Education

La démocratisation qualitative en Réseaux d’Éducation Prioritaire (R.E.P.)

— Par Roland Tell —

Le défi de l’exigence totale et inconditionnelle de démocratisation du système éducatif amène le nouveau Ministre de L’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, à considérer comme idéal pédagogique la chute de l’effectif des classes de CP en REP à 12 élèves. Car, selon lui, la démocratisation qualitative exige cette mutation générale, dès la prochaine rentrée scolaire, compte tenu de la persistance de ce que l’on appelle le handicap socio-culturel, susceptible de dénaturer, de façon profonde, le fonctionnement de l’orientation. A partir de là, on voit surgir l’importance de l’autorité ministérielle dans le domaine pédagogique, non seulement en matière de décision, ce qui est normal, mais également en matière de doctrine. D’où des modes de pensée nouveaux, des directives nouvelles, s’agissant, par exemple, des devoirs en classe, et surtout de l’appel à la technologie éducative, pour apprendre aux élèves à tirer parti des sources d’information, pour leur propre perfectionnement, et donc utiliser des outils numériques pour cette fin. Ce qui, en petit effectif, change complètement la structure de transmission des connaissances, et l’attitude pédagogique du professeur d’école.

Lire Plus =>

Pourquoi former et transmettre autrement … aux Antilles ?

— Par Jean-Marie Nol, économiste financier —

La société issue de la départementalisation, quoique rigide, était protectrice, parce qu’elle faisait entrer chacun dans un système social, de la production de masse de l’ère colonial à la consommation de masse. Le miracle de la société de consommation que sous tendait l’État providence était la promesse égalitaire de la départementalisation . Et s’il est pratique pour une société démocratique de pouvoir compter sur le progrès matériel, il est plus important encore de pouvoir développer les compétences et l’employabilité des jeunes et des salariés .
Demain, un grand nombre de travailleurs seront laissés au bord du chemin, du fait de la numérisation. Il s’agit de ceux qui se situent au milieu de la hiérarchie sociale.Les conséquences sociales, et on le voit aujourd’hui politiques, de ces transformations sont radicales. Les classes moyennes se sentent déclassées ; elles n’ont capté qu’une part infime de la valeur créée ces dernières années. Qui plus est, le blocage de l’ascenseur social ne permet pas une projection sur les générations qui suivent.…

Lire Plus =>

« Aujourd’hui, en France, même le diplôme universitaire le plus élevé est un passeport vers la précarité »

Dans une tribune au « Monde », un collectif regroupant deux cents titulaires du plus haut diplôme français dénonce la précarité à laquelle ils sont voués, faute de postes dans le secteur public, mais aussi dans le privé.

« Si vous vouliez trouver du travail, c’est un BTS qu’il fallait faire, pas une thèse. » Cette phrase a été adressée à l’un d’entre nous par sa conseillère Pôle emploi : elle figure parmi les témoignages collectés sur le site Doc en stock, destiné à rendre visible la précarité subie par des milliers de titulaires d’un doctorat privés d’emploi stable.

Selon le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq), le taux de chômage des docteur.e.s avoisine aujourd’hui 10 %. C’est trois fois plus qu’en Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, qui forment pourtant davantage de docteur.e.s que la France. Nous souffrons surtout de l’incertitude liée à notre situation : une récente note d’information ministérielle souligne que moins d’un.e docteur.e sur deux dispose d’un poste fixe dans les cinq ans suivant sa soutenance de thèse.…

Lire Plus =>

La mairie de Schœlcher en faillite?

— Par Yvon Joseph-Henri pour l’Association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe (A3C)—

Il n’y a pas que les enfants qui ont les yeux plus gros que le ventre… à moins que nos politiciens ne soient eux-mêmes de grands enfants…ou des inconscients !

Chaque année, dans les écoles de Schœlcher…et sans doute ailleurs dans le pays, se pose le problème des rats par défaut d’entretien régulier.

Depuis des mois – malgré un très bref répit d’un mois à peine, hélas – l’informatique de la mairie de Schœlcher, et donc l’utilisation d’internet pour le paiement à distance de la cantine, ne fonctionne pas. Une lettre ouverte dénonçait pourtant cette lacune préjudiciable pour tous mais aussi culturellement puisqu’elle maintient les consommateurs de Schœlcher dans un moyen-âge technique.

