Archives du Jour:

Érotisme et colonialisme, le piège de la fascination

L’appropriation coloniale des corps est un sujet passionnant. Mais dans « Sexe, race & colonies », la recherche de l’effet esthétique suscite le malaise.

Que, entre la colonisation et la prédation sexuelle, il y ait eu des continuités ou même une relation intrinsèque : l’hypothèse, non seulement relève de l’évidence, mais ouvre des voies passionnantes d’exploration des enjeux anthropologiques de l’ère coloniale. Que les images qui ont alors circulé (tableaux, photographies, cartes postales, pornographie…) soient une de ces voies : ce n’est guère plus contestable, et guère moins prometteur.

Illustration extraite de « Sexe, race & colonies » : « Chinde. Branco & Negro. Black & White », carte postale, Mozambique, 1907. OLIVIER AUGER

D’où vient alors qu’on ne puisse ouvrir sans malaise Sexe, race & colonies, qui aborde l’appropriation coloniale des corps avec une ampleur historique (six siècles) et une richesse documentaire (1 200 documents iconographiques) assez rares ? Comment expliquer ce sentiment d’être face à un objet mal ajusté, faiblement pensé, malgré la contribution de dizaines de chercheurs et l’intérêt incontestable de beaucoup de leurs analyses ?…

Lire Plus =>

Le Manifeste des 40000 fait campagne pour l’accueil des migrants

— Communiqué de presse —
#POURLACCUEILDESMIGRANTS

Le 26 septembre dernier, Regards, Politis et Mediapart lançaient le Manifeste pour l’accueil des migrants avec 150 personnalités issues du monde associatif, syndical, artistique et intellectuel. Depuis, la pétition en ligne a recueilli plus de 40000 signataires et de nombreux élu-es, hommes et femmes politiques, de sensibilités différentes, ont rejoint la mobilisation.
Parmi les nouveaux soutiens, de nombreux médias. Alternatives économiques, Basta!, Le Bondy Blog, Le Courrier des Balkans, Là-bas si j’y suis, L’Humanité, Mediapart, Politis et Regards, désormais associés, organiseront au Centquatre1, le 25 octobre prochain, dès 19h, une manifestation publique, conviviale.
Cette soirée a pour principal objectif d’amplifier la mobilisation et d’éveiller les consciences face au défi de l’accueil des migrants. Témoins de la pluralité et de la diversité des soutiens au manifeste, les participants, artistes, intellectuels, politiques, associations, y prendront la parole autour d’expressions qui prendront des formes diverses (concerts, vidéos, lectures, etc.).
Contacts
Pierre Jacquemain – pierrejacquemain@gmail.com – 0618062805
Pouria Amirshahi – amirshahi@politis.fr – 0688651619
Renaud Creus – renaud.creus@mediapart.fr – 0620991186
1 Le Centquatre, Établissement culturel de la ville de Paris, situé 5, rue Curial, dans le 19ème arrondissement
de Paris.…

Lire Plus =>

Un homme met sa vie en danger pour défendre son droit à travailler dans son pays

— Communiqué de la direction nationale de l’UPLG —

Nemo pa dwet mo : solidarité patriyotik.
Dans l’indifférence de nos compatriotes et le mépris de nos décideurs et de nos élus.

Depuis 19 jours, un transporteur guadeloupéen a engagé une grève de la faim devant l’Hôtel de Région pour faire reconnaître son droit à travailler dans son pays. Pour faire de la place à une grosse société de transport qui est en train d’accaparer l’ensemble du marché du transport de passagers, tous les petits transporteurs guadeloupéens sont obligés d’arrêter leur activité. Ceux qui font de la résistance comme Monsieur NEMO, en grève de la faim, sont poursuivis en justice et condamnés bien plus lourdement que des délinquants. Après les nombreuses représailles de différents services de l’État, il est à bout. Les autorisations que les services de l’État et les organisateurs des transports lui ont refusé pendant les 25 ans qu’il a exercé dans le transport vers Jarry, d’autres qui viennent d’ailleurs, qui bénéficient de toutes les subventions, les obtiennent sans difficultés, et cette fois, sans assurer la même qualité de service offerte nos transporteurs guadeloupéens non subventionnés.…

Lire Plus =>

« Trois ruptures», texte de Rémi De Vos, m.e.s. d’ Othello Vilgard

Jeudi 11, vendredi 12 & samedi 13 octobre 2018 à 19h 30 au T.A.C.

Compagnie Solaris

Direction Artistique : Rémi De Vos Othello Vilgard

Elle a préparé un repas d’adieu.
Il lui reste en travers de la gorge.
Il a rencontré quelqu’un.
Elle ne le supporte pas.
Ils ont un enfant.
Il fait exploser leur couple.
Trois ruptures.
Les histoires d’amour finissent mal en général.
Mais il y a tellement de façons d’en finir…

Trois histoires / Un couple
Trois Ruptures s’organise en trois séquences distinctes d’une durée à peu près égale. Chacune des séquences présente un couple dans une situation particulière de rupture. Nous faisons ici le choix de glisser d’une séquence à l’autre avec un même couple d’acteur.
Le texte aborde trois situations qui ébranlent certains fondamentaux de nos sociétés, comme la domination masculine, la place de la femme, la question de l’homosexualité et l’avènement de la toute-puissance de l’enfant.
Un des enjeux du texte est de savoir finalement qui va quitter l’autre.



Lire Plus =>