Education

Médias. Hyperconnecté signifie-t-il hyperinformé ?

— Par Audrey Loussouarn —

Des lycéens du 13e arrondissement débattent autour de la question du rapport à l’information et à la politique. Bruno Arbesu

À l’occasion de la Semaine de la presse, des élèves de terminale se sont approprié le format radio afin de partager leur rapport à l’information et à la politique. Alors que certains vont voter pour la première fois dans un mois.

«Romain, dernière fois… » L’enseignante s’impatiente. Le jeune de 18 ans peine à lâcher son portable et à activer le mode avion, qui ne lui est pas familier. Une anecdote pile dans le thème de l’émission de radio qui s’apprête à être enregistrée dans le studio de Radio Clype, nichée à l’étage du lycée professionnel Galilée, dans le 13e arrondissement de Paris. Car, dans ce décor, Eugénie Barbezat, journaliste à l’humanité.fr, a choisi de se pencher sur le rapport à l’information et à la politique – les deux étroitement liés en cette année électorale – de huit élèves en terminale.…

Lire Plus =>

« Pour un enseignement de sciences économiques et sociales obligatoire pour tous les lycéens »

A l’heure où les mutations économiques et sociales alimentent toutes sortes de préjugés, une initiation aux sciences sociales est plus que jamais nécessaire, expliquent dans une tribune un collectif d’économistes, de chercheurs et de politiques.

A l’occasion des 50 ans des sciences économiques et sociales, l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a rédigé une tribune sur la place des sciences économiques et sociales dans le système éducatif, déjà soutenue par une quarantaine de chercheurs en sciences sociales.

TRIBUNE. Cela fait maintenant cinquante ans que les sciences économiques et sociales (SES) ont été introduites au lycée. Dès l’origine, cet enseignement était une innovation majeure : une discipline scolaire originale associant les apports de différentes disciplines universitaires (économie, sociologie, anthropologie, histoire et science politique) pour éclairer les enjeux économiques et sociaux contemporains.

Cinquante ans plus tard, les SES continuent de contribuer à la formation intellectuelle et citoyenne des élèves, en éclairant les sujets majeurs des débats démocratiques actuels : la croissance et ses limites (notamment écologiques), l’emploi et le chômage, les transformations du lien social, le fonctionnement des entreprises et des organisations, les inégalités (notamment entre les femmes et les hommes), les rôles complémentaires du marché et de l’Etat dans l’économie, la mondialisation, la stratification et la mobilité sociales, la construction européenne, le fonctionnement des institutions politiques, etc.…

Lire Plus =>

10 000 livres pour Haïti : objectif largment dépassé!

Appel à bénévoles pour parachever ce succès

L’opération 10 000 livres pour Haïti est une  vraie réussite. Des milliers et des milliers de livres ont été acheminés vers les points de collecte et vers la porte n° 6 du Stade Aliker à Dillon. Ils sont arrivés dans des sacs de provisions, des cartons, des bacs, souvent en petites quantités, ce sont donc des milliers de Martiniquaises et de Martiniquais qui se sont mobilisés, qui sont allés chercher dans leur bibliothèque des livres en bon état, des livres qu’ils avaient aimés et qu’ils voulaient offrir en partage aux soeurs et aux frères d’Haïti.

La Martinique a été généreuse.

Le succès son revers : il faut maintenant gérer, trier, répartir les livres. L’appel aux bénévoles est renouvellé :

Recherchons toujours quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trierles ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques.

Tél : (0696205621)

Martiniquaises, Martiniquais encore un effort!