Mais il y a pire. Depuis de nombreuses semaines, les personnels en contrats précaires en fonction aux portes des écoles pour assurer une sortie sécurisée des enfants, ont disparu, bien avant la fermeture des classes.…

Lire Plus =>

Projection de restitution de films d’élèves à l’Institut Martiniquais du sport !

  Mardi 30 mai de 9h à 12h au Lamentin

L’Œil du Doc est une action menée en Martinique par l’association Véo Production, en milieu scolaire. Cette action a eu lieu pour la deuxième année consécutive.

De début janvier à fin mars 2017, 5 classes ont participé à des ateliers de réalisation documentaire.

Les établissements concernés étaient les suivants :

Collège Emmanuel Saldes à Sainte-Marie (élèves de 4ème)

Collège Jacques Roumain à Rivière-Pilote (élèves de 3ème)

Collège Tartenson à Fort-de-France (élèves de 4ème)

Lycée Schoelcher à Fort-de-France (élèves de 1ère)

Lycée professionnel agricole du Robert (élèves de Seconde).

Les élèves ont pu bénéficier des interventions hebdomadaires (séances de 2 à 3 heures) de trois professionnels :

Chloé Glotin, réalisatrice (Gros sur mon coeur, Loin des bombes, ….)

Jean Luc Cesco, réalisateur (Tu veux écrire) et ingénieur du son

Gaël Dufief, monteuse…

Lire Plus =>

« La journée de la juppe » revient dans les lycées

… euh, pas aux Antilles!

La première journée de la jupe a eu lieu en 2014. À l’époque, l’événement ne concernait que la ville de Nantes et avait pas mal choqué, notamment du côté de la Manif pour tous. Mais, trois ans plus tard, c’est toute la France qui s’y met !

Pour la première fois, quatre organisation nationales lycéennes (SGL, UNL, UNL-SD et FIDL) invitent tous les élèves de France, filles et garçons, à venir en cours vêtus d’une jupe. Objectif ? Dénoncer symboliquement le sexisme, les inégalités salariales, le harcèlement de rue, le non partage des tâches domestiques et les inégalités d’orientation professionnelle.

Les filles comme les garçons sont appelés ce vendredi à revêtir une jupe pour lutter contre les inégalités hommes-femmes. Cette opération lancée en 2006 en Ille-et-Vilaine par des lycéennes avait été mise en sourdine après 2014. Il y a trois ans, à Nantes (Loire-Atlantique) des élus de droite et des membres de la Manif pour tous avaient réclamé l’annulation de cette initiative, soutenue à l’époque par le rectorat.…

Lire Plus =>

« Baisers cachés « : une histoire d’amour à l’épreuve de la différence

17 mai 2017 à 21h sur France 2

Synopsis
Baisers cachés
La naissance d’une histoire d’amour entre deux lycéens dans la France de 2017 n’est pas toujours un chemin semé de roses. Démonstration avec Baisers cachés, téléfilm de France 2 diffusé à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie.

Nouveau au lycée, Nathan (Béranger Anceaux) est invité à une soirée. Son attirance pour un autre garçon se conclut par un baiser furtif dans le jardin du pavillon qui accueille la fête. À leur insu, ils sont photographiés. L’image circule dès le lendemain sur les portables, alimentant les conversations peu amènes. Nathan est la cible d’un véritable déluge d’homophobie. Quand les insultes tournent à la rixe, les profs blâment la victime et l’administration se défile. Chaque exemple pourrait être vraisemblable – y compris la prof lesbienne honteuse (Catherine Jacob) qui reproche au garçon son manque de discrétion – mais leur accumulation évoque une ambiance de village catholique bavarois au XVe siècle plus que la France contemporaine.…

