Sciences Sociales

60 ans d’Europe : nou ront sa ?

— Par Roger de Jaham —

Le Traité de Rome signé le 25 mars 1957 par six pays (l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas) a jeté les bases de l’Union Européenne (UE), qui aujourd’hui regroupe 28 nations* et compte pas moins de 510 millions d’habitants, constituant ainsi le premier marché économique mondial.

Au-delà des chiffres, ce projet -unique dans l’histoire de l’humanité- a surtout garanti la paix à des millions de femmes et d’hommes pendant plus de 60 ans, une première dans l’histoire européenne. Il a aussi apporté la liberté à des millions d’Européens des pays de l’est, qui ont durement souffert sous les dictatures communistes. C’étaient là les objectifs premiers du Traité de Rome, qui évoquait uniquement « les sauvegardes de la paix et de la liberté » par une coopération économique élargie.

C’est dans l’Acte unique (1986) que les États-membres se sont déclarés « décidés à promouvoir ensemble la démocratie en se fondant sur les droits fondamentaux ».

Lire Plus =>

La chasse aux œufs avec les enfants de « Copain du monde »

— Par le Secours Populaire Français .—

A l’occasion du « Printemps de la solidarité mondiale », le Secours populaire français organise, en avril, partout en France, de grandes chasses aux oeufs. L’argent collecté permet de financer des projets de solidarité dans le monde et l’organisation de villages d’enfants « Copain du monde ».
Les bénévoles et les enfants de « Copain du monde » qui fêtent cette année les 25 ans du mouvement préparent ces journées festives afin de permettre aux familles de profiter d’un moment convivial rassemblant petits et grands. Le principe est simple : après avoir acheté un « permis de chasse », les enfants et leurs parents cherchent les oeufs décorés et cachés dans les parcs ou les forêts et les échangent ensuite contre des friandises (Kinder soutient le Secours populaire en offrant des oeufs).
A Paris, 20 000 personnes sont attendues pour 2 grandes chasses aux oeufs, les 16 et 17 avril, de 10h à 17h, au pied de la tour Eiffel, au Champ-de-Mars.…

Lire Plus =>

Plutôt du côté des Progressistes que des Conservateurs !

— Par Lucien Cidalise Montaise —
Dans les salles obscures, cinéma par ex, les hôtesses, en même temps qu’elles placent leur client, s’évertuent à crier à leur adresse «  Demandez le programme. » Celui du film. Notre avenir étant en jeu, nous nous adressons aux Martiniquais en leur demandant de réclamer et de lire les programmes de tous les candidats à la Présidentielle et à toutes les élections à venir. Lisez les et faites les vous expliquer dans le cas où vous buteriez sur une proposition équivoque. Imposez les dans tous les médias.
Vous comprendrez pourquoi il faut voter Mélenchon au 1er tour de ces Présidentielles. Appliquer le principe simple, efficace et démocratique résumé ainsi « Au premier tour on choisit, au second on élimine… ». Vous pouvez toujours dans le cas d’une situation embarrassante, voter pour le moindre mal ! ou voter blanc. Mais votez d’abord selon vos convictions et vos engagements. Malheureusement, on constate que ce principe est jeté aux orties.…

Lire Plus =>

Communiqué de la LDH de Guadeloupe

— Ligue des Droits de l’Homme en Guadeloupe —-
Les sections de la Ligue des Droits de l’Homme en GUADELOUPE expriment leur horreur à la suite de l’agression ignoble d’un enfant de 10 ans d’origine guadeloupéenne, élève à l’école primaire Marcel PAGNOL de Veauche (Loire), ville dans laquelle vivent ses parents depuis longtemps.

En effet, le 14 mars 2017, dans la cour de récréation, ce gamin a été violemment pris à partie par d’autres élèves, du même âge ou plus âgés ; jeté au sol, il a été frappé à la tête, aux côtes, au bras et aux jambes, les blessures constatées médicalement ont entraîné un arrêt de travail de 14 jours.