Lire Plus =>

Dominique BERTHET a reçu les Palmes académiques – le samedi 18 mars 2017

Madame la Rectrice,
Mesdames, messieurs,

C’est un honneur pour moi de présenter M. Dominique Berthet, professeur des universités, à l’occasion de cette remise de distinction que sont les Palmes académiques. Cette circonstance est naturellement la bienvenue pour récompenser la dynamique de la vie professionnelle de Dominique Berthet au sein du monde de l’enseignement.
Le parcours de mon filleul me paraît exemplaire, en ce sens qu’il relie enseignement et création. Disons le d’emblée : plus que le déroulement d’une carrière, la considération que nous portons à Dominique Berthet représente pour nous celle de la participation d’un homme à l’épanouissement de l’art, c’est-à-dire à ce qui nous manque le plus. Ceci n’est pas une utopie. En vérité, l’art est un produit de haute nécessité dont notre société ne saurait se passer. La relation de l’homme à l’art affirme une exigence capitale : celle de son maintien dans la condition humaine. Cernés que nous sommes par les élans de la barbarie et du consumérisme, la promotion de l’art nous est vitale.…

Lire Plus =>

Derniers jours pour l’opération 10.000 livres pour Haïti

Points de collecte, jusqu’au lundi 20 mars :

 – tous les matins de 9h à 13h au stade de Dillon (porte n°6, entrée par la Cité Dillon),
 – ce samedi 17 mars de 9h à 17h, et demain dimanche de 9h à 12h30, dans les centres commerciaux : Place d’Armes, Galleria, Rond Point et Génipa,
 – à la Bibliothèque Universitaire, campus de Schoelcher
 – dans différentes mairies (Prêcheur, Schoelcher et François, pour les autres se renseigner)
 – dans les bibliothèques de l’Espace Sud

URGENT : Nous recherchons aussi quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trier les ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques. Tél : (0696205621)

Dans la suite des actions de solidarité avec Haïti, menées après le passage du cylone Matthew qui a aussi détruit de nombreuses écoles et bibliothèques,  

ESA Caraïbes et de nombreux partenaires organisent du 10 au 20 mars, une grande collecte de livres, non scolaires et en bon état : littérature et culture générale Caraïbes, francophonie, romans, BD,  poésie, théâtre, essais, ouvrages techniques ou universitaires, ….


Lire Plus =>

Casque à vélo obligatoire pour les enfants à partir du 22 mars 2017

À partir du 22 mars 2017, le port d’un casque à vélo devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans qu’ils soient conducteurs ou passagers. Cette mesure fait suite à un décret publié au Journal officiel du 22 décembre 2016.

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) avait prescrit dans un rapport, le 2 octobre 2015, 26 mesures visant à améliorer la sécurité routière. La mesure n° 16 portait sur l’obligation du port d’un casque homologué pour les enfants de moins de 12 ans, sans généraliser cette mesure à l’ensemble des cyclistes, dans le but de réduire la gravité des blessures au visage et les risques de traumatismes crâniens des enfants pratiquant le vélo.

En cas de non-respect de cette obligation, un adulte, qui transporte à vélo un enfant passager non casqué ou qui accompagne un groupe d’enfants non protégés, risque une amende de quatrième classe, c’est-à-dire de 135 €.…

Lire Plus =>

10 000 livres pour Haïti : la Martinique se mobilse!

URGENT : Nous recherchons aussi quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trier les ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques. Tél : (0696205621)

POINT DE COLLECTE : STADE de DILLON Porte N°6 TOUS LES JOURS DE 9H A 13H00 sinon se rapprocher des Mairies et Médiathèques les plus proches

Dans la suite des actions de solidarité avec Haïti, menées après le passage du cylone Matthew qui a aussi détruit de nombreuses écoles et bibliothèques,  

ESA Caraïbes et de nombreux partenaires organisent du 10 au 20 mars, une grande collecte de livres, non scolaires et en bon état : littérature et culture générale Caraïbes, francophonie, romans, BD,  poésie, théâtre, essais, ouvrages techniques ou universitaires, ….
 
Nous aimons nos livres, alors partageons les avec des amoureux de la lecture partout en Haïti, à Jérémie, aux Cayes, à Jacmel, mais aussi à Gonaïves, au Cap Haïtien, à Fort Liberté, à Thiotte, à Port-au-Prince, et partout où nous pourrons, pour des orphelinats, écoles, bibliothèques communautaires ou associatives, centres culturels, et Alliances Françaises avec leur réseau de bibliothèques partenaires.…

Lire Plus =>

Nji Collins, petit génie camerounais de l’informatique, premier Africain à gagner un concours Google

À 17 ans, le Camerounais Nji Collins Gbah est devenu le premier représentant d’un pays africain à remporter le grand prix du code-in contest de Google. Une prouesse que cet adolescent n’aurait jamais imaginé accomplir.

