Archives du Jour:

Les inédits de ETC Caraïbe

Mercredi 18 avril 2018 à 19h 30, Maison d’artistes « Un Oeuf » à Fdf

Entrée libre

L’Association d’auteurs de la Caraïbe propose une soirée avec la mise en lectures de pièces contemporaines avec Daniely Francisque, Michel Richard, Eric Delor, José Exélis et Arielle Bloesch:
Black Bird de Magali Solignat et Charlotte Boimare (prix francophone pour le 8ème concours d’écriture théâtrale contemporaine de la Caraïbe)
Ladjablès de Daniely Francisque…

Lire Plus =>

Le label « Grande cause nationale » décerné aux associations contre les violences faites aux femmes

La Fédération nationale solidarité femmes pourra « obtenir des diffusions gracieuses de sa campagne de communication et d’information sur les radios et les télévisions publiques ».

Le label « Grande cause nationale 2018 » a été attribué lundi 16 avril à la Fédération nationale solidarité femmes (FNSV), groupement d’associations luttant contre les violences faites aux femmes, a annoncé Matignon.

« A travers cette distinction, le premier ministre, Edouard Philippe, a souhaité encourager et remercier toutes les associations regroupées au sein de la fédération, qui interviennent dans la lutte contre les violences faites aux femmes, notamment en venant en aide aux victimes », a expliqué Matignon dans un communiqué.

Par ce choix, le gouvernement « réaffirme son engagement en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes, qui s’inscrit dans le cadre de sa mobilisation pour l’égalité entre les femmes et les hommes, érigée en grande cause du quinquennat », ont ajouté les services du premier ministre.
L’attribution du label « Grande cause nationale » accorde, selon Matignon, « le droit à cette fédération d’obtenir des diffusions gracieuses de sa campagne de communication et d’information sur les radios et les télévisions publiques ».…

Lire Plus =>

« Soundiata l’enfant buffle », textes René Escudié & Mohamed Adi, m.e.s. Françoise Sors

Samedi 21 & dimanche 22 avril 2018 à 17 h Tropiques-Atrium

Auteurs : René Escudié & Mohamed Adi
Mise en scène : Françoise Sors
Avec : Mohamed Adi & Laurence Chanot

Théâtre d’ombres et de lumières

Soundiata, l’enfant lion, l’enfant buffle… Parti de rien, infirme, rampant sur le sol, incapable de marcher, Soundiata s’est levé pour faire valoir la justice, l’égalité et le respect mutuel. Il est celui qui a réussi à réunir dans un même empire, des peuples de différentes cultures et de différentes langues qui s’entretuaient jusque-là.
Sa tolérance a permis pendant tout son règne, la coexistence pacifique de l’Animisme et de l’Islam dans son empire.
Il a aboli l’esclavage qui régnait en maître et décimait les forces vives des populations.
Il a décrété la première déclaration (africaine) des droits humains qui posait l’universalité du respect de la vie humaine, la liberté individuelle et la solidarité.
Il a fait régner la paix dans des pays où tout était chaos et désordre, où le frère tuait le frère, où le fils volait le père, où les ethnies se déchiraient entre elles au nom de Dieu ou d’autres croyances.…

Lire Plus =>

« Carmina Burana », direction : Peter Valentovic

Vendredi 20 & samedi 21 avril 2018 à 20h. Tropiques-Atrium.

Orchestre : Bratislava Festival Orchestra, composé principalement de musiciens de l’orchestre de l’Opéra National de Slovaquie.

Carmina Burana Le titre complet, en latin, est Carmina Burana : Cantiones profanæ, cantoribus et choris cantandæ, comitantibus instrumentis atque imaginibus magicis, ou « Poèmes chantés de Beuern : Chants profanes, pour chanteurs solistes et chœurs, avec accompagnement instrumental et images magiques ». « Poèmes » ou « Chants de Beuern ») est le titre que le linguiste allemand Johann Andreas Schmeller a donné à un manuscrit découvert en 1803 dans l’abbaye de Benediktbeuern et dont la première édition date de 1847. Il s’agit de la compilation, partiellement notée en neumes(*) et rédigée entre 1225 et 1250, de  plus de 200 chants profanes et religieux composés en latin médiéval — avec certaines parties en moyen haut-allemand, franco-provençal, ainsi qu’en français— majoritairement par les goliards, des ecclésiastiques défroqués ou des étudiants vagabonds. Le manuscrit comporte des chansons d’amour, des chansons à boire et à danser ainsi que des pièces religieuses.…

Lire Plus =>

« Rivages », texte et m.e.s. Rachid Akbal

Jeudi 19 avril 2018 à 20 h. Tropiques-Atrium.