En attendant les suites de la plainte déposée entre les mains du Procureur de la République, cette agression dépasse l’entendement et fait suite à des précédents actes d’intimidation et de harcèlement exercés à son encontre en raison de sa couleur de peau.…

Lire Plus =>

En Guyane tout est vu, entendu et connu, sauf la solution

— Par Yves-Léopold Monthieux —

Plus d’habilitations, plus de responsabilité, comme entendu de la bouche d’un sénateur guyanais, ne changeront pas grand chose à l’affaire, les pouvoirs locaux n’ont pas démontré leur aptitude à mieux faire que l’Etat lorsque l’occasion leur est donnée. Et puis, comme le dit un observateur guyanais, personne ne parle d’autonomie ou d’indépendance. Pour sa part, traduisant sans doute l’opinion dominante, un député ne cache pas son impuissance. Il ne voit pas, dit-il, comment les choses peuvent se régler. Donc pas de proposition autre que sectorielle : sécurité d’abord, santé, école, etc… la norme, en quelque sorte. Ce sont les désidératas auxquelles s’ajoutent, comme pour faire couleur locale, des susurrements identitaires.

Evidemment, les Guyanais auront des satisfactions et la grève générale sera levée comme toutes les précédentes. Mais quelles satisfactions et pour combien de temps ? Ils obtiendront des moyens nécessaires pour affronter les difficultés présentes qu’on peut résumer par un gros chèque.…

Lire Plus =>

Médias. Hyperconnecté signifie-t-il hyperinformé ?

— Par Audrey Loussouarn —

Des lycéens du 13e arrondissement débattent autour de la question du rapport à l’information et à la politique. Bruno Arbesu

À l’occasion de la Semaine de la presse, des élèves de terminale se sont approprié le format radio afin de partager leur rapport à l’information et à la politique. Alors que certains vont voter pour la première fois dans un mois.

«Romain, dernière fois… » L’enseignante s’impatiente. Le jeune de 18 ans peine à lâcher son portable et à activer le mode avion, qui ne lui est pas familier. Une anecdote pile dans le thème de l’émission de radio qui s’apprête à être enregistrée dans le studio de Radio Clype, nichée à l’étage du lycée professionnel Galilée, dans le 13e arrondissement de Paris. Car, dans ce décor, Eugénie Barbezat, journaliste à l’humanité.fr, a choisi de se pencher sur le rapport à l’information et à la politique – les deux étroitement liés en cette année électorale – de huit élèves en terminale.…

Lire Plus =>

Bible de papier et bible de pierre

— Par Roland Tell —

D’après captation écran Martiique1ère

Selon le mot de Victor Hugo, le genre humain a deux livres, deux registres, deux testaments : la maçonnerie et l’imprimerie. S’agissant de cette dernière, la Bible de Papier , l’édifice est colossal à la Martinique, par les oeuvres de nos écrivains, poètes, essayistes, linguistes, historiens, scientifiques, et autres économistes. A cet égard, la Martinique s’est révélée, telle la fourmilière des vérités utiles, des valeurs nouvelles, des mots neufs, depuis Zobel, Fanon , Césaire, Glissant, pour le droit à la pleine humanité, pour la naissance d’une réalité historique authentique, née comme le phénix mythique des cendres de l’histoire. A leur suite, debout sur les épaules de ces géants de l’esprit, qui sont leurs devanciers, Chamoiseau, Confiant, Bernabé, et bien d’autres, cherchent à articuler cette espérance de réalité historique, à la fois pour leurs ressources poétiques, romanesques, linguistiques, tout en cherchant à ouvrir un chemin nouveau, proclamant notre propre historicité.…

Lire Plus =>

Bande dessinée. Une histoire revisitée de George Orwell

— Par Pierre Serna —
L’initiative des Éditions l’Échappée est remarquable. Offrir pour la première fois au public français la Ferme des animaux, de George Orwell, dans sa version comics, telle qu’elle fut transcrite par la propagande antisoviétique, au début des années 1950, une fois l’auteur mort et les droits d’interprétation vendus par sa veuve, manipulée par les agents de l’IRD, le département de recherches et de renseignements – l’équivalent britannique de la CIA.