En juin prochain, Nji Collins Gbah a rendez-vous avec Google à Mountain View. Ce jeune Camerounais de 17 ans est convié au Googleplex, le QG du géant d’Internet. Sur invitation du mastodonte de la tech, qui plus est. Il y a quelques semaines, il n’aurait jamais imaginé se rendre en plein cœur de la Silicon Valley américaine.

Mais tout a changé le 30 janvier lorsque Google a annoncé que Nji Collins Gbah était parmi les 34 vainqueurs du code-in contest, un concours informatique annuel réservé aux jeunes de 13 à 17 ans. Il est alors devenu le premier représentant d’un pays africain à gagner cette prestigieuse compétition, qui a vu s’affronter plus de 1 300 adolescents de 62 pays autour de tâches de codage, de recherche et de documentation ou d’interface utilisateur .…

Lire Plus =>

Le syndrome de Lynch

— Par Robert Saé —

Intervention  à la demande des enseignants du L.P. Dumas Jean-Joseph Jeudi 09 Février 2017

En premier lieu, je voudrais vous parler de la manière dont le texte du discours de William (ou Willy) LYNCH nous est parvenu. C’est un ami rasta qui, Il y a plus d’une vingtaine d’années, me l’a porté. Son épouse qui est d’origine anglophone, l’avait découvert alors qu’elle faisait des recherches dans une bibliothèque londonienne. Elle l’avait traduit et ramené en Martinique avec l’intention de le vulgariser.

A cette époque, je l’ai lu et commenté à plusieurs occasions dans une émission que j’animais en radio. L’objectif était surtout de dénoncer l’application du fameux principe « diviser pour régner ». Nous avons aussi entrepris de diffuser le texte auprès des contacts que nous avions à l’extérieur du pays et nous avons pu observer qu’il a été largement propagé.

A la même période, j’effectuais une recherche, en m’appuyant sur les éclairages théoriques de Frantz FANON, pour tenter de comprendre les contradictions comportementales qu’on pouvait observer dans notre société.…

Lire Plus =>

Cours de soutien scolaire de la FOL de Martinique

La Fédération des Oeuvres Laïques (F.O.L.) est une section départementale de la Ligue de l’enseignement.
Créée en 1947, elle est une oeuvre complémentaire de l’école et a pour but de former des hommes et des citoyens afin de contribuer à l’épanouissement de l’homme et à l’amélioration de la société martiniquaise.
Depuis 64 ans, les initiatives de cet organisme ont permis à la Martinique de progresser dans des domaines aussi variés que ceux des loisirs, du tourisme, de l’éducation, de la culture, de la formation des cadres de l’éducation populaire (BAFA – BAFD – BPJEPS), de la formation professionnelle, du sport en direction des enfants et des adultes, de la liberté d’expression

Tél : 05 96 60 87 87
Fax : 05 96 63 83 67
Email : fol [dot] 972 [at] wanadoo [dot] fr
La Fédération des oeuvres Laïques vous propose des cours de soutien, tous les mercredis à 14h00 durant les périodes scolaires.…

Lire Plus =>

La première école Montessori est née il y a cent dix ans

Le succès de cette pédagogie basée sur la liberté et l’éducation sensorielle ne s’est pas démenti depuis le 6 janvier 1907, jour où le docteur Maria Montessori inaugurait, à Rome, sa première école.

Sa pédagogie repose sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant.

La pédagogue italienne Maria Montessori fut d’abord médecin. En tant que pédagogue elle a étudié pendant 50 ans les enfants de milieux sociaux et culturels très défavorisés et en difficulté d’apprentissage. Elle s’intéresse aux enfants « anormaux » qui lui donneront l’occasion de mettre au point sa méthode d’enseignement qu’elle reprend et généralise à l’usage des enfants « normaux ».

