apogée du mouvement hippie, tandis que les émeutes de Stonewall débouchent sur un mouvement de lutte pour la libération des personnes LGBT. Rick Dalton – star déclinante d’une série télévisée de western, inspiré par Burt Reynolds ; et Cliff Booth – sa doublure de toujours, inspiré par Hal Needham ; assistent à la métamorphose artistique d’un Hollywood qu’ils ne reconnaissent plus du tout en essayant de relancer leurs carrières. De plus, en plein été, le 9 août, Hollywood sera à jamais marqué par un fait divers barbare : l’assassinat de l’actrice Sharon Tate enceinte de 8 mois, épouse du cinéaste franco-polonais Roman Polanski et voisine de Rick Dalton, et de ses amis dans sa villa, par les disciples du gourou Charles Manson.

La presse en parle :

BIBA par Lili Yubari
À travers le portrait de ces deux losers magnifiques et de leur amitié indéfectible, Tarantino rend un hommage drôle et tendre aux sans-grade de l’industrie du cinéma qui oublient leurs répliques, noyés dans l’alcool, aux troisièmes couteaux abonnés aux rôles du mec-qui-tombe-à-cheval-au-second-plan-dont-on-ne-connaîtra-jamais-le-nom.

Lire Plus =>

7e art. Mocky, l’enfant terrible du cinéma français, est décédé

— Par Caroline Constant —

Le cinéaste iconoclaste est mort hier après-midi, à l’âge de 86 ans, après soixante films et beaucoup de télévision.

Il était l’un des personnages les plus truculents et les plus irrévérencieux du cinéma français : le cinéaste Jean-Pierre Mocky est décédé hier après-midi, à l’âge de 86 ans, ont annoncé son gendre Jérôme Pierrat et son fils le metteur en scène Stanislas Nordey. Avec ses soixante films, qui ont connu des succès critiques et publics variables, le réalisateur a toujours revendiqué son désir de totale indépendance et sa boulimie d’histoires, parfois outrancières, sur le monde contemporain.

L’indépendance était le prix de sa liberté de créateur

Sa vie même est une fiction : il est certes né en 1933 à Nice. Mais ses parents, juifs, qui voulaient l’exiler en Algérie pendant la guerre, lui ont fourni de faux papiers, qui le font naître en 1929. Il a eu son bac à 13 ans, s’est marié et a eu son premier enfant la même année. À la fin de sa vie, bravache, il revendiquait dix-sept enfants.

Lire Plus =>