 — Présentation par le metteur en scène, Rachid Akbal —

Une journaliste mène l’enquête pour découvrir l’identité de migrants perdus en mer alors qu’ils tentaient la traversée vers Lampédusa. Elle part à la rencontre d’Hatem, un artiste qui vit en retrait de la société, au bord d’une plage. Pour dépasser sa colère face à l’indifférence générale, il  créé, à partir d’objets rejetés par la mer, des œuvres pour bousculer et interroger les consciences.

Nous découvrons alors un groupe de migrants déjà morts mais toujours en quête de passage. Dans un espace saturé de vêtements, manipulé à vue par Hatem, sorte de marionnettiste-illusionniste de cette histoire, ces âmes en peine veulent continuer leur voyage à tout prix. Pour cela, elles utilisent un nouveau procédé pour passer les frontières : le catapultage.

Avec un humour décapant, une énergie communicative et une langue chatoyante, Rivages, invite à décentrer les regards sur les migrations : au-delà d’une même humanité c’est avant tout d’une existence commune dont il faut prendre acte.…

Lire Plus =>

« Looking for Alceste » : la traque à une misanthropie omniprésente

— Par Dominique Daeschler —

Comme Al Pacino avait réalisé son « looking for Richard » pour dire son amour de Shakespeare en prenant la liberté d’un travail conduit comme une enquête, Nicolas Bonneau, metteur en scène et comédien d’ailleurs seul en scène ; nous révèle avec « Looking for Alceste », à travers des répliques de Molière et un récit contemporain, les différentes formes de la misanthropie.

Un divan qui n’est pas sans rappeler l’émission télévisée de Fogiel, un immense cadre avec un voile noir tel une glace sans tain, laissant apparaître deux musiciennes (voix extraordinaire de Fannystatic) : c’est parti ! Entrons gaiment dans le bazar des souvenirs personnels (l’anniversaire, le foot, le père, l’huluberlu du quartier et plus loin les gens : les « babos », les zadistes, l’ermite… Tout ce qui lie et qui sépare : le portable, le crash Rio – Paris font irruption, en désordre parent. Il y a des phrases non finies ponctuées de « Be Happy » et de longues tirades de Molière où tous les Alceste sortent du trou.…

Lire Plus =>

« Le marchand de larmes » de Xavier Orville

Mardi 17 avril à 19h 30 Tropiques-Atrium

Lecture – Mise en espace : José Exélis
Assisté de : Marion Phipps
Collaboration artistique : Suzy Manyri
Création lumière : Fred Libar
Avec : Jann Beaudry, Michel Richard, Kali, Willy Léger
Portrait de Xavier ORVILLE par Catherine RÉAULT-CROSNIER, d’après photographie

La lecture des textes dramaturgique est un moment important  pour toutes les composantes du monde théâtral. Tous les 2 mois, José Exélis et sa compagnie du 6ème continent nous invitent à entendre les auteurs de la Caraïbe et d’ailleurs.

Dans la Martinique secrète de Xavier Orville, les morts quittent le cimetière pour courir dans les feuilles, le vent, l’eau, et observer d’un oeil narquois la vie tumultueuse des vivants. Dans la Martinique douloureuse de Xavier Orville, la jeune Marie-Triangle est vouée aux gémonies pour avoir refusé de dénoncer l’homme qui lui a fait un enfant mort-né : « Je marche au creux d’un deuil ; au milieu coule une rivière de chagrins, elle charrie des souffrances très anciennes. …

Lire Plus =>

Enfants et adolescents : propositions pour développer les activités hors famille et hors scolarité

En dehors de l’école et de la famille, les enfants ont des activités qui relèvent des « temps et lieux tiers » (TLT). Cela regroupe les

activités encadrées dans une association, la pratique d’un sport, les activités artistiques, etc. Un rapport du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) publié le 6 avril 2018 met en lumière l’importance des TLT pour le développement de l’enfant.

Temps et lieux tiers : 25% du temps des enfants

Le temps disponible des enfants (hors temps de sommeil et d’hygiène) est réparti entre :

  • le temps scolaire (y compris temps pour les devoirs) 32% ;
  • le temps des activités en famille (repas partagés à la maison, loisirs en famille, etc.) 30% ;
  • le temps à la maison sans activité ;
  • les TLT près de 25%.

Près de la moitié des enfants de 3 à 10 ans pratique une activité sportive. En revanche, seuls 14% suivent une activité artistique. Moins d’un enfant sur dix participe à une activité culturelle.…

Lire Plus =>