« Bacurau », un film de Kleber Mendonça Filho, Juliano Dornelles

Jeudi 10 et Mercredi 16  octobre 2019. V.O. Madiana

Avec Sônia Braga, Udo Kier, Barbara Colen
Genres Drame, Thriller, Western
Nationalités Brésilien, Français

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte.

La presse en parle :

Cahiers du Cinéma par Camille Bui
Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles signent ainsi avec Bacurau une grande fiction politique, dont la vitalité à toute épreuve est une vertu nécessaire pour affronter la monstruosité bien réelle de l’extrême droite contemporaine.

Libération par Marius Chapuis
Une riposte excessive, hyperbolique et paillarde à la démesure des troubles et démons qui dévorent le corps social et politique brésilien.

Mad Movies par Gilles Esposito
Célébrant les noces barbares du cinéma d’auteur brésilien, du western italien et de John Carpenter, ce film hors normes jongle avec les tonalités et les espaces pour créer une partie de cache-cache aussi sarcastique que sanglante.

Marie Claire par Vincent Cocquebert
Quelque part entre « Mad Max », John Carpenter et le western à la Sam Peckinpah, « Bacurau » est une dystopie aussi réjouissante (le ton) qu’inquiétante (le fond) dotée d’un puissant sous-texte politique.

Ouest France par Gilles Kerdreux
Un film étrange, captivant, violent, qui mêle de multiples genres mais marque durablement.

20 Minutes par Caroline Vié
Prix du jury au Festival de Cannes, le film de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles porte haut les couleurs du cinéma de genre.

Bande à part par Isabelle Danel
Le réalisateur des « Bruits de Recife » et « Aquarius » nous revient, accompagné d’un acolyte et coréalisateur, pour un film collectif, un western fantastique, une fable insurrectionnelle. Prix du jury pas volé au festival de Cannes 2019.

CinemaTeaser par Aurélien Allin
Enragé et sous influence carpenterienne.Culturebox – France Télévisions par Jacky Bornet
Cette filiation entre sujets politiques contemporains (climat, lutte des classes, corruption…) et cinéma de genre, inscrit « Bacurau » dans une actualité brûlante, avec une inventivité dé-coiffante.