Lire Plus =>

Violence et insécurité au lycée professionnel Place d’Armes

— Communiqué du SNUEP FSU Martinique —

Madame la rectrice,
Monsieur le maire
Monsieur le président de la CTM
Monsieur le préfet,
Nous souhaitons vous saisir suite aux évènements graves qui se sont déroulés la semaine dernière, devant le lycée professionnel de Place d’Armes.
En effet, des jeunes non scolarisés dans ce lycée, sont venus en découdre et agresser un lycéen à la sortie de ses cours.
Ce lycéen, blessé, ne doit son salut qu’à l’intervention très courageuse de personnels de la Vie Scolaire dont la CPE.
Cette situation de violences, d’agressions et quelques fois mêmes de racket, aux abords des établissements scolaires, n’est pas acceptable et ne sera plus tolérée par les élèves qui remontent un grand ras-le-bol, leurs parents et bien-sûr, l’ensemble des personnels du lycée.
La zone du lycée Place d’Armes constitue une véritable cité scolaire puisqu’elle est composée de plusieurs établissements, contigus les uns aux autres.
Nous avons donc l’honneur de vous demander de mettre en place des actions urgentes, comme une présence policière régulière, visible et dissuasive, afin que nos adolescents n’aient plus à se rendre et aussi sortir de leurs établissements scolaires, la peur au ventre.…

Lire Plus =>

Formations culturelles en Guadeloupe à partir d’ octobre 2017

en collaboration avec l’ AGECIF

Excel et les métiers de l’administration // Evaluer, contrôler et communiquer des informations chiffrées

Pour les métiers administratifs, Excel représente un outil quotidien pour gérer des données et les présenter en s’assurant de la cohérence des informations. Qu’il s’agisse de suivre l’activité, réaliser des points comptables, constituer des dossiers, produire des indicateurs… ses possibilités sont infinies ou presque : ce sont nos propres usages qui nous limitent. Malgré tout, l’horizon s’éloigne à mesure que nos compétences progressent. A condition de se former.

Les 2, 3, 4, 5 et 6 Octobre 2017 – Programme complet

 

 Piloter une équipe opérationnelle // Les clés du management de proximité

Responsables de service, chefs de projet, régisseurs généraux, administrateurs… l’animation de leurs équipes prend souvent le pas sur leurs attributions opérationnelles. Leurs compétences managériales deviennent alors aussi importantes que leurs autres savoir-faire. Comment assumer efficacement ce rôle d’encadrement ? Comment motiver ses collaborateurs et les amener vers l’autonomie ? Comment pratiquer la délégation ?…

Lire Plus =>

Numérique et chômage : une jeunesse désillusionnée et inquiète de l’avenir !

— Par Jean-Marie Nol, économiste financier —

La prochaine décennie, marquée par une mutation vers l’économie numérique, va bouleverser la structure de l’emploi en Outre-Mer . Alors que le chômage est au plus haut, comment la jeunesse peut espérer se préparer au mieux pour l’avenir ?
Hier dans le journal économique les Échos daté du 2/05/2017 , la Banque mondiale faisait état d’une terrible prédiction sur l’emploi :« L’automatisation pourrait faire disparaître près de 70 % des emplois dans les pays en voie de développement, selon le directeur de l’institution.
Voila de quoi relancer les polémiques sur la robotisation de l’économie. Le Président de la Banque mondiale Jim Yong Kim a ainsi annoncé que les deux-tiers des emplois aujourd’hui existant dans les pays en voie de développement devraient disparaître avec l’automatisation de l’économie. »

Pour Jim Yong Kim, ces destructions d’emplois vont toucher tous les pays, développés et pauvres, notamment les pays plus tournés vers l’industrie et les services.
Le président de la banque mondiale n’en est pas à sa première sortie sur le sujet, alors que les débats se multiplient, notamment en France.…

Lire Plus =>

Pourquoi faut-il relancer la dynamique des maisons des jeunes et de la culture ?

Une société qui n’éduque plus est une société qui ne répare plus

Rappel des faits. À l’heure où la société se trouve fragmentée et où toute une génération est en quête de repères, des MJC doivent fermer ou revoir leurs ambitions pour des raisons budgétaires.