La bande dessinée fut largement distribuée dans toute la zone asiatique, le Moyen-Orient, en Afrique, dans les Caraïbes, telle une fable d’un La Fontaine qui viendrait opportunément dénoncer les méfaits du stalinisme.

L’histoire est un peu plus complexe et la vérité un peu moins manichéenne, à commencer par la découverte et la traduction de cette interprétation, à partir de sa version en créole de l’île Maurice ! Après une longue enquête, Christophe Cassiau-Haurie et Robert Furlong ont reconstruit l’histoire de ce texte, publié peu après l’indépendance de l’île, en 1974, pour dénoncer le parti au pouvoir, sous le titre de Dictatire Napoléon Cosson ou Republik Zanimo.…

Lire Plus =>

Pour un sevrage électromagnétique

— Par Michel Privat —

Le pari était risqué d’organiser une conférence le vendredi gras. Pourtant près d’une centaine de personnes a répondu à l’invitation de l’AMSES (Association Médicale pour la Sauvegarde de l’Environnement et de la Santé). Le professeur Belpomme présentait ses travaux sur l’Electrosensibilité, la sensibilité aux ondes électromagnétiques. Il faut rappeler que professeur Belpomme est un des spécialistes mondiaux de la question et que ses travaux concernent une série de 1300 patients.
Le Docteur Jos-Pelage, présidente de l’AMSES, ouvrit les débats et présenta les différents types d’ondes.
Le professeur Belpomme, posa d’emblée l’électrosensibilité comme un problème de santé publique majeur, bien plus important que la Chloredécone puisqu’il touche l’ensemble de la population mondiale. Avec d’autres scientifiques, le 3 mars à Genève, il interpellera l’Organisation mondiale de la santé pour que l’Electrosensibilité soit officiellement inscrite sur la liste des maladies.
Le professeur présenta l’électrosensibilité, l’exposition aux ondes électromagnétiques, comme favorisant ou aggravant certaines maladies comme le cancer, la maladie d’Alzheimer, l’autisme… Ces résultats sont le fruit des recherches menées dans une dizaine de pays en s’appuyant sur l’imagerie médicale et sur l’apport de la biologie dans le diagnostic de la pathologie.…

Lire Plus =>

« Pour un enseignement de sciences économiques et sociales obligatoire pour tous les lycéens »

A l’heure où les mutations économiques et sociales alimentent toutes sortes de préjugés, une initiation aux sciences sociales est plus que jamais nécessaire, expliquent dans une tribune un collectif d’économistes, de chercheurs et de politiques.

A l’occasion des 50 ans des sciences économiques et sociales, l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a rédigé une tribune sur la place des sciences économiques et sociales dans le système éducatif, déjà soutenue par une quarantaine de chercheurs en sciences sociales.

TRIBUNE. Cela fait maintenant cinquante ans que les sciences économiques et sociales (SES) ont été introduites au lycée. Dès l’origine, cet enseignement était une innovation majeure : une discipline scolaire originale associant les apports de différentes disciplines universitaires (économie, sociologie, anthropologie, histoire et science politique) pour éclairer les enjeux économiques et sociaux contemporains.

Cinquante ans plus tard, les SES continuent de contribuer à la formation intellectuelle et citoyenne des élèves, en éclairant les sujets majeurs des débats démocratiques actuels : la croissance et ses limites (notamment écologiques), l’emploi et le chômage, les transformations du lien social, le fonctionnement des entreprises et des organisations, les inégalités (notamment entre les femmes et les hommes), les rôles complémentaires du marché et de l’Etat dans l’économie, la mondialisation, la stratification et la mobilité sociales, la construction européenne, le fonctionnement des institutions politiques, etc.…

Lire Plus =>

Mondialisation économique et Culture locale ?

— Par Alain Boror —

La culture locale est constitutive de l’être, de son bien- être, de sa solidité en un mot le fortifie. Sans ces éléments immatériels qui l’irriguent, il devient vite comme un fruit vidé de sa substance, car la vie n’est pas que matérielle…Beaucoup d’exemples .. . . C’est pourquoi nous parlons de « richesses culturelles …de richesses patrimoniales » ect ….C’est que la culture nourrit et enrichit la vie.

