« Wendy », un film de Benh Zeitlin

Vendredi 15 janvier – Jeudi 21 janvier – Mercredi 27 janvier – Séances à 19h30

Avec Devin France, Yashua Mack, Gage Naquin
Nationalité Américain
1h 52min / Fantastique, Drame
Synopsis :
Angela Darling travaille comme serveuse au Darling’s Diner situé près d’un chemin de fer dans le sud rural, avec ses jeunes enfants, les jumeaux James et Douglas, et sa plus jeune fille Wendy, qui traînent aux alentours. Le jeune Thomas Marshall, qui fête son anniversaire, se fait dire en plaisantant par sa grand-mère que lui et les enfants d’Angela travailleront au restaurant quand ils seront grands. Insistant sur le fait qu’il sera un pirate, Thomas sort à l’idée de devoir vieillir et travailler. Un train passe, et une petite silhouette court sur le toit et fait monter Thomas dans le train sous les yeux de Wendy.

En août 2015, il est annoncé que Benh Zeitlin allait écrire et réaliser le film1. La production a débuté en mars 2017 avec un tournage à Montserrat, aux Antilles2.

Accueil
Sur Rotten Tomatoes, le film détient une cote d’approbation de 38% sur la base de 92 critiques, avec une note moyenne de 5,58 / 10. Le consensus critique du site se lit comme suit : « Wendy ose faire quelque chose de différent des sources classiques ; malheureusement, les graphismes époustouflants du film sont en contradiction avec une interprétation imparfaite de l’histoire »3. Sur Metacritic, le film a un score moyen pondéré de 54 sur 100, basé sur 33 critiques, indiquant « des critiques mitigées ou moyennes »4.

La presse en parle :
Sens Critique par par Lou Knox :
En voilà une superbe adaptation. Sans déconner. Je partais pas objectif, loin de là : Les Bêtes du Sud Sauvage fait parti de mes films préférés dans la vie, alors quand j’ai su que Benh Zeitlin nous promettait un nouveau tour de manège, j’ai pris un ticket direct. Dès la lecture de la bande annonce on comprend que Zeitlin nous livre sa version moderne et poétique de Peter Pan. Du point de vue de Wendy (ce qui est une bonne chose, parce qu’après m’être fardé le Disney…

Sens critique par Sergent Pepper
Relecture de Peter Pan en mode indie, Wendy reprend clairement les codes qu’avait mis en place Ben Zeitlin dans son premier long métrage Les bêtes du sud sauvage en 2012 : regard d’enfant, musique, fougue débordant du cadre pour nourrir une aventure lyrique et fantastique. On ne pourra pas reprocher au réalisateur de manquer de sincérité, que ce soit dans la direction de ses jeunes comédiens ou l’énergie…

Le Bleu du Miroir :
Huit ans après l’immense réussite que furent ses Bêtes du Sud sauvage (entre autres récompenses, le Grand Prix du Festival du film américain de Deauville et le Prix du Jury à Sundance), Benh Zeitlin revient avec une œuvre directement inspirée – sans être une réelle adaptation – du conte de Peter Pan, tel que l’imagina l’auteur écossais James Matthew Barrie en 1902 : rien de moins étonnant de la part d’un cinéaste attaché à figurer cette périlleuse résistance de l’enfance dans un monde en proie aux problèmes d’adultes. Il est peu de dire que cette relecture contemporaine d’un mythe connu de tous était attendue par les spectateurs tombés jadis sous le charme de la jeune Hushpuppy, piégée par les eaux de son bayou de Louisiane. Malheureusement pour eux, force est de constater que Wendy tient davantage du ratage malheureux que de l’essai transformé