Au-delà du quantitatif, des choses fondamentales

— Par Miguel Benasayag Philosophe et psychanalyste. —
Lors de mon arrivée en France, je me souviens avoir été heureux de découvrir l’existence des maisons des jeunes et de la culture. Présentes dans de nombreuses villes, ces MJC, dans lesquelles on trouvait des cinémas, des activités, des lieux de réunion et dans lesquelles une prise de parole publique était possible, m’apparaissaient comme le symbole d’une époque dans laquelle la construction du lien social solidaire demeurait une réalité. J’arrivais d’années de prison dans un pays en dictature et c’était quelque chose d’admirable que de pouvoir me dire : « Voilà des outils d’une société démocratique. » Grâce à ces MJC, les gens n’étaient ni parqués chez eux ni paumés dans la rue.…

Lire Plus =>

Marine c’est comme Jean-Marie…

— Communiqué du SNUEP FSU —

Le SNUEP FSU Martinique appelle à voter contre Marine LE PEN et à faire barrage par tous les moyens possibles au front national.
Nous sommes en effet très inquiets des scores réalisés par ce parti d’extrême droite qui depuis toujours, propage et diffuse des thèses racistes et xénophobes, la haine de l’ « autre », sur fond de révisionnisme et négationnisme.
Le SNUEP FSU Martinique rappelle que l’École de notre pays est viscéralement française quand elle est diverse et multiculturelle, multicolore ou polychrome et polyglotte.
Nos Société et École sont fortement menacées-et il est curieux que les populations des DOM ne l’aient pas compris- avec un front national qui articule son programme sur la persécution, des immigrés et leurs descendants et des personnes nées dans un autre pays.
Et puisque c’est dans l’air du temps de croire et faire croire que c’est un parti différent qui aurait changé, il rappelle :
Que Marine c’est comme Jean-Marie : ça ressemble au front national, ça a l’odeur du front national, ça a l’acidité et l’aigreur du front national et c’est encore plus que jamais le front national.…

Lire Plus =>

La chasse aux œufs avec les enfants de « Copain du monde »

— Par le Secours Populaire Français .—

A l’occasion du « Printemps de la solidarité mondiale », le Secours populaire français organise, en avril, partout en France, de grandes chasses aux oeufs. L’argent collecté permet de financer des projets de solidarité dans le monde et l’organisation de villages d’enfants « Copain du monde ».
Les bénévoles et les enfants de « Copain du monde » qui fêtent cette année les 25 ans du mouvement préparent ces journées festives afin de permettre aux familles de profiter d’un moment convivial rassemblant petits et grands. Le principe est simple : après avoir acheté un « permis de chasse », les enfants et leurs parents cherchent les oeufs décorés et cachés dans les parcs ou les forêts et les échangent ensuite contre des friandises (Kinder soutient le Secours populaire en offrant des oeufs).
A Paris, 20 000 personnes sont attendues pour 2 grandes chasses aux oeufs, les 16 et 17 avril, de 10h à 17h, au pied de la tour Eiffel, au Champ-de-Mars.…

Lire Plus =>

Médias. Hyperconnecté signifie-t-il hyperinformé ?

— Par Audrey Loussouarn —

Des lycéens du 13e arrondissement débattent autour de la question du rapport à l’information et à la politique. Bruno Arbesu

À l’occasion de la Semaine de la presse, des élèves de terminale se sont approprié le format radio afin de partager leur rapport à l’information et à la politique. Alors que certains vont voter pour la première fois dans un mois.

«Romain, dernière fois… » L’enseignante s’impatiente. Le jeune de 18 ans peine à lâcher son portable et à activer le mode avion, qui ne lui est pas familier. Une anecdote pile dans le thème de l’émission de radio qui s’apprête à être enregistrée dans le studio de Radio Clype, nichée à l’étage du lycée professionnel Galilée, dans le 13e arrondissement de Paris. Car, dans ce décor, Eugénie Barbezat, journaliste à l’humanité.fr, a choisi de se pencher sur le rapport à l’information et à la politique – les deux étroitement liés en cette année électorale – de huit élèves en terminale.…

Lire Plus =>

« Pour un enseignement de sciences économiques et sociales obligatoire pour tous les lycéens »

A l’heure où les mutations économiques et sociales alimentent toutes sortes de préjugés, une initiation aux sciences sociales est plus que jamais nécessaire, expliquent dans une tribune un collectif d’économistes, de chercheurs et de politiques.

A l’occasion des 50 ans des sciences économiques et sociales, l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a rédigé une tribune sur la place des sciences économiques et sociales dans le système éducatif, déjà soutenue par une quarantaine de chercheurs en sciences sociales.