Nous savons aussi que l’économie prend la place prépondérante dans la vie de l’homme, ce à toutes les époques et singulièrement dans l’époque contemporaine .En effet l’économie qui initialement était centrée sur la satisfaction des besoins humains, puis par la suite ,sur la valeur travail et donc de la production qui conditionnait la satisfaction de ces besoins , privilégie aujourd‘hui la maximisation financière au détriment du bien-être humain.

Partant de là il est légitime de s’interroger sur le rapport entre mondialisation et culture locale.…

Lire Plus =>

Haïti-en-Québec

— Notes pour une histoire par Lyonel Icart —

Ce texte a fait l’objet d’une première publication dans la revue Ethnologies volume 28, Numéro 1, 2006, Québec

Haïti est éminemment présente au Québec. Non seulement à cause de la forte communauté haïtienne qui s’y trouve, mais aussi à cause de l’intérêt jamais démenti du Canada pour cette île au cours des siècles. On s’accorde généralement pour faire remonter la présence d’une communauté haïtienne au Canada au milieu des années 1960 (Dejean 1978 ; Pégram 2005). Cette communauté s’est naturellement intégrée à la société québécoise francophone parce qu’elle avait, avec celle-ci, la langue en partage. Cependant, les relations entre le Québec et Haïti remontent à la période coloniale, quand le Canada et Haïti étaient des possessions françaises ou britanniques (Mathieu 1981 ; Havard et Vidal 2003). Il y a aussi l’oubli des relations, diplomatiques d’abord, et intellectuelles ensuite, riches et fructueuses, qui avaient débuté entre les deux guerres et qui s’étaient poursuivies jusqu’à la fin des années 1950, avant la première vague d’immigration au milieu des années 1960 (Morisset 2004).…

Lire Plus =>

Journée de la critique des médias : troisième édition le 25 mars 2017

Après les succès des éditions 2015 et 2016, Acrimed organisera, le 25 mars 2017, la troisième Journée de la critique des médias, de 13h30 à 21h30 au 2 bis rue Mercoeur (Paris 11e, métro Voltaire ou Charonne).

Communiqué d’Acrimed.

« Tout le monde déteste les médias ? » Tel aurait pu être l’intitulé provocateur de la troisième Journée de la critique des médias organisée par Acrimed le 25 mars 2017.

Depuis plusieurs mois, il semble en effet que la défiance à l’égard des médias dominants ne cesse de s’accroître, à un point tel que de plus en plus de responsables politiques adoptent des postures « anti-médias » et multiplient les déclarations opportunistes dénonçant le « système médiatique ». Un opportunisme qui ne doit pas faire oublier la légitimité de la critique des grands médias et de la défiance qui se développe à leur égard, ni nous empêcher de critiquer les réponses que tentent d’apporter les médias dominants à cette défiance.…

Lire Plus =>

Disparition du père de la région monodépartementale

— Par Yves-Léopold Monthieux —
Quelle empreinte aura laissé Emmanuelli sur le parti socialiste ? C’est la question posée ce matin après la disparition de l’ancienne figure du parti socialiste. Au moment où le passé de banquier d’un candidat à l’élection présidentielle anime la controverse, on rappelle que le dignitaire socialiste avait eu, lui aussi, de hautes responsabilités à la banque Rothschild avant d’embrasser une longue carrière politique. Sa réputation d’homme de gauche ne s’en sera trouvée nullement altérée. On pourrait également évoquer la condamnation judiciaire de l’ancien trésorier du Parti socialiste, sans pour autant lui reprocher sa probité personnelle. Mais pour un Martiniquais, le nom d’Henri Emmanuelli devrait avoir une consonance particulière.
En effet, s’il est vrai que le ministre de l’intérieur de l’époque, Gaston Defferre, est considéré en France comme le père de la décentralisation, c’est son jeune secrétaire d’Etat aux DOM, Henri Emmanuelli, qui a porté à bout de bras la régionalisation en outre-mer.…

Lire Plus =>

Contre Marine Le Pen et le parti de la haine

— Appel des psychanalystes —

Le Front dit national réduit la nationalité aux ancêtres. Il en fait, non un choix de tous les jours, mais un héritage archaïque. Il est l’avatar actuel du séculaire courant contre-révolutionnaire qui naquit jadis de l’hostilité aux Lumières, gloire de la France. Ce courant d’idées a déjà été au pouvoir : ce fut, sous l’Occupation nazie, l’aventure de la Collaboration. Qui est tenté par une seconde expérience oublie ou ignore la nature abjecte de la première.