Elle élabore une pédagogie qui repose sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. Elle utilise du matériel repris notamment aux professeurs Jean Itard et Édouard Séguin, tout en l’adaptant aux périodes sensibles de l’enfant. Elle envisage l’éducation de façon globale et holistique en définissant 4 plans de développement différents en fonction de l’âge de l’enfant de la naissance à 24 ans.…

Lire Plus =>

La fessée… fin

— Par Christine Mateus —

http://www.madinin-art.net/wp-content/uploads/2015/03/fessee-1.jpgSommes-nous des Folcoche en puissance ? Non, bien sûr, aucun parent n’ira s’identifier à ce symbole de la mère maltraitante que fut celle d’Hervé Bazin, férocement décrite dans «Vipère au poing». Toutefois, nous sommes nombreux à trouver acceptable, voire utile, sinon nécessaire, de corriger son enfant lorsqu’il n’obéit pas ou fait une bêtise. Ces claques, ces fessées, tous ces châtiments corporels mais aussi les mots blessants, les humiliations sont désormais interdits par la loi Egalité et Citoyenneté.

Le Parlement vient d’adopter en cette toute fin d’année l’article qui exclut du Code civil ces violences dites «éducatives ordinaires» (VEO) dans le cadre de l’exercice de l’autorité parentale. Et c’est applicable, maintenant ! Que les 85 % de parents utilisant ces méthodes se le disent. Qu’est-ce qu’on risque si on le fait ? Rien. La mesure est symbolique, mais jugée comme «un outil indispensable à la prévention de la maltraitance des enfants», avait déclaré la ministre des Familles, Laurence Rossignol.…

Lire Plus =>

Madinina, l’île aux fleurs…fanées ?

— Par A3C —

L’annonce en pleine période de trêve des confiseurs de la suppression de 25 postes pour la rentrée prochaine ne semble guère émouvoir plus que cela la population martiniquaise et ses élus. Il faut dire qu’au fil des années et depuis 2007 ce sont des milliers de postes qui ont été supprimés en Martinique. Le nombre d’ailleurs importe peu en soi.

Ce qui importe, ce sont les conséquences de ces mesures sans précédent dans l’histoire de la Martinique et de l’Education Nationale.

Car, ces suppressions de postes ont beau –nous criera-t-on – n’être que la conséquence d’une baisse sensible de la natalité, elles sont aussi un moyen de relever le nombre d’élèves par classe – notamment en collège – . Or, compte tenu déjà des difficultés en matière scolaire en Martinique, cette augmentation des élèves par classe n’augure rien de bon. On nous dira bien sûr que nous sommes encore loin des chiffres de la France hexagonale mais nous savons aussi parfaitement que notre population est socialement sinistrée, et bien plus qu’en France hexagonale.…

Lire Plus =>

Géométrie du savoir scolaire

— Par Roland Tell —

Dans son Épître aux Éphésiens (III , 18), Saint Paul attribue, à l’esprit humain, quatre dimensions, qui sont la largeur et la longueur, la hauteur et la profondeur. Que faut-t-il en retenir, hors toute visée ascétique, hors toute référence à la contemplation des saints, mais en vue d’une formation en enseignement ? Que peut en espérer le réalisme scolaire pour sa pédagogie ?

Oui, dans l’ordre naturel qui est le nôtre, l’esprit humain, oeuvre immatérielle, est faite d’une structure de pensée, d’une hiérarchie de valeurs, d’un registre de signifiance, et de sécurité, et enfin d’une vie, qui le caractérise en propre. La ligne d’intelligibilité, ou ligne de l’intelligence, n’est donc pas l’unique et seule dimension, à partir de laquelle, d’ailleurs, travaille exclusivement l’école. Qui n’a pas en mémoire le fameux quotient intellectuel ? Aussi, pour réussir de manière optimale sur le plan pédagogique, l’esprit enfantin a besoin que l’on prenne en compte les trois autres dimensions, susceptibles, elles aussi, d’aider l’élève à apprendre.…

Lire Plus =>

« Je filme le métier qui me plait »

Le concours pédagogique « JE FILME LE METIER QUI ME PLAÎT », saison 10, année 2016-2017, sous la présidence de Costa-Gavras, réalisateur de renommée internationale, est ouvert aux jeunes de votre établissement ? (collège, lycée, CFA, association, mission locale, maison familiale, LEGT, LP, IUT, universités, LFE…)

Savez-vous que chaque année, des jeunes, avec leurs enseigants, animateurs, formateurs, dans le cadre de la découverte des métiers, même s’ils non jamais réalisé une vidéo auparavant, figurent au palmarès et vivent un moment inoubliable sur la scène du Grand Rex à Paris?