TRIBUNE. Cela fait maintenant cinquante ans que les sciences économiques et sociales (SES) ont été introduites au lycée. Dès l’origine, cet enseignement était une innovation majeure : une discipline scolaire originale associant les apports de différentes disciplines universitaires (économie, sociologie, anthropologie, histoire et science politique) pour éclairer les enjeux économiques et sociaux contemporains.

Cinquante ans plus tard, les SES continuent de contribuer à la formation intellectuelle et citoyenne des élèves, en éclairant les sujets majeurs des débats démocratiques actuels : la croissance et ses limites (notamment écologiques), l’emploi et le chômage, les transformations du lien social, le fonctionnement des entreprises et des organisations, les inégalités (notamment entre les femmes et les hommes), les rôles complémentaires du marché et de l’Etat dans l’économie, la mondialisation, la stratification et la mobilité sociales, la construction européenne, le fonctionnement des institutions politiques, etc.…

Lire Plus =>

Lire-écrire en Martinique, des propositions innovantes

— par Janine Bailly —

À l’heure où, sur les ondes venues de « là-bas », les voix enjôleuses de la station radiophonique France Inter nous incitent à rédiger une lettre de motivation dans l’espoir un peu fou d’être sélectionnés au Jury du Livre Inter à Paris, sachant que nous serons des milliers, doux rêveurs, à répondre à l’appel, tournons-nous plutôt vers le pays Martinique, et regardons où il serait loisible d’exercer notre esprit, critique ou pas, et nos talents de « lecteurs-scripteurs », si tant est que nous en possédions quelques soupçons…

Depuis quelques mois déjà, (comme on a pu le découvrir dans le journal France-Antilles du mardi 10 janvier 2017), de beaux week-ends nous attendent, qu’il pleuve vente ou fasse grand soleil, si toutefois nous avons pris soin de nous inscrire à ce que j’aime nommer les « Rando-Écriture »proposées par trois sœurs bienveillantes, toutes trois compétentes et chaleureuses, toutes trois habitées par l’âme de leur île, l’une plus mûre et plus posée, l’autre pétillante et si souriante, la dernière primesautière et traversée toujours par une « chanson-pays », que parfois on sait avec elle fredonner.…

Lire Plus =>

10 000 livres pour Haïti : objectif largment dépassé!

Appel à bénévoles pour parachever ce succès

L’opération 10 000 livres pour Haïti est une  vraie réussite. Des milliers et des milliers de livres ont été acheminés vers les points de collecte et vers la porte n° 6 du Stade Aliker à Dillon. Ils sont arrivés dans des sacs de provisions, des cartons, des bacs, souvent en petites quantités, ce sont donc des milliers de Martiniquaises et de Martiniquais qui se sont mobilisés, qui sont allés chercher dans leur bibliothèque des livres en bon état, des livres qu’ils avaient aimés et qu’ils voulaient offrir en partage aux soeurs et aux frères d’Haïti.

La Martinique a été généreuse.

Le succès son revers : il faut maintenant gérer, trier, répartir les livres. L’appel aux bénévoles est renouvellé :

Recherchons toujours quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trierles ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques.

Tél : (0696205621)

Martiniquaises, Martiniquais encore un effort!



Lire Plus =>

Dominique BERTHET a reçu les Palmes académiques – le samedi 18 mars 2017

Madame la Rectrice,
Mesdames, messieurs,

C’est un honneur pour moi de présenter M. Dominique Berthet, professeur des universités, à l’occasion de cette remise de distinction que sont les Palmes académiques. Cette circonstance est naturellement la bienvenue pour récompenser la dynamique de la vie professionnelle de Dominique Berthet au sein du monde de l’enseignement.
Le parcours de mon filleul me paraît exemplaire, en ce sens qu’il relie enseignement et création. Disons le d’emblée : plus que le déroulement d’une carrière, la considération que nous portons à Dominique Berthet représente pour nous celle de la participation d’un homme à l’épanouissement de l’art, c’est-à-dire à ce qui nous manque le plus. Ceci n’est pas une utopie. En vérité, l’art est un produit de haute nécessité dont notre société ne saurait se passer. La relation de l’homme à l’art affirme une exigence capitale : celle de son maintien dans la condition humaine. Cernés que nous sommes par les élans de la barbarie et du consumérisme, la promotion de l’art nous est vitale.…