L’élection à la présidence de la République aura lieu les 23 avril et 7 mai. Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin. Depuis plusieurs mois, tous les sondages d’opinion placent Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle. Nul ne peut exclure qu’elle l’emporte au second. Chaque jour nous entendons des voix que cette éventualité effraie, angoisse, indigne, révolte.

De fait, l’idéologie lepéniste menace les libertés publiques.…

Lire Plus =>

Faut-il réaménager notre Martinique ?

Pour Une Martinique Autrement ( P.U.M.A.)

Depuis quelques temps déjà, il y a débat dans les foyers, dans l’espace public, dans nos bureaux, à propos de la difficulté de circulation des automobilistes dans notre île. Cette triste réalité nous pousse à nous interroger : la réflexion de certains de nos décideurs est-elle pauvre à tel point qu’elle ne permet pas la fluidité des déplacements quotidiens du citoyen martiniquais ?

Sur un territoire, la route permet les échanges de la vie économique, de la cohésion sociale, etc. Concernant la Martinique, le réseau routier représente, toute situation juridique confondue, environ plus de 2 500 km. Peut-on dire qu’il est suffisant ? Ou faudrait-il nécessairement le réétudier ?

En dehors de ces deux réflexions que nos décideurs de tout bord devraient mener, sans comportement pactisant, il y a les incontournables infrastructures telles que : la gestion de l’eau de boisson, de baignade, de l’assainissement, des déchets, de la production électrique, de l’agriculture et de la pêche, du réseau routier, du logement.…

Lire Plus =>

10 000 livres pour Haïti : objectif largment dépassé!

Appel à bénévoles pour parachever ce succès

L’opération 10 000 livres pour Haïti est une  vraie réussite. Des milliers et des milliers de livres ont été acheminés vers les points de collecte et vers la porte n° 6 du Stade Aliker à Dillon. Ils sont arrivés dans des sacs de provisions, des cartons, des bacs, souvent en petites quantités, ce sont donc des milliers de Martiniquaises et de Martiniquais qui se sont mobilisés, qui sont allés chercher dans leur bibliothèque des livres en bon état, des livres qu’ils avaient aimés et qu’ils voulaient offrir en partage aux soeurs et aux frères d’Haïti.

La Martinique a été généreuse.

Le succès son revers : il faut maintenant gérer, trier, répartir les livres. L’appel aux bénévoles est renouvellé :

Recherchons toujours quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trierles ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques.

Tél : (0696205621)

Martiniquaises, Martiniquais encore un effort!



Lire Plus =>

Dominique BERTHET a reçu les Palmes académiques – le samedi 18 mars 2017

Madame la Rectrice,
Mesdames, messieurs,

C’est un honneur pour moi de présenter M. Dominique Berthet, professeur des universités, à l’occasion de cette remise de distinction que sont les Palmes académiques. Cette circonstance est naturellement la bienvenue pour récompenser la dynamique de la vie professionnelle de Dominique Berthet au sein du monde de l’enseignement.
Le parcours de mon filleul me paraît exemplaire, en ce sens qu’il relie enseignement et création. Disons le d’emblée : plus que le déroulement d’une carrière, la considération que nous portons à Dominique Berthet représente pour nous celle de la participation d’un homme à l’épanouissement de l’art, c’est-à-dire à ce qui nous manque le plus. Ceci n’est pas une utopie. En vérité, l’art est un produit de haute nécessité dont notre société ne saurait se passer. La relation de l’homme à l’art affirme une exigence capitale : celle de son maintien dans la condition humaine. Cernés que nous sommes par les élans de la barbarie et du consumérisme, la promotion de l’art nous est vitale.…

Lire Plus =>

Clause Molière : «C’est une discrimination», accuse la commissaire européenne à l’emploi

Marianne Thyssen, commissaire européenne à l’Emploi, revient sur la polémique sur les travailleurs détachés et les mesures prises par certaines régions françaises pour contourner la directive.

