Au théâtre Aimé Césaire : Femmes combattantes, Femmes influentes

Le 8 février 2020, à 19h30, au Théâtre Aimé Césaire de Fort-de-France

— par Marie Alba —

« Femmes combattantes, Femmes influentes » est un spectacle présenté par « Les BUV’ART », une troupe composée d’une dizaine de comédiennes et comédiens qui chaque année se retrouvent dans un esprit de convivialité et de partage, pour mettre en scène une ou plusieurs pièces de théâtre. Cette troupe fait partie de l’association loi 1901 « L’Art Gonds Tout », présidée par Fabrice Gérardin, domiciliée à Case-Pilote, et dont l’objet est la promotion des arts et de la culture sous toutes ses formes, mais aussi la création de lien social par le biais des rencontres, des échanges et du partage.

Partant de l’adage chinois selon lequel « les femmes portent sur leurs épaules la moitié du ciel et elles doivent le conquérir », Marie Alba a imaginé le spectacle après avoir fait des recherches sur les Figures de Femmes dans l’histoire. Parce que leur combat l’a particulièrement interpellée, elle a sélectionné six d’entre elles, et les faisant parler à la première personne, a écrit leur vie de combattantes. Émue aussi par le discours poignant que prononça Thomas Sankara le 8 mars 1987, Marie tient à dire avec lui que « la libération de la femme (est) une urgence du futur », à dire que ce combat doit être mené conjointement avec les hommes : avancer oui ! mais ensemble ! Et c’est en partie le message de celui-ci, à bien des égards toujours d’actualité, qui se mêlera aux voix féminines.

Elles seront donc six. Six femmes qui, de la Révolution Française à nos jours, ont défié les conventions sociales pour défendre la liberté et les droits humains menacés, bafoués et parfois inexistants. Leur combat intègre inexorablement le volet de l’égalité hommes-femmes et de son évolution au cours de deux siècles et demi.

D’Olympe de Gouges qui déjà en appelait ainsi à ses sœurs :  « Femme réveille-toi, le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l’univers ; reconnais tes droits », à Benoîte Groult en passant par la Mulâtresse Solitude, Lumina Sophie, Harriet Tubman et Votairine de Cleyre, force est de constater que la lutte pour la reconnaissance des droits — et tout particulièrement des droits des femmes — remonte loin dans le temps, et qu’elle est pratiquement la même sous tous les cieux, quel que soit l’endroit du monde où l’on se trouve.

Au cours de ce spectacle sans à priori ni pathos, fait de lectures théâtralisées, ces femmes fidèles à leur idéal jusqu’au bout, et dont certaines paieront de leur vie leur engagement, ces femmes par la voix des comédiennes vont se raconter, vont nous dire avec force et détermination leurs luttes et leur espoir dans le changement possible. La belle affiche, gracieusement mise en forme par Jérôme Sainte-Luce, artiste guadeloupéen adhérent de l’association « L’Art Gonds Tout », est faite des portraits réalisés par Hélène Jacob, peintre et comédienne des Buv’Art.

À noter qu’une exposition des toiles réalisées par Hélène se tiendra à La Guinguette de Saint-Pierre, les 6 et 7 mars, dans le cadre des Journées des droits des Femmes.

À noter aussi qu’après la représentation au théâtre Aimé Césaire, les comédiennes proposeront au public d’échanger sur ce thème des femmes “combattantes, influentes”, sur la place et le rôle des femmes dans la société etc.

« Questions vitales, questions essentielles puisque rien de complet, rien de durable ne pourra se faire dans notre pays tant que cette importante partie de nous-mêmes sera maintenue dans cet assujettissement imposé durant des siècles par les différents systèmes d’exploitation » (Thomas Sankara).

« Quand on voit comment les hommes ont traité d’autres hommes, comment s’étonner de la façon dont ils ont traité les femmes ? » (Benoîte Groult, dans “Ainsi soit-elle”).

« Quelles que soient les barrières que l’on vous oppose, il est en votre pouvoir de vous en affranchir, vous n’avez qu’à le vouloir » (Olympe de Gouges, auteure de la “Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne”, rédigée le 5 septembre 1791).

Fort de France, le 20 janvier 2020

Texte et mise en scène Marie Alba

Affiche Hélène Jacob et Jérôme Sainte-Luce

Technique Rachid Arab

Informations, à retrouver sur l’affiche : Billets en vente sur Datacaraïbes et au Théâtre Aimé Césaire.

Infoline 0696 355666 / 0596607929