Lire Plus =>

Derniers jours pour l’opération 10.000 livres pour Haïti

Points de collecte, jusqu’au lundi 20 mars :

 – tous les matins de 9h à 13h au stade de Dillon (porte n°6, entrée par la Cité Dillon),
 – ce samedi 17 mars de 9h à 17h, et demain dimanche de 9h à 12h30, dans les centres commerciaux : Place d’Armes, Galleria, Rond Point et Génipa,
 – à la Bibliothèque Universitaire, campus de Schoelcher
 – dans différentes mairies (Prêcheur, Schoelcher et François, pour les autres se renseigner)
 – dans les bibliothèques de l’Espace Sud

URGENT : Nous recherchons aussi quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trier les ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques. Tél : (0696205621)

Dans la suite des actions de solidarité avec Haïti, menées après le passage du cylone Matthew qui a aussi détruit de nombreuses écoles et bibliothèques,  

ESA Caraïbes et de nombreux partenaires organisent du 10 au 20 mars, une grande collecte de livres, non scolaires et en bon état : littérature et culture générale Caraïbes, francophonie, romans, BD,  poésie, théâtre, essais, ouvrages techniques ou universitaires, ….


Lire Plus =>

Casque à vélo obligatoire pour les enfants à partir du 22 mars 2017

À partir du 22 mars 2017, le port d’un casque à vélo devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans qu’ils soient conducteurs ou passagers. Cette mesure fait suite à un décret publié au Journal officiel du 22 décembre 2016.

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) avait prescrit dans un rapport, le 2 octobre 2015, 26 mesures visant à améliorer la sécurité routière. La mesure n° 16 portait sur l’obligation du port d’un casque homologué pour les enfants de moins de 12 ans, sans généraliser cette mesure à l’ensemble des cyclistes, dans le but de réduire la gravité des blessures au visage et les risques de traumatismes crâniens des enfants pratiquant le vélo.

En cas de non-respect de cette obligation, un adulte, qui transporte à vélo un enfant passager non casqué ou qui accompagne un groupe d’enfants non protégés, risque une amende de quatrième classe, c’est-à-dire de 135 €.

À savoir :

Le casque doit porter la mention NF ou ECE 22/04, 22/05.…

Lire Plus =>

10 000 livres pour Haïti : la Martinique se mobilse!

URGENT : Nous recherchons aussi quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trier les ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques. Tél : (0696205621)

POINT DE COLLECTE : STADE de DILLON Porte N°6 TOUS LES JOURS DE 9H A 13H00 sinon se rapprocher des Mairies et Médiathèques les plus proches

Dans la suite des actions de solidarité avec Haïti, menées après le passage du cylone Matthew qui a aussi détruit de nombreuses écoles et bibliothèques,  

ESA Caraïbes et de nombreux partenaires organisent du 10 au 20 mars, une grande collecte de livres, non scolaires et en bon état : littérature et culture générale Caraïbes, francophonie, romans, BD,  poésie, théâtre, essais, ouvrages techniques ou universitaires, ….
 
Nous aimons nos livres, alors partageons les avec des amoureux de la lecture partout en Haïti, à Jérémie, aux Cayes, à Jacmel, mais aussi à Gonaïves, au Cap Haïtien, à Fort Liberté, à Thiotte, à Port-au-Prince, et partout où nous pourrons, pour des orphelinats, écoles, bibliothèques communautaires ou associatives, centres culturels, et Alliances Françaises avec leur réseau de bibliothèques partenaires.…

Lire Plus =>

Nji Collins, petit génie camerounais de l’informatique, premier Africain à gagner un concours Google

À 17 ans, le Camerounais Nji Collins Gbah est devenu le premier représentant d’un pays africain à remporter le grand prix du code-in contest de Google. Une prouesse que cet adolescent n’aurait jamais imaginé accomplir.