La polémique sur la clause Molière s’est invitée dans la campagne présidentielle. Bernard Cazeneuve a fustigé une «clause Tartuffe», tandis que les présidents (LR) des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Normandie ou Hauts-de-France voient dans le fait d’imposer la langue française sur les chantiers faisant l’objet d’un marché public un moyen de lutter contre le dumping social des travailleurs détachés. Mais cette mesure est-elle conforme à la réglementation européenne ? La commissaire européenne à l’Emploi et aux Affaires sociales, la Belge Marianne Thyssen, sort pour la première fois du silence.

Travailleurs détachés

Plusieurs candidats à la présidentielle menacent de ne plus appliquer la directive sur les travailleurs détachés en France. Que leur répondez-vous ?

Marianne Thyssen. Que ce n’est pas une bonne idée. Supprimer la directive, ce n’est pas supprimer le détachement des travailleurs, cela veut dire qu’il n’y a plus de règles.…

Lire Plus =>

Toujours changer d’avenir

— Par le Kolektif pou Sové Gwadaloup —

Après le choix majoritaire des Guadeloupéens en décembre 2015 de changer d’avenir, on dirait que les comportements du passé nous rattrapent. L’élection présidentielle de 2017 vient nous répéter que l’avenir de la Guadeloupe n’est pas à l’ordre du jour pour la France.

 Place à la compétition franco-française pour le contrôle du pouvoir d’Etat français ! Eternels supporteurs jamais acteurs… Mi sé sa ka sanm nou !

Nous cherchions à nous guérir du passé en construisant nous-mêmes un avenir différent de celui qu’on nous imposait depuis santanmilan de l’extérieur, voici que nous rechutons à la première injonction française. Entre notre propre avenir qui appelle notre intelligence de nous-mêmes et un passé sous tutelle, nous voulant incapables de la moindre démarche propre, nous voilà pris dans un dévitès !

En guise de justification, de beaux esprits nous sortent les mots de «pragmatisme» ou de «realpolitik », alors qu’il s’agit tout simplement pour certains de chercher « comment se placer du côté du plus fort »… Rien que pour la faveur d’être dans les petits papiers du futur président de France ou en Guadeloupe le relais de service.…

Lire Plus =>

Besoin de Dieu

— Par Roland Tell —

Ce cri traverse notre temps, qui voit les religions se traquer les unes les autres, où tout entiers sont fanatisme et terrorisme.  Interrogez le Moyen Orient, pendant que l’Occident endoctrine de l’exception de son essence. La laïcité veut rire, quand elle regarde de haut le voile de la musulmane. Partout, à Ankara comme à Paris, la vie est pesante à porter. Ici ou là, des kamikazes, mentalement torturés, prêcheurs de vertu divine, et de perte de soi, dont la soif de rédemption sera à satiété au plus haut du firmament céleste, mettent l’enfer sur la terre, pour assoiffer leur âme.

      Partout, en Occident, ils ont émigré, en tenant haut la flamme lumineuse d’Allah, et, en arrière toujours, ils veulent aller vers l’intégration. Qu’importent de nouveaux conflits ! Le pays d’origine reste la bonne cause à encenser, quel que soit le tyran à la tête de l’Etat.…

Lire Plus =>

Derniers jours pour l’opération 10.000 livres pour Haïti

Points de collecte, jusqu’au lundi 20 mars :

 – tous les matins de 9h à 13h au stade de Dillon (porte n°6, entrée par la Cité Dillon),
 – ce samedi 17 mars de 9h à 17h, et demain dimanche de 9h à 12h30, dans les centres commerciaux : Place d’Armes, Galleria, Rond Point et Génipa,
 – à la Bibliothèque Universitaire, campus de Schoelcher
 – dans différentes mairies (Prêcheur, Schoelcher et François, pour les autres se renseigner)
 – dans les bibliothèques de l’Espace Sud

