3 search results for "Yvon-Joseph Henri"

Incendie de la maison du docteur Aliker

Par Yvon-Joseph Henri

Comme si les braises qui s’enflamment brutalement le soir, en fin de semaine à Fort-de-France ne suffisaient pas, comme si ce brasier qu’on a laissé trop longtemps couver en laissant croire que tout était possible avait franchi un étage supplémentaire, voilà que la maison du Docteur Aliker est incendiée.

Renaissance Martinique pleure, comme sans doute la majorité de notre population meurtrie par le virus exponentiel qui met en œuvre la grande faucheuse, pour nous rappeler combien les lieux sont l’empreinte qui devrait être éternelle de nos pas, tout au long de notre histoire. C’est comme si ce roc, soudain vacillait du fait sans doute d’un manque de soin concernant un lieu que tous nous devrions vénérer et sacraliser.

Le docteur Aliker a forgé avec Césaire notre profonde conscience martiniquaise et la voie dans laquelle nous nous sommes jusque là engagés. Puisse cet incendie conduire à une remise en état de sa demeure et pousser nos responsables politiques à veiller avec ferveur au bâti, aux statues, voire aux traces les plus infimes de ceux qui nous précèdent.

→   Lire Plus

Lettre ouverte au préfet de la Martinique représentant de l’Etat Républicain et en charge de l’ordre

— Par Yvon-Joseph Henri, Président de A3C —

Monsieur le Préfet,

Depuis quelque temps, la Martinique, du fait des élections qui se rapprochent, voit des exactions se multiplier visant à n’en pas douter les planteurs de bananes et les supposés békés censés être réunis dans une sorte de Béké land à Cap Est.

Cette nuit, cette zone a été le théâtre de violences, de feux et de blocage des pompiers venus éteindre les incendies.

Ancien professeur, syndicaliste, attaché viscéralement au service public et à la République, martiniquais, français et européen, je m’étonne que la Martinique devienne une terre de non-droit. C’est en quelque sorte un retour à la période de l’esclavage que vous nous contraigniez à revivre, nous qui nous sommes libérés l’esprit et le corps.

La majeure partie de mes compatriotes refuse ce type de comportement, et ces agitateurs tentent par l’agitation et la terreur de parasiter les prochaines élections dont ils sentent bien qu’elles seront, grâce à des listes comme celle de Max ORVILLE, RENAISSANCE MARTINIQUE, l’avènement d’une Martinique nouvelle, prospère et qui aura quasiment totalement abandonné le terrain que les hommes politiques du pays, depuis 40 ans ont épuisé, par des combats idéologiques permanents et variés pour maintenir le pays sous leur coupe.

→   Lire Plus

Attaquer la presse c’est s’attaquer à la démocratie

— Communiqué de l’A3C —
Une nouvelle fois, des exactions sont commises, non plus contre des abris de chariots d’hypermarché ni contre nos statues qu’on mutile, qu’on déboulonne : ce soir, c’est ATV dont on vient bloquer une émission en envahissant le plateau « au nom du peuple », pour faire croire à une contestation des « autorités » toujours « au nom du peuple ».
L’Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe dénonce ces atteintes scandaleuses aux biens privés d’une part, et des comportements par lesquels une ultra minorité manipulée tente de faire croire à son importance. Notre association se déclare solidaire des journalistes qui font leur travail et se retrouvent à la peine dans un contexte économique difficile.
En démocratie, il n’existe pas de coups de force ou de coups de poings. Et ce sont ceux qui s’autorisent de telles brutalités, en usurpant la voix populaire, qui sont des dictateurs en puissance, tentant de répandre la peur dans le pays. Maintenant, doivent venir les questions sur les complicités éventuelles à l’intérieur et les sanctions prévues par la loi. Laisser croire en effet qu’on peut tolérer bon enfant ce genre d’action c’est laisser croire qu’il existe de fait deux justices.

→   Lire Plus