Savez-vous que les dotations en matériel sont prévues dès le 18 décembre 2016?

Sous le haut patronage du Ministère de l’Éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le site lecanaldesmetiers.tv, organise pour la 10ème année consécutive le grand concours « JE FILME LE METIER QUI ME PLAÎT » , un événement unique à ce jour qui favorise de manière dynamique une démarche active de découverte des métiers via la création de supports numériques.…

Lire Plus =>

« Max & Louise » par la Cie Car’Avan

13-15-16 décembre 2016 à 9h30 + à 14h30 le Mardi 13 + à 14h le Jeudi 15 au T.A.C.

max__louise-1Représentations pour les scolaires.

A l’origine, « Max et Louise » a été créé en octobre 2002 au Théâtre Municipal de Verdun sous l’impulsion d’une association d’accueil de travailleurs migrants, commanditaire d’un spectacle jeune public dont le thème imposé était « la chaussure ».

Au travers d’une exposition de chaussures du monde entier, avec la participation d’un cordonnier du Burkina-Faso qui réalisait avec les moyens du bord (vieux pneus, farine de maïs, peaux de chèvre…) des chaussures comme dans son pays, il s’agissait de sensibiliser le public aux différentes cultures, au respect des différences, à la notion de « démarche collective », à l’évocation de problèmes tels que mines anti-personnelles, pays riches/ pays pauvres, etc…

« La chaussure… », thème imposé donc!

Je me suis alors souvenue d’une lecture antan faite, un conte de Pierre Gripari avec des chaussures pour « héros », deux amoureux tendrement « en-lacets » que leurs successifs propriétaires s’acharnent à séparer.…

Lire Plus =>

La Fabrique à Chansons n°2

La Sacem s’engage auprès des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Elle accompagne le renouvellement des répertoires et soutient les artistes à toutes les étapes de leur carrière et de leur développement.

Le soutien à la création passe notamment par l’aide à l’autoproduction, l’accompagnement de carrière, les bourses, les résidences à la création de musique originale. De nombreux autres dispositifs confortent chaque année des centaines de nouveaux projets.

Gilbert Coco – Martine Sylvestre – Gilles Petrus/Jil Petrus – Medhi Gerville/Meddy Gerville – Teddy Gangama/Teddy Iafare-Gangama – Gilles Lauret – Mamisolofo Rakotonanahary/Mamiso – Eric Le Louvier – Jérôme Kayser – Joël Lutbert – Frédéric Bellayer – Rose-Hélène Demasy/Katy Alyzée La Trobadora

 LA MARTINIQUE

Jérôme Kayser

Académie de la Martinique, École Felix Lorne

Jérôme Kayser est musicien professionnel. Avec une formation universitaire en musicologie, des études musicales au conservatoire et la maitrîse de la MAO, il enseigne la guitare, le chant et la direction de chœur depuis 1989.…

Lire Plus =>

Education : la musique rend intelligent

— Par Christel De Taddeo —

bulle_musicale

La Bulle musicale installée dans la crèche de Gennevillies est une demi-sphère acoustique, amenagée de jeux sonores, tactiles et visuels à la portée des enfants. (CAP ENFANTS)

Une étude menée auprès d’enfants de 3 à 10 ans passés par une « crèche musicale » montre les multiples atouts de cette approche innovante. Leur vocabulaire, mémoire, attention et curiosité apparaissent particulièrement développés.

La musique n’adoucit pas seulement les mœurs. Elle participe au développement des enfants en favorisant notamment l’acquisition du langage et en développant l’attention. C’est ce que démontre une étude scientifique inédite en France menée par la chercheuse polylinguiste Chantal Caracci et supervisée par Marie-Thérèse Le Normand, directrice de recherches à l’Inserm, sur des enfants qui ont fréquenté durant au moins deux ans, quatre ou cinq jours par semaine, une crèche musicale, Cap Enfants.