URGENT : Nous recherchons aussi quelques bénévoles du monde universitaire et/ou littéraire pour nous aider à mieux trier les ouvrages à destination de bibliothèques universitaires, littéraires ou artistiques. Tél : (0696205621)

Dans la suite des actions de solidarité avec Haïti, menées après le passage du cylone Matthew qui a aussi détruit de nombreuses écoles et bibliothèques,  

ESA Caraïbes et de nombreux partenaires organisent du 10 au 20 mars, une grande collecte de livres, non scolaires et en bon état : littérature et culture générale Caraïbes, francophonie, romans, BD,  poésie, théâtre, essais, ouvrages techniques ou universitaires, ….


Lire Plus =>

Au Brésil, Temer protège les esclavagistes

___ par Lina Sankari —

Près de six mois après sa prise de pouvoir, le putschiste Michel Temer, lié au lobby des propriétaires terriens qui dispose d’une solide assise au Parlement, refuse de publier le rapport recensant les entreprises pratiquant l’esclavage moderne.

Le président putschiste retarde la publication obligatoire de la liste noire des entreprises pratiquant toujours le travail forcé.

La bourgeoisie revancharde brésilienne qui a fomenté le coup d’Etat contre la gauche et la présidente Dilma Rousseff peine à se départir des méthodes du 19e siècle. Près de six mois après sa prise de pouvoir, le putschiste Michel Temer, lié au lobby des propriétaires terriens qui dispose d’une solide assise au Parlement, refuse de publier la « liste sale » autrement dit le rapport recensant les entreprises pratiquant l’esclavage moderne. Depuis 2003, cette liste noire était rendue publique tous les six mois par le ministère du Travail et les sociétés incriminées se voyaient dans l’impossibilité de prétendre aux marchés publics ou aux prêts bancaires jusqu’à ce qu’elles paient leurs amendes.…

Lire Plus =>

Casque à vélo obligatoire pour les enfants à partir du 22 mars 2017

À partir du 22 mars 2017, le port d’un casque à vélo devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans qu’ils soient conducteurs ou passagers. Cette mesure fait suite à un décret publié au Journal officiel du 22 décembre 2016.

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) avait prescrit dans un rapport, le 2 octobre 2015, 26 mesures visant à améliorer la sécurité routière. La mesure n° 16 portait sur l’obligation du port d’un casque homologué pour les enfants de moins de 12 ans, sans généraliser cette mesure à l’ensemble des cyclistes, dans le but de réduire la gravité des blessures au visage et les risques de traumatismes crâniens des enfants pratiquant le vélo.

En cas de non-respect de cette obligation, un adulte, qui transporte à vélo un enfant passager non casqué ou qui accompagne un groupe d’enfants non protégés, risque une amende de quatrième classe, c’est-à-dire de 135 €.…

Lire Plus =>

Un vaccin d’un nouveau type contre le virus Zika

—Par  Pierre Kaldy —

Deux équipes américaines ont mis au point un traitement innovant en injectant seulement une partie du patrimoine génétique du virus dans l’organisme.

Un vaccin contre le virus Zika d’un type entièrement nouveau a été mis au point indépendamment par deux équipes de recherche américaines. Le virus Zika, transmis par les moustiques du genre Aedes, a provoqué plusieurs épidémies depuis 2007, tout d’abord dans les îles du Pacifique puis en 2015 en Amérique du Sud et centrale, et il a gagné la zone caraïbe en 2016.

Au cours de la grande épidémie de 2015 dans le nord-est du Brésil, ce virus s’est avéré capable d’entraver le développement cérébral du fœtus et de provoquer chez l’adulte des cas de syndrome de Guillain-Barré, rare trouble neurologique aux conséquences parfois sévères. L’an passé, le virus Zika est apparu transmissible aussi par voie sexuelle. Il peut rester plusieurs mois dans le sperme chez l’homme et détruire la production de spermatozoïdes chez la souris et peut-être aussi chez l’homme.…

Lire Plus =>