En juin prochain, Nji Collins Gbah a rendez-vous avec Google à Mountain View. Ce jeune Camerounais de 17 ans est convié au Googleplex, le QG du géant d’Internet. Sur invitation du mastodonte de la tech, qui plus est. Il y a quelques semaines, il n’aurait jamais imaginé se rendre en plein cœur de la Silicon Valley américaine.

Mais tout a changé le 30 janvier lorsque Google a annoncé que Nji Collins Gbah était parmi les 34 vainqueurs du code-in contest, un concours informatique annuel réservé aux jeunes de 13 à 17 ans. Il est alors devenu le premier représentant d’un pays africain à gagner cette prestigieuse compétition, qui a vu s’affronter plus de 1 300 adolescents de 62 pays autour de tâches de codage, de recherche et de documentation ou d’interface utilisateur .…

Lire Plus =>

Le syndrome de Lynch

— Par Robert Saé —

Intervention  à la demande des enseignants du L.P. Dumas Jean-Joseph Jeudi 09 Février 2017

En premier lieu, je voudrais vous parler de la manière dont le texte du discours de William (ou Willy) LYNCH nous est parvenu. C’est un ami rasta qui, Il y a plus d’une vingtaine d’années, me l’a porté. Son épouse qui est d’origine anglophone, l’avait découvert alors qu’elle faisait des recherches dans une bibliothèque londonienne. Elle l’avait traduit et ramené en Martinique avec l’intention de le vulgariser.

A cette époque, je l’ai lu et commenté à plusieurs occasions dans une émission que j’animais en radio. L’objectif était surtout de dénoncer l’application du fameux principe « diviser pour régner ». Nous avons aussi entrepris de diffuser le texte auprès des contacts que nous avions à l’extérieur du pays et nous avons pu observer qu’il a été largement propagé.

A la même période, j’effectuais une recherche, en m’appuyant sur les éclairages théoriques de Frantz FANON, pour tenter de comprendre les contradictions comportementales qu’on pouvait observer dans notre société.…

Lire Plus =>

Cours de soutien scolaire de la FOL de Martinique

La Fédération des Oeuvres Laïques (F.O.L.) est une section départementale de la Ligue de l’enseignement.
Créée en 1947, elle est une oeuvre complémentaire de l’école et a pour but de former des hommes et des citoyens afin de contribuer à l’épanouissement de l’homme et à l’amélioration de la société martiniquaise.
Depuis 64 ans, les initiatives de cet organisme ont permis à la Martinique de progresser dans des domaines aussi variés que ceux des loisirs, du tourisme, de l’éducation, de la culture, de la formation des cadres de l’éducation populaire (BAFA – BAFD – BPJEPS), de la formation professionnelle, du sport en direction des enfants et des adultes, de la liberté d’expression

Tél : 05 96 60 87 87
Fax : 05 96 63 83 67
Email : fol [dot] 972 [at] wanadoo [dot] fr
La Fédération des oeuvres Laïques vous propose des cours de soutien, tous les mercredis à 14h00 durant les périodes scolaires.
Ces cours s’adressent aux enfants de tous niveaux (du CP au Collège) ayant des difficultés en Maths et en Français.…

Lire Plus =>

La première école Montessori est née il y a cent dix ans

Le succès de cette pédagogie basée sur la liberté et l’éducation sensorielle ne s’est pas démenti depuis le 6 janvier 1907, jour où le docteur Maria Montessori inaugurait, à Rome, sa première école.

Sa pédagogie repose sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant.

La pédagogue italienne Maria Montessori fut d’abord médecin. En tant que pédagogue elle a étudié pendant 50 ans les enfants de milieux sociaux et culturels très défavorisés et en difficulté d’apprentissage. Elle s’intéresse aux enfants « anormaux » qui lui donneront l’occasion de mettre au point sa méthode d’enseignement qu’elle reprend et généralise à l’usage des enfants « normaux ».

Elle élabore une pédagogie qui repose sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. Elle utilise du matériel repris notamment aux professeurs Jean Itard et Édouard Séguin, tout en l’adaptant aux périodes sensibles de l’enfant. Elle envisage l’éducation de façon globale et holistique en définissant 4 plans de développement différents en fonction de l’âge de l’enfant de la naissance à 24 ans.…

Lire Plus =>