«Des résultats excellents sur la dénomination des images»

En observant ces gamins, Chantal Caracci avait été frappée par « l’extraordinaire richesse de vocabulaire » qu’ils utilisaient au regard de précédentes recherches menées en crèche.…

Lire Plus =>

Lettre ouverte au Maire de Schœlcher

 — Par l’A3C —

schoelcher_en_panne

Monsieur le Maire,
Il ne fait pas de doute que la ville de Schœlcher dispose de nombreuses écoles, dans l’ensemble non seulement bien gérées par chaque directeur et son équipe pédagogique, mais dont le fonctionnement administratif et notamment le service de restauration ainsi que les services annexes de garderie et de TAP sont plutôt mieux gérés qu’ailleurs.
Malgré ces éléments force est de constater que la gestion du paiement des repas et des activités est un sujet de fort mécontentement.
Depuis plusieurs mois le site de la mairie de Schœlcher est en panne et nombreux sont les parents en colère. En effet, il faut faire des queues sans fin pour pouvoir acquitter le repas de ses enfants pour le mois suivant. Est-il scandaleux, au XXIème siècle, de demander à pouvoir gérer le repas et les activités de ses enfants par internet ? Est-il scandaleux de demander à ce que le choix des jours de cantine et les formes d’activités TAP soient effectués par internet et qu’on puisse alors payer le tout par carte bancaire ?…

Lire Plus =>

« Aliénation et dépossession : actualité de Frantz Fanon »

 les 6 & 8 décembre à la CTM et sur le campus.

fanon_x_fois

Le mois de décembre 2016 marquera les 55 ans de la disparition de Frantz Fanon. Cet anniversaire donnera lieu à une série de manifestations organisées par la Collectivité Territoriale de Martinique en collaboration avec l’association KM2-Krey Matjè Kréyol Matinik ( Association d’Ecrivains Martiniquais). Olivier Fanon et Mireille Fanon-Mendès France, les enfants du psychiatre et militant anticolonialiste, ainsi que Mourad Yelles, professeur des universités en littératures maghrébines et comparées à l’INALCO, seront les invités d’honneur de ces manifestations dont le temps fort aura lieu, le mardi 6 décembre en soirée, à l’Hôtel de la CTM, à Plateau Roy (FDF,Cluny).

Comme il se doit, le campus universitaire de Schoelcher apportera sa contribution à cet hommage à travers l’organisation, jeudi 8 décembre de 18h à 19h30, à l’amphithéâtre Frantz-Fanon, d’une rencontre-débat ouverte à tous, où Mourad Yelles et le sociologue martiniquais André Lucrèce, sous le titre   « Aliénation et dépossession : actualité de Frantz Fanon », considéreront la portée et la permanence de la pensée fanonienne.…

Lire Plus =>

Les grands chantiers de la traduction en créole haïtien

— Par Robert Berrouët-Oriol, Linguiste-terminologue —
Montréal, le 18 janvier 2015kreyol_haitian
La traduction vers le créole haïtien s’apparente souventes fois au parcours du combattant traversant nus pieds le champ miné des bonnes intentions. Si la fausse idée selon laquelle on ne commet pas de « fautes » dans l’écriture du créole est bien avérée chez nombre de bilingues créole-français, il est tout aussi avéré que plusieurs locuteurs natifs du créole s’improvisent traducteurs vers le créole sous prétexte d’être détenteurs d’une connaissance intime de leur langue maternelle.  Est-il aujourd’hui possible de dégager les caractéristiques d’ensemble du marché de la traduction en Haïti ? Dispose-t-on d’un profil général des traducteurs qui œuvrent sur une base professionnelle ? Vers quelle langue cible traduit-on principalement au pays ? Y a-t-il en Haïti une institution offrant une formation ciblée en traduction ? La présente étude, en suivant le fil du premier grand chantier de traduction en Haïti, entend répondre à ces questions et s’attachera à identifier et à analyser quelques problèmes de traduction; ensuite elle fera d’utiles suggestions dans la perspective de la formation académique et professionnelle.

