Wou Joj ! (An sonjé pou Joj Fitte-Duval)

— Par Daniel M. Berté —
An tan ladérad ek lé brimad
Wou Joj boukliyé, ou té parad-nou

An tan la soumision ek loprésion
Wou Joj révolté, ou té djiyon-nou

An tan lensifizans ek lignorans
Wou Joj pédagog, ou té vayans-nou

An tan lé déni ek lé mépri
Wou Joj kanmarad, ou té zanmi-nou

An tan lé déba ek lé konba
Wou Joj militan, ou té balata-nou

An tan lapè ek la doulè
Wou Joj poèt, ou té bonnè-nou

An tan lawogans ek la sifizans
Wou Joj gid, ou té défans-nou

Wou boukliyé-a, ou protéjé… kont la violans
Wou révolté-a, ou lévé… épi vayans
Wou pédagog-la, ou anségné… épi konpétans
Wou kanmarad-la, ou ankadré… épi sians
Wou militan-a, ou pousé… épi tolérans
Wou poèt-la, ou soulajé… épi pasians
Wou gid-la, ou kléré épi konsians
Wou Joj Fitte-Duval Lonnè ek Respé ba’w

 

*******

Georges Fitte-Duval fut enseignant provisoire au Marin et à Fort-de-France, puis instituteur et directeur d’école à Valette Saint Esprit, avant d’être directeur à la fin de sa carrière à Chateaubœuf
Avec son entourage proche, son épouse Odette et sa sœur Solange, il s’est toujours investi dans son rôle d’éducateur et d’animateur post et périscolaire.
Il a porté sa contribution à la création de foyers ruraux à Valatte, Régale, Grand Bassin, Baldara, La Nau, Morne Lavaleur. Il a dirigé l’Arsenal de Valatte.
Il a également porté sa contribution à la fondation du Syndicat d’Initiatives, de l’Association laïque La Culture, la société de Secours mutuel “L’Espérance”, à la crèche du Saint-Esprit et à la Bibliothèque municipale.
Il faut associer à l’hommage deux militantes de l’Union des Femmes de Martinique, Odette Fitte-Duval son épouse et Solange Fitte Duval sa sœur.
L’entrée à la retraite en 1981 ne met pas fin à ses activités qu’il poursuit au sein de l’association Poétique “Les Griots de la Martinique” comme président à partir de 1983. C’est une association de promotion de la culture issue de l’Association Martiniquaise pour La Coordination et l’Antillanisation de l’Enseignement ( AMCAE).
Les objectifs de l’association “Les Griots de la Martinique ” (AGPM) :
Lutte pour la réussite scolaire
Lutte pour la protection de l’environnement

Source : BNPM