Lire Plus =>

Education prioritaire : « Donnons vraiment plus à ceux qui ont le moins ! »

— Par collectif —

ma_zepLe 26 septembre, le Cnesco a rendu public un rapport pointant la progression inquiétante, ces dernières années, des inégalités scolaires en France, et la dégradation du niveau des élèves issus de milieux populaires.

Nous, enseignants en lycées « éducation prioritaire » et membres du collectif « Touche pas ma ZEP », lisons dans les résultats de ce rapport une confirmation de la légitimité de notre combat actuel pour une carte élargie de l’éducation prioritaire pour les lycées et la garantie de moyens pérennes permettant la réduction des effectifs par classe, le maintien d’un maximum de cours en demi-groupes et de tous les projets permettant la réussite de nos élèves.

Pour expliquer la progression des inégalités, le Cnesco souligne la responsabilité d’une offre éducative qui « donne plus à ceux qui ont déjà le plus ». En tant qu’acteurs de terrain, nous ne pouvons que confirmer ce constat.…

Lire Plus =>

7e salon de la pédagogie Freinet

 Samedi 5 novembre 2016

salon_pedagogie_freinetCinquante ans après la disparition de Freinet, son mouvement est toujours vivant !

https://paris.demosphere.eu/rv/49481

Samedi 5 novembre 2016 à la Maison des Métallos à Paris.
Cette septième édition du salon est dédiée au cinquantenaire.
Programme prévisionnel

13 h : Ouverture

13 h 15 à 14 h 30

Un moment de théâtre pour introduire en beauté la première table ronde : « Les combats de Célestin Freinet », un texte de Jean-Claude Idée :
1965, une classe d’élèves est chargée de mener des recherches sur Célestin FREINET en vue de l’interviewer. Au fil des investigations, on découvre la vie de cet homme complexe et les combats qu’il a menés toute sa vie. Ce pacifiste qui a fait deux guerres, ce communiste individualiste et réactionnaire, rejeté tant par le Parti communiste que par les conservateurs interpelle. Cet instituteur, inventeur d’une pédagogie humaine et moderne qui vise à former des citoyens libres, autonomes, responsables et critiques, aura suscité autour de lui beaucoup de haine et beaucoup d’amour.…

Lire Plus =>

Journée Internationale des Créoles 2016

joune_kreyol

Si aujourd’hui, le créole à sa journée internationale cela n’a pas toujours été le cas. Longtemps banni dans les années 70, et 80, il était mal vu de le parler à l’école et dans certains foyers. A force de militantisme, cette langue maternelle trouve sa place dans l’enseignement officiel au début des années 2000, avec la mise en place d’un Capès. Le créole est enseigné dans le secondaire et à l’université. Les créoles se démocratisent aussi en faisant leur entrée dans des BD à succès. Un pari risqué pour l’époque, mais qui a conquis des lecteurs.

Un combat qui divise la classe politique
Seulement, le combat de reconnaissance des créoles divise la classe politique. Si la France a signé en 1999 sous Jospin, la charte européenne faisant du créole une langue régionale, elle ne l’a, à ce jour, pas ratifié. C’était pourtant un engagement du candidat socialiste Francois Hollande durant sa campagne pour la présidentielle en 2012.…

Lire Plus =>

Classement. Être une fille: les pays où c’est plus facile et les autres

petite_fille

Une nouvelle étude vient de paraître sur le traitement réservé aux jeunes filles dans 144 pays. Les données recueillies sont édifiantes sur la condition féminine dans toutes les régions du monde.

A l’occasion de la Journée internationale des droits de la fille, le 11 octobre dernier, l’ONG britannique Save The Children a publié une étude sur la santé, l’éducation et les opportunités des filles dans 144 pays. L’enquête intitulée Every Last Girl (“Aucune fille oubliée”), prend en compte cinq indicateurs : mariage précoce, éducation scolaire, grossesse d’adolescentes, mortalité maternelle et proportion de femmes au Parlement. C’est la première fois que l’ONG publie un tel classement. Voici les 20 premiers pays qui arrivent en tête:



Lire Plus =>